Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les coupeurs de têtes

Les coupeurs de têtes

Certains considèrent parfaitement anecdotique la révélation de l’existence d’un « mur des cons » dans les locaux du syndicat de la magistrature. Ce serait l'image d'une simple de "blague de potaches" à prendre avec humour et sans conséquences. Pourtant, il ne s’agit pas d’étudiants, mais de magistrats en exercice et les locaux qui hébergent le syndicat de la magistrature appartiennent au ministère de la Justice. Au terme d’une convention qui régit ce prêt, le ministère possède un droit de regard sur son utilisation : on peut donc comprendre que Madame Taubira demande quelques éclaircissements au Conseil Supérieur de la Magistrature. Ajoutons que ce syndicat vit largement des subsides publics.

Passons sur le fait que seuls des personnalités de droite (ou presque) ont eu droit à l’honneur de l’affichage. Même si la "connerie" est à priori partagée ; il est notoire que le SM est une véritable courroie de transmission de gauche et cela ne date pas d’hier. "C’est ce syndicat, qui avait appelé à voter François Hollande à la dernière élection présidentielle. Est-ce tout à fait normal, dans un État de droit, que les magistrats puissent afficher et revendiquer leur idéologie politique ?" C’est ainsi.

Déjà plus choquant sont les adjectifs retrouvés sous les « bobines » des heureux nominés. Ainsi celui d'Alain Bauer s'orne de la mention « alerte à la grippe porcine ». Utilisé pour d’autres, disons plus à gauche, ces "adjectifs" risqueraient d'être déclassés, tombant du registre humour à celui de l’injure. Ils seraient susceptibles de rejoindre la provocation « néo-fasciste » et le délit passible de sanctions judiciaires.

Plus grave encore, figure sur le « mur » le visage du père d'une victime de l'assassin Guy Georges "sous prétexte qu'il avait approuvé Sarkozy sur le problème de la rétention de sûreté". Ce père de victime souhaitait faire en sorte que d’autres femmes ne subissent pas le même sort que sa fille. "Il avait notamment œuvré pour que la France rattrape son retard en terme de fichier génétique du crime sexuel". Aucune pitié donc, même pour la détresse compréhensible, voire irrationnelle mais digne d’un père.

Enfin, et ce n’est pas le moindre des errements, c’est une liste que l’on dresse. Nous connaissons tous les abominables réminiscences des « listes » ... Dans ce contexte, il est rassurant d'entendre certaines voix de gauche condamner le Syndicat de la magistrature : "Pas supportable", dit Bartolone ; elles sont peu nombreuses mais existent. Mélenchon ne se risque pas dans ce registre de la condamnation, au contraire ; c'est dire le radicalisme du SM !

Pensons enfin, que "dans notre pays le seul professionnel totalement irresponsable est le juge". N’y aurait-il pas, de la part de « personnages » tellement avides d’indépendance, la recherche effrénée d’un pouvoir qu’ils jalousent et sur lequel ils s’acharnent souvent. Pourquoi pas ? Mais alors il faudrait qu’ils en passent par une démocratie qu’ils ne peuvent « condamner », celle de la responsabilité devant le peuple qui peut aussi couper les têtes dans des urnes. Ce n'est pas Mélenchon qui pourrait dire le contraire.

Le BLOG


Moyenne des avis sur cet article :  2.37/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 29 avril 2013 17:18

    Bonjour, Jlhuss.

    Votre combat n’est pas le bon : ces locaux appartiennent au domaine privé d’un syndicat et ce qui est le plus choquant dans cette affaire est avant tout que ce fameux « mur des cons » n’aurait jamais dû être filmé et faire l’objet d’une telle publicité.

    Il est d’ailleurs probable que tous les magistrats syndiqués au SM n’approuvaient pas ce type de récréation-défouloir, en forme de protestation contre les errements de la politique judiciaire de Sarkozy.

    Quoi qu’il en soit, il est évident que cela ne doit pas engendrer de doutes sur l’impartialité des membres du SM dans l’exercice de leur fonction judiciaire. Non qu’il n’y ait pas, au sein de ce syndicat, quelques exaltés probablement plus enclins à serrer la vis à des adversaires politiques, mais ni plus ni moins que dans les forces de police ou l’administration fiscale.


    • oncle archibald 29 avril 2013 19:45

      Fergus j’essaie d’imaginer votre commentaire et celui des zélus , têtes pensantes et gourous de gauche si jamais un syndicat de magistrat de droite avait fait un mur de cons avec des personnalités politiques de gauche ... 


      Houlà ! Je me demande si on aurait échappé à des manifestations monstres dans les rues et au rétablissement exceptionnel de la peine de mort pour des gens qui prétendent juger les autres et qui font preuve d’une telle turpitude ......

    • Fergus Fergus 30 avril 2013 09:15

      Bonjour, Oncle Archibald.

      Vous vous trompez, j’aurais écrit exactement le même commentaire.


    • bnosec bnosec 30 avril 2013 12:39

      Fergus, vous êtes tellement endoctriné que vous en êtes arrivé à croire que vous pensez par vous même, c’est effrayant !


    • Traroth Traroth 30 avril 2013 16:28

      « vous en êtes arrivé à croire que vous pensez par vous même » : Ah, parce que vous ne pensez pas ce que vous écrivez ici, vous ?


      Personnellement, j’ose espérer que ceux qui commentent, sur Agoravox ou ailleurs, pensent au moins ce qu’ils disent, c’est quand le minimum d’honnêteté intellectuelle qu’on peut demander. Je me demande ce qui se passe dans votre tête...

    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 29 avril 2013 17:39

      QU’ILS EN COUPENT A COMMENCER PAR TOUT ELU EN CONFLITS D INTERETS ET MIS EN EXAMEN

      un vrai mur DE CONS

      l ’ump reagit car ils perdraient tous leurs tetes


      • FritzTheCat FritzTheCat 29 avril 2013 17:46

        Que ce local soit privé ou pas, ce mur des cons signe très simplement le fait que la magistrature est totalement gangrénée et parasitée par une clique notoirement influente. Clique dont mèmère Taubira s’est entourée et qui en conséquence influence de façon très directe et nuisible les choix politiques et les orientations de la justice alors que celle ci devrait totalement impartiale.

        SM doit être dissout.


        • Scual 29 avril 2013 17:54

          Il est absolument honteux que des personnes aient des opinions ou pire qu’elles osent en plaisanter.

          Je pense qu’on devrait généraliser le procédé et mettre des caméras dans tout les lieux privés afin de s’assurer que personne n’exprimera jamais d’opinions sur personne et bannir l’humour et la dérision de l’humanité.

          Vive la dictature, vive le totalitarisme et l’État policier amoral. A bas l’humanité !


          • escoe 30 avril 2013 11:14

            Il est absolument honteux que des personnes aient des opinions ou pire qu’elles osent en plaisanter.


            J’ai chez moi un mur des cons où figure en bonne place le portrait de mon député UMP. Dois je l’enlever en dépit du fait que la connerie du dit député fasse l’unanimité jusque dans son propre parti ?

          • Le péripate Le péripate 29 avril 2013 17:56

            Presque aussi intéressante a été la réaction du syndicat SNJ-CGT de France 3, qui est aussitôt monté au créneau pour dénoncer l’affreux journaliste délateur.... qui a été aussitôt convoqué par sa direction aux ordres.


            Les mêmes qui encensaient les méthodes un peu particulières du trokskiste Pleynel...

            Deux poids, deux mesures....

            On parle bien de justice.

            • Scual 29 avril 2013 22:19

              La différence est que ce n’est pas un journaliste qui a fait des enregistrements dans l’affaire Bettencourt mais quelqu’un d’autre et qui les a fourni à Médiapart qui n’avait plus d’autres choix que de les publier, la loi ayant été violée de manière extrêmement grave.

              Ici un « journaliste » a violé toutes les règles de base du journalisme et même il me semble la loi dans l’unique but de nuire en volant des images privées et en les utilisant à des fins politiques, de manière dissimulée et alors même que rien d’illégal ou même à caractère publique n’a été commis... bref une violation pure et simple du droit à la vie privée du même niveau que de mettre une caméra dans des W.C.

              Voila ce que sont les « journalistes » des grands médias aujourd’hui, des agents au service du pouvoir.


            • Le péripate Le péripate 29 avril 2013 23:51

              Vos hypocrites condamnations ne font pas illusions, et renforcent même le profond sentiment de dégout que cette gauche à la moraline inspire de plus en plus.....


            • bnosec bnosec 30 avril 2013 12:43

              « Ici un « journaliste » a violé toutes les règles de base du journalisme »

              Oui c’est affreux ! Un journaliste a informé !
              Brrr ça fait froid dans le dos...


            • Mycroft 30 avril 2013 13:22

              Non, informer, c’est donner des informations qui concernent la vie publique.

              Le journaliste n’a pas informé, il a violé la vie privée des membres d’un organisme.

              Il n’y a pas de vie privée financière, il y a une vie privée idéologique. On est libre de trouver con qui on veut. Pas de violer la loi.


            • Traroth Traroth 30 avril 2013 16:31

              Avant de continuer, péripate, j’aimerais bien que vous nous expliquiez où est le mal dans cette histoire, selon vous. Parce que faire des comparaisons oiseuses avec les « affaires » politiques, c’est rigolo et tout, mais je n’en vois pas du tout la pertinence...


            • cevennevive cevennevive 29 avril 2013 18:05

              Bonjour à tous,


              Personnellement, je pense que ce mur des cons est une plaisanterie de corps de garde. Il existe vraiment puisqu’il a été photographié, mais dans un local privé où chacun peut se permettre de « penser ce qu’il veut » de son prochain.

              Il a existé beaucoup de ces « trombinoscopes » dans les salles des profs, dans les salles de comités d’entreprise, dans les salles de repos des employés de sociétés ou de clinique, etc.

              Croyez-moi, j’en ai vu. Et c’était plutôt amusant (à condition de n’y être pas mentionné).

              Bien entendu, ce n’était pas des juristes ainsi exposés (qui ont, pour certains, la science infuse...) mais des élèves difficiles pour les uns, des cadres imbuvables ou des médecins caractériels pour d’autres.

              Il me semble que cette affaire a largement dépassé le cadre du fait divers.

              D’autant plus (et là, certains seront d’accord avec moi) que de pareils murs auraient le mérite de forcer certains à se remettre en cause. Non ?

              Cordialement.

              • escoe 30 avril 2013 11:21

                il aurait fallu qu’il y ait des photos de parents de patients décédés à la place de celles de médecins caractériels


                Le parent de la victime est un cas très particulier puisqu’il est animateur de l’Institut pour la Justice, officine UMP qui passe sont temps à dénoncer le laxisme des juges surtout vis à vis des nègres et des bicots comme disent leurs militants.



              • gaijin gaijin 29 avril 2013 19:13

                on vit dans un beau pays
                un chomeur qui s’immole par le feu ne gène que 5 minutes
                et une catégorie de gens s’indigne de la désespérance des catégories les plus aisées obligées de choisir l’exil fiscal pour sauvegarder un patrimoine gagné a la sueur du front des autres ......
                et des députés n’admettent pas que la police leur impose de respecter des règles
                et dans l’hémicycle un sourire suffit a provoquer un pugilat
                ................

                ces mêmes personnes se drapent dans leur vertu ( version string ) pour une blague lourdingue dans un local privé ........

                bon ok ce n’est peut être pas un si beau pays mais c’est la france et la france on l’aime ou on la quitte ......
                remenber :
                http://www.youtube.com/watch?v=1ODCf7J8L0o

                et cassez vous .......


                • leypanou 29 avril 2013 19:28

                  On peut reprendre tous les arguments avancés par l’article, mais je ne prendrai que celui-ci :

                  « Ce père de victime souhaitait faire en sorte que d’autres femmes ne subissent pas le même sort que sa fille  » : voilà le genre de propos qui fait qu’on mérite vraiment sur ce mur. Honnêtement, vous croyez vraiment qu’en bouclant indéfiniment un personnage tel Guy George, les autres femmes ne subiront plus le même sort que sa fille ? Pendant que vous y êtes, pourquoi ne proposeriez vous pas vous aussi le rétablissement de la peine de mort, ainsi les criminels dangereux ne coûteront plus rien à l’état une fois leur procès prononcé, à savoir la peine de mort ?

                  Les peines dissuasives n’existent pas et n’existeront jamais : seuls les fatigués de cerveau sont incapables de comprendre cela.


                  • oncle archibald 29 avril 2013 19:49

                    Allez Guy Georges, ne péchez plus et allez en paix ....

                    Et vous le père de la victime, à votre place, au cimetière avec des fleurs, et surtout fermez là, on ne supporte plus vos jérémiades ...

                  • Traroth Traroth 30 avril 2013 16:33

                    @leypanou : avec des raisonnements de ce genre, on se demande même POURQUOI on s’embête à chercher les criminels, à les juger et à les punir. De toutes façons, il y aura d’autres criminels, pas vrai ?


                    Le fatalisme n’est pas une bonne méthode pour diriger un pays. Ou même sa propre vie, d’ailleurs...

                  • Le péripate Le péripate 29 avril 2013 20:06

                    Amusante aussi l’excuse du lieu privé, et qui dénote clairement une méconnaissance du droit.

                    Comme un restaurant, qui est un lieu privé qui acueille du public , un local ou on fait patienter des journalistes n’est plus tout à fait privé. D’ailleurs quand des journalistes volent des documents dans les locaux du FN, on applaudit...
                    Bon ceci dit ce n’est une révélation pour personne, sauf ceux qui se bouchent les yeux et les oreilles. Il y a la « harangue Baudrot », qui n’a jamais été sanctionné, il y a le fait que le SM, avec d’autres dont pas si curieusement que ça la CGT finances sont les fondateurs d’ATTAC...

                    C’est ça le gramscisme, l’infiltration de tous les lieux de pouvoirs et de fabrique de l’opinion, pour faire la révolution contre le peuple si nécessaire.

                    • Traroth Traroth 30 avril 2013 16:37

                      « D’ailleurs quand des journalistes volent des documents dans les locaux du FN, on applaudit »


                      Vous continuez vos raisonnements idiots. Quand les documents de partis politiques contiennent des informations scandaleuses, on applaudit. A cause des informations. Là, il s’agit d’une affaire privée, sans implication publique. Il n’y a rien de scandaleux que des gens, y compris magistrats, aient une opinion sur les, par exemple, des hommes politiques. C’est même leur droit. Et ils ont aussi le droit d’exprimer en privé cette opinion, même si le devoir de réserve lié à leur fonction leur interdit d’en faire état publiquement. Comparaison n’est pas raison.

                    • lemoncitron lemoncitron 29 avril 2013 21:55

                      Je suis attéré par les réactions... Putain, où est l’empathie ? 


                      S’en prendre è des hommes (il y a deux pères d’enfants sauvagement assassinés sur ce tableau) qui ont subi ce qu’il peut y avoir de pire dans la vie d’un être humain, c’est à dire perdre son enfant dans des circonstances aussi atroces, et justifier cela, ça fait froid dans le dos. Aucune compassion, le dogme avant tout !

                      Le militantisme et le dogmatisme mènent aux pires extrêmes à voir ce que je peux lire ici.

                      Quant à l’argument du local privé, franchement... Qui croira qu’aucun journaliste ne l’a jamais fait ? Les infiltrés, en immersion et autres émissions fonctionnent sur ce principe et là, miracle personne ne trouve à y redire. Ah évidemment quant ça arrive à des camarades, ça devient du fachisme. Pffff...

                      Je ne parle même pas du cameraman qui a « balancé » son collègue. Il arrive à se regarder dans la glace ? 

                      Le seul truc amusant dans l’histoire, c’est de voir les polpotiens du syndicat Saloperie Magistrale inviter des journalistes dans ce local et, persuadés d’être avec des gens de leur bord, laisser bien en vue l’infect tableau.

                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 avril 2013 15:39

                        Moi aussi je suis atterré. D’autant plus que je vois, parmi les commentateurs qui excusent l’ignoble mur (où sont deux parents d’enfants assassinés dont l’expression de la douleur n’était sans doute pas « politiquement correcte » ?) des commentateurs habituels d’Agoravox que je trouvais plutôt sages (Fergus, cevennevive...)


                      • cevennevive cevennevive 30 avril 2013 16:56

                        Bonjour Pierre,


                        Que savez-vous, Pierre, de la teneur réelle de ce mur ?

                        Vous savez ce que l’on vous en a dit dans les médias ou dans les commentaires, ce que l’on vous a montré en photo. C’est tout.

                        Etes-vous de ceux qui croient tout ce qui passe dans l’actualité journalistique ?

                        Ne jugez-vous le monde qui vous entoure que par ce que l’on vous en dit ?

                        Réfléchissez. Si certaines personnes apparaissent sur ce mur dont vous désapprouvez la présence, ne serait-ce pas une sorte de manIpulation ? Ne serait-ce pas, justement, pour que les bien-pensants s’enflamment ?

                        Si ce petit problème sans importance dans la vie de la France en est venu à prendre tant d’ampleur, ne pensez-vous pas qu’il est peut-être un peu provoqué ? Non ?

                        Cordialement.

                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 avril 2013 18:05

                        Bonjour cevennevive, et merci pour cette incitation à réfléchir plus avant.

                        Mais c’est justement le traitement journalistique de ce que je nomme le « gauchisme d’extrême-droite » (1) qui m’écoeure depuis des années, moi qui suis de gauche depuis toujours.

                        Je vais essayer de trouver le temps de développer un peu.

                        Cordialement.





                      • cevennevive cevennevive 30 avril 2013 18:40

                        Pierre, je viens de lire votre article. A l’époque je n’étais pas sur AV car, dans mon village, nous n’avions pas l’internet...


                        D’accord avec vous sur la plupart des observations, cependant, celle-ci :

                        « Ils soutiennent ceux qui veulent supprimer la liberté de penser et de s’exprimer et ils se disent de gauche »

                        peut s’appliquer, je crois à la plupart des partis politiques, ou des religions.

                        Et s’ils ne veulent pas faire montre d’une autorité trop réductrice, en catimini, ils « orientent » la pensée avec des artifices pour provoquer des divergences et des polémiques virulentes.

                        Je me demande donc, si, pour ce problème précis, ce n’est pas un peu le cas...

                        Bonne soirée.

                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 1er mai 2013 16:04

                        cevennevive

                         

                        Si ce mur m’indigne tant c’est qu’il est particulièrement représentatif de la longue dérive de la Gauche, ma famille politique de toujours.

                         

                        J’étais très heureux, il y a quelques décennies, d’entendre des jeunes militants de gauche dire leur choix d’entrer dans la magistrature pour tenter d’y faire cesser la bien réelle "justice de classe". Ceux de ce syndicat ont complètement déformé la noble intention et ont décidé que les condamnables pouvaient être devinés et désignés à l’avance : bourgeois donc coupables par nature, non engagés contre le système donc forcément coupables. Ils ont glissé d’une volonté de justice réelle au sinistre conformisme stalinien.

                         

                        Beaucoup ont pareillement glissé dans l’enseignement, dans la sociologie, dans la philosophie, dans le journalisme… Mais c’est là où doit être rendue la justice que la dérive est la plus révoltante.

                         

                        Je suis d’une génération qui a vu des tricheurs insister sur le sens des mots, et sur la nécessité de le respecter. De dérive en dérive c’est le sens des mots par eux déformé qu’ils exigent qu’on respecte, au point de suggérer que ceux qui ne se soumettent pas à leur déformation soient condamnés en « Justice ».

                         

                        J’ai souvent dit mon écoeurement devant leur démarche très significative contre Robert Redeker critiquant sévèrement l’islam : islamophobe donc coupable. C’est qu’ils ont avant cela pris cette odieuse décision : islamophobie égale racisme égale xénophobie. Vous pourrez constater que l’ignoble tricherie est toujours scrupuleusemnt respectée par de nombreux journalistes néo-conformistes, carpettes d’un nouveau genre, adhérents d’un nouveau négationnisme, « le bon », celui auquel tout nouveau journaliste doit se soumettre s’il veut faire carrière. 

                         

                        Pareil concernant le mot racisme lui-même : il ne saurait être constaté que chez des blancs méprisant des noirs et en aucun cas dans la situation inverse. Pareil aussi pour le mot homophobie : quand, comme le racisme anti-blancs elle est hurlée par des groupes de « jeunes » (1) jusqu’à inciter très explicitement au meurtre des homosexuels, il suffit que cela soit hurlé en musique pour que ça devienne de l’art, et donc rien de condamnable.

                         

                        Les catégories étant bien en place, tout une génération de pseudo-journalistes de gauche, vrais militants sans cervelle et sans indépendance d’esprit répètent comme des robots les plus manifestes contre-vérités. Souvenez-vous de ces femens agressant les pacifiques manifestants de Civitas défilant avec leurs enfants pour affirmer que ceux-ci veulent un papa et une maman. Pas besoin, si l’on est journaliste aujourd’hui respectable, y compris dans le « service public », de se renseigner vraiment : vos dossiers vous disent que Civitas c’est l’extrême-droite des cathos et que c’est Caroline Fourest qui s’y connait en la matière. Caroline était avec les femens et elle est revenue de la manif en s’indignant de l’agressivité… « du service d’ordre de Civitas », c’est donc ce flagrant mensonge qu’il faut répéter des jours durant sans réfléchir une seconde sur l’énormité de ce qu’on répète.

                         

                        Et vous savez comme moi que le journaliste Laurent Obertone, pourtant formé dans une école du nouveau conformisme et du nouveau négationnisme convenu, a décidé de négliger sa formation et de dire la réalité de la France actuelle « orange mécanique ». C’est donc lui qui, selon bon nombre de ses confrères, « doit être exécuté » comme dans la chanson de Béart.

                         

                        Et voici qu’aujourd’hui c’est le journaliste qui a fait connaître à l’extérieur le « mur des cons » qui doit être exécuté à son tour. Pas correcte la manière de donner l’information ! Comme, souvenez-vous, quand une vidéo a circulé, il y a quelques années, montrant un voyou tabassant qui il veut dans un bus terrorisé… c’était le responsable de la diffusion de la vidéo qu’il fallait punir !

                         

                        Ne vous y trompez pas. Je sais parfaitement que l’économisme mondialisé crée une situation épouvantable et qui s’aggrave chaque année. Je suis fermement pour la destruction de ce système. Mais je crois que les intellos tricheurs de la magistrature et de l’information, « gauchistes d’extrême-droite » dans leur manière d’agir, méritent plus d’être comparés à des complices de ce système à abattre qu’à des adversaires. La voie stalinienne vers le socialisme ou le « communisme » sera toujours une monstrueuse et tragique erreur.

                         

                        (1) Je ne parle pas ici de l’aversion que l’on peut avoir pour la pratique homosexuelle elle-même et qui n’a rien en soi de condamnable, je parle de la haine pour ceux qui aiment cette pratique, qui sont conduits à l’homosexualité par tendance constitutive à la naissance ou par choix ultérieur.




                      • REFLEX 29 avril 2013 22:08

                        Etes-vous déjà entré dans des locaux des syndicats de police, dont vous n’ignorez pas qu’il ya des sensibilités de droite et de gauche bien marquées ?
                        Vous y verrez des choses étonnantes.
                        l’idée « amusante » du lieu privé n’amuse que vous.
                        Tout comme dans la plupart des conventions passées avec les syndicats dans les entreprises, il y a des réserves établies, mais le local est effectivement un lieu dont la pleine jouissance est attribuée au syndicat .
                        Puisque vous semblez parler de méconnaissance du Droit à l’égard d’articles précédents, il serait bien que vous révisiez un peu ce qu’est le principe de le jouissance d’un local ou immeuble quelquonque....
                        Pour le reste de votre intervention, je suis bien d’accord avec vous, dans le sens
                        que l’on essaie de fabriquer / formater les opinions, pour mieux inféoder les masses n’appartenant pas à l’Oligarchie dirigeante, en France aujourd’hui mais avec une explosion mondiale dans le cadre de ce qui serait le Nouvel Ordre Mondial prôné par des personnalités bien connues .....et qui nous rapprochera des principes évoqués dans 1984 et Big Brother !
                        En l’espèce, il avait été expressément demandé au journaliste de FR3,( d’ailleurs très marqué politiquement ), de ne pas prendre de photos à l’intérieur des locaux : ce dernier non seulement n’a pas respecté la demande, mais il a ensuite divulgué la video du « MUR », ce qui aggrave son cas.
                        Chacun peut avoir des convictions, et je ne vois pas pourquoi les magistrats - de gauche ou de droite - n’auraient pas la capacité à juger non en opportunité, mais en droit, et en tout objectivité !
                        et que messieurs les paparazzis aillent répondre eux-mêmes de leurs exactions.

                         


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 avril 2013 00:13

                          Les tribues de Bornéo coupaient les tetes avant de les réduire.
                          Nous les réduisont vivantes, et plus besoin de les couper .


                          • Inquiet 30 avril 2013 10:26

                            Qu’on le veuille ou non, qu’on soit offusqué ou non, que le fait que des victimes soient affichées en un même lieu que de véritables connards,

                            entreprendre un quelconque « procès en sorcellerie » de ces syndicalistes,
                            reviendrait à reprocher à Monsieur Dupont (alias Monsieur Toutlemonde) de mater du porno crade jubilant de voir la grosse Gretchen en bas résille le fouet à la main et de se faire prendre « la main dans le sac ».

                            Nous avons tous le droit de penser que Monsieur Dupont est un obsédé pathologique mais nous n’avons pas le droit d’exiger de lui de revoir ses « hobbys » dans sa sphère privée.

                            Monsieur Dupont est peut être d’ailleurs un flic de la brigade mondaine, allez savoir ?


                            • colza 30 avril 2013 12:06

                              « Certains considèrent parfaitement anecdotique la révélation de l’existence d’un « mur des cons » dans les locaux du syndicat de la magistrature.  »

                              Anecdotique ? Chais pas, mais j’aime bien... smiley

                              • bnosec bnosec 30 avril 2013 12:49

                                Les réactions des endoctrinés bien pensant sont jouissives : on trouve des excuses, on s’en sort par une pirouette ou blagounette, on relativise. Aucunes de ces personnes si promptes à dénoncer et à s’indigner à tout va n’y voit un problème.
                                C’est tellement révélateur de leur mauvaise foi qu’on hésite à en rire ou à en pleurer. C’est assez effrayant finalement.


                                • Traroth Traroth 30 avril 2013 16:39

                                  Vous en dites trop ou pas assez. Commencez par nous expliquer où est le problème selon vous, et après on en reparle...


                                • arnulf arnulf 30 avril 2013 13:25

                                  Mon pôvre ami,

                                  Les magistrats sont, n’en déplaisent à vous et à Jhuss, des hommes clairement des êtres humains qui pour certains ont des idées de gauche et d’autres des idées de droite. Détail importants se sont des citoyens avec droit de vote etc.. Ils prennet position.
                                  Les idées de gauche choquent venant de défenseurs de la société telle quelle est. Elles sont en contradiction avec ce qu’attend le pouvoir de serviteurs zélés et serpillières.
                                  Les défenseurs de la société telle qu’elle est, eux, ne s’exprime pas de la même manière puisque qu’ils sont partie prenante de la société actuelle et intégrés à la classe dirigeante. Ils marient leurs fils et filles avec des fils et filles des membres de la caste dirigeante.
                                  Ils peuvent cracher sans problème sur les travailleurs, les syndiqués, les violées, les sans papiers etc.. puisqu’ils font ce que le pouvoir attend d’eux.
                                  En l’espèce l’UMPS n’est pas contente car des magistrats pensant par eux-mêmes et affichant sur un mur défouloir leur dégout de certains politiques ou journalistes vont preuvent d’indépendance d’esprit. Horreur !!
                                  Le journaliste a été conduit dans le local par un magistrat qui ne fait pas de politique. La vaste blague tout le monde sait qu’autour d’une table celui qui dit ne pas faire de politique est systématiquement à droite !
                                  Vous nous prenez pour ce que nous refusons d’être.


                                  • bnosec bnosec 30 avril 2013 13:49

                                    Si ils faisaient vraiment preuve d’indépendance d’esprit, les têtes sur le mur seraient plus diversifiées. Ils font au contraire preuve d’un dogmatisme incompatible avec leur fonction.


                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 avril 2013 15:54

                                    Pas très important les votes mais, ici, très surprenant : je vote moins au commentaire d’arnulf et ça affiche un point de plus ; je vote plus au commentaire de bnosec et ça affiche un point de moins !

                                    Anomalie que j’avais cru constater déjà plus haut, mais j’avais mis ça sur le compte d’une mauvaise manip de ma part. 

                                  • Radix Radix 30 avril 2013 16:00

                                    Bonjour Pierre

                                    Eh bien vois-tu quand je vote moins à ton commentaire : cela inscrit moins !

                                    Magique !

                                    Radix


                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 avril 2013 16:11

                                    Eh bien voyez-vous, Radix, quand je mets un plus à votre commentaire ça inscrit un plus. Tout est donc pour le mieux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès