Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Mariage gay : l’Eglise catholique entrerait-elle en « résistance » (...)

Mariage gay : l’Eglise catholique entrerait-elle en « résistance » ?

L'épiscopat français étudie actuellement une riposte contre le mariage ouvert aux couples de même sexe, qui devrait entrer en vigueur ,en France, au premier semestre 2013. On connaît bien l'hostilité de l'Eglise catholique contre cette réforme sociétale qui instaurera l'égalité pour les personnes LGBT. Ce qui est plus surprenant, c'est qu'elle envisage très sérieusement de se mettre hors-la-loi. L'Eglise catholique veut célébrer le mariage religieux avant le mariage civil, si celui-ci est "dénaturé"... C'est ce que l'on a appris sur France Inter, le 27 août.

Seul le mariage civil est reconnu légalement depuis 1792

Avant la Révolution française, seul le mariage religieux était légalement reconnu. Il n'existait pas de mariage civil. Les prêtres étaient considérés comme des officiers d'état civil et ils tenaient les registres paroissiaux qui répertoriaient tous les mariages célébrés dans chaque église.

La loi du 20 septembre 1792 instaure le mariage civil, enregistré en mairie, qui devient le seul mariage valable légalement et reconnu par les autorités françaises. Il doit précéder toute cérémonie religieuse, qui n'a plus alors qu'un rôle symbolique. Depuis, quelle que soit sa religion d'appartenance, il est obligatoire de passer devant le maire ou un officier d'état civil dûment mandaté pour pouvoir s'unir religieusement. Le mariage religieux, il faut le rappeler, n'a aucun caractère obligatoire. C'est un choix personnel, un acte de foi.

L'Eglise catholique se mettrait-elle hors-la-loi ?

L'article 433-21 du Code pénal est clair : "Tout ministre du culte qui procédera, de manière habituelle, aux cérémonies de mariage sans que ne lui ait été justifié l'acte de mariage préalablement reçu par les officiers de l'état civil sera puni de six mois d'emprisonnement et de 7500 euros d'amende."

Le mariage pour les couples de même sexe entrera en vigueur dans les prochains mois. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, l'a encore une fois rappelé lors du Conseil des ministres du 22 août. Le projet sera présenté au mois d'octobre devant les parlementaires. On peut s'attendre à des débats très mouvementés, alimentés par une droite décomplexée, agressive et aigrie par plusieurs défaites électorales successives. On se souvient encore des débats houleux lors de l'adoption du PACS en 1999...

Certes, l'Eglise catholique peut prendre position sur ce sujet. Mais ces dernières semaines, elle a complètement monopolisé le débat médiatique, laissant peu de place à ceux qui étaient favorables à cette réforme. Et maintenant, elle veut se mettre hors-la-loi pour rallier les intégristes à sa cause, qui semble déjà perdue d'avance. Un combat d'arrière-garde pour une Eglise catholique moribonde qui reste fermée à toute idée de progrès et d'égalité...


Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

268 réactions à cet article    


  • Romain Desbois 28 août 2012 08:58

    Je ne vois pas pour quelle raison on interdirait quelqu’un à se marier religieusement uniquement.

    D’ailleurs beaucoup qui se sont marier à la mairie et à l’église sont divorcés civilement et remariés civilement. Ils sont donc mariés avec une personne civilement et mariés religieusement avec une autre. Personne ne songerait à les qualifier de polygame !

    Je trouve plutôt salutaire que ceux qui s’oppose au « mariage homo ». Car cela montre à beaucoup que l’homosexualité même en France n’est pas encore aussi bien toléré que l’on peut le penser.

    Et j’aimerais que les autres religions du génocide diluvien aient le courage de l’ouvrir officiellement au lieu de se contenter de propager leur haine entre eux. 


    • Romain Desbois 28 août 2012 09:02

      raaaaahhh

      Je trouve plutôt salutaire que ceux qui s’opposent au « mariage homo » s’expriment publiquement



    • T.REX T.REX 28 août 2012 12:13

      Qu’est ce que ça peut foutre que l’église marie avant ou après la mairie ?? C’est pas cela qui va nuire à cette Loi sur le mariage pour tous !!!! Je ne comprends pas l’intérêt de la riposte épiscopale ??? Si en plus c’est hors la loi, cela va surtout coûter cher au denier du cul...te ! 


    • Romain Desbois 28 août 2012 12:36

      trex

      non tu n’as pas compris.

      Actuellement en France tu ne peux te marier religieusement que si tu es marié civilement.

      La demande de l’église est de pouvoir se marier religieusement sans avoir à se marier civilement.


    • T.REX T.REX 28 août 2012 12:40

      Oui et bien cela ne changera rien pour les homos ! ? Celal ne les empêchera pas de se marier en vertu de la loi de 2013 à venir !?
       
      A moins qu’ils demandent d’être mariés religieusement et non civilement eux aussi !! hhihihihi !

       


    • Chiitedeservice subcommandante 28 août 2012 20:01

      Romain, je suis ni pour ni contre le mariage homo, le mariage homo c’est la conséquence

      Pour réduire l’homosexualité il faudrait entreprendre tout un travail en profondeur de la société, et c’est franchement pas gagné...
      C’est une opposition symbolique , la partie est perdu d’avance


    • astares 29 août 2012 15:46

      "Pour réduire l’homosexualité il faudrait entreprendre tout un travail en profondeur de la société, et c’est franchement pas gagné..."

      tu ne crois pas si bien dire : quand on est homo on est homo et on le reste toute sa vie, alors en effet, il est impossible que les homos deviennent hétéros (et inversement)...

      (on lit de ces bêtises franchement !)


    • Vieux Sachem 28 août 2012 09:38

      Puisque l’Etat propose « le mariage pour tous », pourquoi ne pas l’étendre à d’autres formes d’union : polygamie, union incestueuse, mariage solitaire, union à durée déterminée etc etc.

      Ce qui montre bien l’inanité et l’irréalisme d’une telle réforme.

      • Vieux Sachem 28 août 2012 10:42

        A Romain Desbois

        Ne pas confondre problème sociétal et problèmes sociaux.
        L’Eglise défend sa doctrine.
        Le Président défend ses engagements.
        Les homosexuels défendent leurs intérêts.

      • epicure 28 août 2012 23:08

        Ce que ton message montre c’est inanité de ta réflexion.
        Cela prouve que tu ne comprend pas ce qui est en jeu, et que tu te bases uniquement sur des aprioris religieux étriqués et faux en plus.


      • Vieux Sachem 28 août 2012 09:54

        A mon énumération, j’oubliais la polyandrie !


        • Romain Desbois 28 août 2012 09:56

          Si vous êtes pour , qui vous empêche de militer dans ce sens ?


        • Vieux Sachem 28 août 2012 10:44

          Je vous laisse ce soin.


        • T.REX T.REX 28 août 2012 12:10

          Vous oubliez aussi la zoophilie, la pédophilie.... j’en passe et des meilleurs....que d’Amour sur cette Terre Promise !!


        • Aldous Aldous 28 août 2012 12:58

          Il faut militer pour que les legionnaires puisent se marier avec leur chevre !


          Halte a la discrimination !

        • Romain Desbois 28 août 2012 13:20

          Mais faîtes donc !!!!

          C’est vous qui parliez de névrose ?


        • Aldous Aldous 28 août 2012 16:21

          non j’applique votre interpretation du code pénale a la zoophilie.


          Nul ne doit etre discriminé en fonction de ses orientations sexuelles, non ?

        • Romain Desbois 28 août 2012 16:31

          je n’interprête pas ,je n’ai fait que donne l’article du code pénal.

          Vous avez l’obsession de la zoophilie pas moi, ça ne m’intéresse pas.

          Mais puisque cela vous obsède, défendez votre cause.

          Perso , le seul critère qui m’importe est le consentement mutuel.

          Le reste je n’ai pas à juger.


        • Aldous Aldous 28 août 2012 21:22

          si, vous interpretez en laissant croire que le code pénal condamne déjà la loi sur le marriage.


          C’est faux et jamais les redacteurs du code penal n’ont imaginé qu’on puisse interpreter ce texte de la sorte.

          L’egalité promue par la republique n’est pas la pour inhiber la differenciation sexuelle ni pour contrecarrer la biologie de notre espece.

          Vous pouvez defendre l’idee du mariage gay en tant qu’evolution du concept du mariage, mais vous deformez la realité en laissant croire que ce marriage nouveau est intrinsequement prevu par le legislateur et decoule d’un droit naturel.

          C’est une supercherie intellectuelle qui nie la nature meme de l’institution du mariage qui est une reconnaissance par la société du mode reproductif sexué humain.

          Maintenant, libre a vous de pretendre que la société doive fournir aux gays une institution pour leur vie en couple. Mais pretendre qu’il sagit de la meme institution est une supercherie intellectuelle car que vous le vouliez ou non un couple gay n’est JAMAIS reproductif et ne le sera JAMAIS.





        • BlackMatter 28 août 2012 21:34

          Oui et alors ?

          Une personne qui a une maladie et qui devient stérile est elle aussi non reproductive d’un fait naturel. Faut il lui interdire l’adoption ? D’ailleurs faut il réserver l’adoption qu’aux couples en possibilité de procréer ?

        • Aldous Aldous 28 août 2012 21:43

          Etre une personne sterile ne suffit en rien : il fautre etre un couple formé dans le dessein de creer une cellula familliale poue non seulement concevoir mais aussi elever dans des conditions aussi bonnes que possible cet enfant.


          L’adoption est la pour pallier au dysfonctionnement dans ce projet a la foit naturel et social.

          Un couple gay ne present aucun dysfonctionnement.

          Il n’y a donc rien a pallier.



        • Pakete 28 août 2012 23:52

          Les gosses sont donc juste là pour « pallier » les « dysfonctionnements » des couples hétéros. Osef de leur bonheur, et de leur intérêt.


        • Aldous Aldous 29 août 2012 09:24

          ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.



        • Pakete 29 août 2012 19:51

          Pourtant c’est ce que vous avez sous entendu, et que vous défendez depuis le début avec votre « plan divin ».

          L’un dans l’autre, votre attitude est cohérente à défaut que cela puisse nous encourager à vous confier des gosses.


        • eric 28 août 2012 09:55

          Rapellons que les LGBT ont jusqu’à présent exactement les mêmes droits que les autres. Ils peuvent se marier avec une personne de l’autre sexe dès qu’ils le souhaitent. Il s’agît ici de leur ouvrir un droit spécifique, ce qui est en soi une rupture de l’égalité républicaine. Le droit qu’ils exigent n’intéresse en effet qu’eux. Le fait que la loi s’introduise dans la chambre à coucher des gens pour déterminer des textes en fonction de ce qu’ils y font est en soi assez inquiétant.

          Par petites touche, l’union de deux personne devient une simple niche fiscale avec de moins en moins des responsabilités qu’elle entrainait. L’état prenait en compte une réalité anthropologique : la structure familliale stable et durable constitue une protection pour les plus faibles ( enfants, parents âgés époux gagnant moins), responsabilité qui entraine la prise en charge par la famille d’une solidarité que l’état n’a pas a assumer. Du coup, il accordait des avantages. La tendance est de généraliser ces avantages en déchargeant les gens de l’aspect responsabilité solidarité.
          Mieux, en ayant fragilisé à l’extrême toutes les protection des plus faibles dans la famille, l’état finance en fait la précarité familliale. Une famille qui se « redécompose » est suseptible d’obtenir beaucoup plus d’argent qu’une famille stable. On s’achemine vers un financement par la collectivité de modes de vie « post moderne ». On a vu aux Etats Unis comment les aides de ce type ont conduit les familles noires pauvres à une décomposition totale. Il devenait fiscalement trop couteux pour les pères de rester à la maison....
          Ces comportements sont très favorables au final pour des hommes, plutot a l’abri de leur besoin financièrement et culturellement.
          L’expérience universelle est qu’a peu prêt tous les modèles familliaux existent dans le monde. Une loi du genre est que le plus favorable aux hommes ayant un peu de pouvoir ou d’argent est la polygamie ; Toutes les réformes successives vont dans le même sens et avec le même résultat. Le financement par la collectivité d’une polygamie étagée dans le temps, essentiellement au bénéfice des hommes des classe moyennes supèrieures. Ici on veut étendre ce modèle aux LGBT. Les résultats sont déjà là : la majorité des « nouveaux pauvres » sont des femmes divorcées qui ont « obtenu la garde des enfants ». La majorité des divorcés remariés sont des hommes au top de leur carrière épousant des petites jeunes. La gauche présente en général ceci comme un grand progrès pour les femmes....

          Dans ce contexte, la loi qui interdisait de marier des gens à l’église avant la Mairie parait complètement obsolète. Etant entendu que le mariage religieux n’a aucune portée juridique,on ne voit pas pourquoi il devrait dépendre d’un mariage civil qui lui a de moins en moins de portée symbolique.

          A budget contraint, ouvrir de nouveau droit à de nouvelles catégories revient à diminuer ceux des autres. En gros au lieu de mettre plus d’argent sur les plus pauvres, on va mieux financer de nouvelles catégories de « couples ». Sociologiquement, on sait à nouveau que les principaux bénéficiaires seront des hommes des classes moyennes sup. Les plus « émancipés sexuellement » et les moins contraint par leur milieux. Je ne voit pas l’urgence sociale.

          Enfin au delà des priorités sociales il y a la question de la liberté de consience. Oui ce que l’on nous demande, c’est de dégager des fonds pour financer la vie postmoderne de la classe moyenne « cool » au détriment des pauvres. mais ce n’est peut être pas le plus grave.
          Tous ces textes, ajouté à celui sur la monstruosité, du point de vue de la langue française, qu’est « l’homophobie », veulent nous contraindre à croire que tous se vaut. Or, ce n’est pas une vérité scientifique. ¨ Pis encore que s’introduire dans les chambres à coucher, l’état veut nous obliger à « croire ».
          Je rapelle que pour des chrétiens, il est hors de question de stigmatiser, sans même parler de violenter des gens à raison de leurs comportement sexuels ou non. En revanche, il est une chose qui se nomme le péché. Par exemple aimer trop l’argent, paresser, être orgeuilleux, l’impureté (une sexualité qui rduit l’autre à l’état d’objet, indépendamment du reste de son sexe..) etc...Tous les gens sont considérés comme pécheurs est sont appellés à s’accepter eux même et les uns les autres commes tels. C’est pour cela que les homo ont toute leur place dans l’église comme n’importe quel pratiquant le sait bien.

          Ce sont des positions souples, modernes, ouvertes et tolérantes, beaucoup plus que ces ensembles de textes qui visent à constituer les LGBT en catégories spécifiques relevant d’un droit spécifique et qui pour le coup, sont en réalité en cela profondément « homophobe ».

          Aujourd’hui, on ne sait guère si l’homosexualité est le fait d’un libre choix individuel, le résultat d’une déformation du désir mimétique dans le cadre de famille ou la différenciation homme femme chez les parents est inversée ou une insuffisance d’hormone mâle pendant la gestation entre les 6 et 8 ème mois de grossesse, toutes théories qui ont pignon sur rue, mais on veut nous obliger à croire que c’est exactement la même chose que l’hétérosexualité.

          Je ne suis même pas sur que beaucoup de catholiques ne réagissent pas par réflexe plus que par réflexion sur cette question. En revanche, je crois comprendre que les protestants, et notamment les évangéliques, qui sont particulièrement attaché à la liberté de consience pour des raisons historiques, comprennent bien, eux, où on veut les mener. Aprés quoi ? On va censurer nos bible qui présentent le couple homme femme comme un plan de Dieu pour l’humanité ? comme on expurge la literrature classique au nom du politiquement correcte dans certaines facs américaines ?

          Chacun des textes évoqués, prit séparément peut semble relativement anodin. Interdiction de se marier religieusement sans le consentement de l’administration, délit d’homophobie, droits spécifiques contraire à l’égalité républiciane pour certaine personnes en fonction de leur mode de sexualité, affichage d’une obligation légale de croire à l’exacte similitude de toutes les formes de sexualité. Pris dans leur ensemble, ils tombent à mon avis dans la catégorie définie par la déclaration des droits de l’homme comme de l’oppression. Leur résultat prévisible n’est sans doute pas « l’insurrection » prévue par la loi mais un délitement supplémentaire du lien entre l’état et une large catégorie de citoyens qui est peut être plus dangeureuse encore à long terme.


          • Romain Desbois 28 août 2012 10:06

            Eric
            « Ils peuvent se marier avec une personne de l’autre sexe dès qu’ils le souhaitent. »

            Preuve que les homos ne souhaitent pas pouvoir se marier entre eux uniquement pour des raisons fiscales sinon ils se marieraient avec une personne d’un autre sexe.

            « on ne sait guère si l’homosexualité est le fait d’un libre choix individuel, »

            Vous le savez vous puisque vous êtes sûr d’avoir choisi d’être hétéro.
            Et quand bien même ce serait un choix, au nom de quoi l’Etat devrait sélectionner tel ou tel choix ?

            « droits spécifiques contraire à l’égalité républicaine pour certaine personnes en fonction de leur mode de sexualité »

            C’est justement ce qui se passe actuellement puisque l’Etat considère que seuls les coupes hétéros peuvent se marier légalement.


          • eric 28 août 2012 10:28

            Ne faites pas semblant de ne pas comprendre. Si deux personnes veulent vivre ensemble de façon durable, il n’est pas inutile que l’Etat prévoit des formes juridiques pour ceux qui tiennent à encadrer leur relation par des textes.
            Soit dit en passant, ceux ci sont de moins en moins nombreux, tant la notion d’engagement apparait de plus en plus comme une contrainte insupportable à la « liberté individuelle postmoderne », au lieu d’être un lieu de liberté comme cela est présenté dans le christianisme.

            Notamment pour des questions concernant les locations, les sucessions, etc...Cela est d’autant plus important que notre état est très dépensier et taxe a tout va. Si par exemple, il n’y avait pas d’impôt sur les sucessions, un homo pourrait laisser ses biens à son compagnon, sans que celui ci soit encore plus spolié que les enfants d’un hétéro. Il est clair aussi que la reconnaissance juridique d’un lien entre deux homos. participe à l’acceptation sociale symbolique de l’homosexualité et contribue a faciliter la vie aux impétrants, ce qui est une bonne chose. Or, nous disposons déjà de tous les instruments nécessaires dans ce sens, notamment avec le PACS. La revendication d’un mariage autre et spécifique est bien un élément d’une volonte générale de nous obliger à croire que tout est dans tout et vice versa.
            Si demain, il est démontré qu’une majorité de prévalence de l’homosexualité est due à une insuffisance hormonale pendant la gestation, qu’elle est prévisible et compensable, qu’est ce qu’on fait si une majortié de femmes enceinte souhaite une intervention ? On crie au « génocide », on l’interdit ? on le fait rembourser par la sécurité sociale ? On exige le libre choix de l’embryon ?

            Aujourd’hui, ce que vous exigez de nous c’est de « croire »à la stricte équivalence homosexualité, hétérosexualité à tous point de vue. Entre autre et par exemple, qu’être élevé par un couple homme femme ou tout autre forme de couple ou non couple a exactement le même résultat pour les enfants. A nouveau, non seulement cela n’est pas démontré scientifiquement, mais on a de bonnes raisons de penser le contraire.
            Au stade actuel de nos connaissances, je maintient que c’est un attentat à la liberté de consience.


          • Romain Desbois 28 août 2012 10:30

            « 
            En cela, il reconnaît l’utilité sociale de l’hétérosexualité, qui est la perpétuation de l’espèce »

            Depuis quand les humains ont besoin de se marier pou se reproduire ?

            Les homos ne sont pas stériles et peuvent avoir des enfants si ils le souhaitent.

            Mais je suppose que vous êtes contre la contraception. Et tous ces enfants qui meurent, n’est pas plus important conte la perpétuation de l’espèce ?

            Il ya longtemps d’ailleurs que la perpétuation de l’espèce n’est plus en danger.


          • Romain Desbois 28 août 2012 10:39

            Eric

            Et la liberté de conscience des homos , vous en faites quoi ?

            L’égalité de droits c’est justement donner les mêmes droits a des gens différents juste parcequ’ils sont humains, parcequ’il ne peut y avoir de sous citoyens.

            "Si deux personnes veulent vivre ensemble de façon durable, il n’est pas inutile que l’Etat prévoit des formes juridiques pour ceux qui tiennent à encadrer leur relation par des textes."

            Les homos ne demandent rien d’autre


          • eric 28 août 2012 10:58

            « Les homos ne demandent rien d’autre » : Doublement faux ! Un, on ne sait pas ce que demandent les homos puisque leur parole est, en pratique, monopolisée par des associations politisés et subventionnées. Celles-ci demandent autre chose puisque la reconnaissance d’un lien juridique entre deux personnes y compris du même sexe existe déjà.

            Ce qu’elles demandent est un changement de nature du mariage et une obligation faites à tous de partager leur seule conception idéologique des différents types de sexualité possibles existantes.

            C’est une atteinte à la liberté de consience.


          • Aldous Aldous 28 août 2012 11:59

            Les homos ne sont pas stériles et peuvent avoir des enfants si ils le souhaitent


            C’est leur relation qui est stérile, mais chut faut pas le dire c’est de la discrimination !

            Desolé mais ce que tous les gens de bon sens savent ’est que ce n’est pas en s’enc... qu’on fait des bébés.

            L’homosexualité est une sexualité... recreative. En tous cas pas reproductive.

            Qualifier ceux qui disent ce simple fait d’integriste ne change rien a la realité.

            Les faits sont tetus...

          • Romain Desbois 28 août 2012 12:11

            et alors depuis la sexualité doit être essentiellement procréative ?

            Depuis l’Etat marie les gens à la condition qu’ils fasse des enfants ?

            Mais je vois bien que lorsqu’on reprend un argument , on en change pour dire que ce n’est pas le sujet.

            Merci pour cet échantillon de mauvaise foi ;


          • eric 28 août 2012 12:35

            « et la liberté de conscience des homos » pareil, ils ont les mêmes droit que tous les autres, par exemple de croire que leur homosexualité est quelque chose de spécifique et pas nécessairement exactement la même chose que l’hétérosexualité. Ce n’est pas la liberté de conscience des homos que vous défnedez, mais le droit d’une minorité a imposer sa conception des choses à tous les autres, quelle que soit leur orientation sexuelle.


          • Aldous Aldous 28 août 2012 12:42

            le mariage est a a toujours ete une institution familliale.


            La famille ( regardez donc dans le dictionnaire) c’est le cadre de la reproduction humaine.

            Je vous retourne la question :

            Depuis quand a t on besoin d’une certificat de l’etat pour s’enc... ?

            La sexualité recreative n’a aucun besoin d’etre avalisee par l’etat et reconnue comme une institution.

            Je ne nie pas que les couples homos souffrent de ne pas pouvoir creer une famille. mais c’est la faute a dame nature, pas a l’etat, ni a l’eglise.

            Vouloir imposer a la societe le mariage homo, c’est comme obliger les constructeurs d’automobile a vendre des voiture avec des roues carres au pretexte que le choix des rours rondes est discriminatoire pour les autres formes geometriques.

            Allez en parler à Michelin qu’on rigole...


          • T.REX T.REX 28 août 2012 12:43

            A éric,

            Le PACS n’a pas été fait pour les chiens !


          • Romain Desbois 28 août 2012 16:33

            « Ils n’en auraient pas souffert pendant des millénaires, et tout d’un coup »

            Ha bon ? Bravo pour votre connaissance des homos.


          • EricB 28 août 2012 17:49

            « qu’est-ce qu’on pourra opposer à un père et à son fils, dûment consentants, qui souhaiteraient convoler en justes noces ? »

            Vous êtes quand même tres lourd, le Suisse allemand....
            On pourra leur opposer exactement le même article qui interdit le mariage entre un pere et sa fille, ou la mere et son fils, ou entre le frere et la soeur... L’Inceste est prohibé dans le code civil, probablement plus encore pour des raisons médicales que pour des raisons strictement morales (il y a des tas d’exemples de relations incestueuses dans la Bible, cherchez bien...), et il n’y a pas de raisons pour lesquelles cet article devrait être modifié car l’inceste est et restera un danger médical.


          • Romain Desbois 28 août 2012 18:13

            Et encore, rien n’interdit à un père biologique de se marier avec sa fille qui aura été adoptée par un autre couple.

            Il n’y a pas d’inceste vis à vis de la loi si il n’a pas reconnu sa fille.


          • Aldous Aldous 28 août 2012 21:25

            Et encore, rien n’interdit à un père biologique de se marier avec sa fille qui aura été adoptée par un autre couple.



            Il existe aussi des poissons volants mais ils ne constituent pas l’essentiel du genre disait Gabin

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès