Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les comptes communs de couples sur Facebook m’énervent

Les comptes communs de couples sur Facebook m’énervent

Tiens j’ai lancé un débat très dramatique et sérieux hier sur Facebook : Et la chose a continué ensuite sur Twitter. Puis sur mon blog.

Shutterstock_57991819 Tout à commencé hier quand un couple de connaissances (Appelons les Samira et Dorian) m’a envoyé une demande pour devenir mes "amis" sur Facebook. Quoi de plus ordinaire et banal en 2010 chez un trentenaire urbain et un peu trop porté sur le web  ? Rien.

Ah si : Les deux personnes, en couple depuis deux ans et âgées de 34 ans et 33 ans avaient un profil commun intitulé niaisement "Chez Sam et Dor". Ca doit se vouloir mignon, sucré, doudou et chouchou. Grrr.

Du coup j’ai décliné l’invitation avant de pousser un coup de gueule sur Facebook. Qu’on partage un lit commun, un appart commun, parfois un compte commun ok. Je ne suis pas le dernier à apprécier mes moments à deux.

Mais un compte Facebook, lieu de l’espace individuel par excellence zut ! Que je ne sache pas qui va relever le courrier, moi qui connait tout de même bien mieux Samira que Dorian non, que j’ignore duquel des deux cerveaux proviennent blagues, expressions intéressantes, vidéos de canards danseurs ou de chats amusants non. Je suis pote avec des êtres humains, les hydres à deux têtes c’est pas vraiment mon truc. Mériteraient presque qu’on leur fasse envoyer des messages par d’autres copains pour provoquer un conflit sur leurs messagerie sur le thème "C’était trop bien hier Dorian. tu étais un vrai lion" ou "Je sais que tu m’aimes Samira mais rien n’est possible entre nous tant que tu n’auras pas largué Dorian". Rien que pour leur apprendre.

Un compte Facebook à deux la version web de ces couples énervants toujours scotchés l’un à l’autre, partageant badminton, club d’escalade, destruction mutuelle de leur forfait de portable et qu’il est interdit de ne pas voir l’un sans l’autre. Du trentenaire pénible. Des fois le bébé est ajouté en option. On en serait presque à souhaiter le jet dans le Rhône de tous les trentenaires en couple qui vont sur Facebook. Mais je nage trop mal.


Moyenne des avis sur cet article :  1.9/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • King Al Batar King Al Batar 10 août 2010 11:17

    Y a des gens qu’on vraiment des coup de gueules tout pourris au mois d’aout....

    Sort, amuse toi, va faire un truc, mais reste pas sur Facebook !


    • Cogno2 10 août 2010 12:26

      Ca vous plait pas « branler » ? pourtant le mot est dans la dico.

      Donc je disais : rien à branler de fessebouc !


      • bnosec bnosec 10 août 2010 12:44

        « un compte Facebook, lieu de l’espace individuel par excellence »

        Nondidiou c’est du lourd !
        T’as raison faut pas se laisser faire alors !!!
        Non mais dis donc !!!

        J’ai jamais bien compris l’intérêt de fessebouc


        • alakhnor 16 août 2010 10:09

          L’intérêt : s’occuper entre 2 twit.


          (l’intérêt de twitter étant de combler les vides entre 2 publications de Facebook).

        • romain blachier romainblachier 10 août 2010 14:29

          T’inquiétes je sort, je bosse, je bouge...et je fais aussi des billets légers que tu prend la peine de commenter. Bien non ?


          • King Al Batar King Al Batar 10 août 2010 17:35

            C’est vrai t’as raison, d’ailleur je plusse ton post !

             smiley


          • L'enfoiré L’enfoiré 10 août 2010 15:22

            Ha Romain, si vous saviez...
            Il faut savoir que Facebook est l’endroit des « petites rencontres », des « petites amitiés » vite fait, bien fait.
            Le tout, c’est de se faire oublier, tout aussi vite fait, bien fait.
            Mon mail qui n’est pas difficile à retenir, sert aussi à ce genre d’exercice d’équilibriste inter-galactique.
            Vous répondez à l’aimable. Pas d’aparté. Tout à la suite de vos articles, pour les commenter.
            C’est bizarre, vous perdez ainsi tous vos « ami(e)s » car il ne faut pas les prendre pour les enfants du bon dieu pour des canards sauvages, même si eux y ont pensé.
            Ensuite, il y a aussi Messenger qui permet, heureusement, de renvoyer l’intéressé(e) à l’endroit qu’il n’aurait pas dû quitter. CQFD Ce Qu’il Fallait Dominer.
             smiley

             


            • maow maow 15 août 2010 23:41

              C’est quoi Facebook, Twitter et mon blog ?


              • romain blachier romainblachier 15 août 2010 23:46

                mon blog ? tu cliques sur le lien


                • maow maow 18 août 2010 00:05

                  C’était une blague, une façon détournée de dire que je me fous du sujet de votre article.

                  Ca peut paraître agressif au premier abord, mais je n’ai rien contre vous, je me fous simplement de Facebook et Tweeter dont on fait un « touintouin » pas possible, ce ne sont que deux moyens contrôlés et surveillés de permettre aux gens de s’exprimer... Il en existe bien d’autres, et plus libres.
                  Donc ensuite, savoir que certains utilisent un compte commun à leur couple ne m’intéresse pas plus ; il y a des choses bien plus importantes à communiquer via Agoravox. Ceci dit, je me réjouis de la liberté d’expression qui règne sur Ago, généralement je ne critique par un article pour sa légitimité à exister ou non (ce qui est très subjectif), je préfère que la liberté d’expression soit Reine, mais dans le cas présent, mon aversion pour ces services (Facebook et compagnie) a pris le dessus.

                  Je ressens cet article commme un « moi je, moi je, moi je » sans aucune importance d’un enfant capricieux égoïste et exigeant qui se plaint que le MacDo de son quartier est trop gras.

                  J’ai envie de répondre à votre article : vous n’avez qu’à ne plus utiliser ces services, plutôt que de vous en plaindre. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès