Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les 2 minutes de la haine

Les 2 minutes de la haine

Qui se souvient, dans 1984, des fameuses 2 minutes de la haine quotidienne, permettant aux membres de la caste intermédiaire de focaliser toutes leurs frustrations et ressentiments envers un bouc émissaire réel ou imaginaire, on ne le saura jamais vraiment ?

L'objet de cet article est d'effectuer un rapprochement entre ce que l'on vit quasiment au quotidien depuis quelques temps et ces 2 minutes de la haine.

Tout d'abord pourquoi les 2 minutes de la haine dans 1984, pour celles et ceux qui n'auraient pas encore lu ce roman incontournable. En Oceania il existe 3 classes. Le Parti intérieur est la classe dirigeante qui contrôle tout, même l'histoire quitte à la remodeler à sa convenance. Le parti extérieur constitue la caste intermédiaire des travailleurs moyens. Enfin les prolétaires sont les marginaux, exclus du système, sous-classe s'entassant dans des quartiers sales.

Les 2 minutes de la haine s'adressent aux membres du partis, les prolétaires étant complètement exclus. Mais en réalité elles s'adressent tout spécialement aux membres de la caste intermédiaire qui sont perpetuellement en plein doute et doivent user de stratagèmes (doublepensée) pour s'adapter en permanence à la situation mise en place par les membres de la caste supérieure. Pour apaiser la douleur morale que représente cette remise en question permanente de la pensée, la caste supérieure a organisé ces 2 minutes de la haine permettant de focaliser toutes les frustrations et la colère engendrée envers un bouc émissaire dont on ne saura jamais vraiment s'il est réel ou imaginaire. Il va de soi que la caste supérieure n'est présente à ces 2 minutes de la haine que pour donner le change, en effet ce sont eux qui réécrivent en permanence l'histoire.

Après cette présentation succinte, revenons à nos moutons. Depuis quelque temps, quasi quotidiennement, les médias abordent des sujets sordides d'enfants victimes de pédophiles. Ces derniers deviennent de fait le nouveau bouc émissaire permettant de canaliser les haines et frustrations, et l'on atteint des sommets dans l'hystérie collective, ainsi qu'une absence totale de pensée rationnelle.

Pour illustrer mon propos, voici un fil facebook qui a sévi depuis hier, je le recopie texto : "COUP DE GUEULE. J’arrête pas d'entendre des disparitions, d'ado, de femmes, et surtout d'enfants . Tués, violés, par qui ??? des pédophiles récidivistes . Alors je le dis tout haut, je remettrai la peine de mort pour ces gens là, et je n'aurai aucune pitié .Aujourd’hui encore, la petite Océane à été tuée de plusieurs coup de couteau par un pédophile récidiviste !!! Mais où va le monde ???Si toi aussi tu penses comme moi, fais un copier-coller si tu as le courage"

C'est d'autant plus choquant que le septuagénaire appréhendé a été innocenté et relâché suite aux analyses d'ADN. La dernière phrase résume toute mon introduction : "Si toi aussi tu penses comme moi, fais un copier-coller si tu as le courage". Donc voila, si l'on n'est pas courageux, soi disant, on n'adhère pas à cette vision. Le courage serait de faire comme tous les moutons lavant quotidiennement leur cerveau à la publicité de TF1, c'est à dire de partager ce message.

Arrivé à ce point de l'article, je me dois de faire une mise au point car je vois venir d'ici tous les bien pensant (s'ils ont lu jusqu'ici, on le verra dans les commentaires), qui vont dire que si l'on n'adhère pas à cette vision (condamnation à mort des pédophiles), on se place de leur côté et donc indirectement on est soi-même un bourreau d'enfants. Alors non, que ce soit bien clair, toute atteinte à l'intégrité morale ou physique des enfants doit être très sévèrement punie.

Bien sûr l'acte est odieux et la douleur des familles insupportable, mais est-ce du courage que de désigner à la vindicte populaire les pédophiles ? Pourquoi à ce compte-là, en suivant cette logique répressive et terroriste ne pas désigner les violeurs d'adultes, les voleurs à la tire, les chauffards, les maris infidèles partant du principe que l'on ne peut jamais savoir vraiment qui sont nos voisins. Le point extrème étant d'être perpétuellement sous surveillance, audio, vidéo, pour notre bien. Bien sûr pas tous, les membres de la caste supérieure étant eux, exclus du dispositif, s'ils sont là, c'est qu'ils sont parfaits, n'est-ce pas ?

Après, concernant les pédophiles, lesquels condamner à mort, vaste question ? La simplicité voudrait, tel que le disait Nicolas Sarkozy, que la pédophilie soit génétique, auquel cas les choses seraient extrèmement simples. Mais est-ce le cas, certainement non ! Tout d'abord où placer le curseur ? Aujourd'hui sur internet par exemple, il est très rapide en surfant de lien en lien de tomber sur des images rentrant dans le cadre d'une condamnation pénale, est-ce que l'on condamne l'internaute à mort ?

Les pédophiles sont la plupart du temps des personnes très mal dans leur peau pour diverses raisons remontant souvent à leur propre enfance. L'important est tout d'abord le suivi psychologique encadré par des personnes compétentes sur le sujet (et non par le premier psy venu pour faire du fric). Bien sûr, ceci demande des moyens, qui sont sans cesse réclamés après chaque affaire sordide mais pas donnés. Y-aurai-t'il sciemment une volonté de "laisser faire" pour continuer à pouvoir jeter en pature les pédophiles au peuple ? Je n'irai pas jusque là bien sûr, mais quand on sait ce qui doit être fait et qui ne l'est pas, il ne faut pas chercher loin les raisons de la récidive.

D'autre part les pédophiles sont des personnes humaines comme vous et moi ayant un minimum de droit au respect, même s'ils ne se respectent pas eux-même et ne respectent pas la vie d'autrui. Il faut également se poser la question de la responsabilité de la société, qui, souhaitant faire entrer tout le monde dans un moule bien précis (il faut être beau, grand, intelligent, gagner de l'argent, avoir une rolex à 50 ans, ...), créé d'énormes frustrations débouchant sur de telles déviances (sexuelles ou autres). Mais non, la société dans laquelle on vit ne peut être que parfaite, TINA (There Is No Alternative), n'est-ce pas ?

Revenons en aux meurtriers d'enfants maintenant, et là je précise bien "en général". Pourquoi limiter cette peine de mort voulue pour les meurtriers d'enfants aux seuls pédophiles ? 6 millions d'enfants meurent de malnutrition chaque année dans le monde. Rien que le temps d'élaborer cet article, ce seront des centaines d'enfants qui seront morts. Qui se soucie de ceux là ? Demande-t'on la peine de mort des responsables ? Non !!! Pourtant on sait qui sont les affameurs qui, pour répondre à tel ou tel besoin économique, se permettent de perpétrer des génocides au sein des pays pauvres. Pour reparler du courage évoqué dans le message facebook, voila où serait le vrai courage, celui de demander la tête de tous ces responsables sans foi ni loi. Mais eux appartiennent, bien sûr, à la caste supérieure, qui ne peut être que parfaite, n'est-ce pas ?

C'est tellement plus facile de désigner à la vindicte populaire un pédophile que de désigner les responsables des millions de victimes de nos sociétés occidentales. Ajouté à celà la démagogie, le cynisme, le voyeurisme ainsi que l'intérêt économique des médias qui avent que ces tragédies sont "vendeuses" (émissions et journaux à sensation, financées par la publicité). Désigner des boucs émissaires, c'est permettre d'occulter toutes les atrocités perpétrées par nos sociétés occidentales. Le pire dans tout cela étant que le peuple lui-même, dans son aveuglement volontaire, demande la tête des pédophiles. C'est ainsi la voie ouverte vers un nouveau fascisme, une société totalitaire ou les sujets demandent la répression et le contrôle, allant même au delà des souhaits de leurs maîtres.

A demain pour les 2 minutes de la haine ...

P.S. :
* Pour ne pas être accusé de plagiat, je précise que je me suis librement inspiré du texte suivant :
http://www.mutations-radicales.org/Pedophiles-la-chasse-est-ouverte.html
Je suis loin d'être d'accord avec tout ce qui est écrit dans le texte de ce lien. J'ai donc bien sûr occulté les parties sur lesquelles je suis en profond désaccord.
* Au sujet de l'image illustrant l'article, il s'agit de la fin des 2 minutes de la haine, l'écran affiche alors l'image rassurante de Big Brother, le protecteur, après avoir montré toute une succession d'image canalisant la haine des membres du parti, notamment dans la personne d'Emmanuel Goldstein, le traître. Les membres du parti sont alors amenés à "aimer" Big brother qui symbolise l'ordre et la sécurité.


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • chapoutier 10 novembre 2011 09:22

    bonjour
    Tout d’abord pourquoi les 2 minutes de la haine dans 1984, pour celles et ceux qui n’auraient pas encore lu ce roman incontournable.
    un élément de réponse :
    il faut replacer 1984 dans son contexte historique, la répression stalinienne contre l’opposition de gauche en URSS avant la guerre de 39-45.
    Orwell était proche de Trotsky, de son vrai Bronstein et Goldstein est l’avatar de Trotsky contre qui Staline à tenter de dresser le PCUS, et contre qui il a envoyé des tueurs.

    Staline a été le fossoyeur de la révolution russe et il a tenter par tous les moyens de faire passer Trotsky pour un ennemi de la révolution. il en a fait un bouc émissaire.

    je ne comprends pas comment vous pouvez associer 1984 et son contenu avec le reste de votre texte.


    • PtitLudo PtitLudo 10 novembre 2011 09:45

      Bonjour,
      Vous n’avez pas du bien lire l’article ou bien le comprendre alors. L’objet n’est pas de parler de 1984 ni du contexte géopolitique de l’époque mais de faire une analogie entre des événements d’aujourd’hui et une scène donnée du roman (les 2 minutes de la haine). Que Goldstein aie été l’avatar de Trotsky ou de Tartempion dans le roman ne change rien du tout.


    • Zanini 10 novembre 2011 11:55

      Désolé de poursuivre dans le hors sujet mais Chapoulier se trompe sur Orwell et Trotsky.

      Goldstein est bien Trotsky mais c’est surtout un faux chef de la resistance crée par le parti lui même, sa fonction étant d’aider a mieux repérer les rebelles potentiels en leur faisant franchir le pas. C’est un des points centrale du livre, a savoir, que ce type de régime crée lui meme une fausse opposition pour mieux controler la population.Cela n’a donc rien de positif d’etre Emmanuel Goldstein dans 1984, au contraire.

      De plus Orwell était loin d’être un trotskyste,par exemple :

      Although in some places, for instance in the United States, Trotskyism is able to attract a fairly large number of adherents and develop into an organised movement with a petty fuerher of its own, its inspiration is essentially negative. The Trotskyist is against Stalin just as the Communist is for him, and, like the majority of Communists, he wants not so much to alter the external world as to feel that the battle for prestige is going in his own favour. In each case there is the same obsessive fixation on a single subject, the same inability to form a genuinely rational opinion based on probabilities. The fact that Trotskyists are everywhere a persecuted minority, and that the accusation usually made against them, i. e. of collaborating with the Fascists, is obviously false, creates an impression that Trotskyism is intellectually and morally superior to Communism ; but it is doubtful whether there is much difference. The most typical Trotskyists, in any case, are ex-Communists, and no one arrives at Trotskyism except via one of the left-wing movements. No Communist, unless tethered to his party by years of habit, is secure against a sudden lapse into Trotskyism. The opposite process does not seem to happen equally often, though there is no clear reason why it should not.

      http://www.orwell.ru/library/essays/nationalism/english/e_nat


    • AntoineR 10 novembre 2011 15:04

      « il faut replacer 1984 dans son contexte historique, la répression stalinienne contre l’opposition de gauche en URSS avant la guerre de 39-45 »

      1984 est bien plus que cela. Il traite des dérives de toute forme de sociétés.
      Bien sûr qu’Orwell a été marqué par la répression Stalinienne mais le livre va au-delà de cela.
      Il y a même des chapitres entiers du livre consacrés aux révolutions en général. ça parle de l’histoire des hommes et de ce que pourrait devenir le futur (on y est presque d’ailleurs : NOVLANGUE, miniver, double-pensée...)

      Votre commentaire serait vrai si l’on parlait de « la ferme des animaux ». Mais là, c’est trop restrictif.


    • bobbygre bobbygre 10 novembre 2011 17:03

      Entiérement d’accord avec les commentaires précédents. Pour avoir lu et relu et re-relu 1984 à différentes périodes de ma vie, je pense pouvoir dire que je connais trés bien ce livre et je n’ai aucun doute sur le fait qu’il parle de TOUS les totalitarismes, y compris celui qui est en train de se mettre en place (et même surtout !).


    • jako jako 10 novembre 2011 09:23

      Bonjour, j’ai bien noté cela aussi. Les personnes sont amenées à faire un choix entre deux alternatives seulement , ce matin j’ai même entendu un député ump qui a eu son téléphone piraté récement dire : « jactionnerais moi même la guillotine... »
      Il doit y avoir un problème de fond, avec la disparition de la Culture remplacée par l’aculture et aussi la prise de conscience que la morale disparait de la vie politique et finance, il n’y a pas ou plus ou jamais eu d’éthique et d’empathie.
      donc on se venge sur le plus petit comme toujours.
      Le président à beaucoup fait pour cela


      • Gabriel Gabriel 10 novembre 2011 09:57

        Bonjour PtitLudo,

        Ce gouvernement par ses décisions et ses actions n’a cessé de développer la peur et le communautarisme (Privé contre public, actifs contre retraités, laïc contre croyant, français contre étrangers etc, etc…) Quels excellents ingrédients pour répandre la haine. J’ai bien peur qu’aujourd’hui l’on soit au dessus des deux minutes quotidiennes …


        • Nometon Nometon 10 novembre 2011 10:10

          Un enfant est un être en construction et encore fragile face à toute forme de violence venant d’un adulte. Voilà pourquoi il doit être particulièrement protégé contre des violences particulièrement destructrices. Une telle violence peut prendre divers aspects (pédophilie, coups et blessures - notamment et malheureusement dans le contexte familial - destruction psychologique systématique, etc.). Malheureusement, l’humanité étant ce qu’elle est, ces violences sont tout sauf rares.

          Que l’auteur mette en garde contre la vindicte aveugle, je le comprends. Qu’il établisse un rapport avec le roman 1984, à la rigueur, quoique le lien soit en réalité plus fondé avec le mécanisme du bouc-émissaire qui est un phénomène étudié par l’anthropologie depuis longtemps. Qu’il rappelle que la peine de mort officié par un État soit un acte inadmissible, je le rejoins.

          Mais hors de cela, il y a dans cet article une impasse presque totale sur une réalité toute simple : dans un acte de pédophilie, la victime est l’enfant et les circonstances sont aggravantes car cette victime est fragile (non capable des mêmes défenses qu’un adulte) et au début de sa vie. Et le pédophile est le bourreau, quelle que soit sa personnalité, ses motivations, ses propres peines...

          Il est toujours indispensable dans un acte de violence de rétablir la réalité crue des charges. C’est le plus souvent ce qui est le plus indispensable aux victimes : que l’on dise publiquement et sans réserve qui est le bourreau et qui est la victime.

          C’est l’honneur d’un État de droit de conserver à un bourreau certains droits inaliénable : la possibilité de se défendre en justice, le droit à sa propre vie.

          Mais attention à l’inversion des charges !
          Violer, tuer un enfant sont des crimes odieux. Et la nature de ces crimes ne doit pas être banalisée. Jamais.


          • PtitLudo PtitLudo 10 novembre 2011 10:23

            Bonjour,
            Je suis 100% en accord avec votre commentaire. Mais d’un, il n’y a pas d’obligation pour les médias à jeter en pâture ces personnes à la vindicte populaire, à part faire du sensationnalisme, et d’autre part, si l’on s’attache à l’intégrité morale et physique des enfants alors il faut également condamner fermement toutes les multinationales exploitant la misère du monde, à moins de partir du postulat qu’une mère d’un pays pauvre attache moins de valeur à ses enfants qu’une mère d’un pays riche.


          • BHL=MST 10 novembre 2011 10:35

             Pourquoi nous casse t-on la tête 3 fois par an avec des meurtres horribles d’enfants du fait d’individus isolés ? Chercherais t-on à ne parler sous aucun prétexte des réseaux pédopornographique et des 1000 mineurs disparus chaque année en France ? Croyez bien qu’il ne s’agit pas seulement d’adolescents partis vivre leur vie et qu’un certain nombre est enlevé et détenu par les réseaux pédophiles proches des cercles de pouvoir, de justice et de média. Ces enfants vivent quelques mois de tortures en tant qu’esclaves sexuels, le temps de faire de belles images, puis sont sacrifiés lors de cérémonies rituelles satanistes. Les 2 minutes de haine sont précisément suscitées pour les individus isolés qui passent à la télévision. La peine de mort pour eux, oui bien sûr, mais pour les autres aussi. J.L, D.B, D.C.B, P.D.B, etc... 


            • PtitLudo PtitLudo 10 novembre 2011 10:51

              Bien sûr, pas 2 poids 2 mesures, et n’oublions pas également d’envoyer à l’échaffaud tous les dirigeants de multinationales ayant à leur actif des milliers d’enfants morts ou exploités de façon inhumaine.


            • paul 10 novembre 2011 10:59

              A l’inverse de « La minute nécessaire de monsieur Cyclopède » qui était présentée par le très regretté Pierre Desproges, ces 2 minutes de haine ou d’indignation sur commande ( sinon 100 coups de fouet ) que nous servent quotidiennement les JT , permettent d’oublier le reste .....


              • foufouille foufouille 10 novembre 2011 11:51

                dans le genre on a TF1 et d’autres reportages, ou des gens de 80a travaillent et en bonne santee
                (comme quoi la retraite est pas obligatoire)


                • Deneb Deneb 10 novembre 2011 13:14

                  Le meurtre de la gamine était hier toute la journée à la une de Google actualités, c’est pour dire que ça draine du monde. Il ne faut pas oublier que le symbole de notre civilisation est un cadavre ensanglanté, affreusement mutilé, cloué sur une croix. Une télle représentation, banalisée depuis le plus jeune âge est somme toute d’une violence extrême, d’autres images du genre sont interdites aux moins de 16 ans .. Une culture basée sur un tél symbole ne peux qu’exhiber son goût pour le voyeurisme et la violence.


                  • Rounga Roungalashinga 10 novembre 2011 13:40

                    Et d’une, Deneb, le Christ crucifié n’est pas le symbole de notre civilisation, et de deux, la représentation du Christ en croix est le contraire d’une incitation à la violence. Il en est justement une dénonciation. Ca fait vingt fois que vous faites ce contre-sens, bien que je vous l’ai signalé, obstiné que vous êtes par votre haine de la religion.


                  • Deneb Deneb 10 novembre 2011 14:06

                    Et d’une, Deneb, le Christ crucifié n’est pas le symbole de notre civilisation, et de deux, la représentation du Christ en croix est le contraire d’une incitation à la violence. Il en est justement une dénonciation. Ca fait vingt fois que vous faites ce contre-sens, bien que je vous l’ai signalé, obstiné que vous êtes par votre haine de la religion.

                    Tiens, Runga, je veux bien discuter avec toi aujourd’hui, du moment que tu t’abstiens d’insulter. Dire que la representation du Christ est le contraire d’une incitation à la violence, c’est comme dire que le porno ca sert à dégouter les gens de la masturbation. Toute dénonciation de violence est d’ailleurs un appel à la contre-violence, à la riposte, à la vengeance, même, Une riposte possiblement bien plus violente, mais évidement, ce n’est pas la même chose, c’est pour leur bien...., n’est-ce pas ?


                  • Rounga Roungalashinga 10 novembre 2011 14:16

                    Il n’y a pas d’insulte dans mon commentaire.

                    Toute dénonciation de violence est d’ailleurs un appel à la contre-violence, à la riposte, à la vengeance, même


                    Tu affirmes ça sans la moindre justification, ça prouve que tu parles de choses auxquelles tu ne connais rien.
                    La dénonciation judéo-chrétienne de la violence est une mise à nu des mécanismes de la violence, qui ont pour base la sélection d’une victime expiatoire. Dès lors, une telle dénonciation désamorce d’avance toute violence contraire, puisque je répète que c’est le mécanisme qui est dénoncé, et pas la victime (contrairement à tous les autres mythes religieux).

                    Mais ta phrase est intéressante, elle m’apprend que pour toi, la dénonciation que tu fais de la violence religieuse est, en tant que dénonciation de violence, « un appel à la contre-violence, à la riposte, à la vengeance, même ». Merci de m’éclairer à ce point sur tes motivations ô combien pacifiques et humanistes !


                  • Deneb Deneb 10 novembre 2011 14:46

                    "dénonciation judéo-chrétienne de la violence est une mise à nu des mécanismes de la violence, qui ont pour base la sélection d’une victime expiatoire.« 

                    C’est bien parce qu’ils sont conscient de la futilité d’un bouc émissaire que ça fait plus de mille ans que les chrétiens périodiquement brulent les juifs.

                     »Dès lors, une telle dénonciation désamorce d’avance toute violence contraire, puisque je répète que c’est le mécanisme qui est dénoncé, et pas la victime (contrairement à tous les autres mythes religieux)."

                    Non, on parle pas de Jesus dans les évangiles, victime de la crucifiction. On parle bien sûr du mécanisme, combien de clous, avec quel marteau, quelle force pour planter le pic sous les côtes, même une femme s’est distinguée par son imagination, quand elle a proposée de lui croiser les pieds pour palier au manque de clous. Pour lutter contre les viols dés le plus jeun âge, on devrait donc tapisser les écoles avec des images porno (qui sait, ça aurait peut être un impact positif, on n’a pas encore essayé...)

                    Mon pacifisme et mon humanisme me font espérer un monde transparent à la recherche de la Verité, et non pas un monde opaque qui cherche à justifier ses croyances irrationnelles.


                  • Rounga Roungalashinga 10 novembre 2011 14:49

                    J’ai comme l’impression que vous n’avez pas les moyens de comprendre ce que je dis.


                  • Rounga Roungalashinga 10 novembre 2011 14:57

                    Kerjean,

                    tout chrétien sérieux sait bien que les effigies du Christ sont des représentations et ne sont pas le Christ lui-même. Ce n’est donc pas de l’idolâtrie.

                    Je ne partage pas non plus votre opinion sur St Paul et la Trinité, qui est l’une des plus belles trouvailles théologiques de tous les temps.


                  • Deneb Deneb 10 novembre 2011 15:02

                    Je n’ai en effet pas suffisamment de moyens intellectuels pour comprendre ceux qui se mordent la queue dans leur raisonnement.


                  • Rounga Roungalashinga 10 novembre 2011 15:07

                    Mon raisonnement, qui n’est pas le mien d’ailleurs, mais qui est une théorie avancée par René Girard, ne se mord la queue à aucun moment. Et c’est une théorie anthropologique des plus robustes qui soient. Peut-être qu’un peu de lecture te ferait du bien.


                  • Deneb Deneb 10 novembre 2011 16:05

                    Kerjean : Qui suis-je ? Un être de chair et non pas un personnage d"un conte comme celui du Jesus, une ancienne légende remaniée et mie à jour au 5ème siècle par les scribes de l’empire, à des fins de propagande.


                  • Rounga Roungalashinga 10 novembre 2011 16:15

                    C’est quoi un chrétien sérieux ????

                    Un chrétien qui prend sa religion au sérieux et qui réfléchit un minimum à ce qu’il fait.


                    Le commandement est très clair. Votre interprétation est blasphématoire et hypocrite.

                    Ce qui est interdit, c’est de se faire des « images taillées des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre » et de se prosterner devant elles, de les servir. Représenter le divin, qui ne fait partie ni des cieux ni de la terre ni de la mer, n’est pas explicitement proscrit. Ce n’est pas une interprétation, ce sont les écritures à la lettre que je prends.


                    Qui êtes vous pour oser déïfier un homme ?

                    C’est quoi cette question ?

                    Qui êtes vous pour alors diviser l’inidivisible ?

                    La Trinité n’est pas la division du divin, au contraire les trois Personnes sont en union. Il s’agit d’un seul Dieu avec deux natures, trois Personnes. Et ce n’est pas une invention qui a été lancée au petit bonheur la chance et qu’on a tenu pour vraie ensuite, mais une conclusion qui s’est faite jour après des décennies de débats enflammés et de questionnements.


                  • Nina888 10 novembre 2011 20:38

                    Bon ...
                    Le christianisme revisitée par les romains est pleine de traïson au comandements :
                    -La déïfication de Jesus qui n’est au mieu qu’un Prophète ayant fait l’assention (comme Boudha en somme ).
                    -la croix qui est le chatiment contre les traitres etrangé dans la loi romaine qui sert de symbole au christianisme (le poisson est juste le symbole de raliment des crétiens avant l’obligation du christianisme revisité).
                    -Le fait que le dimanche remplace le samedi dans le jour du sabbat.
                    -Le meutre des personnes qui n’adèrent pas au christianisme romain (et les musulmant qui pronne le djiade sont encore plus pascifique au moyen age que les chrétiens de cette époque).
                    -Le vol des citoyen par l’intermédiaire de la dime.
                    -L’Inquisition à fait en sorte qu’on porte de faux témoignages en vers des personnes différente.
                    -Le pape parle au nom de dieu pour semer la haine et le rejet de l’amour libre alors qu’il faut point porter le nom de l’eternel en vain.
                    -Le maschisme imposé par l’église à forcer à ne pas honnorer les mères (je ne parle même pas des musulmant)
                    -Sans compter le dixieme , l’eglise convoite le pouvoir et même nos enfants par des actes pédophile toléré par l’église ...

                    Et je ne parle pas des musulmans qui en font autant ...

                    Mais l’homosexualitée n’est pas interdite pas les dix commandements non, donc pourquoi la condamner ? (par souci de destruction de l’hummanitée pour l’empécher de sortir de la soif définie par boudha)
                    La bible à été souvent modifiée et la maxime que je vais vous dire l’explique :
                    « Toute les religions ont un fond de véritée mais toute mentent pour justifier le pouvoir de ceux qui la dirige. »
                    (je suis même sure que c’est pareil pour les scéentologue mais ce serait plus une prédiction que des fait passé : Xandu sont les illuminati qui prévoie de tuer le maximum de mondes sur terre et de briser le cycle des âmes et c’est à nous de les arréters ...)


                  • Τυφῶν בעל Perkele Τυφῶν בעל Perkele 10 novembre 2011 13:18

                    Le but de votre article est louable, mais vous vous laissez vous-même prendre en traître par ce que vous dénoncez :

                    « tous les moutons lavant quotidiennement leur cerveau à la publicité de TF1, »

                    Première remarque : Loin de moi l’idée de défendre la chaîne de monsieur Bouygues, mais je vous ferais remarquer que sur le service public, financé en partie par le contribuable, il y a aussi de la publicité. Depuis l’époque de l’ORTF..

                    Deuxième remarque : le coup du peuple-de-moutons-qui-se-fait-abrutir-par-TF1 est un cliché d’une stupidité simpliste presqu’aussi grave que celui des ogres-pédophiles-qui-en-veulent-à-nos-têtes-blondes. Dans les deux cas, le but est de provoquer chez son auditoire une réaction viscérale et instinctive de rejet, et un resserrement autour du fait que l’on ne fait pas partie de ce groupe honni. Oh que non, c’est toujours les autres, le problème.

                    Vous me direz « Moi, je ne regarde pas TF1 », mais si vous regardez France 2 ou Agoravox à la place, est-ce que c’est tellement mieux ?

                    Typhon


                    • PtitLudo PtitLudo 10 novembre 2011 14:30

                      Je suis d’accord que c’était un peu bas de ma part de s’en prendre spécifiquement à TF1. De plus ces médias ne font finalement que répondre aux plus bas instincts de l’homme à savoir le voyeurisme, la recherche du sensationnalisme.

                      Je ne dis pas que lire les journaux ou regarder la télé est mal, le problème est de pouvoir toujours avoir un esprit critique par rapport à ce que l’on lit ou voit. Et pour celà, effectivement, certains sont mieux équippés que d’autres, pour tout un tas de raisons.


                    • LE CHAT LE CHAT 10 novembre 2011 13:26

                      bien vu ptit Ludo , on a du mal à voir un journal télévisé sans non pas 2 mais plutôt 10mn de faits divers glauques servant à nous cacher les vrais sujets intéressants .


                      • Heil Cartman Heil Cartman 10 novembre 2011 14:28

                        Je viens de retrouver ce blog sous Google qui illustre parfaitement ce fait (malgré une mise en page.... esthétiquement discutable).

                        http://www.syti.net/JTContents.html

                        Petit extrait (je n’ai rien vérifié mais ça m’étonnerait que ça soit inexact) :

                        J.T. 20h - France 2 - 4 Septembre 2002

                         
                        20h01 Orages violents et inondations en Provence.

                        20h04 Orages violents et inondations en Ardèche. Mort d’un touriste

                        après que sa voiture ait été emportée par les flots.

                        20h05 Les orages sont-ils de plus en plus violents ?

                        Interview rassurante d’un spécialiste de Météo France.

                        20h08 Progrès dans l’enquête sur les meurtres en série de

                        jeunes filles dans la Somme.

                        20h10 Procès d’un pédophile à Melun.

                        20h11 Remise en liberté refusée pour Maurice Papon.

                        20h12 Condamnation d’un hopital pour avoir transfusé

                        un malade contre son gré et contre ses convictions religieuses.

                        20h15 Interview de Bernard Kouchner. L’ancien ministre de

                        la santé rappelle que l’éthique médicale interdit au médecin

                        d’imposer un traitement contre la volonté du patient.

                        20h18 Nomination par le gouvernement d’un nouveau PDG à La Poste.

                        20h19 Annonce par le gouvernement d’une diminution du

                        nombre de fonctionnaires, et d’une diminution des budgets de

                        la plupart des ministères, à l’exception des budgets de la justice

                        (+7%), de la police (+6,5%) et des Affaires Etrangères (+14%).

                        Remarque : l’une des rares « vraies » infos de ce JT est traitée en
                        1 minute, contre 7 minutes pour les orages. Par ailleurs, aucune
                        raison n’est donnée pour justifier la très forte augmentation obtenue
                        par Dominique de Villepin, le ministre des affaires étrangères.

                        20h20 Reportage sur un stage de conduite spécialisé pour

                        échapper à une éventuelle embuscade. Interview d’un chauffeur

                        de ministre qui participe au stage.

                        20h22 Revendications des médecins pour l’augmentation de

                        leurs honoraires.

                        20h23 Reportage sur les vaccinations des bébés dans les maternités.

                        20h24 George W. Bush s’entretient avec Tony Blair à propos d’une

                        nouvelle intervention militaire contre l’Irak.

                        Cette autre info importante est elle aussi traitée en une minute.

                        20h25 A Jerusalem, le Mur du Temple menace de s’écrouler à

                        cause d’un chantier souterrain.

                        20h26 A Moscou, succès d’un groupe de chanteuses avec une

                        chanson « glamour » sur Vladimir Poutine.

                        20h28 A Johannesburg, le Sommet de la Terre s’achève sans

                        être parvenu à fixer un calendrier et des engagement précis de

                        la part des états. Les Etats-Unis continuent de refuser tout effort

                        en matière d’environnement et de réduction des gaz responsables

                        des modifications climatiques.

                        La troisième et dernière info importante est présentée en une
                        minute et en fin de journal, alors que ses implications auraient
                        justifié une place en ouverture du journal.

                        20h29 Mise en service d’une éolienne géante dans la Marne.

                        20h31 A Grenoble, des bergers manifestent contre les loups.

                        20h32 A Paris, le Maire Bertrand Delannoe souhaite réglementer

                        la présence anarchique des émetteurs de téléphonie mobile.

                        20h34 Dans les Hauts de Seine, les habitants manifestent contre

                        les coupures d’eau chaude causées par l’insécurité d’une centrale

                        thermique.

                        20h36 Après la rentrée des classes, la rentrée dans les crèches. Reportage.

                        20h38 Début de la nouvelle tournée mondiale des Rolling Stones.

                        20h40 Retour de Johny Halliday au cinéma, avec un rôle dans le

                        film de Patrice Leconte, "L’homme du train".

                        20h42 Résultats de l’US Open de tennis.

                        20h43 Fin du J.T. Générique.

                         


                      • Robert GIL ROBERT GIL 10 novembre 2011 15:54

                        Pendant la grande messe du 20 H les informations importantes sont noyées dans
                        une masse de faits divers qui détournent l’attention du téléspectateur. Malgré cela
                        beaucoup de sujets n’ont pas été traités, dommage ! Mais en matière de médias, rien
                        n’est innocent, le silence moins que tout. Ce n’est pas parce que l’on ne parle pas de
                        misère sociale que ça n’existe pas. Et ce n’est pas parce qu’ils l’ont « dit à la télé »
                        que c’est forcément vrai .........


                      • maddle maddle 10 novembre 2011 13:59

                        Le bouc émissaire ne serait t il pas plutôt le Musulman ?


                        • PtitLudo PtitLudo 10 novembre 2011 14:39

                          Effectivement le musulman a droit également à sa part ainsi que les chômeurs, les grecs aussi ces derniers temps, il en faut bien sûr plusieurs pour que le peuple ne se rende pas trop compte qu’à la fin, ce sont toujours plus ou moins les mêmes qui sont visés.

                          Dans les années 30, c’étaient les juifs ... Les temps changent.


                        • nounourse nounourse 10 novembre 2011 22:27

                          C’est bien en cela que cette « fabrique permanente de boucs émissaires » que sont les 2 minutes de la haine sont génialement, ou affreusement smiley , efficaces ... Et Orwell effectivement visionnaire ! Le principe même de stabilité du système décrit par 1984 est ce changement permanent d’ennemi, dans une succession d’évènements médiatisés sans aucune analyse, un système annihilant toute possibilité d’esprit critique chez les classes intermédiaires.
                          Nous avons les pédophiles dans le moment, l’islam stigmatisé de façon quasi permanente depuis des mois, mais souvenez vous des roms (l’été dernier, avec tentative de remise à jour récente par l’avocat sur rollers), et auparavant de cette épouvantable cellule terroriste smiley montrée du doigt par MAM .....

                          Merci pour l’article ptitludo ! C’est vraiment très bien vu ...


                        • PtitLudo PtitLudo 10 novembre 2011 15:25

                          Je souscris complètement à votre commentaire.


                        • Karash 10 novembre 2011 20:12

                          Bonjour,


                          Je suis d’accord avec vous sur le fait que cette culture du fait divers est vraiment malsaine. Jusqu’ici, je n’avais pas d’autre adjectif à lui coller.

                          A quoi bon donner un tremplin à la violence ?
                          A quoi bon diffuser en direct les péripéties des enquêtes, quitte à jeter la vindicte sur des innocents ?
                          Pourquoi cet engouement pour des feuilletons aussi glauques ?
                          La pitié des téléspectateurs peut-elle rendre la douleur plus supportable ? Le balais des journalistes permet-il de combler le vide laissé par l’être aimé ou de se reconstruire ? La vindicte populaire peut-elle mener à une réinsertion réussie pour le prévenu ayant purgé sa peine ?

                          Les chaînes de télévision ne sont pas les seules à blâmer. C’est le JT de TF1 qui a donné le La à tous les autres, par ses succès d’audience. Et l’audience, c’est bien nous.

                          Je conseille à tous l’excellent livre TV Lobotomie qui permet non seulement de se rendre compte de la nocivité de ce média, mais aussi des raisons pour lesquelles qui font que ce média a dans ses gènes la production de ce genre de contenu, médiocre sinon nuisible.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès