Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > « Les Républicains »

« Les Républicains »

La voie est ouverte pour que l'UMP devienne Les Républicains (https://fr.news.yahoo.com/lump-peut-rebaptiser-républicains-122209895.html)

La voie s'est ouverte mardi pour le changement de nom voulu par l'ancien président Nicolas Sarkozy pour refonder l'UMP, qui doit devenir samedi Les Républicains, la justice ayant refusé de se prononcer en urgence sur une demande d'interdiction.

Le tribunal de grande instance de Paris, saisi en référé (procédure d'urgence) par quatre partis ou associations de gauche et 143 particuliers, a en effet estimé que le "trouble manifestement illicite" et le "dommage imminent" invoqués par les plaignants n'étaient pas démontrés, renvoyant l'affaire à une éventuelle saisine d'un juge du fond.

Pour le tribunal, les arguments échangés "relèvent du débat public" et les plaignants ne démontrent pas de "trouble personnel et direct".

____________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Que dit la constitution au sujet de la République ? Elle dit que "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale" art 1, que "La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum. "Qu' "Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s'en attribuer l'exercice. " Art 3

Il est évident au regard de ces articles qu'aucun groupe, aucune section, aucun parti, aucun individu, ne peut s'approprier la République qui est indivisible et dont la gouvernance appartient au peuple dans son ensemble, à tous les citoyens. Déposer la marque République pour un parti politique est donc un non sens et quelque chose de très grave qui signifierait que, comme pour les semences et le vivant qu'on brevète aujourd'hui, il n'y a plus de reconnaissance du bien commun, et même, plus d'espace commun républicain.

La gravité réside dans l'absence de réaction et condamnation unanime de cette pratique et dans les lois existantes qui manifestement ne prennent pas en compte la Constitution. Nous sommes aujourd'hui dans une société entièrement privatisée, et qui s'accepte comme telle. Il y a l'ensemble des acteurs de la société, les personnes physiques et les personnes morales ( associations, entreprises, partis politiques ....) qui sont des acteurs privés et l'état qui gère leur activité ; mais il n'y a plus d'espace public commun républicain, il n'y a plus de citoyenneté au sens d'action publique collective, il n'y a plus d'espace public où se réfléchit et se décide ensemble le projet de société .. 

 Le rôle de l'état, et on le voit ici, des tribunaux, qui ne font qu'appliquer les lois, est de gérer des acteurs privés, personnes physiques et morales ; la citoyenneté en tant que telle au sens constitutionnel de propriétaire et souverain de la République n'est pas une notion juridique ; le tribunal estime que "les plaignants ne démontrent pas de "trouble personnel et direct"." S'appuyant sur les lois, il se réfère donc à la notion de personne et non à la notion de citoyen ; car c'est bien pour le citoyen qu'il y a trouble si des individus ou un parti s'empare de son bien : la République.

J'ai personnellement expérimenté la chose à mes dépens, pour avoir été débouté par le tribunal administratif de Lyon, lors de requêtes concernant l'illégalité du Conseil Local de Développement Ardèche Verte, au motif que je n'avais pas d'intérêt à agir dans cette affaire, le titre de "simple citoyen" dont je me prévalait n'étant pas juridiquement pris en compte. (alors que les CLD sont des structures publiques de citoyenneté active !)

 

Cette affaire de "Les Républicains " est révélatrice de l'état de déliquescence démocratique de nos sociétés.

 L'état n'est plus que le gardien gestionnaire des libertés individuelles d'entreprendre.

 Plus de citoyenneté pouvant donner sens à l'ensemble, plus de projet de société, plus de prospective et de planification, c'est le règne du cloisonnement et de la joyeuse destruction planétaire, sociale et écologique. Tous les partis se bousculent au portillon "du pouvoir " à tour de rôle, aveugles au sens même du pouvoir démocratique et ainsi bien impuissants à agir au sein de ce manège professionnel. Les fondations de la maison sont pourries, les fourmis s'activent en tous sens dans l'incohérence la plus joyeuse, et les sachant, les costumés, très sérieusement nous conduisent, sans même s'en rendre compte, droit dans le mur.

 

"Les Républicains" !... quelle calamité ! quel ridicule ! quel misère ....... En 2017 nous aurons le choix entre Sarko, Juppé, Hollande, de vieilles connaissances qui ont accaparé le manège alternatif sans aucun souci du suffrage direct de la présidentiel, qui n'est direct qu'après le tour de passe passe très indirect du choix permanent de ces professionnels de la communication par un premier tour confié aux partis politiques. Il faut ainsi bien avoir à l'esprit que l'organisation de la vie politique, de la justice et des médias ont réussi à poser durablement un couvercle de béton, un sarcophage sur la démocratie, régime où les citoyens choisissent eux même directement les grandes orientations de la société, au local, au national, les représentants étant missionnés pour les appliquer.

Les citoyens étant devenus des électeurs-consommateurs préférant vaquer à leurs libertés individuelles et l'accumulation de biens plutôt qu'à réfléchir et agir ensemble une relation au monde humaine, écologique et durable, on arrive aujourd'hui avec cette décision d'un tribunal de la République, au bout du bout, au fond du fond du TINA (there is no alternative ) .....vers un rebond ... Ou vers le chaos ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.62/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 29 mai 2015 10:55

    La candidature de Sarkozy à la Présidence de la République, en 2017, faits d’ores et déjà couler beaucoup d’encre. Est-ce judicieux ?...
    Quant à moi, je me demande simplement si NS a enfin appris à compter ou si le coût de sa prochaine campagne électorale sera le double du maximum autorisé sans qu’il s’en rende compte.
    Et, si par malheur il était élu en 2017, parviendra-t-il à augmenter la dette publique française de 600 milliards d’Euros d’ici mai 2022 ?

     :- : smiley smiley 

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 29 mai 2015 11:13

      Erratum :


      Lire « fait » au lieu de « faits ».

    • Pere Plexe Pere Plexe 29 mai 2015 21:35

      @Jean-Pierre Llabrés
      En fait il faudrait que quelqu’un se dévoue pour expliquer au petit Nicolas...

      Le pauvre croit qu’être républicain c’est vivre fastueusement aux frais de la République ! 

    • alinea alinea 29 mai 2015 12:33

      Aujourd’hui à midi : manifestation en ligne contre le vol fait par Sarkozy et sa clique des « Républicains » !
      Au choix pour le petit texte de départ, sinon

      Je suis républicain, contre le hold-up de Sarkozy !


      • rocla+ rocla+ 29 mai 2015 20:12

        Cahuzac Désir Ayrault  Cambadelis Fabius Royal Aubry  aetcétéra ...


      • Le421 Le421 31 mai 2015 14:24

        @rocla+
        Cahuzac s’est fait virer avec perte et fracas quand les autres plastronnent à la télé et dans les meetings.
        Ne confondez pas tout cap’tain !!
        Et encore une fois, rappelez-vous que je suis de gauche, donc, absolument pas socialiste.
        Ceci dit, si vous comparez le train de vie de Hollande, même si il est tout à fait respectable, et celui qu’a le petit Nicolas, il n’y a pas photo !!
        Non ??


      • Arleen 29 mai 2015 13:53

        Le vote des membres est bidon.

        Résultat fixé d’avance.


        La preuve, le nouveau logo du parti est prêt depuis 2 mois :

        LOGO

        Bien sûr, il est aberrant d’appeler ainsi un parti.

        Lorsque dans une phrase, on lira ou entendra « les républicains » ou « des républicains », faudra-t-il comprendre « républicains » en général ou les membres de l’UMP ???


        Rien que pour cela, pas une voix pour eux ! Pas pour un parti qui porte un tel nom !


        • Di Girolamo 29 mai 2015 16:05

          Bonjour à tous , dans cet article , au delà de l’agacement que peut justement produire cette appropriation , et la personnalité de celui qui en est l’auteur , j’ai surtout voulu mettre en évidence un problème de fond : nos lois n’intègrent pas les principes constitutionnels ; ainsi si vous voulez ester en justice vous ne pourrez le faire que si vous démontrez la présence d’un préjudice personnel .Il faut avoir « un intérêt à agir » pour aller en justice . Vous ne pouvez pas ( la loi le précise d’ailleurs dans un article dont j’ai oublié la référence ) agir en tant que citoyen .Il y a plus qu’une nuance entre une personne et un citoyen .

          Dans cette affaire c’est le citoyen et non pas le plombier , l’instituteur , le consommateur etc qui est lésé . Cette non prise en compte de la citoyenneté qui est la reconnaissance constitutionnelle de notre pouvoir à nous gouverner nous même , la reconnaissance d’une République que l’on détient tous ensemble à égalité , n’est pas inscrite dans nos lois !!!!!!

          Ainsi les tribunaux ne peuvent pas , en appliquant les lois existantes , rejeter cette appropriation . NOUS N’EXISTONS PAS LEGALEMENT EN TANT QUE CITOYENS ;

          Les notions de citoyenneté , de République , de bien commun n’existent pas dans nos lois ; nous sommes tous des personnes mais notre citoyenneté, c’est à dire le droit fondamental qu’on a sur la République n’est pas reconnu . La République est aujourd’hui dans nos lois privatisée.

          Cet état de fait est la signature d’un régime politique qui n’est pas la démocratie .

          Quand on a bien compris cela et mesuré de quoi il retourne , il devient impossible de participer à la vie publique et continuer à voter . On ne peut que dénoncer l’imposture .


          • JDCONSEIL 30 mai 2015 08:44

            @Di Girolamo
            Bonjour,

            Comment ne pas être d’accord avec cette belle analyse ? 

            La société, la république, nos valeurs communes, ne sont donc pas défendables. Pour ma part je n’appellerai jamais l’ex UMP par le nom que celui qui en est le président à choisi de lui donner, mais seulement par « Le parti de Nicolas Sarkozy » tant il apparaît être quasiment le seul à avoir souhaité cette captation d’héritage historique et monter toutes ces opérations de marketing que par pure ambition personnelle. Dénonçons donc cette imposture. 


          • Di Girolamo 30 mai 2015 11:35

            @JDCONSEIL

            « La société, la république, nos valeurs communes, ne sont donc pas défendables » oui en tous cas pas facilement ; on verra la suite des procédures que ne manqueront pas de poursuivre les plaignants ayant lancé le référé d’urgence ; il est en effet possible de saisir le Conseil Constitutionnel dans le cadre d’une procédure administrative :

            «  (art. 61-1 de la Constitution inséré par la loi constitutionnelle du 23 juillet 2008 et chapitre II bis de l’ordonnance n° 58-1067 du 7 novembre 1958 sur le Conseil constitutionnel)

            Lorsque, à l’occasion d’une instance en cours devant une juridiction – administrative ou judiciaire – il est soutenu qu’une disposition législative porte atteinte aux droits et libertés que la Constitution garantit, le Conseil constitutionnel peut être saisi de cette question sur renvoi du Conseil d’État ou de la Cour de cassation. Cette procédure de « question prioritaire de constitutionnalité », précisée par la loi organique n° 2009-1523 du 10 décembre 2009, permet à tout justiciable, à l’occasion d’un procès, de contester la constitutionnalité d’une disposition législative déjà en vigueur. La question peut être soulevée en première instance, en appel ou en cassation. »http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/le-conseil-constitutionnel/la-saisine/comment-saisir-le-conseil-constitutionnel-/qui-peut-saisir-le-conseil-constitutionnel.136975.html

            Il faut de la persévérance , du temps et de l’argent , toutes choses faisant généralement défaut aux citoyens ordinaires que nous sommes.


          • rocla+ rocla+ 29 mai 2015 20:13

            t’ as aussi comme insulte le mot socialiste ..... smiley


            • Pere Plexe Pere Plexe 29 mai 2015 21:40

              @rocla+
              Oui et aussi solidarité empathie entraide amabilité intelligence culture dévouement bénévolat ...


            • Le421 Le421 31 mai 2015 14:34

              @rocla+
              Ca dépends de ce que vous entendez par « socialiste »... Membre du parti ou façon de voir les choses.
              Vous, évidemment, ça serait plutôt le système « chacun pour sa gueule ». Du moment que j’ai ce qu’il me faut (je vous rassure tout de suite, c’est aussi mon cas !!), les autres peuvent crever la gueule ouverte(là, on diverge carrément vous et moi !!).
              Quand au couplet « ce que j’ai, je l’ai gagné », personne ne conteste la réussite individuelle du gars qui a bossé dur dans le bon secteur d’activité et au bon moment. Il faudrait être carrément con pour penser le contraire.
              Par contre, la participation n’est pas la spoliation.
              La solidarité des plus forts envers les plus faibles, je vais vous épater, je l’ai apprise à l’armée.
              Etonnant, non !!


            • colere48 colere48 29 mai 2015 21:09

              Les Républicains sont des espèces de passereaux qui vivent en communauté dans de grands nids suspendus.

               smiley


              • Pere Plexe Pere Plexe 29 mai 2015 21:51

                @colere48

                C’est un fait.
                Mais il faut reconnaître que c’est le cas de tous les piafs élus.

              • Pere Plexe Pere Plexe 29 mai 2015 21:50

                Juste pour le fun j’aimerais que la justice, qui à ce jour ne c’est prononcée que sur le référé interdise dans quelques mois l’utilisation de ce mot trop générique (Honnêtement je ne sait pas trop à quel motif ce serait possible).

                Juste histoire que Nicolas et ces potes fasse un grand feu avec les millions de document s de gadgets et autres enseignes déjà achetés....


                • Pere Plexe Pere Plexe 29 mai 2015 22:24

                  @sampiero

                  sauf que la justice ne fonctionne pas comme ça.
                  Elle applique le droit.
                  Exclusivement le droit.
                  Sans quoi le parti socialiste, lui aussi, ne pourrait sans doute plus s’appeler ainsi...

                • gaston gaston 30 mai 2015 09:47

                  @Pere Plexe il n’y a aucun problème avec le nom du parti socialiste puisque ont dit « le parti socialiste »  !
                  il n’y aurait pas non plus de problème avec les « ripoublicain » pardon « républicain » si ils avaient mis « parti républicain » ce qui n’est pas le cas voila la différence , tout le monde est républicain !
                  Mais tout le monde n’est pas de droite !


                • Fergus Fergus 30 mai 2015 09:52

                  Bonjour, Père Plexe.

                  Le problème n’est pas le mot « républicains », mais l’emploi de l’adjectif « les » qui relève d’une forme d’escroquerie électorale car il suggère aux Français qu’il n’existe pas de républicains hors de ce parti.

                  En conséquence de quoi, et conformément à ses textes de référence, le Conseil consitutionnel devrait être saisi et devrait mettre en demeure le part de Sarkozy de renoncer purement et simplement à cette appellation abusive, ou a minima, à être rebaptisé « Parti républicain ».


                • Pere Plexe Pere Plexe 30 mai 2015 12:20

                  @gaston@Fergus

                  Je suis bien d’accord avec vous.
                  C’est une escroquerie.
                  Mais, je le crains, une escroquerie légale... 

                • Pere Plexe Pere Plexe 30 mai 2015 12:28

                  Réciproquement je vous mal comment le parti de Sarkozy pourrait interdire un meeting, une publication, une action faite au nom des Républicains,alors que ce serait organisé en toute indépendance du parti ex ump ....

                  j’imagine bien une tribune signée « les républicains » paraissant dans Le Monde dénonçant la moralité de NS et lui demandant de renoncer à la primaire au nom des multiples affaires qui lui colle aux baskets...
                  Juridiquement ce serait intéressant.


                • BA 30 mai 2015 08:03

                  Samedi 30 mai 2015 :

                  Sondage : 72 % des Français ne veulent pas revoir Sarkozy en 2017.

                  Selon le sondage Odoxa pour I-Télé et « Le Parisien - Aujourd’hui en France », 72 % des Français ne veulent pas que Nicolas Sarkozy soit de nouveau candidat à l’élection présidentielle.

                  A la même question, mais concernant François Hollande, ils étaient 77 % à faire la même réponse la semaine dernière.

                  http://www.leparisien.fr/politique/sondage-72-des-francais-ne-veulent-pas-revoir-sarkozy-en-2017-29-05-2015-4815113.php

                  Sarkozy, c’est fini.

                  Hollande, c’est fini.

                  Sarkozy et Hollande, c’est le passé.


                  • gaston gaston 30 mai 2015 09:40

                    @BA Un sondage 2 ans avant une échéance c’est du grand n’importe quoi !
                    Les Français sont des bourrins pour la plupart ,ils n’ont pas compris que les politiques n’avaient que des pouvoirs limités ,qu’ils ne sont la que pour le prestige et pour taper dans la caisse et se torcher le cul avec les billets de 500 du peuple !
                    Ce sont les patrons qui font la loi la pluie et le beau temps !
                    C’est pour cette raison que les riches sont de plus en plus riche et les pauvres de plus en plus nombreux !


                  • Fergus Fergus 30 mai 2015 09:55

                    Bonjour, gaston

                    « Ce sont les patrons qui font la loi la pluie et le beau temps ! »

                    Certes, mais avec la complicité des électeurs : ce sont eux, et non les patrons, qui déposent leur bulletin dans l’urne sans avoir le moindre couteau posé sur la gorge !


                  • gaston gaston 30 mai 2015 09:34

                    Quel dommage qu’il n’y ai pas d’élections en Corée du nord en 2017 , sarkozy pourrait s’y présenter il y serait tellement à l’aise ....
                    Donc les militants de droite auront le choix en 2017 entre soit un ripoublicain repris de justice soit un ripoublicain avec une dizaine de casseroles au cul ..... quel programme !
                    et pourquoi pas balkani comme premier sinistre ???
                     


                    • Le421 Le421 31 mai 2015 14:44

                      Fidèle à sa façon d’être, Sarkozy a été et reste l’homme du hold-up permanent.
                      Sur les fonds publics, sur les dénominations publiques, sur la morale publique, cet homme s’accapare tout ce qu’il peut attraper.
                      Foncièrement gourou dans l’âme, il se voit en maître absolu de tout ce qui respire. Une forme de Dieu vivant.
                      Et ça marche.
                      Je vois un ramassis de cons (nes) béats d’admiration devant le pire escroc que la République a vu dans ce pays.
                      Mais les salles de concert remplies de figurants, bavant devant l’un et sifflant l’autre qui aurait dû s’abstenir, ne font pas un pays.
                      On se retrouvera aux urnes et on lui expliquera que personne n’a perdu la mémoire.
                      On votera « Paul Bismuth »...


                      • Pere Plexe Pere Plexe 31 mai 2015 17:58

                        Trouver un nom plus générique que les Républicains sera difficile...

                        Peut être « les Français » , ce qui en l’état de la législation est le plus grand dénominateur commun des électeurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Di Girolamo


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès