Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les voyous anglais... en maternelle

Les voyous anglais... en maternelle

Un passage du Café Pédagogique d’hier a retenu mon attention : 

"En Angleterre, les exclusions d’enfants de moins de 6 ans ont augmenté de 6%. "Il y a un problème sérieux et grandissant avec le comportement des élèves les plus jeunes des écoles primaires et cela rend la vie impossible aux enseignants" clame dans la presse anglaise le responsable de l’éducation des conservateurs. En cause, des statistiques qui montrent 2 600 cas d’exclusion d’écoliers de 3 à 5 ans en Angleterre, en 2007-2008, soit 6% de plus que l’année précédente.

Que leur reproche-t-on ? Sur ce total on compte 30 voyous âgés de 3 ans, 830 malfaiteurs de 4 ans et 1 750 racailles de 5 ans. Ils sont exclus pour racisme, violence et même, pour 10 enfants de 4 ans et 20 de 5 ans, pour "inconduite sexuelle". La presse britannique prend ces choses au sérieux. Le ministre des écoles remarque de son côté que la très grande majorité des écoles n’exclut aucun écolier. C’est peut-être de ce côté là qu’il faut creuser"

Certes, cela se passe en Angleterre ; certes, le Café minore (c’est son fond de commerce) les dysfonctionnements au point d’accuser les établissements qui excluent d’excès ; comme d’habitude, Saint Meirieu est passé par là, mais nous savons tous que dès la petite enfance de petits anges sont capables de devenir des démons, nous en voyons dans les lieux publics, et les enseignants de maternelle peinent de plus en plus à gérer les petits "macs" qui débarquent, comme l’écrivait l’an dernier Brigitte Bré Bayle pour Riposte Laïque. 

Non, malgré l’ironie des adeptes du pédagogisme, des gosses de 3 à 5 ans violents et ingérables ce n’est pas une invention et on peut croire que l’Angleterre multiculturelle et qui favorise le communautarisme au point d’accepter des tribunaux musulmans jugeant en fonction de la charia n’a pas d’écoles rigoristes avec des pratiques d’avant-guerre !!!!

Non, ne mettons pas nos oeillères, nous sommes bien dans une crise de société, une crise de civilisation. Je ne chercherai pas ce qui dysfonctionne le plus, démission parentale, culte de l’enfant-roi, modèles télévisés, remplacement d’une tradition occidentale de douceur et de tolérance par des traditions importées de sociétés patriarcales violentes, consumérisme acharné ayant fait disparaître les vraies valeurs... J’en oublie sans doute mais il est indéniable que c’est inacceptable.

Et c’est d’autant plus inacceptable en 2010, quand, en principe, toute la population reçoit une éducation, une instruction censées brider les instincts primaires et violents de l’animal qui demeure en nous...

Les vrais problèmes que nous rencontrons nécessitent de vrais projets de société, mais, depuis 30 ans "on" nous assure que le bonheur est dans le monétarisme, dans l’économique... et "on" a même fait Maastricht et Lisbonne pour ça.

Bande de Jean-Foutre ! 
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.1/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • clostra 6 janvier 2010 11:42

    C’était un tout petit musée dans un petit village breton de la côte sud ou presque. Il y avait là toutes sortes d’objets ayant servi autrefois, il y a un siècle ou peut-être plus, à la vie dans ce village : bancs et pupitres, cahiers d’écolier, objets de la vie courante : assiettes, tasses...Mon attention se porta sur une coiffe de mariée : faite de voile et, ce qui éveilla ma curiosité, plusieurs petits miroirs placés ça et là dans ce froufrou neigeux. Il me fut expliqué que ces petits miroirs représentaient les enfants que le couple avait l’intention de mettre au monde et d’élever...Ceci m’a beaucoup fait réfléchir sur la véritable origine de ces petits génies que nous mettons au monde...


    • morice morice 6 janvier 2010 12:35

      Non, malgré l’ironie des adeptes du pédagogisme, des gosses de 3 à 5 ans violents et ingérables ce n’est pas une invention et on peut croire que l’Angleterre multiculturelle et qui favorise le communautarisme au point d’accepter des tribunaux musulmans jugeant en fonction de la charia n’a pas d’écoles rigoristes avec des pratiques d’avant-guerre !!!!


      Non mais là ça devient grave chez elle : à partir de n’importe quel sujet, notre sinistre enchapeautée va y aller de son couplet islamophobe : on a déjà eu un gus ici venu nous dire que les voitures du réveillon avaient toutes été incendiées par des musulmans, aujourd’hui c’est le couplet sur le communautarisme qui serait responsable des problèmes en crèche !!

      Demain, notre auteur va se découvrir un bouton sur le nez, et ça sera la faute à l’islam ! Pitoyable argumentaire, et racisme latent.

      • DrZizi DrZizi 6 janvier 2010 13:17

        Morice, si vous souhaitez découvrir notre glorieuse résistante enchapeautée sans chapeau, allez sur Youtube :

        From : christinetasin

        Le burkamatch à « C dans l’air » : Myard vainqueur contre Fourest, il lui donne une magistrale leçon républicaine et féministe.


      • french_car 6 janvier 2010 17:05

         Bah oui Morice y en a qui croient que les musulmans sacrifient une voiture chaque Nouvel An comme le mouton le jour de l’Aïd.


      • french_car 6 janvier 2010 17:28

        DrZizi, j’ai pas trouvé la vidéo de l’émission sur les Miss dont vous nous parlez.
        Ah bon ?
        C’est pas le chapeau de la Fontenay ? J’ai du confondre smiley


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 6 janvier 2010 12:47

        Alertez les bébés a trente trois ans...

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Alertez_les_b%C3%A9b%C3%A9s

        extrait de votre premier lien en rapport étroit avec un autre article du jour sur Agoravox :

        L’Etat « décomplexé » sur le web. Eléments importants du web pédagogique, les sites officiels connaissent une évolution parfois inquiétante. A coté de « phares » qui demeurent incontestables, on assiste à une reprise en main idéologique de certains sites. C’est le cas, par exemple, d’EduScol qui, petit à petit, est purgé de ses éléments hétérodoxes. Soumis aux pressions des conservateurs, il perd peu à peu sa dimension innovante sous prétexte de "liberté pédagogique". Le site s’effeuille, document après document, d’une précieuse littérature pédagogique qui, en bloc ou en morceaux, disparaît du serveur. Documents d’accompagnement du primaire avez-vous un jour existés ? Même le Guide républicain, pourtant propulsé par un ancien ministre encore aux affaires, vient d’être tronçonné … Le site ministériel lui-même n’a pas été épargné. X Darcos avait réduit au silence les pages de la Depp et de l’Inspection générale. On observe là un petit dégel. Bientôt le printemps ?

        Quand la désinformation nettoie le web et alimente le néga-sionisme....

        Pire encore, au moment où est publié ce Guide, on sait que l’Etat ne se contente plus de surveiller le web. Il vient d’attribuer 60 millions d’euros de subventions aux sites d’information qui lui sont proches. Le Monde nous dit que le partage s’est fait entre copains, au bénéfice de grands groupes qui vont pouvoir offrir des sites attirants comme un programme électoral et aussi bien référencés dans nos moteurs de recherche qu’un distributeur d’électroménager. 


        pauvres gosses condamnés à le rester toute leur vie entière...


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 6 janvier 2010 18:01

          Je vous ajoute ce com en rapport :

          Par docdory (xxx.xxx.xxx.41) 6 janvier 11:51


          Il est bon à ce sujet de rappeler la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 qui précise ce qu’est l’impôt :
          Article XIII : " Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable. Elle doit être également répartie entre tous les Citoyens, en raison de leurs facultés. "
          Un journal , fût-il internétique , n’est ni une dépense pour la force publique , ni une dépense d’administration.Le contribuable n’a donc pas à le subventionner. Le subventionner revient à imposer à chaque citoyen d’être un acheteur obligatoire de journaux avec l’opinion desquels il peut parfaitement être en désaccord. Ces subventions sont donc anticonstitutionnelles , car en désaccord total avec l’esprit de la déclaration des droits de l’homme.

        • Salsabil 6 janvier 2010 14:57

          Bonjour Madame,

          Hier encore, je pariais en mon for intérieur que nous devrions avoir, incessamment sous peu, un article de votre part !
          Je crois que je vais me faire voyante...à moins...heu...consultante ?

          Bref, voudriez-vous avoir l’obligeance d’argumenter l’extrait de phrase qui suit ?

          "...,remplacement d’une tradition occidentale de douceur et de tolérance par des traditions importées de sociétés patriarclales violentes,..."

          D’autre part, s’il n’est pas faux que certains enfants (même tout petits) ont des comportements pour le moins parfois surprenants, il me semble que ce n’est pas une majorité et que les équipes enseignantes font le nécessaire vis à vis de ces enfants et de leurs parents pour que des actes répréhensibles ne se produisent plus. La surveillance de ces enfants est accentuée, en accord ou pas avec leurs responsables légaux, et si nécessaire les services compétents sont informés.

          L’exclusion doit être envisagée, seulement, et seulement si, aucun autre moyen n’a pu être mis en oeuvre pour aider l’enfant à comprendre le mal-fondé de son acte et qu’il représente alors un risque répété envers les autres élèves.

          Je crois également que certains parents sont tout à fait défaillants, plutôt que leur tourner le dos, à nouveau une aide sous forme éducative (ou autre) me semble la solution la plus intelligente.

          Madame, contre les voyous il y a la Loi, que la Loi soit appliquée fermement et les problèmes se résorberont. Et s’il manque quelque chose à cette Loi, qu’on la complète de manière intelligente et sans oeillères.

          Oui, nous vivons une crise sociétale et civilisationelle mais très honnêtement je crois que vous faites erreur quant à la cible (unique et récurrente) que vous avez choisi. Il est des questions à régler urgemment, ne serait-ce que la notion de modèle, non ?


          • Christine Tasin Christine Tasin 6 janvier 2010 15:26

            J’ai bien précisé qu’il n’y avait pas qu’une seule raison aux dysfonctionnements. Quant à ma phrase, elle est simple : depuis l’invention de l’école, les enseignants ont eu à coeur de faire comprendre à leurs élèves qu’en classe comme dans la société ce n’est pas la loi du plus fort qui gagne, et les parents pendant très longtemps ont relayé cette façon de voir. Or, notre culture, qui tend à expliquer plutôt qu’à imposer par la force voit arriver une autre culture, patriarcale parce que les femmes n’y ont aucun droit, qui accepte et même revendique la violence, on la retrouve donc naturellement chez leurs enfants.
            Quant à la voyance... cela me fait bien rire, je ne poste aucun article sur Agoravox, ce sont les rédacteurs, qui, de temps en temps, choisissent un de mes articles de blog (je leur en ai donné l’autorisation) et le mettent en ligne. Je n’ai quant à moi pas le temps de m’occuper d’Agoravox, c’est pourquoi je viens très rarement répondre aux commentaires !


          • Salsabil 6 janvier 2010 15:27

            Je parlais, entre autres, du modèle déplorable qu’offrent nos responsables politiques, élus ou pas...

            Difficile d’aller prêcher la bonne parole quand on se comporte comme un malpropre !


          • Salsabil 6 janvier 2010 15:33

            Mon post ci-dessus était une réponse à M. Gelone.

            Madame,

            Les principes d’éducation en Europe, en France ou en Angleterre pour ne pas les citer, n’ont pas toujours été basés sur un système explicatif. Que faites-vous des coups de badine, du fameux martinet, des fessées déculottées, des règles en fer s’écrasant sur le bout de nos doigts, j’en passe et des ...pires ! Et il y a moins de 50 ans, alors la tradition [...] de douceur, excusez-moi mais là, j’ai un peu de mal quand même... smiley


          • zvalief 6 janvier 2010 16:20

            @ Christine,
            soit vous vivez dans le monde des bisounours, soit vous étiez dans un profond coma depuis votre naissance, ou bien est-ce de l’islamophobie non avouée, parce que oser dire « ...remplacement d’une tradition occidentale de douceur et de tolérance par des traditions importées de sociétés patriarclales violentes... »
            montre une grave méconnaissance de l’histoire et de l’évolution de notre société, car comme le dit Salsabil, notre modèle éducatif est loin d’avoir toujours été doux et explicatif, de même notre société a été pendant très longtemps (et l’est encore un peu) patriarcale.


          • morice morice 7 janvier 2010 09:06

            Je n’ai quant à moi pas le temps de m’occuper d’Agoravox, c’est pourquoi je viens très rarement répondre aux commentaires !


            vous craignez surtout être confrontée à ceux qui ont vu chez vous le même front de commerce que le FN... votre instabilité électorale vous oriente chaque jour davantage vers des thèses racistes que vous ne savez ni réfréner ni assumer. 

            Riposte laïque est devenue l’annexe de l’extrême droite, ici, Florentin Gastard l’a clairement démontré. Vous ne vous en rendez même pas compte, engluée dans un racisme latent qui vous ronge...



            Il n’est donc pas étonnant que les textes de Riposte Laïque se retrouvent régulièrement à la une de tout ce que la Toile compte de brûlot d’extrême droite, ni qu’elle soutienne le populiste hollandais Geert Wilders. Ce dernier s’est surtout fait connaître pour son film islamophobe Fitna, mais c’est aussi un ultra-libéral, admirateur de Margaret Tatcher, référence qui en dit long sur l’attachement de Riposte Laïque à ce qui devrait être la pierre de touche du progressisme : la question sociale.

            A cette pierre de touche s’en ajoute une autre : l’immigration. Riposte Laïque est en effet opposée à l’immigration avec des arguments qui rappellent non pas ceux du Front National, mais bien ceux des Identitaires. On peut, sans sortir du monde démocratique, être favorable à une gestion raisonnée des flux migratoires, mais lorsque l’on qualifie, comme Guylain Chevrier, les sans-papiers de « Cheval de Troie de la Mondialisation » avant d’ajouter (...) :

            C’est qu’on se situe fort loin du progressisme et que l’on navigue déjà dans les eaux troubles de l’extrême droite. Il suffit d’ailleurs pour cela de comparer deux textes, l’un de Riposte Laïque, l’autre de Jeune Bretagne, un groupuscule d’extrême droite lié aux Identitaires. Je laisse au lecteur le soin de déterminer qui est qui.

            La conclusion s’impose d’elle-même. Riposte Laïque écrit effectivement une nouvelle page dans l’histoire du mouvement laïc, mais ce n’est pas une page glorieuse. Elle ne parle pas de lutte pour la liberté, mais de réaction, d’intolérance et de repli identitaire. Il a déjà plus ou moins soutenu le très droitier Dupont-Aignan. Gageons qu’il ira un jours plus loins. Les dérives ne peuvent se terminer que de deux manières : sur les récifs ou dans la fange.

            VOUS BAIGNEZ DANS LA FANGE, Tasin.


          • french_car 6 janvier 2010 15:04

            On peut croire que l’Angleterre multiculturelle et qui favorise le communautarisme au point d’accepter des tribunaux musulmans jugeant en fonction de la charia n’a pas d’écoles rigoristes avec des pratiques d’avant-guerre 
             
            Cette phrase tombée d’on ne sait où suffit à discréditer l’ensemble de l’article. Il est vrai qu’il y est également fait allusion au sulfureux « Riposte Laïque ».

            L’Angleterre est un pays du tiers-monde, la paupérisation organisée par Thatcher et finalement assez peu combattue par Blair a détruit la culture du savoir vivre et de la courtoisie qui en faisaient autrefois l’apanage. Tels parents, tels enfants.

            Celà -dit quand on voit que des enfants de 4 ans sont exclus pour « inconduite sexuelle » on se demande ce que ces enseignants peuvent fixer comme limite à la normalité !


            • Christine Tasin Christine Tasin 6 janvier 2010 15:20

              Si être sulfureux c’est rappeler la réalité, à savoir que la charia existe... je suis ravie d’être sulfureuse ! 


            • french_car 6 janvier 2010 17:09

              Quel amalgame !

              On souligne la misère dans laquelle se trouve un pays qui fut un modèle pour l’Europe voire le Monde et l’on dévie vers la chariah.

              Et le record des grossesses adolescentes détenue par la Grande-Bretagne, c’est encore l’effet d’un communautarisme ? Allez Madame Tasin faites nous votre petite démonstration.


            • Christine Tasin Christine Tasin 6 janvier 2010 15:18

              Merci, Marc, mais je n’ai rien à voir avec l’illustration, qui a choisi de publier cet article de mon blog (avec mon accord) et a ajouté une illustration de son choix.


            • Christine Tasin Christine Tasin 6 janvier 2010 15:18

              Pardon, omission : « c’est Agoravox qui choisi l’illustration »


              • Annie 6 janvier 2010 16:59

                Il y a des articles devant lesquels on reste coi. Celui-ci en est un, mais je vais quand même essayer. La juxtaposition de mots dans un article comme racailles, voyoux, malfaiteurs, charia est à mon avis nauséabonde, et finalement l’objectif de l’article est assez transparent. 
                Je joins les chiffres du site Poverty UK qui surveille la pauvreté au RU montrant que les enfants les plus susceptibles d’être exclus de l’école sont d’origine caraïbenne, qui sont en majorité chrétiens tandis que les enfants indiens, pakistanais et bangalais (tiens, tiens, des musulmans) sont moins susceptibles d’être exclus que leurs homologues blancs et britanniques. Comme quoi cette supposée culture patriarcale semble avoir déteint sur les petits blondinets britanniques, mais les enfants d’origine musulmane semblent être immunisés. La photo a donc été plutôt bien choisie.
                http://www.poverty.org.uk/27/index.shtml
                Et comme quoi aussi les statistiques ethniques ont parfois du bon pour débusquer les rumeurs et les mythes les plus exécrables.

                Pour en finir avec la charia ou loi islamique, cette dernière est subordonnée à la loi britannique. Il s’agit donc de tribunaux de médiation qui arbitrent principalement des conflits familiaux, et qui n’ont pas de reconnaissance légale. Il en existe environ 10 en GB.


                • french_car 6 janvier 2010 17:14

                   Très juste Annie, les « ethnies » dont sont en majorité issus les musulmans anglais proviennent des anciennes Indes et leurs sociétés ne sont nullement patriarcales.
                   Sous couvert de dénoncer la misère éducative et sociale dans laquelle le thatchérisme a plongé la Grande Bretagne, dame Tasin nous assène un sacré paquet de contrevérités.
                   Elle a également oublié de nous expliquer pourquoi des adolescentes dont j’imagine qu’elle les croient envoilées et pures jusqu’au mariage détiennent le triste record des maternités précoces ...


                • Salsabil 6 janvier 2010 20:52

                  Annie,

                  C’est un peu ce que je dénonçais dans mes propos, sous couvert d’une approche humoristique...

                  Madame Tasin est une habituée des propos islamophobes pas forcément argumentés (loin de là !) et également de mes propos « réactionnaires » (ho !) à ses diatribes...

                  Mais ainsi que je le sous-entendais, elle rentre parfaitement, mais alors ! parfaitement !, dans le cadre de la politique éditoriale actuelle de notre site chéri..

                  En gros : Identité nationale : Où en sommes-nous ? smiley (mais je devrais rire jaune... smiley) )

                  Bonne soirée ! Que les gens encore touchés par un rai de lumière continuent de s’exprimer pour l’avenir de l’humanité (Si, si, Christine ! J’y tiens !!!...) smiley


                • Annie 6 janvier 2010 21:28

                  Bonjour Salsabil ou Gül, puisqu’on s’est déjà rencontré.
                  Le silence de l’auteure est éloquent. Les minorités ethniques en Angleterre hormis les minorités noires, obtiennent de meilleurs résultats scolaires que les Britanniques de souche, expression que j’utilise pour la première fois et qui finalement pour moi ne veut rien dire. Il y a des problèmes en GB, mais pas ceux évoqués par l’auteure.
                  Je dirai personnellement que le plus grand problème en GB est celui de la pauvreté qui ne touche pas exclusivement les minorités ethniques. J’ai trouvé que French Car avait tort de parler d’un pays du tiers monde, ce qui était peut-être vrai il y a 25 ans quand je suis venue habiter dans ce pays. Mais aujourd’hui la GB est un pays développé et sophistiqué où la richesse et le confort de la classe moyenne côtoie la plus abjecte pauvreté. Mais celle-ci, bien que minoritaire, est pratiquement invisible, cachée dans des banlieues désaffectée ou dans des villes du Nord,où les industries manufacturières ont fermé et qui touche principalement des britanniques, les exclus du système Thatcher qui ne s’en sont jamais remis. Les gouvernements travaillistes qui se sont succédés ne sont pas parvenus à s’attaquer à cette pauvreté, qui engendre la violence et l’aliénation. C’est là qu’il faut chercher les problèmes sociétaux.
                  Le côté multiculturel de la GB est ce qu’il y a de plus séduisant et la majorité des Britanniques en sont très fiers, à part bien sûr les adeptes du BNP.


                • french_car 6 janvier 2010 22:54

                  Annie je reviens de Londres, effectivement la ville est prospère, la pauvreté semble tenue au loin - cette fois je ne suis pas sorti du centre-ville et c’était à la fois les fêtes et les soldes.
                  Les prix sont abordables avec l’effondrement de la livre pour nous Français, mais qu’en est-il pour les classes dites moyennes si tant est qu’il en subsiste ?


                • Salsabil 6 janvier 2010 23:57

                  Annie, quelle perspicacité !!! smiley

                  Oui, je suis bien d’accord avec vous. Cela fait des années que je n’ai mis les pieds dans la perfide Albion, mais déjà à l’époque, le manque frustrant de toute culture a minima, de toute éducation a maxima, étaient source de violence, en tous cas, d’irrespect absolu !

                  Comment s’étonner, alors que ceci date..., que ce soit pire, aujourd’hui ?

                  D’ailleurs, Madame Tasin, connaissez-vous, par simple curiosité, la proportion d’élèves (enfants) blancs de souche dans la population incriminée ?


                • morice morice 7 janvier 2010 09:08

                  c’est bien Gül en effet...


                • Annie 7 janvier 2010 21:10

                  Ce que vous oubliez de mentionner, c’est que ces tribunaux ne se multiplient pas. Au contraire de la burqa qui cristallise les passions, l’existence, la relative indifférence et la tolérance des Anglais ont fait qu’ils ne sont pas devenus un point de contention dans la société anglaise. Ils ne sont pas approuvés par tous pour autant, et je ne suis pas moi-même une fanatique de ces tribunaux, mais comme avec la burqa, je pense que la meilleure façon de combattre ce phénomène est de l’ignorer.


                • Yena-Marre Yena-Marre 6 janvier 2010 17:09

                  Bonjour,
                  Ça ne risque pas de nous arriver en France, chez nous on les fiche les petites racailles, de plus si on laisse notre bien aime guide aller au bout de sa géniale politique qui nous réussit si bien dans tout les domaines, on pourra bientôt les foutre en tôle


                  • french_car 6 janvier 2010 17:15

                    Très juste Yena et puis on leur fera des tests ADN pour voir s’ils ne sont pas génétiquement pédophiles !


                  • Yena-Marre Yena-Marre 6 janvier 2010 17:53

                    Yes French ! Et en fonction du resultat, on les piquera à la naissance.


                  • Pyrathome pyralene 6 janvier 2010 17:20

                    Article avec des relents nauséabonds , islamophobie larvée patente.....


                    • Marc Viot Marc Viot 6 janvier 2010 19:04

                      Madame, les valeurs occidentales censées reposé selon vous sur un « message de douceur et de tolérance (*) » ont dérivé ces dernières décennies vers la valorisation du court terme.

                      Cette religion du court-terme est maintenant confronté à ses limites : la perte progressive de notre « supprématie ». C’est de la pure logique de civilisation.

                      A partir de là, vous pouvez croire que faire porter le chapeau de ce mal-être à des religions voisines et évidemment d’une certaines façons concurrentes résoudra ce problème de fond.

                      Quand à moi, je pense que faire porter à une religion « concurrente » le poids de nos erreurs nous empêche d’en assumer la responsabilité et de faire un vrai travail constructif ...


                      • Marc Viot Marc Viot 6 janvier 2010 19:09

                        (*) si le message chrétien est à la base un message de douceur et de tolérance. On peut relever que dans les faits il a surtout servi à « calmer » le peuple et à assoir la domination de puissant esclavagistes très chrétiens .

                        Exemple : la laïcité dont vous faites état, ne relève pas des valeurs occidentales, mais plutôt de la volonté d’un peuple de se libérer par lui-même.


                      • loco 6 janvier 2010 20:10

                         J’aime bien les articles généraux qui énoncent des jugements à partir de statistiques, car c’est l’occasion de mesurer à quel point le monde qu’ils observent n’est pas celui que nous vivons....
                        Société patriarcale : argument rigolo appliqué vis à vis de gosses des petites classes qui ne passeront dans des sociétés de ce type qu’à l’âge de 7 ans du monde des femmes au monde des hommes...
                        Douceur de notre type de société : ma famille usait pour mon éducation d’un épais bambou de plus d’un mètre dont la douceur m’a totalement échappé.
                        Petit diable (les enseignants les plus faibles accompagnent leur tutelle dans la course à la performance dès le plus jeune âge) : Martin (grande maternelle) passait des heures mis au couloir, et se tient bien maintenant qu’une autre maîtresse, une autre école l’ont accueilli...


                        • DIMEZELL 6 janvier 2010 21:42

                          Si certaines choses sont vraies, l’augmentation du nombre d’enfants perturbés et les conséquences que cela induit dans les classes, beaucoup de commentaires discréditent complètement l’article comme cela a été souligné. Les petits coups de patte au Café Pédagogique relativement à un prétendu fond de commerce, les âneries relatives à la pédagogie....Les racontars habituels d’un autre fond de commerce, celui du Café du même nom.


                          • DIMEZELL 6 janvier 2010 21:43

                            Je viens de découvrir la présentation de l’auteur et je comprends mieux.


                            • Lemaïsjekiff Nestor 6 janvier 2010 22:00

                              Bonsoir,

                              Bonsoir Christine,

                              A force de voir les responsables se conduire comme ils le font et d’infliger aux parents ce qu’il leur est infligé dans ce qu’est le systême actuel, les loups ne peuvent qu’élever de jeune loups !

                              Fait du bénéfice, licencie s’il le faut, met des gens dans les rues, il faut être plus fort que l’autre, il faut lui piquet le marcher, on s’en fout de son sort et du sort des ses ouvriers, c’est ça mon pote la loi du marcher, la loi de la concurrence.

                              Je ne vois pas de quoi vous vous plaignez Christine, ces enfants là son bien prés pour le monde qu’il leur a été créé et dans lequel nous vivons, sauf que malheureusement leurs premiers adversaires de ce monde sont devenus leur professeurs, mieux vaut commencer tôt que tard, plus le jeune loups sera fort et puissant, mieux il sera prêt à affronter les vieux loups qui l’attendent sans pitié dans ce monde sans pitié ! 

                              Ouvrez vos yeux, vous verrez que ce monde est ainsi fait !


                              • Raymond SAMUEL paconform 6 janvier 2010 22:04

                                Bonsoir,

                                Je suis heureux qu’on publie parfois un article qui traite des enfants en bas âge.
                                Même si c’est sans aucune aménité/humanité.
                                Voila qui me donne l’occasion de citer ma petite-fille qui est éducatrice de jeunes enfants (c’est le terme). Elle vient de quitter son poste dans une crèche parentale et travaille maintenant dans une crèche municipale. Elle dit simplement que les enfants sont traités « à la limite de la maltraitance ».
                                En réalité, étant donné notre culture, je peux dire, moi qui n’en suis pas (de cette culture), qu’il s’agit de maltraitance et pas du tout « en limite ».


                                • french_car 7 janvier 2010 10:17

                                  Paconform vous voulez dire que les crèches françaises fonctionnent « à l’Italienne » ?


                                • Groé Groé 6 janvier 2010 23:39

                                  Vos propos sentent la haine raciale à plein nez.
                                  Et la haine est un vecteur de la violence.
                                  Pourquoi votre émotion n’est elle soulevée que par la violence d’autrui ?
                                  Remettez vous en question un peu il n’est jamais trop tard...


                                  • roblin 7 janvier 2010 11:02

                                    Je vous conseille de consulter les travaux d’Alice Miller sur l’enfance :
                                    http://alice-miller.com/index_fr.php

                                    Et mon article sur ce sujet, avec des interview intéressantes sur l’enfance :
                                    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-maltraitances-des-enfants-67002

                                    Si l’on commençait par apprendre aux enseignants à respecter les enfants plutot que de contraindre les enfants à s’adapter à des règles absurdes qui les empêchent de s’exprimer et d’être eux mêmes !

                                    Les enfants par leur comportement inadapté veulent exprimer leurs souffrances, pourquoi ne pas commencer par les écouter plutot que de vouloir toujours et encore les punir au prétexte qu’ils souffrent et qu’ils ne sont pas adaptés ?

                                    C’est de la cruauté, on demande l’impossible aux enfants, et ensuite on se plaint qu’ils deviennent violents, mais la plupart des gens n’accepteraient pas 1/10 de ce qu’on fait subir aux enfants à l’école, ils appeleraient la police pour bien moins que ce qu’on fait subir sous le terme éducation aux enfants à l’école ou à la maison !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès