Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les raisons pour ne pas enseigner l’arabe au CP

Les raisons pour ne pas enseigner l’arabe au CP

C’est la dernière idée poussée par Najat Vallaud-Belkacem : l’inclusion de l’arabe comme langue vivante étrangère pouvant être enseignée dès le CP, au même titre que l’anglais, le portugais, l’italien, l’espagnol, l’allemand, le turc ou le serbe. Une proposition triplement effarante.

 
L’oubli du français, de la France, et de la République
 
D’abord, ne peut-on pas être ébahi par cette volonté de développer l’apprentissage des langues étrangères dès le CP alors même que le niveau en français baisse de manière continue depuis de longues années. Ne devrait-on pas donner la priorité absolue à l’enseignement de la langue de la République, celle qui nous lie tous à notre pays, notre terreau commun, avant de se préoccuper de l’enseignement d’autres langues ? Les priorités de ceux qui nous dirigent sont totalement déconnectées de la réalité, mais aussi probablement des évolutions de la technologie, dont on peut croire que dans un futur pas forcément si lointain, elle pourrait bien rendre beaucoup moins utile ces apprentissages par des outils de traduction instantanés qui pourraient être installés dans les téléphones portables par exemple.
 
Le deuxième problème que pose cette idée funeste, c’est l’encouragement des communautarismes, comme un héritage de ces enseignements des cultures d’origine. Car si cet enseignement représente une forme de soutien au maintien des traditions d’origine de migrants ou d’enfants de migrants, alors, cela représente un frein à l’intégration dans le creuset de notre pays, l’oubli de ce principe républicain qui faisait alors de tous les écoliers les descendants des Gaulois, marquant la primauté de ce qui nous unissait sur ce qui pouvait nous séparait. Bien sûr, cela pouvait être dur, comme l’a bien expliqué Malika Sorel dans « Le puzzle de l’intégration  », mais c’est aussi un principe fondamental de notre pays, qui refuse le communautarisme des anglo-saxons pour une vision bien plus assimilatrice.
 
En cela, l’enseignement de l’arabe, comme du turc ou du serbe, un frein considérable à l’intégration des immigrés, un facteur de morcellement de la République. Et ceci est d’autant plus dangereux, que, comme le note Jean-Paul Brighelli sur le FigaroVox, la France ne dispose pas de professeurs pour enseigner l’arabe, faisant dire à la ministre de l’éducation « si les professeurs ne sont pas en mesure de le faire, nous ferons appel à des professeurs étrangers  », ce qui laisse songeur étant donnée la nature des régimes des pays dont pourraient être originaires ces professeurs. Comment pourraient-ils être hussards de la République sans avoir été formés et éduqués par cette République ? Un tel casting ne revient-il pas à « faire entrer le loup fondamentaliste dans notre bergerie laïque  » ?
 

Merci donc à Jean-Paul Brighelli de nous alerter sur cette nouvelle idée effarante de la ministre, d’autant plus qu’il sait le faire sans verser dans l’islamophobie dans laquelle tombe une partie de ceux qui ont pu la dénoncer, prouvant qu’il n’est nul besoin d’être xénophobe pour s’y opposer.

 

Moyenne des avis sur cet article :  3.03/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

76 réactions à cet article    


  • njama njama 7 juin 12:24

    @ Laurent Herblay

    Il ne faut pas être trop naïf, si l’enseignement de l’allemand avait une époque le vent en poupe et occupait au collège et lycée les classes qui comptaient les meilleurs élèves, en remplacement du grec, du latin, c’était en raison de la construction européenne, et pas du tout pour un subit amour de la langue et culture teutonique.
    Évidemment le gouvernement et ministère ne l’annonçaient pas de cette façon, ils avançaient masqués, mais c’était bien dans le fil d’idées du rapprochement franco-allemand, et de l’UE à venir.


    • marceau2 (---.---.60.135) 7 juin 13:46

      @njama

      L’enseignement de l’allemand n’a jamais eu le vent en poupe(sauf dans l’est de la France), les collèges et lycées ont toujours eu le plus grand mal pour remplir les classes d’allemand. Pour palier à cette situation, l’habitude a été prise , par l’administration scolaire, de remplir les classes d’allemand première langue avec les meilleurs élèves venant de la primaire, avec ceux ayant un ou deux ans d’avance, souvent contre leur gré, l’allemand ayant la réputation, non usurpée, d’être une langue difficile .Je fus une des tristes victimes de ce système .


    • njama njama 7 juin 14:41

      @marceau2
      le vent en poupe, je ne voulais pas dire qu’il était le plus enseigné, appris, mais en terme de prestige, qu’il était dédié aux bons élèves, dans les collèges/lycées publiques, et privés.

      Si vous avez souffert de l’apprentissage de l’allemand, vous êtes surtout une victime de la construction européenne  smiley
      Le vocabulaire en allemand est déroutant, mais par contre, la structure de la langue connaît très peu d’exceptions (contrairement au français qui à l’inverse en est bourré), et la grammaire allemande est un clone de la grammaire latine. L’étude avant, ou simultanée du latin est un atout.


    • Ouallonsnous ? 7 juin 22:54


      @ Laurent Herblay

      « Les raisons pour ne pas enseigner l’arabe au CP »

      Les raisons, où la raison ; l’Education Nationale est l’école de la République française dont la langue est le français.

      N’est ce pas une raison suffisante, bien qu’elle soit transgressée depuis peu par les programmes prévoyant des rudiments d’enseignement de langues étrangère dés le primaire, ceci au dépens des matières de base dont le français et l’histoire géo !


    • Pale Rider Pale Rider 8 juin 11:27

      @njama
      Lors de la construction de l’avion franco-allemand Transall, un contingent d’enfants de Teutons sont venus dans notre école. On a trouvé judicieux d’enseigner l’allemand aux petits dès 3 ans. Aujourd’hui, ma plus jeune soeur est allemande et a même renoncé à la nationalité française...
      Je suis d’accord à 100% avec cet article. Il y a vraiment un travail de sape de la République, et c’est une Ministre qui s’y attelle (elle n’est hélas pas la seule, même si elle est particulièrement roublarde en la matière).
      Aux USA, de nombreux latinos sont hispanophones : ils ne se donnent pas la peine de parler l’américain. Bien qu’angliciste, je préfère l’espagnol, mais je récuse ce communautarisme qui détricote l’effort d’unification fait par les Etats-nations, et notamment par la Révolution Française. Je ne suis pas contre une redécouverte des langues régionales, mais convenons qu’il est pratique de parler la même langue de Brest à Menton.
      Des empires se sont constitués, mais ils sont en train de s’atomiser. Le cas de la Yougoslavie devrait nous servir de leçon. On est déjà dans une Europe à 28. Bientôt dans une Europe à 150 ? smiley


    • roman_garev 7 juin 12:28

      Il faudrait mieux enseigner le russe, qui non seulement ne poserait aucun problème de communotaurisme, mais contribuerait à une collaboration fructueuse de deux grandes nations...


      • roman_garev 7 juin 12:31

        @roman_garev

        Faute de frappe : communautarisme

      • PakMat (---.---.176.215) 7 juin 13:34

        @roman_garev
        vous pouvez être pro poutine, je le suis en général également, mais il faut pas dire n’improte quoi non plus.

        Apprendre le russe pour ? c’est comme l’allemand, ça sert à rien. on apprend pas une langue pour 80 ou 100 Millions de personne

        Si on apprend une langue à l’école ça devrait être anglais espagnol arabes et mandarin (chinois).

        En suite, comme l’auteur je pense qu il ne faudrait apprendre que le francais durant l’école primaire


      • leypanou 7 juin 16:11

        @PakMat
        Apprendre le russe pour ? c’est comme l’allemand, ça sert à rien. on apprend pas une langue pour 80 ou 100 Millions de personne : avec votre raisonnement, un jeune danois ne devrait pas apprendre pas le danois, un jeune hongrois pas le hongrois, un jeune irlandais pas la langue gaellique,etc, etc...

        En suite, comme l’auteur je pense qu il ne faudrait apprendre que le francais durant l’école primaire : en vertu de quoi ? (cf mon commentaire sur Berlitz plus bas).


      • roman_garev 7 juin 16:55

        @PakMat
        « Apprendre le russe pour ?.. on apprend pas une langue pour 80 ou 100 Millions de personne »


        Tout d’abord, la langue, on ne l’apprend pas pour des « personnes » (soient-elles millions ou milliards), mais pour entrer dans le vif d’une civilisation autre que la tienne et qui peut t’aider à développer tes meilleures qualités.
        Je ne sais pas à quoi servirait pour un Français étudier le mandarin, mais je sais très bien, que la France et la Russie sont deux nations les plus fortes du monde en maths, en nucléaire, en espace, etc., etc. Il serait donc très utile pour les deux de collaborer dans ces domaines ainsi que dans plein d’autres, car en outre les esprits français et russe sont très proches, ce qui a été prouvé au moins par le goût réciproque pour la culture, la littérature, le danse de l’autre, etc. qui existait durant des siècles et n’a été rompu que par l’absurde soumission administrative comme culturelle des Français aux barbares anglo-saxons et surtout à leur branche brigando-cowboy illettrée et futile. Si vous n’êtes pas capable de le comprendre ce « pour »-ci, tant pis pour vous, étudiez le hindi « pour » un milliard de personnes... 

      • roman_garev 7 juin 17:00

        @PakMat

        « vous pouvez être pro poutine »


        C’est tout simplement car j’ai parlé de la langue russe ? Ah, mais c’est le comble, vous les Occidentaux êtes devenus des vrais obsédés de cet homme, vous le verrez jusque dans la roulette russe, et bientôt dans tout mot commençant par « p » ou « r »... Vraiment, z’êtes à plaindre.

      • Pale Rider Pale Rider 8 juin 11:28

        @roman_garev
        et : il vaudrait mieux...


      • smilodon smilodon 8 juin 22:11

        @roman_garev : Sympa !... Mais on a « françois » quand même, nous !....Adishatz.


      • njama njama 7 juin 12:30

        « En cela, l’enseignement de l’arabe, comme du turc ou du serbe, un frein considérable à ... »

        Là j’ai un peu de mal à suivre ! que vient faire le serbe ici au côté du turc, et de l’arabe ?
        Le serbe est proche du croate, du tchèque, ... il me semble.

        S’il y avait un intrus linguistique dans les Balkans, ce serait le hongrois, langue à nulle autre pareil, totalement incomprise de tous ses voisins.


        • roman_garev 7 juin 12:34

          @njama

          Est-ce qu’il n’y a pas de diaspora importante serbe en France ? Contrairement aux Tchèques et autres Hongrois (sauf Sarko, bien sûr)...

        • dominique 7 juin 12:32

          Dans les grandes entreprises multinationnales, qui sont tout de même un réservoir d’emplois, les langues les plus parlées sont l’anglais, l’allemand et le chinois. CQFD


          • roman_garev 7 juin 12:37

            @dominique

            C’est vrai, et même le seul anglais suffit largement à se dissoudre définitivement dans les multinationales...

          • sleeping-zombie 7 juin 12:35

            Hello,

            Finalement, le titre aurait du être « les raisons pour ne pas enseigner de langue étrangère au CP ».

            Pourquoi se focaliser sur l’arabe alors que l’argumentation est applicable à n’importe quelle langue ?


            • roman_garev 7 juin 12:43

              @sleeping-zombie

              « l’argumentation est applicable à n’importe quelle langue »


              Pas du tout. Vous avez dû ne lire que le commencement de l’article. Tandis qu’ensuite on lit :
              « Le deuxième problème que pose cette idée funeste, c’est l’encouragement des communautarismes, comme un héritage de ces enseignements des cultures d’origine... l’enseignement de l’arabe, comme du turc ou du serbe, un frein considérable à l’intégration des immigrés, un facteur de morcellement de la République ».
              Essayez d’appliquer cet argument-ci à l’anglais ou à l’allemand...

            • PakMat (---.---.176.215) 7 juin 13:44

              @roman_garev
               parce qu il n ’y a pas de communautarisme portugais, italiens ou hebreux ?

              vous allez interdire à un enfants anglais ou allemand d’apprendre sa langue « maternelle » par peur de communautarisme ?


            • marceau2 (---.---.60.135) 7 juin 13:57

              @roman_garev

              -A quoi sert « l’arabe » (littéraire) ?

              -A lire le coran.

              -A quoi sert la lecture du coran ?

              -A rien

              Il n’y a donc aucune raison d’apprendre l’arabe littéraire, quant à l’étude des différends arabes dialectales, vernaculaires, propres à chaque pays, ils sont aussi différents qu’il y a de pays arabes. On ne voit pas l’utilité, ni l’intérêt d’apprendre une langue exclusivement parlée dans un pays ( la France) qui ne la parle pas (sauf peut-être à comprendre les insultes en arabes) !


            • roman_garev 7 juin 17:02

              @marceau2

              Z’êtes trompé de destinataire. Moi j’ai rien à voir avec l’arabe.

            • robert 8 juin 12:28

              @PakMat
              « parce qu il n ’y a pas de communautarisme portugais, italiens ou hebreux ? » évidement et asiatique aussi, l’homme sa dimension c’est la vallée.


            • legrind legrind 7 juin 12:44

              (...) à Jean-Paul Brighelli de nous alerter sur cette nouvelle idée effarante de la ministre, d’autant plus qu’il sait le faire sans verser dans l’islamophobie


              Il faudrait arrêter de baisser son froc, la soit-disant « islamophobie » ( je ne parle évidemment pas d’agressions ) n’est que de l’autodéfense , la volonté de survivre en tant que nation et civilisation.

              • njama njama 7 juin 12:47

                Comment pourraient-ils être hussards de la République sans avoir été formés et éduqués par cette République ?

                Évidemment, il vaudrait mieux éviter les coupeurs de tête_Saoudiens_ wahhabites, les Émiratis, les Qataris, les Koweïtiens, les Jordaniens, ... bref tous ceux qui aussi seraient incités à séparer filles et garçons.

                Syriens, Libanais, Égyptiens, Tunisiens, Algériens ont un culture républicaine. Pour les Marocains, je ne sais pas, c’est une monarchie ??? faudrait voir si c’est compatible ? smiley

                mais en terme de référence linguistique le meilleur arabe est égyptien, syrien, ou libanais, ils sont à l’arabe ce que le castillan est à l’espagnol.


                • raymond 7 juin 12:51

                  Tient, curieux votre position, moi je trouve cela une excellents façon d’assurer une intégration de qualité non ?  smiley


                  • roman_garev 7 juin 12:55

                    @raymond
                    « Une intégration de qualité », mais dans quoi ? Dans les bidonvilles et leurs bandes ? Oh oui, ça c’est certain, là-bas l’arabe est incontournable.


                  • France Europe République Europa Terra Nostrum 7 juin 13:11

                    L’arabe est enseigné depuis plus de vingt ans dans les ZEP parisiennes, dans le cadre des cours après la classe, afin de « faciliter la découverte de la culture d’origine des élèves » (SIC)... 

                    Intégration ? Ce n’est pas la politique des pouvoirs publics...

                    • njama njama 7 juin 14:29

                      @Europa Terra Nostrum
                      des cours après la classe
                      ça veut dire que cette activité n’est pas en lien avec l’éducation nationale, un peu comme les activités « périscolaires » de la réforme Peillon-N.V. Belkacem qui ne dépendent que des communes, et que ces activités ’hors horaires scolaires" ne sont pas sous la responsabilité, ni des enseignants, ni des directeurs d’école.


                    • Olivier Perriet Olivier Perriet 7 juin 13:13

                      Dans les conditions actuelles, il est aussi idiot d’enseigner l’arabe en CP que l’anglais à la maternelle, non ?


                      • juluch juluch 7 juin 13:20

                        Il y a de très bonnes écoles je pense, au Maghreb ou au moyen Orient qui accueillent les élèves volontiers.


                        Voir les agences de voyages dédiées



                        Bon voyage.

                        • sampiero sampiero 7 juin 13:33

                           :«  l’inclusion de l’arabe comme langue vivante étrangère pouvant être enseignée dès le CP, au même titre que l’anglais, le portugais, l’italien, l’espagnol, l’allemand, le turc ou le serbe ».


                          Comme il n’y a aucune raison de discriminer, les élèves de CP devront donc en même temps apprendre  : l’anglais, le portugais, l’italien, l’espagnol, l’allemand, le turc ou le serbe., mais aussi le norvégien, le papou et le chinois.
                          Ca peut toujours servir.

                           Ajoutons aussi l’étude du coran, de la thora, des évangiles et du bouddhisme, ça fera la totale.

                          Ça leur  fera des journée de 24 heures pour cela. Et pour quel profit ? smiley

                          Pas de doute qu’un diable s’est glissé dans ce gouvernement pour lui suggérer des fariboles. Si au moins il leur conseillait aussi de manger la pomme, ce qui provoquerait pour eux la découverte de la connaissance, dont ils ont le plus grand besoin.

                          • juluch juluch 7 juin 14:41

                            @sampiero

                            Bien dis cousin !

                            si au moins c’était des langues régionales.....  smiley

                          • HELIOS HELIOS 8 juin 11:33

                            @juluch


                            ... mais l’arabe EST une langue régionale.... n’oubliez pas que Marseille est la 49 eme Wilaya algerienne, avec ses 450 000 musulmans d’afrique du nord et au bas mot 1 million (je repete bien : un million) d’arabes dans la zone urbaine...

                             tous evidement arabophones : dans les 5 premieres wilaya par le nombre....


                            C’est facile de s’indigner maintenant, alors que cela fait 55 ans (cinquante cinq ans), depuis 1962, qu’on sait qu’il y a un afflux massif, que celui ci se réparti partout en France mais particulierement sur le pourtour méditerranéen, tropisme et eloignement des « elites » obligent.

                            Regardez les populations de Nice (un peu moins, les plus riches), Toulon (ses ouvriers), Nimes (et se ouvriers agricoles), Montpellier, Bezier (moins, certes), Perpignan (et ses batailles rangées avec les gitans)... si l’on fait le compte, pas loins de 4 millions de locuteurs arabes !

                            et je ne parle pas du reste, de la vallée du Rhones : Montelimar, Valence, Lyon... et plus haut Dijon, Chalon, Metz... mais aussi Strasbourg... tout le Nord avec de forte densités et bien sûr sans parler de la region parisienne .... 
                            Un simple decomptes vous permet, avec un peu de bon sens de « VOIR » ce que personne ne veut voir... il y a quasiment 20 millions de gens qui font déja du communautarisme et qui sont preneur de cet enseignement, justement pour ne pas se fondre dans une république qui, pour la majorité, ne leur convient pas.

                            Alors, la ministre Belkacem, qui par nature n’a pas peur de la diversité, et on la comprend, n’a aucune raison de priver une telle quantité de français de l’enseignement de « leur » langue.

                            N’oubliez pas que lorsqu’on est musulman, on est d’abord musulman avant d’etre algérien marocain ou français, c’est la loi de l’islam qui l’exige et ce n’est pas une quelconque xenophobie ou racisme... 
                            C’est contraint et forcé qu’ils se plient a la loi de la république. Ne prenez pas mal un tel propos, c’est parfaitement légitime et c’est a nous de refuser, si nous etions responsables....

                             la langue de l’islam, c’est l’arabe et ce n’est pas le français. Belkacem, les musulmans, c’est comme l’histoire de la grenouille et du scorpion.... vous connaissez la morale de l’histoire, c’est comme ça

                            Lisez ici https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Scorpion_et_la_Grenouille ... pas la peine d’aller plus loin que le premier paragraphe.

                          • zygzornifle zygzornifle 7 juin 14:07

                            De toute façon comme les arabes ne veulent pas apprendre le Français c’est les bons chtis gars français qui devront apprendre l’arabe c’est cela l’intégration des Français dans la future Europe Saoudite .... Parler l’arabe, faire la Ramadan, pratiquer la Charia, porter le voile pour les mousmés et une protection sociale et un salaire digne du Bangladesh sauf pour les politiques et les Imams bien entendu ....


                            • robert 8 juin 12:32

                              @zygzornifle
                              pas que Arabes, une femme de ménage Portugaise qui quitte son emploi après 30 ans de bons services ne parle pas un mot de français....


                            • njama njama 7 juin 14:11

                              @sampiero
                              Ça leur 
                               fera des journée de 24 heures pour cela.

                              C’est donc parfaitement possible pour boucler leur emploi du temps 4 x 6 = 24 h/semaine ; pour les autres matières les parents verront ... déjà si les enfants deviennent polyglottes, c’est un super tremplin pour rentrer en politique  smiley

                              dès le CP ...
                              à ma connaissance il n’y a pas de vacataires en langues étrangères dans les classes maternelle et primaire. Les Professeurs de écoles étant en principe habilités pour les apprentissages « basiques » dans la langue étrangère qu’ils maitrisent.

                              « Si les professeurs ne sont pas en mesure de le faire, nous ferons appel à des professeurs étrangers comme pour d’autres langues », a déclaré Najat-Vallaud Belkacem.
                              Elle raconte des conneries ? visiblement elle ne connaît pas le fonctionnement des écoles, ce qui est valable en collège et lycée, ne l’est pas pour les écoles.

                              C’est quoi cette embrouille ? encore un truc à agiter le bocal « islamophobie » comme on secoue l’Orangina ?


                              • njama njama 7 juin 14:20

                                entretien avec Jean-Paul Brighelli, spécialiste des questions d’éducation, le Figaro.fr

                                FIGAROVOX : Que répondez-vous à ceux qui estiment que les grands arabisants français, dont le renom est international, participent au prestige de notre pays ?

                                J-P BRIGHELLI : Mais je suis à fond pour l’enseignement de l’arabe littéraire — celui que pratiquaient Antoine Galland, au début du XVIIIème siècle...
                                ----------------------
                                Apprendre d’abord l’arabe littéraire c’est très débile, autant il est utile pour l’écrire que le parler, ça fait très pédant comme me disait mon ami syrien Yasser ...
                                faut savoir, apprendre l’arabe pour le parler ou pour l’écrire ? c’est l’arabe parlé qu’il faut apprendre en premier.

                                 
                                 


                                • non667 7 juin 14:32

                                  pas plus tard que ce matin au marché j’ai vu un papa (la quarantaine ) parler en arabe a son enfant dans la poussette . ce qui m’a amené à cette réflexion : c’est sure que ça va l’aider a s’intégrer à l’école maternelle et après....


                                  • leypanou 7 juin 16:02

                                    @non667
                                    parler en arabe a son enfant dans la poussette . ce qui m’a amené à cette réflexion c’est sure que ça va l’aider a s’intégrer à l’école maternelle et après.... : savez-vous dans combien de langues les adultes s’adressaient au jeune Berlitz quand il était tout petit ?
                                    Intégration, intégration : c’est vrai Berlitz n’a jamais pu s’intégrer. !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès