Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le « trou de la Sécu »

Le « trou de la Sécu »

Diverses pistes dans le financement comme dans les dépenses sont explorables.

• Remise en cause (éventuelle après études, débats, etc.) de la couverture familiale intégrale. Exemple : un salarié célibataire est assuré social sur la base suivante : un prélèvement social pour un assuré. Un couple sans enfant avec les deux qui travaillent : deux prélèvements pour deux assurés. Une famille de quatre enfants avec uniquement le mari en activité : un prélèvement pour six assurés... Normal ? Sans aller jusqu’à prélever un pour un, un élargissement ne pourrait-il être envisagé ?

• Revoir le prélèvement employeur sur les seuls salaires : actuellement, des licenciements compensés par l’achat de machines robotisées, c’est moins de ressources pour la Sécu, mais autant de profits (voir plus) pour l’employeur. Pourquoi ne pas faire glisser (en partie ? En intégralité ?) les prélèvements du travail vers le chiffre d’affaires ou les bénéfices ?

• Transfert de charges : que les risques particuliers (comme l’exercice d’un sport) soient EFFECTIVEMENT couverts et l’éventuel accident pris en charge par l’assurance souscrite lors de l’inscription.

• Taxes sur la consommation (« TVA sociale) : que devient le projet, sera-t-il repris ?

• CMU + droit du sol = déficit… Les idées présentes derrière la CMU et le droit du sol sont belles et généreuses, c’est certain. Mais en termes comptables… (en Guyane, c’est "tout le continent" environnant qui vient profiter de l’hôpital français… - et à la place de ces gens déshérités, ne ferions-nous pas la même chose ?). Faudrait-il présenter la facture aux ambassades respectives ? Envisager d’autres solutions comme revoir la Constitution ?

• Nous avons tous chez nous des boîtes de médicaments qui finiront à la poubelle (date dépassée) et qui sont "les restes" d’une prescription : la Sécu enrichit les laboratoires. Faudrait-il modifier le système de conditionnement ? Les pharmaciens ne pourraient-ils pas recevoir de grandes quantités pour remettre aux malades juste ce qu’il faut selon la posologie et la durée du traitement ?

COLPIN Didier

Crédit image : Fédération du PCF Nord


Moyenne des avis sur cet article :  2.11/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

106 réactions à cet article    


  • manusan 6 juin 2008 17:14

    aux dernières nouvelles, les niches fiscales, c’était 73 milliards d’euro pour 2008, et ça ne concernent pas les insolvables. Faut pas chercher plus loin.


    • donino30 donino30 6 juin 2008 18:24

      Ah oui ça c’est une bonne idée, taxons, taxons. Vous avez raison. Pour étayer votre propos je re-poste le classement international des enfers fiscaux dans lequel la France s’empare très facilement et de loin de la première place, devant même les pays qui s’assument communistes.

      www.forbes.com/global/2008/0407/060_2.html, (cliquer sur "skip this welcome screen" à la première visite)

       

      Mais vous avez bien raison, il faut renforcer notre leadership en taxant davantage. Certaines niches fiscales sont abérrantes mais elles sont loin de représenter la majorité. Bravo et chapeau bas pour cette analyse profonde manusan.

       


    • donino30 donino30 6 juin 2008 18:46

      Si on enlève la remarque sur la taxation des machines robotisées, qui je l’espère est une farce, les remarques sont intéressantes.

      Concernant la CMU, j’espère ne pas démoraliser l’auteur en lui annonçant que les chiffres de la CMU ne sont pas inclus au déficit de la sécu. Incroyable mais vrai, le financement est réalisé par l’impôt et le déficit de l’état, pas par les cotisations sociales.

      Quel est le coût exact de la CMU ? C’est un des secrets les mieux gardés de la nation, aucune publication sur la question, aucun ordre d’idée. Il était estimé en vitesse de croisière par Martine Aubry à 9 milliards de francs avant sa création, et maintenant on en serait à ... et bien justement on ne sait pas, environ 4 à 5 fois plus parait-il. Selon les sources, on parle d’un coût qui oscille entre 4 et 9 millards d’euros..... En voici par exemple une qui arrive à un résultat de 6 milliards d’euros, je ne sais pas quel crédit lui accorder, mais comme on n’a rien d’officiel :

      http://www.ifrap.org/Les-scandales-de-la-CMU,0061.html

      Cette opacité est tout simplement honteuse, vous ne trouvez pas ?

       


    • sisyphe sisyphe 6 juin 2008 18:50

      Effectivement, quelle honte, que 6 milliards soient consacrés à ce que des pauvres puissent se soigner, quand 40 milliards échappent à l’état par la fraude fiscale des entreprises, et 73 milliards dans les niches fiscales !

      Quelle honte que ce commentaire, surtout !!


    • sisyphe sisyphe 6 juin 2008 18:53

      http://www.ifrap.org/Les-scand...

       

      Sacrée référence ! Le premier think thank privé français, dirigé par un énarque !!

      Et ils sont financés comment , l’ifrap ??


    • sisyphe sisyphe 6 juin 2008 18:56

      On a compris que pour donino 30, Monsieur Sarkozy et son gouvernement mènent une scandaleuse politique gauchiste !

      Il faut partir vivre aux Etats-Unis, mon vieux !


    • donino30 donino30 6 juin 2008 19:03

      Et blablablablablabla Arrêtez de vous exciter tout seul, c’est mauvais pour votre coeur Sysiphe. Plutôt que ricaner dans votre coin, essayez de trouver une meilleure source puisque vous êtes si fort. Mais je ne me fais aucune illusion : les idéologues dans votre genre ont horreur du factuel, ils considèrent que les chiffres quelq qu’ils soient sont indécents. Je n’ai pas dit que je trouvais que 6 M€ c’était trop, j’ai dit que c’était scandaleux que les chiffres soient passés sous silence, au point que 99,9% des citoyens pensent qu’ils sont inclus au déficit de la sécu. Ressaisissez vous que diable, passez un coup de fil à Olivier et vous verrez ça ira mieux.


    • sisyphe sisyphe 6 juin 2008 19:09

      Ne vous inquiétez pas pour mon coeur, mon vieux : inquiétez vous plutôt pour votre cerveau ; bien que, quand on voir vos références et vos articles, on comprend qu’il n’y a plus grand-chose à en tirer, hélas.

      Je vous le dis  : envoyez un telex à votre ami Bush pour lui dire que vous arrivez : la France se passe volontiers de gens comme vous.


    • donino30 donino30 6 juin 2008 19:16

      Alors le factuel, ça vient ? Non ? Au lieu de vous ridiculiser en publique, sortez nous plutôt une source des chiffres que vous avez contestés. Ce n’est pas la peine de continuer vos bouffonneries si vous n’en n’êtes même pas capable.


    • sisyphe sisyphe 6 juin 2008 19:21

      Ecoutez, mon vieux, restez correct et gardez votre dignité : ça évitera de montrer que vous perdez facilement votre sang-froid. Pour le factuel, c’est moi qui vous re-demande de nous parler des 40 milliards de fraude fiscale des entreprises, et des 73 milliards des niches fiscales, et des 150 fortunes qui ne paient pas d’impôt : on se dégonfle ? ..


    • donino30 donino30 6 juin 2008 19:29

      Donc je résume : vous êtes absolument incapables d’étayer la moindre source sur ce que vous contestez. Et pour vous sortir de ce mauvais pas, vous balancez agressivement des liens et des questions à tout va sur des sujets qui n’ont rien à voir. Et pour courroner le tout vous avez le toupet de demander aux autres de rester correct, relisez svp vos comm’s ci dessus. Détendez vous, tout va bien se passer je vous assure. Je vous propose que l’on arrête de squatter inutilement le billet de M. Colpin, faites un effort.


    • sisyphe sisyphe 6 juin 2008 19:34

      Et il ose parler de se ridiculiser en public !

      http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=32161

      De ce point de vue, vous avez déjà marqué trop de points pour être rattrapé, mon vieux ! ..


    • sisyphe sisyphe 6 juin 2008 19:39

      Décidément, ce pauvre donino se dérobe devant toutes les questions qu’on lui pose et, pour faire diversion, revient toujours sur la sienne qui concerne.... quoi déjà ? Les 6 milliards de la CMU ?

      Mais j’y ai répondu immédiatement, mon pauvre ! Et quand bien même ce serait le double, il s’agit d’argent pour SOIGNER des gens qui en ont besoin : ça arrive à entrer dans votre crâne de primate, ou bien il n’y a que les chiffres qui y ont accès ? Alors, quelle importance, une fois de plus, en regard (je re-re-re-répète : il est très dur de la comprenette, le donino) des 40 milliards de fraude fiscale qui manquent à l’état ?

      Vous allez finir par y répondre, ou continuer à vous défiler comme un lâche ?


    • donino30 donino30 6 juin 2008 19:43

      Courage Sysiphe, croyez moi ce n’est qu’un mauvais moment à passer. Et relisez bien l’article que vous avez mis en lien, je vous assure c’est comme si il avait été écrit pour vous et n’a pas pris une ride. Cela vous aidera.

      Et maintenant cessez, si c’est possible, vos enfantillages dignes du CM2 et passez une bonne soiree.

       

      cdt


    • sisyphe sisyphe 6 juin 2008 19:55

      Et hop !

      Une petite pirouette.... et.... esquivé comme un bon lâche, sans rien répondre...

      C’est quand vous voudrez pour les chiffres, bolino ! ...


    • donino30 donino30 6 juin 2008 20:53

      Encore là ? Mais vous êtes plus collant qu’un labrador ma parole ! Puisque vous y tenez, la vérité c’est que vos 40 milliards de fraude et 73 milliards de niches je m’en contrefiche. C’est plus clair comme ça ? Mais si ça vous fait tellement plaisir, je vous donne un exercice pour demain : trouvez moi une source qui donne la répartition exhaustive des 73 milliards par libellé de la niche. Nous l’étudierons ensemble, main dans la main et cocherons celles qui ne sont pas justifiées. Et nous sommerons à la fin l’économie réellement réalisable. C’est vraiment pour vous que je fais ça, mais bon ça embellit ma journée de savoir que je vais autant vous faire plaisir. Donc trouvez moi cette information et on en rediscute. Vous me chercherez ensuite la méthodologie utilisée par l’insee pour estimer le montant de la fraude. J’espère que tout cela n’est pas au dessus de vos capacités.


    • JPC45 6 juin 2008 21:27

      domino30, vous êtes dur avec sisyphe, surtout que la premièce niche fisclae il me semble est la prime pour l’emploi avec 3 Milliard. Sisyphe est pour l’arret de cette niche a priori ?

       

      Moi aussi j’attend la liste.


    • donino30 donino30 6 juin 2008 21:50

      On dirait bien. Il semble aussi contre la défiscalisation des jobs étudiants, des tickets restaurants, des chèques emplois, services à la personne, etc... Vivement qu’il ait terminé son exercice :)


    • sisyphe sisyphe 6 juin 2008 22:00

      par donino30 (IP:xxx.x6.181.46) le 6 juin 2008 à 20H53

       

      Encore là ? Mais vous êtes plus collant qu’un labrador ma parole ! Puisque vous y tenez, la vérité c’est que vos 40 milliards de fraude et 73 milliards de niches je m’en contrefiche

       

      Ah ben, voila !

      Ca va mieux en le disant !

      Les 40 milliards sont estimés par la cour des comptes, dans son dernier rapport ; ça vous va, comme référence ?

      Donc, vous vous contrefichez des 40 milliards, mais vous venez présenter comme une honte les 6 milliards scandaleusement dévolus aux soins de gens, par l’intermédiaire de la CMU !

      Eh bien, voilà : la messe est dite, mon brave. Pour ce qui est de se "ridiculiser en public" (pas en publique, attention à l’orthographe, il n’y a pas que les chiffres dans la vie ) : vous avez placé la barre trop haut : je ne pourrai pas lutter.

      Allez, hasta la vista, mon brave ! ...


    • JPC45 6 juin 2008 22:02

      je viens de vérifier : la prime pour l’emploi c’est 4 milliards (pour 2008) ! et il y a aussi les Exonérations des prestations familiales et sociales (comme le RMI) pour 3 milliards, il y a l’abbateeemnt pour les dons aux associations (820 millions), les dépenses d’équipement d’habitat durable (2,4 milliards) etc.


    • JPC45 6 juin 2008 22:05

      sisyphe : dans son dernier rapport... vous l’avez lu au moins j’en doutes mais entre temps il y a eu qq rapports !


    • JPC45 6 juin 2008 22:07

      trouvé ds le fameux rapport de la cour des comptes

      **************

       

       

      Un autre facteur de fraude est le niveau de prélèvements qui pèse sur le revenu d’une personne morale ou physique. On peut intuitivement penser que plus le niveau d’un prélèvement est élevé, plus l’incitation à la fraude sera forte (et inversement si le niveau du prélèvement est faible).


    • donino30 donino30 6 juin 2008 22:09

      Sysiphe, vous laissez JPC faire le boulot à votre place, ce n’est pas très gentil smiley 

      JP, je crois aussi que les heures supplémentaires sont un poste important, peut être même le plus important. J’attends le compte rendu de Sysiphe pour plus de certitude.


    • JPC45 6 juin 2008 22:18

      J’ai lu rapidement le rapport de la cour des comptes (le dernier je crois )...

      La cour des comptes explique qu’il est très difficile d’évaluer le montant de la fraude et l’évalue pour sa part entre 29 et 40 milliards. De plus (pour sysiphe) elle précise qu’elle agrége fraude et irrégularité et que :

       

       

       

       

      Enfin, et surtout, les montants présentés plus haut ne doivent pas être considérés comme une « cagnotte » dont les pouvoirs publics pourraient disposer grâce à un accroissement de l’effort de lutte contre la fraude. Certes, on peut penser qu’une partie plus importante de ces montants pourrait effectivement être récupérée grâce à une stratégie adaptée de lutte contre la fraude. Tel est le sens des propositions qui seront formulées à la fin de ce rapport.

      Néanmoins, il faut garder à l’esprit que l’évaluation ainsi présentée repose sur un raisonnement « toutes choses égales par ailleurs ». La décision de certains agents économiques de s’intégrer dans un processus de production est en effet conditionnée par la possibilité de le faire sans acquitter les prélèvements. Si subitement, il ne devient plus possible de frauder, l’activité de production dissimulée ne sera peut-être plus effectuée et le montant de prélèvements « récupérables » en sera fortement diminué.

      Il faut donc se méfier de raisonnements trop simples qui mettraient face à face le niveau de fraude et le niveau de déficit public et déduiraient de l’évaluation de la fraude qu’il y a là un moyen « facile » ou en tout cas atteignable de régler les problèmes de financement de l’Etat et des organismes sociaux. Certes, la lutte contre la fraude doit permettre de faire rentrer des recettes supplémentaires dans les caisses des organismes


    • sisyphe sisyphe 6 juin 2008 22:22

      Alors ; pour les niches fiscales :

      http://www.lesechos.fr/patrimoine/impots/300263015.htm

      http://fr.news.yahoo.com/afp/20080605/tpl-economie-budget-fiscalite-assemblee-ee974b3.html

      http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/06/05/l-explosion-des-niches-fiscales-une-atteinte-a-l-equite_1054041_823448.html

      Et, enfin et surtout : http://www.inegalites.fr/spip.php?article891 avec le détail des différentes niches, où l’on apprend que celle qui coûte, de loin, le plus cher, trrrrrrrèèèèèèès loin devant la prime pour l’emploi (4,2 milliards, qui vont être, d’ailleurs, en grande partie, réaffectés au RSA : vous êtes au courant ?) donc, la plus chère est (je cite )

      Couples 23,9 milliards Les couples additionnent leurs revenus et divisent par deux parts, ce qui favorise les foyers aisés dont l’un des deux membres ne travaille pas ou a des faibles revenus

      Voilà. Alors, heureux ? Vous avez de quoi lire ; avec de nombreuses sources différentes, n’est-ce pas ?

      Mais j’avais crû comprendre que vous vous en "contrefichiez", et que votre souci obsessionnel portait sur le déficit de la sécu : 9,7 milliards ...

      Ben oui.... 40 milliards d’iun côté, plus 73 milliards d’un autre : on s’en contrefiche, *tandis que 9 milliards de la sécu ; ça, c’est un scandââââlll....

      Comme je disais, pour ce qui est de se ridiculiser en public, bolino, avec l’assistance active de JPC45, vous avez placé la barre trop haut... Dommage ! ..


    • JPC45 6 juin 2008 22:29

      Sisyphe est content de lui : il nous sort 2 3 articles mais ne dit pas ce qu’il supprimerait concretement : les 23,9 milliards sont il scandaleux lorsque l’on est en couple ? c’est ça l’argent qui va aux riches ?


    • donino30 donino30 6 juin 2008 22:36

      D’autant plus que Sisyphe n’a pas lu correctement sa source : il y est écrit noir sur blanc que le quotient familial et conjugual ce n’est pas comptabilisé dans les niches fiscales ! Et encore heureux...


    • donino30 donino30 6 juin 2008 22:41

      JP, merci pour la précision sur la fraude c’est exactement ce que j’aurais aimé que notre ami Sisyphe trouve, mais je crois que son cas est desespéré...

       

      Sysiphe, les sources sont intéressantes, surtout inegalite.fr mais très incomplètes : en sommant tout (sans le quotient conjugal/familial puisque il n’est pas comptabilisé) on arrive à peine à 25 milliards. Remettez vous au boulot svp, on perd du temps. Et ensuite vous me listerez celles que vous verriez voir supprimé svp.


    • sisyphe sisyphe 6 juin 2008 23:04

      Or doncques, outres les niches fiscales, on relève, pour la somme de 37,5 milliards€, le "quotient familial et conjugal", dont l’observatoire des inégalités nous dit :

       

      Le quotient familial et conjugal : une niche dissimulée

      Malgré son coût important (37 milliards d’euros en 2005), le système du quotient familial et conjugal est depuis quelques années exclu de la catégorie des "niches fiscales", car il est considéré comme le mode de calcul normal de l’impôt sur le revenu. Ce mécanisme est le plus souvent oublié des réformes fiscales [3]. Pourtant, il permet aux ménages les plus aisés de bénéficier de ristournes d’impôt beaucoup plus importantes que les ménages modestes, à taille de famille équivalente.

      Deux raisons à cela. D’une part, le quotient est un système de parts proportionnelles à l’ensemble du revenu. La baisse est donc fonction du niveau du revenu considéré, alors que les charges de familles ne sont pas forcément tout à fait proportionnelles aux ressources [4]. D’autre part, près de la moitié des foyers ne sont pas imposables : l’avantage fiscal ne bénéficie qu’à la moitié des foyers les plus aisés.

      Le système de quotient est défendu au nom de l’égalité face à l’impôt entre les couples et familles de même niveau de vie. Pour obtenir l’égalité entre les contribuables aisés, avec ou sans conjoint et enfants, il faut procurer aux familles aisées des réductions plus importantes, car leur train de vie est supérieur, ce qui est logique.

      La conséquence de ce système est double. La quotient conjugal (la part de l’épouse ou de la personne pacsée) réduit fortement l’impôt des couples aisés dont l’un des membres (le plus souvent la femme) ne travaille pas, avec une réduction d’impôt d’autant plus élevée que le revenu du conjoint qui travaille est élevé. La collectivité participe ainsi au financement de l’inactivité des conjoints aisés.

      Concernant les enfants, le quotient familial assure une réduction d’impôt proportionnelle (avec un plafond) au niveau de vie de la famille. Ce faisant, la République reconnaît que l’enfant de famille favorisée coûte plus cher (son logement, ses études, etc.) et participe donc en proportion à son entretien (au contraire des allocations familiales identiques pour tous). Ce qui est vrai en pratique, mais n’est pas forcément juste du point de vue des principes. La France est d’ailleurs le seul pays riche à maintenir un système aussi inéquitable. Au nom de l’égalité entre les ménages aisés (dite "horizontale"), on admet des inégalités entre ménages dans leur ensemble.

       

      Voila.

      Donc, en plus des 40 milliards de fraudes fiscales des entreprises, et des 73 milliards de niches fiscales, voici 37,5 milliards où il y aurait LARGEMENT de quoi récupérer les 9 et quelques milliards du trou de la sécu, tout en instaurant un système moins inégalitaire (inéquitable dit l’observatoire des inégalités) : d’une pierre, deux coups : c’est pas une idée qu’elle est bonne, ça ??


    • donino30 donino30 6 juin 2008 23:10

      Vous auriez dû souligner le plus important : "le système du quotient familial et conjugal est depuis quelques années exclu de la catégorie des "niches fiscales", car il est considéré comme le mode de calcul normal de l’impôt sur le revenu"

      Exclu, pour information cela veut dire que ce n’est pas comptabiliré dans les 73 milliards d’euros des niches fiscales. Vous comprenez ?

       

       


    • donino30 donino30 6 juin 2008 23:14

      @Sisyphe : Je ne souscris, bien entendu, absolument pas aux propos injurieux ci-dessus. Vous êtes très énervants mais apparemment plutôt bon bougre.


      @autres (courageux) lecteurs
      On en arrive à la conclusion. C’est toujours pareil : dés que l’on essaie d’objectiver, il n’ y a plus personne chez les gens comme Sisyphe. On hurle avec les loups sur la base d’un chiffre qui sort soudain du placard, les fameux 73 milliards de niches fiscales...

       

      Et il n’a même pas été capable d’en détailler plus de 25 milliards sur les 73, en cherchant pourtant activement vous pouvez me croire !!. Je comprends que l’information soit difficile à trouver, mais par quel miracle proclamait il alors qu’il s’agissait de 73 milliards à récupérer auprès des "riches" pour financer le social ? Il ne cherche surtout pas à comprendre les chiffres qu’on lui balance et ne comprend que ce qu’il veut bien comprendre.


      Et le plus amusant, c’est que je peux vous garantir que sur ces 25 milliards, le PS lui même aurait bien du mal à en "dégager" plus de 8 ! Car la majorité de ces niches ne sont absolument pas destinées aux riches mais vont au contraire plutôt dans le sens du social : abattement sur les pensions de retraite, prime à l’emploi, exonération des prestations familiales et sociales, emploi à domicile, etc. Allez juger par vous mêmes, et ne vous laissez pas manipuler par des "zozos" comme Sisyphe.

      Ne vous laissez surtout pas dire que ces 73 milliards sont aux riches, et qu’il suffit de se baisser pour les ramasser... Allez vous faire une idée par vous mêmes...

      @Sisyphe : Echec et mat, mon cher Sisyphe.


    • sisyphe sisyphe 6 juin 2008 23:37

      par donino30 (IP:xxx.x6.181.46) le 6 juin 2008 à 23H14



      @Sisyphe : Echec et mat, mon cher Sisyphe.

       

      Celle-là, c’est la meilleure !

      Un vrai charlot, le bolino !

      Et d’une : j’ai bien précisé, dans mon post, sur le quotient conjugal et familial, que c’était, OUTRE les niches fiscales (faut apprendre à lire, mon vieux) : donc, 40 + 73 + 37,5 milliards.

      Et de deux : j’ai donné les liens de tous les documents détaillant les niches fiscales. (là encore, il faut enlever les oeillères), qui aboutissent, TOUS, à la somme annoncée de 73 milliards.

      Et de trois, si je n’ai pas précisé quels étaient les postes où on pourrait faire LARGEMENT l’économie de beaucoup plus des 9 milliards du pseudo "trou de la sécu", c’est que je ne suis pas décisionnaire : chacun pourra, en les examinant, trouver les postes où les plus riches sont largement favorisés : ce ne sont pas ceux qui manquent (entre autres, "Les 100 000 plus gros déclarants paient un impôt moindre en taux que la classe suivante, pire encore, une moitié de la moitié des non-imposables touchent de confortables rémunérations. Les plus grosses niches en « volume » sont à chercher du côté de l’Outre-Mer, des défiscalisations d’entreprises, des investissements locatifs et autres particularités offertes à coup de « carnet de chèque » et de « pouvoir de nuisance ».

      Ainsi, 116 des 1 000 contribuables ayant déclaré les revenus imposables les plus élevés au titre de 2006 ont réduit leur impôt effectivement dû de près de 93 %. Chacun a obtenu une réduction d’impôt de plus d’un million d’euros. Parmi les 10 000 contribuables les plus riches en termes de revenu, 150 n’ont pas payé d’impôt ou ont obtenu une restitution du Trésor public alors que leur revenu fiscal de référence était en moyenne de l’ordre d’un million d’euros. Et parmi les 100 contribuables les plus riches en termes de revenu, plusieurs se sont vu rembourser, en moyenne, 230 euros alors que leur revenu fiscal de référence dépassait, en moyenne, les 11,9 millions. »

      Ce rapport revient à signaler l’évidence : sans remise à plat profonde du système fiscal français, il y aura toujours a minima au moins deux sociétés en France, dont l’une professera un libéralisme débridé, mais sera parfaitement au fait de disposer des aubaines d’un Etat Providence canalisé à leur verser les dividendes de la faiblesse de l’Etat.

      Tout cela, je dis bien ENTRE AUTRES. (consulter les documents pour en savoir plus).

      Donc, question chiffres, et faits, voilà du répondant, et du sérieux.

      Que vous continuiez à ne pas vouloir le voir, à le nier, ce n’est que VOTRE problème : les lecteurs pourront aisément le constater.

      Donc, pour ce qui est des échecs, je suis désolé, mais, bien que n’étant pas un maître, vous voilà bel et bien battu à plate couture.

      Et pour ce qui est du reste, je laisse les lecteurs témoins de votre faculté assez inouie à vous aveugler sur votre propre impéritie, et à votre suffisance à vous satisfaire de vos manifestes défaillances.

      Pas grave, allez : je suis sûr que votre présomption vous permettra quand même de passer une bonne soirée : profitez en !..

       

    • donino30 donino30 7 juin 2008 00:07

      "Et de deux : j’ai donné les liens de tous les documents détaillant les niches fiscales. (là encore, il faut enlever les oeillères), qui aboutissent, TOUS, à la somme annoncée de 73 milliards"

      C’est faux. Mais si vous voulez nous prouver le contraire, mettre nous la liste avec les montants dans un post, avec la somme aboutissant à 73 milliards. Et à cet instant, comme d’habitude, monsieur grande bouche va s’esquiver. Ce n’est rien Sisyphe j’ai l’habitude avec vous, je regarde ça d’un oeil bienveillant. Ne vous en faites pas.


    • sisyphe sisyphe 7 juin 2008 00:18

    • manusan 7 juin 2008 04:58

      @ donino,

      Le problème de fond en France, c’est que le système social n’est financé que par la classe moyenne, les classes aisés y échappant par certaines niches fiscales qui n’ont pas lieu d’exister, c’est inadmissible. J’ai mangé mon chapeau à lire vos commentaire, en effet votre raisonnement est à des années lumières du mien, un systeme social efficace qui marche avec des impots quasi inexistant, remarquez ça existe dans beaucoup de pays (leur chef d’état viennent même se faire soigner en France).

      PS : la neuro est encore remboursée en France, profitez en.


    • donino30 donino30 7 juin 2008 10:03

      sisyphe,j’espère que vous avez bien dormi. ça suffira quand vous arriverez à produire la seule chose que l’on vous demande depuis plus de 15 heures : la liste des niches fiscales avec le montant de chacune aboutissant à 73 milliards d’euros. ça ne sert à rien d’empiler les liens, ils sont tous creux à part celui d’inegalite.fr qui contient environ 1/3 de l’info.

       

      Donc remettez vous au boulot svp et mieux que ça : vous copiez dans un post cette liste avec les montants. La somme aboutissant à 73 milliards. Quans vous aurez fini, vous listez les niches que, comme militant de je ne sais quel parti, vous souhaitez voire supprimées. Et après on aura matière à discuter. Et même à écrire un article en co-auteurs, rendez vous compte Sisyphe comme c’est merveilleux.


    • donino30 donino30 7 juin 2008 10:12

      Non manusan, ce n’est pas ce que j’ai voulu dire. Le "combat" que je mène avec ce brave Sisyphe, très amusant au demeurant, montre que dénoncer ces niches fiscales ne suffit pas, il faut pousser l’analyse beaucoup plus loin, et ce n’est pas forcément facile. Certaines sont inadmissibles c’est vrai, mais c’est très loin de représenter la majorité. Relisez les exemples donnés plus hauts (niches d’aides à la personne, retour à l’emploi, travail à domicile, aides familiales, pensions de retraite, etc). J’admets que ma réponse était excessive et je m’en excuse, mais le raccourci que vous prenez est tellement rapide... Attendez que Sisyphe ait terminé son job, si toutefois il arrête de faire le clown et le fait soigneusement (et que l’info soit effectivement trouvable), vous comprendrez ce que je veux dire.


    • JPC45 7 juin 2008 11:08

      Sisyphe, c’est trop demander que de nous donner (pas d elien svp) les 10 principales niches fiscales avec le montant en face et dire si on les fait disparaitre ?


    • donino30 donino30 7 juin 2008 11:35

      Ce qui est drole, c’est que c’est vous qui m’avez tanné dix plombes pour que l’on analyse cette question des niches fiscales. Et tout ce temps perdu pour finalement dire que vous n’en savez rien et que vous ne voulez surtout pas le savoir.

       

      Ce qui est moins drole, c’est le ton de votre dernier commentaire. Je me suis finalement trompé sur vous. Alors : encore le moindre tutoiement, le moindre mot supplémentaire de votre part et je le signale immédiatement en abus, j’ai cru comprendre que vous étiez un habitué. La personne concernée aura tout le loisir de trancher. Au plaisir de ne plus vous lire.


    • donino30 donino30 7 juin 2008 11:37

      je voulais dire le moindre mot déplacé, bien sûr

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès