Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les chinois, bouc émissaires de l’humanité ?

Les chinois, bouc émissaires de l’humanité ?

Le venin se répand déjà. Il se nourrit d’une mondialisation échevelée comme d’une actualité confuse. Il n’en est pas à son coup d’essai. Dans les années 30, le péril jaune avait le visage d’un japonais. Aujourd’hui, il serait chinois. Que ne fait donc pas ce dernier pour cristalliser les peurs ?

En France, les canons communs du racisme n’offrent guère de prise, que leur reprocher ? Une délinquance très faible ? Une natalité dans la moyenne ? Aucune revendication particulière ? A l’inverse, l’on observe une intégration économique réussie, un chômage ridiculement bas. De surcroît, ils ne doivent rien à personne, peu aux bienfaits de la République ! Qui plus est, ils sont discrets. Rien, absolument rien ne saurait suggérer la critique.

Comment alors vilipender son prochain ? Tout simplement en transformant ses qualités en défaut ! Leur retenue devient suspecte, leur goût forcené au travail comparé à de l’aliénation. Leur intégration ? Mais ils ne travaillent qu’entre eux ! Leur faible natalité ? Ils sont si nombreux ! La croissance exceptionnelle de la Chine ? Un danger !

Donc, désormais, pointés du doigt ! A Paris, des slogans hostiles résonnent sous prétexte qu’ils rachètent à tour de bras les baux commerciaux. Dans les universités américaines, naguère les étudiants chinois soulevaient l’admiration. L’on fustige maintenant des promotions comptant jusqu’à 40 % des leurs. Au Mexique, dans les villes frontalières des Etats-Unis, les Chinois sont affublés de l’épithète de « malditos chinos ». L’on prétend qu’ils seraintt à l’origine de la fermeture de 40 % de l’industrie locale de la sous-traitance. Au Maroc ou en Tunisie, la rage s’installe depuis que de nombreuses usines du textile sont à l’arrêt. En Algérie, l’on moque ces ouvriers du bâtiment payés et hébergés dans des navires de fortunes ! En Italie, les industriels de la chaussure sont à cran. A Dakar, l’on s’émeut de voir l’artisanat ancestral fabriqué dans le Guandong. A Yaoundé ou Harare, l’on s’étonne de les voir envahir les étals. La charge s’emballe, s’abreuve de raccourcis. Telle usine fermée, c’est leur faute ! Telle perte d’emploi, toujours eux ! Complaisants, les politiques s’en mêlent. L’augmentation du prix des matières premières et l’invasion des produits chinois sont autant d’occasions de discours démagogiques. Profitant du climat général, des universitaires japonais lâchent une incidente : le Japon n’a pas à faire amende honorable pour son comportement pendant la guerre ! L’injure ne suffisant plus, ces dernières années en Indonésie, la chasse aux Chinois a souvent été sonnée. Tout s’embrase, tout s’emmêle, de Mexico à Rome, de Casablanca aux campus californiens en passant par Djakarta, le bouc émissaire s’appelle désormais M. Li ou M. Wang.

Comment reprocher à un pays naguère famélique de s’en sortir ? Comment critiquer la volonté des chinois de s’épanouir aux quatre coins de la planète ? Ce peuple par cinq fois millénaire prend une revanche sur l’histoire. Il s’y accomplit avec une énergie dont beaucoup gagneraient à s’inspirer. S’il faut pointer du doigt l’absence de liberté ou l’état de l’environnement en Chine, rien ne permet de fustiger l’augmentation du niveau de vie de leur population, leur dynamisme. Plutôt que de crier au loup en se gavant de slogans, cherchons à mieux les connaître. Comme s’y sont employées les années croisées France Chine, il faut créer du lien, des échanges, s’écouter, comprendre, et ne pas voir peur.


Moyenne des avis sur cet article :  4.58/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • Johan Johan 26 juillet 2006 11:33

    « rien ne permet de fustiger l’augmentation du niveau de vie de leur population, leur dynamisme. »

    Le fait que la classe moyenne qui emerge soit celle qui vend ses compatriotes aux esclavagistes modernes, peut etre ?

    Blague a part ce qui pose probleme c’est que le reste du monde ne peut plus vivre de son travail si la Chine produit a sa place et innonde son marche de produits qui sont vendus presque aussi chers que ceux de l’usine occidentale, et qui ne profitent qu’aux marchands et aux intermediaires des deux pays.

    En clair l’atteinte au revenu (chomage) n’est pas compensee par une augmentation suffisante du niveau de vie. Du coup les standards s’effondrent.

    Le commerce est un jeu a somme positive. Aucun doute la dessus. Mais positif pour qui ?


    • NaSH (---.---.149.214) 26 juillet 2006 12:08

      certe, notre age d’or est révolu.

      Mais je trouve choquant de se demander pour qui cela est positif....

      700 millions d’occidentaux vivent un peu moins bien, alors que plus de 2 milliards de personnes voient une améliorations dans leurs conditions de vie (chine et inde)..

      Certe, ils n’arrivent pas au standard occidentaux de vie. Mais ils ne risquent plus la famine et les guerres et entrent dans le develloppement.

      Ou alors peut-être préferez vous la situation d’avant ?


    • Johan Johan 26 juillet 2006 12:31

      A NaSH,

      Je me suis manifestement mal fait comprendre, permettez moi de me preciser.

      Quand je pose la question de savoir pour qui cela est profitable, je ne veux pas dire que je regrette le transfert de fonds de l’Occident vers l’Orient. L’Histoire est cyclique, il est illusoire de se le cacher.

      Ce que je veux dire c’est qu’au cours de ce transfert, la majorite des benefices revient non aux travailleurs mais aux intermediaires. Ce sont des grandes multinationales qui sous traitent, et des agents locaux qui organisent le travail en se payant grassement. Le quotidien des plus nombreux ne change pas, pendant que l’on se gargarise de l’elevation du niveau de vie d’une classe qui s’appuie sur leurs employes sans partager les richesses avec eux.

      Depuis quand le developpement economique, les respect de Droits de l’Homme, la securite au travail, le droit de vivre de son travail, la Paix, la justice sociale sont antinomiques ? En Occident ces notions sont allees de pair.

      Je fustige ceux qui profitent de la cohesion sociale asiatique pour creuser inpunement des inegalites.

      Si les produits bon marche chinois etaient vendus VRAIMENT bon marche et pas seulement 20% moins chers, alors nous leur passerions le flambeau de l’industrie avec plaisir. Tout le monde y gagnerait : ce serait une division internationale du travail a la Ricardo. Et il n’y aurait pas tant de tensions.

      Pour vous donner une idee pensez au textile. Le travailleur touche 50cts la basket. Le sous traitant plus, Nike enormement, et le vendeur double le prix de l’unite entre 60 et 150 euros. Qui profite du travail des chinois ? Pas le consommateur ni le travailleur en tous cas, alors que ce devrait etre le cas.

      Bref pour moi le peril n’est pas jaune. Il est carre et vert (c’est un dollar, pour lequel beaucoup font n’importe quoi).


    • Adolphos (---.---.59.170) 26 juillet 2006 12:38

      « Si les produits bon marche chinois etaient vendus VRAIMENT bon marche et pas seulement 20% moins chers, alors nous leur passerions le flambeau de l’industrie avec plaisir. »

      C’est fait.


    • Nicolas Rabuté (---.---.14.97) 26 juillet 2006 12:52

      Je veux réagir sur le commentaire de NaSH,

      « certe, notre age d’or est révolu. »

      Y-a-t-il eu un age d’or ? Vous voulez peut-être parler de la reconstruction de l’Europe après la seconde guerre ?

      « Mais je trouve choquant de se demander pour qui cela est positif.... »

      Il y a une manière de vivre la mondialisation aujourd’hui, et en particulier quand on est chef d’entreprise ou commerçant qui consiste en tout cas à se demander ce qui est positif pour MON affaire, ou MON business, le consommateur finale et son pouvoir d’achat n’est qu’un prétexte, tant que l’enrichissement personnel ou l’expansionnisme de son entreprise passe avant tout. La mondialisation telle qu’elle fonctionne aujourd’hui n’est surtout pas fait pour bénéficier à tout le monde. C’est mon point de vue.

      « 700 millions d’occidentaux vivent un peu moins bien, alors que plus de 2 milliards de personnes voient une améliorations dans leurs conditions de vie (chine et inde).. »

      2 milliards ? Êtes-vous en sûr ? Quel organisme international pourrait aujourd’hui prétendre que 2 milliards de citoyens chinois et indiens voient leur niveau de vie augmenté ? Vous avez enquêté sur place ?

      « Certe, ils n’arrivent pas au standard occidentaux de vie. Mais ils ne risquent plus la famine et les guerres et entrent dans le develloppement. »

      Plus de famine et plus de guerre ? Parlons donc du plateau du Tibet, des tensions sur la frontière entre la Chine et l’Inde, du mouvement maoïste au népal. Du conflit entre l’Inde et le Pakistan. Le problème du Kashmir. Le système des castes, etc... D’un coup de baguette magique, la mondialisation économique a tout réglé. Je n’y crois pas un instant.

      « Ou alors peut-être préferez vous la situation d’avant ? »

      L’age d’or dont vous parliez peut-être ?


    • Johan Johan 26 juillet 2006 12:54

      A Adolphos,

      Tu as des gosses ? Tu leur achetes des jouets maide in China ?

      Tu t’habilles comment ? 15 euros le T shirt de base c’est trop.

      Ton ordi tu sais d’ou il vient ?

      On paye tout a prix d’or. Meme ce qui est « bon marche », meme dans les marches, meme tombe du camion c’est cher, vu les couts reels.

      Si encore ca allait a ceux qui triment !


    • (---.---.59.170) 26 juillet 2006 12:59

      "Tu as des gosses ? Tu leur achetes des jouets maide in China ?

      Tu t’habilles comment ? 15 euros le T shirt de base c’est trop.

      Ton ordi tu sais d’ou il vient ?"

      Taiwan il me semble (ca dépend) mais le proc vient d’Irland.

      Et non, ce n’est pas cher. Il y a 20 ans, un PC 4,8Mz coutait 20.000 FF de l’époque, sans dique dur ni graphisme !

      De toute façon, personne n’oblige les chinois. S’ils ne trouvent pas leur interet dans ce commerce, libre à eux de l’arreter et de revenir dans leur champs gagner 4 fois moins.


    • Johan Johan 26 juillet 2006 13:24

      A Adolphos,

      C’est presque vrai,

      Ton PC a 20 000F il n’etait pas moins cher car c’etait une limitation de l’innovation de la par des leaders sur le marche. Ils y trouvaient moyen de rentabiliser d’avantage leur avance.

      1300 euros pour un portable potable c’est encore trop. Et encore heureusement il y a une certaine concurrence, depuis peu (AMD,... mais les barrieres a l’entree sont trop fortes). Ce qui est moins les cas pour les OS.

      Par contre ils ne sont pas libres de rentrer desole. Il faut un passeport pour se deplacer en Chine. Souvent l’employeur le confisque (quand on ne les a pas importes a l’etranger comme a Dubai).

      Par ailleurs, le licencie va essayer de retrouver du boulot en ville. S’il n’y arrive pas, il se retrouve incapable de rentrer chez lui. Pour peu que ce soit une femme et qu’elle soit tombee enceinte, elle perd tout : boulot, enfant et souvent sa vie.

      On a connu ca en France lors de l’exode rural. Les gens ne rentrent pas ils restent en ville. Et souvent ils deviennent des petits truands pour subsister.

      Enfin, il commence a y avoir de GROSSES emeutes en Chine. Dont on parle peu mais...


    • Adolphos (---.---.59.170) 26 juillet 2006 13:28

      « Ton PC a 20 000F il n’etait pas moins cher car c’etait une limitation de l’innovation de la par des leaders sur le marche. Ils y trouvaient moyen de rentabiliser d’avantage leur avance. »

      L’avance de Intel ??? Soyons sérieux, c’était pas le dernier cris, mais c’était bien moins cher que le dernier cris, car industrialisé.

      « Par ailleurs, le licencie va essayer de retrouver du boulot en ville. S’il n’y arrive pas, il se retrouve incapable de rentrer chez lui. Pour peu que ce soit une femme et qu’elle soit tombee enceinte, elle perd tout : boulot, enfant et souvent sa vie. »

      Snif, du populisme, j’en est la larme à leuil. Enfin bon, les inégalités se sont accrus, ce qui prouve qu’ils vont dans la bonne direction.


    • Johan Johan 26 juillet 2006 13:37

      A Adolphos,

      Sur les inegalites qui s’accroissent, c’est juste qu’elles provoquent une emulation irationnellle. C’est le Loto quoi ! Mathematiquement peu de chances de gagner mais la carotte est VRAIMENT grosse, alors je joue.

      Par contre il ne faut pas mepriser le bien etre de la population. La sinistrose est mauvaise pour l’economie. Comme l’impossibilite de vivre de son travail. La protection chomage a ete instituee pour maintenir les forces productives de la Nation meme en cas de crise economique. Du coup tu dois faire immigrer des populations pour remplacer les morts (des campagnes puis de l’etranger), populations moins productives car moins assimilees.

      et puis avant de mourir de faim, on devient delinquant. Bah qu’importe, c’est relegue hors des quartiers riches. et puis on peut se payer notre petit paradis cloture, n’est ce pas ?

      N’oublie pas qu’on est encore en democratie. Et qu’a trop nourrir le mepris, on en vient aux extremites...


    • Adolphos (---.---.59.170) 26 juillet 2006 13:45

      « Sur les inegalites qui s’accroissent, c’est juste qu’elles provoquent une emulation irationnellle. »

      Nan, dans une économie en croissance, les inégalité s’acroissent, c’est normal. D’ailleur le pays le plus égalitaire du monde et un pays d’afrique, genre soudan ou je ne sais quoi..

      « Par contre il ne faut pas mepriser le bien etre de la population. La sinistrose est mauvaise pour l’economie. Comme l’impossibilite de vivre de son travail. »

      Ce n’est pas du tout le cas en Chine. Ces gens la veulent conquérir le monde et ca se sent.

      « La protection chomage a ete instituee pour maintenir les forces productives de la Nation meme en cas de crise economique. »

      Oui, et pour permetre au entreprises de s’adapter sans probléme.

      « Du coup tu dois faire immigrer des populations pour remplacer les morts (des campagnes puis de l’etranger), populations moins productives car moins assimilees. »

      En chine ? Bof, ce sont des ouvriers, mais leur fils seront ingénieurs.

      « et puis avant de mourir de faim, on devient delinquant. Bah qu’importe, c’est relegue hors des quartiers riches. et puis on peut se payer notre petit paradis cloture, n’est ce pas ? »

      Non, devenir délinquant, c’est rare, c’est le fait de personne qui le sont de toute façon.

      « N’oublie pas qu’on est encore en democratie. Et qu’a trop nourrir le mepris, on en vient aux extremites... »

      En France ? Et oui, c’est pour cela que les riches et les entreprises s’en vont : le « j’aime pas les riches » & co, ca finis par lasser.


    • Johan Johan 26 juillet 2006 13:57

      A Adolphos,

      « Nan, dans une économie en croissance, les inégalité s’acroissent, c’est normal. »

      Dans l’absolu, oui. Dans le relatif non, sauf si tu assures une mobilite sociale (ce qui n’est pas le cas en France, on est d’accord).

      « En chine ? Bof, ce sont des ouvriers, mais leur fils seront ingénieurs. »

      Carrement d’accord. Mais ce n’est pas du fait de l’affaiblissement de l’Etat. Moi je ne m’inquiete moins pour les inge francais que Ricains : nos ingenieurs sont tres apprecies outre atlantique pour leur competence. C’est les USA que je plains. Trop de casse pour former leur elite. Comme en sport...

      « Non, devenir délinquant, c’est rare, c’est le fait de personne qui le sont de toute façon. »

      3 causes de criminalite : le besoin, l’envie et le plaisir. On peut le devenir, comme on peut cesser de l’etre.

      Oui en France. Moi j’aime bien les riches... meritants !


    • NaSH (---.---.149.214) 26 juillet 2006 14:54

      A johan

      c’est vrai que tu a pointé du doigt les intermédiaires, et tu a raison, puisque c’est par eux que nous passons pour avoir les produits fabriqué en chine.

      Cependant, les faibles couts de production en chine devrait profiter également aux chinois. Quelle part de la production chinoise revient aux chinois ? que nous payons + cher nos produits que les chinois, cela est du généralement au protectionnisme (textile par ex) mais aussi a cause des intermédiaires. C’est aussi a la chine de se débrouiller pour satisfaire sa propre population, et a nous de faire pression sur nos multinationales pour que les chinois aient accès a ce qu’ils produisent.

      En france, on se focalise sur les faibles cout de production.. ce que je ne comprend pas vraiment, car justement, cela permet aux plus démunis de s’équiper et en cela, je vois une avancée. Le problème n’est pas le faible cout de production, le problème est de savoir si les chinois profitent du fait que ces produits soient fabriqué chez eux.

      Le develloppement économique chez nous s’est fait de cette maniere, on produit sur place des produit qu’on achete. ensuite quand le marché est saturé, il faut faire baisser les cout de production et en général on délocalise l’ancienne production la ou les acheteurs se trouvent (cas des telephone GSM produit en afrique), l’usine en europe fabriquant des téléphone « nouvelle génération », pour les européens. (note : dans l’idéal.. bien sur)

      Quand aux droits l’homme, la securité au travail et tout ce qui suis ne s’est pas faite en 1 jours chez nous, il fallut presque 1 siècle pour que cela soit mis en place après la révolution industrielle. Cependant, je ne lie pas cela au salaire, car ce n’est pas parce qu’un salaire est plus elevé que le travail sera plus sécurisé et juste. La reserve de main d’oeuvre est tellement énorme que les salaires resteront bas pendant un bout de temps, du coup seul faire pression sur la sécurité parait réaliste.


    • NaSH (---.---.149.214) 26 juillet 2006 15:08

      A Nicolas

      « Y-a-t-il eu un age d’or ? Vous voulez peut-être parler de la reconstruction de l’Europe après la seconde guerre ? »

      Celui où les entreprises occidentales dominaient le monde avec arrogance.

      Quand vous creez VOTRE affaire, vous vous creez VOTRE salaire, et vous prenez des RISQUES de perdre VOTRE maison, et VOTRE argent que vous avez economisé. Quand on a rien a perdre, bien entendu qu’on peu se focaliser uniquement sur les consommateurs. Cependant, je ne connait pas de chef d’entreprise qui ne s’interresse pas a la demande de SES clients. Sauf si le client et trop bete et ne pense pas a aller voir ailleur si il n’est pas content.

      Mon point de vue est que tant que l’état garantie au consommateur qu’il a le choix, la mondialisation est positive.

      « 2 milliards ? Êtes-vous en sûr ? Quel organisme international pourrait aujourd’hui prétendre que 2 milliards de citoyens chinois et indiens voient leur niveau de vie augmenté ? Vous avez enquêté sur place ? »

      Les points de croissance de ces pays profiteront de toute maniere a tout le monde à plus ou moins long terme. Bien sur, les européens les fesses sur leur transat ne voient pas de changement.. Mais quand vous voyez un cyber café dans un coin paumé en Inde.. vous vous posez des questions sur l’image aussi mauvaise qu’on essaye de faire de ces pays.

      « d’un coup de baguette magique, la mondialisation économique a tout réglé. Je n’y crois pas un instant. »

      Je n’ai jamais dit cela, je suis pragmatique.. On a pas également résolu nos problèmes, je ne vois pas pourquoi eux meme le ferait. souvenez vous de la france de la fin du XIXeme siècle.. Vivions nous dans le meilleur des mondes ? Pourtant jamais notre société n’avait autant evoluée.


    • Johan Johan 26 juillet 2006 15:12

      A NaSH,

      D’accord avec toi. J’ai eu peur de m’etre mal exprime !

      Bon alors mettons qu’une partie du prix paye par le consommateur aille a l’amelioration du bien etre du travailleur.

      C’est une bonne idee de commencer par la securite sur le lieu de travail.

      Souci : nos gouvernants font de la leche (y a plus de Droits de l’Homme depuis quelques temps), et nos industriels vont pas se tirer une balle dans le pied.

      Commerce equitable ?

      Moi je me dis que marquer sur le produit la distribution des marges serait pas mal. Ce serait un bon outil de comparaison.


    • Johan Johan 26 juillet 2006 15:22

      « Sauf si le client et trop bete et ne pense pas a aller voir ailleur si il n’est pas content. »

      En fait c’est plus trop la question que se pose le chef d’entreprise.

      Il se dit : « Si je fais un peu moins plaisir a mon client, qu’est ce qui se passe ? Je perds de la clientele, mais est ce que ca vaut le coup ? »

      Et le probleme c’est que le consommateur est moins rationnel et sa demande est moins elastique que celle de l’actionnaire. Donc en effet, il a tendance a essayer de rendre captif sa clientele et a booster sa demande par des moyens psychologiques plutot qu’en ameliorant le rapport qualite prix.

      Du moins quand il y a des sacrifices a faire. Quand tout va bien, que l’actionnaire a ce qu’il veut, il se met a penser a consolider sa position.

      Au final l’effet est le glissement vers une clientele reduite mais captive. On pense a la rentabilite (comme un actionnaire) plus qu’au profit (comme un patron).

      Ca c’est un probleme.


    • Adolphos (---.---.59.170) 26 juillet 2006 16:15

      « Dans l’absolu, oui. Dans le relatif non, sauf si tu assures une mobilite sociale (ce qui n’est pas le cas en France, on est d’accord). »

      En fait, Pareto a étudier cela. Les inégalité économiques sont trés semblables quelques soit le pays, et le systéme économique, c’est la Loi de Pareto.

      L’important, c’est effectivement que les gens puissent progresser de toute façon, même si par moment d’autres progressent beaucoups plus vite. Mais avoir de la mobilité social, ca s’oppose largement à l’égalitarisme français, d’une part, et à l’état de son économie, qui géle les situations (ex les loi contre les grandes surfaces).

      « Moi je ne m’inquiete moins pour les inge francais que Ricains : nos ingenieurs sont tres apprecies outre atlantique pour leur competence. »

      Ca serait tout de même mieux si tout ces braves gens travailler en France, tout de même (dans le privé, bien sur..)

      « 3 causes de criminalite : le besoin, l’envie et le plaisir. On peut le devenir, comme on peut cesser de l’etre. »

      Bof, pour certain c’est une profession, pour d’autre un etat d’esprit, une culture. On n’est pas voleur parce qu’on est pauvre, on est pauvre parce qu’on est voleur.

      « Oui en France. Moi j’aime bien les riches... meritants ! »

      Un riche pas méritant ne le reste pas longtemps, vu les vautours qui rodent...


    • NaSH (---.---.149.214) 26 juillet 2006 16:25

      A johan,

      commerce equitable, pourquoi pas.. cependant je crois que beaucoup de francais se battent encore contre des fantomes. Voir autant de personnes pseudo-communiste m’inquiete énormement. La société de consommation est là depuis la révolution industrielle.

      Ils veulent changer le monde, alors qu’ils ne sont meme pas dans le monde présent...

      Ces personnes feraient mieux de s’investir dans des associations de consommateurs, car c’est vraiment là où il faut s’organiser. L’état joue généralement le role de juge, les entreprises sont déjà la.. ou sont les consommateurs ? pour le moment l’état n’écoute que ceux qui sont suffisament important.. les entreprises.

      Pour comprendre et trouver une solution au problème de la concurrence chinoise, il faudrai deja que les francais comprennent la société dans laquelle ils sont. Et tout les sondages d’opignons me montre que les francais sont souvent des ignares en économie. Cela ne m’etonne pas que l’image de la chine en france, soit celle décriée par cet article. Nos journalistes pensent que les français voient la chine comme cela. Et ils ont surement raison, les français l’imaginent comme cela.

      Si seulement les français avaient un minimum d’éducation en économie, les reportages ne pourraient pas être aussi faux et orientés... Seulement la seule économie vraiment étudiée l’est en histoire, avec la révolution russe... c’est surement là que cette vision biaisée de l’économie s’amorce.


    • Fabien (---.---.181.230) 26 juillet 2006 16:30

      @Nash :

      Les faits sont avérés : Maddison (2001) montre ainsi que le niveau de vie des pays les plus riches -est aujourd’hui plus de 60 fois celui des pays les moins avancés 22, alors que l’écart n’était que de 1 à 5 il y a trois siècles et à peu près inexistant il y a un millénaire ; et qu’en termes absolus, un certain nombre de pays, parmi les plus pauvres
      - l’Algérie, l’Angola, le Bénin, etc. - ont même enregistré une régression du revenu par tête au cours des décennies les plus récentes.

      source : http://www.ofce.sciences-po.fr/pdf/revue/2-hs.pdf page 37

      Fabien


    • Adolphos (---.---.59.170) 26 juillet 2006 16:30

      « Si seulement les français avaient un minimum d’éducation en économie, les reportages ne pourraient pas être aussi faux et orientés... »

      Ce n’est évidement pas un hasard.... Il parait d’ailleur que nous sommes les seul au monde à encore enseigner Marx.


    • Johan Johan 26 juillet 2006 16:31

      A NaSH,

      Completement d’accord. On a tout pour s’organiser, mais pas encore d’incitation pour le consommateur « isole ». Peut etre la class action changera t elle le paradigme ?

      En ce qui concerne l’economie, c’est juste. Mais il y a economie et economie. Moi j’ai fait de la Geo, et des cours a la fac (plus quelques lectures ; ) ). Comme je suis bac S, j’ai eu les outils pour pas avoir peur des courbes, mais c’est pas le cas de tout le monde.

      Il faut voir comment l’enseigner, c’est pas evident avec les sciences humaines....


    • Adolphos (---.---.59.170) 26 juillet 2006 16:34

      "Les faits sont avérés : Maddison (2001) montre ainsi que le niveau de vie des pays les plus riches -est aujourd’hui plus de 60 fois celui des pays les moins avancés 22, alors que l’écart n’était que de 1 à 5 il y a trois siècles et à peu près inexistant il y a un millénaire ; et qu’en termes absolus, un certain nombre de pays, parmi les plus pauvres l’Algérie, l’Angola, le Bénin, etc. - ont même enregistré une régression du revenu par tête au cours des décennies les plus récentes."

      Ces faits prouvent effectivement sans discussions possible que nous nous sommes enrichi, pendant que d’autres lambinaient ou s’entretué. Il va donc falloir qu’il se sorte les doigts de la où je pense, ces fégnaces, abandonne leur économie socialiste, et qu’ils s’y mettent, comme les chinois, les indiens, et le reste de l’Asie de l’Est.


    • (---.---.56.248) 26 juillet 2006 16:37

      C’est pour cela que les grands distributeurs (Wal-Mart, Tesco, Carrefour, ...) sont contre tout contingentement des importations chinoises. Par exemple aujourd’hui, Wal-Wart importe 1 milliard de dollars / mois de produits chinois aux USA.

      De plus, d’après les autorités locales chinoises, environ la moitié des exportations chinoises sont en réalité des exportations réalisées par des sociétés étrangères (ou à participation étrangère) implantées en Chine.

      La menace chinoise existe évidemmment, mais à relativiser.


    • Johan Johan 26 juillet 2006 16:38

      A Adolphos,

      Je ne reagis pas sur tout ou on s’en sortira pas !

      Pareto c’est la loi des 80/20 il me semble ? 80% du revenu par 20% de la population ?

      En tout cas, j’espere que les Lions de Pareto vont nous debarasser des Renards qui nous pourrissent la vie dans la societe civile ou dans l’Etat !

      Je te recommande un article de P. Krugman, main basse sur l’Amerique, qui a ete publie fin 2002 ou debut 2003 par Courrier International.

      La structure de la repartition du revenu a completement change aux USA.

      J’ai commence une serie d’articles aujourd’hui sur les raisons pour lesquelles l’argent monte mais ne redescent (presque) plus.

      Comme ca je me fais de la pub !


    • (---.---.56.248) 26 juillet 2006 16:40

      « Ces faits prouvent effectivement sans discussions possible que nous nous sommes enrichi, »

      Qui nous ? Les multi-nationales et leurs actionnaires ?


    • Adolphos (---.---.59.170) 26 juillet 2006 16:42

      « Qui nous ? Les multi-nationales et leurs actionnaires ? »

      Nous, les consomateurs (parce que sinon, on ne voit pas comment les multi-nationales et leurs actionnaires auraient pu s’enrichir : il faut bien qu’elles aient plus vendu qu’avant !)

      On en a de la chance, pas vrai ?


    • (---.---.56.248) 26 juillet 2006 16:50

      Le risque majeur de la CHINE est d’ailleurs probablement celui d’un conflit social majeur.

      Les autorités semble le redouter et essaye de le conjurer en votant des lois + sociales. Il réagit également rapidement lors des accès de mécontentement en dirigeant tout ce mouvement vers l’ennemi extérieur (en CHINE, il s’appelle le JAPON).


    • Johan Johan 26 juillet 2006 16:51

      a Adolphos,

      Bah ca s’appelle le dumping non ? Ne pas laisser le choix au consommateur, limiter la concurrence de l’exterieur.

      Mettons qu’on supprime les importations de soupes chinoises. Lustucru va monter les prix et nous, les amateurs de soupe, on va payer ce qu’il faut.

      Du coup Lustucru est forte et va exporter (economies d’echelles) et s’en mettre plein les poches.

      Point de vue comptable : c’est bon.

      Mais rien n’est pour nous : tant pis.

      Et il y a de nombreuses sortes de dumping...


    • (---.---.56.248) 26 juillet 2006 17:05

      «  »Qui nous ? Les multi-nationales et leurs actionnaires ?"

      Nous, les consomateurs (parce que sinon, on ne voit pas comment les multi-nationales et leurs actionnaires auraient pu s’enrichir : il faut bien qu’elles aient plus vendu qu’avant !)

      On en a de la chance, pas vrai ?"

      Je ne comprends toujours pas comment le client final s’enrichit du seul fait de l’augmentation des bénéfices des sociétés, à moins que tous les clients finaux soient également actionnaires (mais est-ce encore du libéralisme).


    • Adolphos (---.---.59.170) 26 juillet 2006 17:13

      « Bah ca s’appelle le dumping non ? »

      Non, le dumping, c’est de vendre 100 un produit qui coute 200 à l’entreprise, pour ruiner ses concurents (il vaut mieux avoir les reins solide pour jouer à ca !).

      « Ne pas laisser le choix au consommateur, limiter la concurrence de l’exterieur. »

      Protectionisme.

      "Mettons qu’on supprime les importations de soupes chinoises. Lustucru va monter les prix et nous, les amateurs de soupe, on va payer ce qu’il faut.

      Du coup Lustucru est forte et va exporter (economies d’echelles) et s’en mettre plein les poches."

      Mouais, sauf qu’il y aura de représailles. Du coup l’économie va s’effondrer, et le chomage monter. C’est les conneries d’aprés 1929..


    • Adolphos (---.---.59.170) 26 juillet 2006 17:27

      « Je ne comprends toujours pas comment le client final s’enrichit du seul fait de l’augmentation des bénéfices des sociétés »

      Trés simple. Vous avez travaillé pour avoir 100€, vous vous êtes donné du mal. Donc vous tenez à cette somme, et ces normal. Vous n’allez l’échanger que contre quelques chose qui A PLUS DE VALEUR, sinon, évidement, ca n’a aucun interet pour vous, et vous préférez garder votre argent. Certes, cette valeur n’est pas matérialisé, mais elle existe (on peut la découvrir avec des sondages marketings). C’est d’ailleur en faisant varier les prix que les entreprises l’augmente ou la baisse. (Ca dépend aussi des produits. Les automobiles par exemple dégage une énorme valeur pour le client). Ceci grâce au gain de productivité. Vous comprenez que si une entreprise réussi à produire un produit x à 25€ au lieu de 50€, elle peut se permetre de vous le vendre moins de 100€ (et du fait de la concurence, c’est ce qui arrive). Votre pouvoir d’achat augmente donc, pour une même quantité de travail, vous êtes plus riche (même si vous ne toucher toujours que 100€). Maintenant l’entreprise aussi y trouve son interet. Par exemple à 80€ elle aura 3 fois plus de clients. Elle va donc gagner 55€*3 au lieu de 50*1. Bien sur, c’est en gros, parce qu’elle doit payer ses investissements, actionnaires, emprunts etc.. Reste qu’elle aura un plus gros bénéfice que l’année précédente, preuve qu’elle à plus enrichi la société dans son ensemble.


    • Johan Johan 26 juillet 2006 17:43

      a Adolphos,

      Le dumping d’Etat, c’est par exemple donner une exoneration fiscale a Toyota pour s’implanter en France.

      Mais qui paye cette exoneration ? Le contribuable.

      Selon la definition la plus simple de mon directeur en Droit du marche : de dumping c’est vendre moins cher a l’etranger que chez soi. Bref c’est faire supporter de couts sur la communaute.

      Et il y a de nombreuses methodes. Y compris proteger son champion de la concurrence.

      Ta definition c’est la vente a perte, ou le prix predateur. Ca s’appelle peut etre aussi dumping, mais c’est pas la terminologie que je connais, desole !


    • (---.---.17.200) 26 juillet 2006 18:51

      Bénéfice = produits - charges

      Tu peux augmenter le bénéfice en diminuant les charges


    • Adolphos (---.---.59.170) 27 juillet 2006 06:03

      « Le dumping d’Etat, c’est par exemple donner une exoneration fiscale a Toyota pour s’implanter en France. »

      Moui, mais non, sauf si l’Etat paye vraiment une énorme prime qui finance carrément l’usine. Les primes en France sont juste un petit cadeau de bien venue (l’entreprise aurait la même ailleur, souvent), et par ailleur l’extréme gauche parle souvent de prime versé, alors que l’Etat n’a en fait que rempli sont rôle, par exemple en construisant une route.

      « Mais qui paye cette exoneration ? Le contribuable. »

      Certes, mais sur plusieurs années, tout ce que va payer l’entreprise rend l’opération extrémement rentable.

      « dumping c’est vendre moins cher a l’etranger que chez soi. Bref c’est faire supporter de couts sur la communaute. »

      Bof, ca c’est assez courrant. Tant que ce n’est pas à perte, on ne peut rien y faire, les prix sont libres. (Sauf si l’Etat participe à cette politique ).

      « Et il y a de nombreuses methodes. Y compris proteger son champion de la concurrence. »

      La effectivement ce n’est pas normal.

      « Ta definition c’est la vente a perte, ou le prix predateur. Ca s’appelle peut etre aussi dumping, mais c’est pas la terminologie que je connais, desole ! »

      Ah ? Il y a un Dumping français différent de l’américain ? C’est bien une idée de français, ca ! smiley

      « Tu peux augmenter le bénéfice en diminuant les charges »

      Oui. Mais si c’était si facile...


    • NaSH (---.---.149.214) 27 juillet 2006 12:04

      @Fabien ... enorme.. comparer la situation d’aujourd’hui a celle d’il y a 3 siècle..

      En gros la révolution industrielle à crée des difference entre les pays. Il y a ceux qui l’ont prise tout de suite et les autres..

      cela doit il remettre en cause la révolution industrielle ? doit on revenir a la situation d’il y a 3 siecle ?

      Il est normal quand il n’y a pas d’industrie ni de creation de richesse que les niveaux de vie des gens soit plus ou moins équivalent.

      De la meme maniere, on pourrait conclure qu’avant la découverte du feu, la mortalité entre les tribus était a peu pres équivalente et que depuis sa découverte, il existe un écart important de mortalité entre les tribus qui possede le feu et les autres.

      Donc le feu c’est mal.. ca crée des inégalitées..


    • (---.---.154.59) 28 juillet 2006 13:45

      « Mais ce n’est pas du fait de l’affaiblissement de l’Etat. Moi je ne m’inquiete moins pour les inge francais que Ricains : nos ingenieurs sont tres apprecies outre atlantique pour leur competence. C’est les USA que je plains. »

      A titre d’information, il semble que depuis quelques années les USA aient du mal à former un nombre suffisant d’ingénieurs. Tant que le solde pouvait être comblé par l’importation de cerveaux formés à l’étranger (europe, inde, chine, ..) : pas de pb. La nouveauté serait que cette manne commence à se tarir d’après les parlementaires américains.


    • Adolphos (---.---.59.170) 26 juillet 2006 12:22

      Ajoutons que le « Péril Jaune » date de la premiére mondialisation. Plus ca change, plus...

      PAr ailleur la Chine n’est pas, pour l’instant, un probléme pour notre économie. Nos malheurs ne viennent que de nous même, et de notre refus obstiné du capitalisme. Tant qu’il perdurera, nos problémes vont continuez, et même s’agraver. Car notre économie ne fonctionne tout simplement pas. Les emprunts gigantesque de l’Etat qui servent à financer « du social » à la con, des emplois public pléthorique et inutile, cache cette réalité aux yeux du citoyen. Mais les taux vont augmenter, mais les retraité arrivent, mais les emprunteurs vont finir par se méfier. Nous avons 10 ans pour redresser la situation. D’ailleur l’Etat vend déja ses « bijoux de famille » pour pouvoir payer ses fonctionnaires tout les mois..

      Quand à la chine, elle va devenir dans la décénie un champion des hautes technologies. Cela ne nous concerne pas trop, puisque notre économie, c’est femme de chambre pour touriste américains, japonais et chinois. Mais nul doute que les futur normes viendront des entreprises Chinoises. Par ailleur, comme les français, qui ont le meilleur bon sens du monde, on refusé seul de tout les peuples les fonds de pensions, une bonne parties de leur entreprises vont se faire racheter, nottement par des chinois. Ca tombe bien, à gauche on n’aime pas les riches, les patrons et les multi-nationnales. Un prété pour un rendu, ils auront déserté la France.

      On peut donc prévoir sans peine que dans les années à venir, le chomage restera élevé malgrés les départs en retraites.

      Au fond, alors que tout le monde joue au Monopoly, les français se sont dit qu’ils allaient faire leur propre régles dans leur coin. Et aprés il sont furieux contre le type qui a 3 hotels !


      • vieuxbob (---.---.209.97) 26 juillet 2006 12:38

        « 700 millions d’occidentaux vivent un peu moins bien, alors que plus de 2 milliards de personnes voient une améliorations dans leurs conditions de vie (chine et inde).. »

        Deux constations me semblent raisonnables :

        - Parmi les 700 millions d’occidentaux, une poignée continue de s’enrichir, une majorité vit dans une relative insécurité et la peur de lendemains qui déchantent, une minorité croissante vit dans le dénuement...

        - Parmi les 2 milliards, la répartition prend un chemin aussi inégal : la minorité s’enrichit d’une façon d’autant plus scandaleuse que la majorité (les paysans) ne profite pas beaucoup de l’évolution économique, et une nouvelle minorité vient constituer une population de miséreux au sein des nouvelles mégalopoles.

        Ce n’est pas ainsi que je vois un progrès de l’humanité, mais je ne doute pas que mes petits enfants et arrière petits enfants aient plus de difficultés que nous n’avons connu, si toutefois ils trouvent encore une planête habitable...

        Je leur souhaite plus de courage et de clairvoyance que nous n’avons eu !

        J’espère pouvoir leur faire confiance, lorsque je serai obligé de poser mon sac !


        • Adolphos (---.---.59.170) 26 juillet 2006 12:46

          « la majorité (les paysans) ne profite pas beaucoup de l’évolution économique, »

          Les paysans continue à vivre avec le systéme communiste. En chine le capitalisme est un privilége.

          « Je leur souhaite plus de courage et de clairvoyance que nous n’avons eu ! »

          La politique, c’est la politique « History as Usual... »


        • NaSH (---.---.149.214) 26 juillet 2006 15:22

          Toute une génération a vecu dans la sécurité de l’emploi.

          le problème est que cette génération vie sur une fausse idée de la vie.. l’age d’or dont je parle plus haut , est la cause de cette « croyance ». La réalité de la vie est qu’il faut tout le temps faire en sorte de survivre.. que ca nous plaise ou non. Je prend souvent en exemple l’avant guerre, malgré la confusion idéologique que certains se plaisent a voir. Cependant il me semble qu’a cette époque, les gens voyaient le fruit de leur travail, de leurs effort et de la prise de risque. De plus l’evolution de la société leurs donnait raison.

          A contrario l’age d’or de l’après guerre a fait croire aux gens que la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille, et que les effort n’etaient pas necessaire pour voir le monde évoluer. Les déresponsabilisant de leur propre vie par la meme occasion.

          Il en découle toute une génération (de tete grise aujourd’hui) qui regrette que la vie de leurs enfant sera plus difficile. Ils ont raison. Mais je trouve que c’est un retour a la réalité que connaissent nombre de pays qui n’ont pas eu cet age d’or.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès