Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Magasin bio, accueil limite

Magasin bio, accueil limite

Un sanctuaire aussi silencieux qu’une église, et quelques chuchotements, des clients qui finissent par être à l’image du magasin, donnant presque l’impression bizarre de léviter calmement autour des rayons ; « c’est fou » me dis-je, « les clients ont l’air de savoir ce qu’ils cherchent » Quand c’est à peine s’ils osent même vous aider en vous voyant désespérément chercher à traduire la composition d’un produit ; c’est très étrange mais quand les clients nous aident, ils chuchotent leur aide presque à l’oreille, comme s’ils se trouvaient dans une bibliothèque ; comme s’ils compatissaient à notre honte de ne pas connaître, c’est vrai, ce qu’il y a en rayon. Les vendeurs, eux, vous accueillent aussi chaleureusement que le freezer d’un frigo ; que dis-je, que plutôt vous accueillez ; car c’est vous qui avez l’audace de leur dire bonjour. Oui incroyable. Non ce n’est pas un monde parallèle, ni la quatrième dimension, c’est un magasin bio. Ambiance.

Quand on se trouve dans un magasin bio, cela se sent par une ambiance très particulière ; oui, il y flotte un parfum d’arrogance ; on a l’air d’un intrus qui débarque de son vieux supermarché et qui, c’est vrai, voudrait bien aussi profiter des supers bienfaits tant vantés des fruits et légumes si extraordinairement naturels et sans pesticides et qui vont nous donner bonne mine pour en avoir bien mangé et se vanter auprès de ses amis, « MOA nouvellement bobo, je mange bio, et c’est pour ça que je ne suis plus malade, et que j’ai les joues toutes roses, allez les gueux, je ne vous cause plus, écartez vous de mon chemin, on n’est plus de la même caste et on n’est plus copain. » -humour- oui on aimerait quand même bien, mais on n’est pas très à l’aise parce que dans les magasins bio, on ne vous sourit que rarement, voire jamais, et on regarde le client un peu de haut.

Une construction pseudo élitiste qui semble se bâtir sur du vide ?

Mais là, eurêka !! Car telle a été soudain mon interprétation. Peut-être, oui peut-être, qui sait, est-ce là, le meilleur moyen de décourager les clients légitimement soucieux, de venir poser des questions surtout pointues sur les produits qu’avec précaution ils envisagent d’essayer ?

Concernant les compléments alimentaires, quand les clients s’attardent pour poser les questions qui leurs sont nécessaires, et qu’on leur fait sentir assez rapidement que ça devient long ; alors que l’information est importante ; et que, s’il y a, dit-on, des bénéfices concernant ces produits visiblement à la mode, et dont tout le monde fait l’éloge, et bien pour en avoir pris, très franchement, je n’en n’ai jamais ressenti aucun bienfait ; bref…en tout cas « on » a vraiment l’air de déranger.

Même mon hypermarché à plus de saveur.

Mais alors, là aussi, il y aurait une caste ? Une élite ? Des pontes ? Dont moi petite consommatrice d’hypermarché, en serais-je privés ?

 

Non seulement les produits bio sont chers, les vendeurs vous informent mal et l’accueil y est déplorable.

Finalement, je préfère encore rester dans mon supermarché habituel et d’aller chez mon primeur habituel, qui sont, en plus, (les primeurs) de moins en moins nombreux ; où là, ils ne sont ni arrogants, ni prétentieux et en plus souriants dès le matin ; oui là, où les primeurs savent encore parler de leurs fruits et légumes avec amour ; et, surtout, les clients sont sympas et, où, quand on demande un renseignement, les clients s’entraident en parlant normalement tout simplement.

Mes pieds dans un bio machin, sera, peut-être, mais peut être seulement, quand ils seront à des prix à peu près acceptables et surtout, surtout, quand l’accueil sera commerçant, car l’accueil est vraiment limite.


Moyenne des avis sur cet article :  1.8/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

99 réactions à cet article    


  • juluch juluch 9 juillet 2013 10:07

    Pas mal....bien sympas.


    Je n’y met jamais les pieds dans ces magasins attrape couillon.

    Payer plus cher un même produit c’est assez croquignolesque.  smiley

    D’ailleurs beaucoup de ces enseignes ferment.....pas assez rentable.

    Merci pour votre article plein de.......saveur...

    • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 11:04

      Bonjour à vous Juluch et merci pour votre lecture, oui, c’est vrai un attrape couillon.


    • Nicolas novice2005 9 juillet 2013 12:35

      Donc en vous suivant, un produit 1er produit (genre Carrefour Discount), son équivalent MDD (carrefour) et son « haut de gamme » (Carrefour Selection) sont identiques et ceux qui achètent autre chose que le 1er prix sont des « couillons » ? Avez-vous déjà comparé la composition et les informations nutritionnelles (glucides, lipides, sel, ...) de ces différents produits ?

      Je vous invite à le faire et vous verrez que si le prix est différent c’est pour une bonne raison (notamment l’utilisation intensive d’huile de palme). Je vous invite également à les comparer avec les produits bio et vous verrez qu’il y a des différences notables (sucre blanc raffiné remplacé par du sucre de canne, huile de palme remplacée par de l’huile de tournesol).

      De plus vous prétendez que beaucoup d’enseignes ferment. D’où tenez vous cette information ? Pour ma part, je croise de plus en plus de magasins bio et de plus en plus d’enseignes proposent des produits bio.


    • juluch juluch 9 juillet 2013 20:29

      Le produit bio est un marché ni plus ni moins comme tous se qui touche à l’écologie.


      Certains l’ont bien compris en vendant des produits le double.

      Quant aux magasins qui ferment, je dirais sur Marseille là ou j’habite.

    • Le printemps arrive Le printemps arrive 10 juillet 2013 08:21

      Simple Citoyenne : l’épithète de votre pseudo convient parfaitement à l’analyse que vous nous faites d’un magasin bio.

      Cependant votre article est parfait, Edward Barnays serait fier de vous !

      Cette analyse est un belle exemple de ce que savent faire habituellement les bonnes officines de manipulation des masses. Changez de méthode, c’est trop visible !


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 10 juillet 2013 10:15

      @ Le printemps arrive bonjour à

      Méfions nous de ceux qui accusent un peu trop vite, les autres, comme vous le faites, d’être des manipulateurs, surtout quand c’est eux, qui y pensent en premier, car vous connaissez  l’adage,

      « C’est celui qui le dit, qui y est »

      Ne changez pas de méthode non plus, car les larbins au service de la pensée unique seraient fier de vous !

      Bien à vous !


    • lulupipistrelle 9 juillet 2013 10:38

      Vos êtes complètement parano...


      Je vais dans mon magasin bio, comme j’allais à l’épicerie de mon quartier dans mon enfance.. Tout le monde échange ses infos, les vendeurs sont bien renseigné sur leur produit.. 
      On y rencontre des gens de toute origine,de tout niveau social... mais vous avez raison l’élitisme c’est aussi s’informer et agir sans suivre le troupeau. 
       Le prix n’est pas le frein à la diffusion des produits bio, c’est la production bio tout à fait insuffisante et incapable de répondre à la demande. Ceci explique donc en partie cela. 

      Vous n’êtes pas convaincue de la supériorité du bio ? tant pis pour vous... en tout cas même les vétérinaires doivent reconnaître que les animaux nourris bio, vieillissent mieux et plus longtemps.. 

      Au fait dans votre hyper, vous avez encore des vendeurs ? 

      • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 11:19

        Bonjour à vous lulupipistrelle et merci de votre lecture,

        Je ne suis absolument pas d’accord avec vous, le prix est un véritable frein à l’achat dans ces magasins, mais comme vous l’expliquez « c’est la production bio tout à fait insuffisante et incapable de répondre à la demande. »  Et concernant l’accueil, je ne me suis pas basée sur mon avis seul, mais avant d’écrire cet article, j’ai interrogé des clients  et ils m’ont confirmé que l’accueil était un vrai défaut dans ces magasins et c’est d’ailleurs ce qui est venu en premier.  Dans mon hyper marché et mon primeur pas bio, oui nous avons des vendeurs qui se donnent du mal, et même, pire, ils sourient !


      • lulupipistrelle 9 juillet 2013 11:26

        Bon alors je vous donne LA bonne adresse : biocoop... qui a des produits premiers prix tout à fait intéressants. Les fruits et légumes sont même moins chers que sur le marché. 

        Je consacre presque tous mes revenus à la bouffe, comme le faisaient mes parents quand j’étais gosse, et en retour ma famille est en bonne santé, ce qui est très important vu que je n’ai pas de mutuelle... Ce sont des choix de dépenses. Heureusement, chacun peut encore définir ses priorités. 
        Je ne vous ais pas répondu par esprit de contradiction mais par conviction.... 

      • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 11:38

        @lulupipistrelle

        N’ayez aucune inquiétude, je n’avais même pas pensé que répondiez par esprit de contradiction, ceci ne m’était pas même venu à l’esprit ; j’ai bien compris d’ailleurs, que vous êtes simplement convaincu.  Néanmoins, pour les magasins bio, je n’irai plus.


      • Nicolas novice2005 9 juillet 2013 12:59

        "Avant d’écrire cet article, j’ai interrogé des clients  et ils m’ont confirmé que l’accueil était un vrai défaut dans ces magasins"

        Quels client ont été interrogés ? Plusieurs clients d’un seul magasin ? De plusieurs magasins ? De plusieurs enseignes ? De plusieurs régions ? Je trouve dommage d’à partir un échantillon on généralise. Si je me base sur l’avis des clients de mon Hyper, je vais en conclure que dans tous les hyper non bio, les vendeurs des hypers non bio ne sont pas souriants ?

        Au contraire dans tous les magasins bio que j’ai fait, quelque soit l’enseigne (biocoop, la vie claire, ...) et dans plusieurs régions (Paris et région parisienne, Normandie, ...), les vendeurs sont agréables, ils viennent me voir quand je cherche longtemps dans un rayon, à la caisse on me demande si j’ai trouvé tout ce que je voulais. Bien loin de votre affirmation.


      • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 13:02

        @ Sabine

        Bonjour à vous Sabine, et merci de votre lecture, oui, je sais que faire du bio coute, et  j’ai appris, que  celui qui produit bio, doit payer lui-même sa certification, et ca n’aide pas ; mais parle plus des magasins bio, où j’appuie plus sur l’accueil, que sur les produits  trop chers, un accueil normal et un renseignement précis sans que l’on vous fasse sentir que c’est long, c’est gratuit ? et sans taxe !


      • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 13:17

        Bonjour à vous Novice 2005 et merci de votre lecture,

         

        « Quels clients ont été interrogés ? »   J’ai failli vous répondre une connerie tellement votre question est bête, d’après vous, où pensez vous, que j’ai interrogé des clients qui vont dans un magasin bio ?

         

        Et oui évidement dans plusieurs magasins et  oui dans plusieurs enseignes ! Mais pas dans plusieurs régions, mais je suis contente pour vous si vous y trouvez votre bonheur !

        Bien à vous.


      • Nicolas novice2005 9 juillet 2013 13:23

        Je ne vois pas en quoi ma question est bête. Je n’ai pas demandé où ils ont été interrogés, mais quel est l’échantillon ! Vous répondez d’ailleurs que c’est basé sur plusieurs enseignes et plusieurs magasins. C’est une précision quand même importante quand on généralise comme vous le faite.


      • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 13:47

        En réponse à Novice 2005  

        Soit ! Alors soyez précis s’il vous plait, qu’entendez-vous « par quels clients ont été interrogés ? » 

         Et je vous cite également « Vous répondez d’ailleurs que c’est basé sur plusieurs enseignes et plusieurs magasins. »   je vous réponds, mais vous-même, vous n’êtes pas précis, vous voulez que je vous donne les noms des magasins est-ce cela ?  Soyez donc précis à la fin !

         

         


      • elo2323 9 juillet 2013 11:21

        Héhé c’est vrai que c’est un monde a part ! Ambiance presque « religieuse », des vendeurs pas toujours très sympas. Mais heureusement ce n’est pas partt pareil.
        Ce que je trouve trèèès dommage c’est la conclusion totalement idiote : « je retourne dans mon hyper, ou je trouve les mm produit moins chers ».

        Grand bien vous en fasse mais vous oubliez qu’en achetant ces produits dits « classiques » et moins chers, vous contribuez directement à tuer les petits primeurs et autres exploitations a échelle humaine !

        Le prix des aliments est aujourd’hui totalement en deça de ce qu’ils valent vraiment ! La compensation de ce manque a gagner enoooorme aux producteurs se fait par la PAC, qui est attribuée à l’hectare. Autant dire que dans 10 ans, votre petit primeur n’existera tt bonnement plus... grace a vos achats en hyper, qui finalement « sont les même que ce qu’il vendait mais en moins cher » !

        Il ne faut pas se leurrer : l’ambiance en magasin bio est complétement bizarre c’est clair, mais les prix n’ont rien a voir avec ça et reflètent la réalité de ce que coute réellement l’alimentation : cher !
        Entre l’achat des semences, le travail de l’agriculteur, le conditionnement, la location des locaux, les salaires des salariés, bien oui, le bio est cher. Mais au moins chacun gagne un salaire descend !

        Beaucoup on encore a l’esprit que s’il n’achète pas DANS un magasin, qq qu’il soit, il va se faire arnaquer...
        Combien achète en vente directe ? Peu, comparé aux milliers de personne s’entassant dans les Leclers et autres LIDL standardisés et qui tuent le monde agricole à petit feu...

        C’est bien beau de crier au scandale face au manque de « patriotisme » des français, de clamer haut et fort qu’on doit retrouver une cohésion au sein du pays, qu’il faut acheter local, etc... Mais il vaudrait mieux commencer par investir nos salaires dans la qualité française, en y mettant le prix qu’il faut, plutôt que de larmoyer sur son sors comme des hypocrites et courrir à Auchan pour acheter une salade... !


        • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 11:52

          Bonjour elo2323 et merci de votre lecture. Il semble concernant la fin de l’article, que vous m’avez mal compris, voire, que je me sois mal fait comprendre, je dis bien ceci lisez bien s’il vous plait et ne faite pas des raccourcis bidons 

          « Finalement, je préfère encore rester dans mon supermarché habituel et d’aller chez mon primeur habituel, qui sont, en plus, (les primeurs) de moins en moins nombreux ; où là, ils ne sont ni arrogants, ni prétentieux et en plus souriants dès le matin ; oui là, où les primeurs savent encore parler de leurs fruits et légumes avec amour ; et, surtout, les clients sont sympas et, où, quand on demande un renseignement, les clients s’entraident en parlant normalement tout simplement. »


          Je parle bien de primeur et non pas seulement d’hypermarché, PRIMEUR, oui, le sourire et l’accueil, est d’une importance, oserais-je, le dire sur Agoravox, Capital. et finalement vous lisez mal et vous mélangez tout !


        • elo2323 9 juillet 2013 11:59

          A croire que les apparences vous semblent être bien plus importante que le fond même des choses... On ira pas bien loin avec ce type de raisonnement. Mais chacun voit midi à sa porte...


        • Cocasse Cocasse 9 juillet 2013 11:24

          Bonjour,
          Je vais dans un magasin bio et je n’y rencontre pas du tout le climat que vous décrivez. J’ai même plutôt tendance à sympathiser.
          Je n’achète pas tout bio, car cela peut devenir vraiment cher sur certains produits. Mais céréales, fruits, laitages et légumes, sont complets, bio, pas chers et indéniablement très supérieurs du point de vue goût et digestibilité.


          • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 11:55

            Bonjour à vous Cocasse et merci de votre lecture, si vous en êtes satisfait que vous dire, je suis contente pour vous.

            Bien à vous.


          • foufouille foufouille 9 juillet 2013 11:31

            t’as pas de bol. en général, pour ceux que j’ai visité c’était plutôt l’inverse. avec un grand présentoir pour les pubs bio et autre machin alternatifs


            • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 11:59

              Bonjour foufouille, et merci de votre lecture, quoi, que je ne sais pas si ce commentaire s’adresse à l’auteur, ou à un autre, bref, un présentoir est-il suffisant dans un magasin ?
              Je n’ai pas compris votre commentaire, mais bien à vous.


            • foufouille foufouille 9 juillet 2013 12:35

              va en visiter d’autres, c’est comme les hypers, certains changent tout le temps les rayons de place. mais pas tous


            • bnosec bnosec 9 juillet 2013 12:51

              « avec un grand présentoir pour les pubs bio et autre machin alternatifs »

              Ouais la rebelle attitude quoi...
              Un poster du che au mur et un client sur deux qui porte un keffieh...


            • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 13:23

              Bonjour à vous bnosec et merci pour votre lecture.

              Pas mal en effet !


            • Pie 3,14 9 juillet 2013 11:34

              Heureusement tous les magasins bio ne sont pas comme cela. Il y en a de très agréables avec de vrais commerçants qui savent recevoir le client.

              Cela dit, j’en connais au moins deux qui ressemblent à celui que vous décrivez. Un silence de cathédrale, des clients qui semblent en pèlerinage, recueillis et graves, des employés qui jouent les grands prêtres hautains. Eux, ils savent et sont là pour distribuer avec parcimonie leur connaissance profonde des bienfaits des huiles essentielles, du pollen en pelote et du thé vert de l’Himalaya.

              C’est ridicule d’autant que la moitié des produits relève d’un New Age de pacotille. C’est une stratégie de distinction bêtasse. Je préfère mon maraîcher bio qui m’explique comment il travaille, porte un regard critique et amusé sur les excès du marché bio.


              • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 12:05

                Bonjour Pie et merci pour votre lecture, vous avez bien décrit l’atmosphère qui y règne, mais j’ai bien compris aussi, que vous en avez vu deux dans les quels cette atmosphère y planait, votre commentaire est plein d’humour.


              • Deneb Deneb 9 juillet 2013 11:55

                Le problème du label bio, c’est ses relations avec les croyances et les charlatanismes. Quand j’entends « bio », mon esprit a tendance à l’associer à la naturopathie, anthroposophie, ostéopathie...et autres escroqueries. Surtout quand on en fait un label. Sinon, il est évidemment plus agréable de manger des produits qui ont du goût, mais le label bio ne le garantit aucunement. Il m’est arrivé de trouver des légumes bio sans goût et aussi de très bons légumes au Leader Price. Mais si j’ai le temps, je fais un tour au marché des producteurs locaux, aucun bio ne vaut ce plaisir.


                • elo2323 9 juillet 2013 12:06

                  Vous oubliez l’essentiel, la raison d’être du bio : l’absence de pesticides tuant les sols et au passage nous mêmes, l’assurance d’un avenir pour nos enfants. Le reste n’a aucune forme d’importance. Gout, couleur, forme, nutrition etc sont de la poudre au yeux pour continuer à bercer les gens d’illusions...
                  Quant à l’amalgame avec des mouvances diverses, il ne tient qu’a vous d’ouvrir google et de faire la part des choses !!

                  « L’ignorance est un choix aujourd’hui ».


                • Deneb Deneb 9 juillet 2013 12:17

                  Oui, l’argument écologique. Le problème, c’est que le bio est bien plus gourmand en surface. Et si l’on veut qu’il y en ait pour tout le monde, on n’a pas assez de place. Cet argument est donc fallacieux.


                • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 12:20

                  Bonjour à vous Deneb, et merci de votre lecture,

                  D’ailleurs vous me donnez l’occasion de dire que j’ai été très surprise de voir dans le magasin bio où j’ai  interrogé les clients de voir une brochure publicitaire pour un magnétiseur, certes les rebouteux existent et des gens ont du magnétisme pour guérir, bref… mais je suis tombée de haut quand j’ai vu cette brochure ; que  j’aurais dû prendre, mais, dont, je n’aurai pas pu mettre en ligne, car je n’ai pas de scanner.


                • foufouille foufouille 9 juillet 2013 12:39

                  "dire que j’ai été très surprise de voir dans le magasin bio où j’ai  interrogé les clients de voir une brochure publicitaire pour un magnétiseur"

                  c’est normal. c’est un lieu alternatif, la porte est grande ouverte pour les trucs bizarres
                  a une époque, le bio ressemblait pas mal aux hippies. de nos jours, il y a encore pas mal de dieu vivant genre tarrier (fonction recherche en haut a droite)


                • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 juillet 2013 12:46

                  @ foufouille

                  Faudrait revoir l’adjectif alternatif, parce qu’il ne me semble pas que cela veut dire mélanger tout et n’importe quoi, et delà, je suis désolée de le dire, d’y voir quelques charlatans se mettre dans la brèche et rentrer pas le biais de ces magasins, il n’y a qu’un pas


                • lulupipistrelle 9 juillet 2013 13:27

                  @deneb... mais il n’ y en aura pas pour tout le monde, et c’est très bien comme ça. 


                • Deneb Deneb 9 juillet 2013 13:52

                  lulu, j’imagine qu’en tant que noble altruiste, vous comptez vous sacrifier


                • foufouille foufouille 9 juillet 2013 14:15

                  @simple
                  oui le bio attire des « charlatans », comme tout ce qui sort de la norme. tu as même des plantes médicinales, des savons presque magique, etc. c’est moins pire que la viande contaminé, le beurre frelaté, l’huile minérale, .........
                  c’est pas dans ton hyper que tu le saura, mais en discutant les gens bizarre


                • lulupipistrelle 9 juillet 2013 17:37

                  Non, je pense que les pays qui dépendaient jusqu’à présent de nos exportations devront produire leur bouffe eux mêmes .Et adapter leur démographie à leur de leur productivité. 

                  En outre, le bio assurera un niveau de vie décent aux paysans européens.. 

                • lulupipistrelle 9 juillet 2013 17:39

                  Sinon on peut faire confiance aux OGM des Américains, ils stériliseront la moitié de la planète en trois générations d’après les Russes. 


                • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 9 juillet 2013 18:39

                  @Deneb : « Quand j’entends « bio », mon esprit a tendance à l’associer à la naturopathie, anthroposophie, ostéopathie...et autres escroqueries. »


                  Mon pauvre ami, il est temps de reprendre une dose de vaccin contre l’anormalité, afin d’extirper de votre cerveau ces horribles pensées.  smiley




                • escartefigue 9 juillet 2013 11:55

                  J’ y arrive pas non plus . 


                  Devoir afficher l’ air intelligent dans un magasin ressemblant  à la 
                  secte des « je suis pas comme les autres » est pour moi cruel .

                   Quand je faisais encore les marchés réguliers il y avait un stand Demeter , 

                  Le mec avait l’ air con et descendant , je préfère parler à des cons
                  rigolos et vivre un peu moins longtemps . 

                  A part celà , si on était moins cons on vivrait comme nos anciens , 
                  un potager , un verger , des poules , un petit tas de fumier .

                  Non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

Bio


Palmarès