Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le web communautaire plus fort qu’EDVIGE

Le web communautaire plus fort qu’EDVIGE

Comment le web communautaire, par ses abus, permet de mener un inquiétant travail de renseignement sur un individu !

Le web 2.0, cette nouvelle génération de site web et d’application web, désormais bien installé sur la toile a apporté d’incroyable nouveautés et possibilités à l’internet, finis le HTML et MSN place maintenant au Partage de l’édition de fichiers, à la mutualisation de la connaissance et aussi les très à la mode site de « retrouvaille » et de réseau personnels. Ces fameux réseaux… L’étonnante possibilité de retrouver ses amis, de les suivre et de partagés les amis des amis, de parler avec ses anciens collègues, camarade et sa famille à travers le globe…

Oui mais voilà à l’heure du scandale d’EDVIGE et du fichage de l’individu, on peut s’interroger sur le couple Google/Site de réseaux personnels… Voyez plutôt !

Aujourd’hui un de mes meilleurs amis (comme on en a peu) m’appel pour me raconter ses problèmes de cœur et me supplie de l’aider à régler cette affaire ; Il m’explique que sa copine se fait « embêter » par un de ses collègues de travail. Le collègue en question insiste lourdement pour avoir les faveurs de cette jeune fille…
Mon ami souhaitant calmer les ardeurs de Monsieur (en le cachant à sa copine), me demande de l’aider à trouver les coordonnées dudit collègue. Seulement voilà ne souhaitant pas m’embarquer dans ce genre d’histoire aux issues douteuses et parfois dramatiques, je décline l’invitation en prenant soin de noter, uniquement, le PRENOM, une estimation de l’âge et le secteur d’activité de l’entreprise dans laquelle il travail.

Curieux de nature je me lance discrètement dans une recherche internet :

Il s’agit de Benoit X. 27 ans et travaillant dans une multinationale d’informatique dans le Val de Marne :

- Recherche des sièges ou locaux d’entreprise d’informatique dans le 94 : j’en trouve quelques un… - Création d’un compte « bidon » sur Copains d’Avant - Création d’un compte « bidon » sur FaceBook

Après ces formalités,

Recherche Google : Benoit Entreprise A, Benoit Entreprise B, Benoit Entreprise C…….BINGO je trouve un lien sur Copains d’avant avec 10 Benoit aux profils « intéressants »,

Grace à mon compte bidon, j’explore les profile Copains d’Avant et après quelques vérifications (parcours, âge probable, ville), un profil ressort, celui d’un cadre chez A entreprise dans le 94….C’est lui !

Je créé une « fiche » à partir de Copains d’Avant et recueil sans aucune actions illégales :

Nom, Prénom, Age, Date et ville de naissance, Ville de résidence, PHOTO, Parcours scolaire, étudiant et professionnel (entreprise, poste), activités extraprofessionnelles notifiées (du genre Tennis dans tel club de 2002 à 2006).

En plus de cela je récupère la même chose pour ses camarades et amis sur le site.
Le travail n’est pas terminé, j’ai une ville, un nom et un prénom, je fonce sur le site d’un célèbre annuaire, j’entre les infos et BINGO, j’ai l’adresse, la photo aérienne de chez lui, son numéro de téléphone et comme je m’aperçois qu’il est marié, j’ai le prénom de sa femme et le numéro de téléphone de leur abonnement ADSL !

Toujours pas finis, mon compte FaceBook bidon me permet après de trouver son profil et de le consulter pour enrichir sa fiche en ajoutant son réseau, en confirmant les informations trouvées sur le précédent site web et en enrichissant ce dossier de photos de lui et de ses amis présente sur FaceBook… En plus de cela je recoupe les photos de ses amis avec son réseau et je me retrouve avec son profil complet et celui de ses 2 meilleurs amis.

Me voilà, en une vingtaine de minute, en possession de renseignements qui font froid dans le dos, une véritable fiche digne de certains services de renseignement, tout ça gratuitement et légalement !
Il y a 20ans une fiche comme ça aurait demandé plusieurs jours d’investigation sur le terrain, car cela parait anodin mais que manque-t-il ?

Cette recherche « toute bête et gratuite »est un véritable travail de renseignement ouvert (travail sur sources « ouvertes ») et franchement cela devrait en inquiété plus d’un !

J’imagine d’ores et déjà des commentaires expliquant que l’individu recherché est un maladroit et que ce n’est pas la norme, mais regardez par vous-même, et rendez-vous compte que Google archive énormément d’informations et que les possibilités infinies et chaque jour étendues par les nouveaux sites communautaires, mettant à la disposition des informations… En effet, imaginez que l’individu cité en exemple fût chef d’entreprise, la consultation gratuite de l’identité complète de son entreprise aurait enrichie encore et encore la somme d’informations recueillies (siège social, état des compte, étapes de la création, autres associés)…

La liste est longue mais je vous donne un dernier exemple, imaginez là aussi que Monsieur X soit cavalier ? Oui, on découvre qu’il a fréquenté tel cercle équestre durant telle période, on se demande s’il demeure encore cavalier, on se connecte sur le site de ladite fédération et on consulte gratuitement l’état de sa licence : active ou non, dans quel club en France, quel compétition a-t-il faite et va-t-il faire, le lieu des compétitions, le nom et le propriétaire de l’équidé qu’il monte, etc. De quoi enrichir la fiche du départ, qui après trente minute de recherche devient un véritable dossier…

Quelle(s) parade(s) et quelles conclusions tirées de tout ça ? C’est simplement un tout petit aperçu des nouvelles possibilités d’internet et des dérives que les sites communautaires, avec Google comme outil, peuvent amenés ; c’est un constat peu étoffé (on pourrait en écrire des centaines de pages) sur la fin de la vie privée et sur l’entrée dans une nouvelle aire…

La seule et unique parade à ce jour c’est la moins réjouissante pour les amateurs de site web de retrouvailles, c’est, le cloisonnement de l’information, la création de pseudo systématique, et la mise minimum d’informations. Plus radical mais bien plus sécurisé, c’est de ne pas s’inscrire sur ce genre de réseaux, si sympathique l’idée de départ soit-elle !

Vous imaginez si j’avais gardé le document de mon exemple et que je l’avais transmis à mon ami, plus qu’énervé et déterminé ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Lartiste Lartiste 27 septembre 2008 13:59

    """le nom et le propriétaire de l’équidé qu’il monte..."""

    C’est Exact. J’ai fait le rapprochement également le mois dernier avec la montée en puissance d’Edwige.
    Bref un individu ou un Groupe d’individu dispose des Outils des RG d’il y a 20 ans.
    En un sens, c’est pas plus mal.
    Mais en cas d’accident : exemple, une chute de cheval mystérieuse entraînant la paralysie ou la mort.
    Eh bien, les compagnies d’assurances vont devoir mener une enquête, qui sera le prolongement éventuellement d’une enquête criminelle qui aurait été "baclée" par les services de police...
    Je résume : certes, on peut tracer les individus à qui mieux mieux, mais on peut en tant qu’Agent, tracer les Traceurs...

    Tracer les traceurs, est-ce suffisant ???
    Et c’est là, qu’on s’apperçoit que la Loi a un train de retard. Pour qu’il y ai Poursuites, ou dépot de plainte, il faut qu’il y ai eu Délit. Or les Nouveaux outils à la disposition des Traceurs, sont des outils de Pression, permettant d’exercer une menace ou de contraindre, et là l’individu n’est pas protégé... (...voir l’autorité des Gangs aux USA)

    Ce commentaire est gentil, parceque la realité est bien pire.

    Ici nous n’avons évoqué que les informations personnelles, nous n’avons pas évoqué ni les secrets bancaires, ni les informations GPS, ni les "allés et venus" dont la surveillance est rendu possible gràce aux nouveaux outils de communication et pour un coût dérisoire, juste quelques "compétences techniques".






    • Marie 27 septembre 2008 14:00

      Comme l’explique Daniel Kaplan dans cet article

      http://www.internetactu.net/2008/09/05/facebook-edvige-les-rapprochements-hasardeux/

      suite à l’article paru dans Libération et rapprochant, comme dans l’article ci-dessus, Edvige et Facebook, les deux démarches diffèrent totalement et ne peuvent donc être traitées et perçues de la même manière. Se déclarer catholique ou communiste sur Facebook relève d’une démarche personnelle. Se faire identifier communiste ou catholique par des services secrets relève de l’espionnage...


      • hpspt 27 septembre 2008 17:43

         Il faut être fou pour s’inscrire sur un réseau communautaire et semer des infos personnelles comme des petits pois...
        Des infos qu’on ne pourra jamais supprimer...
        Dans quelques années, la protection de la vie privée sera un problème majeur sur Internet. A ce moment-là on rira bien de tout ceux, marris, qui ont laissé des infos privés un peu partout sur les sites communautaires ou ailleurs. Il auront l’air malins, ceux-là, mais ce sera un peu tard.
        Déjà, confier ses emails a gmail ou utliser Chrome me semble limite alors Facebokk et consorts...
        La différence avec EDVIGE, c’est qu’on a le choix...
        Enfin, rappelons qu’il n’y a pas qu’Edvige : cristina (plus dangereux), judex, stic (23 millions de fiches)...


        • Yannick Harrel Yannick Harrel 27 septembre 2008 20:38

          Bonjour,

          Non, n’y voyez point de folie dans le fait de s’inscrire sur un site communautaire. Plutôt une volonté (légitime) de vouloir rencontrer ou retrouver certaines connaissances et même améliorer son réseau de contacts professionnels (cf Viadeo). Ensuite, l’opacité des options du service choisi et/ou la naïveté des usagers font que l’on peut ensuite passer au crible leur vie à livre ouvert...

          En mon temps j’avais été fouiner dans les conditions d’utilisation de certains de ces sites, notamment Facebook, et y dénicher de substantielles perles en matière d’utilisation commerciale des données récoltées. Depuis, la CNIL a mis son nez dedans mais il me semble qu’elle n’a pas pour autant eu de réponse satisfaisante à ses demandes...

          Cordialement


        • jako 27 septembre 2008 18:08

          Très in teressant et très vrai, méfiance totale zur ce genre de rézos


          • TSS 27 septembre 2008 18:43

            je m’aperçois d’un envahissement progressif de ce media par des gens qui ecrivent comme ils pensent:avec

             leurs pieds(je parle du pseudo langage SMS) !!


            • yrduab 28 septembre 2008 19:40

              Votre exemple est démonstratif : il est en effet possible de trouver tout un tas d’infos su rune personne sur les réseaux dits "sociaux".

              Mais le rapprochement avec EDVIGE n’est pas pertinent.

              EDVIGE est un fichier de la force publique, dont le contenu est en pratique quasi-secret, et qui est constitué A L’INSU des personnes fichées.

              Pas de connaissance d’un fichage, impossibilité de consulter la fiche le concernant, ou de la faire amender. 

              Bref, rien à voir avec les réseaux "sociaux", dans lesquels les gens fournissent eux-mêmes les infos qu’ils souhaitent, véridiques ou non, selon un besoin qui les regarde : draguer, avoir un lien avec sa famille et ses amis, ou autre...

              Liberté individuelle sur les réseaux "sociaux".
              Atteinte aux libertés sur EDVIGE.

              Mais votre inquiétude est légitime : tout le monde peut avoir accès à un tas de données que des gens mettent parfois imprudemment en ligne.


              • Stéfan Stéfan 29 septembre 2008 10:44

                Tout à fait d’accord avec le commentaire ci-dessus.
                L’exercice réalisé ici est très intéressant, mais la différence fondamentale avec un fichier comme Edvige est que les informations auxquelles tu as eu accès ont été publiées par "Benoit X 27 ans", c’est lui qui maîtrise ce qui est rendu public et il est également en mesure de modifier les informations voire de supprimer les comptes à tout moment.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

kotkijet


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès