• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Lettre ouverte à la Fédération Nationale de la Libre Pensée

Lettre ouverte à la Fédération Nationale de la Libre Pensée

JPEG Le CREAL est une association départementale laïque qui intervient en Seine Maritime.

C'est une association active, unitaire et connue.

Voici la lettre ouverte qu'elle vient d'adresser à la Libre Pensée.

Je suis en accord avec la forme et le contenu de cette lettre.

La Fédération Nationale de la Libre Pensée, implantée dans la quasi totalité des départements est une association qui prend de nombreuses initiatives courageuses sur le terrain du combat laïque.

Effectivement comme le demande le CREAL, il est nécessaire et même indispensable que les laïques ; ceux qui rejettent le communautarisme et la xénophobie qui constituent des poisons anti-républicains mortels, agissent de concert :

« Lettre ouverte à Jean-Sébastien Pierre, président de la FNLP

au sujet de la commémoration du 110 ème anniversaire de la loi de la loi de

Séparation des églises et de l’État du 9 décembre 1905

Rouen, le 3 août 2015

Cher ami,

Le 30 mai dernier, une réunion publique coorganisée par la Fédération (76) de la Libre Pensée et le CRÉAL-76 s’est tenue à Rouen. Cette réunion avait pour objet de réaffirmer la nécessité portée par nos deuxassociations de militer pour l’abrogation de la loi Debré de 1959.

Christian Eyschen, vice-président de la FNLP, a fait part de l’initiative de la Fédération nationale de la Libre Pensée d’organiser le 5 décembre prochain une manifestation nationale sur ce mot d’ordre pour marquer le 110ème anniversaire de la loi de Séparation de 1905. Manifestation ouverte à toutes les associations laïques dans leurs diversités… nous a-t-il assuré.

L’absence voulue et assumée d’un appel unitaire soumis à la discussion d’un maximum d’organisations et associations concernées par le thème central de la mobilisation, à savoir l’abrogation de la loi Debré, n’a pas manqué, dès la conférence de ce 30 mai, de susciter des remarques quelque peu inquiètes. Il est vrai, et cela a été également évoqué, qu’une démarche "unitaire" conduit souvent à des polémiques, chipotages et, pourquoine pas le dire, marchandages divers et laborieux. Mais n’est-ce pas le prix à payer pour construire une mobilisation la plus large et massive possible ? D’autant que nous en avons le temps.

Cette initiative unilatérale de la FNLP n’a pas manqué de susciter un débat lors de notre Conseil

d’administration du 24 juin. Il est toujours désagréable de se trouver devant le fait accompli. Il ne resterait plus en ce cas que deux attitudes possibles à tenir : ne pas participer et être désigné comme traitre au Serment de Vincennes ou participer en tant que supplétifs ralliés à des mots d’ordre élaborés de l’extérieur. Ce n’est pas très engageant !

Que la FNLP acte la nécessité de marquer par une manifestation nationale l’anniversaire de la loi de 1905 ne peut que recueillir notre approbation. À partir de là, et de notre point de vue, il convient d’entreprendre, sans préalable mais en recherchant le consensus, le long et nécessaire travail de rassemblement pour convenir d’une date, élaborer un appel unitaire et construire une mobilisation populaire ; et là il semble que nous ne soyons plus sur la même longueur d’onde.

Après être restée longtemps dans un oubli qui nous inquiétait, la laïcité est revenue au devant de la scène, pour de bonnes raisons parfois, pour de mauvaises plus souvent, ce qui n’apaise pas notre inquiétude. Elle fait l’objet, trop souvent, de récupérations voire de falsifications que les laïques ont bien du mal à juguler faute de disposer d’un moyen d’expression collectif. C’est la raison principale pour laquelle la réalisation d’une grande démonstration laïque est à l’ordre du jour. Mais encore faut-il veiller à éviter la dispersion voire la division et pour cela ne rien négliger dans la recherche de propositions convergentes.

Nous pouvons nous retrouver sur la nécessité d’une expression publique et massive des laïques dont on sait la diversité des sensibilités et des champs d’intervention. L’anniversaire de la loi de Séparation en est une bonne occasion. Nous pouvons nous retrouver sur l’axe central de cette mobilisation : l’abrogation de la loi Debré de 1959. Pour autant, il nous semble nécessaire d’en reconsidérer les modalités d’organisation qui doivent passer par la recherche de la plus large unité des organisations et des associations de défense et de promotion de la laïcité, unité qui se concrétiserait par un texte d’appel commun et une prise en charge commune de la mobilisation.

Est-il concevable que de grandes organisations laïques ne soient pas sollicitées (par exemple les organisations syndicales de l’Éducation nationale dont certaines ont pris des résolutions de congrès allant dans le sens de l’abrogation de la loi Debré) ? Mais aussi que d’autres plus modestes ou locales comme le CRÉAL-76 * ne puissent pas apporter un concours actif et militant à la réalisation d’une manifestation nationale ? La fonction d’une telle manifestation est plus de montrer la vitalité (y compris dans sa diversité !) de l’attachement au principe de laïcité que de rechercher un quelconque et illusoire leadership !

Il n’est pas encore trop tard pour entreprendre les démarches unitaires qui nous semblent nécessaires. La façon dont la laïcité est aujourd’hui accommodée à toutes les sauces appelle à une réaction salutaire. La FNLP a toute légitimité pour y oeuvrer mais elle ne peut pas le faire en préemptant cette indispensable manifestation, laissant entendre être seule porteuse de cette légitimité.

Menons le débat dans l’unité et dans le seul intérêt de la laïcité et ouvrons par une manifestation nationale en décembre 2015 la voie vers la création d’un front uni pour la défense et la promotion de la laïcité.

Bien cordialement à toi,

Jean-Michel Sahut »

D'autres associations attendent, elles aussi que la Libre Pensée soient à l'initiative de la constitution de ce front unique laïque à l'occasion de l'organisation de cette manifestation..

 

Jean-François Chalot

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.52/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • hunter hunter 8 août 2015 16:17

    Vous détestez les religions, et pourtant vous êtes un fanatique de la nouvelle, la laïcité, avec son cortège de valeurs : républicanisme, vivre-ensemble, démocratie, « je suis Charlie », tutti quanti et mon cul sur la commode !

    Bref, votre attitude à venir sans cesse déverser ici votre propagande maçonnique (qui a mis aussi en place le beau système inégalitaire que vous défendez en fin de compte), révèle une certaine perturbation dans vos esprits, à vous les militants, actifs, laïques, et bla bla bla..... vous vous comportez comme de vrais fanatiques religieux, vous utilisez les méthodes de vos ennemis et pourtant vous haïssez les religions.....

    Vous avez chassé un Dieu pour adorer des idoles en fait, donc contrairement à ce dont vous êtes persuadés, vous n’êtes pas libres : vous êtes toujours dans la servitude d’un culte !

    Vous vous foutez de la gueule de ceux qui croient (qui ont une foi), et vous faites étale de votre adoration pour les idoles de vos maîtres......vous êtes pathétiques, mais visiblement pas à une contradiction près !

     « tous ensemble, tous ensemble, ouais ! ouais ! »
    Adishatz

    H /


    • Xenozoid Xenozoid 8 août 2015 17:08

      @hunter

      bref ,votre attitude

      le mot « bref »détruit ton commentaire hunter, quand au valeurs dont tu parles , c’est quoi ?
      ]
      a+


    • hunter hunter 8 août 2015 17:57

      @Xenozoid

      Salut

      les valeurs, j’en ai énoncé 3-4 : je résume, car tu peux broder des pages sur chaque. Attention ce ne sont pas les miennes, mais celles du système dans lequel je suis obligé de graviter ; je ne fais qu’observer.

      Républicanisme : Dévotion au système actuel dévoyé de la république ; s’associe à la « démocratie » (guillemets, car je parle de celle qu’on voit en application, à savoir voter pour les politicards, qui feront tout ce qu’on ne voulait pas qu’ils fissent) ; démocratie d’opinion et de marché en fait : peuple=cons-somateurs, politicards="élites" corrompues par la sphère économique ! politicards au service des puissants, aux détriments du populo ! en résumé « fais-nous confiance », vote et derme ta gueule !

      Culte tellement profond qu’on en vient à entendre « la France est une république » !
      Oui, maintenant, à l’instant T..mais pas seulement... la France est un territoire géographique d’abord !il y a d’autres paramètres de définition (présence de fleuves, montagnes, climat de tel type, population de tel type, faune, flore, etc, etc.....)
      La république n’est qu’un état passager de l’histoire et rien n’est figé ! Avant d’être une république, c’était une monarchie, et demain ça sera quoi....who knows ?

      « vivre-ensemble » : c’est tellement con que les bras m’en tombent !
      Tant que tu n’es pas en HP ou isolé en tôle, il y a des gens autour de toi c’est logique, vu qu’il y a de plus en plus de population humaine sur cette planète, forcément tu vis à côté de semblables, donc « vivre ensemble »= rhétorique bas de gamme pour gauchos décérébrés !

      « je suis Charlie » : ensemble des gauchos décérébrés que le pouvoir dirige à sa guise.

      Laïcité enfin : nouvelle religion où les adeptes rendent le culte en disant « je hais toutes les religions », mais en utilisant les méthodes des intégristes et des sectes :stigmatisation des non-laïcs, admonestations, invectives, reduction ad-hitlerum, etc, etc.....

      S’il existait une procédure de bûcher laïc pour les « ennemis de la laïcité », ça serait la Saint Jean tous les jours, pour Chalot et ses militants....(ils en rêvent, mais ne l’avoueront pas.....)

       smiley

      En conclusion, valeurs artificielles, gamelles pour médias et journaleux incultes, galimatias de mots et de concepts pauvres destinés à une population volontairement maintenue en misère intellectuelle et culturelle, donc en fin de compte, « bullshit » !

      Adishatz

      H/


    • Xenozoid Xenozoid 8 août 2015 18:35

      @hunter

      En conclusion, valeurs artificielles, gamelles pour médias et journaleux incultes, galimatias de mots et de concepts pauvres destinés à une population volontairement maintenue en misère intellectuelle et culturelle, donc en fin de compte, « bullshit » !

      rien de nouveau


    • Xenozoid Xenozoid 8 août 2015 18:39

      @Xenozoid

      et si le valeurs artificielles était celle qu’on lui donne ?


    • Xenozoid Xenozoid 8 août 2015 18:46

      @Xenozoid

      car tu as surement des valeurs naturelles ?non ?


    • Samson Samson 8 août 2015 18:53

      @hunter
      « Avant d’être une république, c’était une monarchie, et demain ça sera quoi....who knows ? »
      A se référer au sort enviable réservé à la « vox populi » dans la gestion de la crise de la dette grecque, la singularité républicaine se résume déjà à l’administration d’un simple « Gau » du IVème R€ich financier.
      Dans la perspective des accords TAFTA, un dominion de l’Empire, définitivement asservi aux intérêts des multinationales qui dictent leur politique à Washington, Bruxelles et Francfort : une vulgaire colonie, à l’instar du reste de l’€urope.

      Mais était-ce vraiment une question ? smiley


    • hunter hunter 8 août 2015 19:15

      @Samson

      Je crois que vous avez fort bien cerné le problème !

      Merci de votre commentaire.

      Adishatz

      H/


    • hunter hunter 8 août 2015 19:26

      @Xenozoid

      Yes I do !

      Mais on va vite retomber sur un débat du genre "nature=bien vs civilisation=corruption !

      Ça serait trop long et ça a déjà été fait !

      Adishatz

      H/


    • hunter hunter 8 août 2015 19:28

      @Xenozoid

       « rien de nouveau » oui, pour nous.......mais pas pour la majorité !
      Unfortunatelly !

      Be seeing u

      H/


    • Cadoudal Cadoudal 8 août 2015 22:28

      @hunter
      « en travaillant illégalement en france dans une entreprise tenue par des émigrés légaux je gagne 1600€, mon patron ne paye pas toutes les charges donc il est gagnant, je me loge avec des compatriotes (ma part est de 170€), j’achète les courses dans un magasin pas cher qui s’appelle lidl (60€/mois), pour le téléphone (forfait free 2€ plus ma part pour la freebox de 5€), pour ma part des charges, du chauffage et de l’électricité c’est 40€. je me garde une part pour moi (sorties, vêtements,...) et pour aider, puis j’envoie 850€ par mois au pays. en france je suis considéré comme ayant un petit salaire car je ne cotise pas à l’assurance maladie, ni pour la retraite et n’ai las d’allocations logement ou autre. mais le problème c’est que jamais au sénégal je ne pourrai donner 850€ par mois pour mes proches même avec mes diplômes le sénégal doit évoluer là-dessus.

      contrairement à l’italie en france le problème n’est pas le racisme de la population mais les contrôles (contrôles d’identité, contrôles urssaf, contrôles de l’inspection du travail). il est beaucoup plus difficile de travailler illégalement en france qu’en italie mais comme il y a beaucoup plus de noirs et de métis qu’en italie il est par contre plus facile de fondre dans la masse.

      et puis quand je vois les émigrés légaux, les binationaux ou autres français d’origine sénégalaise, ils ont plus de revenus mais comme ils vivent et consomment à la française je pense que je parviens à envoyer plus qu’eux. »



    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 8 août 2015 22:50

      @hunter
      Alors là, pour se fourrer le doigt dans l’oeil et marcher à côté de la plaque, on ne peut pas faire mieux.Je suis une laïque, attachée à la séparation des religions et de l’Etat votée en 1905, mais depuis cette époque et notamment depuis la loi Debré de 1959, les dirigeants français ne cessent pas de la contourner quand ils ne s’assoient pas dessus carrément. Le projet actuel de ces asservis à l’UE, c’est de détruire notre laïcité constitutionnelle pour pouvoir l’intégrer dans les habitudes communautaristes qui sévissent dans la plupart des pays de l’UE. Vous connaissez certainement le drapeau de l’UE avec ses étoiles sur fond bleu virginal et son hymne qui chante « Gloire à Dieu ». C’est pourquoi les laïques sont opposés à cette UE actuelle, tout comme vous. Oui, nous sommes attachés à la démocratie, à la souveraineté du peuple, mais nous ne voulons pas de cette Europe ultra-libérale où les citoyens ne deviendront que des exploités en tant que travailleurs-consommateurs. Souvenez-vous de la place prise par le Vatican, en particulier Jean-Paul II, dans la construction de l’Europe, mais à l’époque le commun des mortels ne savait pas ce qu’elle devait devenir grâce aux mensonges, aux entourloupes des Merckel, Hollande et autres valets de la Finance internationale.

      Vous avez parfaitement le droit d’être croyante et de pratiquer votre culte : c’est d’ailleurs l’objet de l’article 1 de la loi de 1905. Personne n’a à vous en faire le reproche. Par contre, comme nous vous respectons, vous devez aussi respectez ceux qui n’ont pas la foi. Je précise que beaucoup de croyants sont attachés à la laïcité. La loi ne fait qu’organiser le vivre-ensemble pour qu’il soit le plus harmonieux possible.

      La République ne vous plaît pas ? Que voulez-vous d’autres ? Il ne reste que la monarchie, la dictature, le despotisme, la féodalisation avec quel suzerain (?) et toujours source de conflits et de guerres. Il peut peut-être exister l’anarchie, mais je doute qu’elle puisse se maintenir plus de quelques jours. Je défends la démocratie et la République, non comme elles sont devenues difformes maintenant, mais comme nos aïeux ont réussi à les construire.
      Cordialement.


    • Amiral terrestre 9 août 2015 10:30

      @hunter
      Excellent commentaire. Pas mieux.


    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 8 août 2015 17:46

      Il est certain que ce genre d’article ne concerne pas les esprits bornés qui voient dans tous les laïques des incarnations du diable et qui ne veulent absolument pas comprendre ce qu’est réellement la laïcité. Il ne servirait à rien de vouloir le leur expliquer ici.

      Cela dit, il est vrai que la substrat politique de la FDLP en a fait depuis quelques lustres
      une organisation sectaire qui a du mal à se fédérer avec d’autres organisations qui poursuivent pourtant des buts similaires...

      Il est vrai aussi qu’il sera bien difficile de faire machine arrière en matière institutionnelle : les lois scolaires anti-laïques arrangent trop de clients de l’école qui ne se satisfont pas de ce qu’est devenue l’école publique aujourd’hui. Quant aux régimes spéciaux d’Alsace-Moselle (et de quelques territoires exotiques) ils sont majoritairement considérés là-bas comme des acquis auxquels il ne faut pas toucher. Il suffit des frondes agricoles ou antifiscales ; le gouvernement n’a pas envie d’en susciter d’autres !


      • hunter hunter 8 août 2015 18:26

        @Jean J. MOUROT

        Monsieur,

        Vous pratiquez un raisonnement très contemporain, à savoir la réduction au binarisme : on peut très bien trouver la laïcité fanatique des médais mainstream, des élites républicaines et du camarade Chalot ici présent, totalement ridicule, sans pour ça croire en aucune religion !

        Ce qui est mon cas...et je ne pense pas être le seul !

        Donc ne vous en déplaise Monsieur, je ne classe pas le camarade Chalot et ses amis militants laïques, dans un quelconque traité de démonologie !

        Ce ne sont en rien des démons, juste des gens incohérents et ridicules, car par leur attitude de prosélytisme permanent envers la laïcité, j’ai l’impression d’entendre un témoin de Jehovah qui vient me vendre sa « tour de garde » !

        Je n’aime pas les religions, je ne suis pas croyant, mais je laisse croire ceux qui le veulent, du moment qu’ils ne viennent pas essayer de me convertir !

        Et je n’aime pas non plus la république, ni la « démocratie », ni l’état (pas de majuscules, c’est voulu), seulement les gens qui essaient de me convertir à ces valeurs qui ne sont pas les miennes, sont beaucoup plus nombreux et actifs, que les témoins de Jehovah !

        J’ai encore le droit de le dire et de l’écrire, j’ai encore le droit de le penser ! Ça ne durera sans doute pas très longtemps, alors permettez que j’en profite un peu.

        En fait, si je devais faire une comparaison, les prosélytes de la laïcité/démocratie/république/vivre ensemble, sont comme ces insupportables mouches qui parfois volettent autour de moi...........ils/elles m’emmerdent au plus haut point !

        Ils m’emmerdent parce qu’on ne voit qu’eux, on entend qu’eux, à répéter toujours la même chose !

        Alors si vous voulez provoquer des réactions de rejet face à votre secte, continuez comme ça, et vous comprendrez d’ici peu !

        Pour conclure : un énorme « merde » à l’état, à la république, à la démocrassie (la mauvaise orthographe est volontaire, en référence au mot « crasse »), à la laïcité, aux politicards, aux enculés du CAC40 !
        Que crève ce système d’esclavagisme généralisé !
        Que cesse ce culte de la marchandise !

        Des communes partout, je conchie ces fausses valeurs, je ne suis pas Charlie et ne le serai jamais, dussiez-vous pointer un 45 sur ma tempe, vous devrez appuyer sur la détente, je ne me renierai jamais !

        Adishatz

        H/


      • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 8 août 2015 22:55

        @hunter
        On sait ce que vous ne voulez pas, mais on ne sait pas ce que vous voulez. Seriez-vous purement négative ?


      • Samson Samson 8 août 2015 18:03

        « ... l’abrogation de la loi Debré de 1959 »
        Désolé de ne pas suivre : quelqu’un pourrait-il éclairer ma lanterne ?
        En quoi consiste la loi Debré de 1959 et pourquoi contrevient-elle aux principes défendus par la loi de 1905 ?
        Merci ! smiley


        • sarcastelle 8 août 2015 18:41

          Fuyez l’école laïque ! Voyez les ânes qu’elle forme ! 

          Elle forme des laïcs, qui se prenant probablement pour des femmes, disent être des laïques. 
          Elle forme des laïcs qui refusent la qualité de laïcs à ceux qui militent pour l’école confessionnelle, alors qu’ils sont bel et bien des laïcs dès lors qu’ils ne sont pas des clercs. 
          Et puis je retire jusqu’à la qualité d’ânes aux anciens de l’école laïque. Notre Seigneur est entré dans Jérusalem monté sur un âne, qu’on ne peut donc plus se permettre d’offenser par des comparaisons déplacées.




          • Samson Samson 8 août 2015 19:10

            @sarcastelle
            Quoique grand amateur des fables de La Fontaine, je m’abstiens autant que possible d’utiliser la métaphore animale (hors peut-être le vautour, très injustement d’ailleurs !) pour qualifier les errements de mes contemporains.
            Et j’éprouve depuis ma plus tendre enfance et mon doudou une immense tendresse pour les ânes !
            Eu égard au débat, je m’en voudrais néanmoins de ne pas partager le lien vers ce texte qui a illuminé mon apprentissage de la lecture. smiley


          • Samson Samson 8 août 2015 19:45

            @sarcastelle
            PS : c’était en Belgique, mais mon ex-épouse est passée par l’école laïque et moi par le réseau confessionnel. Je peux bien vous assurer que son niveau de compétence n’avait à la sortie rien à envier au mien, il était même socialement supérieur du fait de la mixité qui n’est apparue que longtemps après dans l’enseignement catholique : pourvu qu’on lui donne et qu’elle y mette les moyens, l’école publique produit des gens tout aussi doués et compétents que l’enseignement confessionnel.


          • Samson Samson 8 août 2015 20:02

            @hunter
            Merci pour le lien !
            Le blason de la ville de Bertrix (be) étant « D’argent à trois fers d’âne mal ordonnés de sable, cloutés d’or, posés en barre », ma grand-mêre était très fière d’être une authentique « baudette » et s’avérait de fait au moins aussi « tiestue ».
            Elle a vécu un temps dans le Gers, près de Tarbes.
            Salutations ! smiley


          • sarcastelle 8 août 2015 21:52

            @Samson
             Je ne suis allée qu’à l’école laïque... et j’y ai appris l’orthographe... tandis que les futurs militants de toute sorte devaient se borner sans doute à lire leurs classiques idéologiques...


          • Samson Samson 8 août 2015 22:48

            @sarcastelle
            J’ai plus appris de l’expérience et de mes lectures que de l’école, et je n’en garde pas un bon souvenir !
            Mais j’y ai au moins appris l’alphabet, et je lui en reste reconnaissant ! smiley


          • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 8 août 2015 23:22

            @sarcastelle
            Sarcastelle, vous ne dites que des bêtises. « Laïc » désigne celui qui n’est pas un clerc, c’est-à-dire qu’il n’appartient pas au clergé. Le mot était sûrement plus usité lorsque le clergé avait envahi presque tous les domaines de la vie : justice, morale, écoles, sciences en générale, culture...Le mot « Laïque » signifie « qui est partisan de la laïcité ». Il ne change pas au féminin puisqu’il se termine par un « e ».


          • sarcastelle 9 août 2015 01:41

            @Danièle Dugelay


            Vous dites la même chose que moi !!

          • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 9 août 2015 09:26

            @sarcastelle
            « Elle forme des laïcs, qui se prenant probablement pour des femmes, disent être des laïques. »
            La plupart des journalistes, comme vous-mêmes ignorez certaines subtilités de la langue française. Les « laïcs » s’opposent aux « clercs ». Ce sont ceux qui ne sont pas clercs. Les plus calotins des cléricaux sont des laïcs quand ils ne sont pas prêtres (ou moines). Les « laïques » (masculin et féminin) sont les partisans de la laïcité. Il y a des prêtres « laïques » (l’évêque Gaillot, par exemple).


          • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 9 août 2015 09:33

            @sarcastelle

            « Elle forme des laïcs, qui se prenant probablement pour des femmes, disent être des laïques. »

            Comme beaucoup de journalistes, vous ne saisissez pas toutes les subtilités de la langue française.
            Les « laïcs » s’opposent au « clercs ». Le plus calotin des cléricaux peut être un « laique » (masculin et féminin) s’il n’est ni prêtre, ni moine. Les « laïques » sont les partisans de la laïcité. On peut être clerc et laïque (comme l’évêque Gaillot, par ex.)


          • CHALOT CHALOT 8 août 2015 22:37

            La loi Debré de décembre 1959 instaure des contrats simples ou d’associations entre les écoles privées et l’Etat.
            Avec les contrats d’associations, les frais scolaires et les traitements des enseignants sont pris en charge sur fonds publics.


            • Samson Samson 8 août 2015 23:27

              @CHALOT
              Merci de la précision !
              En Belgique, la signature en 1959 d’un pacte scolaire à mis terme à la deuxième guerre du même nom : en pratique, l’état prend en charge et subsidie la plus large part des frais de fonctionnement du réseau libre.

              Nous ne sommes (hélas !) pas en République et je ne prétendrai pas que tout le monde en soit satisfait, mais les qualités d’enseignement des réseaux publics et libres s’équivalent et dépendent surtout de la valeur et de l’exigence du projet et de l’équipe pédagogiques ainsi qu’aux spécificités propres à chaque établissement scolaire.

              Comme je souscris volontiers à l’opinion voulant que de l’uniformité naquit de l’ennui, je pencherais plutôt pour un accès égalitaire, libre et fraternel aux ressources de modes diversifiés d’enseignement - ou encore d’expressions culturelles -, pourvu naturellement qu’ils s’inscrivent dans le strict respect des principes républicains !

              Mais bon, à chacun ses combats ! smiley

              Cordiales salutations ! smiley


            • Claudec Claudec 9 août 2015 17:57

              @Samson
              « ...  les qualités d’enseignement des réseaux publics et libres s’équivalent ... »

              Parole de laïque contre des statistiques qui ne disent pas du tout la même chose. Taux de réussite (bidon) aux examens mis à part.

            • Samson Samson 9 août 2015 20:06

              @Claudec

              A la grosse louche, on est 11 millions d’habitants en Belgique : j’exclus du calcul 6 millions 1/2 de flamands et il reste 900000 francophones à Bruxelles, le reste se répartissant sur une surface équivalent à 2 départements français !
              Sans se fier à de quelconques statistiques, pas très difficile dans un tel contexte de connaître la réputation des écoles, de se faire une idée du niveau de compétence des gens qui en sont sortis et que je croise, ni de le recouper avec les filières d’enseignement qu’ils ont suivi.
              Ajoutons qu’en considération d’un système d’inscriptions particulièrement indigeste d’entrée dans l’enseignement secondaire, les parents se renseignent car - tous réseaux confondus - les places pour offrir à leurs chérubins l’accès aux meilleures écoles sont très disputées ! smiley

              A noter qu’on distingue ici entre réseau public, réseau « libre » subventionné, et écoles privées. Seul l’accès à ces dernières est payant (et non-subsidié) ! Si l’’accès au réseau public est totalement gratuit, l’accès au réseau libre implique certains frais (photocopies, activités parascolaires, excursions, ...), mais reste accessible à toutes les bourses.

              En fait, ce système est sûrement loin d’être parfait (on est en Belgique, quand même ! smiley ), mais, malgré la valse €uropéenne de dégraissage des budgets, il convient et fonctionne relativement bien.

              Et j’incline à penser que la concurrence de plusieurs réseaux est meilleure garante d’une saine émulation et d’une qualité d’enseignement bénéfique au final à toutes et tous que les fort hypothétiques vertus de son éventuelle uniformisation !

              Cordialement ! smiley


            • Claudec Claudec 10 août 2015 11:24

              @Samson
              La mixité des réseaux est effectivement facteur d’une émulation salutaire ... sous réserve d’un minimum de rigueur dans l’enseignement et d’impartialité dans l’attribution des moyens.

              C’est pourquoi l’enseignement libre parvient à des résultats à son avantage, grâce à la motivation d’enseignants et de parents optant pour eux-mêmes comme pour leur progéniture, pour l’effort personnel plutôt que pour l’assistanat, l’idéologie.
              Ayant moi-même eu l’occasion d’enseigner (en France) je puis témoigner du laxisme avec lequel sont acquis les résultats aux examens - les seuls qui comptent aux yeux d’un académisme soumis à l’idéologie de gauche.

            • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 8 août 2015 23:34

              Etant donnée la période que nous vivons et tous les changements que nos dirigeants veulent nous faire avaler, il est indispensable que cette manifestation contre la loi Debré et en l’honneur de notre laïcité soit une véritable réussite. Défendre la laïcité, c’est aussi défendre la République et la Démocratie. Toutes les trois ont bien besoin des citoyens lucides, donc actifs.

              Personnellement, je fais donc appel à toutes les associations laïques afin qu’elles aient assez de raison et de sagesse pour se rassembler et manifester ensemble.


              • sarcastelle 9 août 2015 09:14

                Qu’est-ce que défendre la laïcité ? Est-ce défendre le droit exclusif de l’état à déterminer les croyances à imposer aux enfants ? (pour la liste, suivre l’actualité idéologique)



                • CHALOT CHALOT 9 août 2015 10:15

                  sarcastelle !
                  NON ! la laïcité n’est pas l’anti religion ni des croyances imposées aux enfants
                  c’est comme l’a dit en son temps Victor Hugo :
                  « l’Etat chez lui, l’Eglise chez elle ! »


                  • Amiral terrestre 9 août 2015 11:12

                    Bébert mon petit chaton, Bébert mon petit cochon

                    Bébert mon petit chaton, nous partions ensemble en vacances à la Manounia,

                    Où es-tu Bébert mon chaton, tu étais si mignon,

                    Je t’ai perdu un soir de fête, tu as dû sauter par la fenêtre,

                    Chat laïque, chat électrique, chat qui rit et chat qui chie,

                    C’est bientôt la rentrée et il fait encore 30 degrés, à l’ombre du désespoir, j’ai mangé trois kilos de poires,

                    Bébert mon pépère, militant contre tous les injustices sur cette terre,

                    Amateur de bonne chère, tu ne ressemblais pourtant pas à un phacochère,

                    Avec les copains, on jouait tous au ballon et toi tu faisais ron-ron,

                    En sirotant dans le jardin, un bon jus de raisin,

                    Comme une hirondelle qui mange dans sa gamelle,

                    Comme un papillon qui mange dans son salon,

                    Tu étais bien belle, car oui tu étais femelle et fanfaron,

                    Avant, j’étais z’ouvrier à l’uzine, désormais je suis saisonnier chez Bécassine,

                    Te souviens-tu Bébert, mon gros matou, comme on était bien avec à Nogent-le-Rotrou,

                    On faisait du bateau, la journée sur la Tamise, grosse circulation mais quelle joie quand tu grattais ma chemise,

                    La vie est une route plus ou moins longue, à péages ou gratuite, mais toujours avec des virages et des travaux,

                    Quelle tristesse que tu ne puisses plus continuer le voyage en tongues avec moi ton grand poto, c’est ballot !

                    Mais que je ne t’oublies pas toi Bébert et Teddy le cochon,

                    Je te fais des gros bisous en séchant mes larmes avec un torchon,

                    Au revoir Bébert, c’était le bon temps, le bon temps de la fête du cochon !

                    ps : A vendre R21, année 1989, 1000 euros, révisée

                     


                    • confiture 9 août 2015 12:33

                      la fédération de la libre pensée, un oxymore non ?


                      • Claudec Claudec 9 août 2015 18:26

                        @confiture
                        Tout à fait d’accord. Au point que c’est une question que je soulève dans ce fil de discussion (cf. mon post par ailleurs).


                      • zygzornifle zygzornifle 9 août 2015 17:10

                        Avec l’équipe au pouvoir menée a la baguette par Valls la libre pensé terminera au musée a coté des toilettes .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès