Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les Jean Valjean de Montpellier iront-ils au bagne ?

Les Jean Valjean de Montpellier iront-ils au bagne ?

Jean Valjean dans les Misérables a été envoyé au Bagne pour le vol d’un trognon de pain….

A Montpellier trois jeunes risquent la prison pour avoir fouillé dans une poubelle pour y trouver de la nourriture !?

HONTE A CETTE « JUSTICE » !

 

Il y a un an, indigné, j’écrivais un article pour dénoncer l’attitude d’une superette 8 à Huit du réseau Carrefour qui avait accolé sur ses poubelles des affichettes stigmatisant les pauvres et les menaçant de poursuites.

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/j-ai-la-honte-145099

Suite à cet article et suite aux nombreuses réactions des lecteurs, Carrefour France a répondu dans la page débat :

« Bonjour, 
Nous avons bien pris connaissance de la photographie diffusée sur cette page. Nous tenons à vous rassurer en vous confirmant qu’il s’agit d’une photo prise en juin dans un magasin franchisé indépendant qui a depuis changé d’enseigne et de gérant. 
Avec les associations comme les Banques Alimentaires, nous favorisons le don de produits dont la Date Limite de Consommation n’est pas dépassée, tant par Solidarité que par nécessité de lutter contre toute forme de gaspillage alimentaire. A date en 2013, ces dons ont représenté plus de 51 millions de repas distribués. 
Nous vous assurons également qu’il n’y a pas que les collectes en magasin mais également des dons quotidiens réalisés et récupérés par les associations locales (antennes locales d’associations nationales ou épiceries solidaires) après tri chaque matin par notre personnel des produits. 

Bien à vous. »

J’ai pris acte de cette réponse.

Depuis ce mois de décembre, il m’est impossible d’écrire un message sur la page facebook de Carrefour, comme quoi le lien de mon article que j’y avais mis avait gêné la direction du magasin.

Quand le petit pot de terre réussit à ébrécher même un tout petit peu le grand pot de fer, c’est toujours cela.

Rien n’est réglé dans les magasins, les personnes sans rien qui recherchent à manger et qui fouillent dans les poubelles sont considérées encore comme des voleurs et risquent d’être poursuivies.

Trois jeunes sont cités à comparaître le 3 mars 2014 devant le tribunal de grande instance de Montpellier pour «  soustraction frauduleuse  » de produits périmés dans la poubelle d’un supermarché .

Rappelons pour mémoire que ces personnes risquent de 7 à 10 ans de prison !

Quelle honte !

Non pour Léa, étudiante, Mike, chômeur et Adrien, technicien du spectacle qui essayent de survivre tant bien que mal sans causer de préjudice…. Mais honte au supermarché et à la BAC (Brigade anti criminalité) et à la justice.

Il se jette tous les jours des tonnes et des tonnes de produits à peine périmés et souvent encore consommables.

Quel crime ont commis ces trois jeunes et tous ceux qui récupèrent ici et là des produits qui sont destinés à la décharge ?

Je ne connais pas la marque de ce supermarché, ce que je sais c’est qu’il fait partie de ces enseignes qui n’hésitent pas à clamer à qui veut les entendre qu’ils offrent leurs surplus aux associations caritatives ! ?

SOLIDARITE AVEC LES 3 DE MONTPELLIER !

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.46/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

117 réactions à cet article    


  • CHALOT CHALOT 13 décembre 2014 08:58

    Les magasins vont ouvrir 12 dimanches par an pour se faire du fric et pendant ce temps là ceux et celles qui n’ont rien à manger vont se retrouver poursuivis par une justice de classe qui considère qu’ils sont coupables d’avoir faim !?

    Cest le retour du moyen âge

    • eric 13 décembre 2014 10:24

      Il y a 8 millions de français qui bossent peu ou prou le dimanche. On ne voit pas bien ce qu’autoriser quelques commerces à ouvrir deux ou trois dimanche de plus par an changera à cette réalité.

      Dans le même temps, le PS va arroser son riche électorat ( le premier décile des 50% de riches qui payent l’IR avec les milliards qu’il vient de récupérer).

      Là ce n’est pas de la justice de classe, c’est de l’exploitation de classe. Compte tenu du vrai nombre de vrais gens qui auraient vraiment besoin d’en être réduit à dévaliser les poubelles des supermarché en faisant courir à ceux-ci le risque d’être poursuivis et condamnés, il aurait de quoi les nourrir aux frais de la princesse.

      Il est assez honteux de s’attaquer aux supermarchés, qui ont fait plus que tous les pouvoirs successifs dans l’augmentation du pouvoir d’achat des ménages et pour l’emploi. (Si on avait eu 10 types comme le fondateurs de Carrefour, nous en serions réduit à importer le main d’œuvre...)

      Mais enfin, quand on a vraisemblablement voté pour ce pouvoir de classe en 2012, il est compréhensible que l’on se cherche des boucs émissaires pour ne pas avoir a dénoncer la rapacité au bénéfice de leur classe sociale. de ces gens que l’on a élu ..

      Pas joli joli...


    • eric 13 décembre 2014 10:48

      « Le ventre est encore fécond qui engendra la bête immonde », et 70 ans après l’éradication formelle du Nazisme, voir des gens utiliser encore des concepts comme « déchets d’ humanité », nous prouve que la lutte anti-fasciste est un éternel recommencement, quel que soient les oripeaux sous lesquels il se camoufle...
      Non passeran !
      L’humanité est une et indivisible ! N’en déplaise aux nostalgiques du classement des êtres humains en « catégories ».


    • eric 14 décembre 2014 09:17

      A taunimarus, d’habitude, j’évite de dialoguer avec les Nazis comme vous qui définissent des catégories de « sous hommes ».
      Pas tant pour des raisons de principes que par confort intellectuel.
      Il est rarement intéressant de discuter avec des gens qui ont des visons aussi primaires, stigmatisantes et discriminatoire de l’humanité.
      Mais ici, je tiens quand même à vous signaler que vous me prêtez toutes sortes de propos dont je me demande bien ou vous les avez trouvé...


    • eric 14 décembre 2014 11:15

      Non,non, renseignez vous,le concept de « sous homme » qui vous vient si facilement et spontanément sous la plume est très marqué idéologiquement et historiquement...Il est vrai que l’histoire n’est pas trop bien enseignée et que vous n’êtes peut être pas entièrement responsable, mais quand même , il y a internet.

      Je n’ai pas de haine ni d’affection particulière pour les pauvres les ouvriers ou qui que ce soit.
      Je ne suis pas assez stupide pour avoir des « sentiments » pour des « catégories abstraites » qui ne rendent en aucun cas compte de l’humanité commune de tous. Il faudrait être vraiment borné pour dire des absurdités du genre « j’aime les ouvriers ».
      Vous aimez les ouvriers vous ? Pourquoi, lesquels comment ? Parce qu’ils votent Le pen ou malgré cela ?

      Je suis juste révolté par le racket des classe sociales de gauche qui utilisent l’argent commun que nous destinons en principe aux gens qui ont besoin d’être aidé, pour maintenir leurs fins de mois et leur niveau de vie.

      Pendant que les supermarchés assurent par leurs dons alimentaires l’essentiel de l’aide d’urgence, ceux là nous montent des béchamels pour trois personnes qui ont jugé bon de transgresser la loi pendant qu’il laisse le pouvoir les exonérer d’impôts sur le revenu pendant que des pauvres crèvent de faim.

      C’est assez irritant ces gens qui prétendent « aimer les pauvres » en piquant dans la caisse l’argent qui leur est en principe destiné.


    • simir simir 16 décembre 2014 07:12

      Eric le menteur qui reprend les assertions d’un député PS.
      Manque de bol Désintox sur ARTE a fait la lumière le 15/12 sur ce chiffre.
      C’est 8 millions de français qui ont travaillé au moins une fois le Dimanche qu’il faut dire.
      Ainsi en temps que technicien des PTT j’étais soumis à une astreinte et il m’arrivait de dépanner le Dimanche, service public oblige mais cela arrivait 2 ou 3 fois/an
      Ce n’est pas pour autant que je me considérais comme un travailleur du Dimanche.
      Le vrai chiffre du nombre de ceux-ci tourne autour du million.


    • rocla+ rocla+ 13 décembre 2014 09:06

       smiley  smiley smiley


      les grands magasins  vont faire du fric . 

      C ’est un peu le but du commerce , non ? 

      Fermons tous les magasins , les grands les petits . 

      Ca change quoi pour le nécessiteux ?

      Au moyen-âge  c ’ était moins bien ? 



      • Spartacus Spartacus 13 décembre 2014 09:49

        En fait c’est pas si eau de rose que cela. 


        Les personnes incriminées ont violé un espace fermé par des barrières pour aller chercher de la nourriture. Ils ont étés surpris à escalader par la BAC qui passait.

        Ce qui leur est reproché c’est l’intrusion dans une propriété privée. 

        Ces personnes ne risquent absolument aucune condamnation. 
        La justice de Montpellier se sont tous des juges rouges tous inscrit au syndicat de la magistrature. 

        Dans une ville au même une chèvre se présentant sous un étendard de gauche serait élue.

        C’est une ville corrompue, crapuleuse et le détournement de fonds associatif pour des associations gauchistes y est connu depuis des lustres. C’est même de notoriété publique. La fiscalité est pharaonique.

        Une ville ou ils ont érigé une statue de Mao, Staline et Lénine.

        En fait ce qui est curieux, c’est que cette ville qui dépense autant l’argent du contribuable pour du social dispose de gens qui ne trouvent pas à manger.....

        Donc si on résume, des gens meurrent de faim à Montpellier et 2 associations (de musique) récoltent 55% du social de cette ville. Cet argent est fait pour « redistribuer » a des potes de gauche.

        Comme quoi les cocos préfère la musique aux gens qui meurrent de faim.

        Si des gens meurrent de faim revendons les statues des débiles mentaux communistes et cette apologie honteuse de cette ville aux pire génocideurs de la terre.


        • Ruut Ruut 15 décembre 2014 15:47

          En effet je suis surpris qu’en France les Impôts ne servent pas en premier a
          1. Nourrir la population
          2. Loger (pas de force, mais au moins avoir suffisamment de chambres) les SDF et sans abris. (en tout temps)
          3. Améliorer ou entretenir l’urbanisme
          4. le reste

          Les restaux du cœur et la croix rouge pourquoi n’est ce pas National ?
          Pourquoi l’Hôtel de ville ne fait il pas son office d’hôtel national pour les SDF et sans abris ?

          Par contre gaspiller des millions pour, des ruines, des éclairage, des caméras de surveillances inutiles.....


        • eric 13 décembre 2014 10:03

          Pour autant que je sache, la Loi n’a pas changé. Le supermarché est responsable de ses déchets jusqu’à l’enlèvement par les boueux, et si qui que ce soit récupère par inadvertance un produit avarié, et le mange avec des conséquences pour sa santé ; il est en droit de mettre en cause la responsabilité du magasin.

          Il me parait bizarre de critiquer le commerçant pour une règlementation publique, faites d’interdictions, de contraintes, de normes, de contrôles, etc...

          Ainsi, la DLUO pour un produit congelé peut être sous estimée de un ou deux ans ! du fait de la règlementation, mais reste consommable si la chaine du froid a été préservée.

          Cet espèce de cauchemar bureaucratique a une cause majeure : la bonne volonté d’administrations pléthoriques. Ils sont trop nombreux, mais contrairement à la légende, ils bossent. Alors ils inventent des tas de trucs au nom de tas de principes plus ou moins valables ( précaution !?)

          Là ou cela devient un peu pénible, c’est quand les milieux qui en sont proches ( pour faire court, les gauches), se plaignent en plus des conséquences et accusent leurs propres victimes.

          Solidarité avec les supermarchés, coincés entre les exigences sanitaires, la présomption de culpabilité, l’obligation de jeter, et les accusations des excités d’extrême gauche qui leur reproche de respecter les lois en vigueur !


          • Féraud 13 décembre 2014 10:05

            Toujours aucun rapport entre cette affaire et l’article du dénommé Spartacus.


            • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 13 décembre 2014 13:46

              Préambule :
              Il reste donc des gens qui s’étinnent des commentaires de Spartacus ????????????
              Êtes-vous nouveau ici, Féraud ?

              Aparté n° 1 :
              Chalot, excusez-moi de garder une dent contre vous (d’autant que je porte des prothèses, eh oui... un sans dent... et merci à Hollande d’avoir brisé un tabou sur la traduction pratique de la pauvreté, il ny’a que les riches et les bigots pour s’offusquer des réalités crues qui dérangent).
              Vous m’aviez un jour vertement repris car je défendais non-seulement l’évolution/déformation du langage, et surtout vous aviez évité de me répondre, vous offusquant à la place car j’avais utilisé le néologisme « moinssage » (et avec 2 s, ce qui a dû vous achever). Excusez-moi de vous avoir choqué.
              Aujourd’hui, j’ai mes prothèses, et j’ai assimilé votre « intégrité linguistique », ce qui me va bien de dire ça, moi qui horripile mon entourage en reprenant à tous bouts de champs, les liaisons manquées ou les erreurs qui m’arrachent les oreilles, genre : « un espèce de commentaire à la con ».

              Aparté n° 2 :
              Comme la disparition du papier aujourd’hui, après celle de l’imprimerie récemment, après celle des moines copistes quelques siècles plus tôt, celle des marteleurs de tabulae ou celle des scribes égytiens ou sumériens, le repos dominical tombe en désuétude.

              je n’ai ni avis sur la question ni de dent contre... et pour cause ! La terre tourne et je ne pourrai pas l’arrêter... Ca c’était une réflexion sur le fil de commentaire précédent.

              3° partie, nous y voilà : Le sujet.
              Désolé, vous allez avoir une impression de commentaire en queue-de-poisson : Car concernant l’article, non seulement rien à dire, 100% d’accord et en sympathie avec votre indignation devant le pur scandale exposé.

              L’interdiction de chercher à manger dans une poubelle s’apparente tout simplement à une interdiction de manger tout-court, c’est une question de logique, autrement-dit une obligation d’avoir faim. Le législatif comme l’exécutif ont imposé là une disposition contre-nature induite par un besoin de police sans rendre à ce mot son sens étymologique, mais, comme il est devenu banal aujourd’hui ,seul dans un sens répressif (ne pas chercher plus loin la cause du malaise de cette institution, d’ailleurs, transformer un homme en bâton n’est pas gratifiant à la longue).

              La société n’aime pas prendre en compte la misère qu’elle produit ; il y va de sa fierté. Ce genre d’arsenal répressif est un paravent protecteur de honte. Cette honte concerne chacun d’entre nous et sa reconnaissance n’exige pourtant pas grand-chose, mais vous avez raison, Chalot, la pression schizophrène dans laquelle la société de consommation a acculé le plus grand nombre est si forte qu’il est donc devenu « normal » de refuser de donner le soir à certains ce que l’on faisait payer à d’autres dans la journée.

              C’est la culture du « winner » contre le « looser » (pardon Chalot, je rends à Wall-St ce qui appartient à Wall-St), cette application manichéiste et bien pratique d’un choix en réalité forcé qui déclasse mal-pensants et indigents. Contre les déclassés tout devient permis. Des mecs comme Kerviel jouent des millions d’euros avec la vie de ces déclassés. Et tous ceux et celles, sans exception de motivation aucune, qui ne se révolteront ni intellectuellement ni matériellement devant une telle situation, sont, je le clame, des traders en puissance, des assassins. Il y en a sur ce fil ; et bientôt certains d’entre eux seront au pouvoir, et pardon d’avoir encore l’envie et le besoin urgent de cette révolte.

              L’obligation d’avoir faim, j’appelle ça une torture.

              Il faudra au passage penser à faire préciser à certains ou certaines si elle est dans ce cas justifiée ou non, mais en ce qui me concerne, excusez-moi encore de me référer au fond des mots, il s’agit d’une distorsion intellectuelle contre nature : les tortionnaires, comme ceux qui les suivent ou les laissent faire, sont des malades, par définition. L’utilisation de la souffrance (vrai sens de « torture ») est une perversion. Torture, torsion, distorsion, folie collective, au service de M. Carrefour, en l’occurrence, c’est à dire des la société de consommation. Je ne dis pas ça pour rien : société de consommation, votre société, votre consommation, société de consommateurs, vous. Moi. Nous (si ce dernier mot a encore un sens).

              J’accuse donc, en toute logique et en toute simplicité, le législateur, son électeurs, les exécutants de cette « disposition », ceux qui la soutiennent ou qui se taisent devant son application, comme devant de nombreuses variantes, genre expulsions, contrôles au faciès et autres, de torture caractérisée et avérée par le seul bon sens.
              Jusqu’à preuve du contraire : Un crime contre l’Humanité.

              Donner c’est recevoir, et qui ne sait l’un ne sait l’autre. je plains les vociférateurs perdus, les indifférents, les âmes propres dont la candeur ne s’observe que de l’intérieur... quand elle reste si grise aux yeux de ceux qui tendent une main qu’on feint de ne plus voir tant elle effraye. Dans un sens ou dans l’autre.

              Vous n’êtes pas indifférent, Chalot. Pour eux, pour moi, pour la terre, je vous rends ici hommage, merci.


            • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 13 décembre 2014 13:56

              @ Eric,

              Bonjour,

              « l’enlèvement par les boueux ».
              ..

              Celle-là je la mets dans ma collection de perles... smiley


            • eric 13 décembre 2014 19:17

              Ravis de vous aider à découvrir la langue française : la collecte des déchet se nomme l’enlèvement et la profession spécialisée les boueux en français traditionnel.


            • 65beve 13 décembre 2014 21:44

              @eric & emmanuel,


              Je pense qu’on dit ripeur de nos jours.

              cdlt.


            • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 13 décembre 2014 23:06

              ah ? merci.


            • révolQé révolQé 15 décembre 2014 10:39

              Effectivement  65beve,
              l
              e terme « boueux » est tombé en désuétude depuis des lustres, « éboueur » est tjrs d’actualité mais on parle plutôt des 2 ripeurs et du chauffeur qui sont l’effectif d’un camion de collecte des ordures ménagères .

              http://www.travailler-mieux.gouv.fr/Eboueur-Ripeur.html


            • asterix asterix 13 décembre 2014 10:21

              Ecrire que ces trois ventres vides risquent de 7 à 10 ans de prison est un peu excessif.
              Comparer leur sort à celui de Jean Valjean également.
              Mais sur le fond, tu as raison, Chalot. C’est en effet une honte...


              • fred.foyn Le p’tit Charles 13 décembre 2014 10:29

                Enfin..soyez sérieux...Vous comparez un petit morceau de pain à une énorme poubelle.. ?

                +++++++++++++

                • Féraud 13 décembre 2014 10:30

                  C’est un peu excessif, oui mais quand on regarde le code pénal c’est écrit


                  • Vipère Vipère 13 décembre 2014 10:48


                    « C’est un peu excessif, oui mais quand on regarde le code pénal c’est écrit »

                    C’est faux ! 

                    « Lorsqu’une chose est volontairement abandonnée, le propriétaire a renoncé à son droit, au contraire d’une chose perdue. »

                    Les juges favorisent nettement une justice de classe. Un délit pénal qui n’a pas lieu d’être, en raison même de l’abandon par les marchands, de denrées alimentaires abandonnées par leur propriétaire, en vue de leur destruction. 



                    • eric 13 décembre 2014 10:51

                      Ben non, le magasin est responsable jusqu’à l’enlèvement. Vous pouvez le retrouver en deux clics ; Notamment sur les sites alterécolobioantisystème, qui incitent à aller s’approvisionner là et qui précisent bien qu’il est indispensable de signer une sorte de décharge si on veut rester dans la légalité.


                    • Vipère Vipère 13 décembre 2014 10:57


                      b) La propriété d’autrui

                      « Pour qu’il y ait vol il faut que la chose n’appartienne pas à celui qui l’a soustraite. Il n’est pas requis pour que l’infraction de vol existe et puisse être poursuivi que l’identité du propriétaire soit connue179. Il n’y a pas de vol si la chose n’appartient à personne (res nullius) ou lorsqu’elle est abandonnée par son propriétaire (res derelictae)180 ainsi que lorsqu’il s’agit d’une chose commune (res communis). »


                    • eric 13 décembre 2014 11:01

                      Certes, mais ce n’est justement pas la cas ici...


                    • Vipère Vipère 13 décembre 2014 11:04


                      Eric, vous ne faites pas les lois, moi non plus ! mais peu être voudriez-vous que la Loi ne s’applique pas aux pauvres ?

                      Plaider la responsabilité des choses andonnées, c’est du délire !!! ainsi vous sortez vos poubelles et vous seriez responsables de leurs contenus si quelqu’un en prenait possession ?

                      Le raisonnement par l’absurde...

                      • eric 13 décembre 2014 11:11

                        Je suis d’accord, c’est assez absurde, c’est cependant la loi qui s’applique aux supermarchés, et je vous conseille de vérifier par vous même avant de vous acharner à prétendre le contraire...


                      • Vipère Vipère 13 décembre 2014 11:25


                        Dans un pays démocratique, la loi est la même pour tous. Si des supermarchés dérogent, cala veut dire qu’ils sont au-dessus des lois ? Or, là nous avons manifestemment un abus de droit...

                        A moins que vous ne trouviez une jurisprudence contraire, pour appuyer vos déclarations ?



                      • eric 13 décembre 2014 13:20

                        Non, il sont en dessous des lois. SI vous jetez vos déchets il y a peu de chance pour qu’on vous attaque en responsabilité, les supermarchés si.
                        "En pratique, il faut distinguer deux types de produits. Ceux qui portent une DLUO (date limite d’utilisation optimale), date jusqu’à laquelle le fabricant garantit leurs qualités gustatives. La DLUO concerne 90% des articles de grande consommation. Autre catégorie : les produits soumis à DLC (date limite de consommation), au-delà de laquelle l’ingestion devient dangereuse pour la santé. La DLC vise surtout les produits frais. Lorsqu’elle est dépassée, une seule règle : les produits sont détruits et les poubelles javellisées, sur recommandation de la Direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF). En ligne de mire, la crainte que des gens ne consomment des produits devenus toxiques et se retournent ensuite contre le distributeur. « Ce qui est mauvais pour les gens normaux n’est pas meilleur pour les gens pauvres ! », précise-t-on à la DGCCRF."


                      • foufouille foufouille 13 décembre 2014 13:47

                        il suffit de signer une décharge. c’est ce qu’a fait le super ?
                        si non, c’est une ordure.


                      • eric 13 décembre 2014 19:14

                        Écoutez, vos devriez vous garder d’avoir des opinions trop tranchées avant d’avoir un peu étudier les questions et lus les textes. Ici, vous donner l’impression de partir du préjugé que le supermarché est méchant et de tout interpréter à partir de cela : si vous aviez lu le texte et sans ces œillères, vous auriez compris que ce sont les gens qui veulent récupérer des trucs qui doivent signer des décharges et pas le supermarché...
                        Que cela se passe pour 70% des produits alimentaires qui sont redonné à des humanitaires.


                      • foufouille foufouille 13 décembre 2014 19:35

                        donc le super propose de signer ou pas ?


                      • eric 13 décembre 2014 20:03

                        En général oui et pour des raisons évidente de logistique, à des assocs. qui centralisent. LA vérité est qu’il exige la signature pour ne pas tomber sous le coup de controles administratifs. Si vous regardez le nombre de repas proposés par exemple par les restaurant du cœur, et celui fournit par les supermarchés, vous comprenez tout de suite que la « charité publique », c’est largement du flan. Ce sont justement les supermarchés la principale source de nourriture (Ils recyclent en moyenne 70% des produits dont ils sont conduit à se débarrasser.

                        En revanche, à 22h30, je doute qu’il y ait eu quelqu’un du supermarché pour signer, même si les trois « collecteurs » avaient eu un papier à faire signer....
                        Du reste, en théorie, on ne peut exclure complètement à la lecture du compte rendu de l’Huma, que ces gens n’aient en réalité piqué des stocks réservés à une association humanitaire...


                      • Croa Croa 13 décembre 2014 23:21

                        À Éric. 
                        Les recommandations administratives ne sont pas la loi. Elles sont souvent abusives (contraires à la loi ) comme c’est le cas ici. Lorsque ce genre d’affaire arrive devant un juge elles sont vite tranchées car une loi prévaut toujours sur une recommandation.
                        En plus c’est un mauvais conseil que donne l’administration car jamais un commerçant ne pourra être poursuivi (hypothèse déjà gonflée) avec succès par un pseudo-voleur pour des aliments périmés abandonnés alors qu’il peut l’être plus sûrement pour les avoir rendus inconsommables. (Mais ça n’arrivera pas non plus : Les pauvres sont de braves gens !)
                        *
                        Tout ça n’est que le résultat du travail des lobbies de l’industrie alimentaire tendant à encourager les gaspillages (les lobbies ont leurs entrés partout et plus particulièrement dans les couloirs des administrations.).
                         


                      • eric 14 décembre 2014 09:12

                        ? ???? Un « lobby » gagne toujours plus d’argent à vendre un produit, même en solde qu’à le détruire !! D’autant que cela coute de l’argent.... Ainsi que l’évoque un commentateur, c’est même une des raisons des dons aux associations ( allez voir le reportage sur Rungis..) Vous avez une vision des mécanismes économiques qui, à mon avis, vous disqualifie un peu pour avoir des opinions sur ces questions....Imaginer que des boîtes, détruisent délibérément des produits leur appartenant, a grands frais, c’est avoir de drôles d’idées sur la logique d’une entreprise...


                      • foufouille foufouille 14 décembre 2014 11:30

                        "En revanche, à 22h30, je doute qu’il y ait eu quelqu’un du supermarché pour signer, même si les trois « collecteurs » avaient eu un papier à faire signer...."
                        toi pas comprendre. sans dents signer décharge laisser par gentil pdg sur poubelle.
                        verstanden ?


                      • Vipère Vipère 13 décembre 2014 11:04

                        peut être... erratum


                        • CHALOT CHALOT 13 décembre 2014 12:42

                          Ils vont comparaître le 3 février 2015


                          • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 13 décembre 2014 13:58

                            re :
                            Action en cours ? site ? pétition ?...


                          • dithercarmar dithercarmar 13 décembre 2014 15:36

                            Trois jeunes sont cités à comparaître le 3 janvier 2014 devant le tribunal de grande instance de Montpellier pour «  soustraction frauduleuse  » de produits périmés dans la poubelle d’un supermarché .

                             OU

                            .Ils vont comparaître le 3 février 2015

                            Pourrions nous avoir un lien de référence pour cette affaire, SVP ?
                            Merci.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès