Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les chômeurs invisibles....

Les chômeurs invisibles....

Ce n'est pas qu'ils se cachent bien évidemment mais les pouvoirs publics les laissent dans l'ombre. 

Car les chiffres commencent à faire peur. 

La courbe des demandeurs d'emploi, depuis 18 mois consécutifs, est en hausse. 

Incapable de faire face à la situation, de relancer la machine, notre gouvernement, conscient de la gravité des chiffres, a choisi tout simplement...de casser le thermomètre, autrement dit de ne plus faire apparaître l'agonie de notre système économique. 

Le bilan officiel est actuellement de 3.100.000 demandeurs d'emploi.

Cynique constat car, en ajoutant les départements d'outre-mer, les chômeurs en activités réduites, en formations ou en contrats aidés, on arrive officiellement à 5.580.000 demandeurs. 

En y regardant de plus près, on trouve, dans l'ombre bien entretenue : 

- Les bénéficiaires du RSA qui ne sont pas inscrits à Pôle Emploi : 1.300.000 

- Ceux qui travaillent, malgré eux, à mi-temps, cherchant un C.D.I. : 1.500.000 

- Les découragés, plus inscrits car souvent en fin de droits : 800.000 

Soit un total de plus de 9 millions de personnes au chômage ou en " sous-emploi "...

Et ce ne sont pas les récents couacs du gouvernement ("affaires" Florange ou Peugeot, entre autres) qui vont assainir le climat devenu explosif... 

N.B. Remercions FR3 qui, une fois n'est pas coutume, nous a fourni une info de "qualité".

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • jpm jpm 9 janvier 2013 09:35

    Face a un tel desastre du sous emploi, il serait peut etre temps de penser à une solution nouvelle de type « Revenu de base ».

    Ecouter a ce propos l´excellente interview de Marc de Basquiat sur France Culture.

    http://www.franceculture.fr/emission-journal-de-7h-le-revenu-de-base-solution-a-la-pauvrete-2012-12-11

    Un revenu de base inconditionnel, versé à chaque individu sans conditions ni contrôles, et cumulable avec tous les autres revenus d´activité serait un véritable moyen de lutter contre le sous emploi et l´exclusion des plus démunis, ce revenu inconditionnel pouvant être récupéré via l´imposition sur les revenus des plus riches.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Allocation_universelle
    http://revenudebase.info/
    http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/un-revenu-universel-est-il-108224


    • Traroth Traroth 9 janvier 2013 14:09

      Un revenu de base qui sera financé comment ? Par qui ?


      Si on fait payer les riches et les entreprises, les riches se tirent et les entreprises délocalisent. Donc si on veut pouvoir prendre des mesures sociales, il faut protéger le marché français contre la concurrence des pays à bas coûts et taxer les mouvements internationaux de capitaux, y compris les mouvements de profits de filiales françaises vers les holdings situées dans des paradis fiscaux.

    • jpm jpm 9 janvier 2013 14:36

      Il existe différentes sources de financement d´une telle mesure qui viendrait en remplacement des actuels minima sociaux tels que le RSA ou le minimum vieillesse... Son financement pourrait passer par une taxe sur la consommation et/ou une sorte de super CSG qui affecterait tous les revenus. On peut aussi imaginer une taxe sur les patrimoines ou sur le plan européen, une partie de la création monétaire reprise aux banques.

      Ainsi chaque personne, qu´elle soit active ou inactive, riche ou pauvre, toucherait ce revenu de base quelque soient ses choix de vie. En contrepartie chacun participerait à son financement via une taxe sur sa consommation (modulable en fonction des choix politiques) et une taxe sur l´ensemble de ses revenus. L´idée étant de reprendre à ceux qui gagnent déjà bien leur vie une partie, de ce revenu de base distribué de manière inconditionnelle, voire davantage pour les plus riches. Il ne s´agit donc pas d´enrichir les plus aisés mais au contraire de favoriser les petits revenus via une meilleure redistribution.

      L´avantage c´est que cette mesure ne stigmatiserait plus les pauvres ou les chômeurs qui ne souhaitent pas travailler pour des raisons personnelles, mais encouragerait systématiquement la reprise d´activité car les revenus du travail seraient cumulables avec ce revenu de base inconditionnel. Ainsi chacun verrait ses efforts récompensés et cela en serait fini des actuelles trappes à inactivité qui condamnent les plus démunis à la misère ou à la débrouille.


    • Traroth Traroth 9 janvier 2013 17:28

      Je suis tout à fait d’accord. Simplement, je trouve qu’en prenant des mesures sociales sans se donner les moyens d’une prospérité économique, on met la charrue avant les boeufs. Ça va se terminer comme les 35h : en même temps que Jospin les créait, il privatisait et signait des accords de libre-échange. Et donc, les 35h n’ont été que du provisoire parce qu’on ne pouvait pas se le permettre dans ces circonstances. La fin du libéralisme conditionne tout le reste.


    • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 9 janvier 2013 17:36

      Aïe Traroth,

      Vous allez avoir un problème de cohérence : Cette idée de revenu de base a été inventé et est défendu par certains libéraux.

      Puisque vous voulez instaurer un régime garantissant la pauvreté égalitaire pour tous, un régime anti-libéral, ultra-étatiste, vous risquez d’être en contradiction avec vous même !


    • jpm jpm 9 janvier 2013 17:48

      Malheureusement la prospérité économique semble bien éloignée des 9 millions de sous employés en France… et pourtant ces gens la seraient probablement prêts à s´engager dans des activités de services marchands ou non marchands qui seraient bien utiles à la prospérité et au bien être de l´ensemble de la population.

      Mais combien de gens hésitent à reprendre une activité lucrative ou à se lancer dans du bénévolat de peur de perdre les maigres subsides que leur accorde l´état «  providence  ». A cote de cela, combien d´employeurs pestent car ils ne trouvent pas de personnels motivés… vu que le système actuel ne récompense plus vraiment l´effort. Combien de gens végètent dans un emploi subalterne qu´il n´ose pas quitter de peur de perdre leurs droits… alors qu´avec un revenu inconditionnel garanti… ils pourraient se permettre de se lancer dans une autre voie et même reprendre des études.

      La véritable flexibilité au travail c´est lorsque les salariés auront le choix… de ne pas travailler et donc de choisir librement leur emploi. Pour tout cela, l´instauration d´un revenu de base inconditionnel serait une grande avancée sociale… et à terme également économique, car nous aurions probablement une meilleure affection des emplois, en fonction des gouts et des qualifications de chacun. Nous pourrions probablement mieux nous occuper de nos enfants et de nos personnes âgées… et les gens auraient davantage le temps de réfléchir au sens de leur vie… qu´ils n´aurait plus nécessairement besoin de gagner à la sueur de leur front.


    • Traroth Traroth 9 janvier 2013 18:06

      @jpm : la prospérité économique n’est pas si loin qu’on veut nous le faire croire. Mais il faudrait stopper le libéralisme, monstre fou furieux en train d’anéantir notre civilisation. Rétablir des formes de protectionnisme (ce qui aura l’effet bénéfique supplémentaire de lutter contre l’esclavage), taxer les flux financiers internationaux, nationaliser. Et soutenir les PME et les coopératives, aussi.


    • Traroth Traroth 9 janvier 2013 18:12

      @jesuisunhommelibre : je déduis de votre commentaire que vous approuvez cette idée. Tant mieux.


      Ensuite, prétendre que c’est une idée initialement libérale, ça n’est pas sérieux :

      Friedman a fait mine de la défendre, mais étrangement, avec beaucoup moins de virulence que les privatisations, le libre-échange et la baisse des impôts. Le Chili de Pinochet, conseillé par Friedman, a-t-il instauré une allocation universelle ? Non. Le FMI et la Banque Mondiale, ces destructrices institutions vecteurs propagateurs du libéralisme, imposent-ils dans leurs « ajustements structurels » l’instauration d’un revenu universel ? Non.
      Vous, je ne sais pas, mais moi, je m’intéresse toujours plus à ce que font les gens qu’à ce qu’ils disent...

    • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 9 janvier 2013 19:34

      Je n’ai pas dit que j’approuvais ou désapprouvais cette idée, j’ai seulement dit qu’elle est la fille de certains libéraux, pas tous, donc, mais ce sont des libéraux qui l’ont « inventé » et proposé.

      « Le FMI et la Banque Mondiale, ces destructrices institutions vecteurs propagateurs du libéralisme » : Le contre-sens ne vous saute pas au yeux ??? Comment ces hyper administrations pourraient être libérales ? Elles en sont l’exact opposé !

      Déjà que nous critiquons l’étendue des pouvoir nationaux, comment pourrions tolérer un pouvoir supra-national ?


    • jpm jpm 9 janvier 2013 20:00

      L´idée de revenu de base inconditionnel ou revenu universel n´est ni de droite ni de gauche… mais chacun peut se l´approprier en fonction de sa propre sensibilité politique.

      Par contre l´impact économique et social du Revenu Universel dépend étroitement du montant retenu. Trop bas, il ne permet pas à ses bénéficiaires de réellement vivre sans travailler… Ces derniers restent donc soumis au marché de l’emploi. Trop haut,  il peut au contraire générer une certaine desincitation au travail qui risque de peser sur le marché de l´emploi et bien sur l´économie, car son financement sera plus important et difficile à faire accepter aux acteurs économiques les plus actifs.

      Un véritable revenu social fixé à un montant «  suffisant  » qui garantit l´accès aux biens et services essentiels et surtout permet de se passer durablement d´emploi correspondra davantage à une vision redistributrive de gauche.

      Au contraire l´approche libérale privilégiera la rationalisation de la redistribution… mais pour des montants inferieurs, qui peuvent s´avérer insuffisants pour vivre, ce qui ne permet pas de libérer l´individu de la contrainte du travail, mais favorise le marche du travail.


      Quoi qu´il en soit l´idée mérite d´être débattue au sein des partis… de droite comme de gauche, voire meme d´extreme centre. Elle pourrait etre une solution efficace à la misère et a l´exclusion que crée cette situation durable de sous emploi.


    • Traroth Traroth 10 janvier 2013 11:04

      @jesuisunhommelibre :


      « j’ai seulement dit qu’elle est la fille de certains libéraux, pas tous, donc, mais ce sont des libéraux qui l’ont « inventé » et proposé » : Oui, et bien c’est faux, comme vous auriez pu le constater si vous aviez lu l’article dont je fournissais le lien.

      « Comment ces hyper administrations pourraient être libérales ? Elles en sont l’exact opposé ! » : Ces organisations internationales dont les états sont actionnaires comme s’il s’agissait d’entreprises imposent le libre-échange, les privatisations et les baisses d’impôt, entre autres calamités.

    • Traroth Traroth 10 janvier 2013 11:06

      « L´idée de revenu de base inconditionnel ou revenu universel n´est ni de droite ni de gauche… mais chacun peut se l´approprier en fonction de sa propre sensibilité politique » : Si d’aventure ça vient réellement sur le tapis, on verra qui de la droite et de la gauche soutient l’idée. Les pigeons reviendront bien vite nous dire qu’ils ne veulent pas payer pour les gueux et qu’eux-même n’en ont pas besoin !


      Toute mesure visant à donner l’argent des riches aux pauvres est une mesure de gauche, et c’est bien le cas ici.

    • jpm jpm 10 janvier 2013 11:45

      @Traroth,

      Si toute mesure visant à donner l’argent des riches aux pauvres est une mesure de gauche, j´en déduis que ton toute mesure visant à donner l’argent des pauvres aux riches est une mesure de droite. Cela serait le cas si un revenu de base inconditionnel d´un montant insuffisant, tel que le propose Madame Boutin avec son dividende universel de 300 euros par mois, venait à remplacer les aides sociales actuelles. Les plus pauvres se retrouveraient perdants… au bénéfice des plus aisés qui profiteraient de cette aubaine… et du fait que les plus démunis resteraient obligés d´accepter n´importe quel boulot pour survivre… leur revenu de base ne suffisant pas.

      L´idée d´un revenu de base inconditionnel est donc bien apolitique mais les modalités de sa mise en place et surtout le choix du montant sont éminemment politiques.


    • Traroth Traroth 10 janvier 2013 13:40

      « j´en déduis que ton toute mesure visant à donner l’argent des pauvres aux riches est une mesure de droite » : C’est tout à fait ça.


    • Traroth Traroth 10 janvier 2013 13:42

      Je ne comprends pas votre raisonnement concernant Boutin (qui est de droite). L’objectif de sa proposition est de faire des économies en appauvrissant encore plus les pauvres, ce qui permettra de baisser les impôts, ce qui profite surtout aux riches.


    • jpm jpm 10 janvier 2013 14:43

      Effectivement Madame Boutin est de droite et propose donc une vision du revenu de Base inconditionnel... de droite smiley J´espère cependant qu´un jour la gauche s´intéressera au sujet... et fera une proposition plus généreuse... et surtout plus redistributive. Autant je ne crois pas au SMIC à 1700 euros... autant j´aimerais que l´actuel SMIC à 1000 euros soit complété par un Revenu de base à 700 euros. Cela règlerait du même coup le problème des pauvres qui ne travaillent pas... tout en simplifiant les démarches administratives et en incitant au retour à l´emploi.


    • JL JL 10 janvier 2013 15:10

      La bêtise gouverne le monde.

      Et savez vous pourquoi ? Parce que la bêtise ne baisse jamais les bras. C’est lassant.


    • jpm jpm 10 janvier 2013 15:41

      Bonjour JL,

      et meilleurs vœux pour 2013… vous avez raison de ne jamais baisser les bras… vos remarques hors propos manqueraient à nos discussions smiley Sinon, une proposition ou une remarque pour lutter contre le sous-emploi ?

       


    • JL JL 10 janvier 2013 16:08

      jpm,

      il y a belle lurette que moi j’ai baissé les bras devant votre lobbying idiot et récurrent et dont j’ai déjà dit tout le mal que j’en pensais.

      je vous présenterai à mon tour, mes vœux quand vous aurez lu ce texte :

      La mouvance anarchique vous salue bien !
      et si vous admettez que dans un tel monde, la promesse d’un RU n’est qu’un miroir aux alouettes.

    • jpm jpm 10 janvier 2013 17:02

      JL,

      Je serai donc ravi de recevoir vos vœux pour 2013 puisque j´ai lu le texte de Nabum sur la mouvance anarchique. C´est bien écrit et bien tourné et cela rappelle un peu le brulot de Hessel, mais ce sont davantage des lamentations sur la situation actuelle que des propositions concrètes.

      Moi je ne baisse pas les bras, et je crois qu´un autre monde est possible, plus juste où on ne laisserait pas le soin des pauvres aux restaus du cœur et à la charité de sacrés enfoirés qui préfèrent aller payer leurs impôts hors de France.

      Je pense sincèrement que donner des droits aux plus démunis, tel qu´un véritable revenu d´existence garanti qui permette de refaire des projets, est une priorité si on ne veut pas que ces gens désespèrent. Alors évidemment « La revendication d’un Revenu Universel inconditionnel insuffisant en lieu et place de l’aide sociale est une revendication de droite“ et serait un véritable miroir aux alouettes… mais ce n´est pas à cela que je crois et pour lequel je me bats. Je veux au contraire une véritable redistribution des richesses produites qui profite à tous, et pas uniquement aux travailleurs… mais aussi à tous les exclus du système, qui pourrait alors se passer des restaus du cœur pour survivre… et choisir librement la façon dont ils participeront à la société.


    • JL JL 10 janvier 2013 18:53

      Blablabla,

      vous n’en avez pas marre de débiter toujours et encore la même rengaine ?

      Votre humour à deux balles trahit votre habitude de penser par oxymores.

      le social-libéralisme, ce mariage idéologique de la carpe et du lapin, serait une potion autrement plus amère que la social-démocratie pourtant impuissante à changer les choses.

      Et si d’aventure, un gouvernement de gauche arrivait au pouvoir, sa première priorité serait de réduire ce taux de chômage mortifère, et non pas de nourrir (avec quoi, je vous le demande !?) un troupeau de moutons.


    • jpm jpm 10 janvier 2013 19:23

      Vous êtes décidemment incorrigible JL,

      Incapable de la moindre confiance dans l´être humain et sa capacité à se développer hors du monde marchand. Finalement vous êtes encore plus impitoyable avec les autres que les capitalistes que vous faites semblant de combattre par vos belles phrases… car vous n´arrivez pas à imaginer un autre monde, où des gens qui ne travailleraient pas pour un patron ne seraient pas des moutons. Vous semblez aigris et ne pas comprendre les concepts de liberté et de fraternité qui entourent l´égalité dans notre belle devise nationale… deux mots qui manquent singulièrement dans nos sociétés et dans votre discours.

      Inconditionnellement je vous souhaite malgré tout une bonne soirée… et une bonne année.


    • JL JL 10 janvier 2013 19:36

      « Incapable de la moindre confiance dans l´être humain et sa capacité à se développer hors du monde marchand. » (jpm)

       !!!

      Parce que percevoir une allocation inconditionnelle, pour vous, c’est se développer en dehors du monde marchand ? Qui va la payer, cette allocation, sinon le monde marchand ?

      Pfff ! Vous êtes adulte, oui ou non ?

      Je vous prie de m’oublier dans vos vœux : nous ne nous connaissons pas, et je n’ai aucune raison de vous croire sincère.


    • jef88 jef88 9 janvier 2013 14:45

      c’est qui qui paye ?


    • Traroth Traroth 9 janvier 2013 15:29

      @jef88 : Ceux qui font les profits.


    • julius 1ER 9 janvier 2013 16:57

      @JPM


      ce dont tu parles c’est du revenu citoyen pour lequel à mon avis on devrait tous se battre car cela remettrait le citoyen au centre de l’échiquier, car plutôt qu’augmenter les salaires bêtement ce qui ne fait qu’aggraver le statut des salariés car qui n’a pas encore compris que c’est le volant salarial qui sert de variable d’ajustement depuis 40ans, on pourrait définir le salaire dans une boite en fonction des coûts globaux de l’entreprise ce qui éviterait de peser trop dans dans la compétition, le revenu citoyen permettrait d’en finir avec pôle emploi car quelle connerie cette administration pléthorique du chômage , a -t-on jamais vu quelqu’un trouver un travail avec pôle emploi qui plus est peut-être avec des effets insoupçonnables ramènerait on un peu de justice et de démocratie dans les institutions de la république exemple un député qui a un mandat de 5 ans a vu le montant de ses indemnités prolongé encore 5 ans cad qu’en fait il est élu 5ans mais il touche les mêmes indemnités pdt 5 ans encore alors que avec un revenu citoyen il redeviendrait un citoyen normal après 5 ans 
      c’est sûr qu’il faudrait tailler un peu dans les avantages acquis mais bon casser un peu le clanisme et le corporatisme ne ferait pas de mal et une remise à plat est nécessaire de temps à autre !!!!!!!!!!!!!!!

    • jpm jpm 9 janvier 2013 17:29

      @Julius,

      le revenu de base inconditionnel ou revenu universel dont je parle n´est pas tout à fait le revenu citoyen tel qu´il a été défini par Dominique de Villepin, mais il y ressemble par ses effets.

      Dans les deux cas, il s´agit de permettre à chacun d´avoir les moyens de vivre décemment même sans travailler…mais le revenu de base inconditionnel est plus qu´un simple revenu minimum garanti qui reste conditionnel et soumis au contrôle de la situation des bénéficiaires. Le revenu de base est distribué à tous sans contrôle ni contrepartie, si ce n´est de respecter la loi et de payer régulièrement ses impôts. Il est surtout cumulable avec les revenus existants, ce qui permet de récompenser les efforts de chacun. Celui qui travaille quelques heures gagnera donc plus que celui qui reste á la maison regarder pousser ses roses. Mais personne ne pourra blâmer ce dernier, car tout le monde touche le même revenu de base, qui correspond à une sorte de revenu d´existence.

      Il est clair quand dans les deux formules, revenu de base inconditionnel ou revenu citoyen, cela remet le citoyen au centre de l´échiquier politique… en lui permettant de choisir librement sa vie et son mode d´engagement dans la société. Il serait aussi plus facile de vérifier si les hommes politiques respectent leur engagement de lute contre la misère et la pauvreté.


    • Yohan Yohan 9 janvier 2013 19:48
      Traroth

      N’importe quoi comme d’hab. Solutions à l’emporte pièce de vieux gaucho borné et formaté. Crois-tu réellement q’un revenu universel puisse voir le jourjour alors que les jours de notre système de retraite sont déjà comptés ?. Moi, je vais te dire comment tout cela a des chances de finir si on continue avec des recettes socialos à la con, à base de taxes débiles et de chasse aux sorcières. Dans un monde où l’activité économique s’étiole et où il n’y a quasiment plus de travail, c’est la violence qui s’installe (vols, meurtres sommaires, rapines, cambriolages, émeutes). Voilà pourquoi il est urgent de relancer l’économie par le travail et non se bercer d’illusions sur un hypothétique revenu universel de mes deux. Pour commencer, redonner aux entrepreneurs le goût d’entreprendre. C’est possible si la carotte existe. Si c’est pour taxer à 85% et faire main basse sur les richesses produites, les entrepreneurs iront entreprendre ailleurs.

    • foufouille foufouille 9 janvier 2013 20:08

      « Si c’est pour taxer à 85% et faire main basse sur les richesses produites, les entrepreneurs iront entreprendre ailleurs. »

      et ils vendront plus rien car on aura plus de fric pour acheter


    • Yohan Yohan 9 janvier 2013 20:15

      Ils iront vendre là où il y a des gens pour acheter...c’est déjà le cas...La mondialisation ouvre à la concurrence, la roue tourne...c’est bien ce que nos socialos voulaient non ? Alors trop tard pour se plaindre, nos concurrents asiatiques sont bien plus compétitifs que nous et d’autres pointent leur nez (brésil, inde...). La vieille Europe est entrée en déclin, il faudra s’y faire...Au pire, il nous restera le tourisme. Il faudra quand même apprendre ce que « service client » veut dire et apprendre l’anglais. et ce n’est pas gagné...


    • Yohan Yohan 9 janvier 2013 20:20

      Salut Calmos.

      En pleine merde, c’est là qu’on voit où vont les priorités de nos ministres socialos bobos. Cette andouille ose même argumenter « c’est mon mari qui, Flamby m’a donné l’autorisation » C’est lamentable qu’à aucun moment elle n’ait eu un éclair de lucidité de dire « là non, l’ïle Maurice,je ne peux pas, je suis ministre d’un pays qui coule et qui taxe son peuple à mort »....

    • Traroth Traroth 11 janvier 2013 11:15

      @Yohan : faire peur aux travailleurs pour leur imposer des conditions inhumaines, ce que vous appelez « encourager les entrepreneurs », c’est exactement le but de la « crise » actuelle. Ce qu’il FAUT, c’est reprendre réellement le pouvoir !


    • Traroth Traroth 11 janvier 2013 11:16

      @Yohan : quand à vos insultes, vous pouvez vous les carrer au cul ! smiley


    • BA 9 janvier 2013 10:02

      Mardi 8 janvier 2013 :


      Taux de chômage en zone euro : novembre 2012 :


      1- Médaille d’or : Espagne : 26,6 %.


      2- Médaille d’argent : Grèce : 26 %.


      3- Médaille de bronze : Portugal : 16,3 %.


      4- Irlande : 14,6 %.


      http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/3-08012013-BP/FR/3-08012013-BP-FR.PDF


      Zone euro : le chômage atteint 11,8 % en novembre, un record.


      L’ascension du chômage se poursuit en Europe avec 11,8% de la population active sans emploi en novembre dans la zone euro, contre 11,7% en octobre. Un nouveau record.


      Selon les chiffres publiés mardi par l’office européen de statistiques Eurostat, 18,82 millions de personnes étaient au chômage en novembre dans la zone euro, soit une hausse de 113.000 personnes par rapport à octobre, et une hausse de 2,015 millions par rapport à novembre 2011.


      Et, surtout, répétons le slogan habituel :


      "L’euro nous protège. L’euro nous enrichit tous. L’euro nous protège. L’euro nous enrichit tous. L’euro nous protège. L’euro nous enrichit tous. L’euro nous protège. L’euro nous enrichit tous."



      • jef88 jef88 9 janvier 2013 14:48

        le problème n’est pas l’euro mais des frontières européennes ouvertes à tous les vents !
        et une commission de Bruxelles non élue et mondialiste....


      • mac 9 janvier 2013 17:57

        @Ba
        En donnant vos chiffres vous tombez dans le panneau de la statistique officielle.
        11,8 % de chômage pour la zone euros, c’est qui est publié mais c’est probablement très en dessous de la réalité, comme pour la France...


      • PhilVite PhilVite 9 janvier 2013 10:07

        Alors là, franchement !
        Venir nous embêter avec des petits sujets subalternes, alors que Depardieu aurait été aperçu au Monténégro (si, si !) !
        Vous n’avez décidément pas le sens de la hiérarchie de l’information !


        • ZenZoe ZenZoe 9 janvier 2013 11:37

          @L’auteur
          Tout le monde le sait bien que les chômeurs sont bien plus nombreux que 3 millions. Il n’y a qu’à regarder autour de soi. Et il y a de moins en moins de travail salarié, ça aussi c’est clair.
          Moi aussi je suis pour un revenu de base universel, mettons 1000 euros pour tout le monde, après chacun fait ce qu’il entend avec. Ca vaudrait le coup d’essayer pour voir si ça marche.


          • foufouille foufouille 9 janvier 2013 15:26

            sauf ceux qui ont trouve du travail, plus les bureaucrates, genre CAF, secu, polemploi ............
            pour eux, le chomeur ne cherche pas assez


          • ETTORE ETTORE 9 janvier 2013 12:00

            Un jour prochain, quand les pavés prendront l’air ils vaudront de l’or ! Et même là, je craint qu’il n’y en ait pas pour tout le monde.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Guy BELLOY

Guy BELLOY

Retraité


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès