Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les émeutes d’Amiens : et après ?

Les émeutes d’Amiens : et après ?

Aprés les émeutes durant lesquelles 17 policiers ont été blessés par des tirs de chevrotines et de mortiers d'artificier, la situation est redevenue calme dans les quartiers d'Amiens Nord.

Les réactions du gouvernement, de la Presse et des "associations" sont à l'image de ce qu'elles sont depuis 31 ans, depuis les premiéres nuits survenues aux Minguettes, où à coups de "rodéos" et d'exactions contre le voisinage apparut sur le devant de la scéne ce nouveau lumpen-prolétariat avide de vedétariat "compatissant", en même temps qu'il collait à un reflexe de défense étrange de notre classe politico-médiatique. Un peu à l'image de l'antilope qui mutile les petits de ses congénéres pour en faire des proies faciles pour les prédateurs, et sauver ainsi ses propres petits, nos élites "mutilaient" leurs compatriotes à coups de culpabilité et de bien pensance intolérante pour sauver leurs positions et priviléges face à ceux qu'elles percevaient comme de nouveaux prédateurs 

Nous noterons que les premiéres réactions publiques du ministre de l'Intérieur et de celui de la Ville furent de diligenter une enquête sur le comportement de la Police (demande assortie de quelques gesticulations dérisoires sur la nécessité du maintien de l'ordre républicain) et d'inventer un nouveau dispositif pour "faciliter" l'emploi des populations de ces quartiers.

Dispositif venant aprés et en complément d'une multitude d'autres qui n'ont amélioré en rien la situation de l'emploi dans ces quartiers. Et pour cause....Les tenants d'un immigrationnisme à outrance pretextent que l'immigration est indispensable pour pourvoir les emplois dont les "Français ne veulent pas". Sachant que dans ces quartiers le chômage frôle et dépasse les 50 % de la population active, on pourra se persuader aisement que non seulement l'immigration n'est pas indispensable, mais qu'au surplus elle contribue à pousser toujours plus les populations de ces quartiers dans la marge en la mettant en concurence avec de nouveaux immigrés , parfois clandestins, peu exigeants en matiére de salaire.

Quant aux roulements d'épaules de Mr Valls concernant la sécurité, ils valent ce que valaient ceux de ses précesseurs et sont à mettre en paralléle avec la veulerie ordinaire de notre classe médiatico-politique.

Nous pouvons d'ailleurs constater qu'à l'heure actuelle en dehors de quelques "égarés" lancés dans les bras des policiers, aucun responsable des émeutes d'Amiens n'a été traduit en Justice.

Comme toujours, depuis la vague d'exactions et de pillages divers de 2005, les personnes traduites devant les tribunaux sont des petites frappes, souvent des "petits blancs" comme les nommeraient Mr Melenchon, poussées dans les bras des forces de l'ordre pour servir de boucs émissaires confortables permettant à l'Etat de sauver en partie la face, tout en assurant la paix des mafias installées et en voie d'installation dans ces cités.

La suite consistera, comme toujours depuis 30 ans, à acheter un semblant de "paix sociale" à coups de subventions publiques versées à des caids de quartier, et à inviter la Police à regarder ailleurs.

Au terme de 30 ans de ces politiques les résultats sont connus : une explosion de la société civile francaise à bas bruit, qui s'est traduit par un exode, voire un bannissement, des populations d'origine de ces quartiers qui ont été contraintes à s'installer dans de lointaines banlieues péri-urbaines où elles se trouvent pauperisées souvent de maniére extréme ; une communautarisation à caractére souvent raciste de population qui nourrissent un fort ressentiment vis-à-vis des populations de souche , alimentés par le complexe médiatique qui amplifie en continue un sentiment fort de culpabilté de la population francaise d'origine, accusée en permanence de "racisme", de "colonialisme" ou, pire encore : de "Beaufisme".

Alors, les émeutes d'Amiens, et aprés ? D'autres incidents se succédent ailleurs, dans d'autres villes, tues par les grands médias....Comme ils se succédaient avant Amiens, et à Amiens même .


Moyenne des avis sur cet article :  3.32/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • kalagan75 22 août 2012 10:41

    malheureusement votre article n’est que la simple vérité 


    • asterix asterix 22 août 2012 10:51

      L’humain est ainsi fait qu’il prend a priori parti contre les flics, ces suppôts du régime, quel que soit le régime. La solution politique telle que décrite par l’auteur, sous-tendue par une arrière-pensée droitière je le concède, c’est de dénoncer ce qu’il appelle parer au plus pressé en subsidiant la non-socialisation pour qu’elle ne fasse pas tâche d’huile sur d’autres quartiers. La solution-type pour ne rien arranger. Ayant habité des années dans la zone la plus sombre de Bruxelles où des émeutes de ce type éclatent régulièrement, je puis comprendre pour l’avoir vécu le ras le bol de la frange de la population qui refuse cet engrenage de la violence. Plus que le ras le bol de ceux qui s’expriment avec une telle violence aveugle en tous cas. J’en conclus, hors de tout point de vue partisan, qu’il est inconcevable que tant de flics aient été blessés sans n’avoir pu capturer ne fut-ce qu’un seul de ces voyous ...que la magistrature de mon pays, ce Ponce Pilate qui s’en lave les mains libérera d’ailleurs systématiquement dès le lendemain.
      Pas de sanctions, pas d’amende vu l’insolvabilité. A part les gronder en attendant qu’ils recommencent, rien !
      Echec et mat...
      Et ces caïds de l’impunité admirés par plus jeunes qu’eux qui n’ont aucun repère recommenceront de plus belle, c’est écrit dans les étoiles...
      Bon, il n’y a pas que cela, certainement pas. Mais il y a cela aussi 
      Le calme est revenu à Amiens. Mais jusqu’à quand ? Quel est le politique qui osera prendre le problème par ses deux bouts au lieu de s’aligner sur le seul profit électoral qu’il peut tirer de l’une ou l’autre solution en excluant l’autre. La réponse est : aucun !
      Aïe, je vais faire mal : Le Pen ou Melenchon, même combat.
      C’est donc le moment de la compréhension. Le binôme de la compréhension forcée, de la victimisation propre à chaque camp...
      Et c’est bien là que le bât blesse, non ?


      • Anaxandre Anaxandre 22 août 2012 18:13

          « L’humain est ainsi fait qu’il prend a priori parti contre les flics... »


          Dans une Nation constituée de véritables Citoyens respectueux des Lois qu’ils se seraient données à eux-mêmes, la police serait respectée car constituée elle-même de Citoyens dont les deux seules prérogatives seraient la protection du Bien Public et l’intégrité des personnes et de leurs biens.
          Or aujourd’hui la véritable idée de la Citoyenneté a été remplacée par une idéologie dominante selon laquelle Nation et Citoyenneté ne sont plus, au mieux que des mots creux ayant été vidés de leur sens originel, au pire des concepts à abattre. Et quand de plus la fonction de la police devient essentiellement le racket organisé de ceux qui peuvent encore payer...

      • Anaxandre Anaxandre 22 août 2012 20:52

          N’avez-vous pas remarqué que j’utilise le conditionnel pour mieux critiquer la fausse démocratie sans citoyens (ou si peu) dans laquelle nous vivons ?


      • foufouille foufouille 22 août 2012 11:28

        en 90, j’avais des amis macons (blancs) qui vivaient dans un quartier pourri
        les bagnoles brulaient pas encore
        par contre, la seule presence de la police consistait a jouer au cow boy
        fallait pas laisser sans surveillance sa 99Z


        • paul 22 août 2012 12:01

          Et qu’a fait le président-karcher pendant 5 ans, après avoir été ministre de l’intérieur pendant 2 ans et responsable de la politique sociale la plus répressive qu’ait connu la France ?
          On récolte ce qui a été semé .


          • Massaliote 22 août 2012 17:53

            Et que compte faire Normal 1er le Repentant ? Se flageller ?


          • LE CHAT LE CHAT 22 août 2012 14:53

            ce genre d’émeutes va tendre à se multiplier , surtout que le taux de chômage va grimper en flèche dans les années qui suivent et que de nouveaux clandestins vont encore agraver le sort de ceux qui sont déjà dans la précarité .


              • manusan 22 août 2012 17:29

                ça va se terminer comme ça :

                http://www.wikistrike.com/article-des-chretiens-et-opposants-a-morsi-sont-crucifies-sur-une-place-publique-par-les-freres-musulmans-109257926.html

                "Voilà une nouvelle aussi incroyable que par vraiment surprenante. Les Frères musulmans, nouvellement au pouvoir en Egypte, se sont mis à crucifier des chrétiens et des opposants au récent président élu Morsi, et ce, en place publique. L’Egypte sombre petit à petit..."

                source : wikistrike.


                • courageux_anonyme 23 août 2012 01:41

                  Attendez, ça me paraît un peu gros, votre truc.
                  Comment se fait-il qu’on en entende pas plus parler ?


                • Richard Schneider Richard Schneider 22 août 2012 17:48

                  à l’auteur,

                  Votre article a le mérite de (re)poser toujours la même question : depuis plus de trente ans la politique la Ville est un échec ; depuis plus de trente ans la politique d’immigration mène inéluctablement dans une impasse. Et pourtant, ni la Droite, ni la Gauche ne cherchent à faire une analyse objective de la situation catastrophique de certaines zones de non-droit (de plus en plus nombreuses) dans les quartiers, loin des slogans à la Sarkozy, de l’angélisme à la Aubry, ou des imprécations de MLP ... 
                  Comme vous le suggérez fort pertinemment , « et après Amiens » ? 

                  • raymond 22 août 2012 18:04

                    Mdr 16 policiers blessés, ils se sont coupé un doigt avec le verre de bierre ? attaque au mortier comprendre se saisir de feu d’artifice , bref la montagne mérdiatique acouche d’une souris de plus et vous tentez de vous en faire le « haut parleur » triste sire


                    • OMAR 22 août 2012 20:26

                      Omar 33

                      V. Lazlo :« Alors, les émeutes d’Amiens, et après ? »

                      D’accord avec le constat contenu dans votre article..

                      Mais alors, que proposez-vous ?


                      • courageux_anonyme 23 août 2012 01:52

                        Moi j’ai bien quelques propositions à faire :

                        - requalifier les dégradations de bâtiments publics, agression de fonctionnaires, dégradation de véhicules etc... en actes terroristes.

                        - déchoir de la nationalité française tous les terroristes bi-nationaux et les expulser dans le pays d’origine.

                        - expulser des HLM ceux qui restent, leur supprimer le RSA, l’AME, les allocations familiales etc...

                        On y verra plus clair.


                      • OMAR 23 août 2012 18:16

                        Omar 33

                        Rien à dire : vous portez bien votre avatar....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

VICTOR LAZLO

VICTOR LAZLO
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès