Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les vraies questions après l’affaire Dieudonné

Les vraies questions après l’affaire Dieudonné

La fin du feuilleton médiatique Dieudonnesque nous oblige à réfléchir.
Le problème n’est pas de savoir si Dieudonné est oui ou non un antijuif. Qui sonde les cœurs pour connaître cette intime vérité ?
Le problème n’est pas non plus de savoir si Dieudonné est ou non autorisé à se produire en spectacle.
L’antisémitisme n’est pas une opinion selon la Loi, mais un délit.
Les juges apprécieront si oui ou non, il a émis en public des opinions antisémites. Nous verrons qui gagnera cette bataille judiciaire, mais au final ça n’a aucune importance sur le fond.
Parallèlement à ses dérapages antijuifs toujours plus nombreux, son succès a été croissant depuis cinq ans. Cet engouement de jeunes pour beaucoup, qui ne sont majoritairement pas des antijuifs ni des nazis, nous oblige à réfléchir.
Pourquoi les discours de Dieudonné, dont le complotisme et l’antisémitisme sont la pierre angulaire, constituent-ils l’ultime révolte envers un système déconnecté des réalités.
Qu’il assagisse ses propos aujourd’hui et qu’il renonce aux provocations antijuives ne doit pas nous faire oublier que sa réussite s’est articulée sur un antisionisme acharné empruntant tous les préjugés de la dialectique antisémite du XIXème siècle.
Ceux qui comme moi se soucient de l’harmonie de la vie dans notre pays la France, et qui parallèlement sont attachés viscéralement à l’existence de l’Etat d’Israël doivent poser les vraies questions.

Le devoir de mémoire : La Shoah

Tout a été dit sur cet évènement unique dans l’Histoire de l’Humanité.
De nombreux éminents rabbins, comme le grand Rabbin Lubavitch, qui survécurent au massacre ont enseigné que personne ne pouvait apporter de réponses à la question : Pourquoi ? La réponse est le silence.
Dans le monde pas un jour ne se passe sans que la Shoah soit évoquée, pleurée, louée, niée, utilisée, monnayée, manipulée ou expliquée.
Le « devoir de mémoire » n’a pas la même signification pour quelqu’un qui a vécu cette période et pour un autre né quarante ou cinquante ans après la fin de la guerre. 
Le « devoir de mémoire » est souvent considéré comme un transfert.
Comme si les enfants et petits-enfants des victimes avaient hérité du statut de victime, et les enfants de ceux qui ne le furent pas (victimes) auraient hérité d’une part de responsabilité du drame.
Beaucoup de Juifs fils de victimes ou pas, utilisent la Shoah d’une manière éhontée, oubliant souvent que pendant les deux guerres mondiales beaucoup d’autres, nombreux ont souffert et sont morts. 
La répétition des commémorations ajoute au risque de banalisation.
L’utilisation de la sacralisation de la Shoah à d’autres fins qu’éducatives doit cesser, et les Juifs devraient être les premiers à dénoncer tous les excès, y compris parmi eux.

Le soutien inconditionnel à l’Etat d’Israël. 

Je me suis souvent élevé contre ce « soutien inconditionnel » pour plusieurs raisons.
A l’intérieur même du gouvernement israélien, la coalition n’est pas unanime.
Au parlement une opposition critique fermement la politique du gouvernement.
La presse israélienne est reconnue pour son indépendance et sa liberté de ton pour aborder tous les sujets, y compris ceux censurés en France.
Lorsque les institutions juives en Diaspora affichent ce sacro-saint soutien inconditionnel à l’Etat d’Israël, ils affichent un alignement sans préalable sur chaque décision prise ou à prendre par un gouvernement qui représente au plus 50% des votants israéliens.
Benjamin Netanyahou, quand il était dans l’opposition et depuis qu’il est au pouvoir, utilise et manipule le spectre de la disparition de l’Etat d’Israël pour fédérer son opinion publique.
De nombreux israéliens, éminents universitaires politiciens ou généraux, savent bien que les ennemis d’Israël ne représentent pas un danger existentiel.
Si l’existence de l’Etat d’Israël était menacée, chacun a conscience que presque tous les juifs, mais aussi de nombreux non juifs se lèveraient pour empêcher un nouveau génocide.
Dernier point et non des moindres, le sionisme fondé au XIXème siècle est l'idéologie qui avalise le droit des Juifs à avoir un Etat. Il n’a jamais été et ne pourra jamais être réduit à la politique d’un quelconque gouvernement israélien. L’unique moyen de l’expliquer est de ne plus être enfermé dans ce contre-productif « soutien inconditionnel ».
 
Le sionisme se nourrit d’antisémitisme et inversement

A la suite du climat qui remet l’antisémitisme à la mode en France, de nombreuses enquêtes démontrent qu’un nombre important de Français Juifs envisagent de quitter la France pour émigrer en Israël. Certains on expliqué que Dieudonné était le meilleur agent sioniste de l’Etat d’Israël.
Depuis la fin du XIXème siècle, les grandes vagues d’immigration juive en Israël avant et après la fondation de l’Etat ont toutes découlé de l’antisémitisme. 
Il est évident que le sionisme qui cherche à ce que tous les juifs du monde immigrent en Israël est satisfait quand l’antisémitisme se développe.
En France, le climat délétère qui gangrène l’état d’esprit des juifs de France est en partie dû au fait que les media juifs francophones sont quasiment tous dirigés et orchestrés d’Israël par des Juifs Français sionistes réalisés puisqu’ils ne vivent plus en France. La ligne éditoriale de ces media se situe à la droite du Likoud. Elle n’est pas pluraliste et ne représente ni les juifs de France, ni le pluralisme de la vie politique israélienne.
Les institutions communautaires qui s’adressent au même public que ces sites internet, leur emboitent le pas en pensant à tort écouter la voix des Juifs de France. Elles donnent ainsi l’image d’officines lobbyistes pures et dures. C’est inacceptable.

Ceux qui s’agitent en Israël pour faire peur aux juifs qui veulent rester en France ne servent ni Israël, ni le judaïsme.
Le judaïsme français doit retrouver son pluralisme sa vie intellectuelle et critique. Si le prix à payer pour ce faire est la création de nouvelles organisations pluralistes, disposées au débat, sans censure, il faut les créer d’urgence.

BDarmon


Moyenne des avis sur cet article :  3.42/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 22 janvier 2014 10:45

    Cette épopée Dieudonné se serait passée sous Sarkozy les socialistes auraient fait un bordel sans nom criant au retour de la dictature ....


      • Je Me Souviens Je Me Souviens 22 janvier 2014 13:59

        La position du Canada est claire,« critiquer Israël est antisémite »,dixit notre premier ministre.
        Comme quoi la France n’est pas seule à être tombée bien bas.


      • Je Me Souviens Je Me Souviens 22 janvier 2014 14:44

        C’est drôle,je viens d’allumer qu’en disant cela,Mr Harper traite Mandela d’antisémite,le même Mandela qu’il disait être « one of the world’s great moral leaders » il y a à peine 6 semaines.

        On marche sur la tête,tabarnak !


      • Xenozoid Xenozoid 22 janvier 2014 14:53

        tabarnak, c’est parceque il s’en fout.ostie consacré autel de la définition et de l’assujetissement du pouvoir,
        le psychopate est et restera un esprit, enfermé dans les murs de ses propres vérité,il ne ment pas...
        les autres qui le vois comme un « leader »sont les mêmes, plein d’illusions enfermet deriere les même murs,faut pas etre surpris quand le pouvoir ridiculise la réflexion,le pouvoir s’en fout de la réflextion,il a besoin de clown pour ne pas s’ennuyer


      • Croa Croa 22 janvier 2014 15:08

        à Aroga : 

        Excellente vidéo ! Je la recommande également !

        à Je me souviens :

        Bienvenu au club ! à chacun son Valls en effet, on se sent moins seuls !

        Ces gens sont sionistes et comme tous vrais sionistes ils croient que celui-ci est dans la nature juive et donc que critiquer Israël ou tout icône sioniste est de nature antisémite. C’est même là un acte de foi et non pas de raison.

        Par ailleurs ces gens sont paranoïaques. Je ne sais pas si cela vient de la culture victimaire du sionisme mais tout de même ce n’est pas Israël qui est menacé... Ce n’est pas celui qui étend ses territoires qui est menacé !


      • Xenozoid Xenozoid 22 janvier 2014 15:27

        croa, c’est que le pouvoir est toujours paranoiac,sionistes ou pas


      • BDarmon 22 janvier 2014 21:37

        @Aroga

        Plus de clichés débiles c’est difficile.
        Le virus a frappé ce brave homme.
        Si ce type a lu une seule page de Talmud je mange des quenelles pendant un mois.


      • Aroga 23 janvier 2014 05:02

        @ BDarmon

        Qu’est-ce que vous en savez (si ce Monsieur a lu ou pas le Talmud) ? A moins que vous me disiez que vous avez mangé des quenelles ensemble...

        Au fait, c’est encore permis d’écrire « quenelle » sans ce faire embraquer dans ce pays ?

        Manu et François avec la complicité du CE ont effacé (d’une circulaire et d’un arrêt) des avancées considérables en matière des droits de l’homme et de libertés que beaucoup de pays rêveraient d’avoir. L’Histoire retiendra les liberticides !


      • sleeping-zombie 22 janvier 2014 11:40

        Hello,

        Il est évident que le sionisme qui cherche à ce que tous les juifs du monde immigrent en Israël est satisfait quand l’antisémitisme se développe.
        En France, le climat délétère qui gangrène l’état d’esprit des juifs de France est en partie dû au fait que les media juifs francophones sont quasiment tous dirigés et orchestrés d’Israël par des Juifs Français sionistes réalisés puisqu’ils ne vivent plus en France. La ligne éditoriale de ces media se situe à la droite du Likoud. Elle n’est pas pluraliste et ne représente ni les juifs de France, ni le pluralisme de la vie politique israélienne.

        Ce n’est pas spécifique à Israël, l’extrême droite aime bien ranger les gens dans des cases bien verrouillées : les français en france, les bronzés de l’autre coté de la méditerranée, les noirs le plus loin possible et les juifs en israel. C’est d’ailleurs pourquoi les extrêmes droites de différents pays se serrent les coudes, bien que la xénophobie fasse partie de leur code génétique : ils partagent la même vision du monde.


        • BDarmon 22 janvier 2014 15:49

          @sleeping-zombie

          c’est vrai, l’extrême droite est ainsi. Mais le processus est parfois exacerbé côté israélien à cause d’un passé, et d’une paranoïa justifiée ou non.

        • Martha 22 janvier 2014 12:33

          Disparition bizarre sur Agovox :

           Ce matin l’article « Les méchants du système remercient de tout coeur les idiots »de la dissidence" à subitement disparu.
           Evaporé !
           C’est facile d’aller à la pêche pour le retrouver, il suffit d’écrire son libellé sur google.

           Censure ? ou bien : qui est vraiment Agoravox ?
           Ce n’est pas la première fois... Y a-t-il des commentaires qui dérangent ?


            • devoir2quenelle 22 janvier 2014 12:45

              pour soutenir dieudo en garde a vue

              qui a dénoncé le réseau de l’horreur

              http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/soutien-citoyen-massif-a-l-artiste-dieudonne


              • Croa Croa 22 janvier 2014 15:35

                Une garde à vue n’est pas une inculpation. Attendons avant de protester !


              • philouie 22 janvier 2014 13:05

                Ce qui n’est ^pas dit dans cette affaire, c’est que Isarel, l’existance d’Israel, sa guerre de survie, pourri les relations entre français selon qu’ils sont de souche ou d’origine arabo-musulmane.
                Il y a de nombreux exemple, ici sur agoravox, avec des personnages comme Jonas ou Massada, mais aussi dans les grands journaux français, comme libé ou le monde, qui cultivent le racisme à la petite semaine. Le bon racisme. celui qui permet d’accuser d’antisémitisme. légal, propre. mais infâme.

                et personne s’insurge.
                c’est normal.
                casser du bougnoul, c’est bien. (n’est-ce pas monsieur Bedos ?).
                mais les juifs, faut pas toucher.
                Alors oui, il y a un public qui se retrouve derrière Dieudo. Un public qui a le sentiment d’une profonde injustice. et il applaudit et il rigole.

                mais qui souffre du racisme en france ? les juifs ? où ça ?

                l’antisémitisme, spécificité chrétienne, n’a pas disparu. il a seulement changé de cible. et ce ne sont plus les juifs qui en sont victimes, ce sont les arabo-musulmans.

                et le plus dégueulasse dans ce nouvel antisémitisme, c’est qu’il en vient a utiliser la mémoire de la shoa pour accuser les victimes des crimes commis par les ancêtres de ces vrai antisémites.

                Quenelle épaulée à tous ceux qui font perdurer cette abjection.


                • BDarmon 22 janvier 2014 16:11

                  @philouie

                  Je ne suis pas certain qu’il soit judicieux de poser la question « est-ce qu’il y a plus d’anti-arabes ou d’anti-juifs ». Pour moi l’immonde n’a pas à être classé. Il me semble que vous faites fausse route. Je suis convaincu que Bedos n’est pas anti-arabe.
                  Il me semble également que l’extrême droite est toujours atteinte d’un antisémitisme chronique et exacerbé. L’utilisation et la manipulation par certains comme Soral ou Dieudonné de la diatribe antijuive telle que développée au XIXème en est la preuve.
                  Soral et Dieudonné conduisent simplement la voiture balai du Front National.
                  Les manipulés qui pensent autrement se trompent.
                  Ce qu’il manque, c’est de l’intelligence et de la nuance du côté des juifs comme du côté des musulmans.

                   


                • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 22 janvier 2014 13:16

                  Bravo, vous mettez les pieds dans le plat. Oui, c’est bien la question à 1000.000 d’euros : peut-on parler comme le fait Soral de « communauté organisée » ou de « réseau pro-israélien » comme le fait Blanc-Rue ?

                  Pourquoi parlez-vous d’« image d’officines lobbyistes » ?
                  N’y aurait-il que l’apparence selon vous et pas de réalité sous-jacente ? L’unanimité des hordes politico-médiatiques contre Dieudonné ne vous semble-t-elle pas suffisamment suspecte ?


                  • BDarmon 22 janvier 2014 16:27

                    @Luc-Laurent Salvador

                    Soral et les autres utilisent le concept de communauté organisée pour ne pas tomber sous le coup de la Loi. Ce n’est pas nouveau. Ils ont tous leurs bons youpins, leurs bons bicots, leurs bons pédés, leurs bon nègres,etc.
                    Sur le lobbying qui pour moi n’est pas une injure, je pense qu’il est naturel.
                    Dans tout groupe ou société, des gens défendent leurs opinions et/ou leurs intérêts.
                    Faudrait-il que devant des campagnes BDS ceux qui soutiennent Israël se taisent ?
                    Par ailleurs, je n’ai jamais entendu dans le discours « pro-israélien » de messages prônant la destruction d’un état arabe quel-qu’il soit. J’ai souvent entendu des anti-sionistes convaincus refusant aux juifs le droit d’avoir un état, catalysant ainsi une paranoïa juive liée à son histoire.
                    Je suis contre la censure malgré tout.
                    Mais quand un Patrick Cohen dit qu’il ne veut pas inviter Soral ou Dieudonné, est-ce son droit ? Je pense que oui. Dés-lors, faut-il regretter que les chambres à gaz ne soient plus en service ?
                    Si c’est ce que vous appelez L’unanimité des hordes politico-médiatiques contre Dieudonné
                    Je ne suis pas d’accord avec vous. Dieudonné cherche exactement à provoquer la censure. C’est banalement son fond de commerce. Il dit lui même qu’il est un combattant du Hamas et du Hezbollah. 
                    Que diriez-vous d’un « humoriste » qui fait des sketchs racistes, mais dont vous apprenez qu’il est un membre imminent du Ku Klux Klan ? 

                  • Castel Castel 22 janvier 2014 17:57

                    « C’est banalement son fond de commerce. Il dit lui même qu’il est un combattant du Hamas et du Hezbollah.  »

                    C’est une forme de lutte des classes pour lui.


                  • Agor&Acri Agor&Acri 22 janvier 2014 18:11

                    @ l’auteur,

                    quel dommage !
                    je ne retrouve pas, dans vos réactions aux commentaires, la même démarche d’objectivité (dépassement des élans communautaristes qui imposent une pensée unique) que celle qui m’a fait plusser votre article.

                    Argumenter en s’appuyant sur des amalgames
                    produit rarement des démonstrations probantes :

                    " Que diriez-vous d’un « humoriste » qui fait des sketchs racistes, mais dont vous apprenez qu’il est un membre imminent du Ku Klux Klan ? "

                    Vous osez une comparaison entre Dieudonné
                    et un humoriste blanc fictif, qui serait un membre imminent d’une milice notoirement violente, ayant des morts sur la conscience et méprisant les noirs sans autres distinctions que celle de leur couleur de peau ? smiley

                    Où peut-on trouver le moindre rapport avec la situation de Dieudonné ?

                    Dois-je vous rappeler qu’il évoluait comme un poisson dans l’eau dans un des milieux professionnels les plus fortement investis par des juifs  ?
                    Et qu’il formait un duo qui fonctionnait à merveille avec son ami juif Elie Semoun ?
                    Et que...passons sur quelques péripéties... il s’est retrouvé du jour au lendemain interdit d’antenne et interdit de salles de spectacles.
                    A cause de quoi ?
                    Suite à une fatwa (émanant de qui ?) déclenchée par un sketch (de qualité médiocre, de mon point de vue) qui mettait en scène un colon intégriste israélien. !!! smiley

                    Juste un « personnage » représentant un colon intégriste israélien en tenue militaire.

                    Pas un juif, pas un Israélien (pas un simple noir donc, pour faire référence à votre amalgame) mais une caricature, grimée, déguisée, destinée à symboliser une forme d’extrémisme qui existe bel et bien, tout comme existent une infinité d’autres catégories de personnes dont il est permis de se moquer : des concierges portugaises, des stewarts homosexuels ou des ministres des finances fraudeurs du fisc.

                    Votre amalgame est donc très décevant.
                    Trouvez-moi un parallèle avec ce qu’a subi Dieudonné !
                    Est-ce que votre membre imminent du Ku Klux Klan se serait retrouvé interdit d’exercer son métier dans son pays, suite à un mot d’ordre lancé par les esclaves d’un champ de coton ?

                    Ne vous égarez pas.
                    Restez sur la ligne du combat contre la pensée unique et pour le « vivre ensemble ».


                  • BDarmon 22 janvier 2014 21:06

                    @Agor&Acri 

                    Je pense que vous ne m’avez pas compris ou que je me suis mal exprimé.
                    Je suis d’accord avec vous. Dieudonné, il y a quelques années, a bel et bien été victime de censeurs liés à des gens qui se présentent comme représentant les juifs. Ces gens ne représentent qu’eux-mêmes et les juifs sont à l’image de notre société de gauche, de droite, pauvres ou riches, débiles ou pas.
                    Les journalistes des grands média qui pensent stupidement qu’il y aurait une « opinion juive » sont en partie responsables de la surmédiatisation de ces gens que je considèrent comme nocifs.
                    Je suis contre toute censure y compris maintenant.
                    Néanmoins, et même si ceux qui ont censuré Dieudonné ont eu tort au moment de ce fameux sketch, il n’empêche que le bonhomme n’est pour moi plus l’humoriste de cette époque.
                    Il se revendique lui-même un combattant du Hezbollah ou du Hamas. Organisations qui veulent rien de moins que détruire un état souverain membre de l’ONU.
                    Dans ces conditions, comment pourrait-on prendre « son humour » au second degré ?
                    Je persiste donc à dire : c’est comme si vous découvriez qu’« humoriste brillant » qui fait des sketchs racistes, que vous ne pouvez plus prendre au second degré puisque vous apprenez qu’il est un membre imminent du Ku Klux Klan ? 


                  • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 23 janvier 2014 05:54

                    « Mais quand un Patrick Cohen dit qu’il ne veut pas inviter Soral ou Dieudonné, est-ce son droit ? »


                    S’il s’agissait de l’inviter chez lui, ce serait son droit... mais il ne s’agit pas de ça, n’est-ce pas ? Où refuse-t-il sa présence ? 

                  • Phil 23 janvier 2014 08:33

                    Merci, quelqu’un enfin pose les bonnes questions.....


                  • Thorgal 22 janvier 2014 13:17

                    Personnellement, je vois tout ceci de loin (Scandinavie). Ce bordel médiatico-politique me paraît être pas mal réussi. A mon avis, Dieudonné a des objectifs assez simples à comprendre :

                    - faire sortir de leur tanière ceux qui manoeuvrent dans l’ombre (qu’ils soient sionistes ou martiens, peu importe) pour que le gros de la population voit bien qui manipule, qui se sert des institutions à des fins plus ou moins avouées, etc

                    - faire ressortir nos politiciens comme complètement vendus, vassalisés, oeuvrant contre l’intérêt général, etc
                     
                    - semer les graines d’une révolution sociétale « par le bas » (le nombre fait la force)

                    Ce dernier point est essentiel à mon avis. Ceci-dit, il reste très dangereux (dérapage vers des conflits de type communitariste, etc) mais je pense que Dieudonné doit se dire que de toute facon, on n’a plus rien à perdre, tout vaut mieux que le status-quo politique.

                    Ca va être très intéressant à suivre ...


                    • izarn 22 janvier 2014 13:27

                      Dieudo n’est dangereux que pour les imbéciles. Surtout ceux qui sont élus...


                    • Thorgal 22 janvier 2014 13:52

                      Salut,

                      Je n’ai pas dit que Dieudo était dangereux, le « il » se réfère au « dernier point » : les mouvements dynamiques ne sont pas toujours compris dans leur contexte lorsqu’ils se déroulent. Selon la compréhension de chacun de la narrative de Dieudo et Cie, les réactions peuvent être diverses et pouvant ici et là déraper vers des conflits bien inutiles en raison d’amalgames faciles, etc.


                    • Agor&Acri Agor&Acri 22 janvier 2014 14:17

                      @ Thorgal,

                      votre analyse me paraît très juste,
                      tant sur les objectifs de Dieudonné
                      que sur les risques inhérents à sa stratégie (diverges subjectivités qui risquent de mal se comprendre et de s’entrechoquer alors que leur intérêt commun serait de s’engager ensemble dans la dynamique anti-communautariste)

                      @l’auteur,
                      merci pour votre billet.
                      Bien d’accord avec vous lorsque vous dites :
                      "Le judaïsme français doit retrouver son pluralisme sa vie intellectuelle et critique. Si le prix à payer pour ce faire est la création de nouvelles organisations pluralistes, disposées au débat, sans censure, il faut les créer d’urgence."


                    • Croa Croa 22 janvier 2014 15:44

                      Dieudo n’est dangereux que pour les pouvoirs. En ce qui concerne les communautés il les rassemble au contraire et sa quenelle est une impertinence, tout le contraire d’un salut donc !

                      Finalement c’est peut-être bien un « salut nazi inversé » smiley et c’est tout le problème !


                    • Thorgal 22 janvier 2014 16:17

                      Quand j’étais gamin, il m’est arrivé de faire ce geste, sauf que c’était pas une quenelle mais une carotte.

                      Aujourd’hui, quand je vois ce geste de la quenelle, cela me fait vaguement penser au type qui a pour job d’ensemencer les vaches en glissant le bras dans l’intimité bovine ... ;)


                    • BDarmon 22 janvier 2014 16:32

                      @Thorgal 

                      C’est encore plus simple que vous ne le pensez : Soral et Dieudonné conduisent la voiture balai du Front National.
                       Depuis une trentaine d’année, des technocrates brillamment diplômés ont créé un « Golem » qu’ils ne maitrisent plus. Le monstre s’alimente de règles, règlements, décrets et lois sans justice, mais aussi de monnaies d’échanges qui n’ont d’autres valeurs que celles virtuelles que le Golem décrète.
                      Des milliards sont échangés en une nanoseconde avec une monnaie toute virtuelle.
                      Nul besoin d’avoir fait de hautes études d’économie pour comprendre que ce système fuyant en avant qui met à genoux des peuples endettés va exploser.
                      Les maîtres de cet esclavage moderne ne sont plus des personnes.
                      Ceux là mêmes qui pensent détenir du « pouvoir » n’en ont plus. 



                    • Thorgal 22 janvier 2014 16:44

                      @BDarmon
                      Je ne pense pas que cela dure encore très longtemps non plus ...
                      Je me rappelle le film « In the Mouth of Madness » : à la fin, le héros se réfugie dans une salle de cinoche et se marre de se voir sur l´écran ... ;)


                    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 23 janvier 2014 06:37

                      « C’est encore plus simple que vous ne le pensez : Soral et Dieudonné conduisent la voiture balai du Front National. »


                      Cette thèse est débile, c’est un fantasme d’antifa. Ni l’un ni l’autre ne sont profitables au FN. 

                    • tf1Groupie 22 janvier 2014 13:20

                      Comme le dit l’auteur l’antisemitisme Français, réel ou fantasmé, sert les intérêts d’Israel qui est en train de préparer le « rapatriement » massif de juifs français en Israel.

                      Ben oui : l’immigration de juifs en Israel est en train de se tarir, ce qui n’arrange pas Israel qui a besoin de booster le développement de sa population. Massada en sait quelque chose.

                      Donc médiatiser le soi-disant antisémitisme français est une stratégie délibérée des autorités Israeliennes. La grande classe.


                      • izarn 22 janvier 2014 13:30

                        Rapatriement massif des juifs en Israel....Bof. En plus vous prenez les juifs français pour des cons ? Vous croyez que Patrick Cohen va partir pour Israel ?
                        Sans blagues ?
                        Tiens, ca ferait un sujet pour Dieudo...


                        • tf1Groupie 22 janvier 2014 13:40

                          Un cohen tout seul n’est pas massif en soi ...

                          "Environ 150.000 français vivent en Israël. L’Etat Juif compte attirer 10% de la population juive de France (soit 40.000 personnes) d’ici 2017."

                          Idéalement Israel aimerait bien récupérer des gens formés (par la France), c’est pour cela qu’ils vont organiser l’équivalence des diplômes, tel celui de médecine.

                          Il n’est pas question ici d’intelligence, mais de PEUR. C’est pour cela que 60% des juifs français envisagent l’alyah.


                        • caramico 22 janvier 2014 20:58

                          Comment puis-je faire, si je n’aime pas les juifs, pour les faire partir en Israel :

                          Comment puis-je reconnaître un juif ?
                          Mon voisin de palier l’est peut-être, mais je n’en sais rien. Je ne sais rien des origines ethniques, des croyances religieuses des personnes que je côtoie.

                          tout ça pour dire que les juifs de France n’ont rien à craindre s’ils se comportent comme tout un chacun, sans mettre en avant leurs supposées différences.

                        • Massada Massada 22 janvier 2014 21:03

                          En effet ! et nous comptons sur vous pour les encourager à nous rejoindre 

                          Vous êtes notre meilleurs publicité .....

                        • Castel Castel 22 janvier 2014 15:10

                          « Tout a été dit dans cet événement unique dans l’histoire de l’humanité »
                          Les génocides ont été nombreux dans l’histoire de l’humanité et le resteront tant qu’il y aura du racisme et des dictateurs mégalomanes.
                          Le génocide de Léopold 2 notamment, ou celui des indiens d’Amérique ont été plus important, cependant, ce n’est pas une bataille de chiffres.

                          « le devoir de mémoire » pour certains, ça serait plutôt un devoir d’oubli. Il n’y a pas à revivre mémoriellement la déshumanisation qu’ils ont vécu.


                          • Croa Croa 22 janvier 2014 15:59

                            Tout est dans la manière : Oublier ? Non bien sûr, mais monter ça en icônes, en faire un tabou, est aussi mauvais (toute récupération peut justifier d’autres crimes) et c’est bien ainsi qu’est traité l’Holocauste ! Par ailleurs il convient de traiter tous les crimes de la même manière et de ne pas faire d’amalgames entre les idées (tout peut être dit ) et les crimes ( qu’ils faut punir lorsqu’on n’a pas pu les éviter.) 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

BDarmon


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès