Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Manif pour tous : des enfants ont-ils été victimes, délibérément, de gaz (...)

Manif pour tous : des enfants ont-ils été victimes, délibérément, de gaz lacrymogènes ?

JPEG

La manifestation contre le mariage gay de ce dimanche a été virulente, ponctuée de débordements : certains manifestants ont essayé d'accéder aux Champs-Elysées, malgré l'interdiction de la préfecture.

Les organisateurs ont pourtant lancé des appels réguliers au calme, via hauts-parleurs. Les écrans géants qui jalonnaient le parcours relayaient également le message suivant : "N'essayez pas de déborder, c'est inutile, périlleux et illégal".

Le député Hervé Mariton alors qu'il demandait désespéremment à la foule de rester calme a été bousculé sans ménagement par cette foule surexcitée. (Voir vidéo)

C'est vers 16h, qu'environ 100 à 200 personnes ont tenté de forcer un barrage de CRS pour rejoindre les Champs-Élysées a expliqué un porte-parole de la préfecture de police à l'AFP, en ajoutant que les gendarmes mobiles ont été "obligés de répondre en utilisant des gaz aérosols pour qu'ils ne puissent pas accéder au périmètre interdit" aux organisateurs de la manifestaton. (Voir vidéo)

 

La Préfecture de Police de Paris avait notifié par courrier aux organisateurs de la Manifestation cette interdiction dès le 22 février.

Cette interdiction n'était pas motivée par le risque d'abîmer la pelouse des Champs Élysées, mais pour des "raisons impérieuses d'ordre public". Pour les autorités c'était "la proximité géographique de plusieurs institutions sensibles exclut la tenue de toute manifestation revendicative sur la place de l’Etoile, les Champs-Elysées et la place de la Concorde, a fortiori dans le cadre du niveau rouge renforcé du plan Vigipirate actuellement en vigueur". La Préfecture de Police de Paris avait rajouté que "l’ouverture des commerces sur l’avenue des Champs-Elysées, la forte fréquentation de cette avenue le dimanche, notamment par des touristes, et la configuration des rues adjacentes rendent inenvisageables l’encadrement et la sécurisation d’un tel rassemblement sur le secteur".

L'UMP s'est immédiatement saisie de ces débordements avec Jean-François Copé en première ligne. Il a joint l'AFP de son téléphone depuis la place de l'Étoile pour réagir aux réactions des forces de l'ordre. Lors de cette communication il a demandé des comptes à François Hollande et a déclaré : "Je veux dire mon indignation en apprenant qu'on avait utilisé, semble-t-il, des gaz lacrymogènes contre des familles qui étaient présentes avec leurs enfants et qu'un certain nombre avaient été gazées", en ajoutant : "Je les ai vues. Je les ai croisées dans le cortège et je demande à François Hollande de rendre des comptes aux Français sur les agissements qui ont été commis. Je suis venu à cette manifestation pour être au milieu des Français et avec eux m'opposer à cette loi".

Puis c'est au tour de Laurent Wauquiez, interrogé sur BFM TV, qui a déclaré  : "C’est inacceptable ce qu’a fait le gouvernement.La décision qui a été prise par le préfet de police de bloquer les Champs-Elysées a abouti, évidemment, à une pression.Il y a des forces de l’ordre qui ont tiré sur des enfants, qui avaient entre deux et cinq ans, qui étaient en poussettes. Comment peut-on justifier ce genre de choses ?Le gouvernement vient d’ajouter la violence au mépris et à l’autisme avec lequel il a traité toutes ces personnes.Il faut que la préfecture de police soit sanctionnée. La façon dont elle a géré ce mouvement est inacceptable".

Même un prêtre s'est joint au choeur outré des potitiques, L'abbé Grosjean, prêtre du Diocèse de Versailles et très actif sur les réseaux sociaux, a tweeté que "rien ne justifi(ait)" l'usage des gaz lacrymogènes : "violence de ceux qui font envoyer lacrymos sur gamins et familles non-violentes ne fera pas taire l'immense foule pacifique".

Le directeur de cabinet du préfet de police, Laurent Nunez, a alors immédiatement répondu au micro de BFM TV : "Les forces de l'ordre n'ont utilisé les gas que face à des comportements extrêmement agressifs".

D'ailleurs plusieurs députés de sla majorité ont pointé de leur côté la participation d'organisations extrémistes, comme le GUD, notamment après un tweet de l'antenne lyonnaise de cette organisation :

"manifpourtous GUD en première ligne, c est la révolte ! Gaz lacrymo, coup de tonfas mais ça va passer pour les champs élysées !!!

La vérité sur ce gazage est peut-être que le gaz lagrymogène est très volatile. D'ailleurs un ancien gendarme sur Twitter a écrit : "Une précision : le gaz est volatile ! Ils ont été employés sur des individus qui forçaient un accès interdit. Et je n'ai pas vu de poussettes"

Partant de là, on peut imaginer des enfants effectivement gazés, mais de manière indirecte par les effluves du gaz, sans avoir été directement visés par les CRS.

Jean-Luc Romero a répliqué à Copé et à Wauquiez : "Ceux qui parlent de l'intérêt de l'enfant n'hésitent pas a utiliser leurs enfants comme bouclier et les embrigadent dans une lutte politique"

Puis c'est au tour du député PS Yann Galut, de réagir aux propos de Laurent Wauquiez : "Wauquiez déclare que des forces de l'ordre ont tiré sur les enfants... Il a vraiment pété un plomb... "

D'ailleurs si vous regardez bien la vidéo mise en ligne précédemment et la photo, on ne voit pas d'enfants, en première ligne lors des jets de gaz lacrimogènes par les CRS, mais seulement des adultes. Un journaliste de LCI, Jean-Baptiste Marteau, a confirmé, après avoir visionné les images, que certains manifestants tentaient effectivement de forcer le barrage : "Je confirme en revoyant les images : ceux qui étaient visés par la police tentaient de forcer un barrage. Après la lacrymo est très volatile".

Pourtant les politiques ont l'outrecuidance d'affirmer que des enfants ont été gazés sans avoir été eux-mêmes présents lors de cette opération des forces de l'ordre mais on sait qu'ils sont des habitués de la manipulation pour faire le "buzz" et détourner les faits à leur avantage !

Il faut quand même faire remarquer que les manifestants ont eu l’audace de placer des poussettes et des enfants en tête de cortège, en espérant dissuader les forces de l’ordre. De quoi aussi se poser en victimes en prétendant que les CRS ont "gazé" des enfants.

D'ailleurs ont peu se demander pourquoi des familles avec des enfants ont voulu forcer les barrages des gendarmes mobiles derrière les casseurs du GUD, pour aller sur les Champs Élysées alors que les organisateurs de la Manif avaient bien précisé que ce périmêtre était interdit par la Préfecture de Paris.

On peut également se demander si les organisateurs de cette manifestation avaient prévus des personnes en nombre suffisant pour encadrer et sécuriser la foule afin qu'il n'y ait pas de débordement. (Voir vidéo)

 

Alors en conclusion posons-nous la question suivante : qui est responsable de ces gazages d'enfants exécutés soi-disant délibérément par les CRS ?

Est-ce : le président François Hollande, le ministre de l'intérieur Manuel Valls, la Préfecture de Police de Paris, les CRS, les organisateurs de la manifestation, les personnes du service de sécurité et d'encadrement de la manifestation, les extrêmistes du Gud ou bien les familles avec enfants elles-mêmes ?

Quelle est votre opinion ?

 

Sources :  Le Point, Métro, Le Nouvel Obs, Le Lab E1, 20 Minutes,

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.23/5   (104 votes)




Réagissez à l'article

202 réactions à cet article    


  • oncle archibald 25 mars 2013 12:13

    Selon Manuel Valls, ministre de l’intérieur, 98 personnes ont été interpellées, dont six placées en garde à vue ..... 

    Et à Marseille il y en a eu combien d’interpellations et de mises en garde à vue ??? C’est plus facile de jouer les gros bras avec des parents et des mioches qu’avec les vrais malfaisants non ?

    • oncle archibald 25 mars 2013 12:29

      Tous ceux qui d’habitude se taisent deviennent carrément imprévisibles quand on les pousse à bout.


    • Folacha Folacha 25 mars 2013 12:23

      Le mépris de ce gouvernement envers ceux qui « pensent mal » est écoeurant et inquiétant .


      Ceci étant, amener des enfants sur une manif. pour un sujet qui suscite autant de réactions très fortes de part et d’autre, est-ce bien raisonnable ?



      • Lieutenant X 25 mars 2013 14:45

        Si la manifestation est pacifique et pour la famille, il est normal que les enfants puissent être là. Le gouvernement et la police sont irresponsable depuis le début. L’endroit voulu par la police était trop petit pour la marée humaine présente. J’hésite entre incompétence du ministre/préfet/CRS ou signature d’un abandon de la démocratie par la république. (les deux sont probablement valables).


      • Jean Valjean Jean Valjean 25 mars 2013 14:57

        Clairement les enfants n’ont rien à y faire, les utiliser comme « bouclier humain » est assez nul...


      • nico31 25 mars 2013 15:13

        « est-ce bien raisonnable ? »

        En effet, penser que la police est là pour protéger le peuple et non le pouvoir, quelle naïveté.

        Maintenant on sait qui est du côté du manche : les gays, les lesbiennes, maitre Eolas et les socialo-gauchistes.


      • Ricquet Ricquet 25 mars 2013 16:34

        Tu dis : « Clairement les enfants n’ont rien à y faire, les utiliser comme « bouclier humain » est assez nul... »

        Qui parle de bouclier humain / enfants ?
        D’ailleurs, toute la symbolique de cette manifestation, c’est justement l’enfant.
        (l’enfant au centre de la famille et donc du mariage).
        Il est donc logique qu’il y en ait. 
        Même s’ils étaient des laisser-passer au nom de la bienveillance, les prendre pour cible est lamentable.


      • appoline appoline 25 mars 2013 16:34

        Ce gouvernement de fantoches n’est pas à la hauteur des attentes des français, nous sommes la risée dans les pays étrangers et en plus il divise les français. Je vais écrire au député de la charente-maritime pour lui exprimer mon dégoût.


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 25 mars 2013 17:02

        Hollande est décidément un mou. L’UMP avait bien raison d’évoquer le laxisme de la gauche, en mai dernier, quand Manuel Valls a inconsidérément interdit aux CRS l’usage des flash-balls qui crevaient les yeux des lycéens et des ouvriers. A l’époque Claude Guéant avait déclaré avec des trémolos dans la voix et le regard sombre que « lorsque nous constatons des débordements dans un cortège, quand des individus s’écartent des trajets, refusent de répondre aux sommations de la police ou, pire, bousculent les forces de l’ordre, alors l’emploi de certains outils, dont le flash-ball, s’avère légitime. Ceux qui dans la rue restent sourds aux injonctions des autorités le font en toute connaissance de cause quant aux conséquences sur leur intégrité physique. »

        C’est vrai quoi, marre du laxisme de la gauche.

         smiley smiley


      • OMAR 25 mars 2013 17:31

        Omar 33

        @Valjean : « les utiliser comme « bouclier humain ».... »

        Eh le Thénardier, tu utilises la même rhétorique que les sionistes au sujet de l’Intifada...

        Alors, pour la prochaine manif, prépares du phosphore, à la place du lacrymogène...


      • Jean Valjean Jean Valjean 25 mars 2013 20:48

        Rien a battre de vos arguments de merde, ça fait 2 ans que je me fais traiter de Juif ou de Sioniste, par les maboules de la secte du temple Sot-Raël, j’ai l’habitude et je vous connais par cœur...
        Anti-Sionistes de mes deux, allez donc vous cacher chez papa-maman E&R bande de nullos frustrés !
        -
        En plus je ne défends même pas ce gouvernement de traitres et je n’approuve pas non plus le mariage Gay, mais une manif ce n’est pas un jardin d’enfants et j’ai horreur de ces gens qui embrigadent leurs gamins dès le plus jeune âge.


      • simir simir 27 mars 2013 07:26

        «  »Il est donc logique qu’il y en ait." (des enfants)

        Non c’est pas logique. Un enfant ne sait même pas ce que c’est un homosexuel.
        C’est grotesque

      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 28 mars 2013 09:44

        le laxisme de la gauche est quand meme préférable au FASCISME DE L UMPFN

        QUI POURRAIT TIRER A BALLES REELLES...


      • oncle archibald 25 mars 2013 12:25

        Alors en conclusion posons-nous la question suivante : pourquoi une fois de plus le gouvernement veut-il minimiser le nombre des participants et ne retenir de cette manifestation, comme des précédentes, que les incidents ?

        Ces « incidents » étaient nécessaires pour qu’aujourd’hui des médias de merde qui ne savent même plus ce que doit être un « vrai » journaliste, occultent totalement l’objet de la manifestation et détournent l’attention sur ce qui s’est passé en marge ... 

        Et il en est de même pour tout !!! Voir la mise en examen de Nicolas Sarkozy qui survient très opportunément en « contre-feu » trois jours après celle de Jêrome Cahuzac, et j’en passe ... Avec des méthodes de ce genre il va se ramasser une gamelle monstrueuse le gouvernement .. Tout le monde en a marre d’attendre du concret !

        • Michel DROUET Michel DROUET 25 mars 2013 12:33

          « Des enfants dans leurs poussettes auraient été gazés », selon Wauquiez. 

          Pourquoi étaient-ils au contact des forces de l’ordre ?

          Leurs parents qui sont prompts à dire qu’un enfant ne peut pas être éduqué par des gays ou des lesbiennes sont pris la main dans le sac de l’incompétence parentale. Les services sociaux devraient être saisis pour leur rappeler leurs obligations.


          • foufouille foufouille 25 mars 2013 12:39

            ouais, en plus, meme pas de cadavre sous dialyse


          • wesson wesson 25 mars 2013 14:56

            bonjour michel et foufouille,


            effectivement, tout cela rappelle « l’épitaphe » de robert Pandraud suite à la mort en 1986 du jeune Malik Oussekine

            «  si j’avais un fils sous dialyse je l’empêcherais de faire le con dans la nuit. »

            La droite, dans toute sa splendeur ...

          • Aldous Aldous 25 mars 2013 15:24

            J’y était et je peux vous expliquer pourquoi ça a dégénéré : Il n’y a pas eu de défilé.

            Je suis arrivé à Place Maillot par le métro vers 14h45.

            C’était déjà blindé de monde depuis le haut de l’avenue de la grande armée jusqu’à la défense.

            Et quand je dis blindé je veux dire collés-serrés comme des sardines, coude à coude, rang contre rang.

            Il y avait énormément de familles et de personnes âgées. Je dirais même que les jeunes était presque tous dans les services d’organisation.

            Les gens butaient contre les poussettes et les parents ont été obligés de migrer vers les bords de la manif pour échapper à la pression de la foule.

            Le service d’ordre de la manif avait tiré de cordes et ceinturaient chaque tronçon de rue pour que les gens ne puissent pas avancer.

            Au bout de plusieurs heure de surplace dans une foule de plus en plus compact les gens ont commencé à s’impatienter. Ils étaient venu défiler et ils étaient réduit à s’agglutiner sur place.

             Je me suis extirpé et je suis parvenu à passer à négocier avec le service d’ordre pour passer dans l’avenue de la grande armée (je faisais des photos)

            J’ai pu remonter jusqu’en haut de l’avenue par la voie pour les secours.

            Tous était extrêmement organisé et les gens disciplinés mais exaspérés de faire du sur place.

            Ce qu’uil faut comprendre c’est qu’il y avait tellement de monde que la manif débordait sur les avenues voisines. Un podium avait été déplacé à la va-vite avenue Foch pour « occuper » les milliers de personnes qui s’y trouvaient.

            Mais rien en fait n’empêchait les gens de prendre la rue de Presbourg et rue Tilsitt ( la rue en anneau qui fait le tour de la place de l’étoile) et peu à peu la foule a avancé par là jusqu’aux champs Élysées.

            Des CRS ont tenté de faire de barrage après coup, mais il y avait déjà un max de gens qui étaient passés. Les CRS se sont retrouvés pris en sandwich dans la foule à plusieurs endroits et je pense que c’est une des raisons pour laquelle ils étaient nerveux.

            En plus les gens voyaient que derrière les CRS la foule avait investi les camps Elysées et ne comprenait pas pourquoi on les empêchait de les rejoindre.

            Je répète que tout ça s’est passé sans bousculade ni échauffourée. les gens (familles y compris) ont tout simplement contourné le dispositif par les rues adjacentes.

            Les premier que j’ai vu employer des gaz c’est des gendarmes sur les champs Élysées. Moi j’etais plus bas encore sur les champs avec plein de manifestants.

            Et c’était des tirs de grenades.

            Franchement c’était complètement inutile : le barrage avait déjà été contourné par des milliers de gens.

            La question qui se pose vraiment c’est : pourquoi avoir voulu parquer les gens sur place entre étoile et la défense ?

            Une manifestation c’est un défilé entre un point A et un point B.

            Rester sur place donne le sentiment de ne pas agir. C’est bon pour un meeting électoral, pas pour une manif.

            Seconde question : pourquoi n’avoir rien fait quand le tronçon étoile-défense à été saturé de monde et que les gens se sont mis à déborder avenue Foch et tout autour ?

            Les réponses :

            1) pour minimiser le nombre de manifestants.
            2) pour pousser à l’incident.


          • Aldous Aldous 25 mars 2013 16:24

            Ben là même la tête n’a pas bougé. Il n’y a pas eu de défilé. Du tout.

            C’était pas une manif. C’était un sitting. (sauf qu’on etait debout.... un standing ?)


          • al.terre.natif 25 mars 2013 16:27

            j’ai l’impression que beaucoup découvrent les techniques de « l’ordre » pour pourrir une manif ... mais où étiez vous lors des nombreuses manifestations précédentes ? Devant la télé ?

            Bienvenue dans le monde réel.... et surtout ... ne croyez pas que c’est l’apanage de la gauche, enfin pardon du PS ... sarko faisait pareil et ses prédécesseurs aussi.

            Peut être que maintenant vous regarderez TF1 avec un peu de recul lorsqu’ils décriront les violents écolos ou les violents ouvriers ...


          • menou69 menou69 25 mars 2013 16:36

            @ Aldous

            la Préfecture de police de Paris a publié un communiqué  le 14 mars ,dans lequel elle indique que la « Manif pour tous » et ses participants ne seront pas autorisés à emprunter les Champs- L’arrêté de la préfecture de police interdisait également aux manifestants l’accès à la place de la Concorde, de la place de l’Etoile et des Invalides.Élysées lors de la manifestation prévue le 24 mars pour des « raisons impérieuses d’ordre public ».

            Le collectif avait alors décidé de contester la décision en justice devant le tribunal administratif. « La requête de l’association » est « rejetée », souligne l’ordonnance de référé.

            Dans la foulée du communiqué de la préfecture et après la cécision de la justice, le collectif a souligné cependant qu’il n’ira pas jusqu’à appeler à manifester en dehors d’un cadre légal. « Nous ne sommes pas des révolutionnaires », a plaidé Frigide Barjot. La manifestation de dimanche devait donc suivre l’avenue de la Grande Armée jusqu’à la place Charles-de-Gaulle-Étoile.

            Le préfet a personnellement écrit aux organisateurs pour les informer de l’impossibilité, pour des raisons impérieuses d’ordre public, de se rassembler sur ce secteur. La proximité géographique de plusieurs institutions sensibles excluait en effet la tenue de toute manifestation revendicative sur les Champs-Élysées et la place de la Concorde, a fortiori dans le cadre du niveau rouge renforcé du plan Vigipirate actuellement en vigueur.

            Les organisateurs ont rejeté de premières propositions de parcours alternatifs et ont fait connaître leur intention de maintenir leur appel initial à rassemblement.

            Les organisateurs de la manifestation ont joué avec le feu en continuant, jusqu’à l’avant-veille de la manifestation, à distribuer des tracts "tous sur les Champs-Élysées le 24 mars", malgré les avertissements du préfet et la décision du tribunal administratif.

            Voir ci-dessous le communiqué de presse du préfet de police de Paris daté du 14 mars :

            http://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/Actualites/Evenement/Commun ique-de-presse-sur-le-projet-de-manifestation-du-24-mars


          • appoline appoline 25 mars 2013 16:40

            @ Michel Drouet,


            Heureusement qu’il existe des familles pour défendre les valeurs basiques. Les gays veulent rentrer dans la norme mais quoiqu’ils fassent, ils ne seront jamais « la norme ». Vous trouvez que notre belle jeunesse n’est pas déjà suffisamment déphasée ?

          • Yohan Yohan 25 mars 2013 16:52

            Idem à la précédente manif, je n’ai pas pu décoller que les premiers manifestants étaient déjà arrivés. Pas étonnant que certains aient eu envie de pousser les barrières, pour pouvoir respirer un peu et marcher sans piétiner. Quand on met des CRS à certains endroits pour contraindre et bloquer un cortège sans possibilité d’échappatoire, c’est sciemment qu’on cherche à faire dégoupiller les manifestants


          • Aldous Aldous 25 mars 2013 17:27

            @ al-ter-natif

            1) Je ne regarde pas TF1 : j’ai plus de TV.
            2) Si si j’ai déjà fait plein de manifs. Je n’ai jamais été de droite et je ne suis plus de gauche non plus... Je considère le bipartisme comme une arnaque.
            3) Je sais bien que la droite fait pire, j’ai été poursuivi par les voltigeurs de Pasqua... Et je me rapelle qu’on était parvenu à manifester devant l’assemblée nationale en débordant les CRD.

            .@menou69

            Les deux partis de gouvernement ont intérêt à ce que ça se passe comme ça. Ceci dit, on ne pouvait pas accueilli la totalité des manifestants sur le « parcours » prévu.

            Ils ont tous deux été débordés par l’ampleur de la mobilisation. Par contre je peux vous garantir que TOUT a été fait par les organisateurs pour « parquer » les gens sur la zone prévue. C’était même assez oppressant.

            @Yohan

            Je suis d’accord on cherche à minimiser les mobilisations de rue en les contraignant à des espaces insuffisants.

            De même qu’on triche avec l’INSEE et le taux de chômage. Tout est bon pour minimiser le mécontentement populaire.


          • Aldous Aldous 25 mars 2013 17:34

            Petite rectification : ce ne sont pas les CRS qui étaient nerveux mais les gendarmes mobiles.

            J’ai discuté assez longuement avec les CRS et ils etaient assez dégouté d’obéir aux ordres.

            Certains ont même reconnu que la stratégie de la préfecture était minable (ils étaient coincés entre des groupes de manifestants).

            Et je ne sais pas si c’était par sympathie pour les manifestants ou par dégout d’obéir à des ordres inutiles quoi mais ils se hataient lentement quand il s’agissait d’aller bloquer une autre rue quand le chef leur demandait. Chef lui même assez déconcerté...

            En fait les deux sans doute.


          • soi même 25 mars 2013 18:21

            Merci Aldous pour ce comentaire, votre témoignage devrait être diffuse pour contré ses commentaires veineux comme quoi cette manifestation était le rassemblement d’excité.

            Le comentaire de Vals, qualifie bien de ce que je pense des politiques en général, leur principale qualité est de mentir.


          • tf1Goupie 25 mars 2013 19:26

            D’ailleurs la Prefecture aurait du interdire aux manifestants de ne pas être nombreux  smiley  smiley  smiley


          • Constant danslayreur 25 mars 2013 19:40

            « D’ailleurs la Prefecture aurait du interdire aux manifestants de ne pas être nombreux »

            interdire de ne pas être nombreux, c’est exhorter à venir nombreux, enfin je dis ça, je ne dis rien hein...


          • lebreton 25 mars 2013 21:36

            Elle est belle cette assos de curetons dégénérés qui va se servir des momes pour une manif ,avec pour soutient des elus ex repris de justice hein ! on ne les a jamais vu manifester contre les pédophiles qui sont dans leurs rangs ,avec des curés des cardinaux et certains que je peut pas nommer ,mais qui’il suffirait de démasquer en allant sur le web dans la rubrique judiciaire concernant la pedopornographie et les réseaux couvert par les meme curetons ; a celui qui fera la demande je puis fournir des liens a l’appui étant partie civile dans une affaire .

            Alors la boutin qui ce bouffe des gaz elle petera moins haut demain !!!!!!!!! Jésu crie et la caravane passe ! amen


          • Ouallonsnous ? 25 mars 2013 21:46

            Aldous, moi aussi j’y étais, mais sur les Champs.
            Les manifestants étaient en famille et bons enfants, seul les « robocopps » avec bouclier détonnaient car ils provoquaient des gens qui utilisaient leur promenade dominicale pour manifester leur désaccord, pacifiquement, avec les lois hors de propos que les godillots à la botte de Hollande et sa clique veulent faire passer au mépris de l’opinion publique pour camoufler leur baissage de pantalon envers les mesures économique d’austérité ordonnées depuis l’étranger !


          • Pakete 26 mars 2013 02:47

            Appoline, quand vous parlez de « valeur basique de la famille », vous parlez de celle qui consiste à prendre les enfants pour des boucliers humains ?


          • Michel DROUET Michel DROUET 26 mars 2013 08:31

            Au moins, mon commentaire ne laisse pas indifférent : 21 moinssages et 21 plussages : aurais-je visé juste ?

             


          • soi même 26 mars 2013 10:43

            @ Michel DROUET, non vous n’avez pas vue juste, vous êtes juste une caricature de cette modernité qui à perdue le sens des réalités !


          • Michel DROUET Michel DROUET 26 mars 2013 15:53

            @soi même

            Nous n’avons pas la même approche de la modernité...

            Vouloir préserver ses enfants en ne les mettant pas au premier rang des manifs, ce n’est pas être moderne, c’est juste être responsable.


          • Dzan 26 mars 2013 16:58

            @polinne
            Et les curés pédophiles, ils sont dans la norme eux ?
            Vous défilerez, pour protester contre eux ???


          • Folacha Folacha 26 mars 2013 18:45

            De toute façon c’est de la graine de catho, des petits fafs dès le berceau hein !

            Je te foutrais ça en foyer, ou les ferais adopter tiens !

          • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 28 mars 2013 09:51

            TOUTE LA FRANCE NATIONALISTE ETAIT LA DE ST CYR A CHARDONNAY....LES CHOUANS AUSSI................

            QUI A PAYE LES TRAINS ET CARS 1/3 UMPFN...1/3 BANQUE DU VATICAN...1/3 les amis de srakozy

            ce type est un « fou dangereux capable de faire un coup d’état » sa place est en prison a vie pour crimes contre les citoyens francais9 de la DCAN et tous les « suicidés » chomeurs...jeunes sans avenir....mères seules.

            QU ON L ENFERME..............


          • vivacuba vivacuba 25 mars 2013 12:55

            Encore une belle hypocrisie tout ça !

             Tollé dans les médias : les pauvres enfants, les pauvres vieux, les pauvres cathos, les pauvres bourgeois....
             Et qui ouvre sa bouche quand se sont les ouvriers en colère qui se font bastonner ?
             Qui crie au scandale quand les flics tombent sur le dos des pacifistes ou des écolos ?
            Allez ,assumez vous les anti ! C’est ça la lutte ! 
            Vous pensiez quand même pas que les CRS allaient vous jeter des fleurs !

            • appoline appoline 25 mars 2013 16:44

              Oui, ça ne vole pas haut les raisonnements ; allez comparer tout type de manifestations ne relève pas d’une grande faculté de discernement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès