Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les migrants, invités bienvenus du Medef, d’UBS et de The (...)

Les migrants, invités bienvenus du Medef, d’UBS et de The Economist

L’année 2015 restera sans doute l’année des attentats et des migrants. L’envolée du nombre de migrants arrivant sur le continent européen a provoqué un début de démantèlement de l’espace Schengen et une forte évolution de l’opinion publique. Le patronat est devenu leur premier avocat.

 
Des soutiens extrêmement révélateurs
 
Voilà qui devrait tout de même faire réfléchir certaines belles âmes. En quelques mois, la fine fleur des élites globalisées a pris la parole pour défendre l’arrivée des migrants sur le continent européen. En septembre, le patron du Medef, Pierre Gattaz soutenait que « les migrants sont un atout pour la France  ». En décembre, The Economist a publié plusieurs papiers pour les défendre soutenant que « les entreprises pourraient en profiter, et les réfugiés s’intégrer plus rapidement », puis que les « pays d’Europe de l’Est peuvent ne pas aimer les migrants, mais qu’ils en ont davantage besoin que les autres pays de l’UE  », et enfin que « s’ils ont une utilité, les visas imposent un poids trop important aux voyageurs et aux pays de visite ». En janvier, c’est la banque UBS qui a défendu « un doublement du nombre de réfugiés par rapport à 2015 (en Europe) pour atteindre la croissance de la population active des Etats-Unis  ».
 
Cette ligne pose un double problème. D’abord, le discours de The Economist, qui évoque les besoins des pays européens, est une globalisation artificielle. D’ailleurs, la bible des élites globalisées évoquent surtout les besoins de l’Allemagne et des pays nordiques : en quoi des pays comme l’Espagne, la Grèce, l’Italie ou la France, avec plus de 20, ou plus de 10% de chômeurs pourraient avoir besoin de travailleurs de plus ? Et la situation démographique de l’Allemagne, dont la population décline, n’a rien à voir avec la nôtre, où elle progresse sensiblement. Bref, la moyenne n’a pas de sens dans une europe tellement diverse d’un point de vue démographique ou de l’emploi. Et même dans les pays où cela pourrait avoir un sens, les citoyens ont aussi le droit de choisir un avenir comparable à celui du Japon.
 
Mais surtout, ce que révèlent toutes ces prises de position, c’est que les migrants servent surtout les intérêts des grandes entreprises, qui souhaitent leur arrivée. De manière impressionnante, certaines, comme UBS, n’hésitent plus à expliquer que cela mettra une pression à la baisse sur les salaires, révélant, pour ceux qui refusaient encore de le voir, l’agenda antisocial de l’accueil de migrants ou d’immigrés, qui renforce la main d’un patronat, qui a intérêt à ce que le marché du travail ne soit pas trop équilibré pour pouvoir pousser ses intérêts. Voilà qui devrait faire réfléchir certaines belles âmes qui se pensent sincèrement de gauche, mais qui ne comprennent pas qu’elles défendent un agenda antisocial, et, de manière indirecte, le maintien d’un chômage de masse et une baisse du pouvoir d’achat.
 

La prise de parole unanime du patronat en faveur de l’accueil des migrants en Europe n’est en aucun cas philantropique. Il est surtout intéressé, car il permet de maintenir un déséquilibre du marché du travail qui est favorable aux grandes entreprises à leurs intérêts.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • BA 30 janvier 16:43

    Angela Merkel est en train de péter un câble.

    Elle craque car elle est au pouvoir depuis presque 11 ans ?

    Trop de décisions qui se révèlent après coup catastrophiques ?

    Perte de contact avec le monde réel ?

    Trop de pression sur ses épaules ?

    Dépression nerveuse ?

    Samedi 30 janvier 2016 :

    Allemagne : Merkel au bord de la dépression nerveuse.

    Excès de narcissisme, politique irrationnelle sur la question des migrants, perte de contact avec la réalité... Le constat du psychanalyste Hans-Joachim Maaz est sans appel : la chancelière allemande présente tous les symptômes d’une dépression nerveuse, selon lui.

    « Merkel souffre, comme beaucoup de puissants, d’un orgueil qui, entre-temps, l’a rendue imperméable à la critique », déplore le psychologue, qui suit la carrière politique d’Angela Merkel depuis plusieurs années, interrogé par le Huffington Post allemand.

    Il estime que la politique de la chancelière est « complètement irrationnelle ». Selon Hans-Joachim Maaz, la chancelière fait davantage des choix « émotionnels » afin d’obtenir l’assentiment du plus grand nombre, au lieu de prendre des décisions rationnelles, évoquant notamment l’arrêt des centrales nucléaires allemandes après la catastrophe de Fukushima.

    Son comportement « de plus en plus intraitable » atteste selon lui du fait qu’elle a perdu pied. Hans-Joachim Maaz compare ainsi le comportement d’Angela Merkel à celui d’une célébrité. « Cela commence par la solitude, puis l’alcool et enfin la dépression. » Le psychanalyste va même plus loin et se dit convaincu de l’imminence d’un effondrement psychologique. Il affirme également que son comportement narcissique est « dangereux pour l’Allemagne ».

    Si la chancelière allemande n’a toujours pas craqué, c’est parce qu’elle a jusqu’ici bénéficié d’une popularité très importante, analyse le psychanalyste. Mais ce soutien est aujourd’hui remis en cause. Quarante pour cent des Allemands réclament le départ d’Angela Merkel, qu’ils jugent responsable d’une mauvaise politique d’accueil des réfugiés, notamment après la révélation d’agressions sexuelles massives la nuit du nouvel an, à Cologne, mais aussi dans d’autres régions du pays.

    L’Allemagne a accueilli plus d’1,1 million de migrants sur le total de l’année 2015.

    http://www.lepoint.fr/europe/merkel-en-depression-nerveuse-29-01-2016-2014017_2626.php


    • troletbuse troletbuse 30 janvier 19:06

      @BA
      « Excès de narcissisme » sûrement mais ce dont je suis sûrn c’est de son excès de poids. Ca baffre pour compenser leur sentiment de culpabilité qu’ils ont pour leur soumission totale au NOM, pour leurs mensonges éhontés mais ils ne veulent pas lâcher la place. Hollandouille ou l’assolement quinquennel, c’est du pareil au même alors que lui s’aligne sur Obama ou sur Merkel (voir migrants). Tous et toutes de beaux et belles saloperies


    • zygzornifle zygzornifle 31 janvier 11:34

      @BA

       heureusement que le fait de savoir qu’Hollande est pire qu’elle la réconforte ....


    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 30 janvier 17:01

      Ce que les patronats allemand et français ont mal mesuré, c’est que cette « armée de réserve » dont le rôle est de casser les statuts et les organisations des salariés, cette armée de réserve importée présente un risque de déstabilisation sociale bien plus grand que les syndicats.


      Ils cherchent à mettre en concurrence leurs compatriotes et une partie de la surpopulation relative : à ce jeu, ils risquent de se récolter rien moins qu’une guerre civile. Les agressions de Cologne et leurs conséquences sont des prémisses. 


      • cassandre4 cassandre4 30 janvier 18:35

        @bouffon(s) du roi

         L’outing pro-atlantiste de Lsga n’est pas une surprise !
         <<Mettez au pouvoir des pro-russes, et la CIA nous financera pour mettre la France à feu et à sang.
         Les choses ont le mérite d’être claires !


      • placide21 30 janvier 21:29

        @lsga
        Holala....Elle est bonne la moquette !


      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 30 janvier 17:45

        « Un renforcement de la concurrence associé à une réduction des contraintes pesant sur les entreprises permettrait d’accroître la productivité et de soutenir la production et l’emploi »

        OCDE

        à lire ici > http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-france-2015_eco_surveys-fra-2015-fr

        On peut aussi lire ce ceci :
        « Une action internationale coordonnée de grande ampleur s’impose pour faire face à la crise des réfugiés » :
        http://www.oecd.org/fr/migrations/une-action-internationale-coordonnee-de-grande-ampleur-s-impose-pour-faire-face-a-la-crise-des-refugies.htm


        • cassandre4 cassandre4 30 janvier 19:05

           
           La « crise », mais quelle crise, tout se passe comme prévus, et tout est pour le mieux dans le meilleurs des mondes !
           Voir ici : (https://www.facebook.com/video.php?v=10204569192140196&fref=n)


          • troletbuse troletbuse 30 janvier 19:14

            @cassandre4
            Tout à fait exact ce que dit Chouard. Mais j’ai entrevu le pseudo-journaleux inféodé au système Joffrin qui est toujours là


          • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 30 janvier 19:15

            @cassandre4

            C’est tout à fait ça.


          • Le421 Le421 31 janvier 17:18

            @cassandre4
            Evidemment.
            Si c’est sur Facebook, alors...  smiley

            Pauvre monde...


          • Bernard Conte Bernard Conte 31 janvier 09:30

            Bonjour,

            un petit rappel :
            Marée migratoire vers l’Europe : la permanence de coefficients élevés...



            • berry 31 janvier 09:44

              De mieux en mieux : l’islamiste Erdogan réclame à présent 5 milliards pour contrôler ses frontières.
               
              http://civilwarineurope.com/2016/01/30/le-racket-du-gouvernement-turc-na-aucune-limite/
               
              Il a trouvé un filon.


              • BA 31 janvier 10:58

                La dernière phrase ahurissante d’Angela Merkel.

                L’année dernière, la bisounours Angela Merkel a fait venir en Allemagne 1,1 million de migrants syriens, irakiens, etc.

                Depuis cette décision, elle commence à comprendre quelles vont être les conséquences politiques et la réaction des autochtones. Voyant ce désastre, elle est en train de faire une dépression nerveuse.

                Angela Merkel a perdu pied.

                Elle continue de vivre dans un monde de bisounours, dans lequel les 1,1 million de migrants retourneraient bien gentiment en Syrie et en Irak :

                « Nous nous attendons à ce que, quand la paix sera revenue en Syrie, quand l’Etat islamique sera vaincu en Irak, ils retournent dans leur pays d’origine, munis du savoir qu’ils auront acquis chez nous. »

                Mais oui, bien sûr.

                Un déni de réalité.

                Un refus d’accepter le monde réel.

                Un refus de vivre dans le monde réel.

                Un acharnement à rester dans le monde des bisounours.

                C’est grave, docteur ?

                http://www.atlantico.fr/pepites/crise-migrants-merkel-serait-au-bord-depression-nerveuse-selon-psychanalyste-allemand-2566883.html


                • Le421 Le421 31 janvier 17:21

                  @BA
                  Blabla blablabla bisounours blabla bisounours blablablabla bisounours...

                  Là, on a compris.

                  Angela Merkel, bisounours... Ben voyons.
                  Kim Jong Hun aussi tiens...


                • Le421 Le421 31 janvier 17:25

                  @Le421
                  Sans parler des « pas bisounours » qui croient que leur cheffe est une personne de petite condition proche du peuple et tout et tout, sauf qu’elle a quelque problèmes avec ses déclarations de patrimoine... Ca s’appelle aussi « fraude fiscale » chez les « pas bisounours »  ?? Où c’est juste un oubli, une phobie administrative...


                • BA 31 janvier 19:06

                  @Le421

                  Marine Le Pen, c’est la grande bourgeoisie. Si par malheur elle arrive au pouvoir, elle mettra en place une politique favorable à la grande bourgeoisie.


                • zygzornifle zygzornifle 31 janvier 11:32

                  comme le MEDEF n’a pas de succès auprès des employés-ouvriers il élargi son champ d’action .....


                  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 31 janvier 14:15
                    Crise migratoire en Europe : les avis de la Banque d’Angleterre et de la Bundesbank divergent

                    http://reinformation.tv/crise-migratoire-europe-banque-angleterre-bundesbank-peles-48383-2/


                    • legrind legrind 31 janvier 20:03

                      L’opération « le petit Aylan est mort de votre faute » a marché au delà des espérances de ces initiateurs. Merkel a fait à l’Europe, avec l’aval des autres dirigeants européens ( de l’Ouest), de nos élites ( économiques..) des médias et de la gauche of course (& une partie de la droite) un gigantesque projet X . Carnage en vue.


                      • franc 1er février 03:39

                        il n’ ya pas que l’économie qui compte il ya aussi la culture ;

                        Et m^me la culture est plus importante que l’économie car la florescence de l’économie dépend de la florescence de la culture ,c’est ce que doit ou devrait savoir le s politique et que les économiques ignorent .

                        La puissance économique dépend de la puissance de la culture .

                        Et j ’irais encore plus loin la puissance tout court d’un pays ,sa puissance à la fois économique ,scientifique ,technique et militaire ,dépend de la puissance de la culture .

                        -

                        Huftington le théoricien du choc des civilisations a commis une erreur monumentale en pensant que la puissance d’un pays dépend d’abord de sa puissance militaire ,alors que celle-ci dépend m^me de la puissance culturelle sans laquelle la puissance scientifique n’est pas ,c’est la culture rationaliste qui produit la puissance scientifique laquelle produit la puissance militaire .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès