Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Loi sur la prostitution : Mauvaises solutions qui vont contre la cause (...)

Loi sur la prostitution : Mauvaises solutions qui vont contre la cause défendue

Adoptée en première lecture le 4 décembre 2013 par l'Assemblée, la proposition de loi contre le système prostitutionnel divise au delà du clivage gauche-droite. Hâtivement proposée, hâtivement votée, mal préparée, mal discutée, le fond de cette proposition n'est fondamentalement pas mauvais, mais le résultat est bancal et décevant.

De bonnes idées qui auraient dû être approfondies

Parmi les principales dispositions du texte, l'article 2 pose les bases du problème traité : non pas du système prostitutionnel dans sa globalité, mais de ses dérives, ses violences, de ces femmes victimes d'une traite d'être humains, celles des réseaux de prostitution. La question de la prostituée indépendante est déjà abandonnée.

L'article 3 suit cette directive en proposant une aide aux victimes de la prostitution,en leur faisant disposer d'une système de protection et d'assistance.

Un article 15 dispose d'une "Intégration de la lutte contre la marchandisation des corps parmi les sujets traités durant la scolarité. ", formulation creuse, la question de la manière dont ce sujet sera traité laisse perplexe, la marchandisation des corps ne se résumant pas à la prostitution et étant défendue par certains détracteurs de la loi Taubira.

Ces idées ne partent pas d'un mauvais fond, mais auraient méritées d'être d'avantage discutées, notamment sur les moyens qui seront mis en oeuvre, ce qui déterminera de leur efficacité ou non. L'ensemble laisse un goût d'inachevé, il n'y a aucune mention sur les réseaux mafieux de prostitution.

L'idéologie féministe prime sur la défense des victimes des réseaux mafieux

La suite de la proposition de loi met à jour la portée idéologique de ce projet. Le rapport de force s'inverse.

Pénalisation client, abrogation du délit de racolage. Client coupable, prostituée victime.

Incapable d'accepter qu'une relation tarifée puisse être consentie, le texte suppose l'Homme comme l'exploiteur, la Femme comme l'exploitée.

L'article 6 qui dispose d'une "Délivrance d'une autorisation provisoire de séjour d'une durée de six mois pour les personnes étrangères engagées dans un parcours de sortie de la prostitution." est une abbération qui pourrait accompagner la création de réseaux d'immigration clandestine sans aucuns risque pour ceux-ci car cet article ne prévoie aucune action contre ceux-ci, et est donc potentiellement dangereux.

Les conséquences ne se feront pas attendre. Face à la précipitation pour éviter un débat stérile et clivant comme celui de la Taubira, cette mauvaise loi car mal préparée et mal débattue ne réglèra aucun problème, si ce n'est qu'elle ne fera que les aggraver. La dimension idéologique à une fois de plus primée sur la volonté même de régler le problème que l'on veut traiter.

Incapable, ou n'acceptant pas, de reconnaître qu'il existe une prostitution choisie et une prostitution subie, poussant à la clandestinité de la prostituée indépendante et du client, ceux qui s'organiseront le mieux contre ce texte, ce sont les réseaux mafieux, ce qui va à l'encontre des objectifs que s'étaient fixés ses défenseurs.

Tout texte défendant les victimes du système prostitutionnel, les réseaux mafieux, l'exploitation est évidemment bénéfique et sera naturellement défendu par une majorité, ce sont les moyens qui sont ici dénoncés.

On a l'impression d'un texte qui part d'une bonne intention mais avortée, il n'était bien entendu pas prêt pour être mis sous forme de proposition de loi et voté.

Les défenseurs de ce texte doivent surpasser cette idéologie féministe qui est contre les femmes, doit repenser le rapport entre client et prostituée et doit penser le système prostitutionnel dans sa globalité.

Source : http://www.assemblee-nationale.fr/14/dossiers/systeme_prostitutionnel_renforcement_lutte.asp


Moyenne des avis sur cet article :  3.48/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Ruut Ruut 9 décembre 2013 10:27

    L’article 6 qui dispose d’une "Délivrance d’une autorisation provisoire de séjour d’une durée de six mois pour les personnes étrangères engagées dans un parcours de sortie de la prostitution."
    C’est le nouveau moyen pour avoir des papiers..
    Le ps a fait le la prostitution le premier vecteur de régularisation des sans papiers.

    Trop fort ce gouvernement.


    • pergolese 9 décembre 2013 10:32

      Pour ce qui concerne la pénalisation d’un client, il risque d’y avoir un problème juridique...

      En effet, La Cour Européenne des Droits de l’Homme refuse qu’un Etat s’ingère dans des relations privées des personnes dès lors que l’on est en présence d’adultes consentants.

      Or, pour être à même de poursuivre le client, le législateur , du seul fait du versement d’argent - ou de n’importe quelle contrepartie d’ailleurs comme un repas au restaurant) institue une présomption irréfragable (qui interdit la preuve contraire) de non-consentement. Or, si tel est le cas, nous serions en présence d’un viol...

      Tout cela est foireux et est dommageable pour la gauche d’ailleurs. Un gauche moraliste et donneuse de leçons incommode de plus en plus les français...


      • claude-michel claude-michel 9 décembre 2013 11:02

        Attendez...dans un pays sans morale ni exemplarité...sans idées sauf celles à côté de la plaque...avec un gouvernement pernicieux..et incompétent..au ordres de Bruxelles et Merkel..Tout juste bon a casser du noirs en Afrique..pour de l’argent (des mercenaires en fait)..chômage..dette qui explose..Bon y a la loi sur les prostituées (qui font la gueule pensez donc..elles paient des impôts mais y aura plus de clients).. ?

        C’est vrai...la TVA sur les préservatifs a baisser... !

        • julius 1ER 9 décembre 2013 14:04

          ce gouvernement fait du sociétal, avant de faire du social, c’est juste du marketing !!!

          Rien sur le fond tout sur la forme, on n’est pas sorti de l’auberge .

        • pergolese 9 décembre 2013 11:36

          De toute façon ce sera quasi-impossible à prouver...A moins d’utiliser de fausses prostituées qui seraient en réalité des policières...Je ne sais pas s’il est légal de procéder de la sorte.


          • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 9 décembre 2013 17:56

            Ca se fait aux EU. 


          • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 9 décembre 2013 17:57

            Pardon, aux USA !


          • tf1Groupie 9 décembre 2013 18:30

            ça se fait aux US quand on veut démanteler un réseau, par contre si on fait ça pour attraper un client ça va couter cher au contribuable et il va falloir recruter les policières dans les castings pornos.


          • Hugo Da Costa 9 décembre 2013 20:10

            D’ailleurs une question que je m’étais posée, dans un tel cas, peut-on assigner les policières pour racolage ?
            SI le racolage n’avait pas été abrogé.


          • Gorkk 9 décembre 2013 20:51

            À moins que ça n’ai changé sans que je l’ai vu passer, en France la police n’a pas le droit de provoquer un délit, donc non.


          • Hugo Da Costa 9 décembre 2013 20:57

            Le délit de racolage a été abrogé le 29 mars 2013


          • Antoine 9 décembre 2013 22:50

            Cette débilité est la réponse aux crétins qui passent leur temps à nous chanter qu’un monde dirigé par les femmes serait un paradis...pour tous !


            • elm7 10 décembre 2013 23:17

              « L’idéologie féministe », en effet... C’est certainement simplement de l’égoïsme... et du symbolique...

              L’image de la prostituée dérange, elle renvoie l’image de la femme soumise au bon vouloir des hommes (qui paient), ce qui les renvoie à leur propre image de femme moderne (aucun recul, aucune réflexion, tout dans l’émotion). 
              Pour moi, cette solution ne cherche pas à améliorer la condition des prostituées et à les faire sortir de leur galère (faudrait être con de le penser, ou alors j’ai peur pour notre avenir par rapport à ceux qui prennent des décisions si stupides) mais bien d’enfoncer la porte ouverte du « blabla... la femme n’appartient pas à l’homme », comme si on le savait pas déjà... C’est un coup de pub (voir un matraquage). 

              On va donc « punir les méchants hommes pervers qui exploitent les pauvres femmes victimes » (c’est naturellement une généralité, pas uniquement dans le cadre de la prostituton... c’est symbolique) Alors qu’il n’y a qu’elles(/eux) pour croire encore à ça ! Mais c’est peut être même l’effet inverse qui va se passer.

              Bref, toujours la même rengaine ! Ce qui temoigne de la montée du radicalisme chez les féministes, et des décisions émotionnelles prises par un gouvernement de clowns pas drôles.

              Concernant les prostituées « libres », elles auront moins de clients qui iront vers des réseaux dégueux qui leur assureront des femmes complètement soumises...

              Et au sujet des prostituées les plus exploitées, elles ne dénonceront pas... elles sont pas féministes libres et grandes gueules... sans éducation, elles connaissent à peine leur droits pour la plupart, vivent dans la peur, ou savent à peine parler français... ça m’énerve de voir qu’on s’en contrefous de ça ! 

              Aller.. votons vite et allons boire une bière en terrasse !

              • Jeangi 11 décembre 2013 13:54

                bonjour,

                Je suis désolé mais des prostituées ont soutenu ce texte déjà ! c’est qu’il correspond à un besoin et qu’il est mieux que rien...

                ensuite le fond du problème : sommes-nous encore des bêtes ? pires que des bêtes ? au rang des bêtes ?!
                Si oui, continuons à nous conduire comme nous le faisons depuis trop longtemps et à détruire toutes les autres races et la planète ! Continuons à perpétuer la race humaine à tout prix alors que nous sommes déjà trop sur la planète dont les ressources sont quasi épuisées...

                Si non, alors pourquoi cet absolu recours au sexe ?! Pourquoi payer pour « baiser » ou « copuler » à tout prix ? Pourquoi vouloir faire croire que les hommes sont tous les mêmes ?! Que la prostitution est une obligation parce que soi disant « plus vieux métier du monde » encore la pensée unique et inique !

                Perso sans sentiments je ne fais jamais l’amour avec une femme et je crois ne jamais donc avoir « baisé » de ma vie ! Payer pour coucher : quelle idée incroyable, choquante, répugnante comme si la femme était un produit, une esclave ! même si la prostitution masculine existe mais surtout encore une fois pour les hommes !

                Pourquoi l’homme se conduit-il tel un animal à la moindre occasion et ensuite réclame t-il, ose t-il réclamer justice alors qu’il devrait être abattu tel un animal quand il viole et consomme sans consentement mutuel !!!

                J’en ai marre des cinglés anormaux et fous qui feraient mieux d’utiliser leurs mains pour se soulager autrement qu’à travers un clavier !


                • elm7 12 décembre 2013 02:58
                  Mieux que rien ?

                  Laissez moi vous poser une question... Est ce que vous allez soigner un cancer avec des antibiotiques parce que c’est « mieux que rien » ?

                  Cette loi a été proposée et votée à la va-vite, sans débat, sans aucune consultation de tous ceux qui pouvaient apporter des idées et solutions justes et efficaces.

                  Justice, et efficacité.. c’est pas important ?

                  « Je suis désolé mais des prostituées ont soutenu ce texte déjà ! »

                  Des prostituées ont soutenu ce texte ? des sources svp... des sources, des sources ! Il y en a surement oui, (le délit de racolage abolit c’est quand même pas mal), mais est ce que c’est la majorité d’entre elles ?

                  Les représentants des prostituées ont l’air pourtant bien contre...
                  (ceci est une source)

                  (ceci est une autre source)

                  Au passage, la dernière explique aussi qui est pour, et qui est contre, je vous conseille de le lire.

                  Le fond du problème ? de savoir si nous sommes des bêtes ? ... « Bouhou ! GRAAA ! » Ou si la prostitution c’est bien ou c’est pas bien ? Non mais sérieusement élevons le débat ! Arretez d’être dans l’émotion ! Il faut savoir surtout si cette loi est juste, et efficace, on cherche quand même à enrayer un problème qui ne l’a jamais été depuis ... toujours en fait.

                  « Perso sans sentiments je ne fais jamais l’amour avec une femme et je crois ne jamais donc avoir « baisé » »

                  C’est bien, moi non plus... comme ça on est 2, et alors ? C’est pas pour autant que je traite d’animaux ceux et celles (important de le rappeler) qui « baisent ». Et si une femme qui aime vraiment faire ça et qui veut en vivre, même si je n’approuve pas, qui je suis pour lui interdire ? je respecterais son choix car c’est SA vie !

                  Comme disait Voltaire « je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrai pour que vous puissiez le dire », et bien un peu de tolérance ne ferait pas de mal pour nous sortir du statut de « bêtes » comme vous dites, et nous élever au rang d’Homme avec un grand H (pour ceux qui savent) ou je dirais « d’êtres humains » (ça c’est pour les chiennes de garde...)

                  Par contre je serais toujours contre l’exploitation d’autrui comme marchandise. Je suiscontre la prostitution, mais au lieu de HURLER comme un animal AU VIOL de la femme, et de faire et dire n’importe quoi, j’essaie de comprendre le problème avant. Car le problème de la prostitution est complexe, et qui Ose le féminisme de dire que 14 articles de loi (je ne suis plus sûr du nombre) peut couvrir tous les cas ? 

                  Cette loi est baclée, c’est du travail baclé, point !

                  Le but devrait être d’enrayer la prostitution en faisant passer d’abord la priorité aux principales victimes prostitué(e)s en tenant compte de la liberté de chacun, et non de faire passer un message ringard et grotesque de « L’homme méchant exploiteur - Femme victime », et par la même occasion délocaliser le problème :

                  (Hey ! Encore une source ) ;)

                  Pour moi, les bêtes sont ceux qui ne réfléchissent pas de manière objective mais avec leurs émotions et leurs instincts primaires. Je soupçonne cette loi d’avoir être proposée dans l’émotions (de féministes) au détriment d’une vraie réflexion partagée, car elle satisfait les PULSIONS de ces féministes pour la préservation de l’image de la femme souveraine.

                  La « pute » fait « tache » ! Mais on va l’accompagner vers la lumière (car c’est une femme comme nous) Oui la prostitution ce n’est QUE des femmes (ironie, au cas ou)

                  Remarquez que les mots « PULSIONS », « HURLER » (et « Bouhou ! GRAAA ! ») rappellent bien la « bête », non ?

                  Sortez un peu de vos émotions, et réfléchissez comme des êtres humain de façon juste, réfléchies avec tolérance et discernement.

                  « la prostitution masculine existe mais surtout encore une fois pour les hommes ! »

                  Rappelez vous que la prostitution masculine existe pour les femmes aussi.. on appelle ça des gigolos, mais c sur que ça se voit peu dans les rues, c’est un peu plus subtil, mais c’est bien de la prostitution.
                  Et donc, selon votre conception, certaines filles seraient donc aussi « des bêtes, pires que des bêtes, au rang des bêtes » ... qui payent pour baiser.. Ben oui !

                  Bienvenue dans le monde réel

                • LaFranceLibre 12 décembre 2013 00:23

                  A propos de cette loi, en une phrase : Diviser pour régner.
                  En dernière analyse, cette loi m’apparaît comme une énième tentative de division du peuple. En l’occurrence, cette loi va renforcer la mésentente entre les hommes et les femmes.
                  Car c’est bien de cela dont il s’agit : d’un côté les femmes qui ont choisis cette activité, et de l’autre les clients, les hommes, qui ont besoin d’aller les voir. Pour quelle raison les hommes et les femmes se rencontrent-ils depuis la nuit des temps ? Pour bien des activités, mais la relation sexuelle est la première et peut-être même la plus importante de toutes ! Souvenons-nous que sans sexualité, il n’y a pas d’Humanité.
                  Je reviens à mon idée de division. Je me rends compte depuis un certain temps que nos politiques œuvrent à constamment cliver le peuple, à nous monter les uns contre les autres. On montent les catholiques contre les musulmans, les juifs contre les autres, les blancs contre les noirs/arabes/musulmans, les roms contre les autres, les patrons contre leurs salariés, les chômeurs contre les actifs, etc, etc... On peut trouver des déclinaisons à l’infini. Les possibilités de divisions sont sans limite. Et maintenant il s’agit des femmes contres les hommes. Des femmes qui sont présentées comme systématiquement les victimes d’hommes qui seraient toujours en position de force, n’écoutant que leurs pulsions, égoïstes et exploiteurs. Ceci est évidemment une vision manichéenne de la réalité.
                  Pourquoi certains se plaisent à nous monter les uns contre les autres ? Pourquoi voudraient-ils nous voir nous écharper sur des problèmes, qui, en fait, n’en sont pas ? Pour nous masquer les vrais problèmes : le chômage galopant, la désindustrialisation de la France. Pendant qu’ils nous occupent sur des questions subsidiaires, ils nous font oublier qu’à l’issue du Traité de Lisbonne, la France a perdu nombre de ses prérogatives souveraines. Nous, Français, ne pouvons plus décider librement de notre politique diplomatique, économique, monétaire, militaire, migratoire. Et ceci est vrai pour toutes les nations qui ont accepter de se placer sous les fourches caudines de la construction européenne et de l’euro.
                  Alors pour éviter que le peuple face front sur les sujets importants, ce qui les empêcheraient de magouiller dans notre dos, puisque les gens s’uniraient sur les problèmes fondamentaux, ils nous divisent à loisir. Ils ne veulent surtout pas que l’on se rende compte que du fait de leurs lâcheté, la France court à sa perte. Il nous divise pour mieux régner.
                  Je dis ceci : Français, rendez-vous compte que le gouvernement vous manipule, et cessez de vous en laisser compter. Ne leur laissez pas les mains libres.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Roger bernard

.


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès