Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Manif pour tous, laisse l’école tranquille !

Manif pour tous, laisse l’école tranquille !

Beaucoup de sujets peuvent défrayer la chronique en cette rentrée 2014 : l'impopularité croissante de notre président de la république, le livre de midinette de son ex-compagne, les insultes racistes dont est victime Najat Vallaud-Belkacem....Mais ce qui retient le plus mon attention, c'est la rentrée scolaire agitée, non pas à cause de cette réforme tant décriée, mais à cause d'intervention extrêmement déplacée de la Manif pour Tous (coucou, c'est Re-nous !!) ou encore la FAPEC, association traditionaliste créée par Farida Belgouth.

Le collectif de la Manif Pour Tous 44 s'est donc permis d'envoyer à 1048 chefs d'établissement de son département, une lettre leur annonçant une vigilance accrue de leur part quant aux manuels scolaires choisis ou encore l'éducation sexuelle. Ainsi donc, la FAPEC prend l'autorisation d'annoncer le droit de retrait des élèves en cas d'enseignement de la "théorie du genre". Attention, Big-Brother vous surveille !

On pourrait rigoler de cette situation, se dire que ces gens ne sont pas sérieux à se prendre pour l'élite. Malheureusement, j'ai bien du mal à trouver ça drôle, au vu de la dangerosité de ces groupes obscurs. Je crois qu'il est grand temps de remettre chaque chose et chacun à sa place !

Le rôle de l'école, a, il est vrai, toujours été d'instruire, d'apporter les savoirs fondamentaux (mathémathiques, français) afin que les élèves aient une manière de parler et de compter irréprochable. Mais l'école est comme la société, elle évolue, n'en déplaise à ces nostalgiques apeurés dès qu'un inconnu survient ou qu'une chose toute nouvelle apparait.

Ainsi est né l'ECJS (Education Civique Juridique et Sociale) qui permet aux enfants et aux jeunes de traiter de sujets de société. Ainsi sont nés les TPE qui permettent de s'exprimer sur un sujet politique, sociale, économique et de le présenter sous forme originale devant un jury composer de professeurs. Ainsi sont nées les classes transplantées qui permettent à des enseignants de partir une semaine avec leur classe dans un endroit de leur choix pour y faire enseigner différemment. Ils peuvent choisir un thème répondant à la culture, au sport, au patrimoine, aux arts, etc.... Ces classes, d'une grande utilité pour l'évolution de l'enfant dans la vie en collectivité, l'ouverture d'esprit et la révélation d'élèves plus discrets, sont malheureusement de plus en plus abandonnées car trop chères, subventions rares et inquiétude des parents. Ainsi sont nées, les sorties scolaires à la journée ou à la demi journée, emmenant les enfants au théâtre, au cinéma, visiter un musée ou une zone naturelle utile à la bio-diversité.

Avant tout cela et depuis longtemps, l'école est un apprentissage de la vie en société, en collectivité, un pas de plus vers le respect et la tolérence de chaque enfant, qui deviendront, qu'on le veuille ou non, des citoyens du monde.

Tous ces exemples pour dire que l'idée fixe défendue par ces deux collectifs et le Front National "l'école doit enseigner les savoirs, les familles se chargent du reste" n'a pas de sens. Certaines familles, du fait de leur travail, de leur mode d'éducation, du mode sur lequel elles ont été elles-même éduquées, n'ont pas le temps, pas l'idée d'emmener les enfants faire une ou des sorties culturelles, qui plus est, pas forcement accessibles financièrement.

Parlons aussi, ici, de l'éducation sexuelle des enfants à l'école étant donné que nos deux groupuscules y ont l'air farouchement opposés. je pense que tout le monde a noté, que, dans notre société, les enfants sont grands et pubères de plus en plus tôt. Il n'est donc pas stupide d'enseigner des notions d'éducation sexuelle dès le CM2, cela rendra les enfants plus matures pour affonter le sujet. Ma question est la suivante : quel est le pourcentage en France, de parents parlant de la sexualité avec leurs enfants ? Quel qu'il soit, il n'est certainement pas de 100%, ce sujet restant assez tabou et difficiler à aborder.

Il est donc nécessaire que l'école forme les enfants sur ces différents sujets, rien que par souci d'égalité entre chaque enfant, qu'ils puissent tous, grace à l'école, partir du même pied et affronter la société équipés de la même manière grace à cette école qui les aura ouverts et réunis sur des sujets aussi divers que variés.

Il est donc également nécessaire que les parents, qui n'ont maintenant que trop de droits face à l'enseignement dispensé à leurs enfants, restent à leur place et laissent l'école avoir son rôle. Effectivement, l'Education Nationale n'est elle pas composée de spécialistes des savoirs, de personnes qualifiées ayant étudiées dans ce domaine ? Si les parents décident de retirer leurs enfants de tel ou tel cours parce que c'est une atteinte à leur religion, leurs valeurs, leurs idéaux, leur manière de penser et d'éduquer, pourquoi mettre les enfants à l'école ? Si les parents sont à même de choisir les manuels scolaires et le contenu pédagogique de l'enseignement de leurs enfants, laissons les faire cours à la maison...

Non, l'école, bien que loin encore de l'idéal que je m'en fais, doit être respéctée dans ses méthodes et ses choix. Il doit bien sur exister un lien entre l'enseignant et les familles car il est important que ces dernières suivent l'enseignement qui est dispensé à leurs enfants, mais, sauf insécurité physique et morale, elles ne doivent pas intervenir sur les contenus pédagogiques, ce n'est en aucun cas leur domaine. Alors Manif pour Tous, éduquez vos enfants chez vous comme bon vous semble mais laissez l'école tranquille ! Vous n'avez, au même titre que la FAPEC ou même de la FCPE, aucun droit de modifier des contenus ou de retirer vos enfants de l'école car tel ou tel cours ne vous plait pas ! Gardez vos méthodes intimidantes pour le ministère de l'Education Nationale et sa ministre que vous appréciez tant mais laissez les enseignants faire leur travail !


Moyenne des avis sur cet article :  2.69/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • eric 19 octobre 2014 09:34

    Cet article est à l’évidence sponsorisé par la JRE ou la MPT.

    Il résume à peu prêt tous les reproches qu’une large proportion de la population fait à notre école idéologisée et incapable, à budget sans cesse croissant, de remplir ses missions essentielles. Avec un budget par enfant doublé en monnaie constante sur 30 an, l’exclusion s’accroit, mais en revanche, l’éducation sexuelles et multiculturelle écolo durable se développe.

    Très technocratique et antidémocratique, il nous dit « prenez l’école comme NOUS, la voulons, car NOUS sommes compétent sinon barrez vous. Circulez, il n’y a rien à voir, et ne vous mêlez pas de l’enseignement de vos enfants ». Pourquoi pas. On a le droit d’avoir une haute opinion de soi, quels que soient les résultats.

    On peut même passer à la rigueur sur la contradiction de ces milieux, en général très porté à penser que les femmes de ménages des groupes du CAC40 devraient être mieux associées à la définition des stratégies d’entreprise et à leur contrôle, mais qui excluent au nom de leur compétence, que des parents en moyenne à 80% au niveau Bac, puisse avoir une opinion sur leur école.

    Seulement voila. La question, c’est l’argent. De plus en plus, la population est divisée entre les parents qui ont leur gosses dans le privé, ceux qui envisagent de les mettre dans le privé et ceux qui n’ont pas d’enfant. Garantie par la déclaration des droits de l’homme, le libre choix de ’élcole par les parents se heurte au capitalisme monopolistique d’état de l’éducation nationale syndicalisée.

    Pas plus de 20% des effectifs dans l’école républicaine privées (soumis aux mêmes programmes, aux mêmes contrôle, aux mêmes missions, l’école privée sous contrat participe à la réalisation même du service public. Elle est donc parfaitement républicaine. En revanche, elle a de meilleurs résultats pour moins cher).
    Les quotas imposé par les syndicats au libre choix des parents, interdisent à beaucoup des plus défavorisés de pouvoir sauver leurs gosses de la catastrophe EN. C’est du reste bien pour cela que le mouvement JRE a tant de succès dans les milieux les plus modestes.

    Ceux là sont outrés de voir les ministres socialistes enseignants mettre leurs propres enfants dans le confessionnel au moindre problème, tout en le leur interdisant à eux et en leur imposant la carte scolaire, pour les maintenir dans les établissements dépotoirs.

    Tous le monde est bien sur d’accord pour laisser les enseignant du public faire tranquillement « leur travail » avec ceux des gosses dont les parents auront choisit librement de les laisser dans ces pétaudières.

    La vraie question est de permettre enfin la liberté réelle de choix aux parents et de répartir les crédits d’enseignement en fonction de leur choix libre et garantie par la DUDH.


    • Edwin 20 octobre 2014 12:06

      Je répète pour les deux du fonds : « Cet article est accrédité par Edwin Le Rouzic, membre d’aucun parti et militant au sein d’aucune association militante... » Cordialement.


    • christian pène 19 octobre 2014 15:35

      la ministre de l’éducation nationale a fait savoir qu’elle était marocaine avant d’être française, et musulmane au sein de la République qui se prétend laÏque : c’est donc « ça » une ministre de la République à la française......elle n’a donc que les quolibets qu’elle mérite.....

      en outre la théorie du genre est inacceptable......

      elle n’a été nommée que comme provocatrice au même titre que le maintien de la Taubira à la justice « rendue au nom du peuple français » (sic)......

      si l’enseignement privé a tant de succès, c’est que ce qu’on y inculque est recherché par les parents......imposer des quotas à l’enseignement privé est abject : il n’y a que les bons apôtres anti-liberté qui le veulent

      Najat Vallaud Belkacem doit se déclarer MAROCAINE ou FRANçAISE mais ne doit pas jouer sur les deux tableaux ; d’ailleurs la bi-nationalité ne devrait pas exister......en tout cas sa présence comme ministre de la République est une provocation de Hollande qui n’a à travers les menées de la Manif pour tous que ce qu’il mérite ; ce n’est pas forcément en faisant donner les CRS et la gendarmerie mobile qu’il obtiendra le ralliement du peuple de plus e plus hostile envers un régime dévergondé et absurde , totalitaire......

      le peuple a raison de s’insurger contre la désignation de cette personne comme ministre de la République :Hollande aurait voulu, a-t-il dit, une France apaisée , et il fait ce qu’il faut pour dresser les gens les uns contre les autres

      Fora Hollande ! Fora NVB ! Fora la Taubira !


      • Esprit Critique 19 octobre 2014 18:53
        Le Conseil d’Etat estime que la Ligne Azur anti-homophobie ne devait pas entrer à l’école

        S.C. avec AFP, publié le 26/09/2014 à 09:52

        « ..........L’Education nationale a fait preuve de »légèreté« en soutenant la campagne de la Ligne Azur, qui répond, mais de manière »critiquable« , aux interrogations des jeunes sur leur orientation sexuelle, a estimé mercredi le rapporteur public du Conseil d’Etat. ............... »

        « ............Le Conseil d’Etat avait été saisi par la Confédération nationale des associations familiales catholiques (CNAFC), qui lui demandait d’annuler une circulaire du ministère de l’Education. Le 4 janvier 2013, le ministre Vincent Peillon enjoignait les recteurs à lutter contre l’homophobie et à »relayer avec la plus grande énergie la campagne de communication relative à la Ligne Azur,...."


        En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/education/le-conseil-d-etat-estime-que-la-ligne-azur-anti-homophobie-ne-devait-pas-entrer-a-l-ecole_1579467.html#ETjW7y8jzvkFJXR8.99

        Les craintes de certains sont donc pleinement justifiées, ce n’est pas parce que l’on observe des choses contestables que l’on est intégriste catho ou FN, et cet article est un exercice négationniste de plus, de la réalité socialo-bobo.



        • vesjem vesjem 19 octobre 2014 19:43

          @edwin
          « Le rôle de l’école, a, il est vrai, toujours été d’instruire »
          tu utilises à bon escient le terme « instruire » , comme farida (la brave) le préconise , au lieu « d’éduquer » ;
          c’est bien , continue dans cette voie , mais arrête ta propagande à 2 balles 


          • Edwin 13 novembre 2014 18:18

            Oui, le rôle de l’école a toujours été d’instruire car l’école était à la base faite pour ça. Mais il y a eu des évolutions et des changements dans notre société et l’école les a suivi et s’est ouverte...Enfin bref, je vais pas te réécrire l’article, tu n’as qu’à savoir lire et si tu sais comment on fait, tu n’as qu’à le lire. Après si tu sais faire les deux, je ne peux rien pour toi !

            Bon courage car j’imagine que les temps son rudes au Moyen-âge !


          • Pere Plexe Pere Plexe 19 octobre 2014 20:02

            Bof...
            On peut sérieusement envisager que ce sont les derniers soubresaut de la bête.
            Même le Pape évolue.Et avec lui, bon gré mal gré, l’église.
            Le concept ahurissant de l’infaillibilité du Pape aura sans doute,pour une fois, un effet salvateur.
            Les autorités catholiques avait un siècle de retard .Il n’auront plus que 50 ans de décalage.


            •  C BARRATIER C BARRATIER 19 octobre 2014 20:25

              L’école publique est toujours pleine, malgré leurs efforts, les écoles élémentaires privées ne réussissent pas à remplir. Leurs résultats ne sont pas bons, souvent els enfants continuent en collège public. les statistiques officielles sont têtues...malgré l’augmentation de financments publics, les écoles élémentaires privées courent après les élèves. Je l’avais observé autour de moi, les statistiques nationales confirment que c’est général.

              D’où la volonté des intégristes cathos d’intimider les personnels de l’education nationale. Tout à fait vainement, l’égalité garçons filles d et femmes et hommes avance doucement mais surement dans notre pays. Malgré les idéologues de la manif pour tous qui est une vaine tentative de manipulation.
              Voir en table des news :

              Manip pour tous, rôle de PCD et des associations parents cathos

               

              http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=249



              • vesjem vesjem 19 octobre 2014 20:59

                @barratier
                tu sais ou non , que les parents d’élèves qui échouent dans les écoles publiques envoient leurs enfants dans une école privée où la rigueur semble plus importante ;
                tu devrais savoir également qu’une petite concurrence « privé » / « public » est bienfaitrice , pour le bien des 2 ;
                quand ton gosse aura « viré casaque » après une éducation maléfique due au gender , tu m’en reparleras de tes 50 ans d’avance sur le privé ;
                nota : mes gosses ont fréquenté le public , contrairement au triste sire communautaire peillon , qui a engendré le gender , pour le plus grand mal de la nation et le plus grand bénéfice de la sienne !
                renseigne-toi un peu plus et étudie les origines de ce merdier pour pouvoir en « causer » en connaissance de cause ;
                à moins que tu trolles ?


              • vesjem vesjem 20 octobre 2014 10:49
                Question de business.

                çà coûte presque rien , l’état paye l’enseignement ; sampiero, il faut trouver d’autres arguments ;


              • pierre258 pierre258 20 octobre 2014 08:12

                Cher Edwin, et que pensez-vous de la réécriture de l’histoire de France dans les manuels scolaires ? Croyez-vous que la conférence ci-dessous pourrait être utilisée à des fins éducatives dans les écoles, et contribuer à l’enseignement de notre histoire à nos enfants ? 



                • berry 20 octobre 2014 20:03

                   
                  C’est vraiment lourdingue cette propagande incessante pour l’upr, quel que soit le sujet.
                   
                  C’est des méthodes de secte.


                • lsga lsga 20 octobre 2014 20:05

                  c’est une secte


                • pierre258 pierre258 27 octobre 2014 07:49

                  ha les gars, vous êtes drôles. 


                • Le421 Le421 20 octobre 2014 09:10

                  Avec toutes ces histoires, ce qui est en route et assez inéluctable, c’est la dégradation de l’éducation dans son ensemble.
                  Les parents modernes ont abandonné toute forme d’autorité à l’école, et, dans le même temps, s’insurgent parfois de façon violente contre toute forme de sanction envers leurs enfants.
                  L’enseignant actuel n’a plus aucune forme d’autorité sur des élèves qui ne l’écoutent plus. Et ces mêmes élèves ne s’y trompent pas. Ils fuient petit à petit le métier d’enseignant car ils ne veulent surtout pas être confrontés à la situation dans laquelle ils mettent leurs profs...
                  Et vous pouvez blablater autant que vous voudrez, la réalité est là !!
                  Alors, servir aussi de la théorie du genre et pourquoi pas l’apprentissage de la masturbation en maternelle ou aussi le coran tant qu’on y est, cela participe de la destruction d’une école qui n’en a vraiment pas besoin.
                  Avant de gueuler sur tel ou tel système, est-ce que vous seriez vous-mêmes capables de faire mieux ??
                  Non, certainement pas !!
                  En cassant l’école publique, et cela participe pour moi d’un mouvement voulu par la haute société, vous creusez l’inégalité entre ceux qui pourront et ceux qui seront condamnés dès le départ.
                  Et les imbéciles n’y voient que du feu et défilent pour ceci ou cela en cassant du prof ou du ministre...
                  C’est bien les gars !! Continuons comme ça, on va y arriver beaucoup mieux !!
                  Et pendant ce temps-là, je peux vous dire qu’il y en a qui se frottent les mains...


                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 20 octobre 2014 11:43

                    L’école ce n’est pas rien !!!

                    UN PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE EST LE PREMIER ENTREPRENEUR DE LA NATION !
                    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/de-l-entreprise-humaine-francaise-155968

                    Quand il y a manif pour tous et défilé de rue et dans toutes les rues, l’école ne peut pas rester tranquille ! 

                    La décomposition des institutions de l’État et donc de l’État lui-même accouche souvent des anomalies et des aberrations sociales, anomalies et aberrations qui donnent naissance à de « vrais faux problèmes » ! Et tout le monde sait que plus on cherche une solution à un faux problème et plus ce ce faux problème devient coriace !

                    ALLONS AU FOND DES CHOSES : REFORMONS L’ÉTAT !

                    Il est temps de mettre en place une Nouvelle Organisation Politique et Sociale en allégeant au maximum l’État et ses institutions ! Arrêtons les cirque des réformettes Gauche-Droite !

                    REFORMONS L’ÉTAT ET SES INSTITUTIONS !

                    Je serais président, je commencerais d’abord par supprimer le Sénat, ensuite je définirais les seuls ministères utiles et efficaces en veillant à ce que la coordination entre eux soit totale et permanente. Je limiterais aussi le nombre des députés au strict minimum mais en veillant à ce que des règles soient établies pour que les plus méritants et les plus compétents soient élus. La démocratie ne doit plus être le seul choix des seuls électeurs d’un jour, elle doit être une exigence permanente pour que l’élu se sente contraint d’accomplir son devoir conformément aux lois !

                    La réforme de l’État s’accompagnera évidemment de celle des collectivités locales. Il va sans dire qu’il y aura qu’un seul poste pour un seul élu, l’accumulation des mandats sera bannie.

                    La hiérarchie pyramidale sera maintenue puisqu’on ne peut pas imaginer une autre forme d’organisation politique, ne rêvons pas, mais il est claire que plus cette pyramide est transparente et plus l’État sera fort et juste. Cette transparence sera une sorte d’alerte permanente qui empêchera les magouilles, les anomalies, les détournements, les dépassements et toutes sortes de fautes au sein de l’administration !

                    On ne peut pas continuer à fonctionner avec des idées et des concepts vieux de plusieurs siècles, mettons-nous à l’heure du XXIe siècle et des nouvelles technologies !

                    Ni gauche, ni Droite, fini le Pendule Gauche-Droite ... VOTEZ POUR MOI ET VOUS VERREZ CE QUE VEUT DIRE LA « FONCTION PRÉSIDENTIELLE »  : Une gestion saine des affaires publiques, sans mystères et loin de toute sorcellerie politique.

                    VOULEZ-VOUS VOIR LA VÉRITÉ EN FACE OU VOULEZ-VOUS DÉPOSER LE BILAN NATIONAL ?


                    • yllo 20 octobre 2014 11:56

                      La solution : le développement des écoles privées. Elles donnent satisfaction puisque les parents sont volontaires pour y mettre leurs enfants.


                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 20 octobre 2014 12:14

                        Non, les écoles privées ne peuvent avoir la compétence et l’esprit de responsabilité qu’il faut dans ce domaine précis de l’éducation nationale ! L’école privé doit rester un choix restreint, le généraliser serait une dispersion nationale !


                      • Morgane Lafée 20 octobre 2014 12:16

                        Le combat contre la réforme scolaire n’est qu’un leurre, ce sont bel et bien les idées assimilées à NVB qui sont visées (et ses origines, bien sur).

                        J’ajouterais que l’école, en plus de sa fonction d’instruction, a aussi pour rôle d’assurer une cohésion sociale. Les enfants y apprennent les valeurs communes que nous sommes censés partager pour participer activement à son fonctionnement à travers le travail, la famille, etc. Et pour participer à ce fonctionnement, encore faut-il le comprendre. Ça concerne l’égalité hommes-femmes et autres notions qui fâchent, bien sûr, mais aussi des choses plus factuelles comme l’évolution du contexte géopolitique, le regard sur l’Histoire et sur les autres cultures, etc. Il n’y a pas longtemps, une personne adulte d’un bon niveau intellectuel m’a sorti l’air éberlué : « ah bon, ils ont le métro en Corée du Sud ? ». Bonjour l’appréhension du contexte économique et de l’ère numérique, vu que ce pays a 2 ans d’avance sur nous en matière de numérique !

                        Pour en revenir aux idées de NVB telles que feu les ABCD de l’égalité, en voulant retirer leurs enfants de l’école (la réforme n’est qu’un prétexte), ces gens vont à l’encontre de ce principe puisqu’ils excluent leurs enfants de cet enseignement. Ils préfèrent les enfermer dans une bulle plutôt que de les préparer à faire face à la société. C’est tout sauf une solution et en plus, cela procède d’une démarche très narcissique qui repose sur une volonté de contrôler l’esprit de leurs enfants au lieu de les laisser se développer normalement, dans l’environnement idéologique complexe qui est le leur, avec d’une part l’enseignement de l’école qui représente une base commune, et d’autre part celui de leurs parents qui représente leur héritage et auquel ils se réfèreront toute leur vie de toute façon.
                        Au contraire, la solution pour ces gens qui n’approuvent pas tout ce qui est dit à l’école, est de dialoguer avec leurs enfants, dans la voiture, à table, etc. Je crains que beaucoup de parents ne se donnent pas cette peine. En tout cas, le jour où ces parents auront compris que la transmission de leurs valeurs et de leur héritage culturel/religieux n’est pas incompatible avec l’enseignement de l’école, ils affronteront la situation de manière plus sereine. Ils comprendront qu’il leur suffit d’être présents pour leurs enfants et de discuter avec eux, de les amener à s’exprimer, afin que ceux-ci développent sainement leur pensée en comprenant leur environnement idéologique. Il est même nécessaire d’enseigner aux enfants l’esprit critique vis-à-vis du discours dominant. L’esprit critique est une arme très utile pour affronter le monde. La diversité des valeurs et des modes de pensée fait la richesse d’une société.
                        Le but est quand même que les enfants développent leurs propres idées, qui seront sans doute sans doute pas exactement celles de leurs parents ni celles de l’école.

                        Ça c’est dans un monde idéal.
                        Le problème, c’est que les leaders de la Manif pour Tous, qui poursuivent une quête de pouvoir acharnée, veulent casser cette dynamique saine et utilisent pour cela une arme redoutable : la peur. Et ils le font au bon moment, dans un contexte anxiogène de crise économique où les gens ont l’impression que le contrôle de leur vie leur échappe (risque de chômage, insécurité, etc.). Le discours ultra réactionnaire n’est qu’un instrument de soumission. Un peu comme dans une secte.
                        Les outils de leur compagne sont d’ailleurs très similaires à ceux ces Djihadistes : réseaux sociaux, rumeurs folles propagées auprès de personnes vulnérables, victimisation dans le discours, dramatisation du contexte, etc. Ce sont un peu nos Djihadistes à nous, à ceci près qu’ils sont nés dans un environnement privilégié et n’ont donc pas encore levé le tabou de la barbarie. Pas encore.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Edwin


Voir ses articles







Palmarès