Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Létal âge social

Létal âge social

C’est l’ère de rien diront ceux possédant encore un minimum de discernement mental. C’est l’air de tout répondront les autres, les de plus en plus nombreux, la grande majorité « reptilienne » où la voracité s’affute dans un processus inexorable de personnalisation de l’individu.

A entendre les grands débats du moment on se rend vite compte que les questions impersonnelles ne suscitent notre intérêt que lorsque nous les envisageons – à tort – sous un angle personnalisé. Le narcissisme à tous les étages d’une société jouant à grands bruit son « coming out » psychologisé à l’artillerie de campagne où chaque individu tient à se distinguer, contradictoirement, dans ce qui le rassemble avec l’autre…

C’est en posant la question à un petit jeune lors d’une journée d’orientation dans un lycée où je fus amené, bénévolement, à parler de mon métier et de l’initiatique y permettant l’accès que je reçu ce constat effarant en pleine poire !

- Tu voudrais faire quoi plus tard ?

- Je voudrai être connu !

- Oui mais connu en faisant quoi ?

- Je ne sais pas, qu’importe du moment que je sois connu… !

 

En voilà un penchant exhibitionniste que je ne pourrai qualifier de passion collective dont le déclin ouvre la manne grande au triomphe de l’individualisme !

J’avoue sans honte ma décontenance momentanée par l’assurance du préposé au pinacle de la gloire…oui mais quelle gloire ? Suite à quel acte…même pas héroïque, je ne serais pas exigeant, je dirais juste « utile » ?

Je le regardai un moment perplexe puis lui répondit avec tout autant d’assurance…

- Tu sais, Nabila est très connue…elle est en prison …

 

Je ne pris même pas la peine d’ajouter « pour acte héroïque manqué…ou réussi, c’est selon l’angle de vision… »…il n’aurait pas compris de toute façon…

Je préférai entamer une grande diatribe sur les règles de l’initiatique dans l’acquisition du savoir qui me fit passer pour une créature étrange débarquée de je ne sais quelle planète.

J’ai toujours cru que Narcisse était un mythe. L’étalage de la sphère privée sans parcimonie aucune sur les réseaux sociaux et les téléréalités et là, son expression dans la réalité même, me démontrait que non. Narcisse est bien vivant et il a fait beaucoup d’enfants….


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Claus D. Claus D. 6 décembre 2014 12:21

    Beau témoignage de prise de conscience. Je dirais : mieux vaut tard que jamais : le processus de narcisisation du monde ne date pas d’hier. Je vous conseille un livre : La culture du narcissisme, de Christopher Lasch. Je crois savoir que sur le sujet on n’a pas fait mieux (analyse historique, psychanalytique, économique de l’avènement de Narcisse). Les nouvelles technologies viennent donc tout naturellement se greffer à cela, elles l’amplifient assurément, mais elles n’en sont pas responsables. L’analyse de la fusion libéral-libertaire, que l’un des plus fameux disciples de Lasch continue aujourd’hui (Jean-Claude Michéa), est tout-à-fait vertigineuse, puisqu’elle nous conduit à une société cauchemardesque dans la droite ligne de ce qu’avait imaginé le marquis de Sade, où chacun est en droit de jouir de chacun, réduit non-même plus au système nerveux tel que décrit par Laborit, mais plus réducteur encore, à son appareil sexuel. Le dérèglement des équilibres endocriniens (cf. institut Gautier –du Chazaud par exemple) participe pleinement et accélère ce mouvement de déshumanisation et de zombification, bloomification (situationnistes), qui nous conduit et nous maintient dans l’abîme, avant une probable auto-destruction désormais (puisque la démesure est partout, des pauvres étudiants lobotomisés dont vous parlez jusqu’ à nos dirigeants politiques les plus hauts et passant par tout le système financier dont l’unique objectif est de continuer à s’accroître en dépit de l’assurance d’un crash imminent).

    Merci donc pour votre témoignage d’artisan et bonne continuation.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès