Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les prix des carburants doivent être plafonnés !

Les prix des carburants doivent être plafonnés !

Combien de ménages qui ont du mal à boucler leurs fins de mois vont se retrouver dans une situation critique ?

Des familles inquiétes expriment dans les permanences sociales leur inquiétude et leur désespérance...

Rien n'est fatal, le gouvernement peut et doit prendre des mesures pour enrayer les hausses !

Les spéculateurs vont se remplir les poches, le gouvernement va augmenter ses recettes fiscales et les familles paieront et souffriront encore plus.

Il y en assez de ces augmentations en cascade : l'électricité et le gaz augmentent, le prix des carburants s'envole et les foyers subissent la double peine :

- le prix de l'éclairage, du chauffage et des transports est en hausse vertigineuse

- les impôts des ménages vont eux aussi connaître une hausse, les collectivités territoriales, au taquet étant contraintes de répercuter un minimum le coût du fonctionnement lié à la dépense énergétique...

C'en est assez, le gouvernement doit assumer totalement ses responsabilités.

Les associations comme la Conférence Nationale des Associations Familiales Laïques formulent des propositions claires, nettes qui doivent être reprises :

« Le CNAFAL répond par un plan B : un texte règlementaire sur la liberté des prix permet de plafonner les prix des carburants. Face à cette situation anormale du marché, la seule solution trouvée par Bercy est une opération de communication : contrôler les prix des carburants à la pompe alors que les prix sont libres dans le cadre de la libre concurrence. Durant ce temps, Les familles modestes ne peuvent plus faire face à la flambée des prix. Le gaz (plus 15% sur un an), l’électricité (plus 6%) et l’essence SP 98 à 1,541 €, ce qui impacte d’autant le budget des ménages mis à mal par la hausse du prix des carburants. Le CNAFAL constate : Que tous les prétextes sont bons pour augmenter les prix des carburants (crise en Lybie) Que les spéculateurs engrangent des profits avec les matières premières et énergétiques et profitent de la dérégulation des marchés Le CNAFAL rappelle qu’un texte dérogatoire sur la liberté des prix permet dans certaines circonstances de déroger à la libre concurrence. Si les prix sont libres, le Ministère des finances et le secrétariat d’Etat au commerce et à la consommation ont un pouvoir réglementaire : en l’occurrence, de plafonner les prix des carburants et du chauffage dans le secteur pétrolier. Nous rappelons pour mémoire que les pouvoirs publics ont déjà utilisé cette procédure en 1990 par Décret du 8 août 1990 lors de la hausse des prix excessive des carburants à la pompe : L’article L 410- 2 du Code de Commerce stipule (extraits) que : « Les dispositions des deux premiers alinéas ne font pas obstacle à ce que le Gouvernement arrête, par décret en Conseil d'État, contre des hausses ou des baisses excessives de prix, des mesures temporaires motivées par une situation de crise, des circonstances exceptionnelles, une calamité publique ou une situation manifestement anormale du marché dans un secteur déterminé. Le décret est pris après consultation du Conseil national de la consommation. Il précise sa durée de validité qui ne peut excéder six mois. » A ce titre, dans l’intérêt des ménages, mais aussi dans l’intérêt de la sauvegarde des entreprises et de l’emploi face à la concurrence, de l’impact de la hausse des prix des carburants sur les transports et sur l’alimentation, le CNAFAL appelle : La Ministre de l’économie et le secrétaire d’Etat au commerce et à la consommation de prendre en URGENCE, un Décret, pour une durée déterminée afin de plafonner les prix des carburants à la pompe, le prix du fioul « chauffage » pour éviter de mettre en péril les ménages et les entreprises.  »

Jean-François CHALOT


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 12 mars 2011 09:21

    C’est aussi, un plafonnement de beaucoup de biens de consommation indisdensable, comme l’eau, l’electricité....voir ci-dessous

    http://2ccr.unblog.fr/2011/01/11/egalite-des-biens-et-des-sanctions/


    • Alpo47 Alpo47 12 mars 2011 09:43

      Hélas, les « imprécations » seules ne feront pas changer la politique actuelle d’un iota. Elles ont toutefois une valeur informative. Merci à l’auteur.

      Déficits et difficultés économiques sont quasi totalement créées par les 170 milliards d’exonérations et niches fiscales, plus l’endettement de l’Etat au banques privées, mais on détourne l’attention de nos concitoyens en demandant des sacrifices, toujours plus importants ... qui ne font que réduire le pouvoir d’achat, donc accentuer la crise.

      Voilà comment cela peut se passer lorsqu’on controle l’économie et les médias.... et que l’on défend les intérêts exclusifs de l’oligarchie qui tire les ficelles.

      Pour ce qui est de la hausse de l’essence, toujours pareil. De la spéculation essentiellement, le carburant ne manquant pas, (ils appellent cela « anticipation »), des taxes, le tout évidemment difficile à supporter pour les petits revenus.

      C’est seulement par une mobilisation générale, ET NON VIOLENTE, que l’on pourra faire évoluer notre société : La Résistance passive.
      Il semble que le point de raz le bol général ne soit pas encore atteint, mais au vu de l’évolution des dernières années, il ne fait aucun doute que l’on s’en approche. Simplement, nos concitoyens sont beaucoup plus « lobotomisés » que d’autres pays qui nous montrent l’exemple actuellement.

      Encore un peu ... encore un peu plus...


      • ecophonie ecophonie 12 mars 2011 10:31

        le printemps arrive...


      • tinga 12 mars 2011 10:11

        Les peuples vont être saigné, les classes dirigeantes chient sur le peuple, les voir se débattre dans la merde est une de leur distraction favorites.


        La voiture et la pétroagriculture sont deux monstres, les voir sombrer est plutôt réjouissant.

        La civilisation occidentale est morte. 

        • epapel epapel 12 mars 2011 14:48

          En résumé, la philosophie c’est :
          - augmentons la dette publique et tout ira mieux car demain on rase gratis
          - votez Besancenot qui est prêt à accueillir sans limitation des gentils immigrés à qui il donnera les mêmes droits qu’aux français.


          • CHALOT CHALOT 12 mars 2011 15:38

            Mauvais résumé et quel rapport avec Besancenot et l’immigration....Certains semblent plus qi’obnubilés !
            Avec les dépenses somptuaires du président si peu républicain on pourrait déjà faire quelques économies.


            • epapel epapel 12 mars 2011 15:48

              Le rapport, c’est : on rase gratis pour tout le monde.


            • eric 12 mars 2011 19:16

              Honteux ! Antisocial ! Les riches ont des grosses cylindrées et roulent plus. Les entreprises appartiennent a des capitalistes qui amassent les profits ! EN plafonnat les prix on va plfonner aussi les taxes que fait rentrer l’etat alors qu’il a un lourd déficit et que la fonction publique manque de moyens. Et d’un point de vue ecologique, ce sera une incitation a se servir de sa voiture et des camions. Il vaudrait mieux donner une allocation essence aux chercheurs d’emploi éloignés des bassins par exemple ! Le problème étant que cela existe déjà....
              Alors quoi ? C’est des communiques pour des communiquer, ou c’est pour faire semblant d’exister ou c’est par habitude ?


              • Proudhon Proudhon 12 mars 2011 20:14

                Comme le dit quelqu’un plus haut, ce ne sont pas que le prix des carburants qui doivent être plafonnées mais tous les prix des produits nécessaires à une vie normale. Mais bon, tant que ce système durera ce ne sont que paroles en l’air...


                • eric 12 mars 2011 20:45

                   Proudhon : mon Dieu ! Je vais prier pour vous pour qu’il dure ! Voyez vous, nous ici, on a deja essaye le coup de plafonnement. On commence un peu a s’en remettre....


                • Crevette Crevette 12 mars 2011 21:22

                  Au vu de l’actualité du pic pétrolier, le plafonnement actuel de l’extraction de pétrole est provisoire :
                  Actuellement, ils pompent tous à fond, sauf peut être l’Arabie Saoudite (révolution en cours... .. .) Dès que l’extraction mondiale va commencer à baisser, on dira que l’essence à 2€, c’était le bon temps, avec ou sans taxes.

                  http://petrole.blog.lemonde.fr/2010/11/18/tout-va-bien-le-peak-oil-est-atteint-dit-lagence-internationale-de-lenergie/

                  Nous n’avons pas le choix, que ça nous plaise ou non.

                  Hélas, pour réorganiser la société pour moins de consommation de pétrole, il faut forcer les gens et les entreprises à changer de comportement. Beaucoup ne le savent pas encore, mais la société de consommation est terminée. Les circuits longs de commercialisations sont à l’agonie. Le fait de travailler à 20mn de son domicile (ou l’inverse) touche à sa fin.
                  (Achetez vous des légumes importés ?)

                  Plafonnement, pourquoi pas, à un niveau élevé. Mais ce ne pourra être que provisoire.
                  Mais il semble que ce ne soit pas encore assez cher...

                  Alors, il est rageant de voir beaucoup de gens gaspiller ce précieux liquide dans de grosses cylindrées.

                  Alors, en plus du plafonnement provisoire, proposons un rationnement avec une quantité maximale pour inciter les gaspilleurs à rouler en petites voitures...

                  Tout ou presque va devoir être relocalisé, à commencer par l’alimentation.


                  • Leo Le Sage 13 mars 2011 19:19

                    Le prix de l’éclairage ne va pas baisser.
                    C’est un processus mondial [la hausse du prix] du fait du faible investissement dans le secteur depuis des décennies...

                    Puisqu’on est à l’éléctricité, j’aimerais connaître votre avis sur un point :
                    Etes vous pour ou contre le nucléaire en ce sens que le nucléaire permettra de rendre la hausse du prix de l’electricité moins élevé ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès