Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Mais où sont donc passés les musulmans laïcs ?

Mais où sont donc passés les musulmans laïcs ?

J’entends par « musulmans » les personnes qui sont issues d’une culture où les valeurs de l’islam sont prégnantes. J’emploie ce terme pour éviter la confusion entre « arabes » et « musulmans », pour englober toutes les ethnies ou nations qui vivent dans des sociétés à caractère islamique.

Le microcosme médiatique occidental regarde le monde musulman comme un seul bloc touché par l’islamisme et l’intolérance.

Si on en croit nos adorateurs zélés des nouvelles croisades mystico-économico-bushiennes, le musulman serait touché par une maladie affreuse qui s’appelle l’islamisme ; un virus qui vient de nulle part, mais qui convertit des foules entières à sa seule évocation.

Nulle place, parmi nos médias et nos intellectuels bien-pensants prompts à s’emballer pour des révolutions caucasiennes tchétchènes "trés islamisées" - un peu moins maintenant après les massacres à Moscou et dans les régions voisines de la petite république caucasienne -, pour ces musulmans qui risquent leur vie pour crier leur volonté d’être des esprits libres sans renier pour autant ce qu’ils sont.

En français par exemple, des associations comme assoaime ou atheturk utilisent Internet aussi pour montrer leur différence, dans une indifférence médiatique édifiante qui laisse planer un doute sérieux quant aux volontés cachées des politiques qui instrumentalisent le fait "islamiste".

Je terminerai ce petit article en vous laissant sur une des phrases d’un appel signé par plusieurs intellectuels non musulmans et mulsumans, dont Salman Rushdie :

Les évènements récents, survenus suite à la publication de dessins sur Mahomet dans des journaux européens, ont mis en évidence la nécessité de la lutte pour ces valeurs universelles. Cette lutte ne se gagnera pas par les armes, mais sur le terrain des idées. Il ne s’agit pas d’un choc des civilisations ou d’un antagonisme Occident - Orient, mais d’une lutte globale qui oppose les démocrates aux théocrates.


Moyenne des avis sur cet article :  3.97/5   (148 votes)




Réagissez à l'article

862 réactions à cet article    


  • bright (---.---.199.101) 28 avril 2006 09:57

    et plus généralement que devient la laicité ? l’année derniere le centenaire de la loi de 1905 a à peine été évoqué, aujourdhui les élus déposent des projets de loi pour rétablir un « délit de blasphème » (certains pays tentent la même approche vers l’ONU).Soyons vigileants...


    • Marsupilami (---.---.165.195) 28 avril 2006 11:08

      Ouaf !

      Le problème, c’est que les musulmans laïcs sont très peu nombreux et très inaudibles. Et ce qui est intéressant, c’est que ce sont souvent des femmes qui sont à l’origines de leurs associations.

      Houba houba !


      • Hakim I. (---.---.29.92) 28 avril 2006 11:29

        Couché !!! :) Inaudibles = non médiatisés car pas sensationnels et donc pas rentables.


      • (---.---.38.140) 28 avril 2006 12:29

        Tu trouves qu’etre gay c’est sensationel ? evidement non ! alors ils ont crée la techno parade pour etre mediatisés. Rien n’empechent les musulmans laics de créer 1 ou des evenements médiatiques pour defendre la laicité. Si la laicité leur est si chere , il ne leur suffit plus que de la volonté. Sinon n’ est il pas normal que les non musulmans ait des doutes sur l’islam par rapport à la laicité ?


      • (---.---.38.140) 28 avril 2006 12:35

        Je rappelle quand meme que c’est la communauté chretienne et juive , par l’engagement republicain de ces membres, que la laicité a été permise.


      • (---.---.103.196) 28 avril 2006 13:20

        Les musulmans laïcs (au sens de l’auteur de l’article) se subdivisent en 2 catégories :
        - les personnes qui bien qu’étant originaires d’une culture musulmane se sont pas musulmans (au sens de croyants). Ceux-ci n’ont aucun problème avec la laïcité, d’où pas de revendications à exprimer puisque la situation leur convient.
        - Ceux qui sont croyants mais qui pensent que la religion relève de la sphère privée. Et comme cette conception est en accord avec la laïcité, ils n’ont rien non plus à revendiquer (à part peut-être qu’on les laisse tranquilles...).

        La comparaison avec la communauté gay (cf. IP:xxx.x27.38.140) n’a pas de sens puisque le développement de manifestations telles que la gay pride (qui n’a rien à voir avec la techno parade soit dit en passant) relève d’un volonté de manifester des revendications (reconnaissance des discriminations subies, PACS, mariage homosexuel, homoparentalité).

        Si les musulmans laïcs ne s’expriment pas, peut être est ce parce qu’ils ne s’estiment pas concernés par le problème Islam/laïcité vu que nos règles laïcs leur conviennent.


      • Anthony Meilland Anthony Meilland 28 avril 2006 14:44

        « Je rappelle quand meme que c’est la communauté chretienne et juive , par l’engagement republicain de ces membres, que la laicité a été permise. »

        - Hallucinant !!

        C’est principalement les communistes, les socialistes, les athées, les agnostiques et les déistes qui se sont battus pendant plus de 100ans contre les catholiques intégristes et traditionalistes pour leur arracher la laïcité (d’abord à l’école, puis dans toute la société).

        L’église catholique ne l’a acceptée que très tardivement.


      • Serte (---.---.227.235) 28 avril 2006 21:25

        Exactement, aussi bizarre que cela puisse paraître la laïcité vient du judaïsme et du christianisme et non des laïcards.


      • JP (---.---.29.243) 28 avril 2006 22:08

        Serte, je n’ai que rarement lu de telles idioties sur le net, et pourtant ... Evidemment, chacun sait comme le précise Anthony Meilland que la laïcité ne doit rien , absolument rien aux religieux mais à plusieurs générations d’individus -Ô combien volontaires- opposés aux religions.


      • Antoine (---.---.210.25) 28 avril 2006 23:29

        cela fait dire que Sarko a raté le coche avec son Islam de France...c’est la plus grande gaffe politique jamais vue....

        Ce sera peut être mme une gaffe historique...on fait du controle social comme on peut ;

        Désirer l’émancipation de nos semblables passe par plus d’ambition.


      • Antoine (---.---.210.25) 28 avril 2006 23:30

        euhh oui en partie et c’est un vrai paradoxe.


      • (---.---.38.140) 4 mai 2006 17:16

        Ici, on ne parle pas de convenance de la laicite pour les musulmans mais d’attachement a la laicite si celle-ci permettant la paix sociale entre les français de toutes confessions religieuses etait menacée. Autrement dit vous essayez de noyer le poisson pour ne pas prendre part au debat.


      • (---.---.38.140) 4 mai 2006 17:17

        gay pride et non techno parade. pardon.


      • (---.---.38.140) 4 mai 2006 17:20

        on peut etre socialiste et chretien ou juif.


      • (---.---.38.140) 4 mai 2006 17:33

        Ce que vous n’avez pas compris c’est que meme si vous etes athées, vous etes quand meme issu d’une culture d’origine, et votre mode de pensée est façonnée par votre culture d’origine inspirée par la religion.


      • (---.---.160.169) 7 mai 2006 19:10

        La laïcité est due à l’action des laïcs et certainement pas aux cathos et aux juifs. Par ailleurs, je ne sais vraiment pas ce que c’est qu’un « laïcard » ????Chez les catholiques et chez les juifs il y a des intégristes comme chez les musulmans. Jusqu’aux années 60, les catholiques étaient loin d’être tolérants et combattaient vivement la laïcité. En chaire de vérité, à la grand messe du dimanche, les curés fustigeaient les laïcs, et condamnaient les parents qui ne mettaient pas leurs enfants dans les écoles catholiques...


      • Mesk elil (---.---.18.96) 28 avril 2006 11:40

        Je ne sais pas ce que c’est qu’un musulman laîc !

        Pas plus qu’un chrétien laîc !

        N’est-ce pas anti-nomique ?


        • Marsupilami (---.---.165.195) 28 avril 2006 11:54

          Ouaf !

          Des éléments de réponse se trouvent dans les deux liens que j’ai mis dans mon post précédent.

          Il n’y a pas d’antinomie : la laïcité est un compromis.

          Houba houba !


        • Ludovic Charpentier (---.---.68.98) 28 avril 2006 12:39

          Non car la laïcité n’est pas le rejet de toutes les religions. La laïcité, c’est l’acceptation de la liberté de choisir ou non sa religion. Du moment qu’elle n’enfreint pas les règles de la République.


        • Marsupilami (---.---.189.80) 28 avril 2006 15:18

          Ouaf !

          Tu ne m’as pas lu ou quoi ? C’est exactement la raison pour laquelle la laïcité est un compromis raisonnable : on vous laisse libre de croire en ce que vous voulez, mais vous n’avez pas le droit de faire chier les républicains incroyants.

          Houba houba !


        • Mesk elil (---.---.18.96) 29 avril 2006 08:47

          Marsu dit : « Il n’y a pas d’antinomie : la laïcité est un compromis. »

          Oui bien sûr ! en théorie !

          Je voulais dire par là, que lorsqu’on est très fortement soumis à un dogme ou à une religion, il est très difficile pour le « croyant » d’accepter ce compromis ! Les exemples en France sont légion !


        • Marsupilami (---.---.55.237) 29 avril 2006 09:19

          Ouaf !

          Je suis d’accord. Nos curetons cathos ont mis longtemps à avaler la potion de la laïcité, mais maintenant, c’est fait, mis à part quelques intégristes. Pour l’Islam, ça va être une autre paire de manches, vu que cette religion ne fait aucune différence entre le privé et le public et est peu portée au compromis (voir l’hystérique Lalla Mennana). Mais si les musulmans d’Europe refusent le compromis laïc-républicain, qu’ils se cassent...

          Houba houba


        • Caramel (---.---.52.136) 29 avril 2006 10:22

          @Marsupilami

          Il ne peut pas y avoir de compromis entre la laïcité et une religion ; la laïcité c’est aussi le droit de ne pas avoir de religion et de ne pas se voir imposer des pratiques religieuses.

          NB :: le site que vous mentionnez est en réalité un site islamiste, mais on ne s’en rend pas compte tout de suite car il pratique la takya.


        • Maximilien FRICHE (---.---.193.52) 28 avril 2006 11:54

          Etre chrétien et laïc n’est pas antinomique puisque c’est même le christiannisme qui a inventé la séparation des pouvoirs spirituels et temporels. Dès le Christ : rendez à césar ce qui est à césar et à Dieu ce qui est à Dieu. Plus tard les réflexions ont bien insister sur cette séparation avec une volonté de disposer d’un clergé indépendant du pouvoir. C’est la confusion, avec des nominations d’évèques par le roi ou l’empereur, qui avait précipité l’Eglise dans un déclin moral. La laïcité, encore un héritage chrétien (comme l’europe) que l’on refuse. La laïcité est donc souhaité par l’Eglise (elle en est à l’origine) en revanche la laïcité à la Française qui consisite à nier toute notre culture par révisionnisme révèle un nihilisme agressif notament pour l’Islam.


          • Marsupilami (---.---.165.195) 28 avril 2006 11:59

            Ouag !

            « La laïcité est donc souhaité par l’Eglise (elle en est à l’origine) ».

            Tu pousses le bouchon un peu loin. Le « rendez à César, etc. » des évangiles, l’Eglise s’est très tôt assis dessus. La laïcité formelle lui a été imposée par la loi de 1905, voilà la réalité.

            Houba houba !


          • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 28 avril 2006 18:29

            Il y a une autre interprétation de la formule « Il faut rendre à César ce qui appartient à César et à Dieu ce qui appartient à Dieu » que celle que vous donnez et qui a dominé pendant des siècles l’église catholique : à savoir qu’il ne faut pas confondre le pouvoir politique et religieux dans la mesure où ce pouvoir n’est pas chrétien (César). Mais comme tout pouvoir vient de Dieu (Sain-Paul) et dès lors que ce pouvoir se réclame explicitement de lui et est consacré par l’église catholique (sacre des rois à Reims), il faut au contraire s’y soumettre sans conditions (ce qui a été la cas jusqu’à la révolution en France) ; cela a commencé avec Constantin le Grand qui a fait de la religion chrétienne une religion d’état.

            Votre interprétation de la formule est donc récente : elle est le résultat de la développement de la laïcité et non sa cause...


          • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 28 avril 2006 18:30

            Il faut lire « du » développement cela va sans dire


          • zoï (---.---.58.60) 28 avril 2006 18:41

            Bin voyons ! Et les Cathares ? Et les croisades ? Et les Protestants ? Et l’Inquisition ? A suivre vos sinuosités, l’Eglise aurait été une grande hérétique envers elle-même. Et c’est la loi de 1905 qui l’a réconciliée avec le Christ ! Mais ça vous écorche la langue de le dire, tout simplement. ô Jésuite !


          • Mahamat Seid Abazène Seid (---.---.98.68) 5 mai 2006 12:39

            J’apprécie très particulièrement votre remarque. La laïcité, qui est un concept politique, pourrait ne pas avoir son fondement dans cette norme évangélique, rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu, qui aurait pu avoir un tout autre sens. La laïcité a en effet commencé, en France en tout cas, par une persécution des Catholiques, au niveau de ce que nommait le professeur Baubérot son premier seuil et qui, selon un bon penseur, accordait, avec ses fatales decrets, tout aux Protestants et aux Juifs et en privait les bons Catholiques.

            Soit, mais il y a quelque chose à relever dans la laïcité ou le laïcisme français : il n’existe pas de définition légale ou constitutionnelle de la notion. Ce qui justifiait parfaitement les trébuchements du Conseil d’état sur la question du voile qui était aussi conforme à la laïcité que son interdiction.

            Le Conseil avait alors manqué d’évoquer une notion qui trouvait son fondement dans la doctrine catholique qui distinguait les fidèles en clercs ( qui n’ont pas de vie civile) des laïcs (qui en ont). Cette distinction ignorée des Musulmans pour la plupart des cas, se trouve être à la source de ce qu’on a cru être une incompatibilité entre l’Islam et la laïcité alors même que l’Islam en défend les fondements : liberté de croyance, interdiction de la persécution religieuse.

            Les Musulmans, qui sont en fait des laïcs, à moins qu’on les considère comme au moyen-âge païens, devaient en principe bénéficier largement de la laïcité.Dans l’esprit français malheureusement, la laïcité a été conçue non pas pour tous mais seulement pour les Chrétiens et dans une certaine mesure aux Juifs. Ce qui fait que les revendications Islamistes de France, qui se fondent sur la loi, ne rencontrent pas son esprit que les hommes politiques gardent caché ailleurs, loin dans les armoires de leur subconscient réligieux.

            Mon ami, le révérend Père Charles Vandame, ancien Archevèque de N’djaména n’avait pas tort, à mon humble avis, de croire que la laïcité est le fruit propre de l’expérience de l’Eglise catholique. Doit- on alors valablement en exclure les Musulmans au risque de la travestir pour l’opposer à l’Islam ?


          • (---.---.160.169) 28 avril 2006 12:04

            Pour parler simplement, être laïc, c’est limiter ses croyances à sa vie privée. C’est en tirant les leçons des effets catastrophiques des guerres de religions et de croyances que la répunlique Française est devenue laïque. La laïcité, c’est le meilleur rempart contre les guerres religieuses ou les guerres de croyances....


            • Marsupilami (---.---.189.80) 28 avril 2006 15:28

              Ouaf !

              Je t’ai reconnu BF : tu es un affreux franquiniste-sioniste laïquard et athée.

              Uouba houba !


            • (---.---.160.169) 28 avril 2006 17:32

              J’avoue, je suis tout cela et surtout franquinard....


            • Marsupilami (---.---.48.119) 28 avril 2006 18:24

              Ouaf arrgl !

              Comment, tu es donc sioniste comme ne l’est pas Daniel Milan ?

              Houba houba !


            • Maximilien FRICHE (---.---.193.52) 28 avril 2006 12:19

              Il faudrait aussi trouver le meilleur rempart contre les guerres du nihilisme et ses idéologies : nazisme et communisme. La loi de 1905 n’avait pour seul but que de déchristianiser la France. Je ne vois pas en quoi la séparation des pouvoirs spirituels et temporels (laïcité) conduirait à pourchasser toute activité religieuse publique, toute reférence culturelle chrétienne publique, à moins que le seul but soit une lutte sans merci contre l’Eglise. On confond laïcité et combat d’idées. Les musulmans risquent de ne pas comprendre notre laïcité issue de cette lutte. D’où l’imcompréhension actuelle.


              • Mahamat Seid Abazène Seid (---.---.98.68) 31 mai 2006 08:49

                Peut-on valablement estimer que la loi de 1905 a déchristianisé la France ? N’est-ce pas plutôt le contraire ? La loi de 1905, je l’interprète plutôt comme un repentir politique. L’Eglise qui a été spoliée va être réhabilitée en ce que l’Etat lui restitue des prérogatives dont elle fut privée du fait d’une dérive laïque qui a cru voir en la laïcité une exclusion de la religion de l’Etat comme elle se défini à juste titre en arabe (fasl addin aniddawlat) et qui a conduit à l’affreux laïcisme détracteur des libertés. Je crois qu’il y a une autre lecture de la loi de 1905 qu’il importe d’enseigner pour éviter à la laïcité de perdre ses valeurs. Le problème qui se posera en France c’est justement qu’elle a officiellement déclaré que 1905 n’est pas négociable, c’est à dire qu’elle doit conserver sa lecture traditionnelle malgré ses égarements. C’est là la diffculté majeure puisque le pouvoir de demander une deuxième lecture relève du Président de la République seul et il l’a exclu pour 1905 qui ne peut même plus faire l’objet d’une revision, devevenant ainsi un fondement de la république.


              • popol (---.---.124.205) 28 avril 2006 12:22

                merci pour ces deux liens qui remettent un peu d’espoir ...

                on aurait aimé un article plus en profondeur .... mais bon, ... c’est déjà bien d’avoir indiqué ces deux liens, j’espère qu’ils susciterons des « vocations ».

                bien à vous,

                popol


                • Cordialement (---.---.20.76) 28 avril 2006 12:28

                  Bonjour,

                  Ce qui m’a frappé à lecture de cet article s’est confirmé à la lecture des commentaires. L’auteur a pris soin de préciser ce qu’il entendais pas « musulman » mais a hélas oublié de faire de même pour le terme « laïc ». C’est dommage, car le débat qui va se créer va à mon avis rester un bon moment autour de ce flou.

                  Cordialement.


                  • Daniel Milan (---.---.168.219) 28 avril 2006 12:28

                    Tout les prétextes sont bons pour accuser et condamner les Musulmans !Pourquoi cette interrogation au sujet des Musulmans ? Il existe aussi une secte des musulmans laïcs, qui est l’une des nombreuses filiales de la secte sioniste ! Au fait, les musulmans sont forcément laïcs dans la mesure où il n’y a pas de clergé en Islam ( Chiites, mis à part) ! On peut aussi s’interroger sur la laïcité de la France, quand tous les prétextes sont bons aux politiques pour se précipiter dans les synagogues !...D’autre part, de gigantesques ménoras (chandeliers) sont dressées en décembre dans nos villes et quartiers à l’intiative des Loubavitch, sans que personne ne s’en indigne... Est-ce celà la laïcité ?


                    • Ludovic Charpentier (---.---.68.98) 28 avril 2006 12:42

                      M. Milan, vous êtes fatigant à toujours tout ramener au sionisme... Vous ne valez pas mieux que les scipion, galilée (un vrai sioniste, celui-là) et bulgroz qui ramène tout à l’Islam. Vous êtes du même moule, le moule des ignorants.


                    • (---.---.38.140) 28 avril 2006 12:43

                      Pourquoi ? parce que il semble qu’en Occident beaucoup de problemes quotidiens soit lié a l’islam ( hidjab, mixité dans les piscine, non participation a des cours de colleges et lycées comme l’histoire, la biologie, le français, suivi medical des femmes par des medecins hommes...).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès