• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > « Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à (...)

« Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? »

JPEG - 28.1 ko
Pierre Bergé lors de la manifestation en faveur du mariage homosexuel le 16 décembre à Paris. © Jean-Baptiste Quentin / Maxppp/Le Parisien

La manifestation de dimanche contre le projet de loi Taubira sur le mariage et l'adoption par des couples homosexuels a rencontré un succès impressionnant ; c'est tout simplement la plus grande manifestation en France depuis trente ans. Cette question sociétale, que d'aucuns considèrent comme étant surtout de la pure diversion pour ne pas parler de la déroute du gouvernement en matière économique et sociale (rappelons que la barre des 9 millions de chômeurs a été atteinte, soit un quart de la population active, loin des 3 millions annoncés), a réussi à davantage mobiliser que tous les autres sujets réputés sérieux.

Parmi les manifestants, certains n'étaient sans doute pas complètement hostiles au mariage entre homosexuels (ou à un PACS amélioré, égalisant les conditions), mais c'est l'adoption et, plus encore, la PMA et la GPA en ligne de mire, qui posent véritablement problème, et même semblent se heurter à des tabous très profonds.

Les manifestants avaient peut-être en mémoire les propos monstrueux de Pierre Bergé, fondateur du journal Têtu et actionnaire du Monde, qui déclarait en décembre : "Nous ne pouvons pas faire de distinction dans les droits, que ce soit la PMA, la GPA (gestation pour autrui, NDLR) ou l'adoption. Moi, je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l'usine, quelle différence ? C'est faire un distinguo qui est choquant." Lorsque certains voient désormais dans les pays de simples hôtels, d'autres voient dans les femmes (pauvres, on l'imagine) de simples usines... où l'on fabrique les bébés des autres (des bourgeoises, peut-on aussi imaginer).

Le 15 janvier, Virginie Duby-Muller, député UMP de Haute-Savoie, a rappelé aux socialistes les propos ahurissants de leur "maître-à-penser" Pierre Bergé :

Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement, partage, à une nuance près, les convictions de Pierre Bergé ; elle a co-signé le 13 décembre 2010 une tribune pour légaliser la Gestation Pour Autrui, le fait qu'une femme puisse porter dans son ventre l'enfant d'une autre femme. Pour la porte-parole du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, la filiation n'a plus rien de naturel de nos jours ; voici un extrait de la tribune qui nous éclaire sur son idéologie :

"La multiplicité et la plasticité des modèles familiaux ne peuvent être ignorées plus longtemps. En sociologie, en psychanalyse et en droit, voilà bien longtemps que les liens sociaux priment sur les liens biologiques. Parenté et filiation n’ont rien de naturel, ce sont des liens institués. Ce ne sont pas les liens génétiques mais la manifestation de la volonté d’être parent, l’engagement irrévocable, et la réalité d’une vie de famille qui font d’une personne un parent. Ce n’est pas le fait de porter un enfant qui fait d’une femme la mère de cet enfant, mais le fait de le vouloir, de s’engager à l’élever et de s’y préparer."

Ce qui distingue Najat Vallaud-Belkacem et Pierre Bergé, c'est que la première refuse toute idée de location du ventre ; la gestation doit être altruiste :

"La gestation pour autrui ne sera une authentique pratique altruiste que si elle est encadrée. [...] Pour éviter toute forme de dérive, nous proposons de ne pas autoriser les femmes sans enfant à porter un enfant pour autrui, de limiter le nombre de gestations pour autrui par femme, et de fixer une limite d’âge. Nous ne proposons pas de permettre à une mère de porter un enfant pour un de ses descendants. Nous excluons toutes relations financières entre les parents et la femme qui porte leur enfant."

Il n'en reste pas moins que cette idéologie qui récuse l'idée que la nature fonde le lien (du moins le plus souvent) entre parents et enfants a quelque chose d'inquiétant, elle remue instinctivement beaucoup d'entre nous. L'autorisation de la GPA pour les couples d'hommes n'est certes pas à l'ordre du jour, mais elle est le corollaire inévitable de la PMA pour les lesbiennes. Et, comme on peut le lire dans Le Figaro, "dans sa grande majorité, la communauté médicale est opposée à la GPA et à la « marchandisation » du corps de la femme. Même le Pr Yvon Englert, chef du service de gynéco-obstétrique de l'hôpital Erasme à Bruxelles où se rendent nombre d'homosexuelles pour « fabriquer des bébés Thalys », est prudent : « Avec la GPA, on prend des risques énormes. Après neuf mois de grossesse, on peut s'arracher l'enfant entre parents et gestatrice ou, au contraire, le rejeter totalement sous prétexte d'une malformation. Je n'en fais pas. »" Porter un enfant pendant neuf mois, ça peut "naturellement" créer quelques liens, qu'il peut être ensuite cruel de rompre.

La fin de l'altérité sexuelle

En 1998, au moment de l'adoption du PACS, Elisabeth Guigou, alors Garde des Sceaux, disait son opposition au mariage et à l'adoption par des couples homosexuels, se référant à des expertises psychiatriques et faisant l'éloge de l'altérité sexuelle - un enfant ayant, selon elle, besoin d'un homme et d'une femme pour se développer convenablement :

Aujourd'hui, changement de discours. Lundi soir, dans "Mots croisés", un débat très intéressant a réuni partisans et détracteurs de la loi Taubira : d'un côté, Najat Vallaud-Belkacem (PS), Barbara Pompili, députée EELV de la Somme, l’avocat Emmanuel Pierrat, de l'autre, Bruno Gollnisch (FN), Henri Guaino, député UMP des Yvelines, et l’abbé Pierre-Hervé Grosjean, du diocèse de Versailles.

Après que Bruno Gollnisch a rappelé, à la 50e minute, les propos choquants de Pierre Bergé, la question la plus importante a sans doute été abordée à partir de 1h02, à l'initiative de l'abbé Grosjean : "Je trouve ça étonnant, un peu inouï, qu'on soit en train de débattre pour savoir si vraiment un papa c'est complémentaire d'une maman. Vous demandez à un enfant de six ans si papa c'est comme maman, il va vous dire non : papa m'apporte des choses que maman ne m'apporte pas. Il ne va pas rentrer dans des théories fumeuses. C'est le bon sens de tous ceux qui nous regardent." Barbara Pompili, incrédule devant le "bon sens" de l'abbé Grosjean, rétorque : "Parce que ce sont deux personnes différentes, pas parce qu'elles ont un sexe différent" et relance : "C'est quoi pour vous l'identité d'homme et l'identité de femme ? On n'a jamais répondu là-dessus..." Najat Vallaud-Belkacem renchérit : "Tous les individus sont singuliers, l'altérité peut se retrouver dans autre chose que le sexe précisément, il y a d'autres composantes de l'altérité." L'abbé Grosjean fait alors remarquer : "Ce qui est étonnant, c'est que ce soit une féministe comme vous, et ministre du Droit des femmes, qui m'explique que finalement une femme c'est comme un homme, et qu'après tout il y a autant d'altérité entre deux hommes qu'entre un homme et une femme, mais je trouve ça étonnant !"

L'abbé Grosjean ne fait que reprendre le discours des socialistes en 1998, et d'Elisabeth Guigou en particulier, lorsqu'elle vantait l'altérité sexuelle (il rappelle d'ailleurs sa volte-face à 1h17). Mais les temps ont changé, et les deux jeunes femmes représentant le Progrès, Najat Vallaud-Belkacem et Barbara Pompili, d'ailleurs toutes deux favorables à la GPA, vont nous annoncer, en direct, la fin de toute altérité sexuelle ; selon elles, il existe bien une altérité entre des INDIVIDUS, mais pas entre les SEXES. Le sexe est devenu indifférent. Il n'est porteur, en lui-même, d'aucune spécificité.

C'est la théorie du genre, chère à Judith Butler, enfin en marche... En résumé, pour Butler, "notre sexualité (homo, hétéro, bisexuel…) ou notre genre (masculin, féminin) ne sont ni innés, ni figés pour l’éternité. Une petite fille qui se précipite sur une poupée ou un garçon sur un ballon ne le font pas « naturellement ». Ils jouent un rôle social et obéissent à une logique qui « range » les individus à une « place » sexuelle prédéfinie. C’est ce que Butler appelle la « performativité de genre ». Elle propose de se libérer progressivement de ces « assignations à résidence » sociale ou sexuelle. [...] L’idéal ? « On s’éveillerait le matin, on puiserait dans son placard le genre de son choix, on l’enfilerait pour la journée, et le soir, on le remettrait à sa place. »" Femme le matin, homme le soir... tel est donc l'étrange idéal de Judith Butler et de nos progressistes...

En bref, l'abbé Grosjean, Gollnisch et Guaino nous ont parlé de civilisation, de normes sociales, du droit de l'enfant à une famille, tandis que maître Pierrat, Vallaud-Belkacem et Pompili ont parlé d'adaptation aux évolutions de la société, de liberté, et de l'égal droit des adultes à l'enfant... Pour comprendre l'idéologie libérale-libertaire que peuvent incarner Najat Vallaud-Belkacem ou Pierre Bergé, les analyses du philosophe Jean-Claude Michéa sont des plus éclairantes.

On s'étonnera cependant que celle-là même qui s'est donnée pour objectif de faire disparaître la prostitution se fasse le chantre de la gestation pour autrui. Car, entre louer son sexe pour quelques instants charnels, sans recours aux sentiments, et louer son ventre durant neuf mois, pour y faire pousser l'enfant d'une autre, qu'est-ce qui est le plus choquant ? La réponse tombe sous le sens... mais le bon sens ne semble plus vraiment la chose du monde la mieux partagée.


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (118 votes)




Réagissez à l'article

270 réactions à cet article    


  • Rounga Roungalashinga 16 janvier 2013 09:33

    Excellent article. Nous voyons bien comment l’idéologie égalitariste poussée à son comble conduit à une complète désymbolisation du corps et du monde, et à une négation pathologique du réel. Tout se vaut. Une main n’est pas différente d’un utérus ou d’un sexe car ce sont des parties du corps humain, un homme n’est pas différent d’une femme car ils appartiennent tous deux à l’espèce humaine, et la seule altérité qui existe entre eux est celle qui existe entre deux individus quelconques, un travailleur national ou immigré ne font que remplir la même tâche, un Rembrandt peut être mis sur le même plan qu’un empilement de boîtes de conserve, car c’est « de l’art ». Voilà qui est beaucoup plus grave que la simple question du « mariage pour tous » prise isolément, mais qui sous-tend malgré tout l’idéologie de ceux qui le défendent.


    • Anakin Anakin 16 janvier 2013 12:39

      Ce n’est pas une idéologie égalitariste , c’est le fondement même de la société française, l’égalité basée sur les droits de l’homme.

      Vos symboles vous sont personnels et n’ont pas être imposés aux autres.

      Vous parlez de négation pathologique !!!!

      Mais quand je vous lis , c’est bien ce que je ressens.


    • soi même 16 janvier 2013 13:23

      @ Anakin, avant de parlé des droits de l’homme, t’es issue de quoi, d’un ventre d’une femme. T’es issue d’un don de ton père.
      Pense à remercier tes parents pour le don qu’il ton permis de vivre, l’amour qu’il ton apporté même si ce n’est pas l’idéal.
      Ne parle pas d’un sujet que tu as tordue idéologiquement, si tu regardes, le statut de l’Égalité des droits de l’homme spécifié bien une chose, c’est le droit à la vie et l’équité de ton existence que définie l’Égalité et non pas ton interprétation tendancieuse de se courant de pensé qui renverse tous les valeurs fondamental des hommes pour imposé leurs points de vue.


    • Fergus Fergus 16 janvier 2013 13:45

      Bonjour, Roungalashinga.

      Il n’est pourtant pas totalement absurde de mettre sur le même plan la main, le cerveau et le sexe, dès lors que l’un comme l’autre peut être utilisé à des fins commerciales, la première étant le travail rémunéré.

      Il n’en va toutefois pas de même avec l’utérus car la location de l’utérus implique de profonds changements physiologiques chez la mère porteuse. En cela, Bergé a énoncé une ânerie.



    • Rounga Roungalashinga 16 janvier 2013 15:31

      L’égalité fondée sur les droits de l’Homme et du citoyen est comme son nom l’indique l’égalité en droits pour tous les citoyens. Il n’existe aucune raison pour que cette égalité s’applique ensuite à tous les domaines de la vie. Les symboles dont je parle ne me sont pas propres mais sont absolus : si chez Pôle Emploi on vous proposait un boulot de gigolo en vous signifiant que si vous ne l’acceptez pas on vous retire vos allocs, je doute que vous prétendiez encore que l’exploitation de vos bras est identique à celle de votre sexe et de votre anus. Or, c’est précisément ce qui est arrivé à une femme en Allemagne. Je vous mets au défi d’affirmer que vous ne verriez pas de problème dans l’éventualité où cela se généraliserait.

      Mais poussons plus loin le raisonnement égalitariste (absolument pas, donc, issu des droits de l’Homme comme vous le prétendez), et considérons qu’après tout nous sommes constitués en dernière instance de molécules assemblées les unes avec les autres, et qu’il n’y a aucune raison de voir la réalité autrement. Ainsi, nos corps ne sont que des assemblages de molécules, strictement égaux à des pierres ou à des arbres. La sphère symbolique est alors complétement abolie, et les notions de bien, de mal, de justice et d’injustice n’existent pas : n’importe quel geste que nous effectuons n’est qu’un déplacement de molécules, et en ce qui concerne le mal ou la peine que nous pouvons faire à autrui, il ne s’agit après tout que d’impulsions électriques dans le cerveau, et nous savons bien qu’un électron est strictement égal à un autre électron. Nous arrivons donc dans un monde merveilleux où tout est permis.


    • ffi ffi 16 janvier 2013 17:38

      Ce n’est pas une idéologie égalitariste , c’est le fondement même de la société française, l’égalité basée sur les droits de l’homme.

      Vos symboles vous sont personnels et n’ont pas être imposés aux autres.

      Vous parlez de négation pathologique !!!!

      Le mode d’organisation de l’état ne peux être confondu avec les fondements de la société française... La société française existait avant les droits de l’homme, il me semble, non ?

      L’état n’a pas à imposer d’idéologie aux citoyens, de même qu’il ne peut se targuer de fonder en quoique ce soit la société française... Il est là pour assurer le respect des lois. 

      Les droits de l’homme ne sont pas une religion, de nouvelles tables de la loi. L’égalité des conditions envisagées par l’état est une chose que l’état s’impose à lui-même. Mais que l’état impose à ses citoyens de ne pas penser la dialectique homme/femme, ce serait comme si l’état voulait empêcher les citoyens de penser... 

      Vous avez une vision théocratique de l’état, je trouve.

      Je trouve plein de bon sens de considérer que l’homme et la femme sont distinguables l’un de l’autre par leurs attributs propres et qu’ils ont chacun des qualités complémentaires. L’universel, ce n’est pas dans l’uniforme qu’il est, mais dans l’union harmonieuse des complémentarités.

      L’enfant ne peut être structuré que par cette dialectique du couple homme/femme, par cette dialectique père/mère.

      Votre vision de l’égalité, c’est l’uniforme pour tous. C’est une vision très pauvre. Prôner que l’état oblige chacun à penser ainsi selon cette pauvreté intellectuelle, n’est que la démonstration que vous êtes objectivement un fasciste.


    • vieux grincheux 16 janvier 2013 21:05

      @ Par soi même et à tout-e-s


      Tu parles d’ amour, moi je parle d’ Empathie, c ’est ce dont un gosse à besoin. Ne va pas croire que ce n’ est qu’ un jeu de mot. Car en français le verbe « aimer » est employé aussi bien pour montrer un goût pour un met, un art, un sport,etc...que pour declarer une inclination amoureuse envers l’ autre ou encore une adoration portée à une divinité.
      Ainsi, ce flou dans les sentiments alimente bien des erreurs par fainéantise intellectuelle, ce que ne font pas les anglais. Différence entre « I love » et « I’m fond of ». Ou les portugais Différence entre « gostar de » et « amar ».

      Donc le gosse a besoin d’ Empathie et l’ Empathie n’ a pas de genre. L’ Empathe qui va aider le gosse à s’ émanciper et acquerir son autonomie n’ est pas forcement le « parent biologique », ce peut être l’ homme, la femme, la Trans, la voisine, l’ oncle, le grand-père,etc...
      Maintenant concernant la procréation, combien d’ entre nous, hétéros, hommes et femmes ont appelé un enfant en faisant l’ amour ? Combien l’ ont désiré à ce moment-là ?

      COMBIEN ?

      Alors se rendre compte quelques semaines plus tard qu’ « on attend un enfant » ou décider d’ en adopter un , il n’ y a pas de différence . Puisque le couple peut décider d’ une IVG, il a le choix et c ’est même à ce moment-là que l’ enfant est désiré ou non.

      Perso, je ne suis pas favorable aux « mères porteuses » et les hétéros n’ ont pas attendu les homos pour ce faire. Y’a tant de gosses qui souffrent dans le monde et qui ont faim que ce sont ceux-là qu’ il faut aider et puis la démographie actuelle n’ incite pas à mettre au monde plus de vivants quand on sait trés bien que la planète ne va pas le supporter ;

      Ensuite, sur la question soulevée par P Bergé, voici un complément écrit par un prof d’ économie Patrick Mignard qui va faire se dresser les cheveux sur la tête des plus aveugles d’ entre nous :http://endehors.net/news/nous-sommes-tous-des-prostitue-es&nbsp ;

      Les temps changent, faudrait voir à changer aussi vos « valeurs », elles ne representent que l’ AVOIR. 

      ETRE OU NE PAS ETRE EST TOUJOURS LA QUESTION.

      Et il s’ agit ici de DIGNITE, et la DIGNITE NE SE NEGOCIE PAS. CAR POUR FAIRE SOCIETE, ON NE PEUT ACCEPTER QUE QUICONQUE EN SOIT EXCLU....

      La dignité consiste à accorder les mêmes droits à tous les citoyens, sans tenir compte de leurs inclinations amoureuses. En quoi les hétéros sont-ils lésés ? Alors de quoi a donc peur cette france qui défile en prenant les gosses en otage sans qu’ ils aient les outils pour analyser les enjeux. Peur de la différence de l’ Autre ? 

      Combien de ces « manifestants » connaissent et rencontrent des homosexuel(le)s ? Combien ont été dragués par ces homosexuel(le)s ? Combien connaissent des enfants élevés dans un foyer d’ homosexuel(le)s ? 

      Tout celà n ’est que fantasme lié à l’ aliénation du pouvoir patriarcal de propriété sur ses enfants....(re) lisez Padre Padrone d’ Exbrayat...

      KONSELEDIIIIIIIIIIIIIIIIIIIISEU !!!

      VG

    • vieux grincheux 16 janvier 2013 21:42

      @ffi Tu as écrit :


      « Je trouve plein de bon sens de considérer que l’homme et la femme sont distinguables l’un de l’autre par leurs attributs propres et qu’ils ont chacun des qualités complémentaires. L’universel, ce n’est pas dans l’uniforme qu’il est, mais dans l’union harmonieuse des complémentarités.

      L’enfant ne peut être structuré que par cette dialectique du couple homme/femme, par cette dialectique père/mère. »


      Quel est l’ argument qui te donne à croire qu’ il n’ y a a pas complémentarité dans un couple homosexuel ? Tu en connais ? Tu t’ es déjà fait fait dragué par un-e homo ? Tu connais des enfants de couple homo ?

      Evoquer la complementarité fait immediatement penser au Taoïsme, philosophie bien plus ancienne que la philosophie grecque. Où est-il précisé dans le Yi King par exemple que 2 Le Receptif est NECESSAIREMENT une femme et que 1- Le Createur est NECESSAIREMENT un homme....On ne trouve pas trace de genre dans le Yi King et pour cause, les sages chinois ont bien dû remarquer le piège dans lequel ils pouvaient se fourvoyer. 

      Les hexagrammes sont des archétypes, des symboles puissants pour qui sait lire le monde et ses tentatives à atteindre l’ Harmonie. Le taoïsme ne prétend pas atteindre à l’ Universel, mais propose simplement un progrés dans la vertu de l’ « homme noble ». Mais il laisse le choix aussi d’ être un homme vulgaire.

      Et ne pas accorder à un citoyen les mêmes droits qu’ un autre à cause d’ une inclination amoureuse qui ne serait pas « naturelle » ou conforme à la Doxa, c ’est se comporter en homme vulgaire.

      De même quel est l’ argument qui fonde cette « structuration (de l’ enfant) par cette dialectique homme/femme puis dialectique père/mère » ?

      Moi j’ en ai un, c ’est l’ Empathie, et malheureusement pour ta dialectique, l’ Empathie n’ a pas de genre. Car on ne nait pas parent. On le devient. Et certain-e-s ne le deviennent jamais. Donc le modèle dialectique « père/mère » est un modèle qui non seulement ne peut prétendre à l’ Universel mais encore PRODUIT DE L ’ ALIENATION. Liée à l’ Habitus reçu par l’ enfant. et il lui faudra de longues années pour s’ en débarasser, s’ il en prend conscience evidemment.

      Les Empathes chercheront toujours à aider l’ enfant dans sa quête et et ses acquisitions cognitives, ils se réjouiront de ses succés, ils se rejouiront même lorsque l’ élève dépasseront le maître. Peu importe que ce soit deux hommes ou deux femmes. Ce qui importe c ’est que ce soit des Empathes. or c ’est loin d’ être le cas dans les couples hétéros, dans lesquels se jouent des projections fantasmatiques sur l’ enfant, des « traditions héréditaires » auxquelles l’ enfant est AUTORITAIREMENT tenu de se conformer. De la surprotection, de la castration des élans créateurs au « profit » de « recherche de situation » matérialiste et qui peuvent aller jusqu’ au refuge dans l’ Autisme de l’ enfant épouvanté par la violence de cette barbarie déguisée en « civilisation ».

      Toute mon empathie

      VG


    • soi même 16 janvier 2013 23:39

      @ empathie, ne prend pas se mot à la légère, ce n’est pas de la guimauve et encore moins un bon sentiment.
       Et comme tu nous fais un patchwork de bon conseil, et un trémolo sur la souffrance, je t’invite avoir un peut plus de pudeur dans l’étalage de tes bons sentiments et ta leçon égoïste de la morale.


    • Folacha Folacha 20 janvier 2013 07:37

      Bonjour Roungalashinga, je réponds au Vieux Grincheux :


      Mon « altérité »sexuelle ainsi que mes origines sont des composantes fondamentales et indissociables de ma personnalité .

      La négation de cette altérité, ainsi que le fait de brouiller volontairement la filiation d’un individu dépasse de loin le débat sur « la parentalité pour tous » .

      Je trouve qu’en ce moment on est bien dans le « cause toujours » (ça on est habitués ) mais qu’on est en train de flirter dangereusement avec le « ferme ta gueule »....Et pas que pour ce sujet 

      Bon Dimanche à tous ...


    • Gollum Gollum 16 janvier 2013 10:21

      Tout ceci procède de la logique ploutocratique américaine qui ne veut pas de racines, de choses stables, afin d’avoir des personnes malléables à merci...


      On en arrive de ce fait à nier des évidences qui pourtant crèvent les yeux : l’altérité sexuelle, les lois naturelles.

      Ainsi qu’à un nivellement des valeurs.

      Bon post de Rounga. 

      • petrol 16 janvier 2013 10:32

        Très bon article, bien documenté.
        Elles ont des enfants les théoriciennes du genre ?
        Lorsque j’observe les enfants jouer, je vois bien que les garçons sont naturellement attirés par les voitures et le filles les poupées.


        • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 16 janvier 2013 13:24

          Bonjour,

          Je vous conseille cet excellent reportage sur la théorie du genre, c’est exactement ça.


        • lulupipistrelle 16 janvier 2013 16:41

          C’est faux. en matière de jouet les gosses peuvent avoir des inclinations qui ne sont pas celles pilotées par les adultes et la société. Un garçon qui joue avec une poupée, une fille qui s’amuse avec une voiture,on en voit tous les jours dans les familles qui ont une progéniture de l’un et l’autre sexe. Cette présentation est simpliste et malhonnête, parce qu’elle ne définit pas précisément la théorie du genre.


          Dans les expérimentations fumeuses, on a des Suédois qui élèvent leur mômes avec des vêtements unisexes, en bannissant les pronoms il ou elle. Ces cons ne savent même pas que des tas de langues, notamment asiatiques, ignorent le genre... et que pendant des siècles, même en Europe, les petits garçons à longues boucles... ont porté des robes jusqu’à 5 cinq ans.. Cela change-t-il (ou a-t-il changé) la distinction homme-femme ? non.

        • caramico 18 janvier 2013 09:30

          Oui, généralement, les garçons ont attirés par les voitures et les filles par les poupées.

           En Suède, on lutte contre ça en faisant tout pour que cette inclinaison naturelle disparaisse, et en instituant un apartheid dès la maternelle entre garçons et filles pour « protéger » ces dernières de l’agressivité des mâles.
          Peut-être faudrait-il les castrer à la naissance ?

        • laertes laertes 20 janvier 2013 15:08

          @petrol : "Lorsque j’observe les enfants jouer, je vois bien que les garçons sont naturellement attirés par les voitures et le filles les poupées." Oui mais qui vous dit qu’ils n’ont pas été conditionnés dès leur plus jeune äge et que cela n’a rien à voir avec la nature... Dans le meilleur des mondes d’Huxley, le conditionnement se fait dès le stade d’embryon !!!
          Si vous stimulez un bébé fille avec un camion et un bébé garçon avec une poupée, qui vous dit qu’ils ne seront pas portés à s’amuser prioritairement avec ces jouets !! Comme on sait, l’identité sexuelle des humains, au contraire des animaux est construite à la fois par le développement physique et les aléas de l’identification !!!


        • Yohan Yohan 16 janvier 2013 10:38

          Leur égalitarisme paroxystique est pervers : c’est du genre, ton ventre est mon ventre, ton fric est mon fric, ta maison est ma maison. C’est visiblement une tendance lourde dans la France d’aujourd’hui. Que croient-ils qu’ils vont nous fabriquer comme futur. Plus sûrement, une France d’assistés aigris, haineux 


          • JL JL 16 janvier 2013 10:49

            Bonjour Clémentine,

            bravo pour cet article.

            Pierre Berger : ’’ Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? ’’

            On pourrait dire aussi dans la même veine : vendre un rein ou vendre son savoir faire, où est la différence ? Le mec il précise : ’’ Moi, je suis pour toutes les libertés.’’ C’est ça l’égalitarisme libéral !!

            Évidemment, c’est un sophisme, parce que la différence est subjective ; ne pas y voir de différence arrange bien celui qui achète !

            Et en l’occurrence, Pierre Berger nous démontre que celui qui achète, le riche, est un imbécile persuadé que sa vérité est universelle. La pensée libérale est une non-pensée, une pensée pour ne pas penser, parce que la pensée, ça dérange celui qui veut tout et le contraire de tout.

            Sur ça : ’’ En sociologie, en psychanalyse et en droit, voilà bien longtemps que les liens sociaux priment sur les liens biologiques.’’’ (Najat VB) Oui, peut-être ! Mais ni la sociologie, ni la psychanalyse ne disent que tout se vaut !

            Et que dire de ça : ’’ Nous excluons toutes relations financières entre les parents et la femme qui porte leur enfant ’’ ? (NVB) Hypocrisie ? Bêtise ? on hésite à tirer sur la trop belle ambulance.

            La théorie du genre relève typiquement de l’égalitarisme libéral et de la volonté de réduire les peuples à l’état de simple chair à profit. Pourquoi la chair à profits serait-elle sexuée ? Je vous le demande.

            Clémentine, vous croyez que  : ’’ le bon sens ne semble plus vraiment la chose du monde la mieux partagée.’’ ? Détrompez vous : ces gens sont persuadés d’avoir beaucoup de bon sens. Ce sont les idiots utiles de ces monstres froids qui nous asservissent par leur puissance financière.


            • Anakin Anakin 16 janvier 2013 12:42

              Quand je pense que naguerre , on louait des nourrices qui donnaient leur lait aux autres enfants pour lesquels elles étaient payées.

              Cela choquerait aujourd’hui !!!!


            • JL JL 16 janvier 2013 13:04

              « Cela choquerait aujourd’hui !! » (anakin)

              Oui ! Cela choquerait surtout les bénéfices de l’industrie alimentaire pour bébés.

              Je vous rappelle les campagnes de désinformation qui ont été faites dans des pays où il n’y avait même pas d’eau potable : on y affirmait aux femmes que le lait en poudre est meilleur pour le bébé que le lait maternel.


            • Dudule 16 janvier 2013 17:09

              Pas seulement dans les pays où il n’y avait pas d’eau potable... Il y a une trentaine d’année en France aussi.


            • Irina leroyer Irina leroyer 17 janvier 2013 19:57

              JL,


              l’article de clémentine est excellent dans la mesure ou il démontre qu’on essaye de nous forcer la main sur un sujet où, s’il y avait un référendum, le NON l’emporterai haut la main. C’est une diversion pour continuer à masquer les vrais problèmes actuels que nous connaissons bien puisqu’on en a déjà parlé ....

              par contre ce qui ne me plait pas dans votre discours c’est qu’une fois de plus, selon vous, les coupables sont les grands « Satan du libéralisme » ! 

              cet amalgame est fâcheux ou reviendrait à dire que ceux qui propose cette loi le font dans un but de profit, ce qui est absurde !

              la récupération mercantile qui pourrai s’en suivre ne serait qu’une conséquence et le fait de traficans malhonnêtes et profiteurs comme les proxénètes.

              pierre Bergé n’est qu’une caricature, pas du tout représentatif des homosexuels qui pour la plupart ne se sentent pas du tout concernés par le mariage homo. 

              irina

            • Irina leroyer Irina leroyer 17 janvier 2013 20:00

              Anakin,


              quand je donne mon sang, je le fais bénévolement, êtes vous choqué ?

              Irina 

            • foufouille foufouille 17 janvier 2013 20:14

              donc irina va louer son ventre gratos .......
               


            • Irina leroyer Irina leroyer 17 janvier 2013 20:46

              en tous cas pas pour toi foufouille !


              irina

            • foufouille foufouille 17 janvier 2013 23:18

              et donc ?
              tu loues ton ventres ?


            • Irina leroyer Irina leroyer 17 janvier 2013 23:28

              ce qu’il te faut a toi foufouille c’est une coquille d’huître , vu que tu es un molusque


              Irina

            • JL JL 18 janvier 2013 10:27

              Irina leroyer,

              je note que pour une fois, votre propos paraît construit. Et il serait plus facile à décoder si vous preniez clairement position. Ceci dit, j’ai l’habitude avec les égalitaristes libéraux (ceux qui se croient de gauche).

              Si les homosexuels ne veulent pas de cette loi, et si ce ne sont pas les grands satans du libéralisme (dont vous admettez ici implicitement qu’ils sont mus par la recherche du profit) qui sont moteurs dans cette affaire, alors, svp, dites nous qui selon vous, est demandeur de cette ’chose’ ? Car vous ne me ferez pas admettre que c’est seulement une affaire de diversion.


            • Irina leroyer Irina leroyer 19 janvier 2013 10:29

              JL, 


              que vous l’admettiez ou non ne change rien, ce n’est qu’une diversion, tout comme la mise en scène de l’histoire Depardieu....

              pendant ce temps la, on continue a emprunter sans avoir de solution pour rembourser et donc on s’enfonce un peu plus !

              il y a un article sur Agoravox concernant la faillite prochaine de l’AGIRC et l’ARCO, ce la vous dit quelque chose ? CQFD

              irina

            • JL JL 19 janvier 2013 11:02

              leroyer,

              ça veut dire quoi CQFD, pour vous ?


            • JL JL 19 janvier 2013 13:58

              Allons, Irina, faites un effort !!!


            • LEELOO Shawford42 19 janvier 2013 14:07

              Vili, tu vas pas répondre à la dernière question de JL j’espère, ou j’ai bien peur que vous finissiez par convoler ensemble et en justes noces.


              Et manquerait plus que vous nous fassiez un bébé dans le dos : le premier bébé Maboul smiley smiley smiley smiley

            • JL JL 19 janvier 2013 15:19

              Hé non,

              vilista irina leroyer ne va pas répondre, parce que vilista irina leroyer ne sait parce ce que signifie CQFD ni surtout, comment ça s’utilise : et pour cause, parce que vilista irina leroyer n’a aucune formation scientifique, cette ignorance en est la preuve.


            • Ruut Ruut 21 janvier 2013 10:17

              La gratuité du don de sang me choque dans la mesure ou sa réception est facturée.


            • Yohan Yohan 16 janvier 2013 11:02

              Les soixantehuitards ont déjà fait bcp de mal avec leurs lubies, leur laxisme, leur mode de vie débridé, Ils ont largement contribué à saper l’autorité de la famille et ils viennent maintenant nous proposer leur nouveau programme, faire de la France une terre de marchandisation de l’enfance. Ce Bergé est un mec lamentable et ce n’est pas la première fois qu’il dégueule le stupre. 


              • JL JL 16 janvier 2013 11:57

                Ne mélangez pas tout ! Cette affaire n’a rien à voir avec les soixantuitards, voyons.


              • Yohan Yohan 16 janvier 2013 13:58

                « y’en a » comme dirait l’autre dans les tontons flingueurs


              • Irina leroyer Irina leroyer 17 janvier 2013 20:49

                effectivement JL,


                car c’est juste une diverssion, vous le savez tout comme moi 

                irina

              • laertes laertes 20 janvier 2013 15:21

                @ Irina
                Bonjour.
                Je ne sais pas si c’est une diversion délibérée.... mais vous avez peut-être raison !
                Par contre je suis fasciné qu’on dépense autant d’énergie sur des problèmes secondaires comme ceux-ci. Personnellement je n’ai aucun avis (trop ignorant) sur le mariage homosexuel (je ne luis pas) et sur la PMA (cela ne me concerne pas) pas plus que sur l’avortement (je ne suis pas concern"é et c’est une décision individuelle ou de couple).
                Bergé est un imposteur..................... Il se met en avant avec des arguments fumeux pour ne pas parler de ses liens financiers ............. C’est une manière de s’acheter une conscience à bon compte lui qui ne louera jamais rien car il possède !!


              • oncle archibald 16 janvier 2013 11:15

                Très bon article, assis sur la réalité de la physiologie et des comportements. 

                Maintenant que la discussion semble s’amorcer après des mois ou l’on nous a expliqué « circulez, il n’y a rien à voir » on va enfin se rendre compte des inepties de ce projet de loi très mal étudié dont la motivation même est impossible à satisfaire sauf à accepter la PMA la GPA et bientôt sans doute d’autres revendications particulières d’autres groupes d’individus qui ont aussi des moeurs hors normes.

                Madame Guigou garde des sceaux qui nous avait juré ses grands Dieux que jamais jamais le Pacs n’ouvrirait la voie au mariage et à l’adoption par les couples homosexuels dit maintenant que ça n’était qu’une étape, et il en sera de même du « mariage pour tous » qui dans son titre même ouvre la voie au grand n’importe quoi ... 

                • antonio 16 janvier 2013 11:40

                  Aux Etats Unis, les mères porteuses choisies par les demandeurs sont payées...

                  Pour lutter contre le chômages, faisons des usines à bébés : les « ouvrières » gagneraient leur
                  vie en portant des enfants pour les riches....(puisqu’on ne sait pas encore « fabriquer des enfants à » la chaîne « comme dans » Le meilleur des mondes «  de Huxley.

                  Des trafics épouvantables existent déjà dans ce domaine : Un reportage de Marianne,il y a quelques temps rapportait le  » parcours « de deux homosexuels pour se payer
                  un enfant : voyage en Inde ; sélection d’une  » donneuse « d’ovules.....puis sélection de
                  la mère porteuse (physique agréable (sic) et mari d’accord (sic) etc.....Il est  » mieux « pour les
                    » acheteurs « que la mère porteuse soit inséminée avec l’ovule d’une autre femme car ainsi elle ne peut arguer d’aucun lien biologique avec la » marchandise « qu’elle va leur livrer....

                  Exploitation de la pauvreté portée à un degré encore jamais atteint...cynisme, mépris ..de
                  . » l’autre « , la monstruosité devient légale.....................................

                  Et les arguties de M.eme Vallaud-Belkacem sur  » une gratuité encadrée « ne sont que billevesées.............qui n’enlèvent rien à l’atrocité de la pratique....

                  Pour vanter de telles  »nouveautés ", il faut soi-même être d’une monstrueuse bêtise, d’un cynisme encore inconnu.

                  Vite ! Débarrassons-nous de ces monstres...

                  PS : Votre article est excellent. Toutes mes félicitations et merci..

                   
                   :


                  • oncle archibald 16 janvier 2013 11:54

                    « Pour vanter de telles »nouveautés , il faut soi-même être d’une monstrueuse bêtise »

                    Hélas non, et c’est beaucoup plus grave. S’il ne s’agissait que de quelques imbéciles on pourrait régler le problème, mais il s’agit d’idéologues qui ne poursuivent qu’un seuil but : la mise à mort des valeurs morales qui ont forgé notre civilisation.

                  • antonio 16 janvier 2013 12:02

                    @ Oncle Archibald,

                    Vous avez raison...hélas !


                  • morice morice 16 janvier 2013 12:33

                    des valeurs morales qui ont forgé notre civilisation.


                    la soumission au chef ?

                  • soi même 16 janvier 2013 13:45

                    Avec toi, c’est visible sa marche pas momo, part vas revoie ta copie, dans ton raisonnement, il y a un os.


                  • ffi ffi 16 janvier 2013 17:43

                    A quand le retour des lebensborn ?

                    Les socialistes ont encore frappé...
                    C’est juste la socialisation des enfants... et ce serait au bénéfice de ceux qui ont le pognon.


                  • Irina leroyer Irina leroyer 17 janvier 2013 20:20

                    morice,


                    vous n’êtes pas né d’un homme et d’une femmes, je pense que vous êtes un clone issu d’expériences réalisées dans un labo secret derrière l’Oural à l’époque soviétique. Comme, malgré la propagande, ils avaient du mal a augmenter le nombre de bon communistes, la solution étaient de les cloner... la question que je me pose : vous êtes un clone de qui ? Staline ou Beria ? 

                    voire même plusieurs clones...


                    irina

                  • caramico 18 janvier 2013 09:51

                    Aux Etats-Unis, on vous présente un catalogue de donneuses (qui font ça pour le fric), avec photos à l’appui pour que vous puissiez choisir ce qui à votre avis fera un bon mélange.

                    Puis on fourre le tout dans une porteuse (qui fait ça pour le fric), et là on s’en fout de son physique, c’est comme les vaches de réforme.
                    Des « entreprises » se sont spécialisées dans ce commerce, on paye à tous les niveaux, et bien sûr ce genre de pratique n’est pas à la portée de toutes les « bourses ».
                    Au nom de l’égalité, quand ce système sera institué en France, il faudra alors se battre pour que la « Sécu » rembourse les frais.
                    Et puis vous, moi, également au nom de l’égalité, on demandera à bénéficier de ça, parce que c’est plus simple, c’est moins fatigant, parce que maman ne veut pas s’abîmer le ventre, parce que, parce que.....



                  • laertes laertes 20 janvier 2013 15:37

                    @archibald : " mais il s’agit d’idéologues qui ne poursuivent qu’un seuil but : la mise à mort des valeurs morales qui ont forgé notre civilisation. «  !
                    Mon dieu ! où allez vous chercher tout cela ? Et quelles sont ces ...valeurs morales (dure à définir) qui ont forgé (depuis quand des valeurs morales forgent-elle quoi que ce soit) notre (occidentale ? chinoise ? Antique ? Inca ? Egyptienne ? EUHHHHH Judéo chrétienne ?) civilisation (qu’est-ce que c’est selon vous ?)
                    La »civilisation romaine était basée sur la vertu (valeur morale ?) ce qui ne l’a pas empêchée dans ses pratiques de développer l’homosexualité, l’adoption, l’esclavage, la prostitution, la rapine, l’extorsion, le meurtre à grande échelle, la corruption !!! Et pourtant cette "civilisation a duré près de six siècles !!! Il n’y a pas besoin d’idéologues pour détruire de soi disant valeurs morales ! C’est stupide !!


                  • laertes laertes 20 janvier 2013 15:49

                    @Irina
                    chère Irina à l’avatar de poupée russe, vous connaissez le proverbe : « toute exagération est insignifiante »
                    Vous me faites sourire..............


                  • eric 16 janvier 2013 11:43

                    Ben oui, mais : Harlem était le porte serviette de Berger choisit pour être le porte parole de l’asso. bidon qu’ils avaient constitue en désignant des membres au hasards dans les fichiers FEN, PS, et assoc de parents d’élèves et en meublant par des concerts de star gratuits.
                    Il a par la suite paye ses amendes pour détournement de fond pour lui évité des problèmes. Il payait les bureaux de Désir d’Avenir, il a finance Le Monde quand celui ci commençait a avoir plus de dettes que de lecteur et que les pouvoir public en avaient marre de combler les trous. Il a saborde Ségolène au profit de Hollande en lui coupant les vivres pour la campagne des primaires, etc, etc, etc,
                    Lequel des sus nomme pourrait se permettre de ne pas être d’accord avec lui ? Vous imaginez exister a gauche et avoir sur le dos, contre soi, Le Monde, les inrocks etc... ? Et puis, tous ce fric, cela doit laisser des traces. Faut pas s’étonner si le parti a ete donne a Harlem et si la seule et unique question sur laquelle il a depuis fait semblant d’être un peu indépendant du gouvernement concerne tous cela. La seule cause aussi pour laquelle il a organise une grande manif.

                    Les responsables de gauche n’ont pas vraiment le choix quelles que soient leurs opinions.

                    les électeurs de gauche, eux, sont libres d’être convaincus par ces discours et satisfait d’avoir des leaders ainsi désignés.


                    • morice morice 16 janvier 2013 12:34

                      le FN est venu nous visiter, encore une fois. Harlem Désir est leur épouvantail depuis toujours...


                    • eric 16 janvier 2013 13:42

                      Une potiche pour épouvantail ? Vous ne devez guère avoir la main verte ...FN ? Non ! Vu de Russie, se sont de dangereux gauchistes. D’ailleurs, si on en croit les sondages, ses électeurs sont en gros favorables au truc du gouvernement.


                    • rouge sang 16 janvier 2013 20:28

                      harlem désir.. quel épouvantail... il ne ferait pas peur a scoubidoo


                    • siatom siatom 16 janvier 2013 11:51

                      @ l’auteur
                      Excellent article, la’ marchandisation’ des ventres , un nouveau créneau pour juguler le chomage.


                      • eric 16 janvier 2013 13:36

                        Mais non ! La porte parole a bien dit que cela se ferait sur une base bénévole et gratuite. Il la pretera juste.


                      • Anakin Anakin 16 janvier 2013 12:53

                        je ne savais pas que Bakounine était de droite !!!


                      • alinea Alinea 16 janvier 2013 12:20

                        Dommage que la vidéo de Michéa s’arrête au bout de 10 minutes !
                        Voyez-vous, l’homme moderne dénie son animalité ; c’est ce qu’il nomme le progrès ; à partir de là tout est permis et faire cas individuel de tout problème renvoie nécessairement à la déliquescence pour ne pas dire la décadence. Il est de notoriété publique que les hormones ne sont rien ! une femme porte l’enfant et se retrouve toute bouleversée après, avec son lait, son instinct de nidification tandis que celui qui accueillera le bébé n’aura rien de cela bien entendu ! Mais quelle importance ? L’important c’est l’amouuuuuuur ! et quel !


                        • morice morice 16 janvier 2013 12:30

                          michéa le revoilou


                          jolie manif hein...

                          surtout avec ÇA dedans :


                          pas mal hein l’alliance des « pro-life » avec les négationnistes...

                          pas mal. A partir de là, la question du « genre », vous savez.... 

                          on a affaire à une bande de fachos réacs, rien d’autre.

                          pas besoin d’un michéa pour « expliquer » ça...

                          • nobody 16 janvier 2013 14:10

                            @Morice


                            Il y a effectivement des Fachos et des Collabos en Europe :
                            1) les Fachos sont à Bruxelles : ils mettent en esclavage les peuples d’Europe du Sud.

                            2) les Collabos sont les politiques nationaux qui appliquent ces directives, et les journalistes vendus qui ne les dénoncent pas.



                          • Jean Valjean Jean Valjean 16 janvier 2013 15:07

                            Morice, quand vous aurez acquis le tiers de la lucidité et de la culture philosophique et politique de J.C Michéa, revenez nous voir, mais pas avant SVP.


                          • alinea Alinea 16 janvier 2013 15:42

                            Jean Valjean : quand quelqu’un déconstruit une idéologie ou une société avec l’acuité de Michéa, chacun peut le récupérer ! Il est bien entendu dommageable que les FN puisse ça et là se l’approprier alors que ce qu’il dit, décrit et dénonce ne va pas dans leur sens ! C’est comme ça ! Alors, les partisans d’un bord s’empare de « l’emparement » des autres ! On se mord la queue !
                            En sommes-nous rendus à l’appartenance aveugle à tel ou tel bord ? Puisse l’intelligence départager cela !


                          • Jean Valjean Jean Valjean 16 janvier 2013 16:48

                            Que des fachos New look se réapproprient ce qui les arrange chez Michéa c’est leur problème...
                            Que l’on associe Michéa à ces fafs rouges-verts-bruns, c’est de la pure malhonnêteté intellectuelle,
                            d’ailleurs contrairement au grand con qui se prétends sociologue et qui aime reprendre quelques idées chez Michéa, e n’ai jamais lu ou entendu le moindre propos racistes, homophobes et anti-Juifs chez Michéa.


                          • alinea Alinea 16 janvier 2013 17:16

                            Moi non plus ! La malhonnêteté, c’est rageant ; il vaut mieux laisser pisser ; d’ailleurs Michéa se garde bien d’intervenir ; c’est à mon sens une preuve de la profondeur de sa pensée et de sa réelle grandeur !!


                          • rouge sang 16 janvier 2013 17:30

                            comment annuler une manifestation selon morice : vous mettez un facho dedans même importé et elle s’en trouve discéditée


                          • eugene eugene 16 janvier 2013 12:34

                            Bravo pour votre coup de colère.
                             La mise en déshumanité de la planète est en marche, sous des prétextes fallacieux de liberté et de modernité, voir d"égalitarisme.
                            Tout cela ne tient pas deux secondes, au niveau de la pertinence, mais l’essentiel est ailleurs : Donnez de la voix, impressionnez, prendre la place....


                            • morice morice 16 janvier 2013 12:36

                               La mise en déshumanité de la planète est en marche, 


                              tous des bêtes, hein c’est ça la décadence romaine, etc etc

                              vous avez 200 ans d’âge ?

                            • Jean Yanne Jean Yanne 16 janvier 2013 12:45

                              Le mariage homo qui suscite beaucoup de point de vue hargneux et véhéments , devrait faire l’objet d’un débat beaucoup plus large car il touche les fondements d’une société .


                              Au lieu donc , de passer en force par des combines plus ou moins légales , le gouvernement aurait donc tout intérêt à promouvoir un débat suivi d’un référendum ..... qui ouvrirait un cycle de référendums d’initiatives populaires .... car nous avons vraiment besoin d’une vraie démocratie et en finir avec cette pantalonnade de législative !

                              Pour ce qui est du sujet lui même 

                              Je précise que je suis athée non pas d’occasion mais de réflexion profonde et philosophique après être né et éduqué chrétien .

                              Que je suis opposé au mariage sous toutes ses variantes et ce depuis que nous maitrisons parfaitement la procréation .

                              Que je suis favorable , très favorable , à l’instauration d’une parentalité éducative distincte de la parentalité biologique , qui est un fait !

                              Que je suis favorable à la transformation des allocations familiale en salaire de parent éducateur forfaitaire , quel que soit le nombre d’enfant pris en charge simultanément, et individuel. Un parent éducateur prenant en charge l’éducation d’un enfant qu’il en soit le géniteur ou non .
                              Ce travail d’éducateur rémunéré par la société et considéré comme un travail bénéficiant des mêmes conditions que celles attribuées à un travailleur .

                              que ce travail et l’affectation soit attribué à une personne apte à le faire , cette personne pouvant changer dans le temps de l’enfant , les condamnés pour moeurs ne pouvant devenir parent éducateur , mais toujours pouvant être géniteur .

                              Toutes ces propositions devant être expliquées et débattues !

                              c’est en ce sens qu’il nous faut plusieurs débats et plusieurs référendums ou référendum à questions multiples !

                              • morice morice 16 janvier 2013 12:50

                                Le mariage homo qui suscite beaucoup de point de vue hargneux et véhéments , devrait faire l’objet d’un débat beaucoup plus large car il touche les fondements d’une société 



                                suffisait de mettre au singulier fondement, là

                                ils sont trop forts !!!! et drôles, sans s’en rendre compte !

                              • Anakin Anakin 16 janvier 2013 12:47

                                Dans un pays où on avorte plus de 200 000 fois par an, où l’on autorise que le père soit d’office le mari sans aucune autre forme de preuve, que l’on implante des embryons et avorte les surnuméraires pour convenance des parents, qu’il n’y a pas un jour où un fait divers ne relate le meurtre ou le viol d’un enfant, je trouve étrange cette énergie pour vouloir faire croire que nous sommes meilleurs que les homosexuels et que nous sommes si bien placés pour donner des leçons.


                                • Mammon 16 janvier 2013 14:49

                                  Parce que selon vous, les homosexuels seraient plus civilisés que les hétéros du seul fait de leur orientation sexuelle ? Qu’eux aussi ne sont pas ou ne seront pas exempts des travers que vous citez ?
                                  Pour une certaine gauche (celle de Bergé, Pompili, NVB), les homosexuels représentent le fer de lance de l’avènement d’un Monde Nouveau, mais pas sûr que tous les intéressés soient d’accord avec ce rôle messianique !


                                • ffi ffi 16 janvier 2013 17:58

                                  L’homosexualité n’est pas une race, pas plus que l’hétérosexualité, c’est une pratique.

                                  L’homosexualité est une pratique sexuelle, détachée de son but : la procréation.
                                   
                                  A partir du moment où tu détaches ainsi la pratique de son but, tu adoptes une pratique égoïste où la sexualité consiste à se faire jouir, via l’utilisation du corps de l’autre.
                                   
                                  C’est là l’origine de toute les déviances sexuelles : l’utilisation d’autrui pour sa jouissance personnelle. Cette focalisation sur le jouir personnel peut en faire oublier l’autre, et donc parfois faire se passer de son consentement.

                                  D’où le viol, la pédophilie,..etc.
                                   
                                  Or, tout être qui n’est pas fou, mais raisonnable, aligne sa pratique sur ce qu’il veut.
                                  Donc celui qui pratique l’homosexualité en connaît très bien la finalité : jouir sans se reproduire, étant donné que la pratique homosexuelle ne peut procréer.

                                  Par conséquent, l’institution du mariage est inutile aux couples à pratique homosexuelle.
                                  Elle ne peut pas les concerner puisque leur finalité n’est pas la procréation.


                                • laertes laertes 20 janvier 2013 16:10

                                  @FFi :
                                  « L’homosexualité est une pratique sexuelle, détachée de son but : la procréation. » Comme la prostitution ou d’autres pratiques sexuelles... au cas où vous ne le sauriez pas le but primaire de la pratique sexuelle c’est la jouissance ! la procréation n’étant qu’un but secondaire (désir raisonné mais non toujours exaucé) !
                                  « Par conséquent, l’institution du mariage est inutile aux couples à pratique homosexuelle.
                                  Elle ne peut pas les concerner puisque leur finalité n’est pas la procréation
                                  . » Votre conclusion e stupide ! Le mariage n’est pas une INSTITUTION mais un contrat ! la preuve ? c’est qu’il peut être dissous !! Si vous regardez l’histoire du mariage, il n’a pas toujours eu comme finalité la procréation ! Ce que les homosexuels cherchent dans le mariage c’est aussi de bénéficier des avantages du contrat..................... c’est marrant mais dans beaucoup de commentaires j’ai peu lu le mot « amour » !!!
                                   


                                • ZenZoe ZenZoe 16 janvier 2013 12:58

                                  Peu importe que les arguments des uns et des autres soient fumeux ou justes. Ce qui compte, c’est que ce que veut une majorité soit respecté, c’est le fondement d’une démocratie. Ca peut sembler fou, mais un peuple a le droit de décider lui-même, même si la décision peut sembler étrange à certains.
                                  Maintenant, et sachant que les chiffres sont manipulés et les sondages sont trompeurs, comment peut-on savoir ce que veut vraiment la majorité ? Un référendum, voilà, c’est la seule bonne réponse !


                                  • morice morice 16 janvier 2013 13:44

                                    . Ce qui compte, c’est que ce que veut une majorité soit respecté, c’est le fondement d’une démocratie. Ca peut sembler fou, mais un peuple a le droit de décider lui-même, même si la décision peut sembler étrange à certains.


                                    le pays est pour et dans la manif on y a emmené des enfants... les pauvres.

                                    , mais un peuple a le droit de décider lui-même

                                    il a voté pour un programme où c’était marqué....

                                    les grincheux se rebiffent ?

                                  • docdory docdory 16 janvier 2013 14:49

                                    @ Morice 

                                    Le peuple avait aussi voté pour un programme qui ne prévoyait pas d’augmentation de la TVA, il l’a eu quand même !
                                    Vous êtes vraiment le spécialiste du sophisme vaseux...
                                    Quand on vote, en général , on est d’accord avec quinze propositions d’un premier candidat et avec cinq propositions du deuxième. Dans ce cas on vote parfois pour le premier, la mort dans l’âme, et parfois on s’abstient massivement quand les propositions des deux candidats paraissent catastrophiques ( comme aux dernières présidentielles ! ) .

                                  • oncle archibald 16 janvier 2013 15:21

                                    Le peuple, il si on lui demande de voter pour un programme qui promet le plein emploi, l’augmentation du niveau de vie et le mariage des zomos ... 

                                    Ben, le peuple, il se dit que les deux premiers termes de la proposition sont pas mal et tant pis pour le troisième ... mais au bout du chemin si on ne lui donne que le troisième .. ben ... il est pas content le peuple ..

                                    Capito Momo ?

                                  • Irina leroyer Irina leroyer 19 janvier 2013 10:32

                                    morice,


                                    les promesses n’engagent que ceux qui y croient !

                                    seriez vous né de la dernière pluie ?

                                    irina

                                  • Jelena XCII 16 janvier 2013 13:00

                                    Par rapport au dernier paragraphe... La prostitution est un travail au black en quelque sorte, d’où vouloir l’interdire, alors que vendre un enfant met en valeur la doctrine « humain = marchandise ».

                                    Quand je vois le nombre de minettes d’à peine 20 ans qui ont déjà 3 enfants, non pas par amour des enfants, mais pour vivre sur les allocs, il est facile de deviner le commerce à venir.


                                    • AN221 AN221 16 janvier 2013 13:20

                                      ’’ Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? ’’
                                      Louer son ventre pour produire un enfant et loueur ses bras pour produire une clio,quelle différence ?

                                      L’enfant coute et la clio rapporte,c’est beau la vie en clio.Merci patron..


                                      • ffi ffi 16 janvier 2013 18:02

                                        Après ils viendront chialer que la bourgeoisie s’est appropriée les moyens de reproduction...


                                      • Tall 16 janvier 2013 13:32

                                        - Les gays pouponnent très peu. Ils préfèrent de loin la vie épicurienne et sont généralement très libertaires. Les chiffres du nombre d’enfants qui auront 2 papas sera tellement insignifiant ( en % de pop ) que ça ne changera rien à la société.


                                        - Chez les lesbiennes par contre : il y a déjà aujourd’hui un recours massif à la procréation assistée ( banques de sperme ). De nombreuses françaises ont recours à cette technique en Belgique depuis au moins 10 ans. On les appelle les « bébés-Thalys » ( nom du tgv Paris- Bxl )

                                        - Mon pronostic sur le développement de ces enfants à 2 mamans est le suivant :

                                         - pour les garçons : un nombre + important que normal d’enfants-rois ( égoïstes narcissiques et tyranniques qui n’ont pas connu l’opposition du mâle dominant dans leur enfance ) et d’homosexuels ( exemple de la femme réservée aux femmes ).

                                         - pour les filles : un nombre + important que normal de lesbiennes ( par simple mimétisme ).

                                        Résultat des courses dans les décennies à venir ...

                                        • morice morice 16 janvier 2013 13:51

                                           Les gays pouponnent très peu. 


                                          avis péremptoire d’un spécialiste.

                                          Mon pronostic sur le développement de ces enfants 

                                          ah tiens voila le tiercé

                                          pour les filles : un nombre + important que normal de lesbiennes ( par simple mimétisme )

                                          toutes les études démontrent l’inverse... faudra revoir votre grille de loto....

                                          et votre pronostic pour qu’un enfant battu par ses parents devienne un délinquant ça donne quoi ???? Hein ??

                                          ça aussi ça se calcule ???

                                        • Tall 16 janvier 2013 13:59

                                          C’est quoi cet hurluberlu qui vient mordre tout le monde dans ce forum en racontant n’importe quoi ?

                                          Il n’y a pas de modération sur ce site ?

                                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 janvier 2013 14:09

                                          C ’est Muppette Momo 


                                          La scéance qui infuse .... smiley

                                          Tout ça qui dit est vrai , il a le diplôme donc c’ est vrai ...

                                        • Tall 16 janvier 2013 14:14

                                          ah si c’est un intellectuel, alors on n’a rien dit ... smiley


                                        • docdory docdory 16 janvier 2013 14:41

                                          @ Tall

                                          Dans votre pronostic sur le devenir psychique catastrophique prévisible de ces enfants adoptés, on peut rajouter le cas de ce garçon adopté par deux lesbiennes et qui en est devenu transsexuel, au point que ses deux « mères » le font bourrer d’hormones par des « médecins » pour qu’il devienne une « fille » à la puberté.
                                          Ce qu’il y a de curieux, c’est que ceux qui ont introduit le « principe de précaution » dans la constitution sont souvent les mêmes qui méprisent ce principe au point de préconiser l’adoption homosexuelle, alors que les dégâts psychiques en sont déjà accablants et irréfutables dans ce cas précis !

                                        • Tall 16 janvier 2013 15:03

                                          docdory

                                          Ben oui, les lesbiennes n’aiment pas les hommes.
                                          Alors élever un futur homme, et hétéro en plus ... bof ...

                                          Pas besoin d’être expert pour comprendre tout ça, c’est basique.
                                          Le cerveau de l’enfant est extraordinairement plastique.
                                          Et tout ce qui s’y inscrit dans les premières années est généralement marqué à vie.


                                        • alinea Alinea 16 janvier 2013 15:47

                                          Tall : il n’y a pas de modération : la modération, c’est la censure ; les gens plein de progrès sont convaincus que deux papas, c’est mieux que l’oprhelinat ; pourquoi pas ? Quand on parle de cas particuliers et qui plus sont archi minoritaires, on ne peut dire que des conneries !


                                        • Pyrathome Pyrathome 16 janvier 2013 15:55

                                          d’enfants-rois ( égoïstes narcissiques et tyranniques qui n’ont pas connu l’opposition du mâle dominant dans leur enfance

                                          Ah ah ah  !!! sancti tui domine........prout !

                                          Et le mariage pour tous, ok, et quid des curetons et bonne-sœurs ?
                                          Vont pouvoir se marier entre eux ? et faire pleins de grenouilles de bénitier ?
                                          Ça devrait être une bonne nouvelle pour les calotés !!! smiley


                                        • Rémi De François Gianni Remangelo 16 janvier 2013 16:13

                                          Tall, j’imagine que vous devez être psychologue, ou pire psychiatre, pour connaitre de façon aussi précise la psychologie d’autant de gay et d’enfants de gay. J’imagine par ailleurs que vous devez avoir des chiffres concrets pour étayer vos données. L’enfant roi est il un concept psychologique stable ayant une définition précise ? J’espère que votre résultat des « courses » n’est pas trop grave :s


                                        • morice morice 16 janvier 2013 18:04

                                          Par Tall (xxx.xxx.xxx.245) 16 janvier 13:59

                                          C’est quoi cet hurluberlu qui vient mordre tout le monde dans ce forum en racontant n’importe quoi ?

                                          Il n’y a pas de modération sur ce site ?



                                          PAS N’IMPORTE QUOI TALL..

                                          alors je vous repose la question : vous dites les lesbiennes fabriquent des lesbiennes.

                                          je ne le pense pas, et des études démontrent que c’est faux mais c’est VOTRE avis

                                          donc je vous repose la question : est ce qu’un gamin martyrisé va obligatoirement devenir violent lui-même, selon vous, TALL ????

                                        • Pyrathome Pyrathome 16 janvier 2013 18:39

                                          est ce qu’un gamin martyrisé va obligatoirement devenir violent lui-même, selon vous, TALL ????

                                          Alors lui, il a du être martyrisé dans sa jeunesse......grâce à son papounet gros mâle dominant smiley...


                                        • Tall 16 janvier 2013 20:21
                                          morice

                                          Désolé, il n’y a aucune étude sérieuse infirmant mes dires. D’ailleurs vous ne sourcez pas, vous qui le faites d’habitude si bien en général.

                                          Je me souviens même d’un directeur de banque de sperme ( financièrement très intéressé par la chose évidemment ) disant qu’il n’y avait pas d’étude prouvant que les enfants de lesbiennes auraient des problèmes. Ce qui veut dire qu’on n’en sait rien pour l’instant, ce qui n’est pas la même chose.

                                          Belle hypocrisie ...

                                          Et bien justement : oui hélas... les ex-enfants battus deviennent souvent ( il n’y a pas jamais de « toujours » en psycho ) des parents bourreauxà leur tour.
                                          On observe aussi la chose avec la pédophilie familiale. Elle se transmet souvent à travers les générations.

                                          « Souvent » signifiant que c’est + fréquent ( en % ) que chez les autres couples.

                                        • Tall 16 janvier 2013 20:50

                                          Pyra

                                          Ah mais mon vécu personnel a effectivement un impact direct sur mes connaissances en matière de psy. Et notamment rapport à la violence. C’est un fait

                                        • Irina leroyer Irina leroyer 17 janvier 2013 20:27

                                          il ne faut pas en vouloir a Morice, c’est un clone, alors pour lui tout est possible...


                                          irina

                                        • Krokodilo Krokodilo 18 janvier 2013 11:48

                                          @Docdory, je suis moi aussi opposé à la PMA pour les couples homos, et n’ai pas d’avis tranché pour l’adoption, mais l’exemple que tu cites ne prouve rien, comme tout cas isolé hors d’une étude objective (d’où la difficulté !) car les contre-exemples existent : j’ai dans ma clientèle un trans dont les parents sont hétéros, faut-il en déduire que les couples hétéros favorisent les troubles psychiques ? Non, bien sûr, mais c’est valable dans l’autre sens.


                                        • laertes laertes 20 janvier 2013 16:36

                                          @Tall
                                          « Pas besoin d’être expert pour comprendre tout ça, c’est basique.

                                          Le cerveau de l’enfant est extraordinairement plastique. »
                                          Oui et c’est bien le problème essentiel de votre commentaire !Si le cerveau d’un enfant est extraordinairement plastique, vous avez raison de dire que le vôtre est extraordinairement....basique !! Et être basique sur un problème aussi complexe c’est à la fois de l’imposture et du mensonge par omission... Quant on n’a rien à apporter de substantiel (études) pour étayer des conclusions basiques on ne devrait être autorisé...qu’à se taire !!!

                                        • morice morice 16 janvier 2013 13:54

                                          En fait d’égalité devant le mariage, pour les homos, il s’agit d’égalité devant la reproduction.


                                          allez, c’’est vrai ???? je n’y avais jamais pensé...

                                          ne doivent pas être soumis au desiderata d’une extrême minorité qui ne peut se reproduire dans sa communauté

                                          ah, c’est une SECTE ???

                                          L’homosexualité reste une anomalie devant la reproduction, 

                                          belle apagogie.



                                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 janvier 2013 15:52

                                            Au fait Morice , vos papas étaient au nombre de combien ? 


                                          • Pyrathome Pyrathome 16 janvier 2013 15:58

                                            Le pitaine est jaloux, lui qui n’a pas de père comme un bon fils de pub.....ah ah ah !!!! smiley


                                          • COVADONGA722 COVADONGA722 16 janvier 2013 17:56

                                            quelle apologie monsieur le professeur ? l’apologie de la vente et de la location des ventres ?
                                            L’ apologie du tout ce vaut tot est égal ?Le grand bourgeois socialiste a l’argent alors pour lui pas de probleme , on peut acheter un enfant comme un bien mobilier.
                                            Quelle classe sociale s’offrira des ventres monsieur le professeur  ?
                                            Quelle classe sociale les fourniras hein ? Et puis apres feront ils commes les deux lesbiennes yankee transformant chimiquement leur fils de 10 ans en fille ; Cette procréation assistée c’est le début de l’eugénisme croyez pas qu’ils vont se laisser refiler un moutard qui ne convient pas hein z’auront payé pour un ptit male blond ça sera pas pour avoir une fillette rousse hein les avocats les notaires veilleront à la transaction pas vrais ?
                                            Monsieur Bergé est la preuve flagrante que l’on peu entrer en putréfaction de son vivant !


                                            Asinus : ne varietur


                                          • ffi ffi 16 janvier 2013 18:37

                                            Morice a dit apogogie, non apologie.
                                             
                                            Or il me semble que l’apogogie est dans le camps des ceux en faveur du mariage homosexuel.
                                             
                                            En effet, ils glissent de l’homosexualité pratique sexuelle à homosexualité race.
                                            Puis ils transposent le concept d’égalité entre race à l’égalité entre pratiques sexuelles.

                                            C’est manifestement fallacieux.
                                            Car si tu remarques que la pratique homosexuelle est inégale à la pratique hétérosexuelle en matière de procréation, du fait des lois de la biologie,
                                            ils vont glisser systématique à affirmer que tu réclames l’inégalité de la race des homosexuels et de la race des hétérosexuels.
                                             
                                            Pour moi, un adulte, c’est quelqu’un qui sait se maîtriser et donc qui sait régler ses comportements et pratiques en vue de la fin qu’il souhaite obtenir.

                                            Par conséquent, tout adulte, s’il veut procréer, comprend bien qu’il lui faudra avoir une pratique hétérosexuelle et il s’y conformera.
                                             
                                            La revendication de pouvoir procréer sans adopter une pratique hétérosexuelle est donc de l’enfantillage : les individus qui la tiennent montre leur immaturité, ce qui est un handicap indéniable pour élever un enfant.


                                          • ffi ffi 16 janvier 2013 19:14

                                            Cette conception raciste de l’homosexualité est bien le point central de l’embrouille dans les discours que l’on nous sert.

                                            Cela joue sur la confusion entre le fait de qualifier homosexuels ceux qui ont une pratique homosexuelle.
                                             
                                            Or, l’on peut aussi qualifier de voleurs ceux qui pratiquent le vol, ou qualifier de meurtrier ceux qui pratique le meurtre.
                                             
                                            Par conséquent, considérer les auteurs d’une pratique comme les membres d’une « race » puis traiter le sujet sous l’angle de l’égalité est problématique.

                                            En effet, pourquoi donc la race des voleurs et la race des meurtriers serait-elle ainsi discriminée par l’état, puisqu’il leur plaît d’agir ainsi ? C’est une inégalité manifeste...
                                             
                                            On voit donc bien que ce transfert de la qualification d’une pratique (qui est un acte) vers une substance (qui est le nom générique de l’auteur de l’acte) pour y penser sous l’angle de l’égalité des auteurs, revient à rendre en fait égaux tous les actes entre eux, et peut permettre de remettre en cause n’importe quelle loi !
                                             
                                            L’état promeut l’inégalité des voleurs avec les gens qui ne volent pas -> c’est une discrimination -> Légalisons le vol.
                                            L’état promeut l’inégalité des violeurs avec les gens qui ne violent pas -> c’est une discrimination -> Légalisons le viol.
                                            L’état promeut l’inégalité du meurtrier avec les gens qui ne tue pas -> c’est une discrimination -> Légalisons le meurtre.
                                            ...

                                            Donc c’est clair l’apogogie est bien chez les promoteurs du mariage homo, car ils font amalgame insidieusement une pratique à une race, afin d’institutionnaliser cette pratique au nom de la lutte contre les discriminations raciales... On voit bien que la généralisation de ce genre de raisonnement mène à trop d’aberrations pour être recevable.


                                          • ffi ffi 16 janvier 2013 19:29

                                            Reformulons :
                                            la loi condamne le vol -> c’est une discrimination des voleurs -> légalisons le vol.
                                            la loi condamne le viol -> c’est une discrimination des violeurs -> légalisons le viol.
                                            la loi condamne le meurtre -> c’est une discrimination des meurtriers -> légalisons le meurtre.
                                            la loi condamne l’escroquerie -> c’est une discrimination des escrocs -> légalisons l’escroquerie.
                                            la loi constate que la pratique homosexuelle ne peut procréer -> c’est une discrimination des homosexuels -> autorisons le mariage homosexuel et mettons en place un marché de la procréation artificielle...
                                             
                                            Le vrai but de tout ceci, car il n’y a évidemment aucune logique dans la démonstration de la nécessité du mariage homo vis-à-vis de l’égalité, étant donné que cette logique aberrante peut amener à légaliser absolument tout et n’importe quoi, c’est donc d’organiser un marché de la procréation artificielle. Pour cela, ils utilisent une apogogie, de manière à être sûr d’avoir toujours raison, ce qui permet d’imposer la chose - tout en se donnant des grands airs de bonté.


                                          • COVADONGA722 COVADONGA722 16 janvier 2013 22:16

                                            @ffi , explication claire et ce terminant par ce que je denonce depuis le début ’ organisation d’un marché"

                                            yep mon erreur me fut donc bénéfique

                                            asinus :


                                          • Irina leroyer Irina leroyer 17 janvier 2013 20:38

                                            le but de toute cette affaire est seulement de faire diversion !


                                            rien d’autre !

                                            irina


                                            • Christophe Certain Christophe Certain 16 janvier 2013 14:20

                                              Merci pour cet excellent article !

                                              « Moi je suis pour toutes les libertés » dit Pierre Bergé. Comme disait l’autre quand les bornes sont franchies il n’y a plus de limites...

                                              • Gemini5 Gemini5 16 janvier 2013 14:54

                                                « Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? »

                                                C’est super cool comme phrase de la part de quelqu’un qui n’a jamais porté d’enfant dans son ventre, et qui n’a jamais eu à travailler de ses mains non plus..... sûr que pour lui ces choses sont abstraites et monnayables de la même façon, et que ça ne fait donc aucune différence.

                                                Ce type est répugnant smiley


                                                • Pyrathome Pyrathome 16 janvier 2013 15:46
                                                  « Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? »

                                                  Aucune différence, les deux sont de l’esclavage....


                                                  • Gemini5 Gemini5 16 janvier 2013 16:37

                                                    @Pyrathome

                                                    De ce point de vue, vous avez raison.
                                                    Mais le problème, c’est que P. Bergé, lui, ne considère pas que ça soit de l’esclavage, ou encore, que l’esclavage ne lui pose aucun problème... smiley

                                                    Cela dit, d’un point de vue physiologique, psychologique, émotionnel etc...., je pense -bien que n’étant pas mère moi-même- que porter un enfant implique des conséquences d’une autre portée que de « simplement » louer ses bras.


                                                  • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 16 janvier 2013 17:18

                                                    « « Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? »

                                                    Aucune différence, les deux sont de l’esclavage.... »


                                                    Les deux sont de l’esclavage mais il y a des degrés dans l’esclavage et même des natures différentes d’esclavage. L’esclavage économique n’est pas l’esclavage sexuel ni l’esclavage génétique. 


                                                  • Irina leroyer Irina leroyer 17 janvier 2013 20:33

                                                    Pyrathome, 


                                                    travailler c’est de l’esclavage ! 

                                                    si je poursuis ton raisonnement, il faut donc licencier les ouvriers pour les « libérer »

                                                    réfléchis un peu avant de sortir des « énormités »

                                                    irina

                                                  • Rémi De François Gianni Remangelo 16 janvier 2013 16:03

                                                    Cet article est vraiment convaincant. La GPA (Gestation pour autrui) ne doit pas être autorisée en France. C’est le début de l’eugénisme. En revanche, je suis favorable au mariage et à l’adoption pour tous. C’est une avancée pour la société. Je ne comprends pas pourquoi tous les médias gonflent l’effet de cette manifestation « pour tous »... j’ai fait des manifestations plus impressionnantes sous la Présidence Sarkozy ou le Gouvernement Villepin (CPE), ce n’est qu’un faible pourcentage de la masse électorale. (4% au maximum) Aussi, il faut avouer qu’il y avait beaucoup de vieilles personnes et de religieux pratiquants dans cette manifestation. Je trouve que ça atténue l’effet ’très citoyen" d’origine de la manif.


                                                    • morice morice 16 janvier 2013 18:06

                                                      Cet article est vraiment convaincant. La GPA (Gestation pour autrui) ne doit pas être autorisée en France. C’est le début de l’eugénisme


                                                      pas du tout, mais bon...

                                                    • ffi ffi 16 janvier 2013 18:11

                                                      Mais le mariage pour tous existe déjà...
                                                       
                                                      Il n’est pas interdit au noirs, au blanc, aux arabes, aux asiatiques, aux ouvriers, aux patrons,...etc de se marier.
                                                       
                                                      L’homosexualité n’est pas une race, elle n’est pas une classe.
                                                      C’est une pratique sexuelle.
                                                      Or la pratique homosexuelle n’est pas en faculté de procréer.
                                                      Donc l’institution du mariage est inutile à des couples qui ont ce genre de pratique.

                                                      Sinon pourquoi n’autoriserions-nous pas le mariage monosexuel, celui d’un célibataire avec lui-même, au titre qu’il se branlerait tous les soirs ?


                                                    • oncle archibald 16 janvier 2013 18:30

                                                      Momo dixit La GPA (Gestation pour autrui) ça n’est « pas du tout, mais bon » le début de l’eugénisme ....

                                                      Pourtant, aux USA, il y a déjà des banques de sperme qui vendent des paillettes à QI supérieur à 160 .... et ceux qui ont eu recours à des mères porteuses avouent les choisir suivant des critères bien particuliers ... idem pour la « marchande » d’ovocites ... 


                                                      Ben oui parce que quand même ils ne voudraient pas que le « ventre loué » s’attache à ce qu’il y a dedans ... Donc il faut un ovocite d’une autre femme .. Comme ça le môme dans le ventrou de la dame il n’a, parait-il, aucun lien avec la « porteuse » .. D’où moins de risques qu’elle ne veuille pas « délivrer le produit » à son commanditaire au bout du délai habituel ...

                                                      Il n’y a vraiment que des socialistes pour arriver à appeler ça un « grand progrès sociétal » !!!! Mais je suis certain que beaucoup le disent mais ne le pensent pas ... C’est juste pour emmerder et cliver .. Bof ! On y survivra !

                                                    • joletaxi 16 janvier 2013 16:09

                                                      Il y a un problème qui n’est jamais abordé dans ce débat,qui est celui de la nécessité irrationnelle d’un enfant devenu grand de connaître ses origines.
                                                      Je passe sur les multiples faits divers, où l’on voit la souffrance ,même d’adultes, pour retrouver père et mère.
                                                      On voit toutes les précautions, et ho combien indispensables, qui sont prises pour ménager ce délicat problème pour des enfants adoptés.
                                                      Quand je vois les obstacles, les tracasseries, les intrusions dans la vie privée, les enquêtes, qui entourent l’adoption, et que je vois que l’on envisage sereinement de louer un ventre pour assouvir un désir d’enfant, je me dis que ce monde marche sur la tête.
                                                      Et je suis au x premières loges pour voir les dégats que cela peut faire chez quelqu’un qui a un doute sur son lignage et qui cherche désespérément d’avoir une certitude.
                                                      Alors imaginez le drame pour l’enfant qui apprendra qu’il a été conçu dans un « ventre », quelque part ?
                                                      Et que l’on ne vienne pas avec des belles théories fumeuses,cette souffrance, que j’ai du mal à comprendre d’ailleurs, est réelle,et résiste à toute considération rationnelle.

                                                      On s’oppose , et je n’ai pas d’opinion tranchée sur le sujet, à l’adoption quand les parents génétiques , en abandon ,existent, ou du moins on fait de cette adoption un parcourt du combattant,et je serais curieux de savoir quelle réponse on apportera à un gamin ou gamine de 16/17 ans, confrontés avec la recherche d’une mère « pondeuse ».

                                                      Mais la gauche a surement des intellectuels pour répondre à ces question


                                                      • Pyrathome Pyrathome 16 janvier 2013 16:28

                                                        Et ta sœur ? 


                                                      • oncle archibald 16 janvier 2013 17:13

                                                        Il y a aussi la problématique du gosse adopté, qui se demandera sans doute pourquoi en plus d’avoir été abandonné par ses parents génétiques, emmerde n°1, on lui a collé comme parents de substitution deux lesbiennes ou deux gays, emmerde n°2. Carnage familial en vue au moment de la puberté du môme ou il est courant, euphémisme, d’être en conflit avec ses parents ... Pire encore, s’il a des tendances homosexuelles, il va accuser ses parents adoptifs d’en être les responsables .. 


                                                      • joletaxi 16 janvier 2013 17:39

                                                        Cher Oncle

                                                        il ne faut pas de prime abord, voir tout en noir, et les problèmes générationnels sont légion dans les couples hétéro.
                                                        Mais il est vrai que comme « cadeau » cela risque d’être très ludique à gérer.
                                                        mais plus généralement, je suis toujours extrêmement étonné, quand je constate le désir d’un enfant d’être reconnu, aimé, considéré, par ses parents génétiques.
                                                        Et cette demande de savoir qui sont ses parents génétiques ,reste pour moi une énigme.

                                                        Alors balayer le lignage génétique d’un revers de main me semble pour le moins criminel.

                                                        Encore une fois, qu’est-ce que ce discours, en regard des barrages à l’adoption, si l’on considère que le lignage génétique n’a pas d’importance ?
                                                        Et ce sont les mêmes qui viennent faire la leçon, en dénonçant les parents modèles qui ont caché à leur enfant, une adoption.


                                                      • Folacha Folacha 20 janvier 2013 08:10

                                                        Piratome :« Et ta soeur ? »


                                                        Votre réponse est certainement très constructive pour faire avancer le débat mais le rapport avec la soeur de Joletaxi m’échappe .

                                                        merci de vous expliquer ...

                                                      • Zobi Zobi 16 janvier 2013 17:09

                                                        Il n’ y aurait donc rien de plus sacré que l’assouvissement d’un désir parental, socle de nos sociétés. A n’importe quel prix, avoir un enfant est donc un droit inaliénable. La famille (la mienne) avant tout. Le modèle du couple, hétéro comme homo, mène son dernier combat, illusoire encore une fois. Car l’homme et la femme ne font qu’un.


                                                        • Richard Schneider Richard Schneider 16 janvier 2013 17:44

                                                          à l’auteur,

                                                          Votre article aurait pu s’intituler : « Quand l’ultra-libéralisme sociétal rejoint l’ultra-libéralisme économique »...
                                                          Grossi modo, je suis d’accord avec votre analyse de la situation.


                                                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 janvier 2013 20:41

                                                            Putain il a encore grossi modo ?


                                                          • Dudule 16 janvier 2013 17:56

                                                            A gauche, il y a aussi la position de Sylviane Agacinsky, pour qui la gestation pour autrui (homos ou hétéros) est une nouvelle façon particulièrement abjecte d’asservir les femmes. Et c’est quand même une autre pointure que Pierre Berger...

                                                            Bien sûr, ce ne sont pas les filles de la bourgeoisie qui vont porter les enfants des couples de prolos... Faut pas pousser !

                                                            J’ai l’impression que les socialos font tout pour exacerber le débat, afin de se donner un verni de « gauche progressiste », alors qu’il cède tout aux néolibs sur le plan économique. Ce débat n’a même pas lieu d’être. Autoriser une union civil ne relève d’aucun clergé d’aucune religion (encore heureux !). Tout le monde s’en fout, à part une poignée de bigots, en fait...

                                                            Par contre, autoriser l’adoption ou la procréation par des méthodes artificielles aux couples homos, là, ça ne va pas du tout... Non pas, de mon point de vue, parce que des homosexuels n’ont pas à élever des enfants, mais parce qu’il y a des tas de couples stériles sur liste d’attente d’enfants ou de fécondations artificielles qui se voient mise en concurrence par des couples homos parfaitement aptes à procréer !

                                                            Ce qui ne me choquerait pas, c’est que les moyens de procréation artificiel et l’adoption soient réservés aux couples homos stériles, comme pour les couples hétéros !

                                                            Pour moi, c’est là que le bas blesse ! Quelqu’un qui n’est pas stérile n’a besoin ni de mobiliser les ressources des technologies modernes, ni de s’inscrire sur des listes d’attentes pour l’adoption : ils ont tout ce qu’il faut là où il faut !

                                                            Des couples homos (homme et femmes) aux Pays Bas (et peut-être ailleurs, je n’ai entendu parler que de cet exemple) ont parfaitement compris la situation et s’organisent par « couple de couple » pour échanger le sperme et partager la garde et la responsabilité des enfants. C’est une solution qui me semble tout à fait réfléchi et réaliste, et ça serait sur ce type de solutions qu’il me paraîtrait normal que l’État légifère afin d’assurer la sécurité des enfants de ces « bicouples », en cas de décès, divorce, etc... Les enfants connaissent parfaitement leur filiation, et les exemples dans d’autres sociétés dans lesquelles un groupe d’adultes assume l’éducation des enfants sont nombreux, et ça ne semble pas poser de problèmes.

                                                            La fécondation artificielle « artisanale » fonctionne très bien chez les couples qui n’ont pas de problèmes de fertilités. Ces gens n’em... personne, et encore une fois, ça me semble être la solution la plus raisonnable pour les couples homos fertiles (comme le sont la majorité des adultes) en mal d’enfants. A vrai dire, je n’en vois pas d’autres pour lesquels les couples hétéros stériles ne se sentiraient pas lésés.


                                                            • ffi ffi 16 janvier 2013 18:15

                                                              Oui, mais bon, ça c’est des bricolages entre adulte qui ne prennent pas du tout en compte l’intérêt des enfants...
                                                               
                                                              Si considérer que le progrès, c’est la possibilité de faire tout et n’importe quoi, je doute que le progrès ne dure très longtemps... (d’ailleurs il semble sérieusement s’enrailler).


                                                            • oncle archibald 16 janvier 2013 19:07

                                                              « il me paraîtrait normal que l’État légifère afin d’assurer la sécurité des enfants de ces « bicouples », en cas de décès, divorce, etc... »

                                                              Ah c’est sur que voyons voyons, en supposant que chacun des quatre refasse sa vie avec un nouveau conjoint, ça ferait donc huit parents .. moiouiii .. et donc 16 grands parents ... 

                                                              Oh et puis merde, tiens ! Les petites bestioles qui viennent tout compliquer, il n’y a qu’à les remettre à la DASS, d’ou elles viennent d’ailleurs, et les présenter à l’adoption d’un couple mais pas homo cette fois hein !! Tout le monde peut se tromper non ?? Errare humanum est, perseverare diabolicum .

                                                            • rouge sang 16 janvier 2013 18:15

                                                              Je trouve que ce débat est nourri de bien trop d’excès pour laisser le peuple décider. Si le mariage peut faire plaisir a certains et ne pas nuire a d’autre pourquoi le refuser.

                                                              par contre l’adoption est plus complexe. Traiter les uns de fascistes de réac est un peu trop facile. La question n’est pas aussi simple. Nier le fait que la présence de 2 pères aura une incidence sur l’enfant est une imbécilité flagrante. Il existe déja une différence a la base, la femme peut enfanter et l’homme non, il y aura toujours une différence physiologique. 2 papas ou 2 mamans peuvent très bien aimer leurs enfants ou les choyer plus que des hétéros, ce n’est pas la chose unique en sois dans une relation parent enfant, entrent des notions d’autorité, barière, modèle, image etc... on ne peut réelement mesurer l’impact mais on sait déjà que l’environnement, famille, scolaire, regard des autres sera difficile, compliqué et sans doute violent, j’imagine l’enfant dans le 9 au cube qui aura 2 papas. A lire déja le bouquin d’un homosexuel dans le 93 et dont j’ai oublié le nom, édiffiant de voir une société de haine a ce point.

                                                              Les arguments du contre affublés de tous les réacs du monde malheureusement nuit a ce débat, et des gugusse comme Mr je sais tout auront hélas vite atteint le point godwin

                                                              c’est pour cela, qu’un référendum a 90 % voté par des gens non concerné est déplacé. Il y aurait toujours la peine de mort s’il y avait eu le référendum. Je pense que pour une fois, seul les politiques peuvent trancher en la matière (faut bien qu’ils servent).

                                                              La ou le bas blesse c’est que des homo femmes peuvent avoir des enfants et des hommes non a priori, il y a donc quelque chose d’inégalitaire. cet argument est plus probant.

                                                              je sais la position entre les 2 ça fait beaucoup de moins, mais je trouve que globalement on va trop vite en besogne, on écoute on n’entend pas assez les experts. je vois pas pourquoi une frigide bargeot viendrait m’expliquer mieux que ma conscience ce qui est mieux pour un enfant.

                                                               


                                                              • Pyrathome Pyrathome 16 janvier 2013 18:35

                                                                Traiter les uns de fascistes de réac est un peu trop facile.

                                                                C’est pourtant bien ce tu es ? n’est-ce pas ?....


                                                              • rouge sang 16 janvier 2013 20:24

                                                                franchement ¨Pyrathome, je sens en toi la personne dénuée absolument d’aucune méchanceté, alors n’essaie pas et reste ce que tu es toi même


                                                              • Montagnais Montagnais 16 janvier 2013 18:26

                                                                « On appelle paragraphe 175 l’article 1752 du Code pénal (Strafgesetzbuch) allemand qui condamnait l’homosexualité masculine, de 1871 à 1994 » / Wikipedia ..


                                                                 .. 1994

                                                                « En Allemagne, la dernière boucherie canine a fermé dans les années 1940 »

                                                                .. 1940

                                                                « Les actes homosexuels sont encore passibles de peine de mort dans six pays de nos jours .. »

                                                                .. de nos jours

                                                                Castigat ridendo mores / La chasteté fait rire les musulmans ..


                                                                • joletaxi 16 janvier 2013 18:42

                                                                  D’ailleurs, puisque l’on en est là de nos réflexions, il m’en vient une autre.

                                                                  Tout le blabla qui tente de nous faire croire que le lignage génétique n’a pas ’importance, que seuls comptent les parents qui éduquent, aiment etc leur enfant ,que l’on pourrait sans problème être l’enfant venu de n’importe où et n’importa comment, cela ne résiste pas une seconde à la réalité, qu’un enfant recherchera ses parents génétiques.
                                                                  Et encore une fois, cela m’est incompréhensible, je ne fais que constater.

                                                                  Mais d’où vient notre désir d’enfant ?
                                                                  car, rationnellement, pourquoi voudrait-on des enfants ?
                                                                  L’héritage des générations antérieures , de perpétuation,qui serait inscrit dans notre subconscient ?
                                                                  Avoir un désir de chérir, d’aimer ? cela peut le faire avec un clebs non ?
                                                                  Avoir un être qui est notre reflet,à tous les deux ?Alors là, on est à côté de la plaque avec les deux papas.
                                                                  Bref, ce comportement est irrationnel, mais on le constate, comme on constate la nécessité pour l’enfant de savoir d’où il vient.
                                                                  n’est pas ce droit qui est le plus important, plutôt que de laisser des gens assouvir un manque, un désir, et peu importe le devenir de l’enfant,même avec les meilleures intentions du monde ?


                                                                  • Richard Schneider Richard Schneider 16 janvier 2013 18:46

                                                                    à Dudule,

                                                                    Effectivement, la gauche caviar a réussi avec toute cette histoire à mobiliser le banc et l’arrière-banc de tous les réactionnaires de France et de Navarre .... 
                                                                    Autant j’approuvais le PACS, autant je me fous du mariage entre homos, autant je suis scandalisé par la marchandisation des bébés !
                                                                    Il y a mieux que la Belgique : il y a l’Ukraine où les ventres féminins sont mis sur le marché, pour environ 15 000 —€. Nos « grands » ancètres" (de gauche) doivent se retourner dans leurs tombes.

                                                                    • njama njama 17 janvier 2013 23:03

                                                                      Apparemment en Ukraine ce n’est si facile ... le coût global est plus élevé

                                                                      Ukraine : Ventres à louer

                                                                      Pour subvenir à ses besoins, Tania (32 ans, 2 enfants) a donc décidé de se lancer dans un commerce extrême, exploitant sa seule ressource : son corps. A dix reprises déjà, elle a vendu ses ovocytes, pour quelques centaines d’euros. Une procédure lourde, sous anesthésie générale, avec de fortes doses de médicaments, qu’elle a répétée plusieurs fois par an. En ce jour de mai, elle entreprend une démarche plus radicale. Elle a décidé, une nouvelle fois, de porter l’enfant d’un autre couple.

                                                                      Sont écartés d’office les célibataires, les malades du sida et de l’hépatite, ainsi que les homosexuels. « Beaucoup de clients ne veulent pas gâcher leur apparence physique par une grossesse. Ils réclament un enfant d’un claquement de doigts, ou bien plusieurs d’un coup. Or c’est une pratique médicale très encadrée. On a vu un couple voulant des enfants de trois mères porteuses différentes ! Impossible, bien sûr. » La règle est claire en Ukraine : il faut qu’un problème médical empêche le couple de procréer. Ensuite, il est inadmissible que la mère porteuse ait un lien génétique avec l’enfant qu’elle porte. En revanche, l’enfant doit en avoir avec au moins l’un des deux parents clients, issu du sperme du père ou de l’ovocyte de la mère.

                                                                      Ces derniers débourseront au total entre 40 000 et 50 000 dollars, dont environ 15 000 pour la mère porteuse, plus les frais du quotidien.


                                                                    • COLRE COLRE 16 janvier 2013 18:49

                                                                      A lire tous ces commentaires, leur logique voudra qu’on donne à la DASS les enfants actuels des homos (de 40 000 à 100 000, pas des enfants très normaux en effet et qui ne méritent nulle sollicitude de la part de ces grands défenseurs de l’enfant), les enfants adoptés, les enfants nés sous X ou de père inconnu qui s’est barré et l’ont abandonné, les enfants de prostitués…
                                                                      Ce sont les parents adoptants, bien normaux, bien hétéros, qui vont être contents d’apprendre que leurs enfants sont malheureux, risquent de mal tourner, de devenir malades mentaux et sont en état de danger éducatif pour ne pas connaître leurs parents biologiques… 

                                                                      Tous ces enfants dont l’un des géniteurs est inconnu vont sûrement se sentir super-normaux, aimés, en sécurité, à subir ces matraquages médiatiques, à voir ces foules manifester en hurlant : 1 enfant = 1 papa + 1 maman.
                                                                      Mince, c’est pas leur cas. Comment ils vont faire ?

                                                                      Sympa… Ces centaines de milliers de gosses se sentiront amputés, incomplets, méprisés, en danger… des bâtards quoi, comme dans le temps.

                                                                      Quel progrès ! merci pour eux.


                                                                      • oncle archibald 16 janvier 2013 19:20

                                                                        Ne faites donc pas semblant d’ignorer qu’il existe des lois permettant à une mère célibataire de désigner quelqu’un pour s’occuper de son enfant si elle vient à disparaitre (cela s’appelle l’adoption simple) et aussi que les problèmes matériels peuvent être réglés par des dispositions testamentaires .. 

                                                                        Bref, on n’est pas chez les sauvages ici. Ceux qui s’opposent à cette loi ne sont pas des pervers qui n’auraient qu’une seule idée en tête : emmerder les enfants qui vivent dans une famille monoparentale. Que cette famille soit homosexuelle ou non puisque la loi encore interdit toute discrimination basée sur les préférences sexuelles, la religion, l’origine ethnique, etc etc ... Les tigres ils sont en cage, chez Pinder, c’est encore la loi ... On n’a pas attendu Mr Hollande et Mme Taubira pour faire des lois.

                                                                      • COLRE COLRE 16 janvier 2013 20:18

                                                                        Vous ne m’avez pas lue : je ne parle pas du tout de cela, de clauses en cas de décès du parent. Je parle de ce que doivent ressentir tous ces enfants en subissant cette marée d’opinions qui dénigrent leur situation et leur(s) parent(s) sur les banderoles, à la radio, télé Car, il faut bien dire que le matraquage est permanent.

                                                                        Je sais que le mot est à la mode, mais cette « stigmatisation » qu’ils vont intégrer, comme les enfants naturels d’antan, ou même les enfants de divorcés il n’y a pas si longtemps. Ils le vivront comme une honte, un symbole d’anormalité, une souffrance.

                                                                        Ce ne sont pas des enfants du futur, ce sont des enfants du présent : ils sont LÀ, ils existent.


                                                                      • Duralex Duralex 16 janvier 2013 22:01

                                                                        Les soi-disants enfants de couples homos n’existent pas pour l’instant en France.

                                                                        A ce jour dans notre pays, 100 % des enfants élevés par des couples homosexuels ont une père et une mère. La mère est toujours connue, et même lorsque le père n’a pas reconnu l’enfant, on sait qu’il existe et qu’il est de sexe male.

                                                                        Tout le problème va venir lorsque des enfants se verront affublés d’un état civil laissant entendre qu’ils sont nés de deux hommes ou de deux femmes.

                                                                        Et ce problème ne fera que s’aggraver lorsque ces futurs enfants grandiront et deviendront des adultes 


                                                                      • Tall 16 janvier 2013 22:06

                                                                        Ce que Colre veut dire, c’est que si quelqu’un est devenu un transsexuel ( par exemple ) de par l’influence de ses parents, il ne faut pas lui dire que c’est à cause de ça.

                                                                        Il faut lui laisser croire que c’est génétique pour ne pas le traumatiser.

                                                                      • Tall 16 janvier 2013 22:19

                                                                        Autre exemple : un adulte devenu violent parce qu’il a été un enfant battu ne doit pas être reconnu comme tel. Non, il faut le condamner sévèrement sur base de la notion de « responsabilité ». Ses parents étant dédouanés d’office car des parents ne peuvent pas être mauvais puisqu’ils ont eu des enfants.


                                                                        Ou alors, on joue sur la notion de « responsabilité » en considérant l’individu comme un malade mental ( psychopathe ) et on le parque dans un HP, les parents étant là aussi perçus comme non responsables de quoi que ce soit. Ils deviennent même en ce cas des pauvres gens qui n’ont pas eu de chance avec leurs enfants.

                                                                        Tout ce déni des causalités psy ayant comme conséquence que la violence continue d’engendrer inéluctablement la violence. Forcément ...

                                                                        Et rien d’étonnant dès lors, que quand on tombe sur un type qui a vécu ce genre d’histoire, on risque sa peau dès qu’on le chatouille un peu trop.

                                                                      • COVADONGA722 COVADONGA722 16 janvier 2013 22:27

                                                                        bonsoir Colre , s’agissant de pancarte meme moi qui n’en ai pas eu je trouve cohérent et indiscutable 1 papa 1 maman= enfants , je n’en dirais pas autant des pancartes d’un gout plus que certain brandies lors du défilé gay .Et je trouve limite votre posture victimaire s’agissant d’enfants déja dans des familles homoparentale , vous allez nous faire le coup
                                                                        des rafles rappelants lhlpsdnh non elle s’avere limite injurieuse vis a vis de certain de vos interlocuteurs .Ce que l’on essaie d’expliquer c’est que cette loi fait entrer le marché la ou il n’a pas lieu d’etre ,je réitere n’y voyait aucune discourtoisie , mais je trouve 
                                                                        étonnant cette aveuglement lié au genre faisant oublier le positionnement de classe !
                                                                        Asinus : ne varietur


                                                                      • COLRE COLRE 16 janvier 2013 23:57

                                                                        Duralex, voyons, vous n’imaginez quand même pas que quiconque fera croire à un enfant qu’il a été procréé par 2 pères ou 2 mères ? c’est terrible ces fantasmes colportés.
                                                                        Bien sûr qu’il connaît sa filiation ! ni plus ni moins que la situation actuelle dans les familles monoparentales ou recomposées.


                                                                        Tall, je ne te reconnais plus… Où est passé ta clarté et ton humour ?
                                                                        Si tu me parles du « déni » des causalités, il est autant la conséquence de l’immaturité de la recherche que des doxa sociales et politiques. En fait, souvent, les thérapeutes, médecins et experts ne savent pas, il tâtonnent, testent. Regarde la question autiste : au départ, avec la psychanalyse, c’était la faute de la mère. Puis, retournement : finalement non, ce serait plus biologique.

                                                                        Les enfants battus, c’est pareil. Quelle est la cause ? ce qui est sûr, en revanche, c’est que l’immense majorité des enfants battus ne deviennent pas des parents qui battent à leur tour. La cause est donc complexe.

                                                                        (les trans ne sont pas de bêtes de foire… et ton histoire est d’une ironie assez alambiquée…)


                                                                      • soi même 17 janvier 2013 00:00

                                                                        Ce que l’on est en train de dire, ils doivent assumer leurs choix, leurs couples sont stériles, et bien ce n’est pas nous qui l’avons inventé, c’est comme cela.

                                                                        On peut comprendre qu’ils vivent la frustration de pas pouvoir être parent, ce n’est pas à nous de nous adaptez aux conséquences de leurs choix, c’est à eux de le faire.

                                                                        Quand ont prend le risque d’être marginal, il est naturel d’en supporté tous les désagréments, ce n’est pas à nous de subir leurs frustrations et à eux d’assumer leurs choix.

                                                                        Il y a une ligne rouge qui ne peut être franchie, le fait de le dire n’a rien d’un manque de respect vis à vis d’eux, et à eux de comprendre la raison, qu’il y a une impossibilité autant sur le fond que sur la forme.

                                                                         


                                                                      • COLRE COLRE 17 janvier 2013 00:24

                                                                        Cova, je n’ai aucune posture victimaire, je ne suis pas concernée. Je prends au mot les gens qui fantasment, déroulent des arguments contradictoires ou hypocrites tout en agressant des adversaires qu’ils détestent et dénigrent brutalement. Chacun a les opinions qu’il souhaite, ce n’est pas le problème, mais je n’apprécie pas qu’ils les déguisent en argumentaires pour cacher leurs idéologies. Ça me donne envie de réagir…

                                                                        Non, donc, je le redis : 1 papa 1 maman= enfants, c’est de l’esbroufe. C’est quoi le signe « =" ? "implique » ? parce que si oui, c’est faux. Sinon, ça veut dire quoi « = » ? rien… car j’ai cité bien des cas où les enfants n’ont pas de père ou de mère biologique connu, et vous ne pouvez pas disqualifier ces parents ni ostraciser ces enfants pour cette raison (l’exemple des enfants adoptés, on les estiment à 200 000 ! pas rien). A l’inverse, il y a aussi des célibataires qui ont des enfants. Donc rien ne marche dans cet artumentaire.

                                                                        Le slogan est faux. Et pourquoi, à votre avis ?…

                                                                        Ainsi, je m’étonne que tous les opposants déclarent que leur unique souci c’est l’enfant, mais quand on creuse un peu et qu’on évoque de façon concrète les centaines de milliers d’enfants qui ne répondent pas à votre définition étriquée et vont souffrir du rejet social, alors les masques tombent.


                                                                        (Enfin, je n’oublie jamais le positionnement de classe ! cela représente au contraire une grande partie de mes commentaires… je ne suis pas sûre que ce soit votre cas. smiley


                                                                      • Tall 17 janvier 2013 00:43

                                                                        Colre

                                                                        Tu es en plein déni de réalité. Les prisons sont pleines à craquer de gens qui ont rendu la violence qu’on leur a fait subir plus jeunes.

                                                                        Et tu es, sinon concernée, au moins très sensible au sujet dont on débat.
                                                                        Pas à moi, ma grande ...


                                                                      • COLRE COLRE 17 janvier 2013 01:03

                                                                        ça c’est autre chose : tu parlais d’enfant « battu ». Personnellement, je crois que les cas de pédophilie incestueuse sont très largement sous-évalués, ou de perversion familiale au sens large (pas seulement sexuelle). Cela a de terribles conséquences qui déstructurent les personnalités une fois adultes. Sans parler des contextes sociaux et éducatifs…

                                                                        Sinon, je ne suis aucunement dans le déni puisque je discute. Mon opinion n’est pas arrêtée. Je pense les causalités complexes et sûrement pas univoques. Maintenant, si tu es dans le binaire, moi c’est pas mon truc… Salut.


                                                                      • soi même 17 janvier 2013 10:40

                                                                        En droit de la famille, l’adoption du latin adoptare (étymologiquement : ad optare, « à choisir ») signifie « donner à quelqu’un le rang et les droits de fils ou de fille »1. Autrement dit, l’adoption est une institution par laquelle un lien de famille ou de filiation est créé entre l’adopté, généralement un enfant et le ou les adoptants, son/ses nouveaux parents qui ne sont pas ses parents biologiques. L’adopté devient l’enfant de l’adoptant (lien de filiation) et obtient donc des droits et des devoirs moraux et patrimoniaux.

                                                                        L’adoption peut avoir pour but de pourvoir aux besoins d’un enfant par l’établissement d’une filiation alors qu’il en est dépourvu car il est orphelin. L’adoption peut aussi permettre à une personne, l’adoptant de transmettre son héritage car elle n’a pas d’enfant. Il peut aussi être question de la volonté de créer une famille.

                                                                        L’adopté peut être un enfant mineur ou un majeur2, un orphelin, l’enfant de son conjoint, ou un enfant abandonné volontairement ou retiré à ses parents pat l’État (protection de l’enfance) ou illégalement par une personne (trafic d’enfants). L’adoptant est une personne seule ou un couple de sexe différent ou de même sexe (adoption homoparentale), un étranger ou le conjoint du parent de l’enfant.

                                                                        Selon le droit local, l’adoption peut être dite simple, plénière, confidentielle ou ouverte voire internationale si l’adopté ne provient pas du même pays que l’adoptant. À signaler, le droit musulman qui ne reconnait pas l’adoption mais permet une autre procédure : la kafala. Le droit positif peut faire coexister ces différents systèmes, ou n’en reconnaitre que certains.

                                                                        La procédure d’adoption consiste généralement en une procédure préalable d’abandon ou d’adoptabilité de l’enfant suivie d’une procédure d’agrément à l’adoption et à l’enregistrement de celle-ci dans l’état civil.

                                                                        La France et la Belgique, héritiers du Code napoléon possèdent tous deux un régime sur l’adoption inscrit à l’article 343 et suivant du code civil national (code civil français13, code civil belge14). C’est un régime séparé en deux possibilités : adoption simple et adoption plénière.

                                                                        L’adoption simple ne rompt pas le lien de filiation avec les parents biologiques de l’adopté. Elle ajoute à ce lien de filiation le lien de filiation adoptif créant ainsi une filiation double. Selon les droits nationaux, elle peut être révocable. Contrairement à l’adoption simple, l’adoption plénière rompt tout lien de filiation avec la famille d’origine de l’adopté. Elle est généralement irrévocable mais certains droits nationaux permettent qu’elle soit révisée.

                                                                        En Haïti, par exemple, seule l’adoption simple est possible10. En revanche en Suisse, le code civil15 ne permet qu’un système proche de l’adoption plénière16

                                                                        https://encrypted.google.com/url?sa=t&rct=j&q=qui%20%20l%27adopte%20d%27un%20enfant%20%20handicap%C3%A9%20en%20france%20&source=web&cd=2&cad=rja&ved=0CDgQFjAB&url=http%3A%2F%2Fwww.ined.fr%2Ffichier%2Ft_publication%2F41%2Fpubli_pdf1_pop.et.soc.francais.417.pdf&ei=dMT3UNzQMdLK0AWKtICICw&usg=AFQjCNHBMnzrN99PZK7elxU4a-ToBPG5NQ

                                                                        http://www.doudouworld.com/pages/parrainage-adoption/adoption-et-handicap.html

                                                                        https://encrypted.google.com/url?sa=t&rct=j&q=qui%20%20l%27adopte%20d%27un%20enfant%20%20handicap%C3%A9%20en%20france&source=web&cd=13&ved=0CE0QFjACOAo&url=http%3A%2F%2Fadoptionsanstabou.free.fr%2Fcariboost_files%2FUF5_20ADOPTION.pdf&ei=-cT3UJvyK-TD0QWkxIC4Cg&usg=AFQjCNGuodkSnYg-LAKcOyjVNSKIhkK6Ng

                                                                        http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/10/27/01016-20081027ARTFIG00259-de-plus-en-plus-de-handicapes-proposes-a-l-adoption-.php

                                                                        Vous voyez bien que le débat que l’on nous impose, n’est pas le motif de l’adoption mais bien de procréation, car si c’est simplement l’adoption qu’il s’agit, et bien, il y a bien une contrariété la loi ne s’oppose pas à une adoption, alors explique moi pour les enfants handicaper sont laissé pour compte dans cette affaire ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès