Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le violon n’est pas bon pour le moral

Le violon n’est pas bon pour le moral

Contrairement à ce que naïvement nous pensions, l’univers carcéral n’est pas une sinécure ! Un endroit sympathique où l’on ne fait rien qu’à s’amuser dans une ambiance de franche camaraderie aux frais de la princesse Marianne. Un peu comme des jolies colonies de vacances. Un lieu de villégiature où l’on passe son temps à se reposer en regardant la télé, écrire ses mémoires de futur ex-taulard, voire où l’on étudie et travaille pour le plaisir. 

Eh bien, non ! Car, si la musique adoucit les mœurs, l’instrument essentiel de la Justice pénale déprime les condamnés. J’en veux pour preuve, le nombre inquiétant de suicides dans nos prisons de l’Est de la France. Les psychologues pensent que ces dépressions à caractère suicidaire signifient que la sanction de la société n’est pas acceptée par les prisonniers.

L’esprit de sacrifice, c’est bon pour les monastères. Nos coupables sont des impénitents.

A cela s’ajoutent les conditions de vie pénitentiaire qui s’aggravent avec une surpopulation carcérale à faire envier le sort des SDF qui campent désormais tous les hivers sur les bords du canal Saint-Martin.

Nos prisonniers VIP, s’ils sont mieux logés, ne sont pas mieux lotis question distractions. En effet, ils ne bénéficient pas d’une joyeuse chambrée pour se divertir les longues soirées d’hiver. Ils survivent dans la solitude de leur morne et froide cellule. Pas de parties de cartes, ni batailles de polochons pour se remonter le moral. La dépression les menace, mine leur santé que le manque d’activité ne permet pas de conserver.

Dès lors, la justice est contrainte de les libérer avant que l’irréparable ne se produise, bien qu’ils n’aient pas purgé leur peine, ni même la moitié, minimum incompressible.

C’est ainsi que Marina Petrella a dû être remise en liberté pour raison sanitaire.

C’est une question de salut public. Elle ne supportait plus la prison, néfaste à son moral fragilisé par une grave dépression, La pauvre ! Désormais, elle se remet doucement auprès de son mari et son état de santé devrait s’améliorer. 

Cela me rappelle un article du Parisien qui se demandait, l’année dernière, ce qu’était devenu Loïk Le Floch Prigent condamné à cinq ans de prison ferme dans l’affaire ELF.

Celui-ci, gravement malade, avait dû être transféré dans un hôpital pour être soigné, mais n’a jamais regagné sa cellule après sa guérison pour la simple raison que la prison était jugée néfaste à son état de santé, mauvaise pour son moral déclinant et qu’il risquait de sombrer dans un état dépressif suicidaire. Une allergie à la prison peut-être ?

Mais le journaliste du Parisien avait retrouvé sa trace : Le Floch Prigent suivait une thérapie par le travail. En effet, il était consultant aux Etats-Unis dans le domaine de l’Industrie pétrolière alors même que sa liberté conditionnelle lui interdisait de quitter le territoire et le contraignait à exercer une activité salariée ! 

En conclusion, je pense qu’au lieu de construire de nouvelles prisons nous serions plus avisés d’ouvrir des sanatoriums spécialisés dans le traitement de la dépression.

Il semble que la prison ne soit pas la solution idéale, n’en déplaise à Mme Dati. Elle n’est pas bonne pour le moral et les prisonniers y sont allergiques. Dans ces conditions, on devra sûrement plafonner les peines planchers pour les récidivistes.

Quand on pense que les moins chanceux doivent purger au minimum la moitié de leur peine, on se demande comment ils font pour ne pas déprimer. Peut-être, comme le disent les psychologues, acceptent-ils leur peine et font acte de pénitence. Ils reconnaissent leurs pêchés et acceptent humblement ce pèlerinage vers la rédemption.

Mais encore faut-il avoir un tant soit peu de « moralité » pour comprendre la faute commise et garder le moral dans cette épreuve. Ce qui n’est pas le cas, par exemple de Jean-Marc Rouillan, d’Action directe, qui, alors qu’il est en semi-liberté, a insinué, lors d’une interview à L’Express, ne pas regretter l’assassinat du PDG de Renault, Georges Besse en 1986, remettant en cause sa prochaine liberté conditionnelle.

Ce qui est certain aujourd’hui, c’est que la meilleure façon de s’évader n’est pas d’utiliser les armes lourdes comme Ferrara ou de creuser un tunnel sous la prison, mais de se faire porter pâle et de déprimer grave !
 
Le salut passe par la voix sanitaire !

Moralité : pour s’évader de la Santé, rien ne vaut la maladie !


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Fergus fergus 28 octobre 2008 11:16

    Le grand scandale de la prison est qu’à la privation de liberté (dont la nécessité ne peut être remise en cause dans les affaires criminelles et de délinquance grave) s’ajoutent en France des conditions d’incarcération déplorables et de graves atteintes à la dignité des personnes. En quelque sorte une double peine qui aggrave les pathologies des trop nombreux déficients mentaux et entraîne de nombreux détenus dans une spirale de violence et de ressentiment à l’égard de la société.

    A l’arrivée, personne n’est gagnant : ni la société, ni les condamnés, ni le personnel pénitentaire, n’en déplaise à une population prompte à juger ses semblables de manière expéditive en faisant appel à ses instincts et non à sa raison. A l’évidence, une réforme de fond est à mener. Une réforme que Mme Dati, exécutrice des basses oeuvres et dépourvue de la moindre vision de ce vers quoi devrait tendre la justice, est totalement incapable de mener. Une réforme pourtant terriblement urgente !


    • T.REX T.REX 28 octobre 2008 12:24

      D’accord avec toi Fergus, il est temps d’améliorer nos prisons et surtout de penser à la réintégration des prisonniers après leur peine !

      Mais l’objet de mon billet est plutôt que cette peine doit être comprise et acceptée par le coupable, sinon il ne peut y avoir rédemption et réintégration ! La pénitence n’est pas fructueuse si elle n’est pas acceptée comme juste !! Et je constate que lels gens ne se sentent pas coupables des actes qu’on leur reproche !

      Il faut que la morale , que ce soit dans les affaires ou non, revienne sur le devant de la scène ! Elle est essentielle dans l’éducation de nos enfants ! Nous devons leur inculquer les valeurs de l aRépublique !
      Sinon, nous hériterons de patrons voyous comme le Floch Prigent qui ne voit quel mal il fait ! ou des terroristes qui pensent que les moyens justifient leurs fins politiques ! Ils ne respectent pas la vie et viennent se plaindre ensuite de déprimer en prison ! ! C’est scandaleux de les exonérer de leur punition !
      Si l’enfant fautif n’est pas puni, l’enfant méritant n’est pas récompensé !


    • appoline appoline 29 octobre 2008 14:28

      Ceci dit Fergus, personne ne les a obligés à y rentrer, en prison.


    • T.REX T.REX 29 octobre 2008 14:33

      Bonjour Appoline,

      Entièrement d’accord avec vous et

      Personne ne les a obligé à en sortir les pieds devant non plus !


    • LE CHAT LE CHAT 28 octobre 2008 14:14

      la prison est tellement déprimatoire que les condamnés à perpète demandent le rétablissement de la peine de mort !
      http://www.geostrategique.net/viewtopic.php?t=1970&sid=6c2ee0949f9892776057678e6cd7bbe2


      • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 28 octobre 2008 16:00

        La prison n’est que l’expression de la barbarie la plus rétrograde liée étroitement à la pratique de la justice dans nos pays soi-disant libres et démocratiques ou en principe les droits de la défense sont respectés.
         
        Or ce n’est qu’une façade pour ne pas dire une sinistre farce ou une parodie de justice pitoyable mais hélas impitoyable pour ceux qui la subissent.

        L’affaire d’Outreaux n’en est qu’une parmi d’autres, très nombreuses, Marc Machin, Omar Radad, Seznec et bien d’autres innocents anonymes broyés par l’arbitraire, aveux obtenus sous la torture, instructions systématiquement à charge reposant sur des éléments insignifiants prises par des juges incompétents, mais se prenant pour des dieux infaillibles bénéficiant d’une irresponsabilité et d’une impunité totale.
         
        C’est pour les affaire criminelles mais la même chose existe pour le pénal ou être le fait d’être accusé équivaut à être coupable et sur lequel tombe le nouvel arsenal répréssif concocté par Sarko 1er, monarque démagogue. Criminalisation des citoyens, délit de dissidence, chasse aux pauvres, fichiers étendus à toute sorte de citoyens, prélèvements ADN obligatoires pour des broutilles.

        Prisons pleines à ras la gueule, suicides en série, maintient en détention injustifiés, il règne donc un arbitraire qui va jusqu’à la lettre de cachet pour les gêneurs, voilà un raccoursi succin des maux dont souffrent la justice et son corolaire la prison.

        Pourquoi ? Ce n’est pas par une sorte d’imperfection des euvres humaines qui de ce fait pourrait être excusable, non, cet arbitraire est volontaire et conscient selon le principe primaire, ancestral et religieux du sacrifice. Il faut sacrifier un certain nombre de personnes sur l’hôtel, pour le bien de tous, coupables ou pas peu importe, c’est un détail.

        Le racisme et l’esclavage sont aussi basés sur ce principe primitif, ça peut aller jusqu’au génocide comme on peut le voir encore de nos jours. Le monde dit "civilisé" est à fond là-dedans et n’est pas près d’en sortir. L’humanité n’accedera à une vraie civilisation que quand elle abandonnera l’application institutionnalisée de ce principe rustique et arriéré...


        • T.REX T.REX 28 octobre 2008 16:51

          à marcel chapoutier :
           
          Vous me paraissez tout mélanger et je ne vois pas le rapport entre libérer pour moral dans les chaussettes un escrocs comme Loïk Le Floch Prigent, qui était seul dans une cellule pour VIP et qui en a profité pour aller s’enrichir aux USA comme consultant dans l’or noir plutôt que de broyer du noir en purgeant sa peine "méritée". Il n’est pas ici question d’innocents détenus dans des conditions exécrables.

          Permettez moi de vous poser une question : Trouvez vous normal que suite à une déprîme compréhensible on libère ces gens et qu’il ne purge jamais leur peine ? A quoi sert-il de les condamner alors ? Que proposez-vous à la place de la Prison comme juste punition ?


        • appoline appoline 29 octobre 2008 14:33

          Loic aux USA, la belle qui repart en famille. On voudrait faire croire à nos petits jeunes qu’il vaut mieux être malfrat, qu’on s’y prendrait pas différemment.


        • Internaute Internaute 28 octobre 2008 16:34

          Ce qui m’étonne est que d’une part on va casser de l’Afghan au nom de la lutte contre le terrorisme et que d’autre part on libère les terroristes que l’on a sous la main pour des raisons humanitaires et en plus qu’on donne l’asile à ceux issus de Colombie.

          A partir de quelle souffrance un terroriste mérite-t-il l’assistance du gouvernement français ? Va-t-on vers un charter de terroristes afghans vers Paris pour leur éviter Guantanamo ?

          A ce petit jeu la France va finir sur la liste noire de l’axe du mal.

          En ce qui concerne les prisons on devrait construire des prisons ouvertes dans les atolls du pacifique où l’on expédierait ceux qui sont condamnés à plus de 5 ans. Ce serait plus humain pour les prisionniers et libèrerait de la place dans nos prisons.




          • T.REX T.REX 28 octobre 2008 16:53

            Une prison dans une île paradisiaque ?? C’est une idée ! Mais il y avait le bagne dans ce style !


          • T.REX T.REX 28 octobre 2008 17:02

            D’accord avec toi l’internaute sur les terroristes....comme petrella et rouillan !

            Aucune clémence n’est acceptable pour ces tueurs !

            Ils ne regrettent même pas leurs crimes ! Si nous sommes trop laxistes, alors nous leur donnons raison !

            Ils ne sont pas dans la pénitence (d’ou le pénitencier) vers la rédemption, mais dans le refus de notre société !


          • Fergus fergus 28 octobre 2008 17:57

            Qu’un type comme Rouillan ne regrette pas ses crimes est dans la logique illuminée de sa "mission" politique. On peut le regretter, mais cela ne regarde que sa conscience.


          • T.REX T.REX 29 octobre 2008 08:29

            Non fergus, Cela nous regarde TOUS ! Le type qui ne regrette pas est un récidiviste en puissance !


          • appoline appoline 29 octobre 2008 14:36

            L’ile de Ré s’est beaucoup améliorée, je vous assure ;


          • T.REX T.REX 29 octobre 2008 14:40

            C’était une prison célèbre ? L’Alcatraz de la France ?


          • Gazi BORAT 29 octobre 2008 15:27

            @ INTERNAUTE

            "ON" libère les terroristes...

            Ce n’est pas nouveau... Les sicaires bien organisés de l’OAS, poseurs de bombes et assassins de "femmes de ménage" des commandos Degueldre ont bénéficié d’une plus grande manusétude de la part des autorités judiciaires que les "Pieds Nickelés" d’Action Directe...

            gAZi bORAt


          • JONAS JONAS 28 octobre 2008 16:48

            @ L’Auteur,

            Autant pour moi !

            Je me suis planté sur le sens de votre article.

            Excusez moi.


            • T.REX T.REX 28 octobre 2008 16:56

              à Jonas,

              Il n’y a pas de mal, l’important est de le reconnaître !
              Pour ma part, je me rends compte que mon intention n’est pas très clairement comprise et j’en déduis que je ne l’ai pas rédigé comme il aurait fallu !

              La prochaine fois, je ferais attention à la clarté du message, plutôt qu’à donner un ton léger et amusant à mes propos !

              Sans rancune 


            • L'enfoiré L’enfoiré 28 octobre 2008 18:16
              TRex salut,
               
               Il y a le contenant et le contenu qui ne s’accordent pas, voilà le problème de la prison.
               Est-ce que tu prends un gobelet en plastic pour bore du champagne.
               Hors, c’est ce qu’on fait avec la prison, tous dans le même panier.
               Tous sans la moindre reconversion prévue en fonction du besoin de renouveau qu’un détenu serait en droit d’espérer pour sa rédemption.
               Je ne crois pas qu’il faille des prisons trois étoiles et des autres, mais des compartiments différents en fonction de la peine et du délit.
               Les délits de sang et d’argent, ce n’est pas la même chose.
               Dans tous nos pays qui essayent de réglementer la vie civile, il y a de plus en plus de peines qui sont à purger et les prisons sont surchargées.
               Il existe d’autres moyens de garder les prisonniers sous surveillance. Le bracelet électronique n’est qu’un exemple entre autre.
               J’ai eu l’occasion de revoir le problème de la justice par trois articles « Ote ton bandeau et ajuste ta balance » (le dernier en URL). Il contenait les conclusions que je pouvais en tirer.
               Nous ne sommes peut-être qu’à un premier tournant de responsabilisation, mais il faudra en trouver un. Augmenter les prisons ne sera qu’un moyen de prendre du recul pour mieux sauter. Mais ce n’est évidemment que mon humble avis. Je ne suis pas ministre de la Justice. Ce ministère est la patate chaude que l’on se refile en général.
               Bonne conclusion : Rien ne vaut la maladie, du moment que l’on trouve la posologie adéquate. 

              • T.REX T.REX 29 octobre 2008 08:37

                Merci de ta visite et de ton commentaire éclairé L’enfoiré !

                Tu as raison, j’ai moi même mélangé les torchons et les serviettes (crimes de sang et crime d’argent) et je n’aurais pas dû, car la comparaison est hors de proportion.

                Mais je ne suis pas d’accord avec toi quand tu dis qu etous les prisonniers sont mélangés, certains, notamment dans "les affaires" ont droit à un statut privilégié : cellule VIP !

                Mais il est sûr qu’il faut mettre au point des solutions alternatives à la prison qui montre ses limites.
                L’inégibilité des Politiques est souvent une très bonne sanction, par exemple. 


              • L'enfoiré L’enfoiré 29 octobre 2008 08:48

                TRex,
                 
                 Je ne connais pas la situation en France, donc s’il existe des cellules VIP, Ok.
                 Chez nous, c’est plutôt de l’autre côté que l’on sépare. Dutroux est, je crois toujours dans un secteur particulier.
                 
                 Il faut se rappeler du rôle de "correction" d’une prison. En sortir veut dire reprendre un nouveau départ en étant meilleur, pas plus mauvais encore. Pour cela il y a des dispositions à prendre.
                 C’est la seule réponse que je peux faire.

                Bonne journée à toi


              • William7 29 octobre 2008 09:51

                Il faut lire "Les prisons de la misère" de Loïc Wacquant.


              • fhefhe fhefhe 28 octobre 2008 18:43

                Si vous avez lu un de mes Commentaires vous aurez appris que j’ai purgé une peine de 6 Ans de Réclusion Criminelle pour Association de Malfaiteurs et Vol Qualifié ( Vulgairement Braquage en "Equipe" de 3 )
                Cette condamnation m’a été infilgée par la Cours d’Assise des Mineurs d’Aix en Provence en 1978...pour des faits remontants à 1974....
                42 mois d’Attente avant d’être jugé.... !!! ( La lenteur de Nôtre justice n’a pas changée !)
                Mon vécu..et mes 2 ans en I P E S ( Institut Professionnel d’Education Surveillée , Ex maison de Correction ) de 1971 à 1973 m’a permis d’être " Solide Mentalement pour Tenir Bon.....
                Dans un autre commentaire , je vous parlerai de l’Univers Carcéral.... !!!
                Mais , Ma réinsertion a été Reussie !!!!
                Mon Ainé de 26 ans a obtenu son Doctorat d’Histoire de l’Art 
                Mon Second de 21 ans fait les Compagnons du Devoir en tant que Maçon depuis l’Age de 16 ans et Gagne 40% de plus que le Smic ( Cequin’est pas le cas de nombre de ses Amis à son Age )
                Et moi , je suis Directeur Commercial "momentanément" sans Emploi depuis Juin 2008.... !!!!
                Une de mes devises pour me Réinserer est 
                " Il est plus facile de construire ou d’avoir une belle Maison , d’Avoir une Belle Voiture que de Construire ou d’ Elever des Enfants....
                Sachez que de rencontrer l’Amour à sa sortie de prison est une condition Siné-Qua-Non pour Repartir dans la Vie...
                A 52 ans cela fait 26 ans que je suis Marié... et 28 ans que je connais ma Femme , celle qui m’a Accépté tel que j’Etais....et qui savait d’ou je venais !!!!



                 


                • T.REX T.REX 29 octobre 2008 09:26

                  Bonjour fhefhe, membre du Parti des "Ne Se Prononce Pas"
                  (ce qui n’est pas étonnant vu ton pseudo est imprononçable !)

                  Merci de ton témoignage "émouvant" sur la prison et la rédemption / intégration ! 

                  Cela fait plaisir de voir quelqu’un d’aussi fort mentalement et qui a réussi à s’élever au dessus de sa condition malgré (ou grace) à ses erreurs de jeunesse. 

                  Tu as su éviter a tes enfants la spirale de la délinquance grace à l’amour de ta compagne.

                  En définitive, il n’y a que l’amour pour sauver l’homme ! 

                  Total respect !


                • fhefhe fhefhe 29 octobre 2008 10:35

                  FhéFhé c’est mon deuxiéme Prénom... !!!!
                  Je suis Métis
                  Pére Martiniquais ( d’ou l’origine du Prénom )
                  Et Mére Corse....
                  Tu sais , les "Vrais Voyous " c’est 0,1% de la population carcérale....
                  Sache également qu’en Prison..." Tu te dois également " de Haîr les Femmes....pour ne pas Souffrir de leur Manque " C’est paradoxal mais c’est un des palliatifs qui Aide
                  Et quand tu sors "Tu es un Mendiant d’Amour " !!!!
                  3 Solutions s’offrent aux Libérés

                  — Tu recommences et tu retournes à la Case "Prison"

                  — Tu "essaies" de Devenir un Voyou est tu finis à la rubrique Nécrologique

                  — Et comme d’Autres que moi Tu veux Prouver à la sociéte qui t’a condamné ( En Cours d’ Assise c’est un Jury qui fixe la peine ) Que Tu peux l’ Intégrer ....
                  Et pour finir sache qu’il m’a fallu 18 ans pour recouvrer mes droits Civiques ( Une Condamnation à la Réclusion Criminelle ( je n’ai pas tué ) Te prive de Tous tes Droits Civique....Et je te prie de croire que l’Enquête de Moralité est trés , trés poussée.. !!!!
                  Mes "Handicaps " Métis ( ce n’est pas toujours évident quand tu est ni Blanc ni Noir ..) et Ex-"Taulard" ne sont que des "Handicaps" de l’Esprit....
                  A@
                  Cordialement


                • T.REX T.REX 29 octobre 2008 10:46

                  Toi fhéfhé qui sait de quoi tu parles et qui as cumulés et surmontés les "handicaps" de nos esprits parfois étroits, que penses-tu qu’il faille faire pour améliorer l’efficacité de la Justice (mis à part accélérer le processus, bien sûr) et surtout rendre la prison plus UTILE à la société et donc aux citoyens emprisonnés ! Il faut la supprimer et trouver autre chose ??

                   


                • fhefhe fhefhe 29 octobre 2008 14:44

                  Comme je l’ai dit la prison est " Un Mal Nécessaire " pour qui a commis une Infraction
                  La Problématique c’est les Moyens que se donne nôtre société pour la Réinsertion ... !
                  Abstraction faîtes des conditions de vie , la prison est une "Fabrique de Récidive " surtout pour les Courtes Peines .
                  En outre , il faut savoir que plus de 70% des détenus souffrent de troubles Psychologiques ,plus ou moins graves , Avant de rentrer.
                  Nombreux sont les Illéttrés , et peu de moyen sont à leur disposition pour les aider.
                  La formation professionnelle est quasi-inexistante...
                  Le Bracelet "Electronique" est une solution " partielle" pour les petites peines
                  Heureusement qu’il exiiste ce qu’on appelle "Les Visiteurs de Prison" se sont des bénévoles qu rendent visites aux détenus sans proche.
                  Et je tiens à te dire également que si tu n’as pas de soutien " Financier de l’Extérieur " les mandats , tu n’as que les plats que l’on te sert ,pas de Télévision , pas de cigarettes , pas de dentifrice je dis Bien RIEN !!!
                  Si l’Etat se penche "vraiment" sur les moyens à mettre en oeuvre "A l’intéreur " pour Réinserer les prisonniers je suis convaincu que les prisons seraient Moins pleines



                • fhefhe fhefhe 28 octobre 2008 19:29

                  Sachez que j’ai côtoyé Toutes les Professions en Prison....
                  Un cardiologue...pour " Meurtre Passionnel " qui m’a beaucoup Appris sur la Médecine , me permettant ainsi de pallier aux lacunes Médicales du "Lieu"
                  Un polytechnicien qui m’a aidé dans mes cours par correspondance
                  Beaucoup de Comptables et Banquiers ( Déjà à l’Epoque ) pour Escroquerie qui Eux m’ont appris à me méfier d’Eux....
                  La Solidarité dans un milieu "Confiné" , sans issue pour qui ne respecte pas "certaines régles" , est sans commune mesure avec ce que je vois à l’Exterieur...
                  Sachez que le plus difficile en prison c’est :
                  " D’Etre Seul avec Soi-Même " pendant 23hsur24 ( 1 heure de promenade )

                  Je dis Merci à mes amis " CAMUS , SARTRE , PROUST , GIDE , PASCAL , PLATON, BALZAC, VOLTAIRE, VICTOR HUGO, DUMAS, ALAIN, SOCRATE, DUMAS, MALRAUX, PAGNOL, KESSEL, BARJAVEL, VIAN, CELINE, GIONO , SAN ANTONIO, MONTESQUIEU , MOLIERE et d’Autres qui m’ont tenu compagnie pendant des heures pour "Oublier" ou j’étais....

                  La Prison est "Un Mal Nécessaire " pour qui n’a pas compris "Ses émotions" qui nuisent à la Société

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès