Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les français sont devenus une espèce protégée

Les français sont devenus une espèce protégée

Au fil des ans, l’Etat Providence est devenu « l’Etat Assistance » et les français sont devenus une espèce surprotégée au même titre que les tortues géantes des Galápagos.

L’Etat est devenu une sorte de père protecteur qui a fini par s’abroger le droit de décider à la place des citoyens ce qui leur convient le mieux et de définir ce qui était bien et, à contrario, néfaste pour eux-mêmes et la société.

Il s’en est logiquement suivi une ribambelle de lois et décrets qui ne seraient pas mauvais dans leur principe régulateur si une juste mesure ne s’était pas transformée en une boulimie de normes empiétant de plus en plus sur notre vie privée au nom du principe de précaution et de la bonne conscience politique.

L’État en est venu à prétendre savoir mieux que tout le monde quels sont les secteurs économiques, industriels et d'avenir qu’il faut privilégier et soutenir à grands renforts d’investissements publics, de participations et de nominations d’énarques ou hauts fonctionnaires dont la mission de représentant physique de la puissance public était plus importante que la compétence professionnelle. Areva, Société Générale entre autres ont pu apprécier les bienfaits et résultats de cette politique que Renault ne va pas tarder à « gouter » avec cette décision étatique de montée à son capital afin d’obtenir la minorité de blocage à défaut de sa direction !

Côté social, la voracité législative est sans limites, tout fait divers marquant étant pain béni pour nos parlementaires qui se bousculent pour présenter une nouvelle loi et ce d’autant plus si tel député ou sénateur peut lui donner son nom. La récente loi interdisant les mannequins trop maigres ou la norme d'accessibilité handicapé appliquée aux vestiaires des arbitres de foot en sont une parfaite illustration.

Ajouter à cela le stupide principe de précaution inscrit dans la constitution, et vous enfanter une société frileuse et peureuse refusant la prise de risques, gelant toute initiative de peur d’enfreindre une loi parmi les plus de 10 000 existantes que nul n’est censé ignorer et auxquelles s’ajoute 120 000 décrets répartis dans 62 codes différents et 400 000 normes !

Une intrusion de plus en plus pernicieuse, excessive et hypocrite qui nous infantilise et contribue à une stigmatisation sociale de tous ceux qui ne suivent pas la norme qui est forcément la bonne puisqu’on nous le dit et que l’Etat sait ce qui est bien pour nous.

Cet Etat Providence est devenu désuet, ringard et, plus grave, il est devenu un problème de génération.

Ce modèle d’Etat omni présent et omniscient s’est développé voire emballé suite aux « 30 glorieuse », période bénie du triptyque croissance-productivité-hausse salariale due à la reconstruction économique d‘après-guerre.

Ce qui était financièrement tolérable, voire économiquement nécessaire, dans cette période de redressement de la nation, est devenu un modèle d’un autre âge en décalage total avec la transformation d’une société et est fondamentalement devenu une escroquerie envers les générations d’aujourd’hui hyper-connectées et habituées à un autre mode de vie tant personnel, social que professionnel, une génération qui fait tous les jours l’amère expérience de cette société de chômage, d’économie dépressive, d’avenir incertain et qui a bien compris que l’Etat Providence est devenu une chimère à ranger au rayon d’une époque révolue.

Le problème est que la France est toujours dirigée par la génération baby-boomers qui continuent à profiter de la rente institutionnelle qu'elle s’est créée.

L’âge moyen de nos parlementaires cumulards est passé de 45 ans en 1982 à 60 ans avec une surreprésentation des 61-70 ans et, malgré la faible représentativité de leur centaine de milliers de membres, les partis politiques participent de cette gérontologie en bloquant toute émergence de candidats hors des partis et réservant les places de choix aux vieux briscards. Et en bon camarade, l’Etat, cette fois-ci Providence, verrouille le système par le mode de financement des partis politiques : hors de ceux-ci, point de salut.

Il est temps que les nouvelles générations reprennent le contrôle de leur/notre destin et inventent une nouvelle façon de vivre ensemble et de nouveaux modèles économiques afin de réhabiliter une croissance capable de nous offrir une vision crédible et mobilisatrice du futur.


Moyenne des avis sur cet article :  2.1/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • septikettak septikettak 23 avril 2015 18:47

    Les politicards ont une espèce auto-protégée. Une race qui ne sert strictement à rien comme les journaleux d’ailleurs. Ce sont des politicards saprophytes. Pour ceux qui ne connaissent pas la définition du mot « Saprophyte », il suffit de le lire. smiley


    • armand 23 avril 2015 18:51

      oui donc un colt pour chacun et un bon cheval et hop le tour est joué, vous seriez pas à wchington vous ?


      • Le printemps arrive Le printemps arrive 23 avril 2015 23:57

        @L’auteur :
         conclusion en queue de poisson, je me suis dit que vous alliez proposer des solutions et les expliciter : rien.
        Et à propos de croissance, à laquelle pensez-vouse ? celle du marché ou bien de la croissance de la libération du chantage à l’emploi et du joug du travail ?

        Vous oubliez aussi un troisième larron : le pouvoir de la finance, au-dessus de l’état, que ce fonctionnement arrange et qui détient 99% des médias , donc des sources d’informations de ceux que vous accablez dans l’article : les gens !.
        Le rôle de ce troisième larron est tellement prégnant que cette article ne peut qu’être bancal et incomplet.


        • julius 1ER 24 avril 2015 09:08
          Et à propos de croissance, à laquelle pensez-vouse ? celle du marché ou bien de la croissance de la libération du chantage à l’emploi et du joug du travail ?

          @Le printemps arrive

          encore un article pour les bénis-oui-oui du système et qui multiplie les contresens et les contrevérités.... cherchez l’erreur ?????????????????
          jusqu’en 1973 pas de dette, pas de chômage, pas de pôle emploi mais un état omniprésent !!!!

          de 1973 à aujourdhui dette de 2000 milliards, pôle emploi, chômage massif et record dans l’histoire beaucoup de lois ................ mais un état qui ne fait rien !!!!!!!!!!!! 
          cherchez l’erreur !!!!!!!!!!!!!!!!

        • Petit Lait 24 avril 2015 13:20

          @julius 1ER


          « jusqu’en 1973 pas de dette, pas de chômage, pas de pôle emploi mais un état omniprésent » 

          ’faut que vous m’expliquiez là, en particulier l’omniprésence de l’état en 1973 par rapport à aujourd’hui. Car, entre autre exemple, le nombre de fonctionnaires a explosé depuis 1973, la part de l’état dans le PIB a explosé depuis 1973, le nombre de lois, décrets etc a littéralement explosé depuis 1973, bref beaucoup d’explosion.

          En 1973, l’était était beaucoup plus léger, agissait sans doute plus dans certains domaines (armée, sécurité, international) et même temps était le garant de beaucoup plus de liberté dans le domaine du commerce par exemple. Et distribuait par ailleurs nettement moins de subside comme autant de bonbons aux électeurs gogo d’aujourd’hui. 

          Tout cela pour dire que comparaison n’est pas toujours raison et que oui, l’état doit maigrir, l’achat de voix par le paiement de subsides, aides et autres bidonerie doit cesser et le coût du travail baisser (et non le salaire perçu diminuer, regarder en Suisse, les salaires sont 3X plus élevés avec un coup du travail à peine supérieur !). Tout cela pour le bien de TOUS !

        • julius 1ER 24 avril 2015 16:40
          Tout cela pour dire que comparaison n’est pas toujours raison et que oui, l’état doit maigrir, l’achat de voix par le paiement de subsides, aides et autres bidonerie doit cesser et le coût du travail baisser (et non le salaire perçu diminuer, 

          @Petit Lait

          les cycles économiques sont des cycles longs, affirmer de manière péremptoire « l’état doit maigrir » 
          oui et après beaucoup d’emplois étatiques et para étatiques sont venus à cause de l’hémorragie d’emploi des fins de charbon et d’acier ...... c’était une manière d’absorber le chômage !!!
          aussi supprimer des emplois étatiques ou paraétatiques dans les conditions de chômage massif
          sans que le privé ne crée plus d’emploi, cela signifie augmenter encore plus le chômage et la misère........ 
           alors d’abord demander au Medef où sont les 1 million d’emplois promis ??????

        • Donbar 24 avril 2015 02:43

          La presse est assistée, à coup de subventions.
          Les banques sont assistées, par les banques centrales et par les contribuables.
          La capital est assisté, par tout le système ; paradis fiscaux, institutions, liberté de circulation, avantages multiples, etc.
          Les Goinfres sont assistés à hauteur de leur goinfrerie.


          • sls0 sls0 24 avril 2015 02:55

            Je vis dans un pays beaucoup moins sécuritaire que la France, il y a des cotés libres que vous apprécierez. Il y a d’autres cotés que vous apprécierez moins :
            23 fois plus d’homicides.
            Pas de CB suite à un accident c’est parfois regarder les brins d’herbes pendant plus d’une heure en attendant qu’une âme charitable vous emmène avec son pick up.
            Pas de boulot, pas de famille, on ne mange pas, il reste la manche.

            Si un pays ne plait pas on change, comme chaque pays a ses qualités et ses défauts on peut trouver un optimum par rapport à ses besoins, mais le pays parfait c’est utopique.

            L’herbe est toujours plus verte à coté.

            J’ai quelques connaissances en trading et en économie, je ne suis pas un béotien. Pour la croissance à venir je rejoins assez bien la façon de voir de Janovici, je préfère aussi la règle de trois aux discours d’économistes. Résumé de la vision de Janivici, techniquement, avec la fin des ressources fossiles, une simple règle de trois donne une décroissance. Il y a une corrélation parfaite entre la production d’énergies fossiles et le PIB mondial.

            Avec cette vision du futur, un pays surprotecteur c’est peut être pas un mal, le coté jungle ça ne me dérange pas, mais je suis franchement minoritaire parmi les français. Le bien de la multitude passe avant moi.

            Pour ceux qui veulent approfondir la vision de Janovici, son site.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 avril 2015 07:44


              Les Français sont une espèce tout à fait spéciale, ils sont pour la solidarité dans un monde individualiste, ce qui est sans doute une tare pour les libéraux et autres libertariens...


              Mais que l’ auteur se rassure, l’euro et l’ UE ont étaient inventés pour y mettre fin.
              « Les ravages sociaux de l’euro : une stratégie délibérée »

              « Les GOPés » pour 2014/ 2015

              • Robert GIL Robert GIL 24 avril 2015 11:36

                @Fifi Brind_acier
                Face aux ravages de la mondialisation et de la construction européenne capitaliste, il n’y a rien d’étonnant à ce que les réponses nationalistes et chauvines reprennent du poil de la bête. Mais, c’est oublier que l’économie française est dirigée par des capitalistes, les médias français sont dirigés par des capitalistes, les banques françaises sont dirigées par des capitalistes … conclusion sortons du capitalisme ! Sortir de l’Europe sans sortit du capitalisme, c’est comme arrêter sa montre pour gagner du temps !
                .
                voir ces petits articles


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 avril 2015 19:39

                @Robert GIL
                Tous les acquis sociaux que la Commission européenne veut détruire ont été obtenus dans le cadre national. Vous soutenez l’ UE, et vous faites passer les patriotes pour des fachos.
                Donc les grèves de 1936 et le CNR étaient organisés par des fachos ?


                Vous ne savez plus quoi inventer pour sauver l’ UE du désastre annoncé.
                L’UE et l’ euro ont été mis en place pour faire une politique réactionnaire à la Tchatcher.
                C’est l’inventeur de l’ euro Robert Mundell qui l’explique.
                Le but principal de l’ UE & de l’euro n’est pas économique , mais POLITIQUE :
                « envoyer les Etats providence aux égouts ».

              • Robert GIL Robert GIL 25 avril 2015 12:12

                @Fifi Brind_acier
                que d’amalgame, vous avez des idées fixes et des deductions sans fondements, vous ne comprenez que ce que vous voulez et faites dire aux autres ce que vous voulez entendre ... dites moi ou j’ai ecrit que les greves de 36 et le CNR etait organisés par des fachos ? Dites moi ou j’ai ecrit qu’il faut sauver l’UE ? ... Vous ne seriez pas par hasard une militante de l’UPR et de son gourou issue des elites et qui fait tout pour detourner les gens des vraies problemes et brasse du vent pour que rien ne change ?


              • julius 1ER 24 avril 2015 09:23

                Cet Etat Providence est devenu désuet, ringard et, plus grave, il est devenu un problème de génération.

                @l’auteur, 

                la question est « Providence » pour qui ????? poser la question c’est déjà y répondre, car ce concept d’Etat- providence à l’origine était pour les pauvres dans une société ruinée de l’après-guerre ..... or que reste t-il de cela ????? sinon les pauvres en croissance exponentielle .....
                votre article est une mystification car il ne pose pas les bonnes questions !!!
                qui sont :
                 que doit être l’économie en 2015
                quel rôle doit jouer l’etat et surtout quelle doit être la représentativité des citoyens dont l’état doit être le bras ???????
                mais surtout la question principale est la création monétaire, par qui et pourquoi ???
                déjà simplement répondre à ces questions est un programme politique pour les 20 ans qui viennent et ce n’est pas la « Providence »qui va répondre ...

                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 avril 2015 19:41

                  @julius 1ER
                  Les services publics, la Sécurité sociale, le droit du travail sont les objectifs pour tous les Français, obtenus par nos anciens de 36 et du CNR pour assurer la répartition de la richesse nationale.


                • oviv 24 avril 2015 09:43

                  très cher, l’état n’abroge rien par contre il peut s’ARROGER le droit de gouverner la vie de ses citoyens, attention au correcteur orthographique automatique !!!


                  • Le chien qui danse 24 avril 2015 10:07

                    Hum, un peu court tout de même. Certes la critique de l’étatisme et l’institutionnalisme est à mener, là votre article y invite mais pour le remplacer par quoi ?

                    Risquez vous à développer votre « vision » et on pourra en dire un peu plus.


                    • Robert GIL Robert GIL 24 avril 2015 11:31

                      le medef n’a pas l’air de se plaindre de l’etat providence, au contraire il demande encore plus !
                      .
                      voir : BUDGET DE L’ÉTAT : 280 milliards d’euros . CADEAUX AUX ENTREPRISES : 230 milliards d’euros !


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 avril 2015 19:43

                        @Robert GIL
                        Le MEDEF pioche dans la poche des contribuables, mais ce qui l’intéresse le plus, c’est d’en finir, comme la Troïka, avec 1945. « Adieu 1945 »
                        Et cela tombe bien, c’est exactement ce qu’exige la Commission européenne !


                      • Robert GIL Robert GIL 25 avril 2015 12:16

                        @Fifi Brind_acier
                        vous croyez vraiment que le medef attends les ordres de la commission europeenne pour nous faire les poches ? Vous etes d’une naiveté confondante ! Reveillez-vous, le patronat n’a pas attendu l’europe pour nous exploiter ... voir ici petit rappel historique


                      • Rmanal 24 avril 2015 13:54

                        Houla, ca faisait longtemps que j’avais pas lu des poncifs libéraux aussi vieillots.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès