Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les experts nous le répètent assez : il n’y a pas d’alternative (...)

Les experts nous le répètent assez : il n’y a pas d’alternative !

Les « experts  », ceux qui savent et nous disent quoi penser, ou plutôt, qui nous disent de ne plus penser, ceux qui sont toujours invités partout, qui envahissent nos télés, radios, journaux, ceux qui sont neutres et indépendants mais sont toujours salariés des lobbies, ces personnages au dessus de tout soupçon, nous affirment que le capitalisme est vecteur de progrès scientifique, de créativité et de variété pour le plus grand bien de tous. Que la libre concurrence, sans intervention aucune, est génératrice d’émulation, et les producteurs vont rivaliser d’ingéniosité pour proposer des produits toujours meilleurs, toujours plus innovants, toujours meilleur marché, et tout cela toujours au bénéfice des clients. Tout cela est évidement du blabla, voyons maintenant comment fonctionne une société organisée autour du capitalisme.

Les moyens de production sont privés, possédés par un nombre toujours plus réduit de personnes toujours plus riches, puisque les plus gros mangent les plus petits jusqu’à ce qu’un monopole (ou une entente discrète entre les quelques survivants, ce qui revient au même) advienne.

L’intérêt du producteur est de donner à l’utilisateur le moins possible, et de lui prendre le plus possible. Et cela le plus souvent possible. Il faut donc lui vendre des produits à coûts de production toujours plus bas (mais le prix de vente ne descendra pas forcément, lui) et d’une qualité de plus en plus mauvaise. L’intérêt de l’utilisateur, lui, est de donner au producteur le moins possible, le moins souvent possible, pour un produit de qualité toujours meilleure, puisque la technologie progresse. C’est donc l’intérêt exactement inverse.

Il y a multiplication des marques et modèles proposés, et pourtant, au final, l’utilisateur a de moins en moins de choix, parce que tous les modèles sont redondants. Chaque marque possède son propre laboratoire d’études où les ingénieurs sont payés pour concevoir le produit le plus mauvais possible, au plus bas coût de production possible, en suivant les directives des gens du département marketing qui n’ont absolument aucune connaissance technique. Dans ces laboratoires, il y a des types très diplômés et très talentueux, dont l’unique fonction est de programmer les produits à devenir défectueux juste après la fin de la garantie.

Les notions de préservation des ressources et de pollution n’entrent absolument pas en ligne de compte lors de l’élaboration du produit. Les notions d’ergonomie, de confort d’utilisation et en général de satisfaction de l’utilisateur pendant l’utilisation (et non pas pendant l’achat) sont aussi écartées. Il y a ensuite une armée de publicitaires chargés de faire croire aux utilisateurs que ce produit est le meilleur choix. L’utilisateur, lorsqu’il achète ce produit, le paye beaucoup plus cher pour rembourser les coûts de la publicité et les salaires de tous ces commerciaux qui n’ont contribué en rien à la production. Il paye aussi le transport depuis la Chine alors que dans la zone industrielle voisine il y a une entreprise qui fabrique un produit équivalent qui sera vendu en Chine.

Enfin, et surtout, si l’utilisateur n’a pas assez d’argent pour acheter le produit, il va emprunter à une banque privée de l’argent qu’elle va créer à partir de rien, mais pour lequel elle demandera le payement d’intérêts substantiels. Mais comme tout l’argent est créé de cette façon, l’argent des intérêts n’existe pas. L’utilisateur n’en est pas conscient, mais il est dès lors bel et bien en concurrence avec tous les autres emprunteurs pour trouver l’argent des intérêts. Cela veut donc dire que structurellement, une partie des emprunteurs ne peut pas rembourser sa dette et se retrouvera tôt ou tard à la rue.

C’est super efficace ! Il n’y a pas mieux, les experts nous le répètent assez : il n’y a pas d’alternative. Allez-y, essayez-donc de proposer mieux. Alors ? Ah on fait moins les malins… Bon, je vais m’y coller, juste pour vous amuser, mais je vous préviens, hein, je ne suis pas un expert !

Alors… imaginons, pour rire, qu’un gouvernement décide de nationaliser la production de… tout. De fait, tout le monde devient fonctionnaire. Ce gouvernement décide aussi de retrouver sa souveraineté, non seulement politique, mais aussi monétaire en nationalisant sa banque… euh… nationale. Ah vous vous marrez, hein ?, vous croyez vraiment que les banques dites nationales ne sont pas privées ? Que la Fed aux Etats-Unis, est une agence fédérale ? Que la Banque de France (repose en paix) n’a jamais été administrée par les fameuses 200 familles ? Etc, etc…Bon, une vraie banque nationale, donc. Un service public.

Maintenant, le gouvernement évalue ce qu’il est nécessaire de produire pour répondre aux besoins de sa population, en la consultant en permanence dans un processus de démocratie participative continu, et en prenant cette fois en compte les notions de renouvellement des ressources et de protection de l’environnement. Il encouragerait autant que possible la vente locale, les prix étant réglementés et harmonisés afin de couvrir les frais de production, d’investissements futurs et de gestion, sans aucune recherche de bénéfice, il n’y aurait donc d’intérêt pour personne à transporter inutilement les produits.

L’argent serait créé par l’Etat, sans intérêt (il faut vraiment être idiot pour se faire payer des intérêts à soi-même), serait versé à tous de façon équitable, qui le dépenseraient en achetant ce qu’ils ont produit, et l’argent retournerait ainsi à l’Etat, etc… Il n’y aurait même pas besoin d’impôts, puisqu’il suffirait de calculer la part nécessaire au fonctionnement de l’Etat et de distribuer le reste.

Puisque la production d’aspirateurs (eh oui, il faut bien prendre un exemple) est nationalisée, il n’y aurait donc plus besoin d’avoir une multitude de bureaux d’études et d’unités de production redondantes et concurrentes. Il n’y aurait aussi plus besoin de commerciaux, publicitaires, marketing, etc… Puisque les produits ne seraient plus conçus dans l’optique d’entrer en concurrence les uns avec les autres afin de générer le plus de profit possible pour une poignée d’investisseurs, mais au contraire pour satisfaire les besoins des utilisateurs.

La somme de travail nécessaire pour produire ce dont nous avons globalement besoin diminuerait, et nous aurions tous plus de temps libre. Après tout, le progrès sert bien à rendre la vie de tous meilleure, non ? De plus, l’utilisateur n’aurait plus à financer cette somme énorme de travail inutile non-productif. Les produits seraient non seulement de meilleure qualité, mais aussi moins chers. Les ingénieurs et techniciens chargés de concevoir les produits auraient pour unique objectif la qualité et la satisfaction des utilisateurs. Ils ne suivraient plus les directives de « marketteurs » coupés de la réalité, mais les recommandations et requêtes des utilisateurs eux-mêmes, le processus de démocratie participative permanente incluant aussi maintenant la production des biens et des services.

C’est vrai, il y aurait moins de modèles différents que du temps du capitalisme, mais comme chaque modèle serait conçu pour répondre à un besoin concret, l’utilisateur aurait en fin de compte plus de choix (des aspirateurs avec des caractéristiques différentes pour des besoins différents, mais sans redondances inutiles). La production étant au service et à l’écoute de l’utilisation, les produits seraient tous amenés à s’améliorer continuellement et seraient sous le contrôle permanent de la population. Enfin, le gouvernement aurait pour mission principale d’inciter, de par la qualité de l’éducation et de la culture, les générations futures à ne plus se comporter comme des consommateurs capricieux, puérils et superficiels, mais comme des citoyens conscients et responsables.

Bon, ce n’est évidemment qu’un brouillon maladroit, et je ne prétends pas que ce soit la seule solution, ni la meilleure, mais maintenant c’est à vous de répondre et de proposer vos alternatives à ce capitalisme pour lequel, si l’on écoute tous ces gens qui nous parlent dans la télé, il n’y a pas d’alternatives plus efficaces.

Vu sur le blog de "rustyjames"

« La société de consommation, c’est de vendre à crédit, à des gens qui n’ont pas d’argent, des choses qu’ils n’ont pas besoin ! »


Moyenne des avis sur cet article :  3.76/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • L'enfoiré L’enfoiré 12 septembre 18:28

    Et oui, nous sommes à l’ère du numérique.

    L’objectif « faire plus ou mieux avec moins ».
    Tout a été construit dans ce sens.
    Le pragmatisme des données servies en input et des résultats à fournir en output en espérant que le processus interne consomme un minimum d’espace et de temps. 
    Le numérique a mangé l’idée même prônée par l’informatique.

    • zygzornifle zygzornifle 12 septembre 20:52

      @L’enfoiré


       “Je crains le jour où la technologie dépassera les capacités humaines. Le monde risque alors de voir une génération de parfaits imbéciles.” ? Albert Einstein

    • Alren Alren 13 septembre 10:41

      @zygzornifle

      Pourquoi vos commentaires sont-ils toujours en caractères gras ? Vous croyez qu’ils sont plus important que les autres ? Quelle fatuité !

      Ce n’est pas parce qu’Einstein a dit quelque chose que c’est forcément vrai et sage !
      (L’explication de la gravité par la géométrie de l’espace totalement vide est une aberration.)

      En l’occurrence cet aphorisme est faux : la technologie augmente certaines capacités du cerveau pour qui elle constitue un entraînement stimulant. Tout comme le sport développe les muscles, les capacités cardiaques et pulmonaires. C’est le grand phénomène d’adaptation qui est en jeu.


    • Doume65 13 septembre 19:31

      @Alren
      « L’explication de la gravité par la géométrie de l’espace totalement vide est une aberration »

      Ton intervention avait une certaine pertinence. Pourquoi la bousiller avec cette stupidité assénée sans aucune argumentation ?


    • Aristide 12 septembre 19:03

      Bravo, vous avez réinventé l’URSS.


      • Inquiet 13 septembre 08:10

        @Aristide
        Puisque vous n’argumentez pas, je ne vais pas argumenter et vous répondre ceci :

        NON


      • Aristide 13 septembre 11:27

        @Inquiet


        Mais si ....

        Une pale copie sans grand interet de tout ce qui a fait échouer l’expérience des soviets, ... Un exemple, le produit unique qui répond aux besoins ? Vous avez vu la gueule des bagnoles en RDA ou URSS, des tanks qui ne cessent de tomber en panne, consomment comme un paquebot et se traînent sur les routes.

        Vous en voulez des exemples, le saucisson, les paires de godasses, les soins médicaux, ... l’etat des zones collectives dans les immeubles, ...

        Si vous connaissiez un peu ces pays qui ont eu la chance d’être sous cette farce économique, vous auriez pu constater l’étendue des désastres d’une économie réglée exclusivement par des bureaucrates qui décident seuls ce dont le peuple a besoin. Des files d’attentes pour le minimum et aucune chance d’avoir autre chose si on n’appartient pas à la nomenklatura.


      • jmdest62 jmdest62 13 septembre 16:19

        @Aristide

        Il est vrai que le rêve américain c’est plus bandant !

        @+


      • Aristide 13 septembre 16:23

        @jmdest62


        Ah bon, il n’y aurait donc le choix qu’entre le modèle soviétique et le modèle ultra libéral. 




      • jmdest62 jmdest62 13 septembre 16:23

        @Aristide

        il est vrai que le rêve américain c’est TOP !
        @+


      • jmdest62 jmdest62 13 septembre 16:31

        @Aristide

        « Ah bon, il n’y aurait donc le choix qu’entre le modèle soviétique et le modèle ultra libéral. »
        Votre argumentaire sur les « méfaits » d’une organisation de la production centralisée et contrôlée par le peuple m’ont fait imprudemment conclure que vous étiez un adepte du Capitalisme.
        Pardonnez ma conclusion trop hâtive .
        Effectivement il y a une autre voie .......après c’est vous qui voyez.
        @+


      • jmdest62 jmdest62 13 septembre 16:34

         @jmdest62

        m’ont fait " .—> m’a fait ...... oups !


      • Aristide 13 septembre 16:43

        @jmdest62


        Visiblement vous croyez au Père Noel., je ne vais pas vous enlever vos illusions sur notre Tsipras, mais bon attention au réveil.


      • jmdest62 jmdest62 13 septembre 17:34

        @Aristide

        c’est , sans doute , mon côté « fleur bleue » ...
        @+


      • Aristide 13 septembre 17:45

        @jmdest62


        Je dirais plutôt « cravate rouge ». La vraie gauche est toujours bien cravatée, faut pas déconner ...



      • Adriencha 13 septembre 18:32

        @Inquiet

        Ben si, c’est l’URSS que vous décrivez. Maintenant essayez de comprendre pourquoi ça n’a pas marché....


      • epicure 13 septembre 20:52

        @Aristide

        Ceci montre que tu n’as rien compris

        1) du fonctionnement de l’URSS, et de la « philosophie » qui pouvait la décrire
        2) de la philosophie de l’article

        tu as une approche simpliste qui ne se fixe que sur la forme, en oubliant le plus important : le fond.

        il y a un gouffre entre les deux qui est remplit de concepts tels que :
        -démocratie
        -réponse aux besoins humains

        Choses qui manquent à la fois dans le capitalisme et le système soviétique.

        Hors ceci fait toute la différence, car c’est le plus important

        L’état est un outils, c’est ce qu’on en fait qui compte.
        Il y a de nombreux exemples qui montrent que la propriété privée n’est pas du tout le garant de la liberté, du respect des droits et des personnes.
        Et je dirais que c’est ceci qui a motivé à des intellectuels comme Marx à trouver un système alternatif au capitalisme.


      • howahkan howahkan 12 septembre 19:38

        Il y a une seule alternative dont personne ne veut....sauf exceptions mais « on » va être obligé d’y venir .....

        travail collectif et partage de tout ce qui concerne les besoins vitaux....ainsi que toutes informations....programme clair,simple et totalement faisable si...les humains redeviennent des éveillés à ce qu’ils sont au fond, ce qu’ils furent il y a très longtemps et que la fausse histoire continue à essayer de nous cacher..

        si vous n’en voulez pas, ce qui est le cas encore mais cela va changer, d’une immense majorité qui veut plus que ce con de voisin pour ne pas aller chercher loin ,alors il va falloir vous satisfaire de ce qui se passe depuis + ou - 3000 ans...et la fermer surtout car de ne pas vouloir coopérer et partager équitablement mène systématiquement par cycles et par régions, à une suite sans fin de destructions pour voler, d’asservissement, de crimes de masse de tortures physique et psychologiques , de guerres , de violence organisée, de conflits , etc....

        quand a ce qui est fabriqué et bien tout simplement il est fait par collaboration collective..qui est absolument incontournable.
        ôtons de nos yeux ce qui a nécessité un collectif pour exister et bien il ne reste rien, même pas d’humains ..et oui l collectif prime sur l’individu....et cela au niveau de L’Univers entier..

        donc si vous voulez de l’option compétition qui signifie élimination et guerre etc , vous signez aussi pour tout cela et le minimum serait alors de la fermer quoique il arrive, ce serait alors enfin un minimum de décence...

        elle est pas simple la vie smiley


        • christophe nicolas christophe nicolas 13 septembre 00:30

          @howahkan


          Pour que le collectif fonctionne, il faut être vouloir adhérer à ce qui est vrai et découle de l’observation sinon c’est une secte et ceux qui veulent le collectif le veulent à leur botte, c’est par exemple la mode du laïcisme débile qui refusent les évidences des miracles Divin.

          Tu ne peux pas coopérer avec des sectaires qui veulent te gaver de leur infâme bouillie, non ? Ceux qui font de la merde veulent partager, c’est bien connu alors qu’ils commencent par arrêter de faire de la merde.

          Elle est pas simple la vie.

        • howahkan howahkan 13 septembre 08:47

          @christophe nicolas

          Salut

          nous sommes au sommet du gouffre !!!

          rien n’est compris, tout est dans la réaction de l’immédiat de la pensée superficielle que certains nomment : le serpent, Satan, Shaytan etc qui est peur, terreur même ...

          Réalisable ou pas, il n’ y a pas deux chemins et bien sur ce que je sais me montre que cela est lié à cette Origine ou un autre mot qui de toutes façon n’est que symbole et jamais la chose décrite elle même, c’est fait pour communiquer entre nous....je ne peux me nourrir en lisant un livre de cuisine......qui est au dessus d’une de ses créations qu’est le mental humain...qui en est une reproduction minimaliste qui a réussie a prendre une sorte d’autonomie son programme le lui permettant...

          sur le fond du fond nous sommes sur la même longueur d’onde...

          quand a déjà mettre des limites avant d’avoir commencé quoique ce soit, ce n’est pas l’idée..

          mais l’humain de ce jours le 13 09 2016 n’est absolument pas encore prêt à coopérer naturellement,parce que cela ne vient pas de la pensée mais de ces capacités qui sont au delà et qui contiennent un guide....qui lui sait,capacités endormies...elles furent ouvertes il y a longtemps...

          je ne sais pas sa nature à ce « guide » qui est une sorte d’énergie qui sait le vrai.. mais je le connais par ses « actions »...qui relèguent Satan ou la pensée là ou elle doit marche seulement...
           
          etc..merci..

          @+


        • Jean Keim Jean Keim 13 septembre 08:52

          @howahkan

          Salut Dan, 
          Partage du fruit du travail et donc du travail lui même pour produire utile dans une société d’entraide et de coopération amènera une diminution notable du temps de travail.
          Disparaîtront la « Sécurité Sociale » remplacée par une sécurité naturelle, celle d’un milieu essentiellement amical, disparaîtront également les assurances, les mutuelles, le chômage et même les banques, je ne vois pas à quoi elles pourraient bien servir et finalement disparition de l’argent-fric, même si une monnaie serait probablement toujours utile, ne serait-ce que comme moyen de répartition, mais une monnaie qui s’autodétruirait régulièrement de façon à éviter toute risque de thésaurisation, capitalisation, détournement et autres magouilles qui sont notre lot quotidien.
          Dans une telle société nous devrons apprendre à gérer notre temps de vie et découvrir enfin ce que vivre signifie, en tout cas pas mal de maladies disparaîtront également et big pharma avec.
          Dans qq. siècles peut être... à moins qu’un évènement impondérable ne survienne !? 

        • howahkan howahkan 13 septembre 09:19

          @howahkan

          j’ai rectifié ce post...avec agoravox on en est encore en 1990, pas de fonction edit ni delete....tant qu’a faire dans le modernisme autant le faire bien non ? smiley

          nous sommes au sommet du gouffre !!!

          rien n’est compris, tout est dans la réaction de peur donc de fuite de l’immédiat de la pensée superficielle que certains nomment : le serpent, Satan, Shaytan etc qui est peur, terreur même ...

          Réalisable ou pas est hors sujet pour moi, car contrairement à ce qu’il croit l’humain ne décide pas sur le fond, car la pensée n’en n’a pas la capacité profonde et dans notre cas elle n’agit que comme programme par défaut du fait que nos autres capacités ne s’éveillent plus...

          il n’ y a pas deux chemins de la vie ,par contre il y a plein de façons de faire les choses pratiques pour survivre en paix..et bien sur ce que je sais me montre que cela est lié à cette Origine (ou tout un autre mot qui de toutes façons n’est que symbole et jamais la chose décrite elle même, c’est fait pour communiquer entre nous....je ne peux me nourrir en lisant un livre de cuisine)......Origine qui est au dessus et précède une de ses créations  parmi des milliards de milliards puissance 100 000 qu’est le mental pensée des humain...qui en est une reproduction minimaliste de certaines capacités de la dite Origine et cette pensée humaine a réussie a prendre une sorte d’autonomie son programme le lui permettant...cette autonomie étant basé sur......sa mémoire, ses capacités, ses désirs., son auto admiration etc ..le tout en circuit fermé...la mémoire est morte nous le sommes aussi mentalement..de vie il n’y a pas,reste notre coté machine..ce programme ne vit pas avec les autres, il ne « vit » que uniquement replié sur soi même..et ceci est SOUFFRANCE..la souffrance dit : mauvais chemin et bien plus encore..

          sur le fond du fond nous sommes sur la même longueur d’onde...

          quand a déjà mettre des limites avant d’avoir commencé quoique ce soit, ce n’est pas l’idée..

          mais l’humain de ce jours le 13 09 2016 n’est absolument pas encore prêt à coopérer naturellement,parce que cela ne vient pas de la pensée mais de ces capacités qui sont au delà et qui contiennent un guide....qui lui sait,capacités endormies...elles furent ouvertes pour nous il y a longtemps...

          je ne sais pas sa nature à ce « guide » qui est une sorte d’énergie qui sait le vrai.. mais je le connais par ses « actions »...qui relèguent Satan ou la pensée là ou elle doit marcher seulement...


        • howahkan howahkan 13 septembre 09:25

          @Jean Keim

          Salut Jean..très clair et bon résumé...à mon avis..

          merci pour cela..pour moi ce sera un retours aux sources...car « je » sais que cela fut déjà..

          dans quelques siècles ou événement impondérable dis tu ?

          je ne sais pas là par contre, je n’ai pas de « vision » la dessus....mais peut être est ce parce que en fin de compte il n’y a pas de futur et que seul le présent est mais ceci reste avec plein de ???????????????????? car la sale manie du futur est que lorsqu’il semble enfin pointer son nez, c’est toujours le présent qui est là..

          voila pourquoi les pouvoirs aiment que nous pensions au futur...il n’existe pas..donc rien ne change...

          amicalement..


        • Alren Alren 13 septembre 10:49

          @howahkan

          nous sommes au sommet du gouffre !!!

          Diable ! (Oh ! Pardon !) Je croyais qu’un gouffre était un trou et non un pic, un piton, une « dent ».
          Or il n’y a pas de sommet à un trou ...

          Sans doute vouliez-vous dire au bord du gouffre ?

          Mais l’expression est banale, ressassée, indigne de traduire votre pensée que je démêle assez mal tant elle est allusive à des croyances qui vous sont personnelles et confuse comme un délire.


        • howahkan howahkan 13 septembre 11:19

          @Alren

          salut

           non je ne me suis pas trompé je l’ai fait exprès...cette expression je l’ai piqué dans un film qui s’appelle Rrrrrr pour des raisons que je ne vais pas expliquer

          vous pourriez , devriez , essayer d’ arrêter de croire que les autres ne sont que des idiots.. smiley comme 7 milliards d’humains le croient sauf exceptions..ce qui ne mène nulle part sauf a encore plus de divisions comme si cela n’était pas encore suffisant

          cela me ferait des vacances..et si tout le monde arrête....cela nous fera des vacances...

           smiley


        • gaijin gaijin 13 septembre 19:07

          @howahkan
          salutations ............... ;
          oui il n’y a pas de futur, pas de paradis, de terre promise ni d’avènement du royaume des cieux sur la terre alors c’est aujourd’hui ou jamais mais en effet c’est incompréhensible ou plutôt inexprimable ......


        • epicure 13 septembre 21:02

          @christophe nicolas

          « 
          il faut être vouloir adhérer à ce qui est vrai et découle de l’observation
           »

          C’est pourquoi il faut favoriser la connaissance scientifique sur toutes les croyances religieuses.

          « sinon c’est une secte et ceux qui veulent le collectif le veulent à leur botte »

          Effectivement, toutes les religions sont des sectes qui ont réussies, et qui ont de tout temps essayées à une moment ou un autre de mettre la société à leur botte.

          Et le but de la laïcité est bien le fait de rejeter les sectes dans leur lieux de cultes, et qu’elles ne mettent pas les individus libres à leur botte.

          Par définition on ne peut pas coopérer avec des sectaires et l’infâme bouillie de leurs croyances irrationnelles, c’est pour ça qu’il faut repousser toute sorte de sectarisme religieux.

          Exactement , que les bigots arrêtent de vouloir partager leur merde, leur ignorance, leur étroitesse d’esprit.

          A part «  c’est par exemple la mode du laïcisme débile qui refusent les évidences des miracles Divin. » , tu y étais presque.


        • epicure 13 septembre 21:05

          @gaijin

          ceux qui promettent la félicité au delà de la mort, et rejettent toute perspective bénéfiques en ce bas monde , ne font en fait que faire la promotion de la servitude vis à vis du système d’exploitation en vigueur à l’époque donnée ( antiquité et esclavage, moyen âge et féodalisme, époque moderne et capitalisme ) .


        • andromerde95 13 septembre 21:26

          @epicure
          la franc-maçonnerie laïcarde est une secte religieuse aussi qui veut mettre les individus libres à sa botte.


          autre chose : l’irrationalité c’est croire que notre univers infiniment complexe et vaste fut construit entièrement par le hasard.

          enfin : la plupart des grands scientifiques étaient au moins désistes, ils croyaient au moins en Dieu.

        • andromerde95 13 septembre 21:32

          @epicure
          l’athéisme créé l’asservissement au capital, le capitalisme c’est le triomphe du matériel, or les athées considèrent que rien d’immatériel existe. Quand on ne croit en rien qui transcende le matériel, on ne croit qu’au matériel et ainsi marche le capitalisme.


        • Samson Samson 12 septembre 20:03

          « TINA » : le seul (petit) problème est que çà ne marche pas !
          Bien trop à la ramasse pour seulement s’en aviser, nous annoncer qu’ils l’avaient prévu et retourner leur veste avec un tant soit peu d’élégance, nos experts, éditorialistes et politicaillons à la botte seront sans surprise les derniers à découvrir que le vent tourne ! smiley


          • foufouille foufouille 12 septembre 20:33

            seul inconvénient, il faudra trouvé une solution pour les nombreux capitalistes.
            camp de concentration ?


            • JBL1960 JBL1960 12 septembre 22:18

              @foufouille Sauf que les Zélites les ont déjà réservés pour nous =
              https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/09/01/dechirons-une-a-une-les-pages-de-lagenda-21/


            • Inquiet 13 septembre 08:15

              @foufouille

              Pourquoi ? Parce que si ils ne sont pas enfermés, ils en profiteront pour continuer à nuire ?
              Ou alors ils se calment ?

              Trop facile, de juger un « contre système » à l’horreur que 99 % des gens subissent de la part des 1 % qui NE VEULENT EN AUCUN CAS ABANDONNER LEURS PRIVILEGES.

              Il faudra bien d’une manière ou d’une autre prendre en compte l’intérêt des 99 % et cesser de plaindre les 1 %.
              Ils n’ont qu’à faire ce qu’on a toujours fait pour eux : coopérer, et ils ne seront pas inquiets de représailles, car punir n’est franchement pas l’objectif des humanistes :)


            • foufouille foufouille 13 septembre 10:27

              @Inquiet
              avec les larbins, ce ne sera pas 1% mais 10%. si tu ajoutes les adorateurs du « foot », c’est beaucoup plus.
              c’est une chose que nous a appris l’URSS. tu auras les agents étrangers pro capitaliste qui foutront la merde.


            • Trelawney Trelawney 13 septembre 18:10

              @foufouille
              seul inconvénient, il faudra trouvé une solution pour les nombreux capitalistes.
              camp de concentration ?

              C’est une des remarques les plus intéressante de ce post. Dans une société collectiviste, comme les citoyens sont tous sur le même pied d’égalité et comme tout est partagé, rien n’oblige ce citoyen à travailler, à produire et surtout à apporter sa contribution à la collectivité.

              Il faut donc trouver des mesures coercitives pour l’obliger à être un citoyen modèle, dans la norme. On appelle cela camp de travail ou de rééducation. Une fois cette société en place où soit disant les gens travailleront pour le bien de tous et dans l’allégresse, il se trouvera une minorité qui cherchera l’allégresse sans le travail. Pour cela ils joueront des coudes pour se trouver dans la classe dirigeante et « organiser » la société « pour le bien de tous ». Notre 1% de capitalistes possédants sera ainsi remplacé par des dirigeants qui parce que la nature de l’homme est ce qu’elle est, pourront exploiter le petit travailleur collectiviste et le méchant « zek » pour le bien du pays mais surtout de lui même.

              Le système que vient de pondre l’inénarrable GIl existe en Corée du Nord


            • foufouille foufouille 13 septembre 19:55

              @Trelawney
              pas d’accord. la corée du nord n’a pas d’essayer le communiste avec de grosses emmerdes.
              c’est pas 1% mais 10 plus les larbins. 3300€ est beaucoup, je trouve.
              le système n’existe pas car impossible même en lavant le cer veau des capitalistes, tu auaras toujours des sociopathes comme dans 1984.
              par contre, c’est faisable pour une partie de la société et avec le choix.
              ma veste est par exemple, plus vieille que moi car elle date de 60 et en dacron, donc imperméable, légère et chaude.
              prix : un euro dans une bourse aux vêtements.


            • epicure 13 septembre 21:24

              @Trelawney

              Tu nous fais une réponse simpliste et mensongère. Donc pas intéressante

              Déjà ta phrase de al fin et totalement mensongère.

              Entre Gil et la corée du nord, il y a un gouffre idéologique, philosophique etc....
              Ce que décrit Gil n’est pas ce qui se passe en Corée du nord.

              La corée du nord c’est un régime d’extrême droite ( entre monarchie héréditaire et dictature) , qui ne tient pas compte du tout des besoins de ses habitants.

              Ce que propose Gil c’est tout le contraire.
              Le système de Gil est un système humaniste qui repose sur la réalisation des vrais besoins humains, et donc il est forcément démocratique.

              Gil libère les citoyens de la domination du pouvoir économique privé.
              En corée du nord le pouvoir privé de la clique des kim domine la population.

              D’autre part un vrai système collectiviste n’a pas de classe dirigeante, et encore moins un dictateur masculin héréditaire privilégié qui a tous les pouvoirs.
              La société est organisée collectivement, avec le choix de toute la collectivité. Donc le 1% de wanabe capitaliste seront toujours en minorité pour imposer le choix de leur intérêt particulier au collectif.

              Dans le système de Gil, tes fantasmes ( camps de ceci, camps de cela ) n"ont pas leur place.


            • andromerde95 13 septembre 22:03

              @epicure
              La corée du nord c’est un régime d’extrême droite ( entre monarchie héréditaire et dictature)


              celle là c’est la meilleure... pour rappel la Corée du nord c’est l’athéisme, le culte de la personnalité idolâtre, l’éducation des jeunes par l’Etat et non par l’Eglise ou la maman, le remplacement de l’autorité familiale par celle de l’Etat qui contrôle de A à Z la vie des individus, les femmes qui ont des activités en dehors du foyer, le collectivisme socialiste, etc...

              En corée du nord le pouvoir privé de la clique des kim domine la population.

              non le pouvoir public de l’Etat dirigé par Kim.

              D’autre part un vrai système collectiviste n’a pas de classe dirigeante, et encore moins un dictateur masculin héréditaire privilégié qui a tous les pouvoirs. La société est organisée collectivement, avec le choix de toute la collectivité

              le collectivisme en théorie, mais en pratique ça donne Mao, Staline, Pol Pot et Kim.

              « Donc le 1% de wanabe capitaliste seront toujours en minorité pour imposer le choix de leur intérêt particulier au collectif. »

              Kim n’est pas un capitaliste.


            • Trelawney Trelawney 14 septembre 07:54

              @epicure
              Le Corée du Nord est l’évolution logique du système que vient de décrire GIL. On est dans la logique du proverbe : « l’enfer est pavé de bonne intention ».

              « D’autre part un vrai système collectiviste n’a pas de classe dirigeante ». Donnez moi le nom d’un pays qui a instauré le « collectivisme » comme système politique et qui n’a pas de classe dirigeante. Ou même qui élie ses dirigeants de façon démocratique 

              Pourquoi d’après vous les pays communistes ont installé des camps de travail ou de rééducation ? Pour une seule raison : Le besoin de main d’œuvre fiable et efficace, ce que nous pouvait pas apporter le collectivisme. Car dans un système collectiviste, qui va creuser des canaux ou des tunnels dans la montagne, qui va risquer sa vie à chercher du pétrole dans les régions glaciaires ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès