Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les Restos du Coeur, ça bat fort !

Les Restos du Coeur, ça bat fort !

C’est l’ouverture de la 27e campagne d’hiver des Restos du Cœur, magnifique ! C’est une entreprise en plein essor qui fait mieux d’années en années, qui pulvérise tous ses records, à ce rythme elle finira cotée en bourse. Mais en réalité, bien loin d’être un succès c’est une véritable catastrophe ! Cela veut dire que la pauvreté progresse à grand pas et que le nombre d’exclus est en constante augmentation.

Les restos du cœur sont devenus une véritable institution, et le concert annuel devient pour les artistes et les chanteurs un passage obligé. Il offre aux vedettes nanties l’occasion d’être associées à une belle image compassionnelle, et améliore l’image de ceux qui y participent. Certains artistes que l’on connait pour leur  vote bien à droite, ou qui se barrent à l’étranger pour ne pas payer d'impôts, viennent y prôner la charité plutôt que l’égalité. C’est une espèce de club où l'on rentre par cooptation, réunissant des gens qui sont là d'abord pour se montrer, éventuellement pour passer du bon temps ensemble, et accessoirement pour ramener de l'argent.

La compassion est une vertu capitaliste, la pitié est habilement mise en scène et évite toute réflexion politique. On exploite la sensibilité du citoyen afin que les sentiments remplacent la raison. Le téléthon, par exemple fait pleurer dans les chaumières, mais ne pose pas la question de fond sur le financement de la recherche et les profits exorbitants des industries pharmaceutiques pour qui la maladie est un marché comme un autre.

La charité ne fait qu'entériner l'existence de la souffrance et renonce à en corriger la cause. Il est plus facile de mobiliser l'émotion que remettre en cause une politique. Au contraire cela sert souvent à la justifier. Chacun se donne bonne conscience en participant à ces grands shows médiatiques, et passe sous silence le pourquoi de la situation. Quelqu'un a dit « quand je fais l'aumône aux pauvres, on dit que je suis un saint. Quand j'explique pourquoi ils sont pauvres on dit que je suis communiste ».

Combien de pauvres, combien d'exclus qui bénéficient de charité ou qui vont manger aux restos du cœur, ne vont pas voter, ou pire, votent pour ceux qui les ont plongés dans la misère. C'est pourquoi distribuer de l'aide sans expliquer aux individus les raisons de leur situation ne sert à rien. Pire, cela conforte le système, car ils pensent que c'est grâce au système qu'ils reçoivent de l'aide. Comme sur l'alcool, ou les paquets de cigarettes il est inscrit une mise en garde, sur chaque paquet de pâtes, d'huile ou de conserve distribué, il faudrait mettre une étiquette : « le capitalisme vous a baisé ».

Toutes les associations qui aident les pauvres et les laissés pour compte feraient bien de revendiquer l'abolition de la misère, plutôt que de l'accompagner Maintenir les pauvres dans leur sort par une charité institutionnalisée via le RSA, le RMI ou les diverses aides sociales, permet de passer sous silence les véritables flots d'argent que l'on distribue aux plus riches : le paquet fiscal ou les remboursements d'impôts n'en sont qu'une partie ! Et ce sont les contribuables qui payent l'addition !

La redistribution ne doit pas se faire sous forme de charité spectacle ou charité business, la redistribution doit se faire par un partage équitable des richesses. De l’argent il y en a, il y en a même beaucoup, et en allant le prendre là où il se trouve on pourra sans difficulté subvenir aux besoins de l’ensemble de la population. Ce n’est pas un choix économique, c’est seulement un choix politique !

Publié sur Conscience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 29 novembre 2011 12:48

    dixit le pdg des resto : ca ne peut avoir une fin


    • en ces temps...ou nous savons que sarko et merkell aidé par les 3 rigolos de bruxelles

       ashton...barroso et van rampuy. sont les serviteurs de DAVID ROCKFELLER

       LA CNAM NE DONNE PAS LE MEME DEFICIT QUE LES DEPITES POUR LA SECU

      BIEN SUR LA MAJORITE PRESIDENTIELLE OUBLIE LES 19 MILLIONS DE CHARGES

       PATRONALES ACCUMULEES ET DUES.

      LES PETITS RETRAITES PENDANT CE TEMPS LA...FONT LES FINS DE MARCHES OU VONT AUX RESTAUS DU COEUR ...MERCI A NOTRE POTE COLUCHE DE LES AVOIR MIS EN PLACE...

      CETTE GRAND BRINGUE DE LAGARDE QUI PORTE SUR ELLE 8000 EUROS DE FRINGUES DE LUXE.......DSK NE FAISAIT PAS L AFFAIRE OU ETAIT ENCORE PAS ASSEZ OU TROP.POURRI..elle fait l affaire comme agent double. usa/cee

      LE FMI FAIT LA TRANSMISSION DES ORDRES DE MR ROCkFELLER...CONSIGNES CLAIRES
      "IL FAUT MATER LES PEUPLES(dictature ou guerres...) IL ACCEPTERA AINSI TOUS LES
      LES EXIGENCES DE NOUVEL ORDRE MONDIAL :DU FRIC...°


    • Space Monkey Space Monkey 30 novembre 2011 14:58

      Salut à vous Robert Gil

      Je vous félicite pour la clarté de votre exposé, il a l’immense mérite de souligner que la pauvreté n’est pas une fatalité mais le résultat d’une organisation sociale. Et donc que nous ne devons pas nous contenter de pallier aux défauts criants du système mais bien le modifier en profondeur afin de supprimer les dit défauts.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès