Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les aménagements routiers peuvent-ils tuer ?

Les aménagements routiers peuvent-ils tuer ?

 Censés amener les conducteurs de véhicules à plus de vigilance et davantage de prudence, notamment en zone urbaine ou à leur approche, les aménagements routiers (ralentisseurs, ilots, chicanes, poteaux et barrières de toutes sortes) peuvent s’avérer très dangereux

Dimanche dernier, à Mortagne sur Sèvre, en Vendée, un véhicule transportant cinq jeunes hommes a percuté un de ces aménagements. Le véhicule, ses deux pneus droits éclaté a été projeté à 200 mètres, s’est retrouvé sur le toit et a pris feu. Bilan : trois jeunes, prisonniers à l’arrière du véhicule, sont morts.

Voilà pour les faits qui ne préjugent en rien des conclusions de l’enquête en cours qui devra définir les conditions exactes de cet accident et notamment s’il est imputable à la vitesse et/ou l’alcool ou la drogue.

Quelles que soient les responsabilités éventuelle du conducteur, on est en droit de s’interroger sur la configuration des lieux aménagés en chicane de manière à ne laisser passer qu’un seul véhicule à la fois, sous un pont. La photo publiée dans la presse locale donne davantage une impression de dangerosité que de sécurité.

Jusqu’à présent la débauche d’aménagements de voirie que l’on constate s’était le plus souvent soldé par des jantes abimées, des pneus éclatés ou des bas de caisse cabossées.

Nous avons tous constaté l’inflation de ces équipements depuis une dizaine d’années à l’initiative des élus locaux forts bien conseillés par les bureaux d’études et autres vendeurs de ces aménagements, et sous la pression de riverains épris de sécurité.

On ne reprochera pas à ces derniers de vouloir vivre en paix et en sécurité, mais on reprochera aux élus de n’avoir pour seule réponse qu’une vision sécuritaire excessive qui peut s’avérer contre productive et dramatique : l’accident de dimanche illustre malheureusement ce propos.

La sécurité est bien dans l’air du temps et elle touche tous les domaines de la vie. On ne parle que de dissuasion, de mesures coercitives, d’amendes, voire plus. Les aménagements routiers à eux seuls ne feront jamais une politique. Ils sont coûteux, pas toujours efficace, parfois dangereux et défigurent souvent notre environnement urbain. Ils sont souvent accompagnés d’une forêt de panneaux indicateurs dont on a du mal à capter tous les messages et de limitations de vitesses pas toujours cohérentes à l’échelle d’une commune.

L’éducation et la prévention ne font plus partie du discours et sont les parents pauvres des dispositifs mis en oeuvre par la collectivité publique qui supprime à tour de bras des postes de fonctionnaires, là où au contraire il en faudrait plus.

Le Maire de la commune où s’est produit l’accident tragique vient peut-être de prendre conscience des limites de sa politique d’aménagements routiers : il vient de provoquer une réunion pour réfléchir à une action en direction des jeunes.


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • Cogno2 26 août 2010 11:24

    Quand on rétrécit une 2 voies pour en faire un passage unique, on peut être sûr que certains jeunes ( par exemple ) ne vont pas ralentir à cet endroit, mais passer à l’arrache....

    Oui et bien je suis désolé mais ils assument leur connerie dans ce cas.
    Quand on force un passage à niveau, on assume non ? Et bien c’est pareil, on veux jouer au roi de la route, on assume, jeune ou pas.


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 26 août 2010 10:35

    "on est en droit de s’interroger sur la configuration des lieux aménagés en chicane de manière à ne laisser passer qu’un seul véhicule à la fois, sous un pont".

    Si le pont ne permet le passage que d’un seul véhicule, je ne vois pas bien en quoi l’aménagement en chicane est contestable.
    La seule solution consisterait à doubler la possibilité de passage sous le pont. Mais, est-ce tecniquement réalisable ?


    • Michel DROUET Michel DROUET 26 août 2010 11:05

      Bonjour J.P. Llabrés

      La photo publiée dans la presse est non équivoque.
      Le pont était prévu à l’origine pour le passage de deux véhicules.
      L’aménagement a consisté à élargir les trottoirs afin de ne laisser le passage que pour un seul véhicule.
      C’est en cela que cet aménagement est contestable.
      Des ralentisseurs placés en amont et en aval du pont auraient été sans doute aussi efficace et vraisemblablement moins dandereux


    • anvil mac lipton anvil mac lipton 26 août 2010 11:45

      Sans aller dans le fond du problème, je tenais à réagir à votre réponse :
      « L’aménagement a consisté à élargir les trottoirs afin de ne laisser le passage que pour un seul véhicule. »
      Etait-ce la première motivation de l’aménagement ? L’aménagement n’avai-il pas pour but de redonner de l’espace au piéton, lequel est souvent (mais de moins en moins) le parent pauvre de l’améngement des chaussées ? Après des décennies de « tout-voiture » (polluante ou non), l’améngement n’allait il pas dans le sens d’une politique de « moins-voiture » comme l’aménagement des voies sur berges à Paris actuellement ?

      « Des ralentisseurs placés en amont et en aval du pont auraient été sans doute aussi efficace et vraisemblablement moins dangereux »
      C’est en cela que je pense que le but principal initialement visé n’était pas forcément la réduction de la circulation.

      Mais bon, j’ai plus de connaissances dans le domaine du transport aérien que dans celui du transport routier...


    • Michel DROUET Michel DROUET 26 août 2010 11:57

      L’aménagement en cause ne semble pas être dans une zone très fréquentée par les piétons, selon la photo publiée par Ouest France.
      Toujours selon ce journal, il répondait à un besoin de réduction de vitesse à l’arrivée d’une zone résidentielle sans doute placée un peu plus loin, à l’entrée de la zone agglomérée de la commune


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 26 août 2010 12:01

      Par Michel DROUET (xxx.xxx.xxx.151) 26 août 11:05
      « La photo publiée dans la presse est non équivoque. »
      Je ne l’ai pas vue.

      « Le pont était prévu à l’origine pour le passage de deux véhicules. »
      Vous répondez parfaitement à mon interrogation.

      Toutefois, la question posée Par anvil mac lipton (xxx.xxx.xxx.50) 26 août 11:45
      garde toute sa pertinence.

      Quote
      Sans aller dans le fond du problème, je tenais à réagir à votre réponse :
      « L’aménagement a consisté à élargir les trottoirs afin de ne laisser le passage que pour un seul véhicule. »
      Etait-ce la première motivation de l’aménagement ? L’aménagement n’avai-il pas pour but de redonner de l’espace au piéton, lequel est souvent (mais de moins en moins) le parent pauvre de l’améngement des chaussées ?
      Unquote


    • anvil mac lipton anvil mac lipton 26 août 2010 14:01

      @l’auteur :
      Grâce à Gilbert Spagnolo dit P@py , qui donne un lien vers l’image du lieu, je ne comprends pas tout à fait comment vous pouvez être sur qu’il ne s’agit que d’un « ralentisseur ». Dans cette configuration, un dos d’âne aurait été bien plus efficace.
      De plus l’étroitesse manifeste des trottoirs avant modification, et la limitation de l’empiètement desdits trottoirs sur la chaussée tendent au contraire à renforcer l’hypothèse qu’il s’agit d’un aménagement à destination des piétons, et non d’une chicane pour ralentir la vitesse.
      En effet, sous (ou sur) un pont, comme dans tout endroit avec peu de dégagement latéral, les piétons sont très exposés aux véhicules, même roulant modérément. Elargir les trottoirs permet donc de limiter la dangerosité du passage de cpont, pour lequel qucune passerelle n’existe (et je parie que la distance à parcourir pour trouver un autre chemin accessible par un piéton pour franchir l’obstacle - route ou voie ferrée - est assez conséquente)

      Pour finir, toujours grâce à l’article rapporté par Gilbert Spagnolo dit P@py , on peut se poser la question des véritables causes de l’accident.
      L’auteur de l’article écrit que la « voiture a percuté un trottoir, (...) puis a fait un tonneau ». Sans être un expert en conduite automobile, il me paraît difficile, compte tenu de l’image associée, qui permet de voir une limitation à 50, un panneau signalant un rétrécissement et un passage piéton (trois élément forçant tout de mêm l’automobilisme à une certaine modération de sa vitesse et à la prudence), de penser que le conducteur alalit à 50. pour faire ce tonneau, il devait plus probablement avoir une vitesse supérieure à 90km/h.

      Que le conducteur ait mis en danger sa vie et celles de ses passagers est certain. Comme vous le dites dans votre article, votre avis sur la dengerosité de l’amménagement urbain ne préjuge "en rien des conclusions de l’enquête en cours qui devra définir les conditions exactes de cet accident et notamment s’il est imputable à la vitesse et/ou l’alcool ou la drogue« . Et d’autre part, comme vous le rappelez, »Les aménagements routiers à eux seuls ne feront jamais une politique« , il faut aussi que »l’éducation et la prévention« fassent partie »des dispositifs mis en oeuvre par la collectivité publique« .

      On ne peut donc qu’être d’accord avec ce point : tous les dispositifs de sécurité n’empêcheront pas les accidents dus au non respect du code de la route, et en particulier des limitations de vitesse. Le manque de formation des conducteurs (jeunes ou vieux) qui se voient attriubuer un permis de conduire en 20h, et qui ne repasse jamais de validation de celui-ci est un problème qui devrait être traité : de nombreuses personnes n’ayant pas ou peu pratiqué la conduite ont le droit de conduire, ainsi que des personnes dont l’état a évolué et qui ne sont plus en mesure de conduire de manière »sure".
      Enfin, tant qu’on ne mettra pas de limiteur de vitesse sous les capots, et un détecteur d’alcool conditionnant le démarrage du véhicule, on aura encore des accidents.
      Alors oui, c’est infantiliser les conducteurs. Mais quelle est la contrepartie ? Avoir encore des faits divers de ce type ?


    • Gollum Gollum 26 août 2010 10:43

      Tout à fait d’accord avec ce texte...


      On ne comprend pas d’ailleurs la persistance de ces aménagements à une époque où l’on devrait faire des économies drastiques.. et qui sont en effet complètement contre productives..

      Les fameux dos d’ânes notamment censés ralentir les voitures peuvent être de véritables pièges si vous n’êtes pas ultra-vigilants.. Leur abondance même sur plusieurs kms fait qu’avec les derniers on pète les plombs et l’on passe en force (ça m’arrive régulièrement..)

      Toutes ces contraintes sont le fruit d’un intellect « raisonnable » qui pense maîtriser le réel, mais qui n’a pas une vue globale des choses..

      La vitesse limitée à 130 sur les autoroutes en est un bel exemple... Le résultat : des files de voitures collées quasi pare-choc contre pare-choc et qui me filent la pétoche chaque fois que je prends ces autoroutes... Une limitation plus haute permettrait de fluidifier le trafic et d’aérer tout cela... 

      Je ne parle pas non plus de l’énergie que l’on dépense à être vigilant quant aux panneaux routiers, au détriment de sa conduite, tout cela pour garder les fameux points du permis..

      C’est le bon sens, mais le bon sens semble avoir disparu de nos jours. Faut dire que la sécurité routière a été confiée à des ayatollas assez sectaires..

      • Krokodilo Krokodilo 26 août 2010 18:15

        C’est vrai qu’à 250 à l’heure sur autoroute (200 pour les camions), le trafic serait super fluide ! Par contre, les cimetières seraient très encombrés - mais on ne peut pas tout avoir.


      • K K 26 août 2010 11:12

        Il y a longtemps que les cyclistes et les motards dénoncent ces aménagements. D’ailleurs, les maires et les organisateurs de courses cyclistes en sont conscient puisque pendant le tour de France (par exemple) il y a des policiers qui signalent ces aménagements aux coureurs.


        Maintenant, il y a aussi les ralentisseurs qui peuvent détruire les jantes etc.

        Et surtout, si vous êtes à vélo à l’endroit précis où la circulation passe de deux voies à une seule, pensez vous que les voitures ralentissent ou pensez vous qu’elles passent en force ?

        • Cogno2 26 août 2010 11:22

          Il y a longtemps que les cyclistes et les motards dénoncent ces aménagements.

          Hors sujet, les motards sont emmerdés par les glissières qui les découpent en deux, les bandes blanches qui les envoient eu tas, ce rétrécissement sous un pont.. je ne vois pas.

          Maintenant, il y a aussi les ralentisseurs qui peuvent détruire les jantes etc.

          3 possibilités
          - vitesse trop élevée, le but de ces machin étant de vous faire ralentir.
          - voiture de kéké avec garde au sol de 5cm et pneus extra plats
          - mauvais réalisation de l’aménagement.

          Quand au vélos, franchement, je ne vois pas le rapport, il a toujours été dangereux de rouler en vélo avec les bagnoles, à Paris on les mets même dans le même couloir que les bus, faut être burné pour se ballader en vélo à Paris.


        • K K 26 août 2010 14:42

          Hors sujet, les motards sont emmerdés par les glissières qui les découpent en deux, les bandes blanches qui les envoient eu tas, ce rétrécissement sous un pont.. je ne vois pas.



          entre autres... mais pas uniquement.

          et vous le savez.

          Mais puisque vous défendez votre bifteck et votre emploi, je serai indulgent.

        • Cogno2 26 août 2010 15:55

          Mais puisque vous défendez votre bifteck et votre emploi, je serai indulgent.

          Je ne défends rien du tout, mais je connais mieux le sujet que certains oui, voila pourquoi je m’efforce de préciser les choses et de corriger les « on dit », les « à priori ».
          Maintenant ça vous emmerde alors vous essayez de m’accuser de collusion avec je ne sais quoi, comme quoi « j’en fais partie ».

          Et il est ici question d’un rétrécissement sous un pont, pas d’une glissière, si vous voulez élargir le thème, il va falloir des pages et de toute façon, prendre les sujets un par un.
          C’est vous qui profitez de ce fait divers pour élargir le débat et pouvoir poser votre plainte.


        • Emmanuel Aguéra LeManu 26 août 2010 18:38

          Au fort mesuré Cogno2 (« il faut être burné pour se balader en vélo à Paris »)

          Bonjour ; pas mal, tu viens de te faire 3,5 millions de nouveaux amis...Heureusement, je suis niçois.


        • Cogno2 26 août 2010 11:18

          Je travaille dans le VRD.
          Je ne perdrait pas mon temps avec les histoires de business ou d’ayatollah, de sécurité routière ou autre, quand on est pas dans le milieu, on a pas toutes les données en main.


          Les fameux dos d’ânes notamment censés ralentir les voitures peuvent être de véritables pièges si vous n’êtes pas ultra-vigilants..

          Juste ça quand même : c’est quoi ultra-vigilant, c’est que t’arrive à 120 dans une zone 30 et t’as pas le temps de freiner c’est ça ?
          Désolé mais ta généralisation est débile, c’est parfois inutile, comme certaines limitations de vitesse, mais c’est parfois très efficace aussi, ça évite le kéké à 120 sur la ligne droite en zone pavillonnaire par exemple.... en fait, ceux que ça emmerde le plus, sont les rois de la route.
          Fin de la parenthèse.

          Eh bien mes collègues ont été abasourdi à la vue des photos du site, notamment l’absence de signalisation claire.
          Une chose est sure, quelqu’un a mal fait son boulot, et quelqu’un va morfler, la mairie, la commune, le département (selon le type de voie), le bureau d’étude aussi peut être, je ne sais pas qui, mais certains vont finir devant un tribunal.
          Mais il faut voir que les concepteurs n’ont aucun moyen d’imposer quoi que ce soit, le client demande, on lui dit que c’est dangereux, il insiste, il a gain de cause, ou parfois on établit un plan, mais il n’est pas suivi rigoureusement.
          Enfin désolé, mais la route n’est pas une piste, quand je ne connais pas la route, je fais très attention, et certains la connaissent tellement bien qu’ils finissent par se planter par excès de confiance.


          • TSS 26 août 2010 13:13


            la majeure partie des ralentisseurs ne sont pas legaux car ne respectant les normes de

             construction... !! (pente 1m>1m40- hauteur maxi 10cm).


          • Cogno2 26 août 2010 14:19

            la majeure partie des ralentisseurs ne sont pas legaux car ne respectant les normes de

             construction... !! (pente 1m>1m40- hauteur maxi 10cm).

            Il n’y a pas de normes en vrd, juste des recommandations qui évoluent au fil des ans.

            Et je ne comprends pas le : pente 1m>1m40

            En général, on met 10% de pente sur les rampants des plateaux. (mais après sur le terrain, c’est pas toujours gagné, certains sont raides, et d’autres se franchissent à 50km/h)

            Les « dos d’ânes » ne sont plus construits depuis un moment.

            La mode est aux « cousin berlinois », ces blocs préfabriqués encastrés dans la voirie (en général de couleur blanc), de part et d’autre.


          • Michel DROUET Michel DROUET 26 août 2010 18:17

            Merci pour votre avis technique et vos commentaires qui éclairent ce dossier et nous aident à prendre du recul. 


          • etonne 26 août 2010 11:34

            pour info :

            PRIX MOBILIER URBAIN

            le lien ci dessus donne accès à un site de vente de mobilier urbain. Cela donne une idée du cout de ces superbes bites en acier qui décorent nos villes


            • Cogno2 26 août 2010 11:56

              Allez pas voir ça, vous allez vous faire peur.
              Oui le mobilier est très cher, mais si on veut aller par la, tout est cher, les études, les matériaux, les travaux, etc, etc.


            • K K 26 août 2010 14:46

              Sachant que les bureaux d’études qui préconisent ces aménagements ont longtemps été les « vaches à lait » du système occulte de financement des partis politiques, cela donne peut être une raison valable pour ces tarifs élevés, non ?


            • Cogno2 26 août 2010 16:01

              Sachant que les bureaux d’études qui préconisent ces aménagements ont longtemps été les « vaches à lait » du système occulte de financement des partis politiques, cela donne peut être une raison valable pour ces tarifs élevés, non ?

              décidément, vous aimez les raccourcis foireux.

              Les bureaux d’étude ne fixent pas les prix vous savez, ce sont les fabriquants, j’ai du mal à concevoir que je sois obligé de vous expliquer ça.
              Et le prix avec la pose est fixé par les entreprises qui sont mises en concurrence dans le cadre d’un appel d’offre.

              Un BE est payé en fonction du montant du marché (un pourcentage), lequel est limité par un budget de départ.
              On à droit à tant, on fait en conséquence en restant dans le budget, et croyez moi, en général, les appétits des clients sont plus gros que leur finance, donc on ne se gave pas.
              Des fois on gagne, des fois on perd de l’argent.

              Je vous signale que la structure ou je travaille (nous sommes un vingtaine) existe depuis plus de 30 ans, ne creuse pas de piscine, que la mention du mot « magouille » provoque de l’urticaire, et que de ce fait, nous ne manquons jamais de boulot, car les client savent à qui ils ont affaire.


            • Cogno2 26 août 2010 11:54

              Quand on rétrécit une 2 voies pour en faire un passage unique

              Ce genre de rétrécissement, de suppression de voie, etc. a une raison je pense, qui est de faire chier les bagnoles afin de les forcer à aller voir ailleurs.
              Le phénomène se retrouve avec la suppression du stationnement par exemple, c’est dans ce cas une volonté politique qui ne dit pas toujours son nom.
              Fini la politique du tout voiture.

              Sachez qu’il y aussi la politique d’accessibilité aux PMR (les handicapés) qui requiert des aménagement spéciaux, qui impose un trottoir d’1,40m hors mobilier, tout plein de nouvelles contraintes. Et quand on manque de place entre les façade, ben on rogne sur la voie.


              • Natariege 26 août 2010 12:26

                les aménagements urbain sont dangereux pour les idiots de la route.
                Si ils exitent c’est à cause de certain automobilistes ou motocyclistes qui roulent comme des abrutis.
                Je préfère voir 5 jeunes brulés dans une voiture que de voir une gamine fauchée par un chauffard. la gamine n’ a rien demandé les 5 jeunes ont pris la voiture en conscience qui il y avait un kamikaze de la route au volant.
                Il devrait avoir des ralentisseurs ou chicanes dans toutes les aglomérations. et aussi mettre des radars là ou on en a besoin à coté des écoles par exemple et non sur les autoroutes .
                Sur les autoroutes c’est uniquement pour votre pognon et non pour votre sécurité.



                • Deds 26 août 2010 12:54

                  « Je préfère voir 5 jeunes brulés dans une voiture ... »
                  A ce stade-là, je crois que tout est dit...


                • Halman Halman 26 août 2010 13:19

                  Alors Natariege je te propose une expérience.

                  Tu te tapes une semaine de boulot d’infirimière ou d’aide soignant, 7 jours d’affilée, horaire 14 heures 22 heures.

                  De rentrer en scooter, la nuit, totalement épuisé, mal partout, et tu verra si ta vigilence te permettra de voir une chicane et de l’éviter juste au moment où tu la vois dans tes phares, à 3 mètres devant, même en roulant tranquillement à 30 ou 40. Même si tu n’est pas un dingo qui roule n’importe comment.

                  Vas y, fait ce genre d’expérience et tu verra, cela incinte à nettement plus de modestie dans tes propos.

                  Tous ces aménagements sont réellement très dangereux. Il n’y a pas besoin de rouler comme un fou pour se retrouver coincé et les roues en l’air.


                • Cogno2 26 août 2010 14:33

                  Tous ces aménagements sont réellement très dangereux. Il n’y a pas besoin de rouler comme un fou pour se retrouver coincé et les roues en l’air.

                  Vous avez le choix
                  - pas d’aménagement, mais alors ne venez pas chialer le jour ou votre gosse se fera éclater par un type qui déboule à 80.
                  - aménagements, mais ne venez pas râler quand vous vous le bouffez pour une raison ou pour une autre.

                  Le problème, contrairement à ce que vous dites (et vous n’êtes pas le seul), n’est pas le concept d’aménagement, mais la façon dont il a été pensé et réalisé.

                  Et quant à se retrouver coincé les roues en l’air.... navré, mais il faut mettre le paquet pour faire décoller une bagnole.


                • Natariege 26 août 2010 14:43

                  La vérité n’est pas toujours bonne à dire. !!!
                  C’est comme aussi cette renault 25 volée par 4 jeunes à amiens il y a environ 15 ans.
                  Les jeunes se sont tués à la sortie d’un virage. le propriètaire a eu du de la tôle car les pneux de sa voiture etaient usées. ensuite il a été obligé de déménager et de changer de nom. les familles des jeunes ne comprenant pas pourquoi les pneux été usés, mais ces familles devaient trouver normal que l’on puisse voler une voiture.
                  Cet hivers en ariège un automobiliste se tue avec sa voiture à cause d’une plaque de verglas, sa famille porte plainte contre la DDE pour mauvais ou manque de sel sur la route.
                  On marche sur la tête. chacun face à ses reponsabilités.
                  Si il y a des ralentisseurs, c’est qu’il y a eu de l’abus.
                  CQFD


                • Cogno2 26 août 2010 14:43

                  les aménagements urbain sont dangereux pour les idiots de la route.
                  Si ils exitent c’est à cause de certain automobilistes ou motocyclistes qui roulent comme des abrutis.

                  Entièrement d’accord, et ça me gave, dans mon bled, une route entre pavillons de1.5km avec chicane et coussin berlinois, c’est pénible, les gens font un cycle : accélérer, 3ème, freiner, 2nde, passage de la bosse, accélérer, 3ème, etc.
                  Moi je fais 2nde, accélération, ralentissement frein moteur, passage de la bosse, légère accélération, etc.
                  Je ne freine jamais et j’accélère à peine, c’est fluide, mais c’est lent, c’est une zone 30 et effectivement, je ne dépasse quasiment pas les 30, comme quoi, l’aménagement atteint son objectif.

                  Je préfère voir 5 jeunes brulés dans une voiture que de voir une gamine fauchée par un chauffard.

                  C’est très malin ça tiens, je vous le rappellerai si un jour votre gosse de 19 ans finit cramer dans une bagnole.


                • Croa Croa 26 août 2010 23:18

                  Ceux « qui roulent comme des abrutis » n’en ont rien à foutre de ces aménagements, ça les amuse même !

                  Ils ne gênent que les conducteurs normaux faisant attention à leur voiture et qui auraient ralenti de toute façon sur simple demande (panneau, clignotant orange...)


                • LE CHAT LE CHAT 26 août 2010 12:40

                  il faut reconnaitre que ça devient pénible de circuler dans certaines villes avec des ralentisseurs souvent trop hauts tous les cents mètres ! surtout qu’on les voit pas la nuit quand il pleut , ils peuvent faire pire que mieux !


                  • Cogno2 26 août 2010 14:24

                    En ville c’est 50
                    Les ralentisseurs ou chicanes sont la pour contraindre les gens à ralentir, c’est le seul moyen, désolé.
                    Et pour les zones 30, ce qui se fait de plus en plus en, raison des zones partagées avec les piétons par exemple, et bien c’est nécessaire.
                    L’aménagement doit être fonction de la vitesse demandée.
                    Qui n’a jamais râlé d’un belle route droite limitée à 50 ? Eh bien si on fait des aménagement en conséquence, ça passe mieux, car il vous est alors impossible de rouler à 80.
                    Les même qui iront se plaindre de s’être fait flasher à 80 si on laisse sans aménagement.


                  • Emmanuel Aguéra LeManu 26 août 2010 18:43

                    D’ailleurs, après avoir lu cette intéressante conversation (merci Natariège ! vous devriez faire dans le comique !), je pense qu’il est urgent d’interdire virages et intersections.


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 26 août 2010 12:54

                    Bonjour, bonne idée d’être intervenu sur ce problème horripilant et sournois. Petit rappel des faits courants : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/un-looping-a-deux-cents-78280 Ce sont les mêmes qui installent les clous sur la chaussée et le garage réparation à cent mètres...


                    • Cogno2 26 août 2010 14:24

                      Ce sont les mêmes qui installent les clous sur la chaussée et le garage réparation à cent mètres...

                      Pitoyable


                    • Natariege 26 août 2010 14:45

                      C’est cela oui


                    • Cogno2 26 août 2010 16:04

                      C’est cela oui

                      Mais encore ?


                    • Emmanuel Aguéra LeManu 26 août 2010 18:54

                      Non, les clous, c’est pour retenir la route en cas de grand vent, imbécile !


                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 août 2010 13:12

                      La photo de cet aménagement débile et criminel.




                      http://www.libertaland.com/wp/2010/08/accident-a-mortagne-sur-sevre-trois-morts-et-deux-blesses/





                      Une pensée émue pour les familles.


                      @+ P@py


                      • Cogno2 26 août 2010 14:29

                        J’ai regardé la photo.

                        Vouloir réduire la vitesse la dessous est nécessaire en raison des deux intersections que l’on voit de chaque coté du pont. Démarrez au stop avec un débile qui déboule à 90 sous le pont, et c’est l’impact assuré.
                        Par contre la signalisation verticale est insuffisante, surtout si l’aménagement est récent, un truc neuf, on le signale doublement pour les habitués.
                        Il n’y a aucun marquage au sol, c’est du grand n’importe quoi.
                        Enfin il n’y a pas de rétrécissement progressif, c’est brutal, aucun « sifflet » même en peinture pour voir que ça rétrécit.

                        C’est du travail d’amateur, mais il ne faut pas s’étonner, car comme je l’ai dit, il n’y a pas vraiment de normes en vrd.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès