Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les chants de rue ont encore de l’avenir

Les chants de rue ont encore de l’avenir

Les promenades nous permettent parfois de faire des découvertes intéressantes.

C'est ainsi que j'ai pu , entre autres faire corps avec une chanson émouvante interprétée par « Dégâts d'chez nous » dont je ne vous livre que le refrain

« Plus de haine, plus de guerre

Nous voulons tous vivre en paix

Plus de larmes , plus de misère

J'en appelle au monde entier »

En ces temps où la haine, la guerre et la misère règnent sur la terre, il est bon d'entendre de telles paroles …

Evidemment il ne suffit pas chanter mais le chant c'est aussi la traduction d'une idée et quand l'idée est humaniste, elle invite à l'action dans une bonne direction....

L'été est propice aux balades et aux rencontres fortuites avec des talents réels.

Si sur les « grands plateaux » on peut écouter les chanteurs et orchestres qui ont pignon sur rue,

il existe dans notre beau pays des centaines de groupes de musiciens et chanteurs qui méritent plus qu'une écoute distraite.

A u début juillet j'ai eu le loisir de rencontrer « Dégâts d'chez nous »...Il s'agit de cinq musiciens

amateurs comme on dit qui agrémentent les soirées des touristes mais aussi des autochtones.

Ils vont puiser leur répertoire dans la tradition populaire et dans le registre des marins en y apportant leur petite note originale et la voix de deux chanteurs, Alain et Tiyou.

La transmission culturelle contribue à ne pas rompre le fil du passé et à faire connaître les drames d'hier et d'aujourd'hui comme ces naufrages en mer qui continuent à endeuiller régulièrement des familles et des villages.

La tradition, ce n'est pas chez eux une vision passéiste .

Ils sont à la fois des passeurs de témoin et des artistes qui veulent faire partager leur soif en un monde plus humain et plus fraternel..

Non contents d'interpréter avec goût ces petits trésors musicaux parfois ignorés ou oubliés, ils

interprètent des chants dont ils ont écrits les paroles et la musique.

La presqu-île guérandaise est leur lieu de vie, la Bretagne constitue leur espace privilégié d'inspiration, ce qui ne les prive pas d'étendre leur répertoire et de répondre présents quand une association ou une Municipalité de n'importe quelle région les sollicite.

S'ils sont capables- ce qui n'est pas donné à tout le monde- de s'installer à un coin de rue, ils organisent aussi des concerts plus classiques dans des salles de spectacles.

A chaque fois ils réussissent très vite à capter l'attention du public, à le captiver et aussi à le faire chanter certains morceaux choisis.

La visite de leur site donne aux curieux quelques idées

http://www.degadchenous.com/

et l'audition de « les vieux langoustiers », chanson écrite par un de leurs chanteurs Alain Baillet donne envie d'aller voir de plus près ! N'est-ce pas !?


 

Jean-François Chalot


MP3 - 6.6 Mo


 


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • dromy 26 juillet 2011 11:49

    Bonjour !

    Plutôt utopistes comme paroles « plus de haines... » (cela me rappelle la chanson « le jour de clarté » de Graeme Allwright) mais c’est rassembleur comme chanson en général, un bon point quant la France actuelle se veut individualiste !

    Sinon, la chanson mise en ligne donne un bel avant goût, du coup je me suis renseigné de plus près : je vois que le groupe participe au festival bien connu de chants marins à Paimpol en âout !

    Merci pour le partage.

    Dromy


    • Pol-Adolf Staline Pohl-Adolph Stahline 27 juillet 2011 03:58

      « Le chant des hommes » 

      Les chants des hommes
      Sont plus beaux qu’eux-mêmes
      Plus lourds d’espoir
      Plus tristes
      Plus durables
      Plus que les hommes
      J’ai aimé leurs chants
      J’ai pu vivre sans les hommes
      Jamais sans leurs chants
      Il m’est arrivé d’être infidèle
      A ma bien-aimée
      Jamais aux chants que j’ai chantés pour elle
      Jamais non plus les chants ne m’ont trompé
      Quel que soit leur langage
      J’ai toujours compris tous les chants
      Rien en ce monde
      De tout ce que j’ai pu boire et manger
      De tous les pays où j’ai voyagé
      De tout ce que j’ai pu voir et entendre
      De tout ce que j’ai pu toucher et comprendre
      Rien, rien
      Ne m’a rendu aussi heureux
      Que les chants

      Les chants des hommes.

      (Nazim Hikmet, 1960)


      • Luce 27 juillet 2011 23:01

        Oui, oui tout a fait, j’adère, j’adore... un bon groupe sympathique qui donne envi de danser.


        • BOUET 27 juillet 2011 23:11

          C’est un groupe que moi j’ai entendu
          super


          • C/T... 29 juillet 2011 10:50
            Bonjour,
            Oui je confirme, il y a du talent dans ce groupe qui ne demande qu’à
            s’exporter...
            Créations originales, chansons à textes, répertoire traditionnel,
            interprétations d’auteurs, ces joyeux compères s’adaptent à toutes les
            situations.
            Que ce soit lors de soirées improvisées dans des bars ou des restaurants, des
            soirées privées ou festivals, (Nuits Salines à Batz sur mer en juillet ou le
            festival de chants de marins à Paimpol à venir en août ), on se rappelle d’eux,
            c’est sûr…
            Les Dégâts d’chez nous ont déjà enregistré deux CD et en préparent un troisième
            où il y aura la fameuse chanson « Laissez nous vivre » chargée d’émotion ...
            A découvrir sur leur site.
            C/T...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès