Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les illuminations inutiles pour les pauvres

Les illuminations inutiles pour les pauvres

A un mois de Noël environ, les villes se décorent et s’illuminent, ce qui est habituel aujourd’hui et devenu pratiquement normal depuis quelques quarante ans.
 
Il est vrai que ce moment de festivités reste l’un des temps forts de l’année pour toutes les populations, même si le côté religieux de cette grande fête est très souvent oublié dans la plupart des cas.
Ainsi, toutes les communes de France marquent l’évènement du plus petit village jusqu’à l’extraordinaire ville de Paris, en décorant chacune à sa manière et selon ses moyens les rues, les places ou les sites publics. Actuellement encore comme par le passé, certaines villes font « des folies » dans une inondation de lumières et de paillettes des principaux boulevards ou de certains monuments, mais en sombrant cependant dans l’exagération et le déraisonnable.
 
Alors que l’écologie est au cœur des débats et que les gaz à effet de serre sont montrés du doigt, le gaspillage des énergies et notamment de l’électricité devient quasiment inacceptable à une époque où la responsabilité de tous est engagée dans un processus de préservation de la planète. Les maires et leurs conseils municipaux seraient-ils inconscients face aux problèmes de l’environnement ? Et seraient-ils aussi irréfléchis devant les dépenses engendrées par cette débauche de lumière ?
Soyons logiques et clairvoyants : partout en France, il existe aujourd’hui beaucoup trop de dépenses d’illuminations ; il serait plus utile d’utiliser l’argent dépensé outrancièrement à aider financièrement des familles en situation de précarité, des enfants malheureux ou des personnes âgées totalement démunies, tout un petit monde de pauvres et de défavorisés qui ne connaîtra pas encore cette année le bonheur et les réjouissances des fêtes de Noël.
Dans une société en crise où la richesse éclabousse outrageusement les oubliés de la vie, il serait décent que chacun puisse fêter Noël convenablement dans un esprit de fraternité et de solidarité.
 
Alors, Messieurs et Mesdames les dirigeants de nos communes, réduisez vos illuminations, et donnez un peu plus de lumière à ce qui en ont besoin. C’est là que se situe le véritable geste de paix de la plus belle fête de l’année, que nous la considérions selon nos points de vue, religieuse ou païenne.
 
Pierre-Alain Reynaud
Site internet : www.pierre-alain-reynaud.com
cafe.republicain@gmail.com

Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 22 novembre 2011 10:24

    Bonjour, Pierre-Alain.

    Inutiles, coûteuses, voire indécentes, ces illuminations et parures de fêtes ne sont effectivement plus acceptables, eu égard à la gabegie financière et aux conséquences environnementales qu’elles induisent. C’est pourquoi je suis, sinon pour leur éradication, du moins pour une importante diminution de ces traditions quelque peu dépassées.

    N’oublions pas d’autre part que les sommes affectées à ces dépenses d’agrément sont autant de sommes non affectées à des dépenses sociales plus urgentes.


    • Gabriel Gabriel 22 novembre 2011 10:35

      Bonjour Fergus,

      Tout à fait d’accord avec vous, d’autant plus, quand ces périodes ou l’on parle d’économie d’énergie et d’écologie cela est aussi idiot qu’inutile. 80% de la pollution lumineuse nocturne est une pure gabegie. Les sommes économisées par une interdiction d’éclairage des vitrines ou panneaux publicitaires après 22H00 permettraient de chauffer ou d’éclairer plusieurs foyers dans le besoin.

       http://www.avex-asso.org/dossiers/wordpress/?page_id=38

       


    • cevennevive cevennevive 22 novembre 2011 10:48

      Bonjour Fergus, bonjour Pierre-Alain

      Bien d’accord avec vous.

      Mais je pourrais aussi, en débordant du sujet des fêtes de Noël, mais tout en restant dans le gaspillage d’énergie, parler de ces avenues des grandes villes (ou même des tout petits villages) éclairées toute la nuit pour rien... Il y des endroits où l’on pourrait lire le journal !

      Des éclairages publics, très mal réglés, restent allumés tout le jour si le temps est gris et couvert... Observez, cela se voit tous les jours de l’hiver !

      Quant aux fêtes de fin d’année, c’est à leur occasion que l’on mesure cruellement l’écart qu’il y a entre les orgueilleux et les modestes, les pauvres et les nantis.

      Personnellement, je hais Noël et le Nouvel an. A cause précisément de ces ignobles débordements, et de l’importance qu’on leur donne dans la vie sociale d’aujourd’hui.

      Cordialement.


      • révolQé révolté 22 novembre 2011 14:15

        pas mieux...
        je plusse.... !!!


      • oncle archibald 22 novembre 2011 15:41

        Encore une fois bien d’accord avec vous Cevennes vives. Noel et le jour de l’an ont été « pris en main » par les marchands et je suis consterné quand je vois ces parents, enfants à la main, rodant dans les magasins de jouets à partir du début Novembre, ou les parents se ruer sur les denrées les plus couteuses pour les reveillons... J’ai envie de hurler, d’aller passer Noel dans une antenne des restos du coeur ou du secours catholique...

        Et chaque année je constate que je n’en ai pas le courage, que Noel reste quand même la date à laquelle nous nous réunissons tous ou presque tous, trois enfants, sept petits enfants, les conjoints, les parents des conjoints .. Chaque année on « fait tourner » et c’est organisé chez l’un ou chez l’autre et ils seraient consternés si j’osais ne pas être là et faire ce qui me fait réellement envie .. 

        Mais quelle envie de vomir au pied du sapin le 25 au matin quand on ne peut s’empêcher de chiffrer ce qu’ont reçu les enfants .. Et aussi quelles tensions entre ceux dont les parents (ou plus souvent les « autres » grands parents), cèdent aux envies le plus folles, et ceux qui restent dans des gammes « raisonnables »...

        J’ai adoré ma fille qui une année, voyant trois ou quatre paquets pour chaque enfant, a décidé d’en limiter le nombre à deux et a supprimé du pied du sapin certains cadeaux en disant je le leur donnerai pour leur anniversaire, là c’est trop ... mais d’autres faisaient la gueule ... d’autres parents avaient refusé de faire de même, du coup les enfants se demandaient pourquoi ils n’avaient pas autant que les autres, bref .. rester raisonable ça complique tout !! C’est fou non ?

        Et si dans les rues on mettait juste quelques grosses bougies pour marquer « l’avent », le temps de l’attente ? Et si on mangeait une plâtrée de spaghettis aux palourdes voire aux clovisses, les savoureuses « tenilles » que nous trouvons en bordure des plages, à la place de ces denrées dites « de luxe » qui n’ont plus que le nom de ce qu’elles étaient il y a quelques décennies, tant les commerçants ont compris qu’une foule de gens voulaient acheter du foie gras à (relativement) bas prix, et donc leur vendent un produit industriel minable mais avec « l’appellation » foie gras.. ..

      • cevennevive cevennevive 22 novembre 2011 10:50

        Bonjour Gabriel,

        Nos messages se sont croisés, et nous parlons évidemment de la même chose !

        Cordialement.


          • joelim joelim 22 novembre 2011 13:17

            Sans aller jusqu’à dire qu’il s’agit d’un culte aux Illuminatis, ces illuminations sont dans la mouvance idéologique du tout-nucléaire-à-donf-car-on-est-bien payé-quand-on-y-bosse-dans-les-services-adminstratifs-pas-au-charbon-bien-sûr.

            Bien sûr aucune consultation de la population de la part des municipalités n’a été faite pour décider ou non de la quantité de lumières mises à Noêl. C’est surtout ça le problème.

            • JC (Exether) 22 novembre 2011 13:47

              Quelques chiffres auraient favorablement agrémenté l’article :

              • Combien dépense-t-on pour ces illumination par habitant et par an dans telle ou telle commune ?
              • Combien d’électricité cela représente-t-il ?

              Est-ce que la généralisation des diodes électroluminescentes dont les rendements sont bien meilleurs ne permet pas de limiter la consommation d’électricité ? Peut-être explique-t-elle aussi que ces décorations soient de plus en plus lumineuses.

              Je tempérerais aussi un peu l’article en disant que malgré tout, quelques décorations permettent de changer un peu du quotidien et de mettre un peu de ’rêve’ dans les yeux des enfants, même les pauvres peuvent aller en profiter en se baladant dans les rues.

              L’inutile n’est pas toujours superflu.


              • oncle archibald 22 novembre 2011 15:46

                « même les pauvres peuvent aller en profiter en se baladant dans les rues »

                Aie-aie-aie ... 

                Qoui ? Que vois-je ? votre fille joue avec un os de gigot ?? Quelle horreur !! Passez donc au chââââteau, on lui donnera une vielle poupée cassée ..

              • Pelmato 22 novembre 2011 19:21

                Personnllement avant de voire l’extinctions des guirlandes de Noël j’aimerai voire éteinte les grandes avenues et les ENSEIGNES COMMERCIAL qui pour le coup génèrent A l’ANNEE bien plus de pollutions lumineuses TOUTE les nuits et pas seulement pendant 1 mois !
                Et quand une foi par an on organise le « jour de la nuit » qui invite les concitoyens à éteindre leurs lumières à une heure donné il n’y a pas grand monde pour s’y coller…

                Devenez acteur du jour et de la nuit !
                http://www.frapna.org/actualites-et-agenda/actualites/devenez-acteur-du-jour-et-de-la-nuit.html

                • Pelmato 22 novembre 2011 19:26

                  téléchargez l’expo en PDF de la campagne « Trop de lumière nuit »

                  http://www.frapna-38.org/campagnes-grand-public/expositions-de-la-frapna.html


                • Asp Explorer Asp Explorer 22 novembre 2011 23:40

                  Les pauvres reçoivent bien assez de la collectivité. On devrait plutôt se pencher sur ceux qui n’ont pas la chance d’être pauvres, qui n’ont pas la grâce d’être assistés, qui se lèvent tôt le matin pour faire un boulot de merde qui leur rapporte moins que s’ils restaient chez eux à pleurnicher dans toutes les sous-préfectures pour avoir des primes de ci, des allocations de là et des tarifs sociaux pour tout ce qui se vend. Ceux qui vont quand même bosser pour un smic dans un supermarché ou sur les chantiers, et qui payent des impôts sur ce smic, parce qu’ils ont leur fierté.


                  • Asp Explorer Asp Explorer 23 novembre 2011 08:02

                    Et j’oubliais tous ces petits avantages quotidiens tels que transports gratuits, logements subventionnés... Et même les accès en crèche, qui en Ile de France, sont bizarrement réservés en priorité aux mamans demandeuses d’emploi, alors que précisément, elles n’ont rien de mieux à faire que torcher leurs braillards, tandis que les mères qui travaillent doivent en plus payer la nounou.


                  • foufouille foufouille 23 novembre 2011 12:09

                    disons plutot le couillon qui sait pas se demerder
                    qui ecoutes les bureaucrates
                    ou je changes mes pneus super hs chez le garagiste
                    ou c’est bien d’etre payer en dessous du smic

                    ya meme des gars pas foutu de se payer une bagnole recente avec 3400


                  • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 4 décembre 2011 00:20
                    NUCLEAIRE : faudrait être cohérent !

                    Je suis particulièrement irrité par toutes ces illuminations "de Noël" qu’on allume déjà, depuis plusieurs jours dans nos villes, y compris dans les Municipalités socialistes !

                    Si on veut réduire la part du nucléaire, il faut commencer par faire des économies d’électricité !

                    Or, allumer à profusion des guirlandes de toutes sortes sur les bâtiments, les places, les arbres etc...., UN MOIS AVANT le 25 décembre,  ne me semble pas un bon moyen pour atteindre l’objectif annoncé !

                    Une semaine auparavant me paraitrait largement suffisant en ces temps de « crise ».

                    Voilà, je l’ai dit !!!

                    jf

                    www.lamauragne.blog.lemonde.fr

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès