Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les élites sont devenues folles, y compris les socialistes français

Les élites sont devenues folles, y compris les socialistes français

On croit connaître la folie mais pourtant, on ne s’en méfie pas assez ou alors on la craint avec excès. En vérité, on craint une certaine forme de folie, celle qui dérange, celle qui est manifeste, qui s’exprime à travers des comportements étranges chez quelques individus dont le psychisme est altéré, avec les aptitudes à évoluer en société. C’est une forme de folie pathologique assez bien cernée par les psychiatres. Quelques fous sont dangereux mais la plupart sont inoffensifs. Il existe une autre forme de folie qui n’a rien de commun avec la précédente. C’est une folie rationnelle. On ne s’en méfie pas parce que les individus qui la possèdent sont des gens tout à fait « normaux ». Tenez, si ça se trouve, notre président qui se réclame de la normalité est peut-être atteint de cette folie rationnelle. Quel est donc ce type de folie ?

On ne se méfie pas assez de la raison qui peut servir divers desseins selon la manière où elle opère. Un dessein politique imaginé comme radieux avec l’optimisme des Lumières mais aussi un dessein sinistre lorsque cette rationalité est appliquée à des projets politiques conduit par des individus qui ont perdu le souci des autres et se placent sous l’égide d’une idéologie devant être accomplie quels qu’en soient les moyens et les conséquences. Ce fut le cas du nazisme. Les nazis étaient fous dans leur rationalité instrumentale et ont conduit le peuple allemand vers la folie. Le nazisme a échoué car il a été combattu et si cela s’est produit c’est parce que le nazisme était excessif dans ses prétentions, ses objectifs et même extrêmement toxique pour le monde en général et pour une catégorie d’individus en particulier avec les atrocités que l’on connaît. Ce monde est révolu mais pourtant, cette sorte de folie rationnelle n’a pas disparu. Elle se manifeste mais dans des variantes moins toxiques, ce qui ne veut pas dire qu’elle est anodine car elle finit par miner insidieusement les capacités de bonne volonté disséminées dans les peuples.

Cette folie rationnelle est présente chez un certain nombre de dirigeants qui ne sont pas des idiots loin s’en faut. En fait, ils mobilisent leur intelligence en mettant en avant leur réussite, leurs gains, leur position, leur obsession de gagner contre un adversaire. Cette folie est marquée par une idéologie ou un culte exacerbé de sa propre personne si bien que le destin personnel en devient carrément une idéologie. La politique illustre bien ces obsessions où l’idéologie la plus obtuse se conjugue avec une idée de sa propre personne conduisant vers des comportements autoritaires pour ne pas dire autoritaristes. Lorgnez du côté de Ségolène Royal si vous n’êtes pas convaincu. Puis si vous voulez connaître ce genre de personnage, parcourez attentivement le livre d’Hermann Broch sur la folie des masses. Le portait du joueur démoniaque y apparaît. Ce portrait pourrait s’appliquer à un bon nombre de nos dirigeants politiques.

Comment fonctionne la personnalité atteinte d’une folie rationnelle ? Avec une bonne dose d’intelligence, et c’est ce qui constitue le danger. La folie rationnelle suit un dessein de pouvoir, de gain, de domination à visée personnelle tout en générant des alliances car l’union fait la force. La folie rationnelle fonctionne avec du concept et de l’idéologie. Concrètement, cela se traduit chez les concernés par un déni de réalité allant jusqu’à l’obsession compulsive. La folie rationnelle, c’est le trouble compulsif élevé au niveau de l’intellect et de l’idéologie. Le déni consiste à gommer une partie de la réalité pour rendre son objectif vrai, légitime et réalisable. Peu à peu, les dirigeants socialistes sont devenus fous. Quelques exemples de déni de réalité. Par exemple la voiture électrique, qui n’a rien d’écologique, juste un gadget pour circuler proprement en ville. Juste du cosmétique, gommer un peu de pollution comme on efface les rides avec une pommade. Mais il y a pire. C’est la politique de l’offre et ce pacte de responsabilité qui va dans le mur. On ne peut pas créer de l’emploi en pressant sur le pacte comme on fait sortir du dentifrice en pressant sur le tube. Les emplois dépendent des carnets de commande et si les gens ne sont pas assez solvables, eh bien pas d’achat et pas d’emploi pour produire les choses commandées. Les socialistes sont devenus obsédés par la croissance et certains par l’entreprise. Ils en ont oublié que les gens vivent et que l’entreprise sert avant tout à produire des choses que les gens vont utiliser pour améliorer leur existence. Le but de la vie n’est pas de produire. Les socialistes sont devenus fous. Le ministre du travail s’en prend aux chômeurs. Il en oublie que le chômage est la conséquence des politiques menées en Occident et notamment par son gouvernement. En matière de logement, l’obsession de la croissance et du bâtiment conduit les socialistes à favoriser les propriétaires et les rentiers avec des réductions fiscales injustifiées.

Cette folie rationnelle est répandue dans d’autres secteurs de la société. On l’a constaté lors de la comédie de la grippe H1N1. On la trouve dans certains cercles écologistes, avec la peur du réchauffement et autres craintes ayant servi de ressort à quelques dispositions douteuses de l’agenda 21, sorte de green kampf écrit par des « fous planétaires ». Les banksters font aussi partie de ces fous rationnels qui ne jurent que par leur gain et sont prêts à toutes les ruses pour dépecer le monde y compris en trichant ou en infiltrant les pouvoirs. Les banksters sont un cancer de la finance. Le capitalisme n’est pas mauvais en soi. Il le devient quand il est dévié de sa destination légitime par les fous du profit qui ne regardent que leurs chiffres et ne font aucun cas du monde qui vit. C’est bien là le problème. Ces individus bien placés vivent dans une réalité qui leur est propre et ne voient pas le monde des gens ordinaires. Ils cherchent même à le gommer. Dans les immeubles cossus de la city, des ascenseurs sont réservés au gens de basse classe afin que ceux de la haute société ne les croisent pas lorsqu’ils montent chez eux. Pour faire un tournage sans être dérangé, le couple Pitt Jolie aurait déboursé 200 000 dollars pour que les quelques habitants d’une île quittent momentanément les lieux. C’est cela la folie rationnelle, ne plus voir autrui comme un frère, une fin, un dessein, quitte même à faire d’autrui un nuisible, comme si les gens d’en-bas étaient devenu des cafards pour la haute société.

La folie rationnelle, on la trouve aussi en géopolitique. Prenez BHL. Cet intellectuel était carrément obsédé par Kadhafi au moment de l’insurrection à Benghazi en 2011, prêt à soutenir d’improbables rebelles sans se préoccuper des conséquences ni sonder exactement la nature de cette opposition qui est devenue tout d’un coup légitime sans qu’elle n’ai reçu aucun mandat démocratique. Voilà comment un philosophe défenseur du monde démocratique en arrive à dénier la réalité du terrain en accommodant la réalité pour qu’elle colle avec son objectif ; punir le colonel. Même chose pour Bernard Guetta qui sur les ondes d’Inter regrettait que la Syrie d’Assad n’ait pas été bombardée par les Occidentaux. Cet éditorialiste qui a pignon sur média pratique un déni de réalité. Il en oublie le chaos actuel en Libye et ne sait même plus de quoi il parle. Si Assad avait été éliminé, l’Etat islamique serait maintenant à Damas, aux portes du Liban. Guetta est un de ces « fous rationnels » dont une des obsessions est l’idéologie européiste. Les fous rationnels ne sont pas comme les fous pathologiques, ils en sont loin d’ailleurs. Ils ne sont pas étrangers à la raison et à la compréhension du monde. C’est juste que le monde doit s’infléchir pour devenir leur monde. Leur déni de réalité consiste à gommer ce qui n’est pas de leur monde. Et voilà pourquoi les gouvernants socialistes se sont coupés progressivement de la société. Mais ils ont été formés à bonne école puisque Mitterrand était déjà coupé de la société. Mitterrand, l’homme qui intoxiqua le parti socialiste sans qu’il ne s’en remette.

Ces fous rationnels sont contenus par les médias et les élites encore sensées. Ils ont causé tant de dégâts par leur aveuglement, notamment en créant les leviers pour que les activistes de l’Etat islamiques au levant se développe. Maintenant, ils sont effrayés du résultat. D’où leur position raisonnée face à une Russie qu’ils ont voulu taquiner mais qui se révèle un allié indispensable dans cette guerre mondiale face aux réseaux islamistes. En politique intérieure, la rue ne peut être que le seul levier qui fasse revenir les socialistes à la raison. Notre époque manque de philosophie. Elle est marquée par les fous qui gouvernent et les peuples intellectuellement déficients qui ne savent plus lire et se dresser comme un homme, oui, un homme, pas un sous-homme ! Les médias de masse ont leur part de responsabilité dans ce marasme civilisationnel. Nombre de concitoyens ont aussi perdu la raison, plongés dans les théories du complot et autres dénis de réalité qui permet de satisfaire les déficits spirituels et psychologiques de gens doué d’un niveau d’intelligence conséquent mais insuffisant pour comprendre la complexité du monde.


Moyenne des avis sur cet article :  3.81/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 3 septembre 2014 09:50

    Les élites ont toujours été folles mais en période de crise cala se voit et surtout se ressent un peu plus ...


    • zelectron zelectron 5 septembre 2014 00:40

      En ce qui concerne les socialistes vous confondez élites et lie (sans tes)


    • kitamissa kitamissa 3 septembre 2014 10:28

      On dirait que vous découvrez seulement ce que tout le monde sait depuis toujours Dugué, que ce soit de droite, de gauche, du centre, la populace reste la populace, les privilégiés restent les privilégiés, on ne mélange pas les torchons avec les serviettes !! 


      • caillou40 caillou40 3 septembre 2014 10:34
        Les élites sont devenues folles... ?
        Faut arrêter de dire élite d’un personnage politique qui ruine la France depuis le départ du Général...Des incompétents notoires vu notre situation...le constat est facile à faire.. !

        • Yanick Toutain Yanick Toutain 3 septembre 2014 20:17

          Organiser l’asssssinat de Sylvanus Olympio, le premier président africain en 1963 par Eyadéma Gnassingbé n’est pas un preuve d’équilibre mental chez De Gaullle.
          Si sa pathologie consumériste n’était pas exagérée...... (juste un petit chateau à Colombey, l’équivalent de 50 part du PIB mondial)... ses crimes dénotent l’organisation d’une société barbare destinée à protéger cette pathologie consumériste chez certains.
          Quant aux voyous qui nous dirige c’est plutôt la COOPTATION des médiocres...
          Tiens si ce n’est pas pris.... j’ai le titre de mon prochain article !


        • Doume65 3 septembre 2014 10:50

          « Cette folie rationnelle [...] on la trouve dans certains cercles écologistes, avec la peur du réchauffement »

          On peut et on doit te répondre qu’il est encore plus fou de ne rien faire contre le réchauffement climatique. Pour moi, les plus fous sont tous ceux, qui, ayant peur de devoir modifier quoi que ce soit dans leur mode de vie, et ayant peur également d’une transition énergétique et industrielle, préfèrent fermer les yeux sur cette réalité constatée par tous depuis maintenant bien longtemps. Voilà la vrai peur. Comme quoi la folie n’est pas le privilège des zélites.
          Au passage, n’oublions pas que l’origine de la contestation de la responsabilité de l’homme dans le réchauffement climatique est le milieu conservateur étasunien (créationnistes), appuyés par les multinationales. Ceux qui le relaient sont donc la caisse de résonance (pour ne pas dire les marionnettes) de ce milieu. A bon entendeur...


          • Doume65 4 septembre 2014 13:09

            A cette heure, quatre votes négatifs, mais personne pour me répondre.

            C’est dommage, j’aurais bien aimé savoir ce qui dans cette contribution peut révulser les visiteurs de passage.

          • Pascal L 4 septembre 2014 20:16

            Si je lit votre dernier paragraphe, je comprend que vous n’êtes pas intéressé par le débat et que vous faites par avance la réponse aux contradicteurs sans les avoir lu. Normal qu’ils n’écrivent pas de réponse. En ce qui me concerne, je ne vote plus négativement, car cela ne fait jamais avancer le débat. D’un autre côté, ignorer l’article peut être pire que voter négativement, car cela peut signifier que l’on considère que le niveau du débat n’est pas assez élevé, mais ça, vous ne pouvez pas le savoir. Voter, même négativement, c’est déjà une forme de reconnaissance.


          • Doume65 5 septembre 2014 15:29

            @ Pascal L

            « Si je lit votre dernier paragraphe, je comprend que vous n’êtes pas intéressé par le débat et que vous faites par avance la réponse aux contradicteurs sans les avoir lu »

            Merci pour cette réponse.
            Je n’arrive pas à comprendre ce qui vous mène à cette conclusion. Pourriez-vous développer ?


          • alinea alinea 3 septembre 2014 11:32

            C’est la folie mégalomaniaque qui interdit au pauvre être qui en est atteint de se remettre en question ne serait-ce qu’une seconde ; c’est la folie schizophrénique à un point que leur être profond disparaît au profit du personnage. C’est la folie paranoïaque qui monte des murs autour d’elle pour se protéger de l’autre, qui fonce avec ses chars pour écrabouiller l’intrus ennemi qui gêne sa marche, ou c’est celui qui occulte la diversité du monde, quand il n’est pas assez fou pour la détruire au profit de l’uniformité.
            On est mal barré !


            • julius 1ER 3 septembre 2014 11:32

               Nombre de concitoyens ont aussi perdu la raison, plongés dans les théories du complot et autres dénis de réalité qui permet de satisfaire les déficits spirituels et psychologiques de gens doué d’un niveau d’intelligence conséquent mais insuffisant pour comprendre la complexité du monde

              @l’auteur,
              trouver des solutions simples à des problèmes complexes, voilà un vrai défi !!!!
              au delà de çà, on ne peut que constater que le « système » est en bout de course et qu’il y a peu de gens de bonne volonté pour revenir à un monde « humaniste » où les valeurs humaines seraient mises en avant...... plus le temps passe, plus je pense que l’on va recommencer les mêmes folies qu’au siècle précédent, s’il n’y a pas de sursaut démocratique.

              • Garance 3 septembre 2014 12:56

                Article intéressant ou l’on apprend que les socialistes font partie des élites


                Les élites en quoi ?

                Si c’est dans le domaine du bourrage de mou à eux les Nobel

                Et à nous la merde  smiley  smiley  smiley

                • BA 3 septembre 2014 13:43

                  Mercredi 3 septembre 2014 :

                  Valérie Trierweiler : « François Hollande n’aime pas les pauvres. »

                  Valérie Trierweiler publie un livre sur François Hollande.

                  "Les sans dents"

                  Au final, le portrait de François Hollande semble terrible. On découvre un homme froid, sans coeur, totalement dépassé par les évènements, calculateur, parfois méchant, enfermé dans une bulle. Le passage le plus terrible est une scène qui se déroule lors d’un repas familial. Il moque la famille de Valérie d’origine modeste : "Une gifle."

                  Valérie Trierweiler écrit :

                  « Il s’est présenté comme l’homme qui n’aime pas les riches. En réalité, le président n’aime pas les pauvres. Lui, l’homme de gauche, dit en privé : « Les sans dents », très fier de son trait d’humour. »

                  http://www.lepoint.fr/politique/ce-que-valerie-trierweiler-dit-dans-son-livre-03-09-2014-1859552_20.php


                  • Yanick Toutain Yanick Toutain 3 septembre 2014 21:42

                    merci de l’info
                    Je viens d’en faire un article sur RevActu

                    MERCREDI 3 SEPTEMBRE 2014

                  • Pyrathome Pyrathome 3 septembre 2014 14:10
                    Les élites sont devenues folles, y compris les socialistes français...

                    Je crois qu’elles ne sont pas devenus, elles l’étaient déjà et c’est même la « qualité » requise pour le devenir, les débiles de l’égo......

                    .

                    Portrait de « Flamby le goujat » selon Valérie Trierweiler :

                    http://www.francetvinfo.fr/france/hollande-royal-gayet-les-declarations-choc-de-valerie-trierweiler_684309.html?google_editors_picks=true

                    Bref, juste un gros blaireau si l’on comprend bien !!!


                    • Pyrathome Pyrathome 3 septembre 2014 14:46

                      Notre époque manque de philosophie. Elle est marquée par les fous qui gouvernent et les peuples intellectuellement déficients qui ne savent plus lire et se dresser comme un homme, oui, un homme, pas un sous-homme ! Les médias de masse ont leur part de responsabilité dans ce marasme civilisationnel. Nombre de concitoyens ont aussi perdu la raison, plongés dans les théories du complot et autres dénis de réalité qui permet de satisfaire les déficits spirituels et psychologiques de gens doué d’un niveau d’intelligence conséquent mais insuffisant pour comprendre la complexité du monde.
                      .

                      Pouvez-vous affirmer qu’il n’y a jamais eu de complots dans l’histoire moderne ???
                      Allons, allons, restons sérieux......pour être crédible svp....
                      Il y a une sacré marge entre voir des complots partout et déplorer des faits réels prouvés et indéniables......
                      Allez tiens, un peu de lecture :

                      http://www.geopolintel.fr/article781.html
                      ..
                      Vous allez en avoir d’autres bientôt avec le sinistre treizième anniversaire de la plus grande saloperie du monde « moderne ».....
                      .
                      Réveillez-vous Dugué, bon sang !!
                      Vous êtes scientifique ou pas pour gober d’aussi grosses couleuvres ????
                      Vous croyez encore à ce qu’on vous a raconté ???
                      .
                      La folie rationnelle, c’est aussi le crime de masse et le MENSONGE....


                      • Garance 3 septembre 2014 14:47

                         « Salut les Sans-dents ; vous y a n’avez être contents de l’être grâce à moi ? » 


                        Vous avez le bonjour de votre président  smiley  smiley   smiley

                        • Pyrathome Pyrathome 3 septembre 2014 14:49

                          http://a400.idata.over-blog.com/300x231/4/42/84/85/bv000033.jpg

                          Dis lui qu’on lui pisse à la raie.... smiley !!!


                        • agent ananas agent ananas 3 septembre 2014 16:22

                          Dugué

                          Les élites ne sont pas DEVENUES folles. Elles SONT folles. L’Histoire fourmille d’exemples et ceux qui ne la connaissent pas sont condamnés à la répéter.
                          La folie nazie s’est produit parce que le régime du III ème Reich a pu voir le jour grace à Wall Street et d’industriels étasuniens qui voyait en Hitler non seulement un rempart contre le communisme mais aussi celui qui pouvait combattre et défaire l’URSS de Staline. Ce support aux nazis était également apporté par l’aristocratie britannique qui considérait Staline une menace pour leur empire. Bien entendu tout cela vola en éclat après le pacte germano-soviétique, qui précipita la seconde guerre mondiale. Il est à noter que malgré les horreurs commises par les nazis, nombreux de ses cadres furent recyclés ensuite par les Etats-Unis/OTAN pendant la guerre froide.
                          Aujourd’hui le même schéma se reproduit en Ukraine avec le support du régime fasciste de Kiev contre la Russie de Poutine.
                          Par ailleurs, épargnez nous de la fable (médiatique ?) que la Russie est un allié indispensable dans la lutte contre les réseaux islamistes. Les islamistes sont un allié objectif des forces de l’OTAN pour destabiliser Poutine. Les événements (peu rapportés) dans le Caucase font partie de cette stratégie. Ce sont plus ou moins les mêmes réseaux qui ont permis le retrait des soviets d’Afghanistan.
                          Je vous croyais un admirateur de Bzerzinski ?


                          • appoline appoline 3 septembre 2014 17:49

                            Elles sont simplement elles, depuis le temps qu’on vous parle, ça y est, vous voyez le danger, surtout avec un énergumène pareil au pouvoir, sa religion le fait copiner avec le CRIF, il est soumis à Rothchild depuis longtemps. Regardez donc les desseins du CFR, après vous comprendrez pourquoi on laisse une Taubira à la justice où elle ne vaut pas un clou, une Touraine avec un môme en prison, une Belkacem, dont Fouad Belkacem a été condamné en Belgique pour trafic de drogue ; la marocaine si hargneuse et voulant à tout prix détruire l’identité des gamins


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 septembre 2014 20:40

                              Parler de folie est une bonne façon de dédouaner nos Mamamouchis européens, élus par personne, qui se cooptent entre eux, comme au bon vieux temps du Soviet Suprême..., et décident de choses importantes. Pas comme nos élus dans leur village Potemkine.


                              Ils ne sont pas fous du tout, les Socialistes. Ils sont les marionnettes, comme Sarkozy, qui appliquent les décisions de la Commission européenne. Point.

                              La feuille de route de Matignon s’appelle « Les Grandes Orientations de Politique économique », les GOPé. Publiées en Juin, elles doivent s’appliquer illico presto :

                              * Baisser le prix du travail, faire disparaître le SMIC et les CDI
                              * travail du dimanche 39 h payées 35.
                              * geler les retraites et baisser les indemnités chômage ( celles des cadres ont été baissées en Juin)
                              * Hausse du prix du gaz (c’est fait aujourd’hui), et de l’électricité.
                              * en finir avec la Sécu, il suffit de voir les pubs à la télé pour les mutuelles privées.
                              * privatiser la SNCF etc etc. Voir la liste.

                              L’euro ne peut pas être dévalué, ils vont donc procéder à une« compression du prix du travail ».
                              Quand un seul pays le fait, comme l’ Allemagne, il est compétitif.
                              Quand tous les pays de la zone euro le font, les effets s’annulent.

                              L’économie n’ira pas mieux, mais le droit du travail, les acquis, la Sécu, les services publics seront laminés. C’est le but de l’ UE et de l’euro, expliqué par l’inventeur de l’euro, Robert Mundell.
                               

                              • Attilax Attilax 3 septembre 2014 21:11

                                Ce ne sont pas les élites qui sont folles d’agir comme elles le font. Ce sont les peuples qui sont fous de les laisser faire.


                                • Vache à lait Vache à lait 4 septembre 2014 07:52

                                  Ce qui me fait sourire ans tout ça, c’est que des esprits « creuseurs » et éclairés tel Jimmy Gieu, prédisaient déjà cela au tout début des années 90. Bildeberg, la CFR, La Trilatérale, un groupe de marionnettistes juchés au plus haut et qui se joue du monde à leur façon.
                                  Regardez sa série Les Portes du Futur, 14 vidéocassettes. Certaines d’entre elles ont désormais ont un goût plus amère, quand on connait l’ampleur des manipulations et des mensonges perpétrés par les démocraties occidentales.


                                  • Xenozoid Xenozoid 4 septembre 2014 07:58

                                    c’est le pouvoir qui y joue brulera


                                    • kitamissa kitamissa 4 septembre 2014 15:05

                                      Les élites socialiste : Taubira, Belkacem, Fillipetti,Harlem Désir, Duflot, Guigou,Royal,Aubry etc....... smiley smiley



                                      • zygzornifle zygzornifle 5 septembre 2014 08:35

                                        Ces élites sont interchangeables avec celle de l’UMP , aussi mauvais, corrompus et minables les uns comme les autres..... Le paysage politique Français n’est pas devenu fou il y a toujours été mais en certaines circonstances cela se remarque, quand tout va bien ils sont la tous à la tache c’est à dire cherchant par tous les moyens de s’enrichir personnellement et d’être la dans toutes les magouilles, aidés par leurs avocats, conseiller fiscaux et autres pour éviter de se faire coincer et de payer un minimum d’impôts ...... 

                                        Obligez les a êtres honnêtes, surveillez les ,demandez leur des comptes , qu’ils aillent en prison déchus de leurs droits comme tout citoyens et le paysage politique Français changera du tout au tout , vous verrez les tètes d’affiche UMPS quitter la politique ou aller en prison et une nouvelle race de politiques rendus honnêtes par la surveillance et la pression émergera....

                                        • Claus D. Claus D. 17 septembre 2014 10:07

                                          Il faut avoir la folie de comprendre la folie du monde. La plupart du temps, cela passe par le silence…

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès