Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les conspirationnistes de l’industrie et de la politique

Les conspirationnistes de l’industrie et de la politique

 

1°) Introduction.

La population comptait sur nos élus pour défendre ses intérêts, en réalité une majorité d'élus défendent plutôt leurs intérêts, et ceux des grands groupes et des multinationales. Pire encore, les populations pensaient qu'avec l'Europe, elles seraient mieux protégées des abus des multinationales, et que la situation économique s'améliorerait, résultat, c'est tout le contraire qui se passe, et la France à plus de 2.000 milliards de dette. Les députés, ministres et autres, se transforment chacun leur tour en inventeur de nouvelles taxes. Tout le monde pensait après l'UMP, être tranquille avec l'arrivée du PS. Le Président Hollande promettait que les impôts n'augmenteraient pas, résultat c'est tout le contraire. La ministre de la culture Fleur Pellerin ne souhaite pas taxer la téléphonie mobile qui fait plus de dégâts sur notre santé que l'internet filaire, et pourtant elle souhaite taxer tous les abonnés à internet. Mais ce n'est pas tout, nos journalistes radio et télé ont aussi oublié de nous révéler que Razzy Hammadi, député pourtant socialiste, a déposé samedi 3 octobre 2015, un amendement devant la commission des finances. Il veut que tous les Français, même ceux qui n'ont pas de moyens, payent l'impôt. Son objectif est de créer une nouvelle tranche fiscale pour 10 millions de pauvres qui étaient non imposables, et qui seront obligés de payer de 30 à 50 euros par foyer à partir du 1er janvier 2017. On n'arrête pas le progrès de la dictature fiscale. Comme les entreprises, l'état fait aussi de l'optimisation fiscale, mais sur le dos des français. C'est vrai que nos parlementaires ont tellement de primes et indemnités en tout genre, qu'il faut bien trouver l'argent quelque part. Les retraités, les pauvres, et les sans dents vont certainement apprécier. La lutte contre la fracture sociale c'est :

- la vente des bijoux de famille de la France, comme le patrimoine immobilier.

- la délocalisation de nos entreprises,

- la suppression des cabines téléphoniques,

pour vous obligez à utiliser un téléphone portable,

ce qui fera marcher en même temps l'industrie médicale,

- supprimer les guichets dans les banques,

pour vous obliger à utiliser les distributeurs automatiques,

- supprimer les caissières,

pour vous obligez à utiliser les caisses automatiques.

- la suppression des guichets et donc des agents dans les métros parisiens,

- obliger aussi tous les français à terme à payer leurs impôts par internet,

cela devrait permettre de virer à moyen terme, une vague de fonctionnaires des

services fiscaux. On parie, avant 2020 ?

 

Tous ces éléments contribuent à ruiner la France et à faire progresser le nombre de chômeurs, dans le but d'enrichir les plus grands groupes, des élus, et autres.

L'état demande toujours aux français de se serrer encore plus la ceinture, ce qui n'est pas le cas pour nos sénateurs et députés qui vivent largement sur le dos des français. Il faut savoir que les deux tiers des sénateurs ne viennent jamais au sénat, et le tiers qui bosse, travaille en réalité pour les intérêts des grands groupes, contre les intérêts des français. Nous en avons eu la preuve avec les décisions prises en faveur des OGM, des lobbies de la santé, de l'industrie, des opérateurs, sans parler du compteur Linky qui va nous coûter des milliards. Conclusion, il faut boucler le sénat pour faire des économies.

 

Nous avons mis à la tête de toutes nos grandes institutions, des super-diplômés qui sont sortis des grandes écoles, problème, ils sont incapables de gérer notre argent et les risques. Par contre ils savent taxer, racketter et gaspiller l'argent des français.

La dette de l'état est de 2 000 milliards d'euros, ce qui représente 500 porte-avions.

Chaque Français naît avec une dette de 30.000 euros (pour 3 enfants = 90.000 euros).

10 millions de personnes sont en situation de fragilité pour le logement,

dont 3,5 millions mal-logés ou SDF qui a doublé en 10 ans.

En 2013, 120 000 décisions d’expulsion ont été rendues pour impayés.

L'état aura dépensé tous ce qu'il a la gagné à la date du 17 octobre.

Chaque minute, l'État emprunte 360.000 E pour financer sa dette à un taux de 0,62%. L'état en 2015 devra verser aux créanciers 44 milliards d'intérêts.

En 2010, la dette de la sécurité sociale était de 24 milliards.

En 2015, la dette de la sécurité sociale est passée à 13 milliards,

quoi de plus normal quand les français sont de moins en moins bien remboursés, sans parler de l'augmentation des mutuelles. Sur le plan économique nous avons,

- plus de 100.000 français par an qui quittent la France,

- plus de 1.000 entreprises par semaine qui ferment,

- plus de 1.000 nouveaux chômeurs par jour.

- Plus de 200 titres de la presse écrite sont subventionnées par les contribuables.

- Plus de 300 fondations d'entreprise sont aussi subventionnées.

 

Par contre nous avons 348 sénateurs, 577 députés, 16 ministres, 17 secrétaires d'état.

Alors que le salaire mensuel brut d'un député est de 7100,15 euros, qui se décompose :

en indemnité de base, 5.514,68 euros,

en indemnité de fonction, 1.420,03 euros,

en indemnité de résidence, 0.165,44 euros.

Quand les cotisations sont déduites, le salaire net d'un député est de 5.189,27 euros.

Sans tenir des autres avantages, primes et autres. Il faut en effet rajouter :

une indemnité représentative des frais de mandat visant à prendre en charge les dépenses liées à l'exercice de ses fonctions. Son montant est de 6.412 euros bruts mensuels.

Un crédit pour rémunérer 1 à 5 collaborateurs, pour un montant mensuel de 9138 euros

Un accès gratuit à l'ensemble du réseau SNCF en 1ère classe,

Une prise en charge pour 80 déplacements aériens par an entre Paris et sa circonscription. Un bureau individuel au Palais Bourbon ou de ses dépendances.

Une prise en charge de ses frais de communication (Internet, téléphone, courriers, etc).

En moyenne, un député et un sénateur nous coûte 10.000 euros par mois.

 

Les français ont été réduits à l'esclavage pour financer tous les gaspillages et avantages de nos parlementaires, ministres, et de nos hauts fonctionnaires qui n'ont rient à envier au salaire de nos députés. La complicité politique va jusqu'à protéger les pires comportements de l'industrie, ou même les délits, raison pour laquelle la France est classée par Transparency International parmi les pays les plus corrompus d'Europe, à la 26ème place sur 28. Plus la corruption et les gaspillages d'argent public sont élevés dans une nation, plus la pression fiscale directe et indirecte est élevée contre la population. La France s'est transformée en dictature administrative, et en dictature fiscale, dans le but d'enrichir à coup de subventions et autres les associations et fondations d'un grand nombre d'élus politiques et leurs soutiens industriels. On doit pas oublier non plus les grands chantiers qui permettent l'obtention de commissions qui finissent dans les paradis fiscaux. Systématiquement avant les élections, ont voit partout les travaux se multiplier sur la voierie, sans parler des ronds-points, une catastrophe pour le transport. D'ailleurs nos élus européen ont oublié de mettre le Delaware dans la liste des paradis fiscaux, un petit état américain qui compte plus de sociétés (plus d'un million) que d'habitants (90.000 hbts).

 

2°) Qu'est ce qu'un conspirationniste ?

Parmi les conspirationnistes, il y a ceux dont on parle, et ceux dont on ne parle jamais. Il y a trois types de conspirationistes, le premier type qui dit tout et n'importe quoi, sans avoir la moindre compétence, le deuxième type qui soulève des questions pertinentes dont la presse officielle ne veut pas parler, et le troisième type qui n'est jamais dénoncé par les médias et pour cause, il est au service des pouvoirs industriels et politiques.

A°) Conspirationniste farfelu.

Le premier type qui est toujours évoqué par la presse, est celui qui invente des hypothèses farfelues pour faire le buzz sur internet et dans les médias. Le plus souvent on voit tout de suite qu'il ne tient pas la route. On ne perdra pas notre temps sur ces affaires qui ont été largement commentées par des médias.

B°) le FAUX Conspirationniste.

Le faux conspirationniste est la cible de journalistes en mal de scoops. C'est le plus souvent un individu qui est un professionnel, qui dit la vérité, qui pose des questions gênantes et pertinentes. Il refuse de céder aux pressions et menaces des pouvoirs industriels, pharmaceutiques, politiques et journalistiques sans conscience, et aux membres des officines à la solde de tous ces pouvoirs.

C°) Le Conspirationniste à la solde des pouvoirs.

Mais il y a aussi le troisième type de conspirationniste, avec un individu ou des groupes d'individus, et même des journalistes au service des pouvoirs industriels et politiques. Les industriels comme nous l'avons vu dans l'émission « Cash Investigation » du 6 septembre sur France 2, n'hésitent pas à utiliser toutes les méthodes maketing pour vendre toujours plus, même quand ils savent que leurs produits peuvent être dangereux pour la santé d'une catégorie de personnes. Ils utilisent les cabinets de publicité et/ou de communication, des intermédiaires, des officines de l'IE (Intelligence économique), pour imposer leurs mensonges comme une vérité au plus grand nombre. Vous voulez un exemple concret, vous prenez les élus politiques qui promettent beaucoup de choses aux français, mais ils font en réalité tout le contraire de ce qu'ils ont promis, une fois qu'ils ont été élus. Toutes les méthodes sont bonnes pour déstabiliser les experts et professionnels qui osent révéler les véritables risques dans tous les domaines, alimentaires, chimiques, techniques, nucléaires, médicaux, OGM, etc...

 

3°) Les chiens de garde de la pensée unique.

Vous avez aussi les chiens de garde de la pensée unique et des mensonges chargés de pratiquer la désinformation, par le biais le biais le plus souvent des journalistes, et pseudo-journalistes. Ils sont souvent à la solde d'une presse qui est sous le contrôle de l'industrie, et/ou sous l'influence de l'état, et des dirigeants politiques. Certains utilisent des comportements criminels. Ils pratiquent le harcèlement en traitant ceux qui disent la vérité de vendus, de menteurs, d'adeptes de la théorie du complot, de conspirationnistes, de complotistes, j'en passe et des meilleurs. Il n'est pas difficile de deviner pour qui ils travaillent.

a) Ils fonctionnent comme les dealers de drogue qui pratiquent le caillassage des policiers dans les quartiers aux mains des réseaux de drogue. L'objectif est évident, dans le premier cas il faut empêcher les policiers de venir faire la loi dans les quartiers où on vend des drogues en tout genre.

b) Dans le second cas, ils faut empêcher les experts indépendants de publier leurs études qui dérangent l'industrie, et les auteurs de publier des articles qui disent la vérité. Ces individus au service d'une industrie parfois mortelle, utilisent toujours la même méthode, ils dénigrent les professionnels en les traitant de vendus, d'adeptes de la théorie du complot, de complotistes, de conspirationnistes, de menteurs, etc... Traiter quelqu'un dans tous les posts sur les forums de menteur ou de conspirationniste, n'a jamais été un argument scientifique ou politique valable, mais un moyen utilisé par des criminels pour diffamer les personnes qui connaissent révèlent des vérités gênantes pour certains pouvoirs. Sur certains articles même sur Agoravox, vous avez de parfaits exemples de ce type de manipulateur, qui permet de l'identifier comme travaillant pour l'industrie.

Adolf Hitler écrivait dans son livre Mein Kampf, « Un mensonge répété dix fois reste un mensonge ; répété dix mille fois il devient une vérité. » Cette citation est aussi attribuée à Joseph Goebbels, qui disait aussi, « Plus le mensonge est gros, et plus les gens y croient. » Eh oui, des politiques, des internautes, des pseudo-journalistes ou journalistes, des blogueurs, des labos et des industriels utilisent la même méthode que les nazis, en traitant les professionnels qui dénoncent des risquent avérés de menteurs.

 

A) - Les politiques de tous les partis sans exceptions sont critiqués car ils mentent tous.

B) - Ils sont suivis ensuite par les experts officiels de la santé qui sont le plus souvent en situation de conflit d'intérêts. Ils passent leur temps à dissimuler, à mentir, falsifier les données, et ils sont experts dans l'art de jouer sur les mots comme les politiques.

C) - Et on finira avec les journalistes qui sont de plus en plus critiqués, accusés de dissimuler la vérité et de faire de la manipulation de masse, pour plaire aux pouvoirs politiques et industriels. A ce sujet, de nombreuses personnes âgées ont suivi l'émission du 24/092015, « Des paroles et des actes » sur France 2, présentée par David Pujadas avec comme invité Manuel Valls. Les journalistes n'ont pas échappé aux critiques dans les clubs de personnes âgées, qui ont trouvé un invité du nord beaucoup plus efficace que nos journalistes professionnels. D'ailleurs notre presse professionnelle n'a pas souhaité s'étendre sur cette intervention gênante pour le premier ministre Manuel Valls, un signe qui en dit long.

 

On a ainsi de nombreux journalistes et pseudo-journalistes adeptes de la dénonciation de la théorie du complot, surtout quand ils ne sont pas eux-mêmes à l'origine de scoops. Beaucooup de journalistes préfèrent se mettre surtout au service des élus politiques, de l'industrie et autres. L'idéologie de la pensée unique promue par des politiques et une certaines presse d'état, et aux mains de l'industrie est devenue la norme, une menace pour la démocratie, pour nos libertés, pour la sécurité sanitaire, et même pour la sécurité nationale.

Ainsi Edwy Plenel lors d'une intervention sur BFMTV n'a pas été très tendre avec les journalistes mercenaires de France Inter, une radio d'état. Il en a été de même avec le médecin urgentiste Patrice Peloux, qui a lui aussi critiqué une certaine presse, si on peut encore parler de presse libre dans ce pays. Les médias radio, télé et de la presse écrite se sont transformés en médias de la propagande. A quoi bon payer une redevance télé quand on voit passer exactement les mêmes reportages sur toutes les chaînes de télé, et bien souvent dans le même ordre. C'est de l'information ou de la PRESSE PROPAGANDE où le pouvoir politique et industriel intervient pour faire passer les informations qui servent ses intérêts, pendant que les industriels ou chefs des cabinets téléphonent aux rédacteurs en chef des chaînes d'informations pour exiger la censure de tel ou tel sujet ou reportage. En effet, comment expliquer que des informations qui concernent la santé ne passent qu'une ou deux fois dans la journée, pendant que d'autre repassent en boucle toutes les 10 minutes, et cela toute la journée.

 

4°) Les psychopathes.

Les conspirationistes à la solde de l'industrie et des labos sont le plus souvent des PSYCHOPATHES que nous retrouvons dans le monde des experts, de la politique, de la presse, de l'IE, etc... Qu'est ce qu'un psychopathe ? C'est le plus souvent un expert doublé menteur pathologique sans conscience, qui va affirmer dans les commissions, les comités et les médias, qu'un produit ne représente aucun danger, alors qu'il sait très bien qu'il peut être dangereux pour la santé de la population.

Un psychopathe va accuser ceux qui dénoncent les risques, de vouloir déclencher des peurs et des psychoses, pour les obliger à se taire. Par contre, quand des laboratoires pharmaceutique déclenchent les peurs et des psychoses pour obliger les gens à se vacciner ou à prendre des médicaments qui ont des effets secondaires, là nos amis sociologue ne parlent plus de psychose, mais de nécessité, surtout pour enrichir les actionnaires de ces laboratoires pharmaceutiques. On comprend pourquoi les industriels et leurs complices ont intérêt à dénigrer les vrais spécialistes et les lanceurs d'alerte en les insultant et les traitant de conspirationnistes, de comploteurs, et de menteurs. Sauf que les dans la réalité, les comploteurs ou conspirationnistes sont le plus souvent à la SOLDE des lobbies de l'industrie, du politique, et autres...

Par exemple on fait peur aux français tous les mois au nom de la sécurité routière en leur expliquant que nous avons 3000 morts (seulement) sur la route, mais là c'est normal. J'ai donc une solution radicale pour la ligue contre la violence routière et pour le premier ministre, pour avoir zéro morts, il suffit de fermer tous les constructeurs de voitures, et d'interdire la vente des voitures, et on aura plus besoin de radar. On peut aller encore plus loin, si on a plus de voitures, on a plus besoin de construire des autoroutes et des routes. Là je pense que certains vont faire la gueule, car ils ne pourront plus touchez leurs juteuses commissions, et petits cadeaux.

 

En France il y a les bons et les mauvais morts dont personne ne parle, POURQUOI ?

- Loin devant les 3.000 morts sur la route, où on a des radars à vendre, nous avons :

- 10.500 morts/an par suicide, on a le même chiffre depuis 5 ans, pas de radar à vendre.

- 30.000 à 40.000 morts/ an selon l'association ''Le lien'' suite à des erreurs médicales, mais ici il n'y a pas de radar à vendre. 10.000 décès sont jugés évitables selon le ministère de la santé (Chiffres juin 2012)

- 350.000 à 460.000 victimes sont hospitalisées suite à des effets secondaires graves par an, chiffre 2011, dont 120.000 à 190.000 au moins pourraient être évitées.

- 150.000 nouveaux AVC par an, en 2013

- 130.000 hospitalisations suite à accident neuro-vasculaire (ministère de la santé), AVC toutes les 4 minutes, ils ont augmenté de 16,5% entre 2002 et 2010 :

- 110.000 hospitalisations pour AVC.

- 20.500 hospitalisations pour accident ischémique transitoire (AIT).

500 morts/jour par maladies cardiovasculaires (chiffre fondation de France)

9.625 morts par hémopathies malignes (leucémie) par an, chiffre officiel de 2003.

3300 nouveaux cas de leucémie lymphoïde en 2010

370.000 nouveaux cas de cancer par an, soit plus de 1000 nouveaux cas par jour

 

J'aimerais savoir pourquoi on nous parle des morts sur la route, réponse, il y a des radars à vendre, et c'est le jackpot assuré. Combien de morts par glioblastome, méningiome, neurinome, nous n'arrivons pas à le savoir, pourquoi, parce que le premier responsable c'est le téléphone portable, mais là il ne faut pas parler de ces mauvais morts qui dérangent notre gouvernement et l'industrie de la téléphonie mobile et l'industrie pharmaceutique. La dette de la France ne risque pas de baisser, notre économie ne risque pas de se redresser, et le trou de la sécu va encore augmenter en raison des nouveaux risques industriels.

Chez les experts officiels et les médecins, la thèse du psychosomatique est surtout l'argument flagrant de leur incompétence et/ou de leur compromission. Il est vrai que le serment d'hypocrite rapporte plus que le serment d'Hippocrate.

Chez les journalistes la thèse de la théorie du complot ou de la conspiration est surtout l'argument de l'incompétence et du manque de scoop, alors pour compenser on fait le buzz. Bientôt les journalistes officiels qui affirment que les prix baissent pour plaire au pouvoir politique, vont traiter de conspirationnistes les retraités et les français qui dénoncent les augmentations des prix. Ainsi dans certains magasins en Bretagne, les prix ont augmenté au début du mois d'août, mais aussi à la fin, mais personne n'a rien vu au gouvernement. On voit ainsi des sites qui prétendent dénoncer les hoax, être au service en réalité de l'industrie Les sites de dénonciation de HOAX ou dits de debunking sont désormais liés à l'industrie ou à des officines de l'IE. Ils vont même dans certains cas jusqu'à nier les risque ou faire disparaître et censurer les documents techniques qui comportent des consignes de sécurité, mais là il n'y a aucune poursuite ni condamnation de l'état. La conspiration du silence vise à imposer la pensée unique pour mieux éliminer tous les gêneurs qui dérangent les pouvoirs en place.

 

5°) Les professionels les plus impliqués dans la désinformation et manipulation.

Lors d'un colloque à Ecole Militaire sur l'Intelligence Economique, un PDG d'une entreprise pharmaceutique nous expliquait que ses cadres le prenaient pour un parano. Quand un représentant d'un cabinet de l'IE demandait à le rencontrer, il nous avait expliqué qu'il le faisait toujours recevoir par l'un de ses cadres. Il comprenait ainsi de quoi était capables ces cabinets, quand ils exposaient l'inventaire de toutes leurs possiblités, récupération d'informations sur les comptes bancaires, accès au fichier, de police, écoutes téléphonique, etc... Les lobbies industriels ont leurs propres conspirationnistes qui se répartissent en plusieurs catégories, surtout dans le pharmaceutique. Nous avons dans l'ordre :

1) Les cabinets de communication et de publicité.

2) Les journalistes des revues à la solde ou qui sont la propriété de l'industrie.

3) Les médecins, experts, chercheurs dont les études sont payées par l'industrie.

4) Les sociologues appelés en renfort depuis une décennie par les pouvoirs.

5) Les associations militantes de l'industrie et des partis politiques.

6) Les plateformes de réseaux sociaux des grands groupes utilisées pour surveiller les concurrents et les opposants sur internet et les dénigrer.

7) Les cabinets de lobbying et de trafic d'influence utilisé au niveau politique pour faire passer des loi, en échange d'avantages, ou encore par chantage.

8) Les agences d'intelligence économique sont spécialisées le plus souvent dans les actes illégaux, chantage, corruption, diffamation, espionnage, menace, etc, contre les opposants aux pouvoirs, ou même contre des élus.

 

1) Les cabinets de communication et de publicité.

Ils sont là pour faire de la publicité et promouvoir les produits de l'industrie, en divulguant de fausses informations au besoin, par le biais de spots publicitaires télévisés, et de campagnes d'affichage, dont les images sont très souvent truquées, pour mieux manipuler le public devant sa télé. Pour le matériel électroménager ils utilisent souvent un homme jeune en blouse blanche pour séduire ces dames, pour faire croire que c'est un spécialiste qui parle, alors que ce n'est qu'un acteur de télé qui n'y connaît rien en plus aux produits qu'il présente. Quand une publicité télévisée utilise les enfants, c'est une méthode qui est empruntée aux services de la guerre psychologique des forces armées, dans le but de mieux manipuler les familles. Ce n'est donc pas un hasard si on retrouve des enfants dans les anciennes publicités de France Télécom, et aujourd'hui dans les publicités télévisées pour Windows 10, qui prend en charge les objets connectés. Ces groupes et cabinets publicitaires ont même déclaré « la guerre » comme nous pouvons le voir à la population, pour l'obliger à s'équiper avec des matériels du dernier cri. Sauf que ce dernier pose maintenant plus de problèmes, qu'ils n'apportent d'avantages, comme la multiplication des risques de piratage des serveurs, et les atteintes à la vie privée.

 

2) Les journalistes des revues à la solde ou qui sont la propriété de l'industrie.

Ces journalistes sont à le plus souvent pour faire de splendides articles et promouvoir un industriel, en égratinant au passage les concurrents. Ils sont aussi utilisés pour taper sur les ONG et autres, parfois en échange d'avantages. Les journalistes de la télé et de certaines émissions sont très sollicités, et reçoivent toutes sortes de cadeaux chaque année. Les grands médias sont au service des pouvoirs industriel et politique, ils sont là pour informer le moins possible et surtout désinformer. Ils abreuvent le peuple avec du sport, le cinéma, et autres événements culturels, en évitant d'être trop véhément avec nos ministres, comme tout le monde a pu le constater lors de l'émission de David Pujadas, ou était invité le premier ministre, Manuel Valls. Le plus efficace a été un des invités du nord, qui a fait des misères à notre premier ministre en soulevant divers problèmes, alors que les autres journalistes de l'avis de certains, ont été considérés par les membres de divers clubs, comme des minables qui avaient surtout peur de perdre leur place.

 

3) Les médecins, experts au service de l'industrie.

Nous avons beaucoup de médecins experts qui préfèrent répondre au serment d'hypocrite qui rapporte plus que le serment d'Hippocrate. Ils sont en plus le plus souvent des psychopathes pour certains, car ils affirment qu'il n'y a aucun danger, alors qu'ils savent pertinemment que certains produits ou appareils sont dangereux pour la santé. Mais la vérité, c'est qu'un certain nombre d'études mises en avant par les industriels, les labos, les opérateurs, sont pourries sur le plan de la qualité épidémiologique et/ou méthodologique. De très très nombreux médecins ignorent volontairement par exemple, que les constructeurs publient des consignes de sécurité dans les manuels des sources d'émission micro-ondes. Il y a déjà eu en plus de nombreux accidents qui ont été dissimulés au public par nos médias. Déjà les autorités gouvernementales françaises, alors qu'elle ont toutes été informées par des dossiers contenant ces mêmes consignes, n'ont jamais reconnues les risques pour les professionnels, donc à plus forte raison, ces agences et dirigeants politiques ne reconnaîtront jamais l'électrohypersensibilité. Il faut être très clair, en France on ne fait pas d'étude sur les aspects EHS, à part psychologique. Les autorités ont même voulu faire des études sans faire la moindre analyse de sang, et encore moins des EEG ou IRM, etc... L'émission d'Elise Lucet « Cash Investigation » diffusée lundi 14 septembre à 23 heures, en a montré beaucoup sur le manque d'éthique de notre ''excellent système de santé'', qui escroque la sécurité sociale en pratiquant le surcodage. On a aussi vu le comportement des autorités et experts médicaux sans conscience au service des labos pharmaceutiques. L’hôpital, « a troqué le serment d’Hippocrate contre les lois du marché ». En 2014, le déficit du seul régime général de la Sécurité sociale atteint près de 10 à 15 milliards d’euros. Les puissants groupes peuvent commettre tous les délits, avec la complicité des politiques qui ne font rien contre la corruption et pour s'opposer aux conflits d'intérêts. Certains de ses élus bénéficient le plus souvent d'avantages au travers de fondations qu'ils ont créé.

 

4) Le rôle des sociologues.

Ils sont appelés en renfort depuis une décennie par les pouvoirs. Ils sont les plus incompétents, mais ils sont des champions de la manipulation psychologique surtout pour nuire à la population. Dans ce milieu vous pouvez être totalement incompétent, mais ces sociologues psychologues feront passer pour des malades des personnes qui sont saines de corps et d'esprit, sans être inquiétés par la justice, qui comme chacun le sait, est le plus souvent au service des puissants de ce pays. La technique habituelle consiste à ridiculiser, culpabiliser les gens, utiliser l'estime de soi, et autres techniques...

 

Ces rapports sociologiques sont utilisés pour analyser le comportement des français, mais ne sont jamais utilisés pour analyser les comportements des politiques, des dirigeants de l'industrie, des experts médicaux, etc... Quand la population s'oppose au pouvoir politique en place, il suffit de l'insulter en la traitant de populiste pour mieux la culpabiliser. Quand elle s'oppose aux vaccins, il suffit d'utiliser les arguments de la peur et de la paranoïa. L'industrie pour vendre ses produits utilise la méthode de « l'estime de soi » par le biais de l'image. Les techniques qui reposent sur la psychologie sont multiples. Un rapport sociologique ne va jamais vous expliquer que c'est aussi un moyen de surveillance et de flicage qui permet de renforcer les outils d'une dictature. Il faut aussi que les sociologues nous expliquent que tout cela permet la corruption politique, et à certains de se gaver à coup de milliards d'euros et de stocks options. Mais là pas de risque, vous ne trouverez jamais un sociologue pour faire un rapport sur la corruption et les conflits d'intérêts en France. La sociologie est utilisée comme un moyen de camouflage pour dissimuler les véritables objectifs de quelques'uns. Vous ne verrez jamais un sociologue ou psychologue dénoncer le « conformisme » et la « pensée unique » qui sont des signes distinctifs qui permettent de d'identifier nos DICTATEURS, qui eux ne supportent pas qu'on les identifie, et qu'on les contredise.

 

5) Les associations militantes de l'industrie et des partis politiques.

On retrouve le plus souvent dans ces associations des pseudo-journalistes, des étudiants de grandes écoles qui sont prêt à tout pour se faire reconnaître, y compris à mentir, manipuler, sans parler de la pratique de la diffamation. Le plus souvent ils pratiquent le harcèlement pour pousser leurs cibles à la faute juridique. Ces associations sont d'ailleurs parrainés par des experts ou académiciens au service de l'industrie. Ils ont pour seul but de détruire la réputation des vrais experts indépendants et professionnels qui dénoncent les malversations, et les risques avérés de l'industrie, du nucléaire, des produits comme les OGM, les médicaments, les vaccins, et autres. Ils se font passer pour des spécialistes qu'ils ne sont pas. Ils n'ont aucune compétence dans les domaines où ils émettent des critiques contre des professionnels. On voit même sur des forums, des individus qui n'ont jamais piloté venir critiquer des personnes du monde de l'aviation.

 

6) Les plateformes de surveillance.

Le monde aéronautique dispose de ses services de surveillance de l'internet. Il n'y a que les grands groupes qui ont les moyens d'avoir des plateformes de surveillance des réseaux sociaux et des forums. France télécom dispose depuis mars 2015 d'un hub à Paris dans le 15ème arrondissement avec des murs couverts d'écrans. Il a déjà été utilisé, y compris contre une campagne publicitaire de son concurrent Free, quand son PDG Xavier Niel a voulu présenter à mi-mars sa nouvelle Freebox. On berce ici dans le domaine de l'intelligence économique. L'objectif de ces hubs est :

- de faire la promotion sur Internet de la marque et de ses produits, même s'ils sont dangereux pour la santé,

- de dénigrer et de surveiller les concurrents, les tweets, ce qui est écrit sur les forums, et dans la presse,

- de surveiller les infos radios et télévisées afin de réagir ou faire censurer des reportages. C'est pour cette raison que des reportages disparaissent des chaînes d'informations, au bout d'une ou deux diffusions maximum, alors que les autres infos tourneront en boucle toutes les 15 minutes toute la journée.

- mais aussi de détruire et de dénigrer la réputation des opposants, et même des vrais professionnels, spécialistes, experts, et scientifiques indépendants de l'industrie.

 

Les membres de ces hubs peuvent aussi utiliser leurs propres comptes personnels pour intervenir sur les réseaux sociaux. Nous avons pu voir sur Agoravox des commentaires publiés à la suite d'articles sur les risques de la téléphonie mobile, ou sur d'autres sujets. Peu importe pour ces groupes que l'auteur d'un article soit un professionnel et qu'il signale qu'il existe des consignes de sécurité. Quand quelqu'un exige la communication des sources, c'est le plus souvent pour faire disparaître des informations qui sont gênantes pour un opérateur. C'est ce qui s'est passé pour un document sur l'interdiction d'utiliser un téléphone portable dans une station essence, ou sur un site pétrochimique, pour éviter un risque d'explosion. Là on rentre carrément dans le domaine criminel, mais ces abus ne sont pas sanctionnées par l'état. Les ONG qui fonctionnent individuellement ne sont évidemment pas organisées pour répondre à la désinformation organisée par les plateformes et officines de ces puissants groupes, qui possèdent la presse.

 

7) Les cabinets de lobbying.

Ces cabinets pratiquent surtout le trafic d'influence et sont utilisés au niveau politique pour faire passer des lois et des amendements, le plus souvent par le chantage ou en échange d'avantages, par le biais de fondations et/ou de sociétés off-shore anonymes. Les groupes industriels et leurs officines agissent désormais directement au niveau de la commission européenne à Bruxelles. Les assemblées parlementaires nationale n'ont plus aucun pouvoir, elles sont soumises à la dictature européenne que les populations supportent de moins en moins.

 

8) Les agences d'intelligence économique.

Ce sont plutôt des agences d'espionnage qui ont souvent des liens illégaux et occultes avec des membres de services gouvernementaux, quand ce n'est pas carrément des services d'espionnage. Ces officines sont spécialisées le plus souvent dans les actes illégaux, chantage, corruption, diffamation, espionnage, menaces de mort ou physiques, vols d'informations confidentielles, etc... Leurs cibles sont souvent des sociétés concurrentes, des ONG, experts indépendants, des ingénieurs, chimistes, des militaires, des politiques, etc... Les parlementaires l'ignorent, sauf qu'ils ne sont eux-mêmes pas épargnés par leurs amis industriels, certains de leurs emails peuvent être détournés. Les députés, sénateurs et autres, comme j'ai pu le constater, peuvent eux-aussi être espionner par l'industrie et les opérateurs, comme le savent certaines autorités que j'avais alertées à l'époque sur la base d'un constat d'huissier.

 

6°) Conclusion.

Comme nous avons pu le voir ici, les conspirationnistes sont plutôt du côté de la politique et de l'industrie. La situation des français n'est pas prête de s'améliorer, par contre le monde politique ne verra pas lui ses avantages diminuer. Quand on voit l'état de la France, on se dit que ceux qui sortent des grandes écoles sont un handicap pour notre économie. On ferait mieux de balayer devant notre porte, avant de dénoncer la corruption dans les autres pays.

 

Marc Filterman

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 8 octobre 2015 13:43

    Excellent article. Merci


    • Marc Filterman 8 octobre 2015 15:03

      @troletbuse - Merci pour votre commentaire -
      Je ne m’attendais pas à ce que cet article soit aussi rapidement publié. Je n’ai pas eu le temps de mettre les affirmations pour un petit sondage.


    • Marc Filterman 8 octobre 2015 15:05

      @Marc Filterman -

      Affirmation 1 : Selon vous, il faudrait supprimer les multiples primes et avantages de nos sénateurs et députés, et toutes les caisses noires y compris des ministères.

      (Votez en haut à droit si vous êtes ok avec cette proposition.)


    • Marc Filterman 8 octobre 2015 15:08

      @Marc Filterman

      Affirmation 2 : Selon vous, il faudrait supprimer le SENAT pour faire des économies et pour faire baisser la dette de la France.

      (Votez en haut à droit si vous êtes ok avec cette proposition.)


    • Marc Filterman 8 octobre 2015 15:11

      @Marc Filterman

      Affirmation 3 : En cas de corruption des parlementaires, il serait selon vous normal de confisquer leurs biens financiers et immobiliers.

      (Votez en haut à droit si vous êtes ok avec cette proposition.)


    • Marc Filterman 8 octobre 2015 15:14

      @Marc Filterman

      Affirmation 4 : Pour vous il serait normal que les corrupteurs et les corrompus soient condamnés à de la prison.

      (Votez en haut à droite si vous êtes ok avec cette proposition.)


    • Marc Filterman 8 octobre 2015 15:15

      @Marc Filterman

      Affirmation 5 : En cas de corruption des médecins experts médicaux, il serait selon vous normal de les radier et de confisquer leurs biens.

      (Votez en haut à droit si vous êtes ok avec cette proposition.)


    • Marc Filterman 8 octobre 2015 15:19

      @Marc Filterman - et enfin la dernière affirmation de ce petit sondage.

      Affirmation 6 : Selon vous, il faudrait fermer certaines grandes écoles qui nous fournissent les membres de notre élite politique, et dont nous voyons les résultats économiques, sanitaires, environnementaux, et cela tous les jours.

      (Votez en haut à droit si vous êtes ok avec cette proposition.)


    • dobertou 9 octobre 2015 01:12

      @Marc Filterman
      J’adore votre article, car il nous en apprend beaucoup sur des chiffres que le presse nous dissimule comme vous le dites. En plus je ne savais pas que les socialistes voulaient encore taxer les français, en plus les plus pauvre. Je réponds oui à toute vos propositions. Il est évident que tous ces élus se remplissent les poches lors de chaque projet immobilier. j’ai connu des anciens patrons qui se plaignaient de tous ces problèmes de commission, dont la presse na parle plus.
      La preuve en est la construction de tous ces aéroports inutiles qui ont appauvri les contribuables pour enrichir des élus de tout bord. Cet aéroport de Nantes est un scandale, où là encore certains vont s’enrichir. j’espère que cash investigation va s’y intéresser et nous livrer les noms des profiteurs de cette gabegie. 


    • Pyrathome Pyrathome 8 octobre 2015 14:30

      Très beau plaidoyer, toutefois, vous faites une erreur, il n’y a pas de « conspirationnistes » mais seulement des conspirateurs, des comploteurs, des faiseurs de false flag, des menteurs et des manipulateurs ainsi que tout son cortège d’idiots utiles complices.....
      conspirationnisme  : mot qui n’existait pas et introduit au dictionnaire il y a seulement quelques années, c’est le remake de l’hérétique parano cerveau malade cher à Staline pour faire taire les dénonciations du système.....


      • foufouille foufouille 8 octobre 2015 14:35

        En France il y a les bons et les mauvais morts dont personne ne parle, POURQUOI ?

        - Loin devant les 3.000 morts sur la route, où on a des radars à vendre, nous avons :

        - 10.500 morts/an par suicide, on a le même chiffre depuis 5 ans, pas de radar à vendre.

        - 30.000 à 40.000 morts/ an selon l’association ’’Le lien’’ suite à des erreurs médicales, mais ici il n’y a pas de radar à vendre. 10.000 décès sont jugés évitables selon le ministère de la santé (Chiffres juin 2012)

        - 350.000 à 460.000 victimes sont hospitalisées suite à des effets secondaires graves par an, chiffre 2011, dont 120.000 à 190.000 au moins pourraient être évitées.

        - 150.000 nouveaux AVC par an, en 2013

        - 130.000 hospitalisations suite à accident neuro-vasculaire (ministère de la santé), AVC toutes les 4 minutes, ils ont augmenté de 16,5% entre 2002 et 2010 :

        - 110.000 hospitalisations pour AVC.

         20.500 hospitalisations pour accident ischémique transitoire (AIT).

        500 morts/jour par maladies cardiovasculaires (chiffre fondation de France)

        9.625 morts par hémopathies malignes (leucémie) par an, chiffre officiel de 2003.

        3300 nouveaux cas de leucémie lymphoïde en 2010

        370.000 nouveaux cas de cancer par an, soit plus de 1000 nouveaux cas par jour

         ?????????????

        faut chercher un peu plus loin.


        • liberty1st liberty1st 8 octobre 2015 14:48

          Très instructif. Pouvez vous nous donner les sources concernant le chiffrage des différents morts (autre que la route) par an en France ?
           
          Merci.


          • Marc Filterman 8 octobre 2015 15:32

            @liberty1st - Vous pouvez prendre les émissions sur Allo Docteur sur France 5 vers 14H où parfois certains invités se lâchent et font des révélations gênantes. Comme je l’ai précisé dans l’article, pour les morts dans les hôpitaux, les chiffres viennent aussi bien du ministère que de l’association « Le Lien », et des associations sur les suicides. Ce qui est surprenant, c’est que les chiffres soient aussi peu à jour, y compris pour les disparitions d’enfants en France. L’impression que nous avons, c’est qu’on a le droit de parler des morts sur la route, mais en revanche, il faut pas parler des suicides, des erreurs médicales, des disparitions, qui souvent alimentent les réseaux d’esclavages sexuelles européens, puisque l’europe a permis la disparition de toutes les frontières, et l’extension des mafias, y compris politiques.


          • foufouille foufouille 8 octobre 2015 15:45

            si tu prends plus de 4g de paracétamol par jour qui est en vente, tu auras un accident ’médical".
            pour le suicide, tu peut pas faire grand chose, etc.


            • zygzornifle zygzornifle 8 octobre 2015 17:05

              il faudrait que les politiques avant de se présenter fassent 5 ans de prison préventive pour toutes les malversations dissimulées ....


              • Marc Filterman 16 novembre 2015 02:03

                @zygzornifle
                Très drôle, j’avais pensé que certains aurait du plutôt passer devant le psychiatre avant d’ être définitivement nommé.


              • ddacoudre ddacoudre 9 octobre 2015 01:07

                bonjour marc
                Les français ont été réduits à l’esclavage pour financer tous les gaspillages et avantages de nos parlementaires, ministres, et de nos hauts fonctionnaires

                dommage, je me suis arrêté a cette phrase, ce n’est pas sérieux ni comme analyse politique n’y comme analyse socio-économique. c’est le capitalisme qui réduit les salariés à l’esclavage pas l’état, sauf quand des citoyens votent pour des représentant qui défendent le capitalisme dans ce cas ce sont les citoyen qui sont responsables de leur propres maux.

                cordialement


                • dobertou 9 octobre 2015 01:22

                  @ddacoudre 
                  si si, il est sérieux. Vous ne devez pas payer d’impôts directs et indirects vous, car sinon vous ne feriez pas ce genre d’affirmation. Comme je l’ai dit plus haut, ce n’est un secret pour personne que de nombreux élus touchent d’une façon ou une autre des commissions. J’ai connu par le passé des patrons qui se plaignaient de ce système, sauf que Filterman a raison quand il dit que la presse est sous contrôle. Quand vous construisez une piste de béton, une autoroute, une portion de TGV ou de tramway, vous êtes naïf au point de croire que personne ne touche des commissions ; allons donc.


                • Marc Filterman 9 octobre 2015 21:14

                  je vois que vous avez connu du monde dans le domaine du bâtiment, sauf que rien n’a changé depuis. Les groupes on les moyens de s’en sortir, en revanche les PME, artisans, et ceux qui sont au RSI sont écrasés par les charges, résultats, tous ceux que nous connaissions ont déposé le bilan cette année. Il y en a qui payaient plus de charge, qu’ils n’avaient de rentrées, jusqu’à 2500 à 3000 euros/mois (eh oui) de RSI pour 200 à 250 euros max par jour, mais ces gens là, la presse ne leur donne pas la parole. On a encore vu cette semaine France 2 au service du pourvoir, venir nous vanter les créations d’entreprises, cela fait baisser les chiffres du chômage par incitation, mais les journalistes des JT ont oublié de nous dire comment se terminait l’aventure, liquidation, hypothèque sur les biens, et pour finir SDF. Elle belle l’information de la presse libre, au service du pouvoir politique. Vous comprenez pourquoi le nombre de SDF augmente maintenant.Eh oui l’état pourrait être attaqué pour le viol d’un des articles de sa constitution que personne ne connait.


                • dobertou 11 novembre 2015 00:12

                  @Marc Filterman, oui et on peut dire que ce monde là n’est pas très propre.
                  Ce pays est de plus en plus corrompu, heureusement que je suis à la retraite, ce la devient intenable, les PME ne peuvent plus tenir avec toutes ces règles et magouilles.
                  Il est intéressant de voir que plus personne dans les médias ne parlent des affaires de corruption dans le bâtiment et sur les grosses structures comme la construction des gares, aéroport, autoroute, tunnel et tout le reste. C’est là que certains font leur beurre, y compris chez les élus, mais on ne peut jamais rien prouver. Peut être un nouveau scandale éclatera dans le future, surtout que ce pays est ruiné.


                • Marc Filterman 16 novembre 2015 01:56

                   @ddacoudre
                  Vous ne pouvez pas cautionner mon article si vous êtes un élus ou haut fonctionnaire.
                  Quand je vois qu’au CSA ils trouvent qu’ils ne sont pas assez payé quand ils touchent 9000 euros par mois, il y a un sérieux problème.
                  Je vais prendre un seul exemple, les agriculteurs ou éleveurs travaillent combien d’heures par semaine, pour toucher des clopinettes, car étouffés par les charges.
                  Vous avez chez eux 600 suicides par an, mais 0 suicide à l’assemblée, 0 suicide au sénat, 0 suicide au CSA, etc...
                  Quant à ceux qui sont au RSI, ils se retrouvent à payer entre 2500 à 3000 euros de charge par mois, même quand ils gagnent que 250 euros/jour, sans parler des autres charges qu’ils doivent payer, taxes locales, CGS, impôt assurance, etc... Nos journalistes qui n’informent plus, mais désinforment régulièrement, ils nous disent nous avons x français à se mettre à leur compte, sauf qu’ils oublient de nous dire combien ont arrêté leur activité, car ils n’arrivaient plus à payer les charges et taxes, combien sont retournés chez leurs parents, combien ont fini SDF, combien se sont suicidés, etc... en plus le nombre de suicide n’a pas bougé, BIZARRE NON
                  C’est vrai que la vérité dérange.
                  Cordialement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès