Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les ordinateurs vont-ils remplacer les profs ?

Les ordinateurs vont-ils remplacer les profs ?

C'est fait ! La révolution numérique arrive... L'ordinateur, le numérique envahissent les établissements scolaires : tout le travail des enseignants passe maintenant par le clavier et l'outil informatique : les notes des élèves, les bulletins scolaires, le cahier de textes de la classe sont transmis via internet...

Conséquence inéluctable : tout enseignant se doit d'être équipé chez lui d'un ordinateur,outil indispensable dont il ne peut se passer, l'investissement est coûteux et, bien sûr à la charge de l'enseignant... J'ai moi même essayé de résister à la pression et fait pendant quelque temps de la résistance en refusant de me plier à ces nouvelles technologies mais difficile de faire face à toutes les contraintes qu'impose l'utilisation de l'ordinateur sur le lieu de travail.

De plus, les élèves sont eux même rompus à l'utilisation du numérique et l'on est rapidement dépassé si l'on ne s'y adapte pas..

L'intrusion de l'ordinateur se fait de plus en plus grande : les élèves l'utilisent, d'ailleurs à tort et à travers : les copiés collés fleurissent,la recherche et la réflexion personnelle en souffrent:l'élève, parfois, ne s'est même pas donné la peine de lire ce qu'il a copié ! 

Dans certaines régions, notamment en Languedoc Roussillon, cette année, l'opération LORDI a été lancée : dès le mois d'Octobre, tous les élèves de seconde 32000 au total, ont été équipés d'un ordinateur dernier cri, du matériel de professionnel, dixit la plaquette de présentation du projet... MAGNIFIQUE ! Les parents n'ont rien déboursé : le matériel a été offert gratuitement aux adolescents...

On imagine les dépenses conséquentes que représente l'offre de tous ces ordinateurs dans un pays que l'on dit"en crise "voire même" en faillite ! On préfère mettre des moyens dans le matériel plutôt que dans l'humain:au lieu de recruter des enseignants,on achète des ordinateurs à chaque élève, même si 'élève en a déjà un en sa possession !

Pour l'instant, les élèves ne sont pas toujours autorisés à utiliser l'ordinateur en classe, mais on voit bien là s'établir une évolution inéluctable : les cours par visio -conférence pourront bientôt être mis en place...

Dès lors, on pourrait bien en arriver à une mutation considérable, la machine remplaçant, une fois de plus, l'humain : le problème du coût de l'enseignement serait, alors résolu ! Mais tout le monde voit bien ce que perdraient les élèves : le contact direct avec l'enseignant, les conseils personnalisés, des cours différenciés ...

Avec bien sûr à la clef, encore une aggravation du chômage qui gangrène notre société !

Documents joints à cet article

Les ordinateurs vont-ils remplacer les profs ?

Moyenne des avis sur cet article :  3.73/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • jef88 jef88 6 mars 2012 12:04

    Si les enseignants s’étaient battus sur le plan de la pédagogie et non pas, seulement, des acquis sociaux de telles pratiques ne seraient même pas envisageables.

    Mais passer le niveau des recrutements à BAC+5 sans formation professionnelle n’a pas choqué grand monde.... (l’instit qui m’a appris à écrire en 49-50 avait un brevet élémentaire........)

    La course au diplôme valorise l’EN et permet à des licencié(e)s à tenir une caisse en hyper-marché !
    NB : j’ai été prof ..........................................


    • rosemar rosemar 6 mars 2012 23:30

      Je pense au contraire que les professeurs se sont insurgés contre la disparition de l’année de stages par des grèves mais ils ont peu de poids et sont trop souvent dénigrés par le pouvoir mais aussi l’opinion publique...C’est dommage ! Il faut soutenir les enseignants qui font un métier de plus en plus difficile !!

      Bonsoir jef

      • tikhomir 6 mars 2012 13:51

        Assez d’accord avec l’article et jef88.

        Par contre, je voudrais corriger une idée reçue :

        « les élèves sont eux même rompus à l’utilisation du numérique »

        Alors ça, on en est encore très loin. Pour côtoyer beaucoup de jeunes (ratissons TRES large : 14-30 ans), je peux vous dire qu’ils sont loin d’être rompus à quoi que ce soit de numérique pour l’immense majorité d’entre eux. C’est une illusion créée par leur utilisation intensive de Facebook et des centaines d’envois de SMS sur des smartphones derniers modèles (des SMS là dessus, ça fait un peu pitié) dont ils n’utilisent même pas les capacités.

        Pour envoyer des SMS et se connecter à Facebook, un téléphone d’il y a 10 ans suffit largement et sera déjà sous-exploité.

        En large majorité, les jeunes ne suivent pas du tout les évolutions technologiques sauf quand elles leur sont imposées de force bien des années après, donc ils sont carrément à la ramasse plutôt et n’ont toujours pas intégré les possibilités du numérique.

        Mais là je dis « les jeunes » hein, mais en fait, c’est bien pareil pour la plupart des gens, les jeunes ne sont simplement pas mieux lotis.


        • rosemar rosemar 6 mars 2012 23:32

          Les jeunes ont été quand même élevés avec l’ordinateur et le sont de plus en plus:l’instrument leur est familier même s’ils n’en maîtrisent pas tous les arcanes !

          Bonsoir

        • Abou Antoun Abou Antoun 7 mars 2012 01:12

          Je confirme que les étudiants de première année qui maitrisent les outils bureautiques sont une petite minorité.
          C’est pourquoi les facs ont créé la certification C2i.


        • amipb amipb 7 mars 2012 07:35

          Je confirme également les dires de tikhomir : Être entouré de gadgets informatiques ne veut pas dire qu’on les maîtrise.

          Demandez à ces jeunes de faire une recherche précise sur Google, uniquement avec des mots-clef, et vous serez surpris du résultat. La majorité « parle » à Google avec des phrases, et obitent souvent un flot de réponses qui n’a rien à voir avec l’élément recherché.


        • LE CHAT LE CHAT 6 mars 2012 14:40

          Les gosses ne lisent m^me plus un bouquin , ils zappent vite fait sur le résumé wikipedia et basta !


          • rosemar rosemar 6 mars 2012 23:35

            Oui le chat

            C’est là un problème pour certains élèves qui ne savent plus se concentrer et passer du temps sur un texte pour l’assimiler vraiment !
            bonsoir

          • Abou Antoun Abou Antoun 7 mars 2012 01:41

            Les gosses ne lisent m^me plus un bouquin , ils zappent vite fait sur le résumé wikipedia et basta !
            Certes, certes, mais la fameuse collection des ’Lagarde et Michard’ n’était-elle pas déjà dans son genre une sélection du ’Reader’s digest’ ?


          • Al West 7 mars 2012 10:42

            Entièrement d’accord avec LE CHAT. 

            Au nom du progrès et des libertés, on forme nos jeunesses à l’apprentissage superficiel, dans l’immédiat, d’une somme de petits savoirs disparates sans cohérence. Quel jeune aujourd’hui est capable de lire un livre de plusieurs centaines de pages ? Ils sont sûrement moins nombreux qu’on ne croit. 

          • lemouton lemouton 7 mars 2012 11:52

             la fameuse collection des ’Lagarde et Michard’ n’était-elle pas déjà dans son genre une sélection du ’Reader’s digest’ —> euh.. admettons mais cette sélection ( la Lagarde et Michard...) a été pour moi la fondation de ma culture (ouh.. le grand mot..) littéraire..

            Des adultes, on fait pour moi cette sélection et je les en remercierais toujours... smiley

            Tandis que des jeunes abandonnés, sans guide ni contrainte, dans le dédale de la toile se tournent évidement vers le plus simple et vers les copains..

            Le goût de la culture passe obligatoirement par une initiation « fastidieuse » (apprentissage de la lecture, de l’écriture... etc) smiley
             il en est de même pour l’apprentissage de l’utilisation du net et de l’informatique..


          • Abou Antoun Abou Antoun 7 mars 2012 14:01

            euh.. admettons mais cette sélection ( la Lagarde et Michard...) a été pour moi la fondation de ma culture (ouh.. le grand mot..) littéraire..
            Pour moi aussi  !!!


          • tikhomir 6 mars 2012 15:11

            Ordinateurs bradés dans les Pays de la Loire... Seulement 2 millions par an et un discours bien démago pour justifier ça...

            http://www.20minutes.fr/article/892329/ordis-lyceens-apprentis


            • sylvie 6 mars 2012 15:20

              Merci Rosemar, NON évidement mais il y en a toujours pour chercher une nouvelle « niche », essayez le « elearning » juste pour rire, par contre cela peux être dans certaines matières un bon complément ou pour faire ses devoirs, mais un cours ne peux être remplacé par une machine binaire


              • Gégé 6 mars 2012 16:24

                Ne venez pas nous faire croire qu’il n’y en a pas un pour trouver 36.


              • rosemar rosemar 6 mars 2012 23:39

                Et la réflexion de l’élève ? le contact avec le prof ?

                Les profs font ce qu’ils peuvent face à l’arrivée massive d’élèves dans les lycées et ce n’est pas une tâche facile ! Il faudrait les soutenir au lieu de les dénigrer...
                Bonsoir Alain

              • Abou Antoun Abou Antoun 7 mars 2012 01:53

                Il ne peut leur échapper qu’ils réussissent leur bac sans avoir compris ce qu’est une règle de trois !
                Quand le mauvais exemple vient du ministre en personne !
                Luc Chatel pris en flag
                qui s’en vante ...


              • noodles 6 mars 2012 15:30

                Ok, Jef 88 et justement tu as connu une école totalement sinistrée et tes enseignants ont relevé le défi ! Espère ! 

                Table rase ? OUI  : profitons-en on est à ZERO !

                Le mal est fait 

                Les jeunes enseignants s’ils sont comme ceux qu j’ai connus sauront tirer du PIRE....le meilleur.

                Seuls l’amour de la vie, de la jeunesse, des enfants permettent des sursauts inouis.

                J’ajouterai l’amour de l’Humanité !

                Courage Rosemar, ces problèmes sont cruciaux, en effet

                En riant je dirai yes they can !


                • rosemar rosemar 6 mars 2012 23:44

                  Le problème ,c’est que ,le plus souvent ,les profs n’ont pas la cote auprès de l’opinion publique,on les juge responsables des difficultés de la société

                  MERCI pour ce message !
                  Bonne soirée à vous !

                • Abou Antoun Abou Antoun 7 mars 2012 01:43

                  Table rase ? OUI : profitons-en on est à ZERO !
                  Pas encore, il y a encore un peu de marge pour dégringoler. C’est dur de savoir avec certitude quand on touche le fond.


                •  C BARRATIER C BARRATIER 6 mars 2012 16:05

                  Les enseignants ne sont pas des inadaptés et se sont équipés d’un ordinateur familial, comme à une autre époque ils ont acheté une poêle Tefal...ou autre. De la quincaillerie utile.

                  Le savoir n’est jamais passé par les seuls professeurs. Avec l’ordinateur des connaissances arrivent directement à tous, comme c’est le cas avec la radio ou la télévision. Mais ces accessoires ne remplacent pas l’enseignant. Qui a un rôle autre, peut être tout autant intéressant !
                  Voir dans la table des news :

                  « Pédagogie et méthodes actives, le lycée de demain ? »

                   http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=198

                   


                  • tikhomir 6 mars 2012 16:36

                    « Avec l’ordinateur des connaissances arrivent directement à tous »

                    Non monsieur BARRATIER, c’est faux ça. Les connaissances, il faut aller les chercher, même sur internet... Et il faut voir ce qu’on appelle « les connaissances » parce qu’il y a quand même un gros tri à faire.

                    Et ingurgiter des « connaissances » (même triées), ça ne veut pas dire qu’on comprend lesdites connaissances.

                    Si nos jeunes (et même les moins jeunes) recevaient et comprenaient par magie les connaissances dont vous parlez nous aurions des hordes de génies... Sauf que ce n’est pas le cas et la réalité c’est qu’ils passent surtout leur temps à échanger des bêtises par SMS et Facebook, que beaucoup d’entre eux ont du mal à écrire correctement et à faire un simple calcul. Si les connaissances leur arrivaient directement par magie, ils n’auraient pas 10 à 15 ans de retard au niveau technologique.


                  • jef88 jef88 6 mars 2012 17:29

                    le problème n’est pas le « savoir » nous avons en face de nous une foule de petites encyclopédies montées sur deux jambes.

                    Le problème c’est le savoir-faire !.

                    Il ne sert à rien d’accumuler des connaissances quand on n’est pas capable de les utiliser.
                    Mais la diplômite qui sévit depuis les années 1980 à jeté la notion de savoir-faire au profit d’une intellectualisation à outrance.

                    actuellement les postes à responsabilité sont tenus par ces fameux intellectuelle, notre économie est en chute libre car au lieu d’imaginer on applique des procédures, des protocoles.


                  • rosemar rosemar 6 mars 2012 23:48

                    oui, sauf que l’ordinateur ,c’est quand même plus fort que la poêle tefal:il donne accès en quelques clics à toutes les connaissances ,et c’est une révolution inédite:il faudra savoir maîtrise l’outil

                    Bonsoir et merci

                  • rosemar rosemar 6 mars 2012 23:54

                    oui et le problème ,c’est que les élèves ne font pas le tri:ils captent la première information venue


                  • Abou Antoun Abou Antoun 7 mars 2012 01:06

                    @tikhomir
                    Je ne sais pas pourquoi on vous moinsse. Vous avez tout à fait raison. L’information est là, à portée de souris, de clavier. Mais ceux qui n’iront pas la chercher demain ne sont ils pas ceux qui ne lisaient pas hier ?
                    La première qualité c’est la curiosité intellectuelle, après tout vient tout seul. J’avoue ne pas savoir comment cela s’acquiert, si c’est génétique ou appris. Mais il y a des gens qui veulent savoir qui veulent comprendre et d’autres qui s’en foutent. Pour la seconde espèce les ordinateurs n’apportent rien de plus sinon un divertissement supplémentaire dans un monde encore pour le moment de pain et de jeux.
                    L’enseignement n’est nécessaire que quand il est superflu.


                  • Abou Antoun Abou Antoun 7 mars 2012 01:44

                    oui, sauf que l’ordinateur ,c’est quand même plus fort que la poêle tefal
                    Pas pour cuire un steak !


                  • Abou Antoun Abou Antoun 7 mars 2012 01:46

                    oui et le problème ,c’est que les élèves ne font pas le tri:ils captent la première information venue
                    S’il captaient la première venue, au bout du compte cela ferait un capital. J’ai bien peur que souvent il ne captent rien du tout.


                  • Gégé 6 mars 2012 16:21

                    Encore un pas en avant vers l’asservissement par les machines.


                    • Abou Antoun Abou Antoun 7 mars 2012 00:58

                      Je pense qu’à l’époque de l’imprimerie vous auriez été contre l’asservissement par les livres.


                    • Gégé 7 mars 2012 07:33

                      Je ne suis pas contre l’ordinateur mais pour une utilisation de l’informatique pour l’homme et non à son détriment.
                      Un logiciel, internet peuvent apporter un plus s’ils sont utiliser correctement, mais ils ne peuvent remplacer l’humain.
                       De plus, mais là c’est en partie hors sujet, je m’oppose à l’augmentation des capacités de stockage et de traitement des données associée à un pouvoir corrompu et cherchant à se maintenir par tous les moyens.


                    • Hermes Hermes 6 mars 2012 16:59

                      Si celà arrive, ce sera simplement une démission.

                      Chaque enfant est différent, et un rapport humain de confiance est fondamental dans le processus de transmission de la connaissance. Que ce soit difficile et réclame une grande énergie, beaucoup de présence et d’intuition, c’est indubitable. Ce n’est pas une raison pour démissionner.

                      D’ailleurs on peut faire une jolie fiction là dessus : 300 ans après l’enseignement est devenu efficace à 100% : désormais les ordinateurs apprennent aux ordinateurs, et l’humanité a été supprimée, car sa nature a été impossible à programmer.

                      Bonne soirée.


                      • Abou Antoun Abou Antoun 7 mars 2012 01:49

                        D’ailleurs on peut faire une jolie fiction là dessus : 300 ans après l’enseignement est devenu efficace à 100% : désormais les ordinateurs apprennent aux ordinateurs, et l’humanité a été supprimée, car sa nature a été impossible à programmer.
                        Les ordinateurs planchent en ce moment sur le problème de trouver, au moyen de la mémoire résiduelle, la prise électrique pour se brancher eux-mêmes. tant qu’ils n’ont pas franchi ce cap nous avons encore quelques beaux jours.


                      • gaijin gaijin 6 mars 2012 18:54

                        les ordinateurs arrivent ?
                        enfin une bonne nouvelle
                        les élèves devront apprendre a analyser et a organiser la masse connaissances
                        au lieu de réciter les pnb des principaux pays en 1973 et la table de multiplication
                        on découvrira enfin que la solution des problèmes de demain n’est pas dans les livres d’hier
                        et que la pensée peut être un système ouvert sur l’infini


                        • Abou Antoun Abou Antoun 7 mars 2012 01:16

                          les ordinateurs arrivent ?
                          Euh, ils sont là depuis 35 ans quand même...
                          L’Apple II date de 1977


                        • gaijin gaijin 7 mars 2012 08:45

                          merci je n’avais pas remarqué


                        • easy easy 6 mars 2012 18:54


                          Très beau et important sujet.

                          Un ordinateur, s’il n’était que banal, s’il ne disposait que du Net, ne pousserait pas l’enfant à apprendre ni à acquérir des réflexes autonomistes.
                          Mais si un ordinateur est équipé d’un programme d’enseignement, avec imposition du temps d’attention et notation à la manière des cahiers de devoirs de vacances, l’apprentissage serait assez poussé.

                          Il manquera toutefois le contact avec la réalité des expériences scientifiques (TP) mais aussi sociales (relations aves les camarades et avec les autorités)

                          C’est que l’air de rien, en plus des choses dures, nous apprenons aussi à calibrer nos émotions, en vivant des expériences à plusieurs.

                          Exemple : Gamins, nous serions admettons effrayés par les souris. Puis, un jour, un prof nous dit « A la une à la deux à la trois, vous chopez une souris, vous la crucifiez sur un liège et hop, vous lui ouvrez le ventre ha ha ha ! »
                          Au-delà de ce que nous apprenons sur les entrailles de la pauvre bestiole, nous apprenons le cynisme par quelque biais à la Milgram ou Asch. Ca nous permet d’étriper une souris en rigolant, sans ressentir d’empathie pour elle en sa souffrance, en son sacrifice ni même ressentir de culpabilité devant ce meurtre au nom de la connaissance. Son cadavre sera jeté à la poubelle sans la moindre prière (A rappeler ici que face à Henri II se tordant de douleur avec son éclat de bois dans l’oeil, Ambroise Paré avait eu le droit ou le devoir de faire subit cette blessure à des prisonniers afin de mieux étudier comment la guérir. En vain en l’occurrence)

                          Idem quand en classe il y a un véritable squelette humain et que chacun en rigole au lieu de ressentir de la désolation, de la peur ou du respect. Fin d’un certain nombre de sacrés.

                          C’est mille choses nous filant des sentiments que nous calibrons chaque jour en les vivant à côté des autres, en observant comment les autres les considèrent.
                          Bien entendu, tous les enfants ne parviennent pas toujours et sur tout sujet à calibrer leurs émotions sur celles des autres (Cf affaire de la lecture de Betty coton qui aurait traumatisé certains et pas d’autres) mais ce calage existe et il rend notre société homogène. Nous réagissons à peu près tous pareils devant les mêmes choses. Nous nous standardisons. c’est probablement dommage en termes de richesses et de diversité mais ça nous aide à nous entendre sur quelques points clefs.

                          C’est cet enseignement homogène et prodigué par des Français dans les colonies qui aura à ce point conquis les indigènes (pas de majuscule à l’époque) qu’ils se sont mis à adopter les pensées Françaises. C’est certainement dommage en termes d’aliénation et de déculturation indigène mais ça a produit un amour des colonisés envers leurs maîtres et donc le rayonnement de la France « Oh que Hugo pense bien ! ». Ce que certains ne se gêneraient pas pour appeler syndrome de Stockholm. 

                          Même si nous subissions tous un enseignement identique à domicile, ce qui serait loin d’être acquis, nous serions beaucoup moins standardisés et nous aurions d’énormes surprises en nous découvrant ensuite dans la rue. Je crois d’ailleurs que la rencontre avec les autres nous sera insoutenable et que chacun de nous retournera illico à sa chambre.




                          Par ailleurs, un enfant ne doit pas seulement apprendre silencieusement. Il doit aussi apprendre à bouger son corps, ses mains et sa bouche. Il doit apprendre à parler. Et il doit donc parler beaucoup et selon mille intensités et manières
                          Il faudrait donc un sacré logiciel pour entraîner les enfants dans le vide, sans véritable rencontre.

                          Tout ce qui se passe en classe, avec un vrai prof qui a ses jours avec et ses jours sans, qui peut faire une chute, qui peut avoir un extinction de voix, avec des camarades jaloux, amoureux, haineux, méchants, serviables, généreux, tout cela enseigne la vie sociale à l’enfant

                          L’école actuelle nous enseigne le vivre ensemble et un enseignement sans la présence très proche d’autres personnes ratera complètement cet entraînement là.


                          • rosemar rosemar 7 mars 2012 00:00

                            merci easy pour ce commentaire détaillé et intéressant

                            je pense aussi que le contact direct avec l’enseignant est indispensable:il est dommage que les s’alourdissent et que le contact soit plus difficile dans ce cadre là !!
                            Bonsoir

                          • Abou Antoun Abou Antoun 7 mars 2012 00:01

                            conquis les indigènes (pas de majuscule à l’époque) qu’ils se sont mis à adopter les pensées Françaises.
                            Pour les indigènes à ma connaissance cela reste un nom commun ou un adjectif donc grammaticalement non justiciable dans les deux cas d’une majuscule, par contre dans les pensées françaises l’adjectif ne doit pas prendre de majuscule
                            car il s’agit d’un adjectif qualificatif épithète, Quand l’adjectif est attribut il y a litige. On peut trouver alternativement :
                            Cette pensée est française
                            Cette pensée est Française
                            Mais il semble que la première formulation aie la faveur des spécialistes.
                            En cela le français diffère de l’anglais où tous les adjectifs de nationalité prennent une majuscule et de l’allemand où tous les noms (communs comme propres) prennent une majuscules.
                            Un ordinateur peut donc aussi servir à éclaircir quelques points de grammaire obscurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès