Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les aumôneries ? Hors de l’école publique !

Les aumôneries ? Hors de l’école publique !

Non contente de disposer d'un réseau dense d'écoles privées grassement entretenues par les collectivités publiques, l'Eglise voudrait développer les aumôneries dans les établissements publics !

D'autres confessions demandent elles aussi de profiter de l'aubaine, au nom de la justice !

Chacun à sa place et comme l'a dit Victor Hugo :

« l'Etat chez lui, l'Eglise chez elle ! »

Au lycée Buffon , à Paris, le professeur principal distribue à chaque élève une enveloppe contenant une invitation à se rendre à l'aumônerie catholique !?

Les syndicats et les associations de parents d'élèves, choqués par l'initiative ont demandé des explications au Rectorat.

Ce dernier répond qu'il diffuse ces propositions de l'aumônerie comme celles d'autres associations cultuelles.

Ben voyons !

Les professeurs principaux pourraient distribuer aussi les invitations provenant de la synagogue, de la mosquée, du temple évangéliste et j'en passe !?

De qui se moque t-on ?

Voici là un dérapage de plus, un accommodement « raisonnable » …

« Une seule solution : les aumôneries hors de l'Ecole publique ! »

La Loi de Séparation des Eglises et de l'Etat qui garantit la liberté des cultes avait prévu dans son article 2 que des aumôneries puissent être implantées dans les prisons, hôpitaux et internats d'où les élèves ne pouvaient pas sortir pour pratiquer leur culte ( catéchisme, etc...) :

« Article 2

La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l'Etat, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l'exercice des cultes.

Pourront toutefois être inscrites auxdits budgets les dépenses relatives à des services d'aumônerie et destinées à assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics tels que lycées, collèges, écoles, hospices, asiles et prisons.

Les établissements publics du culte sont supprimés, sous réserve des dispositions énoncées à l'article 3 »

Aujourd'hui, comme l'affirme la motion adoptée à l'unanimité par le congrès de la Fédération Nationale de la Libre Pensée :

L'Eglise «  prétend maintenir une position dans l'Enseignement public laïque en étant présente dans la commission nationale des programmes scolaires et en développant les aumôneries dans les lycées et collèges publics. Par ce biais elle entend imposer sa volonté d'évangélisation de la jeunesse sous prétexte de démocratie, de citoyenneté, d'engagement humanitaire »

Aujourd'hui, les aumôneries n'ont plus raison d'être dans les établissements scolaires puisqu'il n'y a plus d'internat fermé au sens strict du terme et que les lycéens internes peuvent sortir de l'établissement pour se rendre dans l'aumônerie locale.

Quant aux collégiens, ils disposent au minimum de deux demi-journées de liberté leur permettant de se rendre, s'ils le désirent à l'espace cultuel de leur choix.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Yves Dornet 15 novembre 2012 09:54

    CHALOT,

    il faudrait voir de vous réveiller. Les écoles de la république sont chaque jour un peu plus des madrasas, avec voile islamique, refus du sport, de la philo, de certains cours d’histoire...

    la réaction des cathos s’inscrit dans la course à la conversion.


    • CHALOT CHALOT 15 novembre 2012 10:00

      Yves Dornel !
      En 2003 les laïques se sont mobilisés très fortement contre le port de signes religieux dans les écoles.
      D’ailleurs personnellement j’avais commencé ce combat en 1989 lors de « l’affaire » de Créeil
      Avec la loi du 15 mars 2004 il y a eu un arrêt : il n’y a plus de voile
      Quant aux refus du sport, de philo et de certains cours, les enseignants et même l’administration sont fermes.
      Il y a encore beaucoup à faire sur le terrain de la laïcité mais il y eut des avancées.


      • njama njama 15 novembre 2012 21:52

        Yves Dornet devrait nous faire un speech sur les écoles confessionnelles juives de Paris smiley

        Le complexe scolaire Beth Hanna est le plus grand établissement juif de France, et sans doute d’Europe. De la maternelle au lycée, il compte quelque 1 800 élèves, uniquement des filles à partir du primaire. Le bâtiment de six étages a été construit au début des années 90 pour rassembler les élèves disséminés dans des préfabriqués depuis les années 80. Tenu par les Loubavitch, un mouvement orthodoxe, l’établissement est sous contrat avec l’Etat, qui finance les salaires des enseignants. Les professeurs doivent y suivre les programmes scolaires du public. Et théoriquement, les matières confessionnelles ne sont pas obligatoires.

        http://www.liberation.fr/societe/0101610748-l-enseignement-confessionnel-fait-ecole

        Adoptée le 15 mai 2008 par le Parlement, la loi en question - sur la lutte contre les discriminations -, permet, dans l’alinéa 4 de l’article 2, l’« organisation d’enseignements par regroupement des élèves en fonction de leur sexe ».

        Une disposition glissée dans un projet de loi sur les discriminations - voté en urgence et adopté au Sénat
        Un coup en douce de l’UMP ...


      • LE CHAT LE CHAT 15 novembre 2012 10:29

        pourquoi seulement les écoles ? Il y a aussi des aumôniers des prisons , des armées , des hopitaux publics .................


        • ffi ffi 15 novembre 2012 10:34

          L’école publique n’a jamais été laïque : elle est dirigée par l’église Maçonnique.
          De ce point de vue, la République n’a jamais été laïque non plus...


          •  C BARRATIER C BARRATIER 15 novembre 2012 15:37

            ce que dit ffi est inexact mais s’il est logique avec lui même il va demander une aumônerie maçonnique aux côtés des aumôneries des autres chapelles.
            Dans le cas contraire il a écrit une ânerie.


          • ffi ffi 15 novembre 2012 22:22

            Prenez Jules Ferry et Ferdinand Buisson, par exemple.
             
            La maçonnerie ne voudrait pas d’une simple aumônerie, car elle feint de ne pas être la religion qu’elle est pour pouvoir exclure de l’Etat les autres religions.
             
            Mais en vérité, la laïcité, oeuvre franc-maçonne s’il en est, si elle était sincère, devrait évidemment concerner la franc-maçonnerie.
             
            Mr Barratier, votre façon de vous exprimer, votre approche...
            Vous êtes franc-maçon, n’est-ce pas ?


          •  C BARRATIER C BARRATIER 15 novembre 2012 22:42

            ffi, pas du tout, je ne pourrais pas être un franc maçon, car il faudrait que j’accepte d’avoir un maître, et puis ces sociétés plus ou moins secrètes ne sont pas pour moi, ce n’est pas mon tempérament...J’ai été approché, j’ai refusé et dit pourquoi.
            Par contre je comprends très bien que des hommes et des femmes s’épanouissent, s’approfondissent dans ces sociétés où on bosse, on échange....
            Chacun son truc.
             


          • ffi ffi 16 novembre 2012 11:02

            Croyant mais non pratiquant, donc.


          •  C BARRATIER C BARRATIER 16 novembre 2012 17:39

            FIFI vous écrivez croyant mais on pratiquant donc...
            Je pense que vous ne vous adressez pas à moi qui refuse tout maître, donc tout prétendu roi ou prétendu dieu..


          • Armog 15 novembre 2012 10:43

            @chalot,

            Je suis bien d’accord avec vous .. et pendant que nous y sommes, dehors les tracts distribués par les professeurs syndiqués dans les lycées pour aller à telle ou telle manifestation !

            Non à la religion et non à la politique !


            • CHALOT CHALOT 15 novembre 2012 10:51

              LECHAT ?
              Pourquoi les écoles ? Je l’ai expliqué dans le texte. En 1905 il s’agissait des internats fermés donc le législateur avait proposé que l’on mettre en place des aumôneries...Aujourd’hui la situation est différente.
              Les prisons sont fermées et les hôpitaux aussi pour les hospitaliers.
              Pour l’armée vous avez raison !
              FFI !
              C’est quoi l’église maçonnique ? Les maçons ont de moins en moins d’influence et aucune institutionnellement
              ARMOG !
              KJamais les professeurs même les plus radicaux ne distribuent des tracts aux lycéens !


              • Mwana Mikombo 15 novembre 2012 12:54

                @Chalot

                « Les maçons ont de moins en moins d’influence et aucune institutionnellement »

                Vous êtes complètement déphasé par rapport à la société. Mais, toutes les institutions de la république sont complètement noyautées voire noyées par les obédiences occultes, principalement la Franc-maçonnerie, qui en réalité les pilotent. Prenons seulement le parti socialiste qui, actuellement, gouverne la France en détenant la majorité absolue au parlement sans compter le Sénat. Qu’est-ce qu’on constate :

                « FRANCE - FIL INFO POLITIQUE - Organigramme de campagne de François Hollande, candidat socialiste pour 2012 :Organigramme complet au 19 novembre 2011 du candidat du Parti socialiste à l’élection présidentielle de 2012, François Hollande (photo) et les personnalités qui le compose, dont de nombreux francs-maçons du Grand-Orient de France, GODF, la première obédience maçonnique de France ............................ .........................................Si le Parti Socialiste français est depuis 1981 l’instrument du Grand Orient de France selon Roger Leray, ex-Grand Maître du GODF, le PS compte également des soeurs et des frères qui partagent leur fraternité au sein de la Grande Loge féminine de France, de la Grande Loge de France, du Droit Humain, de la Grande Loge féminine de Memphis-Misraïm, de la Grande Loge Mixte Universelle, de la Loge Nationale Française, de la Grande Loge Mixte de France et de la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra. Le philosophe français Gustave Thibon décédé le 19 janvier 2011, qui recueillit Simone Veil pendant la guerre de 1939-1945, dira à leur propos : »la fraternité n’a pas ici-bas de pire ennemi que l’égalité."

                Alors, notre ami Chalot, réveillez-vous ! Ouvrez-vos yeux ! Secouez-vous ! Renseignez-vous ! Ce sont les obédiences occultes dont les obédiences religieuses, toutes tendances et variantes confondues, qui dirigent la France, l’Europe et le monde entier ! Sur quelle planète vivez-vous !


              • ffi ffi 15 novembre 2012 22:27

                Ah bon ? Parmi les religions :
                Le christianisme, le judaïsme, l’Islam sont contre le mariage homosexuel.
                Seule la maçonnerie s’est prononcée pour.
                ...
                Non, non, elle n’a pas d’influence institutionnellement...


              • ffi ffi 15 novembre 2012 22:29

                (Mwana) Chalot est probablement Franc-maçon. Discours typique.


              • Mwana Mikombo 15 novembre 2012 11:22

                @Chalot

                « « Article 2

                ..................

                ...assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics tels que lycées, collèges, écoles, hospices, asiles et prisons.

                .......... »

                De quoi se plaint Chalot ? La loi qu’il cite lui-même est pourtant claire. La loi » assure le libre exercice des cultes dans les établissements publics". Si Chalot veut que sa tempête sorte de son verre d’eau, il faut qu’il réclame plutôt de changer la loi au lieu de pester contre les religions qui ne font qu’appliquer la loi.


                • FERAUD 15 novembre 2012 11:27

                  Mwana Mikombo

                  Vous ne savez pas lire
                  On vous a dit INTERNAT


                  • Mwana Mikombo 15 novembre 2012 13:18

                    Cher ami Feraud, c’est peut-être vous qui ne savezpas lire. Voici l’article de loi, mot-à-mot, tel qu’il est reproduit par notre ami Chalot. Je n’ai fait que le copier-coller :

                    "« Article 2

                    La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’Etat, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes.

                    Pourront toutefois être inscrites auxdits budgets les dépenses relatives à des services d’aumônerie et destinées à assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics tels que lycées, collèges, écoles, hospices, asiles et prisons.

                    Les établissements publics du culte sont supprimés, sous réserve des dispositions énoncées à l’article 3 ». (L’emphase est de moi)

                    Alors, où est le mot INTERNAT là-dedans ? C’est peut-être vous et Chalot qui fantasmez. Or, tant qu’une loi n’est pas modifiée ou révoquée, il demeure toujours en vigueur. On peut estimer que les conditions d’application de cette loi sont obsolètes. Je peux être d’accord avec vous sur ce point. Mais alors, réclamons le changement ou l’abrogation de la loi. Ne faisons pas comme si la loi de la République n’était pas respectée !


                  • Fogghearty 15 novembre 2012 12:08

                    A force de ne regarder qu’avec le même prisme, on finit par imaginer le monde... Désolé, mais il y a également au moins une exception, une école coranique, sous contrat de l’Education Nationale.
                    Ah oui, où ? En France évidemment, et plus précisément à Saint-Denis de la Réunion !
                    Quid du phagocytage des cantines scolaires par l’hallalislamisation des repas ? Réponse : hors sujet, ne relève pas de la loi de 1905.
                    Donc soumis à la normalité pas un signe d’appartenance ou d’adoption de règles religieuses non laïques,
                    « C’est quoi l’église maçonnique ? Les maçons ont de moins en moins d’influence et aucune institutionnellement
                    ARMOG ! » Incroyable de tant de naÏveté. Vive les bisounours !


                    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 15 novembre 2012 12:52

                      « une école coranique, sous contrat de l’Education Nationale »

                      Coranique, vraiment ? Cela demanderait justification. Les écoles coraniques sont celles où l’on ânonne le Coran. Il n’est pas vraisemblable qu’une telle école puisse signer un contrat avec l’Education nationale. C’est sans doute un école « musulmane »,comme il y a des écoles catholiques.
                      On peut dénoncer la dualité scolaire « public laïque / privé confessionnel » mais pas spécifiquement une confession plutôt qu’une autre.
                      En revanche, on peut dénoncer l’intrusion d’impératifs religieux dans l’enseignement public d’Etat. Et les aumôneries qui n’ont plus leur raison d’être (l’ont-elle jamais eu ?) à partir du moment où les élèves peuvent satisfaire leurs besoins religieux à l’extérieur.

                      Quand j’étais élève-maître, dans les années 50, les catholiques pratiquants de mon École normale (de 16 à 22 ans environ) étaient autorisés à sortir pour aller à la messe, par exemple (et des non-catholiques en profitaient pour s’aérer sans entrer dans une église !). Il y avait aussi des « Paroisses enseignantes » dont les réunions se tenaient à l’extérieur, de même que celles de l’UJRF (les Jeunesses communistes de l’époque). Mais, désolé, il n’y avait pas de francs-maçons visibles.


                      • Deneb Deneb 15 novembre 2012 16:17

                        Jean J. M. :« ...les élèves peuvent satisfaire leurs besoins religieux... »

                        La grosse commission ?


                      • Deneb Deneb 15 novembre 2012 14:07

                        L’aumônerie d’accord, mais à condition qu’il y ait aussi des salles à partouzes pour équilibrer.


                        • Loatse Loatse 15 novembre 2012 14:45

                          Entre une aumonerie et une salle de shoot bien laique  ?


                          •  C BARRATIER C BARRATIER 15 novembre 2012 16:15

                            La France a beaucoup changé depuis 1905. Les adeptes de religions sont devenus minoritaires en France, malgré l’action incessante des élus pour les soutenir, en particulier par d’énormes subventions à leurs écoles, et même dans la construction ou de gros travaux dans leurs lieux de cultes, en contournement de la loi.

                            Majoritaires sont ceux qui se situent en dehors des groupes crédules d’un quelconque dieu. L’athéisme est aujourd’hui le plus répandu et progresse sans cesse.

                            Or, notre République est celle de l’égalité. Il convient donc dans les mêmes lieux d’enseignement public de permettre à des groupes de pensée non inféodés à une religion traditionnelle d’avoir aussi leur local, et d’y réunir les enfants dont la famille souhaiterait que leur groupe de pensée bénéficie de la même reconnaissance que les autres.

                            Dans le cas contraire, le gouvernement se placerait dans la continuité sarkoziene du discours de LATRAN et de la volonté de favoriser certaines confessions par rapport à d’autre philosophies où on apprend à être pleinement majeurs, et où on n’a nul besoin de directeur de conscience (un horrible mot par rapport à la liberté de penser).

                            Cette action finalement non constitutionnelle de promotion de chapelles qui, c’est le comble, sont des chevaux de Troie anti Républicains, ne saurait perdurer.

                            L’Ecole publique doit rester neutre, et, si une propagande interne en dehors des heures de cours devait être instaurée, il eût fallu le faire sans discriminations. il est encore temps.

                            Voir

                            « Liberté d’opprimer dans la République, stop »

                            http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=220


                             


                            • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 15 novembre 2012 17:09

                              Je suis d’accord avec Claude Barratier. Il faut d’ailleurs préciser qu’à l’origine la présence d’aumônerie dans les lycées n’était pas prévue et qu’un amendement l’a proposée sous prétexte que cela faciliterait l’accord des parents pour envoyer leurs enfants dans les établissements publics. Par la suite, elle a été justifiée par le fait que l’enseignement secondaire était souvent fréquenté par des élèves en internat. Les moyens de transport actuel n’existaient pas. Actuellement, ce n’est plus le cas et cela ne correspond à aucun besoin, cela pourrait même gêner les élèves adeptes d’autres religions ou athées. C’est une vision sarkozyste de la laïcité ouverte qui, heureusement, est passée de mode car la laïcité est ou n’est pas, sans plus.
                              Le même problème se pose d’ailleurs pour les émissions religieuses à la radio ou sur des chaînes publiques de télévision. Elles étaient destinées aux malades, invalides, prisonniers qui ne pouvaient pas se déplacer. Maintenant, il existe en sus des radios privées (Notre-Dame) et des chaînes privées (KTO). Et pourquoi une plus grande place aux catholiques qu’aux autres religions ? Il y a d’autres courants de pensée (athées, rationalistes, libres penseurs) qui devraient avoir également un droit d’expression si on appliquait bien la constitution. D’ailleurs,
                              dans les années 1940, France-Culture leur a chichement octroyé 20 minutes le dimanche matin, mais seulement à se partager ! La religion ne peut plus être considérée d’intérêt général et il serait temps de revoir tous ces privilèges réservés à une majorité d’obscurantistes et qui coûtent cher à tous les contribuables..


                            • Magnon 16 novembre 2012 00:32

                              @Chalot,
                              Mon fournisseur d’accès a renuméroté les chaînes qu’il me fourni, j’ai tout parcouru !
                              IL y a KTO, seule télévision chrétienne, et il y a sur la trentaine de chaînes moyens-orientales au moins 4 à 6 qui sont ouvertement religieuses !
                              Mais je n’ai aucune télévision suisse ou belge !

                              C’est un nouveau paradigme cuturel et cultuel


                              • Deneb Deneb 16 novembre 2012 04:15

                                C’est fou, il y en a qui en sont encore à la télé, cet instrument de propagande du siècle dernier.


                              • Loatse Loatse 16 novembre 2012 10:55

                                M’en parlez pas, deneb, quand je regarde thalassa, je me sens pousser des nageoires... smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès