Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les nouveaux combats de rue

Les nouveaux combats de rue

La dénonciation faite par Marine Le Pen sur l’occupation de l’espace public pour des pratiques religieuses s’inscrit dans le débat politique sur la laïcité et les signes religieux ostensibles en France dans les lieux publics.

C’est en 1989, il y a plus de vingt ans, à Epinal et Creil où les médias commencent à parler des jeunes filles qui portent le « Tchador » à l’école. Jusqu’à la loi du 15 mars 2004, il n’y avait pas de règles juridiques encadrant le port de signes religieux à l’école, les conflits étaient plus ou moins bien réglés par des compromis au cas par cas. Or, le débat a enflé et le vote d’une loi qui permette une application uniforme de la réglementation sur l’ensemble du territoire français, s’est imposée. En dehors de la France, le port du voile dans les écoles et administrations publiques est également interdit dans plusieurs pays laïcs à majorité musulmane, dont l'Indonésie, la Tunisie et la Turquie.

La loi de 2004 sur les signes religieux dans les écoles publiques a été le véritable déclencheur du débat bipolaire entre la « gauche » qui prône le respect des libertés républicaines et la « droite » qui défend les libertés individuelles. Ce positionnement politique est simpliste et réducteur, mais il démontre à quel point la société civile est divisée sur un sujet aussi sensible que la tentation au communautarisme.

Divisés sur le fond du sujet, les partis politiques se sont retrouvés unis aux créneaux de leurs tours de contrôle…de la parole politiquement correcte, après les déclarations de Marine Le Pen, « oubliant » et considérant sans doute que « casses-toi pauvre con » « racailles » et autres quolibets présidentiels ne sont que des expressions de la libre parole du nouveau réalisme populaire, pour ne pas dire nouveau langage populiste. De même, que la célèbre tirade estivale du ministre de l’intérieur « quand y en a un, ça va, c'est quand y en a beaucoup que ça pose problème », n’est pas de nature à alimenter le communautarisme ethnique et religieux !

Toutes ces petites phrases, distillées par les uns ou les autres, alimentent et régalent autant les médias que la classe politique qui les commentent, les découpent et les agrémentent…selon le menu du jour ! Mais, au-delà des joutes de l’esprit et du calendrier électoral, les mots sont les codes d’une communication sélective. Ils sous-tendent l’expression politique dans une relation directe avec le public, ce qui la rend fragile et manipulable. Mais, c’est probablement l’une des valeurs essentielles de la démocratie et le moyen de rapprocher les citoyens de la vie publique.

Les règles de citoyenneté et le fonctionnement de la république s’imposent à tous, sans que les faire respecter puisse être interprété comme une atteinte à la liberté d’expression ni à la pratique de la religion musulmane. Même si le nombre de ces cercles de prières est aujourd’hui limité, il appartient aux Pouvoirs publics de faire respecter le droit avant que la passivité soit interprétée comme un recul ou pire, une démission politique.

Auteur de l’expression « Le 21ème siècle sera religieux ou ne sera pas », André Malraux, ministre de la culture du général de Gaulle, avait précisé sa pensée (Source : Valeurs Actuelles n° 3395 paru le 21 Décembre 2001- Dossier : Un siècle religieux)

"C’est le grand phénomène de notre époque que la violence de la poussée islamique. Sous-estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l’islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine ». (André Malraux, le 3 juin 1956).

Un simple rappel, André Malraux fut militant antifasciste aux côtés des Républicains espagnols contre les nationalistes de Franco pendant la guerre d’Espagne en 1936.

 Gérard Bellec


Moyenne des avis sur cet article :  3.7/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • ali8 15 décembre 2010 12:17

    la mosquée du Bourget a été fermée donc ou iront prier les fidèles

    DANS LA RUE

    il faudrait que Le Pen s’inquiète de çà ou que quelqu’un l’informe et qu’il nous fasse par de son opinion à ce sujet

    www.UAM93.com


    • Ronald Thatcher rienafoutiste 15 décembre 2010 13:15

      qu’est-ce qu’on en a à foutre, qu’ils prient chez eux !


    • bnosec bnosec 15 décembre 2010 16:02

      mensonges.

      J’ai compté 75 endroits où prier recencés sur ce site rien qu’à Paris.
      D’autant que beacoup ne sont pas du quartier, certains meme de banlieue, alors que beacoup d’endroits existent aussi à coté de chez eux.
      Regardez le lien : la liste est impressionnante !

      Ils veulent qu’on les voit, c’est politique tout ça.


    • Epiménide 15 décembre 2010 22:44

      Construire des mosquées coûterait cher. D’un autre côté, les catholiques ne vont presque plus dans leurs églises. La solution rationnelle est donc de convertir une partie des églises en mosquées (Colombey est à même de donner l’exemple). Un tel don entre monothéistes serait une grande preuve d’amour de la part des chrétiens pour leurs frères musulmans. Il n’en laisserait pas moins irrésolu le problème des lieux de cultes pour polythéistes : nous n’avons plus de temples.


    • xbrossard 16 décembre 2010 11:01

      @Perseus


      s’il n’y a pas de lieu de culte, ils n’ont qu’à aller prier sur un terrain vague

      si moi je ve jouer avec mon groupe et qu’il n’y a pas de salles pour ça, je ne vais pas aller jouer en pleine rue et bloquer la circulation pour ça...sinon, ça se terminera au poste

    • elbecko elbecko 22 décembre 2010 12:30

      je ne sais pas de quel instrument vous jouez, mais si c’est du biniou je propose qu’après votre passage au poste on vous mette au moins 20 ans en sûreté :)


    • juluch 15 décembre 2010 12:36

      Quand ils prient dans la rue et qu’ils bloquent tous, que les politiques aient des couilles aux cul et qu’ils les dégagent !!!!!

      la voie publique n’est pas destinées aux religieux !!!!

      @ l’auteur

      Les paroles des politiques qui sont a vos yeux excessives font parties d’un ras le bol général !

      il y a une prise de conscience du problème des musulmans en France....

      Ca iras de mal en pis !!!!

      • jako jako 15 décembre 2010 12:37

        Catherine est souffrante ? trop d’olives et de saucisson ? smiley


        • glopy1 17 décembre 2010 10:29

          mon dieu... qu’ils sont tolérents...


        • slipenfer 15 décembre 2010 13:10

          Si les mecs pètent tous en même temps, ON est MORT


          • Shaytan666 Shaytan666 15 décembre 2010 16:59

            C’est ce qu’on appelle une ADM !


          • Pie 3,14 15 décembre 2010 13:33

            Vous citez une phrase de Malraux hors-contexte et en faites une déclaration prémonitoire, ce qu’elle n’est justement pas.

            Malraux s’exprime dans le contexte de la décolonisation qui concerne entre-autres de nombreux pays musulmans, péninsule arabe juste avant et juste après la guerre, Indonésie en 1949 et surtout Maroc et Tunisie depuis mars 56. De plus, la tension avec l’Egypte est forte et Nasser s’apprête à nationaliser le canal de Suez en juillet 56.

            Malraux qui a avant tout une vision religieuse des civilisations, assimile le nationalisme indépendantiste qui domine l’actualité de l’époque à un retour du religieux, ce qui est historiquement faux.

            Les partis nationalistes ont joué la carte du rassemblement pour gagner le pouvoir et ont souvent agité les valeurs traditionnelles (dont la religion) face à l’occupant occidental, mais ils sont presque tous méfiants vis à vis de l’Islam et ses religieux, s’affirment souvent socialistes au début de l’indépendance et vont réprimer sévèrement les prétentions des islamistes ( cf, les frères musulmans en Egypte).

            Quant à savoir si le XXIème siècle sera religieux, il va falloir attendre un peu pour le savoir. 


            • epapel epapel 15 décembre 2010 15:27

              Avec la poussée islamique de ces 30 dernières années et le retour des intégrismes de toute obédience, la religion est déjà au cœur des préoccupations de ce début de siècle, et on parlerait d’instrumentalisation que ça n’y changerait rien.

              Comme le suggère Malraux dans cette citation :"Je pense que la tâche du prochain siècle, en face de la plus terrible menace qu’ait connue l’humanité, va être d’y réintégrer leurs dieux" autrement dit si cette tâche échoue le XXI siècle sera religieux, et si les bien pensants persistent à qualifier de fascistes et de xénophobes ceux qui s’y emploient c’est bien ce qui arrivera.


            • Pie 3,14 15 décembre 2010 18:41

              De quelle menace parle Malraux dans cette citation ? Est-ce le communisme soviétique ?


            • Pie 3,14 15 décembre 2010 19:19

               En 1955, un journaliste danois l’interroge : « Une foi religieuse ou une croyance dans des êtres ou puissances en dehors de la vie terrestre est-elle indispensable pour la création d’une morale ou le maintien d’une morale ? (...) Serait-il vrai que seul un sentiment de dévouement à quelque chose au-dessus et au-delà de l’être humain puisse créer les conditions de tolérance et de compréhension entre les hommes ? »

              En réponse, Malraux se lance dans une de ces superbes envolées dont il a le secret :

              « La civilisation moderne, la civilisation du siècle des machines, tente de rationaliser le problème moral ; elle a substitué un fantôme aux profondes notions de l’homme qu’avaient élaboré les grandes religions. Or la science ne tend pas à une notion de l’homme mais à la connaissance du cosmos ». C’est là pour Malraux « la plus terrible menace qu’ait connue l’humanité ».

              Il conclut cette interview par cette phrase : « Je pense que la tâche du prochain siècle va être d’y réintégrer les dieux » Dans les années suivantes, Malraux reprend cette antienne : « Le 21ème siècle sera spirituel ou ne sera pas ».. (Notre Histoire, octobre 2001).

              Mais il affirme à Pierre Desgraupes (Le ¨Point 10 novembre 1975) : « on m’a fait dire , le XXIème siècle sera religieux, je n’ai jamais dit cela bien entendu, car je n’en sais rien. ce que je dis est plus incertain. Je n’exclus pas la possibilité d’un évènement spirituel à l’échelle planétaire. »


              Malraux, mythomane régulier, conteur extraordinaire, cocaïnomane exalté risque de rester célèbre pour une phrase qu’il n’a peut-être jamais prononcée et dont manifestement il n’assume pas la paternité.


            • Pie 3,14 15 décembre 2010 20:08

              Au passage, la citation de Malraux n’a rien à voir avec la menace soviétique.


            • Merdusud 16 décembre 2010 06:27

              Exact. Trèsbien.


            • LE CHAT LE CHAT 15 décembre 2010 14:07

              il y a des coups de pied au cul qui se perdent ...........


                • manusan 15 décembre 2010 15:24

                  ... c’est pour ça qu’ils ne veulent pas y retourner.


                • epapel epapel 15 décembre 2010 15:36

                  Je dirais plutôt qu’il est plus intéressant de vivre en Europe ou on peut faire à peu près ce qu’on veut tout en insultant les autochtones qui font profiter d’un système qui nourrit bien plutôt que de vivre en Algérie et être obligé de la fermer voire de dire merci tout en ayant une gamelle à moitié remplie.


                • epapel epapel 15 décembre 2010 15:39

                  Le sens des flux migratoires nous indique avec une bonne probabilité les directions du « paradis » et de l’enfer".


                • Yvance77 15 décembre 2010 17:59

                  Ce qui n’empêche pas certains paradis d’être pavés d’illusion ou d’être articficiel.

                  Ex. les U.S.A ou pour beaucoup c’est plus proche du rouge des enfers.


                • Abderraouf 15 décembre 2010 19:37

                  Massaliote, simplement faux

                  Et d’un il s’agissait non pas de la prière du vendredi (obligation formelle ayant force de texte coranique pour un musulman), mais de celle des Tarawih après la prière du soir durant le mois de Ramadhan. Cette prière n’a rien d’obligatoire, n’a même pas été instituée par un texte coranique ou un hadith du vivant du prophète et n’est bien que très populaire, qu’une jurisprudence de Omar le troisième calife.
                  ça devrait situer les gens honnêtes, lorsqu’on prétend comparer avec une prière objet d’un ordre coranique direct de se déplacer et donc passible de désobéissance à un ordre direct.

                  Et de deux, le ministère algérien du culte puisque c’est de son ministre qu’il s’agit a en parallèle à cette « interdiction-sous-la-responsabilité-des-imams-comprendre-je-n’ai-aucune-illusion-quant-à-son-application », mis en place un programme sur toutes les préfectures pour mettre à disposition des locaux (publics ou appartenant à des privés en bénévolat), attenants aux mosquées.

                  Que demande le peuple ?

                  ِCi-après, un lien vers un extrait de cette information traduit en très mauvais français et un autre vers l’original en intégral et en excellent arabe pour ceux qui le liraient.

                  http://www.echoroukonline.com/fra/feed.php?news=6502&print&print&print&print&output_type=rss

                  http://www.echoroukonline.com/ara/national/55547.html


                • Abderraouf 15 décembre 2010 20:05

                  Omar le deuxième calife, pas le troisième pardon.
                  Oui je sais on s’en f... etc etc


                • epapel epapel 15 décembre 2010 20:48

                  Ce qui n’empêche pas certains paradis d’être pavés d’illusion ou d’être articficiel.

                  N’empêche qu’ils sont toujours là et qu’il en vient toujours autant si ce n’est plus, ça ne milite pas en faveur de ce type d’illusion.

                  Oui il y a bien une grande illusion : c’est celle qui consiste à croire qu’en continuant comme ça, il ne va rien se passer de grave.


                • Philodeme Philodeme 15 décembre 2010 14:38

                   Dans le journal algérien une information à lire "dans le texte ici :

                  http://www.letempsdz.com/content/view/41852/1/

                   19-07-2010 Le ministre des Affaires religieuses l’a rappelé hier

                  Interdiction formelle de la prière dans les endroits publics

                  NB il ne faut pas comparer avec les cathos qui sont obligés d’aller à la messe.
                  Les musulmans peuvent prier chez eux, le ministre du culte algérien le rappelle fermement.
                  En Algérie on ne fait n’importe quoi comme en France. Les commerçants de ces rues vont-ils être indemnisés de leur manque à gagner ??? par les « prieurs » j’en doute ............


                  • epapel epapel 15 décembre 2010 15:10

                    A propose d’André Malraux : on lui a souvent attribué la phrase « Le siècle prochain sera religieux ou ne sera pas », qui semble en fait une citation non littérale de ce propos authentique : « Je pense que la tâche du prochain siècle, en face de la plus terrible menace qu’ait connue l’humanité, va être d’y réintégrer leurs dieux »

                    La phrase authentique qui est à elle seule prophétique est tout à fait cohérente avec la citation de l’auteur de l’article. Si cette citation est également authentique - je n’ai pas raison de douter à priori - cela ferait de Malraux l’un des plus grands visionnaires du XX siècle.

                    Il est toujours intéressant de se référer à des personnages éminents que personne ne conteste quand les problèmes sur lesquels ils se sont positionnés surgissent sur le devant de la scène et que les sans-mémoire qui sont par nature sans avenir veulent nous entraîner dans des directions mortifères.


                    • manusan 15 décembre 2010 15:16

                      Les Vélibs savent maintenant où se garer.


                        • manusan 15 décembre 2010 15:22

                          Simple constatation : Tous les partis politiques sont contre ces pratiques à part les communistes (Karl Marx dépêches toi de te réincarner, ils sont tous devenus fous), la question est la suivante : Qui dirigent réellement les affaires sociales du pays ? Ces dirigeants sont-ils au moins des élus ?


                          • epapel epapel 15 décembre 2010 15:30

                            Ce vous nous dites en gros c’est qu’il n’y a qu’une alternative : l’Islam ou le chaos.

                            Si c’est vrai, alors nous sommes fichus.


                          • epapel epapel 15 décembre 2010 15:44

                            Croyez moi, heureusement que ces jeunes ont la religion. Ils peuvent s’investir dans quelque chose.

                            Ca peut occuper l’esprit un temps mais le problème c’est que la religion et les prières ça ne produit rien.


                          • glopy1 15 décembre 2010 17:44

                            donc en fait l’invective, est de fermer notre « gueule » mais nous sommes les bienvenus. On est étranger si on est pas du quatier... enfin des manaces « vous rameneriez moins votre grande gueule de rasciste si vous y étiez invités ».. on ne peut donc y aller que si ont est invité, mais en plus avec intidimidation, c’est a dire si on est pas musulman.. tant de contraction qui font que vous ne faites qu’appuyer la thèse des le pen, merci pour eux.

                            D’abord musulman, ne vous ne déplaise n’est pas une race. Depuis quand une religion nourirait les pauvres ? je ne comprend pas bien ? Vous parlez de nourriture spirituelle peut être. Depuis quand dieu qui ne dispense que misère depuis 20 siècles, les gueres la haine (comme marine le pen) réglerait il les problemes de pauvreté (tout en plaçant ses représentant comme au dessus des hommes), une religion qui place la femme en sous être.

                            De construire des mosqué plus que des écoles, des hopitaux, des habitations ou des lieux de repas serait plus enrichissant et lutterait plus contre la pauvreté que les sus nommés ? Drole de conception archaique de la vie.

                            Vous ne pensez pas non plus que tous les gens qui vivent dans ces quartiers en étant athés Laics ou d’autre religions ont a subir cela ? A subir des prières avec des portes voix (qui plus est avec une langues que nous ne comprenons pas) chaque semaine sans pouvoir circuler et en se sentant mal a l’aise, vous ne pensez pas non plus que ça risque d’agraver le rascisme, ou vous vous en fouttez ?

                            Je pense que ces jeunes auraient tout interet d’areter de croire au père noél et de ne pas remettre leur destin dans des fariboles, d’apprendre a étudier pour s’en sortir plus que de croire qu’il aura 700 vierges au paradis ou je ne sais quoi.

                            Moi aussi je veux un stade de foot a ma porte et j’ai pas de quoi me le payer, je ne vois pas en quoi on devrait dépenser un centime aujourd’hui pour continuer a péréniser des débilités archaiques.

                             


                          • Cogno2 15 décembre 2010 18:15

                            Je suis originaire d’un quartier, dans lequel je retourne de temps en temps, le type de quartier où personne d’étranger ne rentre ou alors en ressort dépouillé, bastonné et où certainement vous ramèneriez moins votre grande gueule de raciste si vous y étiez invité.

                            Putain la vache, t’es trop balaise comme mec, je viens de me chier dessus.

                            La foi est telle que même par le froid et la neige ils prient dehors, bien qu’athée cette dévotion force le respect.

                            Je te crotte, je suis athée, et des gens qui vénèrent un dieu qui les obligent à faire tout ça ne m’inspirent aucun respect, une forme de pitié peut être, mais c’est tout.

                            Du quartier d’où je viens la croyance et le code d’honneur sont les seules choses qui sont respectées.

                            Respect mon cul, ces blaireaux ne connaissent pas le sens de ce mot, ils le confondent avec « terreur », ça n’a rien à voir. Ils te respectent quand tu leur fais peur, c’est tout.

                            Si il n’ y avait pas la religion ca fait longtemps que des hordes déferleraient dans votre centre ville pour tout dévaster.

                            Mais bien sur, quand t’auras fini de jouer les gros bras, t’iras t’acheter un cerveau. La plupart de ces types n’ont pas de burnes, ils sont balèzes parce qu’ils sont en supériorité numérique, quand ce n’est pas le cas, ils ne bronchent pas.
                            J’ai habité aussi dans tes « quartiers », dans plusieurs, et ça m’a toujours fait pitié, en dehors de quelques « caïds », ce ne sont que des bouffons, c’est pour ça qu’ils attrapent facilement la religion, ils sont faibles.


                          • La sentinelle La sentinelle 15 décembre 2010 19:55

                            Bonjour

                            Si il n’ y avait pas la religion ca fait longtemps que des hordes déferleraient dans votre centre ville pour tout dévaster.

                            Voila le genre de phrase qui me fait sortir de mes gonds. Vous défendez la cause des mulsulmans qui prient dans la rue, soit c’est votre droit, mais en utilisant ce genre d’argument, c’est à dire de menaces, vous allez obtenir l’effet inverse.

                            Si vous voulez débarrasser la France des racistes, arrêtez d’en fabriquer par ce genre de propos.

                            Sauf si c’est le but recherché, bien sûr.

                            A+


                          • glopy1 16 décembre 2010 10:25

                            politoblog, je préfères tes derniers posts que le premier. J’ai vécu une grande partie de ma vie dans le 93 dont une partie en cité, et je ne peux certes pas me mettre dans la peau d’un étranger. Quoiqu’une fois j’ai appelé moi même la préfécture pour aider une amie a être régularisée, et je me suis déplacé, il font voir ce que c’est et comment on te parle, tu n’as qu’une envie, c’est de coller un pain au mec qui te répond.

                            Toutefois, cette forme de violence n’intègre pas, au contraire elle contribue a enfermer les gens dans un monde sans solution, et même ce si la république française se fait tirer l’oreille. J’ai procédé a nombre d’embauches, et il est vrai que quand tu vois un Cv (que toi tu connais les 4000) d’un mec qui vient des 4000, que toi tu as une société a faire vivre, tu as des marchandises sensibles dans ton dépôt, humainement .. tu hésites... c’est un sentiment légitime, c’est pour cela qu’il est important que toute cette merde qui se passe en banlieue s’assainisse (j’ai pas trouvé d’autres mots) pour que eux aussi aient leur chance. j’embauche un jour un mec sorti de taule depuis 3 jours (je précise français de souche pour être clair) habitant les 4 tours a blanc mesnil pour ceux qui connaissent, 3 jours apres il volait un camion et vendait la marchandise a barbes, tu veux que je pense quoi de la récidive ? je dois être Jésus et tendre la joue gauche la droit et le reste ? c’est pas aussi facile que cela. Ne comptez pas sur les politiques ils ont vu venir, n’ont rien fait et nous parle du « positif de la banlieue » en cache misère et pour se dédouaner de leurs échecs. Oui il faudra de l’abnégation sur plusieurs générations sans doute, oui ce sera dur et oui il y aura des injustices, mais il faut en passer par la, il n’y a pas d’autre alternative et surtout pas les politiques, seul l"avènement intelectuel est le salut pour pouvoir se défendre de la ou on vous (nous) enferme, nous parque.

                            Quand a la religion, elle n’est pas une antidote a la délinquance, il y a du travail, mais le discours est ambigu. Que voit on, l’Islam en progression en France, et la délinquence en parallèle monte toujours, je ne fais pas de lien de cause a effet, je veux simplement dire que l’un n’empeche pas l’autre, malheureusement.

                            Il faut enfin arreter le racourci qui consiste a dire que si on est pour l’interdiction de l’ostentatoire, on soit rascite, front national ou ce que tu veux. On peut être athée tout simplement et ne pas voir a chaque église, une mosquée, un temple, un église de scientologie, un dolmen fleurir a coté. On a le droit de ne pas avoir envie de vivre avec des loies liberticides que la religion vous impose (d’ou la question : êtes vous libre de penser quand vous êtes croyants et endoctrinés a ce point, pourquoi c’est dieu qui fixe les regles du bien et du mal et pas votre conscience). On a le droit de vouloir que la femme soit rigoureusement l’égal de l’homme. On a le droit de ne pas vouloir que des femmes soient voilée de la tête au pied, moi personnelement j’ai mal a chaque fois que je vois une femme enfermée ou qui s’enferme dans une burqa pour une vie de sous être, et ce pour quelque dieu bidon que ce soit. j’ai le droit de ne pas avoir envie de contourner une rue parce des types sont a 4 pates sous la flotte cul tourné vers une image sous la flotte comme des moins que rien a se prosterner devant le vide qui nous parle de dignité, et que si j’en bouscule un malencontreusement, je suis rasciste en mort. J’ai le droit que l’on ne m’impose pas de manger halal en ayant égorgé bien comme il faut. J’ai le droit que le porc ne disparaisse pas des assiettes et que ce ne soit pas la croix et la banière pour trouver un banlieue une boucherie non halal (je ne mange pas de dieu) et que je ne sache même pas si carrefour ou leclerc ne me fourgue pas de la viande halal sans que je le sache. Enfin je donne un dernier exemple, nous mangeons parfois tous ensemble au bureau, j’invite mes collègues musulmans a venir manger avec nous, ils ne viennent pas car ce n’est pas halal.. qui s’exclue ? Ou alors moi je dois manger Halal, c’est toujours passer par la force, et pour moi c’est non 100.000 fois et a jamais, pas de compromis, rien a voir avec le rascime, mais je ne veux pas d’obscurantisme et je défend simplement un minimum de liberté dans un monde ou les règles de la vie en communauté au plus petit dénominateur sont nécéssaires.


                          • juluch 16 décembre 2010 10:44

                            J’ai été censuré on dirait !!!!!!


                            @politoblog

                            Si les hordes déferlent se sera leur fin crois moi !
                            Je doute que sarko accepterait ça !!

                            Si tu veux une mosquée construit là hors de France !!!

                          • Cocasse cocasse 16 décembre 2010 12:07

                            Les Problèmes de la France sont le chômage, le manque de croissance économique, notre défaut de production industrielle et d’exportations ... pbs tous les problèmes sociaux !

                            Je suis complètement d’accord là dessus.
                            Seulement après analyse, la seule personnalité politique pouvant réellement résoudre ces problèmes, c’est Marine Le Pen. (qui comme objectif principaux le retour à la souveraineté monétaire, ne plus subir la législation ultralibérale européenne, la relocalisation de l’économie, etc etc etc).
                            Alors c’est là qu’il y a un problème dans votre raisonnement, car je doute que cette personnalité politique vous plaise.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès