Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Lettre Ouverte à la CEDH

Lettre Ouverte à la CEDH

Bonjour à tous,

Vous trouverez ci-dessous la retranscritption d'une lettre envoyé à la CEDH suite aux manifestation populaire de Rennes.

La lettre a été envoyé le 17 Mai 2016 avec accusé de réception.

PS : les liens et la mise en forme ont été rajouté, vous pouvez retrouver un lien vers un scan de la lettre en bas d'article

PS2 : pour ceux qui y sont, écoutez Radio Croco (la radio qui a les crocs et qui s'en sert) afin de rester au courant de ce qui ce passe ici

À l'attention de Monsieur le Greffe de la Cour Européenne des Droits de l'Homme

Le 16/05/2016
à Rennes
France

Je me nomme KLOSKOWSKA Camille née le 01/04/1992 à Montreuil-sur-Seine (93).
Mon numéro de carte nationale d'identité est le : NNNNNNNNNNNN.
J'habite au : NN rue du Général Leclerc, 35NNN XXXXXXX France.
Mon Téléphone est le 06-NN-NN-NN-NN

Monsieur, je me permet de vous adresser cette requête car depuis quelques temps je vois le peuple de France essayer d'exprimer son mécontentement concernant la totalité de l'organisation de notre Vième République.
En effet depuis plus de 3 semaines, les corps de métiers suivant ont appelé à la grève :

  • Grève des routiers (lien, lien)
  • Grève des marins (lien, lien)
  • Grève des raffineries (lien, lien)
  • Grève des étudiants ; lycéens (lien, lien)
  • Grève de tout les salariés du secteur privé et du secteur public (lien, lien)
  • Grève de Pôle emploi (lien, lien)
  • Grève de la police nationale (lien, lien)

Je vais essayer de relater les faits de manière simple en m'appuyant sur ce dont j'ai été témoin.

La France est en crise (comme de nombreux autres pays), les licenciements, mesures d'austérités, délocalisation des entreprises au profit de l'argent chômage ont pesé bien lourd sur les épaules des citoyens ces dernières années.
Nous réalisons que même en travaillant dans de mauvaises conditions nous ne sommes pas à l'abri de finir sans logement ou encore incapables d'honorer nos factures. La colère monte.
Comment réagir lorsque l'on voit nos dirigeants de l'état dépenser l'argent public pour des raisons illégitimes ? Un ras-le-bol se lève.
De nombreux habitants, dans différentes villes, ont mis en place des assemblées générales populaires où chaque citoyen peut débattre.
À Rennes ces assemblées se réunissaient à la Maison du Peuple.

Malheureusement, Monsieur le Préfet et Madame le Maire nous ont fait déloger le vendredi 13 Mai à 6H du matin en envoyant le RAID [...] (lien).
Les occupants dont je faisais partie furent très choqués de voir un tel dispositif :
Voir le RAID arriver en grue de chantier et nous viser avec leurs armes est tétanisant.

Nous sommes resté d'un pacifisme exemplaire, des chants et des blagues nous servaient de contestation.
Une fois regroupé dans la rue, nous attendions un camarade quelque peu malmené, nous avons reçu une bombe lacrymogène qui nous a étourdi quelques minutes.
Or depuis le projet de la Loi Travail nous avons pris l'habitude des gazs lacrymogène.
En effet cette loi est refusé par la grande majorité des Français (70% Minimum) (lien). Cela à donc déclenché une forte mobilisation dans les rues.
Le souci actuel est que nos chefs d'état, particulièrement Monsieur Valls, Monsieur Cazeuneuve et Monsieur François Hollande ont réussi à instaurer un état policier dont le peuple a peur.
J'entend par là que des manifestations au départ pacifistes dégénèrent à cause des hordes de CRS, Policiers et Gendarmes déployés pour faire taire les gens.
Cela se traduit par des coups (matraques, bâtons télescopiques) et des tirs (flashball, grenade aveuglante LBD (lien) et aussi bombes lacrymogènes) dans des rues sans issue.
Je me permet de rappeler l'article V de la constitution des droits de l'homme (lien) :

"La loi n'a le droit de défendre que les actions nuisible à la société. Tout ce qui n'est pas défendu par la loi ne peut être empêché [...]"

Comment expliquer alors ce qui se passe en France ?
Le samedi 14 Mars 2016 une manifestation contre les violences policières c'est vu être interdite la veille dénonçant des "casseurs" à maîtriser.
Or je vous prierais de réfléchir et de vérifier, mais les casses dirigées vers les banques et multinationales, justifiant l'interdiction, n'ont eu lieu que plus tard dans la soirée.
Pour cette journée du 14 Mai j'accuse les forces de l'ordre d'incitation à la haine et trouble de l'ordre public alors que l'ambiance générale était festive.

Nous dénonçons également une corruption des médias nationaux, locaux qui passent en boucle des mises en scènes mensongères ou alors ne révèlent que certains moments en transformant le contexte de la situation.
Pour exemple le 15/05/2016 BFM TV diffuse l'évacuation de la Maison du Peuple en présence de la croix rouge (lien). Pourtant dans la nacelle se trouvait les forces de l'ordre nous ciblant avec leurs armes et non des secours.
J'ai du mal à rester concise, je m'en excuse mais c'est une chose de savoir pour la manipulation médiatique. S'en est une autre de la vivre au quotidien dans le but d'être discréditée.
Nous déplorons déjà plusieurs blessés parmi les manifestants. Dernièrement c'est un enfant de 17ans qui a perdu son oeil.

L'état Français se sert encore de l'article 49-3 (lien) afin de faire passer des lois liberticides sans se soucier du désaccord des Français.
L'article 49-3 étant déjà en lui même un déni de la démocratie. La colère monte !
Beaucoup d'entre nous savent la démocratie de cette Vième république terminée.

Nous dénonçons un gouvernement totalement corrompu qui a recours à des moyens colossaux, coûteux et immoraux dans le but de faire taire une colère citoyenne pourtant légitime.

Précarité, mauvaise utilisation de l'argent public ; des retraités dans la misère obligés d'endetter leur enfant ; des patrons ne pouvant plus employer à causes de charges grotesques ; les institutions d'aide à l'emploi qui placent les gens dans des carcans refusant souvent de présenter leur candidature à certains postes.
Une privatisation, peu à peu, de tout les services public, une justice arbitraire qui n'a plus les moyens d'imprimer les jugements ;
Des hôpitaux en manque cruel de moyens avec des heures d'attente pour un lit ; la vente par les mairies des parkings hospitaliers au profit de VINCI (lien, lien) qui pratique des prix trop élevés.

Pour conclure, l'état nous opprime en toute impunité se servant de l'état d'urgence pour justifier des actes répréhensibles et défavorable au maintien de la paix sociale.
Nos politiques actuels sont dépendant et esclaves des banques et entreprises multinationales.
Nous citoyens craignons beaucoup les présents débordements des forces de l'ordre car si certains ont baissé leurs armes pour nous rejoindre nombreux sont ceux qui continue à nous blesser.

La police a pour vocation de protéger les personnes ainsi que les biens d'intérêts nationaux.
Elle ne devrait pas être aux services des institutions qui ne sont qu'une partie de la population.

Beaucoup d'entre nous se masquent de peur d'arrestation abusives, c'est mon cas et c'est aussi le cas pour les nuits debout à Paris expulsées de force. L'état ferme également les moyens de transport publiques lors des manifestations, nous ne pouvons parfois plus rentrer chez nous.
La France est en pleine révolte mais très bien étouffé par les médias (Sud de la France particulièrement désinformé).
L'état assigne des personnes à résidence, des journalistes et distribue des interdictions d'accès au centre des villes.

J'en appel à l'être humain qui me lit, nous avons parfois peur de ne pas survivre à cette violence d'état mais également peur d'être arrêté de façon arbitraire sans plus de procès.
Je saisi la cour aujourd'hui en demandant expressément une enquête sur les faits décris ci-dessous.
J'appelle également à une aide humanitaire pour nous protéger des forces de l'ordre. Aidez-nous de quelques manière que ce soit.
Pour la fin de la Vieme république corrompue et une restauration rapide de la démocratie.

Fait ce jour à XXXXXXX pour faire valoir ce que de droit.

Camille

 

PDF - 4.8 Mo
Lettre Ouverte CEDH 16 Mai 2016
Lettre envoyé à la CEDH suite aux manifestation populaire de Rennes.
La lettre a été envoyé le 17 Mai 2016 avec accusé de réception.

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • HELIOS HELIOS 19 mai 20:29

    ... interressant, comment demander que la France soit souveraine - c’est a dire indépendante de l’Europe - et lorsque cela ne va pas, demander a cette même Europe, qu’elle se mèle de ce qui se passe chez nous, passant de fait par dessus notre souveraineté.


    mme l’auteur (si vous n’avez pas de faute de genre dans votre texte), vous désirez que le gouvernement soit respectueux des citoyens, que la police, les media et tous les autres soient respectueux de nos institutions... alors, il ne faut pas renvoyer au pouvoir ceux qui y sont actuellement.

    La prochaine fois, et avec les 40 ans d’experiences que vous avez, vous ne pouvez pas voter pour un PS, LR et autres affidés qui se partagent le pouvoir depuis tant de temps.

    Je ne vous dirais pas pour qui voter, si vous me lisez, vous connaissez mon tropisme, mais je vous en prie, vous avez le choix, de Melanchon a Le Pen en passant par tous les autres petits partis, y compris l’UPR, ...... VOTEZ pour l’un d’entre eux, ce sera beaucoup plus efficace qu’un courrier a ceux qui ont aidé notre pays a se mettre dans l’etat dans lequel il est.

    • Clofab Clofab 19 mai 21:01

      Tout à fait d’accord avec vos écrits. Soyez patients jusqu’à mai 2017. J’espère que vous aurez l’honnêteté de plus voter pour les imposteurs UMPS qui ont mis notre pays dans cet état.


      • Le Sudiste Le Sudiste 19 mai 23:25

        Bonjour Camille
        Le Sud de la France est particulièrement désinformé ! Non, c’est le pastis et le soleil, ça rend dingue ; le cerveau entre en ébullition.
        Dans le Sud, c’est les anciens parisiens qui font la grève...
        Vous avez bien fait de mettre des X sur l’endroit d’où est signé votre lettre.
        C’est plus Menton, Trans-en-Provence ?
        Remettez les pieds sur Terre, vous allez finir par avoir des emmerdes.


        • Le Sudiste Le Sudiste 19 mai 23:31

          @Le Sudiste
          ah non ! maintenant 35 ! connais pas. Il pleut là bas non ?


        • Montdragon Montdragon 20 mai 00:21

          Cher Père Noël, comme j’ai été sage et que j’ai bien voté je voudrais la démocratie dans mon pays.
          Déjà il y a quatre ans j’ai bien écouté la dame à la télévision alors pour l’an prochain s’il te plait cher Papa Noël pense à moi et apporte-moi le libertarisme dans la prospérité.
          Alleluyah Inch Allah No Future.


          • Jelena 20 mai 09:11

            En 1940-45, les flics traquaient les résistants pour le compte de Berlin, aujourd’hui les flics traquent les résistants pour le compte de Bruxelles.
             
            Un flic n’a pas pour mission de protéger les citoyens, mais ses mai-maitres.


            • Le Sudiste Le Sudiste 21 mai 00:03

              @Jelena

              Les généralités ça va peut-être pour beaucoup mais pas pour tous. Il ne faut peut-être pas l’oublier. Et il suffit d’un mec pour foutre en l’air une théorie.
              Alors regardez bien les images de la vidéo et relisez bien ce que vous dites.


            • pauline.marceaupal1988 (---.---.80.205) 30 juin 10:45

              J’adore le style de rédaction employé dans la lettre, passe voir mon blog et dis moi ce que tu pense du mien http://www.tinkuy.fr/membres/magnoliaa

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Klums


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès