Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les chiffres de la délinquance, une vraie fausse joie

Les chiffres de la délinquance, une vraie fausse joie

Outre les chiffres du chômage, qui sont tombés la semaine dernière, les chiffres les plus attendus de l’été sont ceux de la délinquance, notamment pour l’été.

Entre le mois d’août 2008 et le mois de juillet 2009, les violences volontaires contre les personnes ont fait un bon de 4.34 % (soit une hausse de 18 902 crimes recensés), selon les bilans mensuels établis par l’Observatoire National de la Délinquance (OND), présidé par Alain Bauer.
 
Ces chiffres sont en nette hausse depuis plusieurs années maintenant, « Cet indicateur (indicateur des violence aux personnes), n’a jamais baissé » comme l’affirmait déjà Alain Bauer, propos repris lors de campagne présidentielle.
 
Les chiffres de l’atteintes aux biens est lui en baisse avec 25 017 délits en moins soit -1.10% passant de 2 269 048 l’année dernière à 2 244 031. Ce chiffre est selon le rapport l’OND en constante baisse depuis décembre 2002, soit 80 mois ou encore plus de 2400 jours consécutifs, ce qui reste historique.
 
Les infractions économiques et financières sont aussi pointées du doigt dans ce rapport, ils affichent une hausse de 3.8 % autrement dit 19 599 délits constatés par la justice, ils représentent à eux seuls 10.4% des délits constatés au niveau national.
 
Une des satisfactions de ce rapport tient du fait que 76 % des atteintes aux biens constatées sont des vols sans usage de la violence, bien qu’ils représentent 1,7 millions des délits et qu’ils sont en baisses de - 0,6 %. Ces vols sont classés en trois familles distinctes :
 
-  Les faits constatés de vols liés aux véhicules à moteur, représentant une baisse de 3,3 % (soit - 21 531 faits).
- Les cambriolages sont eux en hausse de 4,9 % (soit + 14 397 faits).
- Les vols simples sur particuliers sont presque ne reculent que de - 0,4 % (soit - 2 619 faits).
 
Bien qu’étant la bienvenue, cette baisse paraît dérisoire à l’instar de la baisse de l’année dernière qui affichait un recul de près de 8%.
 
 Les violences sexuelles, quant à elles diminuent de 3,14% passant de 24.079 à 23.324 agressions, concernant les menaces la baisse est du même ordre, 2,90% (80.454 contre 78.190).
 
Les infractions révélées par les forces de l’ordre (c’est-à-dire sans dépôt de plainte), sont en baisse, mais là aussi la baisse est minime avec un léger -0,37%.
 
Conclusion faite sur les douze derniers mois, il s’est commis en France 3 562 180 délits contre 3 561 339 au cours de la période l’année précédente, soit 0,02% de hausse, mais cette hausse frôle les 2,5% de l’été 2008 à l’été 2009.
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.23/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Cartman 18 août 2009 12:59

    Cet article ressemble à une dépèche AFP.
    Une liste de chiffres sans aucun recul, sans aucune analyse.


    • 18 août 2009 15:21

      ZZZZzzzzzzzzzzzz........


      • barbouse, KECK Mickaël barbouse 18 août 2009 15:36

        bonjour,

        évidemment ne prennent pas en compte l’ensemble des crimes où les victimes n’ont pas porter plainte, ce qui selon les « études », va de 1 plainte pour 3 a une plainte pour 6 crime,

        ce qui amène la violence « réel » estimé entre 3 562 180 fois X 4 à X 6,

        pour chaque personne qui subit un délit, un crime, un vol, etc... il y a environ 3 a 7 personnes qui sont « au courant » dans la journée, le conjoint, la famille, etc...

        et après on parle de « sentiment d’insécurité », alors qu’en gros, il y a dix millions de crimes et la moitié de la France directement au courant.

        amlicalement, barbouse.


        • LE CHAT LE CHAT 19 août 2009 09:24

          salut Barbouze ,

          ces chiffres et ces stats sont ceux qu’on veut bien nous donner , en effet .
          Quand on porte plainte , il faut que celle ci soit bien enregistrée et non pas se contenter de quelques lignes sur une main courante qui compte pour du beurre !
          de nombreux français ne portent pas plainte car ils savent qu’on s’en fout complétement de leurs problèmes et que dans certaines zones de non droit la police a pour consigne de ne pas faire de vagues.......


        • Wazix23 18 août 2009 16:17

          Ca baisse qu’ils disent et toujours les mêmes nombres de crimes qui s’ajoutent d’année en année...A quand le risque zéro ?


          • Loan 18 août 2009 16:47

            Nous savons tous que ça ne baisse pas bien au contraire mais très souvent ceux qui veulent déposer une plainte en sont dissuadés. Quand à celles classées sans suite...


          • Pie 3,14 18 août 2009 22:16

            Les chiffres de la délinquance ne reflètent que le travail de la police .Les comparer avec uniquement ceux de l’année précédente n’a aucun sens
            Depuis que ces statistiques existent, soit à peu près 60 ans ils ne font qu’augmenter. Est-ce à dire que nos sociétés sont chaque jour plus violentes ? La réponse est non, en revanche le nombre des forces de l’ordre a beaucoup augmenté et la variété des délits s’est étendue. Aujourd’hui la plupart des gens qui sont en prison, par exemple le sont pour des affaires de drogue ou de pédophilie, ces faits n’existaient quasiment pas il y a 60 ans.

            Ces chiffres sont devenus un enjeu politique et font l’objet d’une interprétation hystérique qu’il est utile de négliger.


            • Michael Jordan Manson (MJM) Michael Jordan Manson (MJM) 19 août 2009 08:59

              Cet article pourrait (devrait) être dans la rubrique économie à l’instar du fameux famous bouquin « freakonomics » lequel me paraît plutôt d’actualité.

              Bien cordialement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès