Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Manipulation par les sondages : le mariage pour tous...

Manipulation par les sondages : le mariage pour tous...

En préalable à la parution d'un livre sur la "Manipulation par les sondages" d'ici quelques mois,

je joins un petit exemple de manipulation récente à propos du "mariage pour tous"....

Des sondages curieusement contradictoires sont apparus en 2013 au moment de la discussion sur le projet de loi du « mariage pour tous ». On a pu être etonné de ces différences de résultats.

Si certaines des causes de ces écarts ont été perçues, d’autres sont passées inaperçues.

Que s'est-il passé ?

 

L’effet d’amalgame : lier deux questions entre elles.

En avril 2013, L’institut BVA publie un sondage sur le thème dont les résultats sont étrangement bas :

Une minorité des personnes interrogées, 43% sont favorables aux mariages des personnes de même sexe et 55% y sont défavorables.
Ce résultat est d’autant plus surprenant que d’autres sondages publiés sur le même sujet, fournissent des taux d’adhésion supérieurs à 50% [1]

Comment est-on parvenu à ce résultat ? C’est simple, BVA a associé deux mesures, droit au mariage pour les couples de même sexe et droit à l’adoption, considérant que le projet de loi sur l’un (droit au mariage) impliquait nécessairement l’acceptation de l’autre (droit à l’adoption). [2]

Question posée : « Pour chacune des mesures, des décisions ou des projets suivants initiés par François Hollande, dites-moi si vous y êtes plutôt favorable ou plutôt défavorable : L’instauration du droit au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels ?  »

Cette association permet à BVA de conclure que la mesure est rejetée par les Français.


Au même moment à un jour près, le CSA [3], qui lui pose deux questions séparées sur le droit au mariage et sur le droit à l’adoption obtient des résultats contraires :

53% des personnes sont favorables au mariage homosexuel, mais en revanche 56% des personnes sont opposées à l'adoption par des couples homosexuels.

La distinction des deux questions permet de percevoir que c’est la deuxième mesure qui baisse l’adhésion à la première.


 Manifestation anti mariage pour tous

 Manifestation anti mariage pour tous

Le changement de méthode d’interrogation

Cependant, toujours sur ce même thème en mars 2013, l’IFOP [4] réussit à obtenir des résultats encore plus bas.
Pour eux, seuls 37% des Français étaient favorables au mariage pour les personnes de même sexe.

Comment ont-ils fait ? Ils ont cumulé deux transformations de la question :

1- Ils ont associés les deux affirmations (mariage pour les couples homosexuels et droit d’adopter) pour obtenir un effet d’amalgame,

2- Mais ils ont aussi changé le type de question, transformant une alternative simple en question à choix multiples.

La question posée était  : « Vous savez qu’actuellement en France, le mariage ouvre automatiquement le droit à l’adoption, c’est à dire qu’on ne peut dissocier mariage et adoption. Dans ces conditions, êtes-vous plutôt favorable … au droit au mariage pour des personnes de même sexe assorti du droit d’adopter ? »

L’association entre les deux mesures était expliquée, mais, l’autre transformation déterminante, était le passage d’une alternative simple « favorabilité/défavorabilité »,en question à choix multiples, opposant à cette affirmation, deux autres choix. Dès lors, le résultat ne pouvait qu’être inférieur. On est là face à un changement de méthode d’interrogation qui va obligatoirement faire baisser le score d’adhésion.

Les résultats de ce sondage deviennent impossibles à comparer avec ceux des autres sondages utilisant une alternative simple.

Mais dans la réalité de leur présentation, ce changement est passé sous silence et les résultats sont comparés sans souligner les différences de méthode que les journalistes ne perçoivent pas toujours.

Etes-vous favorable…

Février 2013

Mars 2013

Au droit au mariage pour des personnes de
même sexe, assorti du droit d’adopter

39

37

A une union civile qui accorderait davantage
de droits que le PACS mais sans pour autant
permettre le droit à l’adoption.

36

34

A aucun de ces projets, les droits actuels étant
suffisants

21

24

 

Ne se prononcent pas

4

5

TOTAL

100%

100%

 

En « associant » les deux mesures (mariage et adoption) et en transformant la question d’alternative simple en question à choix multiples, la formulation de l’IFOP permet de faire baisser les résultats de près de 20% par rapport aux autres sondages de la même période sur le même thème.

Etonnant non ?
____________

[1] Sondage LH2, janvier 2013, 56% de favorables, sondage Yougov, janvier 2013, 59% de favorables.

[2] Sondage Internet BVA réalisé pour I-télé les 3 et 4 avril 2013 sur 986 personnes âgées de 18 ans et plus. Méthode des quotas par sexe, âge, profession du chef de famille et profession de l’interviewé. Stratification par région et catégorie d’agglomération.

[3] Sondage Internet CSA publié dans l’Express réalisé du 2 au 3 avril2013 auprès d'un échantillon national représentatif de 993 personnes âgées de18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas après stratification par région et taille d'agglomération.

[4] Sondage IFOP réalisé par Internet du 19 au 21 mars pour Alliance Vita sur un échantillon de 1004 personnes représentatif des Français de 18 ans et plus. Méthode des quotas après stratification par région et catégorie d’agglomération.


 


Moyenne des avis sur cet article :  2.41/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 12 mars 2014 08:35

    Les instituts de sondages ne sont pas indépendants mais sont au service des partis politiques...d’ou ce grand n’importe quoi avec ces sondages (pipés) par cette collusion.. !


    • zygzornifle zygzornifle 12 mars 2014 08:43

      Manipulations et mensonges sont les 2 mamelles de ce gouvernement de fauxcialistes comme du précédent .....


      • oncle archibald 12 mars 2014 08:47

        Je ne vois aucune « manipulation » dans la façon de poser les questions ... Après tout on pose la question que l’on veut et on attend les réponses. En particulier je ne trouve pas du tout abusif le fait de poser la « double » question mariage et adoption, puisque la loi projetée ne permettait pas de les dissocier.

        En revanche il y a ambiguité dans la façon d’analyser, de présenter et de comparer les résultats. Ce ne sont pas les sondeurs qui sont en cause, mais les journalistes. 

        Je ne peut pas croire que des journalistes « ne perçoivent pas toujours » les différences de méthode de sondage. C’est leur métier d’analyser et de rapporter. 

        Je pense qu’ils avancent en toute conscience tel ou tel aspect des réponses et en occultent d’autres pour manipuler l’opinion, puisqu’il semble bien désormais que le métier de journaliste ne consiste plus à informer les citoyens mais à formater leur esprit.

        • JL JL 12 mars 2014 09:00

          La question est : que valent les sondages, ou dit autrement, à qui profitent-ils ? Il est évident que jamais personne ne publierait un sondage qui lui serait défavorable. Si vous voulez obtenir des résultats qui vous conviennent, il vous suffit de poser les questions adéquates ?

          De quoi parle-t-on ici ? Mariage, adoption, PMA ...

          Le sondage qui dit la vérité, à savoir que le mariage pour tous entrainera le droit à l’adoption, à la PMA, etc. est défavorable aux partisans du mariage pour tous.

          Alors, les partisans du mariage pour tous, du droit à l’adoption, de la PMA, etc. en cachant leurs intentions, en se prévalant du sondage qui ne dit pas les choses vraies se prévalent de leurs turpitudes et je le démontre : à chaque fois sur ces histoires de mœurs, c’est la stratégie des petits pas qui est mise en œuvre : Le PACS, mais juré craché, pas le mariage ! Me mariage, mais juré craché, pas l’adoption ; la PMA mais juré craché, pas la GPA !

          Jusqu’où iront-ils ? La guerre civile ?

          Ce n’est pas parce qu’ils sont cons qu’ils osent tout : c’est parce qu’ils osent tout qu’ils sont cons. Par définition, et elle est de Michel Audiard.


          • eric 12 mars 2014 10:01

            Vous établissez bien la manipulation. La question politique était bien pour ou contre la loi Taubira : mariage, et évidemment, si c’est un « vrai »mariage, adoption.
            Le pouvoir a fait semblant de proposer une simple forme d’union ( « mariage pour tous ») en tentant de cacher l’aspect adoption.
            Conclusion ? ces sondages sont cohérents, une majorité de la population était hostile a la loi Taubira,


            • BA 12 mars 2014 10:39
              Mercredi 12 mars 2014 :

              Sarkozy sur écoute : Taubira informée dès le 26 février, confirme le procureur général Falletti.

              Christiane Taubira était informée le 26 février, selon le procureur général de Paris. François Falletti affirme au micro d’Europe 1 que : « il y a eu un rapport d’information qui est remonté auprès de la Direction des affaires criminelles et des grâces, comme c’est la règle s’agissant des dossiers qui présentent une importance particulière ». 

              François Falletti : « J’ai informé Christiane Taubira le 26 février » 


              Interrogée lundi 10 mars sur TF1 sur sa connaissance du dossier, Christiane Taubira avait pourtant déclaré qu’elle n’avait pas eu d’information sur ces écoutes avant la parution du Monde le 7 mars.

              « Il s’agit d’une information judiciaire traitée par des magistrats du siège. Autant il revient aux magistrats du parquet de faire remonter, non pas à la ministre, mais à la Direction des affaires criminelles et des grâces des informations sur certaines affaires sensibles. Mais là, il s’agit de juges du siège indépendants sans relation avec la Chancellerie et par conséquent la réponse est très claire, je n’avais pas l’information avant », avait-elle affirmé.

              REGARDEZ LA VIDEO Christiane Taubira sur TF1, lundi soir :


              9h47. 

              Jean-François Copé demande la démission de Taubira. Le président de l’UMP Jean-François Copé accuse la garde des Sceaux d’avoir menti et demande sa démission.

              9h45. 

              Au centre aussi, Morin demande la démission de la ministre de la Justice. Le président du Nouveau centre et député de l’Eure Hervé Morin est l’un des élus de droite qui demande « la démission de Christiane Taubira », tweete-t-il.

              9h40. 

              Alliot-Marie appelle à la démission ou au limogeage de Taubira. L’ancienne ministre UMP de la Justice recommande au Premier ministre Jean-Marc Ayrault de se débarrasser de sa garde des Sceaux : 
              « C’est grave pour un ministre de mentir. C’est encore plus grave pour un Premier ministre de dire « le ministre a menti mais ça n’a pas d’importance ». Jean-Marc Ayrault devrait tirer toutes les conséquences de ce qui apparait de sa part comme une curieuse conception de l’éthique politique », assure MAM sur iTélé.

              9h20.

              Plusieurs élus UMP s’indignent du « mensonge » de la garde des Sceaux. L’ancien ministre et député de la 11ème circonscription des Français de l’étranger, Thierry Mariani, lance dans un tweet que Christiane Taubira « doit AUJOURD’HUI s’expliquer sur son mensonge. Sinon, elle sera définitivement disqualifiée pour rester au Gouvernement », assure-t-il via le réseau social.

              • JL JL 12 mars 2014 12:33

                BA,

                faux problème, diversion, contre feux ! Sarkozy tire les ficelles dans ce théâtre de marionnettes.

                Taubira était au courant ? La belle affaire ! C’est Sarkozy lui-même, qui l’a voulu ainsi, dans son désir de réduire l’indépendance des juges.

                ’’Je ne laisserai à personne le monopole de l’injustice ... heu, de la justice’’ (2007, le candidat Nicolas Sarkozy)


              • bernard bernard 12 mars 2014 13:23

                Ou l’on voit bien dans cet article que les sondages n’ont aucune valeur.


                La réponse est fonction de la manière dont on pose la question.
                Et c’est à l’élaboration de la question que commence la manipulation.
                Et là, en fonction du souhait(chèque) du demandeur, les manipulateurs font merveilles.

                S.......e de politique

                • oncle archibald 12 mars 2014 14:42

                  Ce que l’on voit bien dans cet article c’est la volonté de son auteur : faire croire que les Français sont majoritairement pour un mariage homosexuel « complet » c’est à dire avec droit d’adoption. 

                  Or il en arrive lui même à démontrer le contraire, car les réponses des sondés sont claires et cohérentes. 

                  Les Français sont majoritairement pour un mariage homosexuel qui donnerait tous les droits du mariage hétérosexuel sauf l’adoption, et majoritairement contre un mariage homosexuel permettant l’adoption.

                • Alpo47 Alpo47 12 mars 2014 14:03

                  Est il bien utile d’écrire un livre sur les manipulations des sondeurs ? A peu près tout le monde a compris et sait que les chiffres changent en fonction de la formulation des questions.

                  Il y a longtemps que ce n’est plus une découverte. Les instituts de sondage participent sciemment à la construction de l’opinion publique.

                  Rappelons nous comment lors de l’avant dernière présidentielle, ils avaient poussé S.Royal en avant, présentée comme la seule capable de battre le zébulon de droite, alors que ses faiblesses étaient connues de tous. Ils ont imposé un adversaire « à sa taille » face à Sarko. Avant de travailler à installer qui ont sait au pouvoir.


                  • BA 12 mars 2014 14:36
                    Mercredi 12 mars 2014 :

                    La faute de Christiane Taubira.

                    La ministre de la justice est disqualifiée. Le 10 mars encore, Christiane Taubira assurait qu’elle n’était pas au courant de cette procédure d’écoute de M. Sarkozy. Il s’avère qu’elle a menti. Le procureur général de Paris, François Falletti, vient de confirmer qu’il avait prévenu la chancellerie le 26 février, le jour même où les juges ont été saisis des présomptions à l’encontre de l’ancien président.

                    Qui était au courant au gouvernement de la mise sur écoute de l’ancien président Nicolas Sarkozy ? La question fait l’objet d’une polémique, notamment après que l’opposition a dénoncé une manipulation politique. Loin de parler d’une seule voix, les ministres ont changé de version ces derniers jours. Après que Christiane Taubira a affirmé n’être pas au courant lundi, le premier ministre l’a démenti mardi, déclarant que la garde des sceaux et lui-même ont été informés de la procédure après l’ouverture d’une information judiciaire le 26 février. Mercredi, Manuel Valls déclarait avoir découvert les révélations dans la presse.

                    Il ne pouvait en être autrement. La garde des sceaux avait elle-même réclamé, par une circulaire du 31 janvier, d’être informée par les procureurs généraux, « régulièrement, de façon complète et en temps utile », de toutes les affaires sensibles. On peut faire crédit à la ministre de ne pas intervenir dans les affaires individuelles. Mais elle a évidemment été informée. L’image d’intégrité patiemment construite par Mme Taubira s’effondre donc.

                    Le premier ministre est entraîné dans cette chute. Jean-Marc Ayrault avait repris à son compte les arguments de sa ministre. Il a été contraint d’admettre, le 11 mars, qu’il était lui-même au courant. Et le reste de son plaidoyer – il ignorait le contenu desdites écoutes… – est inaudible. 

                    Quant au ministre de l’intérieur, Manuel Valls, il maintient avoir appris tout cela dans les journaux, et choisit donc le ridicule d’apparaître comme l’homme le moins bien informé de France ! Désormais, enfin, le chef de l’Etat lui-même est interpellé, inévitablement. Qui peut croire qu’il ne savait pas ?

                    L’« équipe Sarkozy » a donc réussi à inverser la charge des soupçons et à faire oublier, pour l’heure, ceux qui pesaient sur elle. Belle performance ! Mais aux conséquences accablantes. Bien des Français doutent, déjà, du sens de l’intérêt général des responsables politiques. Ces rebondissements ne peuvent que renforcer leur défiance et leur écoeurement. D’une manière ou d’une autre, majorité et opposition en paieront le prix.


                    •  C BARRATIER C BARRATIER 12 mars 2014 17:45

                      Les sondages sont d’excellents outils de manipulation de l’opinion. Nous avons vécu une période d’accumulation de ces manips et finalement ça se retourne un peu contre leurs organisateurs. Il y a au bout des risques de guerre civile.

                      En table alphabétique des news :

                      Manip pour tous

                       http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=249


                      • Gérard Dahan Gérard Dahan 13 mars 2014 14:28

                        Merci de vos réactions.

                        Mon propos n’est pas de lancer des accusations floues et générales, mais de démonter le mécanisme de certaines manipulations.
                        Contrairement à ce que certains d’entre vous affirment, tous les sondages sont loin d’être manipulés, mais certains manifestent la volonté d’orienter le résultat.

                        Dès que, dans la formulation d’une question, on sort de la stricte neutralité (et poser une question de façon neutre est possible), dès qu’on conditionne une question à la délivrance d’une information, dès qu’on amalgame plusieurs questions, Dès que la formulation sort des façons habituelles de la poser... On peut suspecter la volonté d’orienter le résultat.
                        Il existe des techniques pour ça, et certaines ne se voient pas.

                        Cependant, les seules manipulations des questions ou des commentaires sont très loin d’épuiser toutes les techniques de manipulation possibles en matière de sondage.

                        Mon propos est de faire le tri entre les sondages qui respectent la déontologie et ceux qui sont clairement manipulatoires.

                        Quelques réponses à vos messages :

                        @ oncle archibald : Contrairement à ce que vous pouvez penser, les journalistes ne connaissent pas les sondages, ils en lisent, les commentent, mais n’ont pas les connaissances nécessaires pour les décrypter.
                        - La volonté d’orienter les commentaires dépend de l’importance du marquage idéologique du journal.
                        - Et contrairement à vos déductions, je n’ai aucun avis personnel sur le mariage pour tous, la question m’indiffère.

                        @ eric : Si on ne fait que décrypter et analyser les sondages correctement posés. L’opinion des Français étaient parfaitement claire :
                        - Il y avait un majorité de Français favorables au seul mariage entre deux personnes du même sexe.
                        - et une majorité hostile à l’adoption.

                        @Alpo : Oui, Segolène Royal a été poussé par les sondages qui la positionnait en tête, mais rien n’a été dit sur les intenses opérations de lobbying et « d’astroturfing » c’est à dire de « bourrage » de questions internet. Une dimension non négligeable des manipulations actuelles.

                        Pour terminer :

                        Aujourd’hui, l’Internet est beaucoup plus important que les chaines de télévision dans la formation de l’opinion.
                        Les techniques d’astroturfing consistant à générer des dizaines de faux profils et d’inonder les forums et les réseaux sociaux de fausses appréciations sont souvent plus "payantes. On trouve ce même type de pratiques en marketing lorsque - pour le lancement d’un nouveau produit, - les réseaux sociaux sont inondés de remarques flatteuses sur le produit qui sont en réalité générées par des sociétés spécialisées dans le marketing viral travaillant pour ces marques.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès