Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les jolies colonies de vacances !

Les jolies colonies de vacances !

- Assurer la sécurité affective, physique et intellectuelle d'enfants ;

- Permettre aux enfants qui leur sont confiés de découvrir de nouveaux espaces, de pratiquer des activités ludiques, de participer à une vie collective ;

- Se maintenir disponible (s) malgré la responsabilité qui leur incombe et la longueur de l'engagement journalier avec des pauses souvent inexistantes ou de faibles durées...

Voilà l'engagement que prennent ces jeunes animateurs qui dans les centres de vacances, héritiers des colonies d'hier....

Cela mérite un coup de chapeau et de la reconnaissance pleine et entière !

Les colonies de vacances ont beaucoup évolué.

Elles accueillent de plus en plus de jeunes mineurs et aujourd'hui les droits de l'enfant forment l'épi centre des projets pédagogiques.

100 000 colons sont recensés en 1913, 420 000 e 1936, plus d'un million en 1955 et aujourd'hui plus de 7 millions d'enfants et de pré-adolescents fréquentent ces entités éducatives.

Les grands organisateurs de centres de vacances sont inquiets, ils craignent que l'application du code du travail demandée par tous les syndicats d'animateurs conduise à l'augmentation des charges des structures avec un risque de fermeture.

J'ai écrit sur cette question un article qui a été publié sur Agoravox

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/les-animateurs-interdits-de-code-92782

C'est avec stupéfaction que j'ai pris connaissance d'un texte paru sur la lettrasso du mardi 28-06-2011 à propos de cette question : « le droit au travail des volontaires de l'animation remis en cause » !?

On croirait rêver !

Ceux et celles qui demandent l'application du code du travail dans les centres de vacances remettraient en cause le droit au travail !

Soyons sérieux :

Les quelques 500 000 animateurs qui exercent durant l'été ne sont pas des volontaires, mais des jeunes qui, intéressés par l'animation recherchent un travail utile socialement et quelque peu rémunéré.

Si au début des colonies ….de vacances, les moniteurs étaient des militants attachés au projet éducatif de l'organisateur, aujourd'hui, très peu sont dans cette démarche.

Les colonies de vacances se sont développées et un véritable métier, celui de l'animation a pris corps.

Dans une réunion interne à des associations d' »éducation populaire », un responsable de la Ligue de l'Enseignement a précisé qu'une application du code du travail augmenterait les coûts de revient des séjours de 25 % !

Il y a là matière pour les organismes à intervenir auprès de l'Etat pour que celui ci aide au départ en vacances....

S'il faut mettre tout sur la table, mettons tout sur la table !

Chaque été les jeunes stagiaires BAFA sont à la recherche d'un stage pratique d'au moins 14 jours afin de pouvoir terminer leur formation en s'inscrivant à une session d'approfondissement ou de qualification.

Beaucoup trouvent des stages pratiques non rémunérés....

Alors que le contrat « d'engagement » éducatif conduit des jeunes à travailler 16 heures par jour pour toucher 2, 2 heures de SMIC, avec le stage pratique bénévole, c'est tout bénéfice pour l'organisateur...

Qui se moque de qui ?

Il est temps que l'animation puisse entrer dans le lot commun et si des aménagements sont possibles et nécessaires, ils ne doivent pas conduire à sur-exploités des salariés au nom du partage des valeurs !


 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès