Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les Eclés ont 100 ans !

Les Eclés ont 100 ans !

Souhaitons un bon anniversaire à ce mouvement qui a contribué à la naissance de plusieurs associations éducatives comme les CEMEA et les Francas et qui continue à offrir à la jeunesse un cadre d’émancipation et de construction ;

Mettons fin aux clichés...

Le scoutisme n'est pas une vieille lune réactionnaire.

Il constitue un mouvement éducatif moderne ayant montré ses capacités pédagogiques.

Le plus vieux mouvement scout français est laïque, il va souffler en décembre ses cent bougies .

C'est à la fois le plus ancien et à la fois le plus en phase avec son temps...

Les EEDF ( Eclaireuses-Eclaireurs de France) sont fiers de leur passé et inscrivent leur action dans ce nouveau siècle où tout bouge.
 

hier, le cinquantenaire des éclés aujourd'hui le centenaire, que de changements !En 1907, l'officier de carrière britannique Baden Powel fonde le scoutisme.

Au début il s'agissait d'utiliser des jeunes scouts (éclaireurs ) comme auxiliaires durant la guerre des boers en Afrique du Sud.

A la fin de sa carrière militaire Baden Powell se met à « transformer ce qui était un art d'apprendre aux hommes à faire la guerre, en un art d'apprendre aux jeunes à faire la paix"

Pour clarifier sa pensée, il précise que le scoutisme n'a rien de commun avec les principes militaires.

En 1911 le scoutisme français a commencé à apparaître avec la fondation des Eclaireurs de France...

Ces "éclés" sont laïques( on disait : neutres),encore une "exception" culturelle héxégonale car partout ailleurs règne le cultuel.

Georges Bertier qui a lancé une troupe d'éclaireurs au sein de l'internat de l'école des Roches, le pasteur Gallienne et le lieutenant de vaisseau Nicolas Benoit sont les principaux bâtisseurs de ce mouvement de jeunes.

D'autres initiatives voient le jour et après quelques essais infructueux d'unification, trois mouvements différents se constituentr :

- les Eclaireurs français avec Pierre de Coubertin

- les Eclaireurs de France

et les Eclaireurs unionistes

L'église catholique s'oppose durant cette période au scoutisme qui risque de déchristianiser la jeunesse et de la conduire à sa déchéance sous l'influence conjointe du protestantisme et de la Franc maçonnerie !?

La hiérarchie catholique saura, notamment après la grande guerre, changer le fusil d'épaule.

La pédagogie scout s'appuie sur trois piliers : le jeu, la vie en plein air et la prise d'initiative.

Le scoutisme laïque comme les autres mouvements scouts évolueront avec leur temps.

Dans les années 30 l'uniforme « intégral » est de rigueur. Il est aussi présent dans tous les regroupements de jeunesse,socialistes et communistes compris.

Les Eclaireurs de France joueront un rôle éducatif majeur durant le Front populaire en participant à la création des CEMEA ...Qui peut mieux que le scoutisme laïque inspirer et nourrir la pédagogie des Centres d'Entraînement aux Méthodes d'Education Active ?

Les chefs éclaireurs seront particulièrement actifs dans la résistance...Certains joueront un rôle majeur comme les époux Aubrac ou l'ancien éclaireur Jean Moulin !

Dans la clandestinité, les responsables du mouvement combattront l'occupant nazi et poseront une problématique essentielle

les méthodes du scoutisme ne s'adressent qu'à une minorité d'enfants. Comment contribuer à l'éducation en mouvement de tout le peuple enfant et notamment de tous ceux qui ont souffert durant cet abominable conflit ?

C'est ainsi que naît une grande idée :

Construire un grand mouvement d'enfants nourri par les méthodes éducatives actives et créer des patronages laïques partout...Ces ancêtres des centres de loisirs offriront à des centaines de milliers d'enfants des espaces éducatifs de qualité.

C'est l'acte de naissance des Francs et Franches Camarades qui s'appelleront quelques décennies après : les FRANCAS ;

En 1964 les trois mouvements de scoutisme laïque s'unifient : les éclaireurs français, les éclaireurs de France et la Fédération française des éclaireuses constituent les EEDF ( les Eclaireuses et Eclaireurs de France)

La grande grève de mai juin 1968 et la mobilisation exceptionnelle de la jeunesse laissent plus que des traces.

Des centaines de « chefs » éclaireurs et éclaireuses s'interrogent sur l'avenir du scoutisme.

Faut-il continuer à fonctionner avec des patrouilles, des uniformes, des insignes et des chefs ?

Mais les éclés sont et restent des militants de l'enfance sensibles aux évolutions et fidèles aux grands principes :

Ce qui prime c'est de rendre les enfants et jeunes , acteurs .

C'est une fidélité à la devise : conduire l'homme à devenir le plus libre possible dans la société la plus libre possible !

Les Eclaireuses et Eclaireurs de France abandonneront l'uniforme pour une tenue plus simple : la chemise et le foulard...Les chefs deviennent des animateurs et les responsables d'équipages ( petites équipes) sont élus par leurs pairs.

Les projets de sorties et de camps sont construits dans une démarche participative réelle.

Beaucoup de groupes d'éclés poursuivent une évolution en cours depuis le début des années 60 alors que d'autres vivent là une réelle révolution culturelle.

Le scoutisme n'a pas pris de rides, il a maintenu l'essentiel en inscrivant sa pédagogie dans le troisième millénaire et si les EEDF constituent le mouvement ayant été le plus loin dans la rénovation, les autres mouvements ont eux aussi évolué...

Si l'on excepte des quelques groupes « para militaires » non reconnus par le scoutisme français, ce mouvement éducatif dans son ensemble a une fonction éducative essentielle qui s'inscrit dans une démarche d'éducation populaire.

Jean-François Chalot

 

Illustration : Hier, le cinquantenaire des éclés, aujourd'hui le centenaire, que de changements !
 


Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • CHALOT CHALOT 5 janvier 2011 18:24

    Je ne suis pas naïf.
    Je connais assez bien le sujet.
    J’ai ici parlé des Eclaireuses Eclaireurs de France, mouvement de scoutisme laïque donc sans prêtres.
    Mon interlocuteur met dans le même sac les mouvement sectaires et le scoutisme reconnu qui, même pour sa branche catholique ne peut être considéré comme un repaire de pédophiles.
    Il y eut comme dans des écoles où lieux éducatifs des cas de pédophilie.
    L’éradication a été faite .


    • BOBW BOBW 5 janvier 2011 18:49

      @ Ouallonsnous :

        Renseignez vous donc sèrieusement avant de calomnier sans savoir : vous faites une grave erreur- confusion impardonnable entre
      - Les scouts de France  organisation confessionnelle catholique voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Scouts_de_france
      et
      -Les Éclaireurs de France organisation Laïque http://fr.wikipedia.org/wiki/Eclaireurs_de_France
      Merci pour les lecteurs

      • BOBW BOBW 5 janvier 2011 19:16

        Bravo pour cet hommage à une institution publique, facteur de cohésion chez les écoliers et collégiens français de toutes origines et croyances,que, militant laïque de l’USEP pendant 30 ans au sein de La Ligue de l’Enseignement, j’ai cotoyée avec les CEMEA ,et l’OCCE.  smiley


        • pastori 6 janvier 2011 13:25

          moi tout ce qui est uniforme, l’embrigadement, les grades, les lavages de cerveau, laïques ou pas, très peu.


          surtout au niveau des enfant qui sont facilement manipulables. en tout cas, tous les anciens scouts que je connais en parlent souvent et ont été fortement marqués par cela.

          on dirait que le képi ou le béret ou l’uniforme ont la fâcheuse et bizarre faculté de donner au cerveau une sorte de dépendance qui fait accepter bien des choses.

          ce qu’accepte de subir un marine américain ( ou autre) de la part d’un sergent aboyeur est prodigieux, il n’en accepterait pas le millième d’un employeur lambda.

          un simple vigile de Carrefour ira jusqu’à tuer pour le vol d’une bière (histoire récente). de plus ils étaient 4 ! pas un n’a dissuadé l’autre !

          prenez un brave homme, donnez lui un képi de garde quelconque et il sera transformé.

          bien entendu tous ne sont pas comme ça, mais c’est constatation.

          ceci n’enlève rien au mérite de certains organismes pour leur action sociale et humanitaire

          • plancherDesVaches 6 janvier 2011 14:01

            Chalot. Si je peux me permettre...

            Les Eclaireurs, je connais aussi. Hors, il serait de bon ton, je pense, de ne pas associer les termes éclaireurs et scout.
            En effet, le terme scout a une connotation cléricale qui pue à plusieurs kilomètres.

            Alors, certes, le principe est le même avec la laïcité en plus et l’hypocrisie religieuse en moins, mais...

            Bien à toi. smiley


            • éphèmère 8 janvier 2011 15:01

              C’est scandaleux. Il n’y a pas un seul propos acceptable ici.
              Vos propos puent l’anti-cléricalisme, la méconnaissance, la haine.
              L’un des principes élémentaires du scoutisme est l’amitié et la fraternité. Vos propos sont tout le contraire.

              Les EEdF fêtent leur centenaire ? Au moins, ils auront un centenaire à fête, étant donné qu’ils n’ont pas voulu se mêler à celui du scoutisme en 2007... :->

              9 mouvements de scoutisme sont agrées comme tel par l’Etat, Guides et Scouts d’Europe compris ! Chacun d’entre eux est sérieux, et aucun ne peux être taxé de paramilitarisme (ou autre du genre). Votre méconnaissance des autres association de scoutisme d’une part et votre idéologie d’autre part vous aveugle.
              Que l’on préfère personnellement un scoutisme aconfessionnel, c’est une chose. Que l’on injurie les autres, que l’on cherche à leur mettre des bâtons dans les roues, que l’on refuse de les fréquenter... Ca en est une autre !

              Si les EEdF sont sur cette voix, le peu qu’il leur reste de scoutisme risque tout simplement de disparaitre, isolés et délaissés. Le centenaire du scoutisme s’est déjà fait sans eux... Le reste risque fort de se faire sans eux aussi.

              Ah oui, au passage :
              * Les Eclaireuses et Eclaireurs Unionistes de France, mouvement chrétien protestant de scoutisme, fêtent aussi leur centenaire en 2011.
              * Le fait de s’appeler « Eclaireur » ou « Scout » n’est pas lié au fait d’être confessionnel ou pas : les Eclaireuses et Eclaireurs Unionistes de France sont protestants. Les Eclaireuses et Eclaireurs Israélites de France sont juifs. Pourtant, ils s’appellent « éclaireurs ».


              • Ouallonsnous ? 8 janvier 2011 16:25

                Bien évidemment, éphémére, vous ecrivez vrai, que d’idéalisme naïf dans ces propos et dans l’article et les commentaires de Chalot, je ne penses pas qu’il ait eprouvé sur le terrain les situations qu’il évoque !

                Voila un bel exemple de « technocratie de bureau » qui par son aveuglement couvre et encourage les situations qu’il combat, idéologiquement j’entends !


              • CHALOT CHALOT 8 janvier 2011 16:56

                Ce n’est pas de l’anticléricalisme là, Ephémère mais l’apprécuaion que portent les six mouvements de scoutisme membres reconnus du scoutisme français sur les scouts d’Europe.
                Les scouts de France catholiques sont sur la même ligne d’analyse que moi.
                Les EEDF ont participé activement avec les autres mouvements au centenaire du scoutisme mondial en 2007 ;
                dire que le centenaire s’est fait sans eux procède de l’ignorance.
                Je ne suis pas un « technocrate de bureau » mais un militant de terrain, il suffit d’ailleurs de le constater en allant sur le blog de l’association familiale laïque où je milite.
                http://www.familles-laiques-de-vaux-le-penil.fr/

                TOUT EST TRANSPARENT ET D’AILLEURS JE SIGNE DE MON NOM SANS PSEUDO !


                • Dartagnan 8 janvier 2011 18:47

                  Dés la première phrase, vous montrez toute votre ignorance : il y a actuellement 5 mouvements membres de la fédération du Scoutisme Français : 

                  * Les scouts et guides de France SGDF (fusion des SDF et des GDF depuis 2004, 7 ans !)
                  * les éclaireuses et éclaireurs de France EEDF, votre mouvement
                  * les éclaireuses et éclaireurs unionistes de France EEUdF
                  * les éclaireuses et éclaireurs israélites de France EEIF
                  * les scouts musulmans de France SMF
                  Ca donne une idée votre rigueur et de vos connaissances.

                  Par ailleurs, où étiez-vous le 1er juillet 2007 ? Les SGDF (comme les EEIF et les SMF) étaient avec les GSE, les SUF, les ENF et la FEE (4 mouvements agréés par l’Etat non membres du SF) pour fêter le centenaire du scoutisme dans les grandes villes de France, notamment au champ de Mars à Paris. Vous avez refusé de vous mêler à cette grande fête. Dire que les autres mouvements partagent votre vision est risible quand on connait ces éléments. Vous avez certes envoyé quelques groupes à Hylands park (j’y ai rencontré les groupes de Lambersart et Troyes), mais vous avez loupé le centenaire du scoutisme. Vous n’avez jamais été aussi isolé depuis.

                • CHALOT CHALOT 8 janvier 2011 19:56

                  Ignorance non...Je parlais de la décision prise par le CNEPJ de demander de ne pas agréer ces mouvements non reconnus par le scoutisme français ( il y en avait six reconnus à cette époque)
                  Le centenaire a donné lieu à de nombreuses initiatives...Vous parlez de l’isolement des EEDF, c’est un jugement de « valeur » partial car les EEDF travaillent main dans la main avec les autres vrais scouts et aussi et c’est important avec les autres mouvements d’éducation populaire qui font de l’éducation citoyenne .


                  • éphèmère 8 janvier 2011 22:54

                    6 associations, ça date d’il y a 7 ans... Ce serait bien de ne pas revenir sur le passé sans cesse. Quel en est le but ?

                    Oui, il y a eu une époque où les Scouts de France et d’autres mouvements se sont comportés de façon dégueulasse avec les association hors fédération.

                    Mais aujourd’hui, cela à beaucoup changé. Aujourd’hui, il y a 5 associations. Et un centenaire qui est passé par là. Beaucoup de choses ont changées depuis 2004 (fusion Scouts de France et Guides de France) et depuis 2007 (centenaire du scoutisme).

                    Et non, aujourd’hui, les Scouts & Guides de France ne sont pas, très loin de là, sur cette même ligne d’analyse : ils ont travaillés avec les Guides et Scouts d’Europe et d’autres à mettre en place le centenaire et en particulier les festivités du 1er juillet. Ils ont travaillés encore avec les Guides & Scouts d’Europe et d’autres mouvement hors fédération du Scoutisme Français pour créer la CNSM, commission nationale du scoutisme marin.

                    Je plussoie la question de Dartagnan : Où donc étaient les EEdF le 1er juillet ? Par exemple : à quoi ont-ils concrètement travaillé pour organiser le 1er juillet ?

                    Les EEdF travaillent avec les autres mouvement du SF ? Oui : à mettre leur veto sur toute initiative inter-mouvement dès qu’il s’agit de travailler avec les associations hors scoutisme français et donc à bloquer toute avancée sérieuse...

                    Quant à être un « militant de terrain », c’est le terme « militant » le problème...

                    Quant à moi, je fréquente autant les instances nationales de scoutisme que « le terrain » avec ses chefs et cheftaines et ses jeunes... On peut m’accuser certainement de beaucoup de chose, mais certainement pas d’être un technocrate de bureau.


                    • Xavier Pierson 9 janvier 2011 02:15


                      « Mettons fin aux clichés » !
                      puisque c’est votre slogan, commençons par celui que vous répétez tout au long de votre article : TOUS LES MOUVEMENTS SCOUTS SONT LAÏCS !! (ou laiques si vous voulez utiliser un adjectif).
                      Les mouvements confessionnels juifs, catholiques ou musulmans aussi !

                      Vous répétez sans cesse un mot dont vous ne semblez pas connaître le sens, ce qui est assez rigolo.
                      Aucun mouvement n’étant soumis au pouvoir religieux, ils sont tous laïcs, même ceux qui se revendiquent comme fidèles à une religion en particulier.
                      Ces mouvements sont, en revanche, pour la plupart confessionnels.Ce que ne sont pas les EEdF, en effet, ce qui est sans doute ce que vous cherchiez à dire.

                      Modifiez donc votre article pour décrire la richesse de votre mouvement comme « aconfessionnel », et laissez les mots que vous ne maîtrisez pas (et certains militants politiques avec vous, ce qui vous excuse en partie) au vestiaire.

                      Quant aux mouvements paramilitaires hors du Scoutisme Français, voilà qui est une vision très réductrice du scoutisme.
                      Allons donc, la majorité des scouts en France (qui sont hors SF mais numériquement plus nombreux que ceux du SF), comme les SUF et l’AGSE, seraient des paramilitaires ?
                      Vous n’avez sans doute jamais campé avec eux.

                      Quand les ignorants veulent faire la leçon, ça finit en eau de boudin !


                      • CHALOT CHALOT 9 janvier 2011 09:39

                        Le scoutisme a beaucoup bougé. Il vit avec son temps et c’est pourquoi les éclés restent fidèles aux principes et ne travaillent pas avec les associations comme les scouts d’Europe.
                        Je connais un peu ces regroupements , nous avons eu assez souvent à régler dans les commissions ad hoc les comportements de tel chef de camp.
                        Oui beaucoup d’associations-hors scoutisme français- sont para militaires et embrigadent la jeunesse, c’est un fait indéniable.
                        La laïcité ce n’est pas l’a-confessionnel mais le respect du développement de l’enfant et de sa pensée.
                        Effectivement les associations d’origine confessionnelle ont changé d’option et ont laïcisé leur pédagogie et approche, je le consens et je suis même pas loin de penser que l’on pourrait très bien dans de nombreuses localités n’avoir qu’une association laïque au lieu de faire végéter deux ou trois groupes


                        • éphèmère 9 janvier 2011 15:08

                          >> "Oui beaucoup d’associations-hors scoutisme français- sont para militaires et embrigadent la jeunesse, c’est un fait indéniable.« 

                          Non. C’est de la désinformation. Sur les 4 associations d’envergure nationale hors scoutisme français, j’en ai connu 3. Aucun d’eux ne peux être taxé »d’embrigadement« ou de paramilitarisme. Encore une fois votre militantisme vous aveugle. Je vous invite à faire preuve d’ouverture, laisser de côter les a-priori, et à aller voir sur le terrain au sein d’une unité scoute. Oui, les pratiques sont aux antipodes de celles des EEdF... Mais les EEdF détiennent-ils vraiment la vérité absolue en terme de scoutisme (pour le peu de scouts qu’ils ont). Ce serait bien de se poser cette question aussi...
                          D’ailleurs, pouvez vous citer un seul exemple concret et qui soit généralisable à l’ensemble de l’association (et pas localisé à un seul groupe) ?

                          >> »La laïcité ce n’est pas l’a-confessionnel mais le respect du développement de l’enfant et de sa pensée.« 

                          Pour »respecter le développement de l’enfant et de sa pensée", il faudrait commencer par ne pas l’embrigader dans des pensées laïcardes et haineuse envers les autres mouvements de scoutisme, et le laisser découvrir et se faire une opinion par lui-même...

                          >>Effectivement les associations d’origine confessionnelle ont changé d’option et ont laïcisé leur pédagogie et approche

                          Ben il faudrait se mettre à jour... Depuis 2-3 ans en effet, les associations -y compris dans la fédération du Scoutisme Français- se recentrent au contraire sur leur identité confessionnelle : Les EEIF se rappellent leur identité judaïque. Les EEUdF sont passé de « mouvement d’origine protestante » à « mouvement protestant ». Quant aux Scouts & Guides de France, ils sortent des outils pour l’animation chrétienne que l’on ne voyait pas il y a quelques années, etc.


                          • CHALOT CHALOT 9 janvier 2011 16:09

                            Il ne s’agit pas d’aveuglement mais de constats et notamment de ceux faits dans les jurys BAFD et les commission qui proposent des sanctions en direction des personnels pédagogiques.
                            Il y a chez les scouts de France et guides deux mouvements contradictoires :
                            - une soif de rénovation et de laïcisation de la part de cadres
                            - le désir de l’église catholique de resserrer les boulons.


                            • éphèmère 12 janvier 2011 02:55

                              Que viennent faire ici les jury BAFD ? Les 9 mouvements agréés par l’Etat (dont les Guides & Scouts d’Europe) ont leurs formations et qualifications internes reconnue par l’Etat comme permettant l’encadrement au sein des accueils de scoutisme. En conséquence, tous les chefs et cheftaines ne passent pas forcément leur BAFA/BAFD en plus. Même au sein des mouvements ayant l’habilitation BAFA/D et pouvant ainsi organiser des formations BAFA/D (c’est là encore par exemple le cas des Guides & Scouts d’Europe), toutes les formations ne sont pas « double cursus » formation scoute + formation BAFA/D...
                              Bref en conséquence, je pense qu’assez peu de chefs et cheftaines scouts (en particulier hors scoutisme français) se présentent à des jury BAFA/D... Et donc il y a un manque certain de visibilité sur la question...

                              Ou alors, vous parlez des quelques « petits mouvements » qui n’appartiennent pas aux « groupe des 9 » (donc qui n’ont rien à voir avec les Guides & Scouts d’Europe) et qui par conséquent ne bénéficient pas de « l’accueil de scoutisme » et doivent donc former leurs encadrant au BAFA/D dans des organismes habilités... Mais là, on ne parle pas ni des Scouts d’Europe, ni des Eclaireurs Neutres de France, ni de la Fédération des Eclaireuses et Eclaireurs, ni des Scouts Unitaires de France, ni des mouvements de la Fédération du Scoutisme Français... Mais bien des petites associanicules dont CERTAINES -certaines seulement- peuvent effectivement avoir quelques idéologie plutôt étranges...

                              Quant à dire qu’il y a chez les Scouts & Guides de France "deux mouvements contradictoires : - une soif de rénovation et de laïcisation de la part de cadres - le désir de l’église catholique de resserrer les boulons." C’est encore une fois une grossière erreur.
                              Ce n’est pas l’Eglise catholique qui décide ce que fait un mouvement, ou qui décide de sortir tel ou tel document ou outils pédagogique (à la limite, si demain un mouvement catholique décide de ne plus avoir de lien avec l’Eglise, celle-ci le regrettera probablement mais ne pourra rien y faire)
                              C’est bien les cadres et responsables nationaux qui décident. Et c’est donc bien les cadres qui décident d’éditer un livret de prière ou un jeu concernant la vie du Christ. Même chose concernant les modifications/rénovations/ouvertures pédagogiques.


                            • isari isari 11 janvier 2011 22:41

                              Bonjour
                              je viens de tomber par hasard sur votre message à propos du centenaire des éclés. Je suis atterré par vos réactions à propos des autres mouvements scouts. Vous qualifiez les mouvements hors SF de tendance fachiste en mettant en cause expressément les scouts d’Europe. Je me demande bien ce que vous devez penser des SUF, aussi en dehors du SF, avec leur uniforme et la présence de la religion.

                              Pour bien clarifier, le SF ne comporte qu’à peine 60% des effectifs des scouts Français, 40% des scouts en France sont donc fachiste selon votre propos. De plus, je ne pense pas que les eedf aient la vérité. Si c’était le cas, ils auraient bien plus d’adhérent et seraient devant les GSE et SUF en terme d’adhérent. Quand je parle d’adhérent, je parle de scout ou éclaireur qui effectue son année pour finir par un camp et non des jeunes qui payent leur cotisation uniquement pour les camps.

                              SI je réagis, c’est parce-que je respecte les EEdF, même si je suis catholique, SUF et pas de même tendance. Voltaire a bercé ma philosophie humaniste avec sa maxime :

                              Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire.

                              Je vous renvoie aussi à cette fraternité scoute, qui n’est pas un vain lorsqu’on quitte la France, terre de clivage stérile. Il serait bien de remettre en question ses convictions toutes tranchés.
                              - l’uniforme scout ne sert pas à formater les jeunes que nous éduquons mais à effacer les différences financières entre ces jeunes, entre certains parents plus riches que d’autres.
                              - les scouts d’Europe ne sont pas fachistes. Je vous invite à discuter avec leur national sur leur effort depuis une dizaine d’année pour enlever cette image justement.
                              - pour que les SUF et GSE soient considéré comme paramilitaire, il faudrait trouver rangers, treillis, cheiche et autre matériel militaire. Or, ils sont tout bonnement interdit depuis une petite dizaine d’année. Au fur et à mesure, tout les attirails des jeunes sont renouvelés pour justement éviter cet amalgame rapide et néfaste au scoutisme.
                              - l’abbé Cottard n’était pas aux scouts et guides d’europe mais un intégriste dans une petite association de scoutisme non reconnu par l’état (association françaises des scouts et guides catholique) bien heureusement, disparu suite à l’accident tragique.

                              Pour finir, je vous invite à venir camper avec d’autres unités que celle de votre mouvement, afin de vérifier ces informations. Votre discours me fait un peu sourire en fait, vous campez sur vos positions de militant sans chercher à voir ce qu’il y a de l’autre côté de la barrière : des hommes et des femmes, ni meilleurs ni moins bons que les eedf.


                              • Elyg 12 janvier 2011 01:17

                                Bonjour,


                                J’ignore qui vous êtes Monsieur Challot, mais comme certaines autres personnes je relève des erreurs dans vos diverses réponses,qui peuvent mettre à leur tour dans le faux les lecteurs non avertis.

                                Je salue Xavier,ephemère, Lombok et isari pour leurs réponses particulièrement justes et fournis et je me permet d’y ajouter ma prose...pour l’orthographe, soyez indulgent.

                                Concernant le paysage scout français, il existe bel et bien 9 associations nationales agrées par l’Etat Français auprès du ministère de la jeunesse et des sports.Ces 9 associations scoutes peuvent être classé en 4 groupes distinct.

                                Le Scoutisme Français, qui regroupe : 82 600 membres
                                1-les Scouts et guides de France
                                2-les Eclaireurs et Eclaireuses de france
                                3-les Elaireurs et Eclaireuses unionistes de france
                                4-les Eclaireurs et Eclaireuses isrélites de france
                                5-les Scouts musulmans de france

                                La conférence du scoutisme français ;60 000 adhèrents
                                1-les Guides et Scouts d’Europe, présent en France et dans 17 autres pays européens + le canada.
                                2-les Eclaireurs Neutre de France
                                3-la Fédération des Eclaireurs et Eclaireuse de France.

                                Les indépendants ;
                                Les scouts Unitaires de France ( 24 000 adhèrents)

                                Dernier groupe ; environ 60 petites associations nationales,régionales,locales.qui représente chacune entre une dizaines de menbres à 300 menbres.

                                La Loi Française est la même pour tous ;il est strictement interdit en France de créer des groupement paramilitaires et autres milices,( facho pour reprendre votre vocabulaire) accueillant aussi bien des adultes que des mineurs.L’existence d’une telle association, qu’elle soit scoute ou pas, sera dissoute par décision de justice.Et avec toutes les poursuites civiles et pénales qui en découlent pour leurs dirigeants et cadres.

                                Nous sommes d’accord pour convenir que dans le quatrième groupe cité dans mon petit tableau on pourrais débusquer un petit mouvement fachiste, avec pour nom le mot « scouts ».

                                Il en à existé, il en existe, et il en existera toujours une petite centaine quelque part en France.

                                Et, il est certains qu’une telle association ne dispose d’aucuns agréments auprès de la jeunesse et sport,ni nulle part ailleurs,ils survivent dans une grande clandestinité, changent souvent de nom, d’adresse, et leur chef fondateur est connus pour avoir un casier judiciaire long comme un dico.

                                J’ai trouvé extrèmement dommage et maladroit, Mr Challot, que vous ayez écrit que seul le sf est composé de vrais scouts et que le reste soit un repère de facho. Vous avez méprisé environ 90 000 scouts et guides en France, des enfants et leurs familles, ainsi que des milliers de chefs et cheftaines qui bénévôlement donnent de leurs temps pour la jeunesse, se forment, passent des diplômes,et s’efforcent d’offrir un peu de leur temps entre leur vie perso, leurs études ou leurs métiers, leurs familles.

                                Leur seuls tors étaient de ne pas être de votre mouvement ? Du SF ?

                                Pour conclure, je suis Scout quelque part en France, et je souhaite aux EEDF un merveilleux centenaire, et que cela soit un + pour tout le paysage scout en France.









                                 

                                • éphèmère 12 janvier 2011 03:09

                                  Joli post auquel j’apporte quelques précisions et corrections :

                                  * Le nom complet du « Scoutisme Français » est « Fédération du Scoutisme Français ».

                                  * Ce n’est pas la « conférence du scoutisme français », mais « Conférence Française de Scoutisme » (CFS. Il y avait inversion de « français » et de « scoutisme »)

                                  * Comment la CFS peut-elle regrouper 60000 adhérents alors que les Guides et Scouts d’Europe sont 28000, les Eclaireurs Neutres de France sont 3000, et la Fédération des Eclaireuses et Eclaireurs ne sont pas plus ? Sauf s’il s’agit de prendre en compte l’ensemble des Scouts d’Europe des différents pays dans lesquels ils sont implanté. Mais c’est alors l’effectif de l’union internationale des guides et scouts d’europe et non pas seulement l’effectif de l’association des guides et scouts d’europe, la branche française de l’union internationale. Or, ce n’est à ma connaissance que cette branche française qui est adhérente à la CFS. Pas l’ensemble de l’union internationale.

                                  * la Fédération des Eclaireurs et Eclaireuse de France s’appelle en fait plus simplement la « Fédération des Eclaireuses et Eclaireurs ». (il fallait enlever le « de France » et inverser « Eclaireurs » et « Eclaireuses »)

                                  Enfin, une petite précision : Parmi les associanicules qui existe en dehors du « groupe des 9 », certaines (une grande partie) font du très bon scoutisme. Si elles n’appartiennent pas à une association d’envergure nationale, c’est parce qu’en France, on aime les petites cases et se taper dessus (« il n’est pas frais mon poisson ?? ») et on se sépare plus facilement qu’on ne s’unit (Hélas ! Sacré mentalité française) et que ces associations ont en général une particularité (pédagogique, technique, etc.) qu’elle veulent conserver. Par contre, ne pouvant bénéficier de « l’accueil de scoutisme », les éventuelles formations internes ne sont pas reconnues et leurs responsables doivent se former au BAFA/BAFD dans des autres organismes habilités, ce qui complique un peu les choses pour eux.
                                  (par contre effectivement, certaines de ces petites associations sont susceptible de tomber dans des dérives malsaines)


                                • CHALOT CHALOT 12 janvier 2011 10:21

                                  Je constate que les réseaux fonctionnent bien ce qui donne trois contributions fort semblables/
                                  Je rappelle-è toute fin utile- que les associations représentées au CNEPJ avaient voté contre l’agrément formation délivré aux associations non agréées par le scoutisme français. C’est le ministre qui a passé outre.
                                  La droite dure sait reconnaître les siens.
                                  Je pense que le scoutisme dot s’adapter à son temps et qu’aujourd’hui il doit donctionner en conformité avec les principes démocratiques : élections des responsables enfants et conseil des groupes.
                                  J’ai donné l’exemple du BAFD car des scouts passent par cette formation pour travailler en centres de loisirs mais j’ai aussi évoqué les commissions qui se réunissent dans chaque département pour proposer des sanctions...Les « scouts » que je juge-paramilitaires- ont été assez souvent sanctionnés...C’est un fait et les faits sont têtis !


                                  • Elyg 12 janvier 2011 12:49

                                    La droite dure sait reconnaître les siens....les paramilitaires....les fachos....sont des associations scoutes non agrée par le scoutisme français. Si je vous suis bien....


                                    Oseriez vous donc dire cela,voyons par exemple ;
                                    des guides et scouts d’Europe ? Attention il y à eu dans un passé plus ou moins récent des personnes à plusieurs reprises qui ont été condamnés par des tribunaux différents pour avoir écrit de tels propos,et cela peut même faire jurisprudence.

                                    des Eclaireurs Neutre de France ? mouvement scout profondément laïc comme le votre.

                                    des FEE ? mouvement scout laïc comme le votre,dont certains menbres se forment même au sein d’une association agréée au SF !

                                    Dans les petits mouvements vous avez les scouts de Cluze à vocation humanitaire vers les pays ravagés par la famine et la guerre (facho ?) qui ont été positivement félicité pour la grande rigueur de leurs comptes financiers.

                                    Il y à des Eclaireurs de la Nature qui sont tout simplement des scouts Boudhistes (c’est facho le Boudhisme ? Catastrophe,ils font en ce moment des démarches pour rentre au SF.)

                                    Il existe aussi une association qui accueille sans discrimination des enfants handicapés mentaux dont personne ne veut et des enfants dit normaux ensemble...activité fachiste ?

                                    Il y a aussi des scouts aux apprentis orphelinde la Fondation d’ d’Auteuil, fachos ces petits orphelins ?

                                    Maintenant je vous propose de regarder sous un autre angle ; pourquoi existe-t-il autant de mouvements scouts aussi variés ?

                                    -Parce qu’il n’existe pas qu’une seule méthode d’éducation auprès des enfants et jeunes ,il en existe plusieurs grands courants.Il n’existe pas votre méthode d’éducation à vous qui serait la plus belle et toutes les autres méthodes qui ne proviendraient que des repères à fachos.

                                    -Parce que chaque mouvement scout,chaque chef scout,animateur scout,délégué scouts apporte sa part de diversité et richesse vers les enfants et jeunes. Ils font partie de la france entière.Et la france elle est plurielle, pas juste des laïques d’un coté et des fachos de l’autres.

                                    -Parce qu’aucune famille qui élève ses enfants n’est pareille,certaines familles privilégieront telle forme de scoutisme à telle autre.Et ce n’est pas être facho quand un couple prend le temps de consulter les activités de scoutisme proposées en france et de choisir pour son enfant ce qui leur convient le mieux.

                                    Le rôle de l’Etat Français, guarant des libertés de toutes personnes vivant sur son sol, n’à aucun droit de dénigrer une association scoute,ni aucunes fédération. 

                                    Pour favoriser la sécurité et le bien être des mineurs et personnels encadrants dans une activité il y à d’abord la législation française.

                                    En supplément, au ministère de la jeunesse et des sports,il existe deux catégories ;des lois spécifiques à l’accueil de loirsirs sans hébergement (centre aéré,colo,etc...), et des lois concernant l’accueil de scoutisme pour toutes les associations scoutes agrées ,ce qui correspond à un cahier des charges aussi bien du coté du ministère que de chaque association considèrée.

                                    En supplément ; au sein de chaque association scoute,il existe un règlement interne de fonctionnement, ayant entre autre tout un volet concernant la formation et l’encadrement des adultes chargés de s’occuper des mineurs. A la lecture de ces documents un peu long,on constate qu’aucun règlement n’est en désaccord avec les lois française, mais qu’ils sont encore plus exigeantes que lesdites lois française.
                                    .
                                    Si ces associations ne correspondaient pas aux demandes de notre temps en 2011, il n’y aurait personne.Les effectifs n’augmenteraient pas.L’argent manquerait pour tout faire fonctionner.Il n’existerait pas de coopératives scoutes.Ni de librairies scoutes.Il n’existerait pas de rencontres européennes ou africaines entre jeunes scouts.Il n’existerait pas de grands rassemblement festif entre scouts et civil comme ce qui à été vécus au centenaire à Paris...(ha,vous n’y étiez pas,ça ne vous plaisait pas de voir les gens se donner la main) Il n’y aurait pas eu à Chambord 17000 SUF.

                                    • éphèmère 12 janvier 2011 15:13

                                      « J’ai donné l’exemple du BAFD car des scouts passent par cette formation pour travailler en centres de loisirs »

                                      J’avais bien compris, mais je dis simplement que ce n’est pas représentatif car peu de chefs et cheftaines scouts et guides (« peu » au regard du nombre existant au total) au sein des mouvements agréés par l’Etat suivent le cursus BAFA/BAFD -et en particulier au sein des association hors SF (dans les SF, les stages de formations sont quasiment tous également des stages BAFA, donc forcément...)- car, déjà engagés dans le scoutisme, peu vont trouver le temps de travailler aussi en centre de vacances et de loisir.
                                      Donc à mon sens, ce n’est pas représentatif.

                                      Quant aux commissions de sanctions, quelles associations ont été concernées ? Des fautes et des fautifs, il y en a partout, dans tous les mouvements.

                                      "Je rappelle-è toute fin utile- que les associations représentées au CNEPJ avaient voté contre l’agrément formation délivré aux associations non agréées par le scoutisme français.« 

                                      Et ? Tout ce que ça pourrait éventuellement prouver, c’est que lesdites associations font -ou plus exactement, faisaient à l’époque- preuve d’un rejet -pour ne pas dire d’une haine- envers lesdits mouvements scouts.
                                      Les associations non scoutes connaissent mal le scoutisme et font souvent preuve de la même image que n’importe quel quidam : »le scoutisme, c’est un truc vieillot« . Quant aux quelques rares associations scoutes membre de ces instances, elles sont également très partiales. Ce n’est pas un secret par exemple qu’un bon nombre d’EEdF vouent une haine envers par exemple les Scouts d’Europe (mais je serais curieux de connaitre leur avis envers effectivements les associations »laïques« telles que les ENF ou la FEE).
                                      Si le vote a eu lieu du temps des »6 associations« du SF, donc avant 2004, ce n’est guère étonnant : a l’époque, les guéguerres scoutes existaient encore trop... Depuis, on s’entends mieux et les SGdF et les GSE sont les principaux moteurs et travaillent ensemble avec les autres association pour beaucoup de choses : fête du centenaire, création de la commission nationale du scoutisme marin (commission inter-associative), création d’un »guide des bonne pratiques" alimentaires (mené cette fois par les Eclaireurs Neutres de France), etc.
                                      Si le même vote avait lieu aujourd’hui, ’pas sûr que le résultat soit le même.
                                      J’ignore pourquoi vous vous accrochez à un résultat passé de plus de 7 ans !

                                      Si le ministre a passé outre, c’est qu’il avait ses raisons et en tout cas qu’il a eu, lui, l’intelligence de ne pas se laisser influencer par des lobbying et des guéguerres idéologiques et internes au scoutisme, et qu’il a cherché à connaitre et comprendre avant de juger. Vous devriez en faire autant.

                                      Et attention : à force de chercher à mettre des bâtons dans les roues des voisins, ledit bâton risque de nous revenir en pleine face avec d’autant plus de force qu’on aura insisté pour l’y mettre...
                                      Personnellement, j’ose prédire à terme l’isolement scout des EEdF s’ils continuent cette politique de rejet des autres.

                                      "Je pense que le scoutisme dot s’adapter à son temps et qu’aujourd’hui il doit donctionner en conformité avec les principes démocratiques« 

                                      Ces associations sont parfaitement démocratiques dans leur fonctionnement : les membres des conseils d’administrations sont élus, les décisions sont votées en assemblée générale.
                                      Concernant l’application d’un principe »démocratique« au sein des jeunes, il s’agit là simplement d’un choix pédagogique. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être du même avis et de vouloir appliquer une autre pédagogie, mais choisir de nommer comme responsable d’équipe le leader naturel de ladite équipe et non de demander une »élection démocratique« (... dans laquelle il n’y a souvent qu’un seul candidat...) ne fait pas du paramilitarisme. (accessoirement, il faudra me donner une définition de ce que vous appelez le »paramilitarisme« . Si c’est le fait d’avoir des chefs, bon nombre d’entreprise -qui ont par exemple des »chefs« de projets- sont paramilitaires alors...)

                                      En fait, votre discours est uniquement idéologique : vous n’apportez AUCUN élément concret qui puisse concerner un mouvement dans son ensemble.

                                       »La droite dure sait reconnaître les siens.« 

                                      Je ne connait aucun mouvement scoute -et surement pas les associations d’envergure nationale- qui feraient partie d’une »droite dure« .
                                      Mais bon, bah ça tombe bien : la »gauche dure" aussi sait reconnaitre le siens... :->


                                      • Elyg 12 janvier 2011 16:17

                                        Pour avoir cottoyé des ENF,je sais qu’ils ne diffament pas sur les scouts d’europe. C’était des gens calme et peu disposés à crier au loup avec les loups.Je n’ai jamais vus un FEE de ma vie civile ou scoute.


                                        Quand les médias, ont annoncé au tout début du drame de Perros guérec que des scouts d’europe s’étaient noyés là bas, immédiatement ils m’ont dit d’être prudente sur cette info car pour eux ce ne pouvaient pas être des scouts d’europe.Pour plusieurs raisons.

                                        D’autres chefs sgdf et EEDF ,eux se sont déchainés contre les scouts d’europe.Puis quand on à sut que c’était un mouvement scout catholique intégriste rattaché à la fraternité de Mrg Lefebvre, qui se nommait les scouts et guides catholiques de france...ils ont hurlé après ces gens là.En particulier sur l’abbé Cottard.On n’à pas lynché les autres chefs, on ne voulait que la peau de l’Abbé Cottard.

                                        Pour ma part,ce qui n’est pas habituel,(je suis une bavarde), je n’ai rien dit mais écouté beaucoup de monde.

                                        Au terme de 4 procès, l’abbé Cottard fut lourdement condamné,il vit désormais comme simple prêtre dans une banlieue de Lilles. L’association les scouts et guides catholiques de france à été dissoute. Une grande partie de ses biens financiers est partie en dommage et interêt financier et moral pour les familles des enfants décédés...et en frais judiciaires.

                                        le discours de dire ; vous confondez avec les scouts d’europe, des chefs irresponsables, comme l’abbé cottard de sinistre mémoire...

                                        S’avère donc faux et diffamatoire envers une association scoute qui n’est pas mêlée 
                                        justement à ce triste drame. si c’est fait exprès pour jeter l’opprobe populaire sur des scouts d’europe, c’est pas très correct.

                                        La droite dure sait reconnaître les siens."
                                        C’est vraiment dire tout et n’importe quoi. Heureux que le ridicule ne tue pas
                                        Bon moi,je suis au milieu et je n’appartient à personne...qui aura l’infinie bonté de me reconnaître ? C’est dangereux de mettre des étiquettes sur le dos des gens.

                                        • isari isari 12 janvier 2011 16:21

                                          Qui plus est, aucun mouvement scout n’est relié à un quelconque parti politique. cela contredirais le fait d’éducation que nous apportons à nos jeunes, pour qu’ils pensent et agissent d’eux même. Si tel était le cas, je suis curieux de connaitre ces associations.

                                          Vous nous parlez d’élection des chefs d’équipes, leaders ou tout autre nom que vous leur donnez. Je vous pose tout simplement la question de notre utilité. Nous sommes chefs pour éduquer des jeunes à grandir, il est alors préférable de leur mettre des chefs d’équipes qui ont l’étoffe d’être des grands frères pour les plus jeunes de l’équipe. Les chefs d’équipes, leaders etc. ne sont pas là pour imposer leur décision, faire pomper les nouveaux etc. mais bien d’aider les plus jeunes à progresser et à grandir.

                                          Pour finir, vous nous parlez de fait à propos de scout. Oui, cela est-il choquant que des scouts fassent des erreurs ? Les scouts aussi ont droit parfois à faillir, ils ne sont en rien des surhommes. Mais comparons le ration de ces erreurs sur le nombre de scout à celui du nombre d’erreur comparable sur la population française de même âge. je doute que le ration des scouts soit supérieur à celui de la population française.


                                          • CHALOT CHALOT 12 janvier 2011 17:51

                                            Pour moi il s’agit de distinguer les adultes responsables que vous appelez « chefs » ! et la démocratie interne qui permet aux enfants d’élire leurs animateurs d’équipes, enfants comme eux.
                                            Oui il existe deux scoutismes, le moderne et démocratique et celui qui embrigade la jeunesse et qui parfois la met en danger.
                                            Pour moi le scoutisme authentique c’est celui qui a changé pour faire vivre les droits de l’enfant.


                                            • isari isari 12 janvier 2011 22:02

                                              Excusez moi mais votre message me fait vraiment tiquer. Pensez-vous que nos jeunes sont forcés et contraints de venir aux scouts ? Que nous leur bourrons le crâne , à toujours parler de religion ?
                                              Non, ce n’est vraiment pas le but du scoutisme. Les chefs sont là pour former des citoyens actifs de leur état et non des légumes sans discernement.

                                              Vous avez vraiment une image faussé du scoutisme « antique » que vous devriez dépasser. Je n’ai pas vraiment l’impression que vous y avez mis les pieds, ce qui n’est pas mon cas qui suis chef dans deux associations, de pédagogie réformé et de pédagogie « antique ». J’ai donc vécu ces deux différentes pédagogies, au lieu de les étudier depuis le judas de ma porte.

                                              Je vous invite à venir voir et discuter avec ces jeunes embrigadés lorsque vous accepterez de remettre en question votre jugement, pour le vérifier ou l’infirmer. Venez voir ces jeunes, toujours d’humeur joyeuse, prêt à rendre service et faisant fi des clivages idéologiques. Venez voir ces jeunes qui demandent quand sera le prochain we scout ou lorsqu’ils s’occupent comme de grands enfants qu’ils sont avec un chat, alors qu’ils ont déjà 15/16 ans.


                                            • Elyg 12 janvier 2011 19:04

                                              Ah, parce que vous supposez,que dans les différentes associations de scoutisme différent du vôtre, que l’on brime les enfants que les parents nous confient ?


                                              Que les enfants n’ont aucuns droit ? Qu’ils rentrent tous les samedis chez leurs parents en pleurant ? 

                                              Rassurez vous, on ne leur scotche pas la bouche, et ils ne marchent pas au fouet. Et on n’y mange pas du rutabagas à tous les repas.

                                              N’avez vous pas l’impression d’y aller un peu fort en parlant d’embrigadement ? Personnellement je trouve le mot très excessif, il est si faux,qu’il m’écorche les yeux sur mon écran d’ordi.Et m’irriterait les oreilles.

                                              Vraiment, je vous invite très simplement à vivre un camp chez nous...en tant qu’invité ou intendant...ou ce qui est possible. Je vous invite à découvrir la vie scoute, et de voir que sans abandonner tout ce que vous aimez vivre au sein des EEDF, il existe d’autres formes de scoutisme,ou la démocratie existe, ou le jeune louveteaux prend la parole, ou l’éclaireur décide,ou le routier est en situation de découverte et de service ,tourné vers le monde ou il vit.

                                              Et je suis sure, que si vous invitiez après aux EEDF, des chefs qui vous auraient reçus, que ce serait deux mondes qui se rencontrent. Sans abdiquer sur ce quil aime dans son scoutisme originel, mais avec un esprit plus tolérant.



                                              • CHALOT CHALOT 12 janvier 2011 22:43

                                                Discutez, argumentez au lieu de caricaturer.
                                                Relisez mon article !


                                                • CHALOT CHALOT 12 janvier 2011 23:29

                                                  Je vais rester au coeur de la probématique que j’ai choisi.
                                                  L’histoire des éclés.
                                                  J’ai commencé à être responsable éclés dans un groupe très attaché à l’uniforme, au salut au drapeau, aux patrouilles...C’était à la fois de la tradition et à la fois un respect très fort de l’enfant et du respect de sa personnalité.
                                                  C’était entre 1964 et 1969
                                                  J’ai quelque peu accepté à regret certains aspects de ce scoutisme désuet et essayé de faire bouger un peu les choses.
                                                  J’ai participé à deux camps école et j’ai eu vent un soir d’une totemisation ( avec quelques épreuves un peu difficile : les orties à tenir et des ronces à sauter°
                                                  J’ai le lendemain écrit un courrier de dénonciation-non des personnes mais des actes ( pourtant anodins par rapport à d’autres pratiques)...Ce que j’ai fait d’autres l’ont fait AUSSI ;
                                                  Ce type de totémisation s’est arrêté au tout début 70
                                                  D’autres ont pris le relais : l’uniforme était désuet, les insignes distinguaient les personnes et créaient une hiérarchie, les patrouilles avaient un nom et une fonction rétro, la séparation des garçons et des filles dans des équipages différents, ce n’était pas de la co-éducation....
                                                  Il y eut au début des années 70 touye une réflexion-action et les EEDF se sont transformés
                                                  avec
                                                  - des responsables et non plus des chefs
                                                  - des responsables d’équipages et non de patrouilles ( ils sont élus par leurs pairs et révocables)
                                                  - des conseils de groupe : une personne une voix
                                                  - des projets construits collectivement

                                                  Voici concrètement toute une révolution....Les quelques « chefs » un peu autoritaires ont plié ou sont partis.
                                                  Cette évolution, cette révolution, d’autres mouvement l’ont fait, d’autres le feront c’est inéluctable


                                                  • Dartagnan 13 janvier 2011 13:05

                                                    Je comprend que certains excès complètement anti-éducatifs et anti-pédagogique aient pu vous marquer, mais on ne peut pas généraliser ces attitudes relevant du bizutage à tous les mouvements, et amalgamer des pratiques tout à fait correctes (bien qu’elles ne soient pas à votre goût) à ces excès.


                                                    Par ailleurs, vous semblez être un tenant d’un certain « sens de l’histoire » puisque vous utilisez l’adjectif inéluctable, c’est aussi ce que tout le monde pensait dans les années 1970, beaucoup ont déchanté en constatant à quel point d’autres déclinaisons de la méthode scoute ont pu perdurer. Vous vous imaginez en pointe, une torche à la main, guidant les brebis vers la lumière, tout le monde vous suivant joyeusement. Quel orgueil ! Il faudrait relativiser votre influence sur le monde scout. Je connais bien tous les programmes pédagogiques des 4 autres mouvements du SF, et par exemple dans aucun d’entre eux, le leader de l’équipe n’est élu et révocable. Aucun jeune n’est néanmoins exclu des responsabilités, la prise de responsabilité est progressive avec l’âge et l’expérience et les responsables adultes s’attachent à ce que le leader fasse vivre la démocratie interne à l’équipe sur les décisions de la vie quotidienne ou sur le projet. On pourrait comparer d’autres points que vous soulevez. On pourrait aussi comparer la pratique que vous affectionnez avec celles des autres associations scoutes du monde pour constater à quel point vous êtes une association singulière et douter quelque peu de cette marche du monde dans laquelle tout le monde devrait se couler aisément.

                                                    Personne ne veut vous empêcher de vivre le scoutisme de la manière que vous décrivez dans votre implantation locale, acceptez seulement que dans d’autres contextes, d’autres endroits, d’autres milieux, d’autres croyances, on puisse préférer d’autres déclinaisons (évidemment tant qu’on ne verse pas dans les pratiques dangereuses ou anti-édutative). Cette acceptation et cette ouverture permettra probablement d’éviter de s’enorgueillir d’être la lumière du monde, de détenir la vérité sacrée et de provoquer les crises, scissions et finalement diminution d’effectif (les responsables qui ont plié ou sont partis) que votre association connait ou a connu.

                                                    • CHALOT CHALOT 13 janvier 2011 16:08

                                                      Des parents peuvent souhaiter que leurs enfants soient en patrouilles et en uniforme comme nos anciens en 1930, soit, pourquoi pas ?
                                                      Evidemment que mon jugement est un jugement de valeur, c’est le mien...Ce n’est pas LA vérité mais la mienne.
                                                      Je suis pour laisser partir 24 heures ou 48 heures les pré adolescents en explo mais toujours avec une responsabilisation de l’équipe d’adultes et une préparation évitant à la fois les risques d’accident imputables à une non préparation et les dégâts psychologiques.
                                                      Au-delà de l’uniforme, venons à l’essentiel :
                                                      - le bisutage devrait être interdit donc un responsable qui bizute doit être exclu ( le bizutage commence par la « chasse au dahut »)
                                                      - la violence physique ou psychologique aussi
                                                      - l’imposition d’une idéologie de haine aussi
                                                      Les droits de l’enfant devraient être le fil conducteur d’une action éducative. Ce n’est pas l’enfant roi mais l’enfant respecté et responsabilisé.
                                                      Les choix idéologiques des adultes ne devraient pas être imposés aux enfants et là je condamne autant le catéchisme ou la messe obligatoire dans certains camps ou le fait pour des adultes dans un autre cadre que le scoutisme de faire porter des banderoles revendicatives à des enfants dans des manifestations.
                                                      C’est dans le deux cas en rester au premier échelon de l’échelle de participation de Roger Haert  : la MANIPULATION
                                                      Le scoutisme, ce sont des méthodes pédagogiques qui devraient pouvoir être utiles non pour quelques dizaines de milliers d’enfants plus ou moins privilégés mais pour des millions d’enfants. Tout ceci suppose que le scoutisme quelque peu conservateur ( vous voyez, je suis gentil !? ) se débarrasse de certaines scories.


                                                      • Elyg 13 janvier 2011 16:13

                                                        Vous abordez trois sujets à la fois Mr Chalot, je m’efforcerais d’être court sur trois réponses.


                                                        La totemisation ;
                                                        Ce n’est pas une invention de BP,cela n’à jamais fait partie de sa pédagogie scoute, c’est une pratique venue des pays amérindiens,introduite par un chef scout anglais au tout début du scoutisme en Angleterre.Reprise en France par les EEDF.Bien répandus ensuite chez les sdf,puis dans tous les mouvements scouts du monde.

                                                        Cette activité ajoutée dans le scoutisme,pourrais être très sympas et même éducative en soi, malheureusement,des chefs imbéciles,ont parfois transformé cela en petit jeux malsain et parfois dangereux.Au point que de plus en plus de mouvements scouts, refusant ces formes de bizutages sur des jeunes,et souhaitant aussi être en conformités avec les lois françaises sur le bizutage ,ont pris la solution radicale d’interdire cette pratique

                                                        Y compris au sein des associations hors SF ,tels que les Scouts d’Europe. il existe sur leur site associatif et dans leurs revues assez d’écrits formels.

                                                        L’uniforme scout, (aujourd’hui on dit la tenue scoute monsieur Chalot,)
                                                        Vous représentez la seule et unique association en France qui n’en à pas officiellement.Et encore, je parle trop vite,je suis bête,il existe des groupes éclé,ou l’uniforme existe encore et même très bien mis par les gamins comme par les responsables. Et ce ne sont pas des tous petits groupes en survie dans le fin fond rural,ce sont de beaux groupes en ville,avec des listes d’attentes. Que ce soit au SF ou hors SF,tous les scouts portent une tenue scoute,plus ou moins complète.Certaines associations préconisent le tee-shirt et un foulard,d’autre la vareuse marin et foulard,d’autres une chemise flashy avec ou sans foulard,d’autres une tenue complète.

                                                        La mixité et la non mixité ;
                                                        Sur ce sujet,j’observe une grande prudence,tous les enfants pour de multiples raisons d’âges des raisons sociales, des raisons religieuses et/ou familiales, ne sont pas fait pour l’un ou l’autre mode de vie. Les deux modes ne doivent pas s’affronter, mais exister pour permettre la construction de l’enfant,de l’ado,puis du jeune vers son identité d’adulte.Tantôt la personne aura besoin d’un mode mixte, tantôt il peut aussi avoir besoin du mode non mixte.

                                                        Certains enfants seront vraiment à l’aise en situation de mixité,d’autres non et vice versa.

                                                        La démocratie et le vocabulaire
                                                        Tous ce que vous avez cité comme mode de fonctionnement, comme vocabulaire est propre à une association scoute qui est la vôtre et ces idées sont tout à fait respectables, mais cela ne veut pas dire que les autres ne font pas un scoutisme digne de ce nom,qu’il n’existe pas de démocratie,que le vocabulaire et les modes de mise en oeuvre des réunions,conseils,AG soient mauvais parce que non estampillé EEDF.

                                                        Il y a de l’orgueil dans votre coeur pour les EEDF et de la haine pour les autres, ces deux sentiments sont des poisons, qui empêchent de voir les milles et un visages du scoutisme.

                                                        ps ; je plussoie d’Artagnan pour, Je connais bien tous les programmes pédagogiques des 4 autres mouvements du SF, et par exemple dans aucun d’entre eux, le leader de l’équipe n’est élu et révocable

                                                        Et j’ajoute ; cela n’existe pas non plus dans les associations de la « Conférence Française de Scoutisme » ni au SUF. Après,pour les 60 toutes petites associations locales, je ne promet rien,parce que je ne m’amuse pas à leur courir après pour poser ce type de questions.

                                                        Pour la révolution ultra moderne, vous attendrez un peu,car plusieurs mouvements amorçent en ce moment un retours aux sources,on revient en douceur à d’anciennes traditions. C’est cela aussi la vie associative,des mouvements de va et viens,comme les marées en bord de mer.

                                                        • CHALOT CHALOT 13 janvier 2011 18:44

                                                          Qui a introduit la totémisation dans le scoutisme ? Certainement pas les EEDF , du moins c’est ce que je « crois »... Ma totémisation : j’ai mangé quatre biscuits à la fois, on a bien ri, c’était après la bataille que j’avais mené.
                                                          Oui on dit la tenue du moins chez les éclés. Ce n’est pas le cas partout mais il est indéniable que certaine« tenue » ressemblent à des uniformes.
                                                          L’essentiel n’est pas là, il est dans le respect de la personnalité et du développement de l’enfant. Il est vrai que si l’on veut promouvoir le scoutisme et la méthode pédagogique il est bon de retirer les oripeaux.
                                                          La mixité c’est : faire vivre ensemble filles et garçons ce qui n’empêche pas et c’est une obligation légale ( à partir de six ans) de séparer les garcçons et les filles pour dormir notamment.
                                                          Il peut très bien y avoir parfois des activités non mixtes, je l’ai expliqué d’ailleurs plusieurs fois en stage BAFD à mes stagiaires : des pré adolescentes ont besoin à certains moments de se retrouver entre elles et avec une responsable fille pour répondre à certaines questions : sexualité , notamment.... C’est moins vrai pour les garçons du moins à âge « égal »
                                                          Je ne pense pas que les éclés c’est « le must », je trouve que chez les scouts et guides, les autres confessionnels ( mouvements du scoutisme français) il y a aussi d’excellentes choses.
                                                          Ce que je combats c’est le matraquage idéologique, la mise en danger des personnes, le bisutage ou la violence.
                                                          Le retour aux sources des mouvements ! ? A discuter cela dépend des groupes et dans les différents mouvement il y a des « anciens » et des « modernes ».
                                                          Encore là ce qui est ESSENTIEL c’est le rapport à l’enfant et non le « costume », la « tenue » ou « l’uniforme »....
                                                          C’est un peu comme le faux débat entre la pédagogie moderne et la pédagogie traditionnelle mais là on déborde quelque peu.


                                                          • isari isari 13 janvier 2011 19:22

                                                            Concernant l’uniforme, laissons les jeunes et les adultes libres de choisir. Suivant ce que veulent les enfants, ils vont préférer un uniforme simple ou plus complet. Je ne vois pas en quoi c’est critiquable. Là n’est pas le plus important pour le scoutisme. le plus important reste le respect d’un certains nombres de valeurs que nous leur inculquons tel la tolérance. Je ne crois pas réussir mon travail d’éducateur si mes jeunes vénèrent leur uniforme sans respecter leurs semblables.

                                                            Je ne juge pas la co-éducation, le paysage scout français doit rester pluraliste. Cependant,
                                                            vous pointez réellement du doigt le problème. Des jeunes vont avoir besoin de temps entre jeunes et responsables du même sexe lors des camps. Or ce n’est pas toujours possible. Si cela est possible en centre de loisir où j’ai une petite expérience, cela complique la chose aux scouts. Gérer les clivages mais aussi leur relation, des jeux plus adaptés suivant les sexes etc. pour avoir essayer de le mettre en place lors de mon camp co-éduqué, ce n’a pas été une mince affaire. On s’est même retrouvé lors de plusieurs journées qu’entre jeunes-adultes du même sexe, tellement les aspirations étaient différentes. Si le camp ou l’année s’était passé qu’entre jeune du même sexe, je ne suis pas sur que mes jeunes auraient vu la différence.

                                                            Les jeunes sont tout le temps en présence de mixité, ils ont aussi besoin de se retrouver avec des jeunes du même sexe pour partager les mêmes aspirations et maturité à mon avis. Mais comme j’ai précisé, le paysage scout doit rester pluraliste pour répondre au mieux aux attentes de chacun. Pour diffuser au mieux le scoutisme, notre force est notre pluralisme. Puissions-nous rêver un jour au scoutisme le même taux de pénétration en France qu’en Belgique.


                                                            • Elyg 13 janvier 2011 21:08

                                                              heu, mr chalot,si c’est pas légal un copié collé, pas taper,c’est pour les besoins du service... smiley

                                                              Source wikipédia,sur le scoutisme ;

                                                              La sachémisation, ou totémisation, est une tradition scoute importée des usages amérindiens dès la fondation du scoutisme en Angleterre et implantée très tôt en France par les Éclaireurs de France. Ce mouvement fut amplifié par le commissaire Scout de France Paul Coze. Des pratiques analogues se répandirent dans les mouvements scouts du reste de l’Europe.

                                                              Il s’agit de qualifier son titulaire d’un nom d’animal suivi d’un adjectif, ce nom et cet adjectif devant représenter les qualités morales et/ou physiques du totémisé. Dans certains groupes scouts, le totem peut être plus long que simplement un nom d’animal et un adjectif, et comprendre également une proposition relative sur les qualités et/ou défauts du totémisé. Il peut être aussi écourté et ne comprendre que le nom d’animal. Dans la tradition scoute originaire, ce totem est acquis suite à une épreuve initiatique. Le nom de l’animal devient alors une partie officielle connue de tous, l’usage de l’adjectif étant réservé aux autres « totémisés ».

                                                              Le totem de l’abbé Pierre, par exemple, était Castor Méditatif. Par certains aspects on peut assimiler la totémisation à un rite de passage.

                                                              Cette pratique a connu des dérives et celles-ci ont amené les associations françaises de scoutisme à l’interdire ou la restreindre mais la pratique susbsiste sous un aspect adouci ou réservée aux aînés.

                                                              En Belgique, en Suisse ou en Italie, en revanche, il s’agit encore d’une pratique fort répandue. Les différentes fédérations belges assurent un bon encadrement pour éviter les dérives que cela pourrait amener, tout en croyant à la pédagogie de la totémisation. Il en est de même au Québec où la Nation Impeesa veille au respect de pratiques non dégradantes ou humiliantes. Aux États-Unis l’Order of the Arrow joue un rôle analogue basé sur le service des ainés envers les cadets.


                                                              Les scouts d’europe,ont réfléchit à ce sujet,le texte et un peu long,mais bien fichus.Je pense que cela vaut le coup d’y mettre le lien.

                                                              http://www.scouts-europe.org/consulter/bibliotheque/textes-france/revues/maitrises/mv15-2-totemisation.shtml


                                                              Source scoutopédia ;

                                                              Histoire en France

                                                              En France, l’indianisme et la totémisation sont pratiqués avant 1914 par les initiateurs du scoutisme alors neutres ou protestants, notamment par Jacques Guérin-Desjardin qui y voit le moyen de passionner le « gosse ». À partir de 1920, la coutume se popularisera et se développera rapidement dans l’ensemble du scoutisme français, notamment sous l’impulsion du commissaire SDF Paul CozeJean Loiseau fut le principal introducteur de l’indianisme chez les EDF.

                                                              La totémisation et son ordre secret ont réellement passionné certains jeunes scouts. Mais, souvent, ils étaient plus motivés par la conquête du titre de sachem que par leur BA quotidienne et l’application de la méthode scoute. De plus, les sachems évoluant dans une complète confidentialité semblaient former une organisation parallèle au scoutisme des mouvements.

                                                              Les Français reprochèrent ainsi à la totémisation d’être passée d’un jeu scout honorable en 1928 à une organisation secrète parallèle au scoutisme dans les années 1940, avec les possibilités de dérives que cela comportait (les rites initiatiques devenaient parfois de vraies séances dégradantes ou humiliantes pour les papooses). Parallèlement étaient nés des groupes comme les « foulards de sang » qui utilisaient certaines pratiques de la totémisation, mais dont le fonctionnement était basé sur celui de la chevalerie.

                                                              La possibilité de dérives de toutes natures interpellait les mouvements français qui s’efforcèrent, soit de changer la nature de la totémisation, soit de la proscrire officiellement.


                                                              Merci Mr Challot de m’avoir poussé à chercher pour m’instruire avec précision.Bonne lecture à chacun.

                                                              Par contre même si je sais que c’est strictement interdit aux SUF,je n’ai pas trouvé de textes.Isari sera peut être moins maladroit que moi....
                                                              ps ;aux ENF,c’est autorisé.


                                                              • éphèmère 13 janvier 2011 23:43

                                                                Elyg ayant cité Wikipedia et Scoutopedia, je ne vais pas reprendre ce point (mais Elyg aurait pu résumer plutôt que de faire du copier-coller). Mais en effet, c’est bien les EdF -premier mouvement (avec les EUdF) chronologiquement en France- qui ont donc les premiers usée de cette pratique.
                                                                A noter que Jean Loiseau -l’initiateur de la « tot’ » chez les EdF- a découvert le scoutisme chez les EdF en tant qu’adulte et en 1914. Il a quitté ses fonctions aux EdF en 1921, alors que les SdF venaient tout juste de naître (1920). C’est donc bien les EdF (et peut-être aussi les EUdF) qui ont introduits la pratique en France.

                                                                D’autre part
                                                                « le bisutage devrait être interdit »
                                                                Mais c’est bien le cas. Et pas dans les mouvements scouts, mais en DROIT FRANCAIS auquel sont soumis toutes les associations.
                                                                Mais la totémisation n’est pas et ne doit pas être un bizutage. Dans les mouvements scouts qui pratiquent la totémisation officiellement (et il y en a deux rien qu’au sein de la fédération du scoutisme français !), il s’agit d’une totémisation assez « traditionnelle » (du moins pour les mouvements que je connais) et pourtant tout à fait dans le cadre de la loi, et qui n’a rien d’un bizutage.

                                                                "l’imposition d’une idéologie de haine aussi« 

                                                                Ne pas imposer une idéologie. Oui en effet.
                                                                Mais vous faites quoi lorsque vous sortez des clichés aussi gros que l’assimilation d’autres mouvements scouts à du paramilitarisme ?
                                                                Qu’est-ce donc sinon de l’idéologie lorsque vous rejetez sans même chercher à connaitre ?
                                                                Qu’est-ce donc sinon de la haine lorsque cette idéologie amène à chercher à mettre des batons dans les roues des autres associations ?
                                                                Avant de critiquer les autres, ce serait bien de balayer devant sa porte.

                                                                 »Les choix idéologiques des adultes ne devraient pas être imposés aux enfants et là je condamne autant le catéchisme ou la messe obligatoire dans certains camps« 

                                                                Je ne connais aucun mouvement scouts qui fait du »catéchisme« . D’ailleurs, même les mouvements confessionnels répètent qu’il ne s’agit pas de faire cela. Il ne faut pas confondre le »catéchisme« et la connaissance d’une religion ou l’approfondissement d’une Foi (qu’elle soit chrétienne, juive ou musulmane ou autre chose encore)
                                                                Par ailleurs, vous permettrez à ceux qui sont catholiques d’aller à la messe. Et vous permettrez aux mouvement qui se réclament d’une confession d’être cohérent avec eux-même et avec leur identité. Aucun mouvement confessionnel ne cache son identité. Personne n’est donc »piégé« . Moi, quand j’ai mis les pieds chez les EEUdF, je m’attendais à avoir des temps de prière et même à aller au culte. J’ai été surpris que ce ne soit pas le cas.
                                                                Enfin, j’ajoute que c’est tout aussi irrespectueux et manipulateur que de ne pas mettre en oeuvre les moyens pour que les jeunes puissent approfondir leur Foi. Si un croyant entre chez les EEdF, pourra-t-il -au moins en théorie- assister au culte ? Avoir des temps de prière quotidienne ? Prononcer sa promesse devant Dieu ? Recevoir une bénédiction ? Quel est la position (précisés dans les textes fondamentaux, fondateurs, pédagogiques, ou que-sais-je encore) des EEdF sur la question ?

                                                                 »ou le fait pour des adultes dans un autre cadre que le scoutisme de faire porter des banderoles revendicatives à des enfants dans des manifestations.« 

                                                                Oui alors celle-là...
                                                                Fondamentalement, je suis parfaitement d’accord...
                                                                Mais quand je vois que par exemple (et ce n’est qu’un exemple...) en 2008 (c’est le premier exemple sur lesquel je suis tombé), les EEdF ont appelé à la mobilisation pour une manifestation, je m’interroge... Je sais : on va me répondre que cet appel n’a pas spécifiquement été lancé aux jeunes du mouvement. Mais quand on est un mouvement de jeunes, et quand on sait la »prédisposition« des jeunes lycéens -voire collégiens !- à aller »porter des banderoles revendicatives« , il ne faut quand même pas se leurrer... Et quand -en plus !- on ajoute à cela que ce genre d’appel est lancé en commun avec des syndicats tels que UNEF, CGT, CFDT et autres syndicats de gauche, il ne faut pas s’étonner après que les EEdF soient taxés de mouvement gauchiste ayant des liens syndicaux voire politique... Alors, qu’on ne vienne pas après me parler de refus d’idéologie ou de manipulation...

                                                                 »Le scoutisme, ce sont des méthodes pédagogiques...« 

                                                                Erreur. Le scoutisme, c’est UNE méthode d’éducation parmi d’autres. Sans doute ni meilleure ni pire que d’autre. Si cette méthode ne convient pas à un jeune, rien de dramatique à cela.
                                                                Mais par contre, on ne peut pas prétendre changer une méthode et dire que c’est la même chose... Et si on ne veut plus faire de scoutisme, il faut le dire franchement, que ce soit clair pour tous.
                                                                A oui, aussi : le scoutisme, c’est avant tout UN JEU. Il s’agit de »jouer à être scout« à être »éclaireur« au sens initial du terme : celui qui veille, qui montre le chemin, qui va à l’avant des troupe, qui sait se faire discret, etc. A ce titre, vocabulaires et tenues uniforme font parties des éléments du jeu. Vouloir jouer au scout sans ces éléments, c’est comme vouloir jouer aux cow-boys et aux indiens sans le foulard ni chapeau, et en parlant de »responsable du groupe« plutôt que de »chef de tribu« ...

                                                                Pour terminer, je reviens juste sur la question du chef :
                                                                Le »chef« , c’est la tête (le »couvre-chef« ). Celui qui pense. S’il n’y a plus de chef donc de personne »qui pense« , de tête, alors comment ça marche ?
                                                                Un chef scout, c’est A LA FOIS un responsable, un animateur, et un éducateur. Si c’est un responsable, c’est donc qu’il n’est plus ni animateur ni éducateur ? S’il est »animateur« , c’est donc qu’il n’est plus ni responsable ni éducateur ?

                                                                Encore une fois, vous ne parlez que sur des a-priori et des préjugés, et vous n’avez visiblement jamais vu un jeune scout consolé par son »chef de patrouille" dans un moment un peu difficile pour lui, ni un ado de 15-16 ans ému à en avoir les larmes aux yeux en apprenant que le conseil réunissant les chefs de patrouille -ses pairs !- lui reconnaissait un certain niveau de compétence, et je pourrais vous citer encore d’autres exemples.
                                                                Je ne peux donc que terminer en vous invitant une nouvelle fois à essayer de découvrir de l’intérieur ce qu’est vraiment le scoutisme unitaire tel que le pratiquent les Guides et Scouts d’Europe, les Scouts Unitaires de France, les Eclaireurs Neutres de France, ou même dans une moindre mesure les Scouts et Guides de France...
                                                                ... Mais peut-être avez vous peur de la vérité ?


                                                                • éphèmère 13 janvier 2011 23:47

                                                                  Ah, dernier truc :

                                                                  Voilà la photo d’un bon groupe visiblement « paramilitaire » : défilé au pas tous en ligne, uniforme impeccable jusqu’aux gants blancs...
                                                                  http://www.play-files.net/images/1294849173-prar-militaires.jpg
                                                                  Ah oui mais eux, on oserait pas les critiquer... Pas politiquement correct... Et pourtant objectivement beaucoup plus militaires que les scouts, même que les scouts « traditionnels » ! (et même franchement complètement militaire s’il s’agit de Paris ou Marseille)


                                                                  • Elyg 14 janvier 2011 01:00

                                                                    Dans cette vill, je peux attester que des responsables EEDF, sont à toutes les manifs possibles initiés par des syndicats ou partis d’extrème gauche. A la longue, on repère vos frimousses.


                                                                    Ils ont tous défilés sous mes fenêtres, précisément dans cette rue.Pour finalement tourner à droite,et arriver en face de la préfecture.S’ils tournent à gauche ce sera les batiments de l’Education Nationale.

                                                                    Aurais je le plaisir de vous voir mr chalot,si oui, il y à ma courtoisie scoute qui vous offrira une tasse de café.



                                                                    • CHALOT CHALOT 14 janvier 2011 08:38

                                                                      Non les EEDF ne participe pas de près ou de loin à des manifestations syndicales.
                                                                      Les seules manifestations sont celles sur la laïcité et ce sont les adultyes qui manifestent et jamais les enfants.
                                                                      Si l’on revient à la totémisation , style brimade, épreuve imbécile, dans les mouvements scouts ( scoutisme français) on y a mis fin ( 1971 pour les éclés) ne gardanr pendant quelques années que le passage symbolique.
                                                                      ’un éclé l’aurait introfuit en France, peut être, c’est ce que vous avez trouvé. Ce n’est pas la meilleure initiative.
                                                                      On me demande de découvrir les mouvements comme les scouts d’Europe et autres : je les ai quelque peu fréquentés dans les cpmmissions en matière de jeunesse, aller plus loin...,non, merci mais si par les textes de base, les principes affichés et les pratiques il n’y a plus ce fléchage embrigadement je suis prêt à réviser ma position ! !!


                                                                      • Elyg 14 janvier 2011 23:15

                                                                        A propos du catéchisme et du scoutisme ;


                                                                        Je dois reconnaître que comme vous monsieur, certains parents en toute bonne foi et franchise supposent qu’en inscrivant au scoutisme,leur enfant sera cathéchisé,ou il y fera son bâptème, ou il ira faire sa première communion...et là ils sont un peu surpris d’entendre pour réponse ;ce n’est absolument pas la vocation du scoutisme,y compris chez nous.Mais nous vous invitons à contacter votre paroisse pour ce type de service.

                                                                        En effet, le chef scout ou la cheftaine guide, est formé,à entrainer ses enfants et jeunes vers des activités scoutes.Et nullement pour remplacer une personne formé à l’enseignement du cathéchisme,ou à de l’aumonerie.Ni même habilité à célébrer des sacrements religieux.

                                                                        Tout comme la personne qui dirige un groupe de catéchisme, serait inapte à faire du scoutisme dans sa salle de caté,ce n’est pas son rôle.

                                                                        En revanche,dans les associations confessionnelles,le chef scout dans le cadre d’un des cinqs buts du scoutisme ( la foi ), doit mettre en pratique les outils pédagogiques mis à sa disposition par son association,pour permettre aux enfants de découvrir et enrichir sa foi propre,.

                                                                        -au travers de la progression scoute personnelle de l’enfant
                                                                        -au travers de l’ensemble du groupe d’enfants

                                                                        Il a pour support ;les écrits de son association,les échanges entres chefs,les conseils et les célébrations religieuses du « curé » de la confession dont l’association scoute se réclame.

                                                                        Les parents et l’enfant lui même, ne sont nullement manipulés,ils savent dès le début,...ou ils sont,et avec qui ils sont.Et quels sont les us et coutumes du groupe scout dans la pratique religieuse aussi bien pendant l’année,qu’en situation de camp.

                                                                        La manipulation ne réside pas au nombre de prières ou messes faites dans un groupe scout... il y à manipulation uniquement si à l’inscription de l’enfant,on cache aux parents la confession auquel adhère le mouvement scout et concrêtement comment on le vit dans le groupe local.

                                                                        Au SUF,il existe un écrit officiel, qui indique très clairement que les parents doivent être informés de toutes les activitées scoutes que fera l’enfant, et que l’association est catholique...et s’il s’avère que les parents ou l’enfant n’adhèrent pas à cette forme de scoutisme,il est judicieux d’orienter les demandeurs vers une autre association.









Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès