Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Mai 68 n’est pas allé assez loin !

Mai 68 n’est pas allé assez loin !

A l’heure où le candidat de la continuité et du renforcement de l’Etat UMP parle de « liquider mai 68 », il est bon de dire que certaines aspirations de la génération soixante-huitarde ont été déçues. Des rêves ne se sont jamais réalisés. Tous n’étaient pas bons mais faut-il renoncer à ses rêves ? En ma qualité de poète, je ne le dirai pas. Néanmoins, pour circonscrire le débat et lui apporter des arguments utiles et solides, je m’en tiendrai ici à un aspect particulier : la sexualité des personnes handicapées.

Le constat est sans appel : Mai 68 n’a pas apporté la libération aux personnes handicapées ni d’ailleurs la grande loi de 1975 qui leur est consacrée. Cette loi passe complètement sous silence la vie affective des handicapés. La libération sexuelle ne les a donc pas touchés. La mixité des établissements n’a pas donné de place non plus à la sexualité. Lorsqu’il est question de sexualité des handicapés, c’est toujours ou presque sous l’aspect répression, mutilation, autrement dit stérilisation. Celle-ci est pratiquée de façon forcée sur des femmes handicapées mentales. Or, la stérilisation est interdite par la loi pour toute personne si elle n’est pas justifiée médicalement. A plus forte raison, elle ne peut s’appliquer à des personnes incapables de donner leur consentement.

Les conséquences de ce déni de la sexualité des handicapés, de la confiscation de cette part de leur vie, sont graves. Ainsi l’accès aux moyens de contraception sont inappropriés. L’éducation sexuelle n’est pas faite. Selon des études menées en région parisienne, 100% des jeunes filles handicapées n’ayant reçu aucune information sur la sexualité auraient été victimes d’abus sexuels contre 12 % pour les jeunes filles informées ("Sexualité, vie affective et déficience mentale" - sous la direction de J.Delville et M.Mercier- édition De Boeck université, 1997). D’autres conséquences aussi : les actes sexuels se passent dans le plus grand désordre sans éducation ni encadrement éducatif adapté. Contre les dangers d’une sexualité non maîtrisée, les moyens de formation devraient être mis dans les équipes éducatives car rien n’est pire que de laisser ces équipes sans réflexion face aux relations sexuelles des personnes handicapées. Les situations sont diverses et parfois désarmantes (Que répondre par exemple à un handicapé qui veut fréquenter une prostituée ?). Elles sont souvent aussi hors-norme, les pulsions n’étant pas assouvies selon une sexualité que nous qualifions de "normale".

L’Etat s’est enfin préoccupé du problème par la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades mais uniquement sous l’aspect prévention des maladies sexuellement transmissibles. La propagation de ces maladies oblige l’Etat à se pencher sur ce sujet tabou mais cela ne va pas au-delà.

Pour le professeur Jacques Weynberg, président de l’Institut de sexologie, la sexualité des handicapés reste un tabou en France. Lorsqu’une enquête est menée par l’INSERM sur la sexualité des Français, les handicapés ne sont pas interrogés. Pourquoi les handicapés ne sont-ils pas considérés comme des êtres humains à part entière ? Un colloque s’est tenu vendredi 27 avril à Strasbourg et c’était l’occasion de le rappeler ou de le faire savoir. Lors de ce colloque a été abordé la question des "aidants sexuels" qui prodiguent baisers, caresses ou massages aux invalides. Aux Pays-Bas, les accompagnatrices sexuelles existent depuis 1982. Sur ce point aussi la France est en retard.

C’est pourquoi avant de déclarer, seul et de manière arbitraire, qu’il faut liquider mai 68, il faut établir un bilan partagé des effets de cette révolution des esprits, énoncer les aspects négatifs et positifs de l’héritage, comparer avec les pays étrangers et examiner le cas des catégories exclues des avantages réels ou supposés de cette révolution sociale. Voire même regarder en quoi certaines aspirations légitimes qui ont fait long feu ne mériteraient pas d’être revendiquées à nouveau ! De la même façon que l’on ne procède pas d’autorité à une liquidation d’entreprise sans avoir passé à la loupe tous les éléments du passif, de l’actif et les solutions possibles, on ne liquide pas à la légère un évènement aussi important que Mai 68. Ne laissons pas Sarkozy seul juge de l’évolution à donner à notre société !

Bibliographie conseillée : "Guide d’éducation sexuelle à l’usage des professionnels, tome 2" édition Erès, 11, rue des Alouettes 31520 Ramonville-Saint-Agne


Moyenne des avis sur cet article :  3.96/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Hervé Torchet 3 mai 2007 14:05

    Article très équilibré qui rappelle des réalités face aux désinformations et aux manipulations diverses.


    • mad_fox_3 3 mai 2007 14:14

      @ seb

      Il faut considérer les gens handicapés comme des handicapés, et non comme des gens ordinaires.

      Ne pas faire la distinction, c’est de leur oter leur identité, rendre banal : « s’il est banal que doit t’on faire pour lui ? si ce n’est l’ignorer dans le métro ou dans le bus etc... ». C’est abjecte.

      Tout autant, que la négation de leur sexualité par la stérilisation.

      Au pourquoi de cet article, on pourrait faire un rapprochement avec les propos eugéniste de certains candidats... Et imaginer dans le futur une politique qui consisterait pour le bien de la société étendre la politique de stérilisation à tout patient génétiquement défectueux (tant atteint de cancer ou mucoviscidose, que les enfants de 3 ans potentiellement sociopathes...).

      Le sujet est suffisament grave et douloureux pour en parler et lever ce tabou.

      Je repproche juste à l’auteur un titre trop passe par tout.


      • La Taverne des Poètes 3 mai 2007 19:05

        Je voulais un titre accrocheur pour faire porter le regard des lecteurs sur un sujet qui n’attire pas les foules (les handicapés). Mais sans raccoler, c’est pourquoi je n’ai pas mis le mot « sexualité » dans le titre. D’une pierre deux coups, j’ai ainsi abordé de façon critique la volonté de Sarkozy de liquider mai 68.


      • maxim maxim 3 mai 2007 14:47

        le titre de l’article m’avait interpellé ... pensez donc Mai 68 ,j’avais 26 ans déjà .....

        mais c’est son contenu qui m’a surpris ,pas tant que cela en fait puisqu’il s’agissait de la sexualité des handicapés .... sur Europe 1 dernierement,il en avait ete fait mention .... c’est vrai au fait,comment les handicapés vivent ils leur sexualité ???en on ils seulement une ????comment s’y prendre quand on est grabataire ,en fauteuil,ou appareillé .... comment seduire ,quelle partenaire acceptera l’image de quelqu’un de diminué physiquement ,cette peur reciproque de l’inconnu et de l’etrangeté de cette situation ....

        de plus à notre époque ou l’érotisme domine les publicités ,l’habillement ,les comportements ,les handicapés ( homme et femmes ) surtout ceux en pleine jeunesse doivent subir un sentiment de frustration terrible ....

        on a parlé d’accompagnement sexuel,ou plutot d’accompagnants ,ce qui suppose donc une personne qui viendrait à domicile ou dans un etablissement de soins pour prodiguer des caresses et autre gâteries aux oubliés de l’amour ?????

        verra on des preposées formées ou formés ( suivant les sexe),formées donc à ce travail ,car il s’agira bien d’un travail....

        peut etre meme avec prise en charge par la CPAM ,et les mutuelles .....

        peut etre aussi aurait il fallu soulever le probleme auprès des candidats ......

        je crains que pour l’instant hélas les oubliés de l’amour risquent d’attendre encore longtemps ......

        les tabous ont la vie dure ......


        • Dalziel 3 mai 2007 14:57

          Pas assez loin ! Pas assez loin !

          A l’époque, ils auraient encore fini à l’asile, ceux qui auraient osé parler de mariages des tapettes !

          Aux Pays-Bas, les accompagnatrices sexuelles existent depuis 1982. Sur ce point aussi la France est en retard.

          C’est quoi la différence avec une pute ?


          • maxim maxim 3 mai 2007 15:19

            je voudrais apporter une petite precision sur le contenu de mon intervention.....

            ceux qui connaissent mes posts n’ignorent pas que je penche plutot bien à droite ....

            en ce moment precisement ,une personne que je connais sert d’accompagnatrice( elle pousse son fauteuil roulant) à une jeune fille belle comme le jour ,trés intelligente ,mais malheureusement pour elle irreversiblement clouée dans sa chaise .....

            et je me dis souvent en la voyant ,je discute de temps en temps avec elle ...je me dis donc « quel gâchis »une si belle nana qui ne pourra meme pas vivre comme toutes les filles de son age .....

            j’espere sincerement qu’elle aura au moins la joie de connaitre un type bien qui osera ....

            je suis sur que ce mec sera le plus heureux des mecs .....


            • BuZardinho BuZardinho 3 mai 2007 15:30

              Quel rapport avec la droite ?

              Vous auriez donc un coeur ??? :)


            • Dalziel 3 mai 2007 16:24

              je suis sur que ce mec sera le plus heureux des mecs ...

              Surtout qu’il y en a que ça excite, les handicaps, les amputations, les difformités...

              Il n’y a qu’à voir les sites pornos pour tordus en tous genres... Moi, je me serais jamais douté à ce point-là...


            • LE CHAT LE CHAT 3 mai 2007 17:01

              @buzardinho

              aucun rapport avec la droite , maxim est dans le sujet qui porte sur la misère sexuelle des handicapés .Vous en avez pas marre de mettre la politique partout ( même s’il y a des couilles gauches et des couilles droites et des vieillards encore verts smiley )


            • maxim maxim 3 mai 2007 18:27

              Dalziel ....

              les detraqués en tout genre ne m’interessent pas ,leur cas releve de la psychiatrie ou meme pire ......

              salut Le Chat .....heureux de te retrouver et much obliged pour ton intervention .......


            • masuyer masuyer 5 mai 2007 23:22

              A Dalziel

              il parait même que certains s’excitent à la vue des amputés du cerveau dans ton genre.

              Bravo à l’auteur


            • maxim maxim 3 mai 2007 15:57

              tout simplement parce qu’il est de bon ton de preciser que malgré mon conservatisme ,j’ai un coeur et des sentiments comme tout le monde .....


              • Internaute Internaute 3 mai 2007 16:02

                Avec Mai 68 la France s’est lancée dans le toboggan de la décadence et n’en finit pas de tomber. Pendant que le peuple souffre des conséquences incalculables de ce traumatisme, les judéo-despotes qui ont mené le bal mènent grand train de vie. De mémoire je cite Daniel-Cohen Bendit par qui tout a commencé et qui fut banni par le général de Gaulle est aujourd’hui un des maîtres à penser de la commission européenne, Alain Geismard qui a fondé à l’époque la GP (Gauche Prolétarienne) et mis le feu à la Sorbonne s’est retrouvé sous Mitterand ministre délégué aux Universités et touche sa retraite de ministre, Alain Krivine a suivi sa longue carrière à la LCR aprés avoir créé les CAL (Comité d’Action Lycéen) qui ont bloqué les lycées et collèges, Glucksman est toujours reçus comme s’il était un philosophe important.

                C’est à eux que nous devons le délabrement de l’éducation nationale, le fait que chaque année les enfants apprennent de moins en moins, que l’on enseigne maintenant en première et deuxième année d’université ce que leurs parents apprenaient en classe de seconde et de première. Ce sont eux qui ont distillé les anti-valeurs qui ont supprimé le respect de toute hiérarchie, qui font qu’un délinquant vaut autant que sa victime, un prof que son élève, et que n’importe quel immigré a autant de droit que les français qui chaque jour qui passe en ont moins.

                Tous ont chanté la gloire de Mao Tsé Tung et celle des autres tortionnaires de l’Est.

                La véritable question est de savoir si Mai 68 est la punition infligée par l’Israël à l’embargo que de Gaulle a mis sur les ventes d’armes lors de la guerre de 67.


                • Gazi BORAT 4 mai 2007 08:31

                  @ internaute

                  Mai 68 serait donc une opération du Mossad !!!! Mais alors, qui est derrière la catastrophe de Tchernobyl, responsable de la dénatalité française ?

                  gAZi bORAt


                • mad_fox_3 3 mai 2007 17:29

                  @ Internaute : Il ne m’étonnerais pas qu’il y ait du « borgne de St Cloud » sous ce discour réac et xénophobe...

                  Si la France était si belle, il n’y aurait jamais eu mai 68, jamais eu de guerre d’Algérie. C’est facile d’accuser juifs et communistes ! De Gaulle était raciste et antisémite(cf : http://fr.wikipedia.org/wiki/De_Gaulle), il a foutu sur le dos de Cohn Bendit son incapacité à comprendre et à gouverner !

                  Quand à la crise des valeurs morales et du respect, c’est de Gaulle lui même qui l’a déclanché en 1940 en poussant la France à la rébéllion contre le gouvernement légitime de la France... puis une fois en place massacrer 13.000 algériens pendant les émeutes de Sétif en 45 !

                  « Il vaut mieux être bourré de remords à la foret de Forbach que bourré de morbaques à la foret de Francfort » - Pierre Déproges dans sa plaidoierie contre Cohn Bendit. ( et Toc ! smiley)

                  @ Dalziel :

                  Aux pays bas c’est effectivement des prostitués qui travaillent comme « accompagnatrices ». Où est le problème ?

                  Une loi ferait d’une pierre 2 coups, en statuant enfin sur la prostitution. La prostitution en France est « tolérée » mais non réglementée (quelle horreur de savoir ces femmes dans des maisons d’abattage !!! c’est tellement mieux de les voir racoller dans les rues...).


                  • La Taverne des Poètes 3 mai 2007 19:26

                    à Seb59 et à tous : « pourqui avoir choisi ce sujet ? » Parce ce problème est ignoré de la plupart des gens. D’autre part pour contrer la propagande de Sarkozy (ici sur mai 68). On m’objectera que je n’ai pas à le faire puisque je suis centriste et que j’ai annoncé que je ne voterai pas dimanche. Je réponds que, compte tenu de l’écart important d’intentions de votes entre Sarkozy et Royal, j’ai décidé d’attaquer exclusivement Sarko pour rétablir un peu l’équilibre. D’ailleurs j’ai rédigé un article intitulé « Le Vindictateur » le 29 avril mais il ne pourra vraisemblablement pas être publié avant dimanche en raison du grand nombre d’articles en attente !


                    • La Taverne des Poètes 3 mai 2007 21:31

                      J’avais repéré dans la liste d’attente un excellent article sous forme d’un beau témoignage et pétri d’humanismme, d’émotion et de bon sens. Je crois que l’auteur s’appelait Catherine. Hélas ! L’article n’y est plus ! Retiré par l’auteur ?

                      C’était une sorte de lettre ouverte à Sarkozy dans laquelle l’auteur concluait en disant qu’elle était fière d’appartenir à un pays qui a accueilli ce petit hongrois. Dommage... Quelqu’un sait-il ?


                    • Adama Adama 4 mai 2007 07:41

                      Petit hongrois !!!!

                      La France n’a pas accueilli Nicolas Sarkozy qui est né à Paris mais son père, engagé dans la légion étrangère et ayant reçu comme il se doit la nationalité Française.

                      Pourquoi vous sentir obligé d’ajouter le qualificatif petit !!!

                      Il y a des gens chauves, maigres, adipeux, longilignes etc, en quoi cela a t-il une importance dans ce domaine précis qui est la politique ? smiley

                      Eugénisme quand tu nous tiens...


                    • Gazi BORAT 4 mai 2007 08:34

                      Vive la Légion !

                      On ne glorifiera jamais assez ce magnifique corps d’élite, capable de transformer en bons français les repris de justice du monde entier !

                      gAZi bORAt


                    • tyze 4 mai 2007 10:18

                      Franchement faut arrêter... soyez honnête si vous ne votez pas Dimanche c’est bien parce que vous voulez voir Sarkozy battre Royal et surtout la conséquence presque direct : l’éclatement du PS. Ils sont quand même beau joueurs ces centristes, ils écrivent des articles sur Agoravox pour rétablir l’équilibre face au sondage. Ben il va falloir en écrire un paquet d’articles...

                      Tiens d’ailleurs, Colombani le « sarkoziste notoire » aujourd’hui il évoque a peu près les même craintes que Bayrou à l’encontre de Sarkozy. C’est surement pour rétablir l’équilibre ca aussi ?


                    • prgrokrouk 6 mai 2007 14:12

                      AgoraVox n’est pas un espace d’expression démocratique. C’est une maison de (pré)retraite où se bousculent des planqués et des fonctionnaires. Un tas d’incapables à la recherche de consécrations narcissiques se bousculent pour leurs CACAs éditoriaux. Des posts DRAMATIQUES à quoi il faut ajouter bien des notations SOURNOISES, ajoutent à ce RIDICULE.


                      • ARCHER 8 mai 2007 18:53

                        Lamentable article : vous proposez donc quoi ? Une indemnité pour que les handicapéspuissent avoir leur visite mensuelle chez une prostituée ? Vous vous moquez de qui ?

                        Les handicapés riches n’ont de toutes façons aucun problème.

                        Si la gauche a toujours un problème idéologique par rapport à la droite, c’est qu’elle doit défendre l’emploi, qui est un moyen de survie pour la majorité des gens, et non une « VALEUR », et que la droite en profite largement pour nous fourguer ses discours quasiment religieux sur le travail, manière voilée de diffuser un prêchi-prêcha en faveur de la soumission et de la résignation.

                        Voilà où mai 68 n’a pas été assez loin.

                        L’angoisse liée à la sexualité, qu’il s’agisse des handicapés ou des autres, ne peut pas être résolue.

                        Quand au rapport avec la prostituée, elle demeurera une pratique honteuse, dévalorisée, combattue bien que tolérée, tant que l’institution du mariage sera elle, défendue idéologiquement, valorisée et glorifiée. Vous proposez courageusement et généreusement de défendre le droit des handicapés à bénéficier de ce que la société entière voit comme la pire des situations : la fréquentation de la prostitution par obligation. Situation pire que le célibat (statut également inférieur au mariage).


                        • La Taverne des Poètes 8 mai 2007 20:01

                          à Archer :

                          Il n’est écrit nulle part dans mon article que je propose de favoriser la prostitution auprès des personnes handicapées. Ce qui serait illégal. Je dis que les handicapés ont les mêmes droits que les autres et que leurs demandes doivent être entendues. Entendre n’est pas forcément satisfaire, mais c’est respecter et c’est aussi lever les non-dits, un tabou tenace qui fait que lorsque l’on évoque la sexualité, on ne pense pas aux handicapés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès