Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les internautes au pouvoir : une révolte ? Non, une révolution

Les internautes au pouvoir : une révolte ? Non, une révolution

Vous rêviez de prendre le pouvoir ? Ne rêvez plus : si vous êtes sur Internet, vous l’avez déjà.

Peut-être que ce pouvoir ne se reflète pas encore dans les institutions. Mais dans les faits, jour après jour, un courant se fait jour dans la société autour de la volonté de participer, d’innover, de coopérer, de progresser ensemble. Et ce courant est au moins aussi important que celui du blocage et de l’inertie surmédiatisés dans notre pays. C’est cette envie d’optimisme lucide que Cécile et François Xavier Hussherr, avec Marie-Estelle Carrasco, veulent partager avec nous à travers leur livre : Le nouveau pouvoir des internautes. Leur livre passe en revue les bonnes raisons d’espérer, grâce à des nouvelles technologies enfin mises au service de l’homme. Joignant le geste à l’écriture, ils vous invitent à participer à cette dynamique en intervenant sur un wiki, sur lequel sera mise en ligne l’intégralité du texte, avec ce défi : permettre aux internautes de participer pendant 80 jours à l’extension de l’ouvrage, à une discussion féconde et à l’écriture collective d’un ultime chapitre, ce qui permettra, à l’issue de ce « tour du livre en 80 jours », de publier une deuxième version à mille mains, dont les internautes seront les co-auteurs. Précision importante : l’intégralité des bénéfices de la vente du livre seront reversés à des associations oeuvrant à la réduction de la fracture numérique. Coopératique est heureuse de s’associer et de soutenir cette initiative.

Que vous vouliez simplement lire le livre en le téléchargeant gratuitement au format pdf, soutenir l’initiative en achetant le livre en librairie, ou participer en le réécrivant avec vos pairs, les internautes, rendez-vous sur www.nouveaupouvoir.org . Vous pourrez ainsi prendre part à cette révolution : littéraire (écriture collective), politique (vers l’invention d’une nouvelle démocratie) et copernicienne (de l’individualisme à une redéfinition de l’intérêt général). Le pouvoir est entre vos mains : faites-en bon usage !


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (68 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Gnouf (---.---.217.74) 27 avril 2006 13:56

    C’est pourquoi le régime ferait bien de faire attention ; en voulant contrôler Internet (Donnedieu de Vabre, Roubaud), ils se trompent d’époque, ils perdront des millions de voix, pour rien en plus car c’est techniquement impossible, même des pays totalitaires comme l’Iran, l’Arabie Saoudite ou la Chine n’y arrivent pas.


    • pjd (---.---.82.66) 27 avril 2006 13:59

      Sur le livre : une belle initiative avec des belles conclusions..

      Cette intelligence collective que vous décrivez fort à propos dans votre livre est en effet le socle d’un Internet responsable.

      Votre initiative ou celle d’agoravox participe à cet élan.

      Quant à Demian West, ya ne znal chto gavarisch pa ruski....


      • Pierre Jean Duvivier (---.---.118.180) 27 avril 2006 15:19

        Orocho,....panimayu.. ya toje lubyu krasivaye dévochka (maya jena ( ::)))


        • Pierre Jean Duvivier (---.---.118.180) 27 avril 2006 15:20

          Ha zut je savais que j’allais faire une faute en plus...ya toje lubyu krasivayu devochkyu...( :: :) (je crois).


        • Scipion (---.---.102.203) 27 avril 2006 22:20

          Cent millions de détenteurs de pouvoir, disposant chacun d’un cent millionnième de pouvoir, ne forment pas un pouvoir, mais cent millions de pouvoirs, dont un certain nombre sont susceptibles de converger momentanément. Rien de plus. Ni maintenant ni jamais.

          Mais bien sûr, il n’est pas interdit de se faire plaisir en étant intimement convaincu du contraire smiley)

          (Je ne m’en ressens pas tout le temps casser les jouets des autres gamins...smiley)


          • vieuxbob (---.---.142.73) 28 avril 2006 13:09

            Mon âge m’a permis d’acquérir de l’expérience et m’oblige à douter ! Avez-vous lu Thierry Crouzet, Jean-Paul Baquiast, Michel Serres, Jean-Claude Guillebaud et tant d’autres ? J’ai parcouru, j’ai oublié, mais je pense de plus en plus que nous sommes en train de changer, sinon de planête, du moins d’humanité... je pense et je doute !


          • Scipion (---.---.107.253) 29 avril 2006 09:31

            « ...nous sommes en train de changer, sinon de planête, du moins d’humanité... »

            Mais pas d’Homme.

            Encore que, là aussi - là surtout ? - on puisse avoir, à gauche, un irrépressible besoin de se persuader du contraire... smiley)


          • herbe (---.---.133.240) 28 avril 2006 04:32

            Très intéressant !

            Ça m’a fait penser à ce rapport qui date du XXième siècle ! : « Des pyramides du pouvoir aux réseaux de savoirs » du sénateur Trégouet.

            http://www.senat.fr/rap/r97-331-t1/r97-331-t1.html

            http://www.senat.fr/rap/r97-331-t2/r97-331-t2.html


            • spoirier (---.---.133.66) 30 avril 2006 17:57

              Depuis quelques années déjà j’ai concu une méthode effective pour révolutionner toute la question du pouvoir politique à l’aide d’internet : une forme complètement nouvelle d’ordre politique, basé sur la liberté et non plus sur des questions de majorité, ni de gouvernement central, ni de divisions géographiques ni d’usage de la force : voir description sur ma page web.

              La première étape du projet, visant à remplacer l’email, est bientôt au point. Un de ses avantages : permettre de ne plus jamais avoir besoin de créer un nouveau compte (login et mot de passe) à chaque fois qu’on aura besoin de participer à un autre site. C’est pourquoi je n’ai pas mis mon commentaire sur le site du livre : il oblige à créer un compte...


              • www.jean-brice.fr (---.---.153.75) 30 avril 2006 20:40

                Devant le developpement du controle des médias, essentiellement par les anglo-saxons ou leurs affidés (particulièrement en France)qui ont imposé une PENSEE UNIQUE au monde, d’abord des affaires et l’on étendu au reste, il est indéniable qu’INTERNET EST UN ESPACE DE LIBERTE : néammoins, ne nous faisons pas d’illusions, les MONOPOLES qui tentent de s’en emparer (GOOGLE, MICROSOFT, etc) polueront cet espace ; en attendant, profitons en ...


                • Scipion (---.---.56.95) 2 mai 2006 08:56

                  Je n’ai lu que le tout début du texte intitulé Théorie libérale du pouvoir et je suis très tôt tombé sur une affirmation que je ne contesterai pas :

                  « ...on sait bien par exemple que le système suisse de démocratie directe fonctionne et est meilleur que les autres systèmes démocratiques actuels... »

                  complétée d’une interprétation totalement incomplète :

                  « ...mais cela n’a pas suffi à le répandre parce que les hommes politiques n’ont pas voulu le proposer pour ne pas scier la branche sur laquelle ils sont assis... »

                  Il y a de cela, mais ce n’est pas l’essentiel. Ce qui est fondamental c’est que le systême suisse fonctionne parce qu’il repose sur des Suisses ! Et ce modèle n’est pas exportable, comme je vais le prouver.

                  Je pourrais citer de nombreux exemples du civisme helvétique, qui prend sa source au sein d’une population exceptionnellement homogène dans sa perception de l’intérêt général.

                  Grâce à cette perception de l’intérêt général, se sont exprimées, dans les urnes, des majorités populaires contre :

                  - toutes les réductions du temps de travail, préconisées par des initiatives ;

                  - toutes les tentatives d’affaiblir financièrement la capacité de défense nationale ;

                  - de nombreuses propositions de diminution des prélèvements fiscaux.

                  A mon avis, de telles décisions, contraires à l’intérêt individuel, sont totalement inconcevables en France, où l’hétérogénéité des origines du peuplement rend impossible l’émergence d’une perception commune et homogène de l’intérêt collectif.

                  D’ailleurs, les Français, dans leur immense majorité, jugent ces choix démocratiques, stupides, ridicules, aberrants, incompréhensibles, graves dans le sabir d’aujourd’hui smiley). Et c’est bien la preuve que le modèle suisse ne saurait être adapté à votre pays.


                  • spoirier (---.---.136.4) 3 mai 2006 08:50

                    Vu ces exemples je ne serais pas toujours d’accord avec les Suisses. Je ne vois guère pourquoi la démocratie directe ne fonctionnerait pas aussi bien avec un peuple prenant d’autres décisions, a condition bien sur de rester raisonnable. Mais peu importe : je ne parlais pas d’exporter le modèle suisse mais d’en construire un autre encore très different.


                    • NextModernityLibrary (---.---.64.19) 9 mai 2006 23:34

                      François Xavier Hussherr, Cécile Hussherr, Marie Estelle Carrasco 2006, Timée Editions Télécharger Le dossier de presse Quelques mots d’un des auteurs Denis Failly - Francois Xavier Hussherr, en tant que professionnel de l’étude de...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès