Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les Qataris et le haricot magique

Les Qataris et le haricot magique

À de menus détails près, cette anecdote est véridique. Elle a eu pour cadre un simple théâtre de marionnettes. Et pour acteurs principaux des spectateurs venus de très loin...

Un dimanche ordinaire en région parisienne. Ce jour-là, mon épouse et moi avions emmené nos petits-enfants – deux garçons de 6 et 3 ans – au bois de Vincennes. Au menu de cet après-midi dominical : une promenade à vélo pour les petits, des jeux sur un espace aménagé, puis, très attendu après le goûter, un spectacle de marionnettes dans le cadre du petit théâtre situé en bordure du bois, à la limite de la commune de Saint-Mandé.

Peu après 16 heures, tous les enfants et leurs accompagnateurs avaient pris place dans la salle après avoir acquitté le droit d’entrée. Au programme du jour, ni Guignol ni Gnafron, ni même l’imprudent petit chaperon rouge, mais un paysan, un ogre et des graines de haricots magiques capables de s’élever haut, très haut dans le ciel, et même jusque dans les nuages si l’on en croyait les rumeurs. Assis sur des petits bancs de bois, les enfants étaient impatients de découvrir cette nouvelle et passionnante aventure.

La porte du théâtre refermée, le gestionnaire du théâtre disparut dans la coulisse. Soudain, les lumières de la salle s’éteignirent tandis que la scène s’illuminait. Les trois coups retentirent et, précédé d’une musique entraînante, le paysan apparut dans un décor champêtre. Suivit une phase de saluts entre le personnage et les enfants, de plus en plus excités par les interpellations du marionnettiste. Enfin, le spectacle commença.

C’est alors que des coups vigoureux furent portés sur la porte métallique du théâtre. Après un instant de silence, le marionnettiste reprit le spectacle, persuadé qu’il s’agissait là d’une crétinerie d’adolescent, plus bête que méchante. Erreur d’appréciation : les coups reprirent, avec plus d’insistance. Le paysan disparut de la scène et, tandis que les enfants restaient muets de stupeur, le marionnettiste sortit de la coulisse pour aller chasser le mauvais plaisant. Il ouvrit la porte...

Face à lui, nul adolescent, mais un groupe de 5 personnes emmené par une femme énergique portant une abaya et la tête coiffée d’un hijab. La femme, parlant français, exigeait d’assister au spectacle avec ses compagnons et ses deux enfants. Forte de son assurance, elle pénétra dans la salle en agitant des billets de banque pour payer les places, persuadée que l’on ferait droit à sa demande bien que le spectacle ait déjà débuté, et sans se soucier un instant qu’il ait été brusquement interrompu par son caprice. Derrière elle, les gamins étaient muets, de même qu’une deuxième femme voilée à l’attitude modeste – probablement une servante – et un homme vêtu à l’européenne, manifestement ennuyé par cette tentative d’irruption.

Le marionnettiste eut beau refuser l’entrée au motif que le spectacle était déjà commencé, la femme ne voulait rien savoir et haussait le ton en brandissant son statut de qatarienne comme un évident sésame. Interloqués, les jeunes spectateurs assis sur les bancs tournaient vers leurs parents des regards d’incompréhension. Ces derniers commencèrent eux aussi à donner de la voix. Les qualificatifs « scandaleux », « inadmissible », « intolérable » furent lancés à l’encontre de l’intruse. Un ou deux petits se mirent à pleurer.

Dès lors, le patron du théâtre durcit le ton en exigeant de la famille qatarienne qu’elle quitte la salle sur-le-champ, avant d’ajouter devant le refus de la femme « Je préfère annuler le spectacle et rembourser les personnes présentes que céder à votre chantage ». Face à cette détermination, soutenue de manière unanime par la salle, les Qataris durent se rendre à l’évidence : la pièce se jouerait sans eux.

Et cela fut le cas, pour la plus grande joie des enfants, émerveillés par cet extraordinaire haricot qui, effectivement, montait jusque dans les nuages, et même au-dessus, en ridiculisant les arrogants gratte-ciels des Émirats du Golfe persique. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • gruni gruni 26 mai 10:01

    Bonjour Fergus


    Cette Dame a peut-être confondu ce théâtre de marionnettes avec la tribune du PSG. Je trouve assez réconfortant que dans de rares cas, l’argent ne puisse pas tout acheter. Il y a vraiment des guignols qui se croient tout permis.

    • Fergus Fergus 26 mai 10:06

      Bonjour, gruni

      Oui, il est « assez réconfortant que dans de rares cas, l’argent ne puisse pas tout acheter ».

      Dommage qu’il faille en passer par uns situation comme celle-ci devant des petits qui étaient déjà dans leur spectacle et ont été perturbés par cette intrusion.


    • alinea alinea 26 mai 10:13

      On m’en a raconté une du même genre mais qui n’a pas fini pareil, et l’histoire ne dit pas la nationalité d’un grand barbu vêtu de noir, à l’orientale, et de sa femme en burka, qui arrivent aux urgences d’un hôpital ; l’homme se précipite à l’accueil et exige de la secrétaire médicale qui était là, qu’elle arrête la musique de fond. Ce qu’elle fit !
      On laisse à chacun l’interprétation qu’il peut donner à ce genre d’attitudes, de l’un et l’autre protagoniste de la scène !
      Bon, du coup, tu ne nous as pas dit où est-ce qu’il menait, ce haricot ! smiley


      • Fergus Fergus 26 mai 11:20

        Bonjour, alinea

        Des histoires comme celle que tu évoques concernant l’hôpital ne sont effectivement pas rares, malheureusement.

        Ce type d’attitude est évidemment inacceptable, qu’il soit le fait de personnes venues du Qatar, de Texans coiffés d’un stetson, d’Africaines en boubou, ou bien sûr de Franco-français arrogants, persuadés que leur CSP ou leur fric leur donne tous les droits, au mépris du civisme le plus élémentaire.

        Pour ce qui est du haricot, ne compte pas sur moi pour te dévoiler quoi que ce soit. smiley


      • leypanou 26 mai 13:09

        @alinea
        l’homme se précipite à l’accueil et exige de la secrétaire médicale qui était là, qu’elle arrête la musique de fond. Ce qu’elle fit !  : j’aurais aimé être à la place de la secrétaire médicale.
        Il y en a plein malheureusement de gens qui cèdent à des demandes débiles et plus on cède, plus les demeurés qui se comportent ainsi se croient tout autorisés. La secrétaire médicale n’avait même pas à élever la voix : elle lui aurait seulement dit qu’il n’est pas chez lui et que s’il n’est pas content, il n’a qu’à aller ailleurs.
        N’oublions jamais qu’une dictature n’est qu’une accumulation de multiples renoncements à tous les niveaux.


      • Fergus Fergus 26 mai 13:17

        Bonjour, leypanou

        « une dictature n’est qu’une accumulation de multiples renoncements à tous les niveaux. »

        Multiples renoncements et petites lâchetés. Tout le monde devrait relire de temps à autre l’excellent « Matin Brun » de Franck Pavloff.

        Merci à vous pour votre commentaire.


      • captain beefheart 26 mai 14:43

        @leypanou
        On a même accepté de céder à la demande débile de ne plus fumer dans les bistrots,ce qui a rendu impossible la convergence des luttes des ouvriers et des intellectuels,ce qui était le but.Quiconque veut croire que un gouvernement s’intéresse à la santé des gens est en erreur,voir nombre d’autres dossiers où la santé publique est relayé au deuxième plan..


      • alinea alinea 26 mai 15:06

        @leypanou
        Ou simplement répondre que cela ne dépendait pas d’elle ! je ne sais pas comment j’aurais réagi, mais j’ai été étonnée de sa réaction !


      • alinea alinea 26 mai 15:10

        @Fergus
        Je déteste les gens qui racontent des histoires et ne dévoilent pas la fin !! smiley
        Alors j’imagine une pâtisserie fine où chacun se sert comme il veut, ou bien la clairière de Blanche-Neige ou le royaume de la fée Carabine !!!


      • Fergus Fergus 26 mai 15:44

        @ alinea

        Très franchement, je ne souviens même pas de la fin ; il faudra que je demande à l’aîné de mes petits-fils. smiley

        Il est vrai, à ma décharge, que je faisais des photos des gamins pour mon fils et ma belle-fille, ce qui m’a quelque peu distrait du spectacle (du « pestacle » comme disait le petit).


      • alinea alinea 26 mai 15:50

        @Fergus
        Tu as perdu ton âme d’enfant, c’est tout ! smiley retrouve la vite, on en aura besoin pour se réjouir de petits riens !!


      • Fergus Fergus 26 mai 16:01

        Bonjour, captain beefheart

        « Ce qui a rendu impossible la convergence des luttes des ouvriers et des intellectuels,ce qui était le but »

        Je ne sais pas où vous êtes allé chercher cette explication, mais elle ne tient pas la route.

        D’une part, de nombreux pays avaient déjà franchi le pas sans que la composition de la clientèle soit changée dans les bistrots ou les pubs, y compris dans des pays de forte tradition comme l’Irlande, l’Italie ou le Royaume-Uni, pays.

        D’autre part, le fait est que certains établissements étaient empoisonnés par une tabagie massive, notamment les bars-jeux-PMU.

        Depuis cette loi, l’habitude de ne plus fumer a été acceptée quasiment par tous, et même les patrons de café s’en félicitent désormais, à de rares exceptions près. Quant aux échanges entre consommateurs, ils n’ont jamais été aussi développés dans certains quartiers de Paris et des villes de province. Seuls les petits bistrots ruraux ont quelque peu pâti de la loi, mais ils étaient déjà condamnés par une désaffection de la clientèle croissante depuis des décennies.


      • Fergus Fergus 26 mai 16:12

        @ alinea

        « Tu as perdu ton âme d’enfant, c’est tout !  retrouve la vite »

        J’y travaille au contact des petits qui sont d’excellent conseil. Grâce à eux, j’ai découvert des auteurs comme Carlo Ponti ou Mario Ramos. Formation en cours. :))

        J’ajoute à cela que l’aîné des mes petits-fils tient à nous éduquer, mon épouse et moi : chaque mois, il nous prête l’un des livres de sa collection personnelle « L’imagerie... » Actuellement, nous finissons lire « L’imagerie des Arts », et pas question de zapper l’exercice : nous risquons une interro lorsque nous lui rendrons le livre. :))


      • Fergus Fergus 26 mai 16:13

        Zut, j’ai raté les smileys : smiley


      • fred.foyn Le p’tit Charles 26 mai 10:28

        L’AIN-TÔT-LAIT-RANCE et l’islam c’est la même chose...TOUS les pays du golfes sont des lieux d’étrangetés ou se retrouve des gens FOUS DE DIEUX se croyant avec leur argent au dessus du panier...Quand je pense que nos politiciens-véreux vendent notre pays en tranches à ces parasites.. ?


        • Fergus Fergus 26 mai 11:25

          Bonjour, Le p’tit Charles

          Je me garde bien d’attribuer l’attitude de cette femme à son origine émiratie. Il y a hélas ! des comportements tout aussi inacceptables de la part d’une partie de nos propres concitoyens qui, comme vous le soulignez, se croient « avec leur argent au dessus du panier ».

          Par chance, on voit très peu ces gens dans les théâtres de marionnettes. smiley


        • SysATI 26 mai 17:06

          @Fergus
           
          Merci pour cet article :)
           
          Pour info, j’ai travaillé quelques années dans le tourisme (avec des pays francophones).... Et les pires clients étaient _et de très loin_ les français... Pas spécialement riches ou du dessus du panier d’ailleurs.... Le français à l’étranger est un véritable porc, sans aucune considération pour l’endroit où il se trouve ou la culture qui l’entoure et qu’il est sensé apprécier puisqu’il s’est donné le mal de venir la découvrir...
           
          En comparaison, les suisses, canadiens et surtout les belges sont des gens absolument adorables et charmants... C’est peut être pour ça qu’il y a tant d’affinités entre la France et le Qatar ? :)


        • Fergus Fergus 26 mai 17:43

          Bonjour, SysATI

          Le fait est que la réputation des Français à l’étranger est en général plutôt mauvaise. Et j’ai moi-même eu l’occasion de constater des comportements déplorables de nos compatriotes, notamment en Asie.

          Fort heureusement, on ne peut mettre tout le monde dans le même panier : il y a également des Français charmants, mais comme les poissons volants, ils ne sont pas la majorité du genre.

          Je confirme que les Canadiens sont très sympathiques et très ouverts, je l’ai encore constaté il y a quelques jours en Belgique.


        • zygzornifle zygzornifle 26 mai 10:32

          c’est le haricot qui fait péter en feux d’artifice Hollande et toute la classe politique LRPS .....


          • Fergus Fergus 26 mai 11:27

            Bonjour, zygzornifle

            Il n’est même pas besoin du haricot pour cela, le gouvernement et ses soutiens du PS suffisent largement à saper l’édifice ! Et la sanglante primaire de droite qui s’annonce risque également de faire des victimes.


          • zygzornifle zygzornifle 26 mai 10:39

            Si cette femme rentre a l’Élysée en agitant ses liasses et en plus si elle se parfume au brut tous les politiques présent vont se mettre a roucouler et a ramper se dandinant comme des dindons faisant la roue comme des paons se bousculant pour se faire remarquer .... 


            • Fergus Fergus 26 mai 11:31

              @ zygzornifle

              Le fait est que le fric des Qataris excite bien des convoitises, et suscite bien des dérives dans notre pays.

              En l’occurrence, si Hollande n’est pas net, Sarkozy est encore plus dépendant, lui qui croit toujours, en supporter aveugle, que le PSG est un club français.


            • ETTORE ETTORE 26 mai 11:50

              le problème c’est le ...haricot

              il se serait agit de pois chiches....l’histoire se serait terminée autrement
              Après tout, quand on a pas les moyens de se payer cash tout le théâtre de marionnettes, on ne se la pète pas en agitant quelques misérables billets à la tête de quelques enfants.
              Petits joueurs , croquignolesques !
              Les enfants on peut être compris qu’il existe aussi des désherbants pour le savoir vivre .

              • Fergus Fergus 26 mai 11:59

                Bonjour, ETTORE

                « des désherbants pour le savoir vivre »

                J’aime bien l’image. Il est en effet des comportements qui ne grandissent pas ceux qui s’y livrent. En l’occurrence, c’est la réaction unanime du marionnettiste et des spectateurs qui a servi de « désherbant », et c’est exactement comme cela que l’on devait agir collectivement.


              • Loatse Loatse 26 mai 12:34

                Marrant tout de même la symbolique de la chose ; faire du forcing chez un gars dont le métier est de « tirer les fils » et vouloir le traiter comme un pantin... ça en dit long sur l’inconscient de cette femme...

                qui à mon humble avis malgré son comportement détestable est bien plus à plaindre qu’à blamer..

                « Quand on a que l’amour... » chantons nous...
                « Quand on a que l’argent.. » semble t’elle nous dire......

                • Fergus Fergus 26 mai 12:56

                  Bonjour, Loatse

                  Oui, je comprends votre point de vue. Mais j’ai quand même du mal à plaindre ce genre de personnes. Il est en effet des gens qui, malgré un CSP élevé ou un compte en banque bien garni, n’en conservent pas moins une attitude respectueuse de leurs semblables.


                • knail knail 27 mai 09:22

                  @Fergus
                  Bonjour,

                  Si selon vous, le niveau possible d’empathie, et la capacité de plaindre ou non une personne, d’analyser et comprendre une situation, d’en percevoir les enjeux, est directement dépendant de l’épaisseur du compte en banque ou du CSP, dites vous bien que relativement à la situation globale du monde, les français n’ont de ce point de vue droit à aucun égard. Strictement aucun. Et certainement moins encore ceux qui se promènent en dilettantes un après midi au bois de Vincennes avec leurs petits enfants, avant de se rendre au théâtre de marionnettes. Votre anecdote dans ce cadre, et selon votre propre principe, ne relèverait que de celui d’un après midi de riches perturbé par une plus riche encore. Pas de quoi fouetter un chat relativement à l’état global du monde n’est ce pas !

                  Knail.


                • Fergus Fergus 27 mai 09:36

                  Bonjour, knail

                  Votre manière de relativiser est pour le moins spécieuse : elle signifie que dès lors qu’il y a pire ailleurs, l’indignation n’a plus lieu d’être et l’on doit donc supporter n’importe quel comportement déviant ou inadapté.

                  Elargie aux grands thèmes de l’actualité, on peut donc, à vous lire, conclure qu’il ne faut plus manifester pour les droits des travailleurs, voire supporter des attentats au motif qu’il y en a de plus nombreux et plus sanglants ailleurs. Certes, cette affaire est incontestablement bénigne, mais en l’occurrence votre manière de réagir est pour le moins surprenante.

                  Autre chose : nulle part dans l’article, je n’ai parlé de « riche ». Il s’agit là d’une extrapolation. Quant au public des marionnettes, il n’est pas constitué uniquement de bourgeois aisés, mais également de personnes appartenant aux classes populaires !


                • knail knail 27 mai 11:12

                  @Fergus
                  Je suis d’accord avec tout ce qui découle de votre interprétation de ce que j’ai écrit, sauf que...

                  ... c’est justement en illustration de votre difficulté à éprouver de l’empathie pour une personne égarée dans son comportement, faisant spécifiquement mention de ses billets de banque, d’une personne à son service, de sa nationalité qatarie, et juste dans votre message ci dessus, de compte en banque bien garni et de CSP élevé ( de tout ceci j’ai déduit peut être trop facilement « riche », mais soit), que j’ai proposé ce raisonnement par l’absurde comme on dit, et vous avez donc raison, surprenant de relativisme. Mais non pas découlant de ma propre pensée, mais de la vôtre ! 
                  Le comportement de cette femme, déplacé et même scandaleux, manifeste comme le suggérait le premier interlocuteur de ce fil, peut être aussi une bien grande détresse. Détresse de riche peut être mais détresse tout de même. Enfin on peut en tout cas lui laisser ce bénéfice du doute. Pour quelle raison ne mériterait elle pas, comme toute autre personne, que cette question se pose ?

                  Sur un point au moins, nous semblons d’accord en tout cas, bien évidemment qu’il faut manifester pour un monde plus équitable, plus solidaire. Plus que manifester d’ailleurs. Quelque soit selon moi l’état du compte en banque, raplapla ou pléthorique, et le plus solidairement possible, quels que soient les CSP et CSC. Ce qui n’est pas gagné d’avance ... C’est d’ailleurs un des grands défis à relever par tout mouvement social d’envergure. ( NB : Vous en avez vu beaucoup vous des manif en France en solidarité avec les travailleurs chinois... et pourtant... !)

                  Cordialement.

                  Laurent


                • Fergus Fergus 27 mai 11:34

                  @ knail

                  « Vous en avez vu beaucoup vous des manif en France en solidarité avec les travailleurs chinois »

                  Non, en effet, mais ce défaut de solidarité est planétaire : on ne s’intéresse qu’aux causes qui nous sont proches.

                  Et encore ! En été 1998, lorsque la France a gagné la Coupe du Monde, 1 million de personnes a trouvé le temps d’aller passer des heures sur les Champs-Elysées. Or, cette même année, j’ai participé au printemps à une manifestation de soutien aux personnes en grande précarité : malgré un appel relayé par de nombreuses associations, nous étions quelques milliers tout au plus dans la rue pour défendre cette cause !

                  Bonne journée.


                • knail knail 27 mai 12:19

                  @Fergus
                  Vous voyez !
                  On fini par tomber d’accord.

                  Déjà difficile de se bouger pour les problèmes de précarité de plus en plus angoissants...
                  Alors, les problèmes d’hystérie maternelle chez les plus généreusement nantis...

                   smiley

                  Knail


                • Montdragon Montdragon 26 mai 12:59

                  Fergus fasciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiste !!
                  Vous auriez vu ma femme balancer le paquet de jambon à la gueule d’une fantômette à la caisse de super U...on se marre avec eux hein ?
                  Mais la nôtre était française komvouzémwa.


                  • Fergus Fergus 26 mai 13:19

                    Bonjour, Montdragon

                    « la nôtre était française komvouzémwa. »

                    C’est ce que j’ai rappelé dans l’un de mes commentaires en début de ce fil.


                  • Gatinais33 Gatinais33 26 mai 13:56

                    Paris est une fête ...


                    • Fergus Fergus 26 mai 15:46

                      Bonjour, Gatinais33

                      Sans doute, mais cela vaut pour d’autres villes.


                    • Ratatouille Zoblard le terrible 26 mai 15:19

                      moi j’aurai négocié le tarif d’entrée à la hausse disons 200000 euros
                      et fait des entrées gratuites pour un autre spectacle,mais bon c’est-être
                      pas assez cher,1000000 euros c’était mieux .+2000 pour les râleurs
                       smiley


                      • Fergus Fergus 26 mai 15:51

                        Bonjour, Zoblard le terrible

                        Impossible pour le marionnettiste : les tarifs sont fixés par la Mairie de Paris.

                        Cela dit, rien n’empêche de remplir une cagnotte destinée aux bonnes œuvres, par exemple le financement de formations de « savoir-vivre » et de « respect d’autrui ». smiley


                      • ETTORE ETTORE 26 mai 16:12

                        Fergus.....

                        Si les tarifs sont fixés par la Ville de Paris....pour ce genre de prestation amusante et locale
                        Comment est payé le marionnettiste nous agitant le personnage Hollande à la tête de cet état ?
                        vu que mes impôts que je croyais destinés au savoir vivre et au respect d’autrui, ne couvrent que mensonges et individualisme forcené.

                        Bien à toi



                        • Fergus Fergus 26 mai 16:20

                          @ ETTORE

                          Hollande et avant tout la marionnette de lui-même : rien ne l’oblige à suivre les GOPE (grandes orientations de politique économique) élaborées par la Commission européenne, pas plus qu’à servir avec autant de zèle et de complaisance les volontés des grands patrons de la finance et de l’industrie.


                        • OMAR 26 mai 17:42

                          Omar9

                          Bonjour Fergus

                          Bien que le refus de céder à cette bédouine fut très légitime, je regrette énormément l’interdiction d’entée signifiée et appliquée à cette famille qatari.

                          Non pas pour pour les parents, mais juste pour les deux enfants : peut-être auraient-ils vécu ce rêve coloré, plein de tendresse, de tolérance et de bonheur que leurs parents sont incapables de leur prodiguer......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès