Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Lezarts, une coopérative d’habitation très artistique

Lezarts, une coopérative d’habitation très artistique

Vignes, tournesols, et autres fleurs aux couleurs chatoyantes… Quand on pénètre dans le luxuriant jardin de la coopérative d’habitation Lezarts, on peine à croire que l’on se trouve dans le Centre sud de Montréal, un ancien quartier industriel de la métropole québécoise. Ce havre de nature n’est qu’une des nombreuses surprises que réserve cette coop dont les résidants sont tous des artistes professionnels. Visite guidée.

« Ici, chacun a des responsabilités ! » précise avec le sourire Jean-Pierre Lacroix, l’un des fondateurs de Lezarts. Parce que dans cette coopérative d’habitation, pas de concierge, de syndic et encore moins d’agent d’entretien. Chaque habitant est responsable du bon fonctionnement de la coop et doit mettre la main à la pâte. Et pour cause : dans ce type d’habitat d’économie sociale, les résidants sont membres à part entière de leur coop. Ils sont à la fois locataires de leur logement individuel et propriétaires de leur immeuble, puisqu’ils en ont acquis une part.
 
Et à Lezarts, on peut sans hésiter parler de membres (très) actifs : ils s’investissent chaque mois dans le conseil d’administration – où toutes les décisions sont prises démocratiquement -, veillent aux finances de la coop, en assurent le secrétariat, l’entretien et à la communication. Ils participent également à la sélection des nouveaux résidants. « On apprend à travailler ensemble, explique Jean-Pierre. Vivre en coop permet de se former et de se découvrir des talents, ça développe l’empowerment ! ». « Habiter en coop c’est comme avoir un job », poursuit Stéphanie Morissette, dessinatrice-vidéaste et ‘lezartienne’ depuis 2002. On l’aura compris, opter pour l’habitat coopératif demande un réel investissement personnel. Mais vu ce que leur apporte leur vie à Lezarts, les membres de la coopérative sont prêts à donner un peu de leur temps et de leur énergie.
 
Favoriser l’art et la création
Lezarts est loin d’être une coopérative d’habitation comme les autres ! Ouverte en 2002, c’est la seule au Québec dont les membres sont exclusivement des artistes professionnels. Dans cette coop hors du commun, tout est fait pour faciliter l’exercice des arts visuels et médiatiques. « Les 33 logements ont été pensés pour offrir un important espace de travail et de création aux résidants, explique Jérôme Bouchard, peintre et membre de la coop depuis plus de 6 ans. C’est parfait pour moi qui ai souvent besoin de voir mes réalisations avec du recul ».
 
Par ailleurs, le prix des logements est adapté à la situation financière des artistes. « Les loyers de Lezarts doivent être inférieurs au loyer montréalais moyen, explique Stéphanie Morissette. En plus, en tant que membre nous bénéficions d’un rabais de 150$ par mois ».
 
Mais c’est surtout le fait de pouvoir vivre aux côtés d’autres artistes qui est très stimulant pour les membres de Lezarts. « Habiter ici ouvre de nouveaux horizons », explique avec passion Stéphanie. « On peut très facilement échanger avec nos voisins voire même s’entraider, souligne Jean-Pierre Lacroix. J’ai même eu l’occasion de faire du troc avec Stéphanie : des photos contre des rideaux ».
 
Le partage autour des créations et de la vie culturelle est également favorisé. « Une fois par mois, un artiste présente son travail aux autres membres de la coop, indique Jérôme Bouchard. Et quand on sait qu’il y a des appels à projets, on en informe les autres membres », poursuit-il.
 
De plus, un des logements accueille des artistes étrangers invités par le Conseil des arts et des lettres du Québec. « On échange beaucoup avec eux. C’est vraiment intéressant de rencontrer des artistes internationaux », lance Jérôme, enthousiaste.
Lezarts joue également un rôle important au sein de son territoire. Ancienne usine de vêtements, totalement réaménagée et recyclée, elle symbolise la revitalisation du quartier. « Le voisinage est plus dynamique qu’avant indique Jean-Pierre, des activités se sont créées autour de la coop ». Des ateliers d’artistes ont ainsi vu le jour depuis 2002.
« Il y a également des interactions avec les habitants du quartier », explique Stéphanie. En effet, soucieux d’associer leurs voisins à la vie de Lezarts, les artistes les convient chaque année à découvrir leurs œuvres à l’occasion d’une visite d’ateliers.
 
Enfin, les membres de la coop s’investissent dans la vie de leur quartier. Certains d’entre eux ont exposé dans les parcs alentour ou à la Maison de la Culture Frontenac. D’autres encore sont impliqués dans le marché Frontenac, qui travaille uniquement avec des producteurs des environs de Montréal. Car non contents de donner du temps pour leur coop, les membres de Lezarts sont aussi des citoyens actifs et engagés. Les deux doivent vraisemblablement aller de pair…
 
Julien de www.communication-solidaire.com

Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès