Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les connecteurs vont-ils prendre le pouvoir ?

Les connecteurs vont-ils prendre le pouvoir ?

Ils sont parmi nous. En apparence ils sont comme nous, mais ce sont des connecteurs. Ils veulent changer le monde !

Un livre emblématique de ce début du XXIe siècle est en train de passer inaperçu. Nous voulons attirer l’attention sur lui : Le peuple des connecteurs (sous-titré : Ils ne votent pas, ils n’étudient pas, ils ne travaillent pas, mais ils changent le monde) paru en février 2006, chez Bourin éditeur.

Son auteur, Thierry Crouzet, ingénieur informaticien de formation et qui a déjà à son actif des dizaines d’ouvrages de vulgarisation (dont le célèbre Guide des meilleurs sites Web aux éditions First Interactive) est lui-même... un connecteur.

Son propos est clair et argumenté. S’il force parfois un peu le trait, c’est, dit-il, non pas pour provoquer, mais pour susciter des réactions, comme lors de la conférence qu’il donna dans son village pour fêter l’achèvement de son manuscrit et qu’il relate en épilogue. Elle avait pour thème : "Conséquences politiques de quelques découvertes scientifiques". Justement, un mérite de son ouvrage est de porter à la connaissance du grand public français des travaux qui ne sont pour l’heure publiés qu’en anglais.

L’Homo numéricus

Comment résumer ce point de vue qui repousse les horizons et dessine à grands traits une infinité de perspectives nouvelles ?

L’informatique, par la puissance de calcul en croissance exponentielle qu’elle génère, permet, notamment par des simulations et la réplication de systèmes simples, de mimer la vie biologique et de mettre en évidence l’émergence de formes naturelles d’organisations, indépendamment de toute hiérarchie. En somme, l’ordre pourrait émerger naturellement du chaos, et une société se développer en quelque sorte sous cette bannière : l’indépendance dans l’interdépendance.

Voilà, en résumé, ce que pensent les connecteurs.

La génération des connecteurs est née après 1960. Adepte des jeux de rôle, traversée par le mouvement punk et mêlant son adolescence à celle de l’informatique, elle s’auto-organiserait aujourd’hui en “réseaux décentralisés” de “structures émergentes”, et ceci, vous l’aurez compris, plutôt en parallèle du champ social traditionnel.

Un tsunami de 0 et de 1

En fin de compte, pour les connecteurs (et nous partageons cet avis) les sociétés contemporaines sont encore loin aujourd’hui d’avoir pris pleinement conscience de l’ampleur de la révolution numérique, et surtout des impacts qu’elle peut avoir sur l’homme et son devenir dans l’univers.

Dans la suite des travaux des cybernéticiens, au croisement des biotechnologies et des nanotechnologies, les sciences numériques pourraient-elles donc enclencher une nouvelle phase d’évolution de l’humanité ? A l’extrême, la vie, la création entière, pourraient-elles être ramenées à quelques lignes d’un programme informatique ?

C’est osé, mais les connecteurs semblent oser.

Pour vous faire votre opinion, vous n’avez d’autre choix que de lire ce livre-manifeste de Thierry Crouzet...

Le danger d’une nouvelle élite

Un petit bémol cependant. De notre point de vue, la véritable fracture numérique ne concerne ni le quart monde, ni l’hémisphère Sud. Cette fracture-là n’a rien de numérique. C’est celle de la pauvreté, de la misère. Quand on a faim, quand on est à la rue, surfer sur le Web n’est pas une priorité. La véritable fracture numérique, et ceci est évident à la lecture du livre de Thierry Crouzet, est celle qui se creuse, jour après jour, entre d’un côté, la masse d’utilisateurs lambda d’appareils informatiques, et, de l’autre côté, une petite élite qui maîtrise les langages de la programmation. Les connecteurs.

Et si, un jour, en ayant les moyens, certains d’entre eux voulaient prendre le pouvoir ?

Le peuple des connecteurs. Thierry Crouzet. Bourin éditeur. 20 €. ISBN 2-84941-038-1

Le blog du livre http://blog.tcrouzet.com/

Présentation du livre http://www.tcrouzet.com/connecteurs/

Interview de l’auteur sur le Billautshow

http://billaut.typepad.com/jm/2006/03/connaissezvous__10.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.02/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • brch90 (---.---.11.204) 29 mars 2006 11:30

    Bravo pour votre article très bien fait qui a le mérite de poser un vrai débat.


    • jcm (---.---.198.112) 29 mars 2006 11:47

      @ Lorenzo Soccavo >

      « ...En somme, l’ordre pourrait émerger naturellement du chaos... »

      Ce qui contient la supposition qu’il n’existerait qu’un seul ordre possible.

      Je ne sais comment procéder pour y parvenir mais il devrait être possible de démontrer qu’il pourrait exister différentes possibilités d’ordre, de niveaux de cohérence comparables dont tous aussi dignes d’être nommés « ordre » les uns que les autres.

      C’est ce que laisse à penser l’existence d’écosystèmes fort différents et durablement stables, utilisant des équilibres eux mêmes différents.

      Dans ce cas la phrase en citation ne serait qu’une abominable réduction du champ des possibles...


      • tcrouzet (---.---.237.6) 29 mars 2006 14:47

        L’ordre peut émerger du chaos nous en avons la preuve. Ce n’est plus une possibilité théorique aujourd’hui. Après on peut discuter de la qualité de l’ordre (c’est un autre débat). Mais une chose est sûre il n’y a aucune raison pour qu’une seule forme de possible émerge ! La diversité de la vie nous prouve que l’émergence de l’ordre ne suit pas une voie unique. Tous les possibles peuvent cohabiter. Quant à la phrase en sous-titre de mon livre, elle était volontairement provoc, tout comme le ton du livre d’ailleurs. Et ça n’a rien provoqué !


      • tcrouzetBuzz (---.---.136.17) 29 mars 2006 14:36

        Lorenzo Soccavo vient de publier un article sympa sur les connecteurs. Il resume parfaitement le livre : l’independance dans l’interdependance. Pour moi les connecteurs n'appartiennent toutefois pas


        • l1dit (---.---.54.30) 29 mars 2006 16:01

          Possible mais les connecteurs ne sont pas des machines : ils vont continuer de penser en humains qu’on le veuille ou non alors quel(s) ordre(s) inventeront-ils qui ne puisse(nt) pas trouver de correspondance(s) ou d’application(s) hors de l’informatique ? Mystère et boule de gomme !


          • éric (---.---.167.190) 29 mars 2006 18:58

            Certes, mais la classe dirigeante saura inflitrer ces réseaux et les manipuler. Le buzz marketing en est l’expression commerciale.


            • l1dit (---.---.54.30) 29 mars 2006 19:50

              ah, bon ! ce n’est pas déjà ce qui se passe ?


              • vieux bob (---.---.201.212) 29 mars 2006 19:55

                Merci pour cet excellente information ; je me permettrais simplement d’ajouter l’adresse d’un site : http://www.automatesintelligents.com/index.html et ne vous y trompez-pas, ce n’est pas un site de science -fiction : l’armée des U.S.A. dépense actuellement des millions de dollars pour rèaliser des « robots-tueurs » ! Des implantations de nanoprocesseurs dans le cerveau sont en cours d’études...


                • douceur (---.---.57.218) 30 mars 2006 01:31

                  Etre connecteur est un vrai bonheur :))


                  • Gil (---.---.93.79) 2 avril 2006 01:36

                    Tous ceux qui jadis regardaient l’excellente émission TEMPS X des frères Machinchosegdanov vous le diront : l’idée n’est pas neuve...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès