Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Mariage pour tous… ou adoption pour tous ?

Mariage pour tous… ou adoption pour tous ?

Depuis mercredi 17 avril 2013, la discussion sur le mariage des couples de même sexe revient à l’Assemblée Nationale en seconde lecture après l’adoption du projet par les sénateurs en première lecture le 12 avril 2013.

yartiMPTB01

La sénatrice UDI de Paris Chantal Jouanno, dans l’opposition mais favorable au projet du "mariage pour tous", a eu raison, le matin du 16 avril 2013 sur Public-Sénat, de s’inquiéter du climat délétère autour de cette réforme sociétale du Président François Hollande. Ces derniers jours, des mots très durs ont été prononcés qui font honte à l’esprit républicain (certaine personne parlant même de réclamer du sang !).

Pour autant, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, en pleine affaire Cahuzac, n’a pas joué l’apaisement en accélérant le rythme parlementaire. Il veut en finir le plus rapidement possible, avant le dimanche 5 mai 2013 qui promet d’être chaud dans les rues de Paris (le vote en seconde lecture devrait avoir lieu le 24 avril 2013 à l’Assemblée Nationale, et si c’est exactement le même texte que celui voté en première lecture par le Sénat, l’adoption sera alors définitive), et on peut le comprendre puisque les opposants sont capables de fortes mobilisations depuis janvier avec deux grandes manifestations qui ont rassembler autour d’un million de personnes les 13 janvier et 24 mars 2013.

L’ancien Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin (sénateur UMP) a, lui aussi, raison de demander au gouvernement un geste d’apaisement pour éviter d’enflammer des éléments communautaristes incontrôlables. L’idée n’est évidemment pas de faire le chantage de la rue (nous sommes en démocratie et les parlementaires ont la légitimité de voter les lois que la majorité souhaite) mais de dépassionner le débat et de "décliver" la société. Ce thème du mariage et de la famille, comme celui de l’identité nationale sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, a brutalisé la cohésion nationale déjà fragile, parce que les citoyens se sentent concernés dans leur part la plus intime.

yartiMPTB02


S’il y a colère, c’est surtout parce que le sujet principal, en fait, ne porte pas sur le mariage mais sur les droits de filiation et sur l’adoption par les couples homosexuels. Or, selon les sondages récents, si l’opinion publique semble encore à peu près d’accord sur le principe du mariage des couples homosexuels, elle est désormais majoritairement opposée au principe d’adoption.

Mais l’adoption n’est pas la seule en cause. Même si ce n’est pas inclus dans le projet actuel, il est prévu d’en parler encore sur une autre loi sur la famille, beaucoup de députés de la majorité sont favorables également à la PMA pour les couples homosexuels. Et au moins un élément majeur dans le financement des campagnes socialistes est favorable à la GPA, en clair, à la location de l’utérus, à savoir, à la marchandisation de l’être humain. La proposition de loi sur l’expérimentation sur les embryons humains (qui a capoté le 28 mars 2013 au Palais-Bourbon) va également dans le même sens, un sens bizarrement bien plus ultralibéral que le gouvernement socialiste ne veut bien l’avouer.

Lors de la discussion sur le PACS (loi n°99-944 du 15 novembre 1999), à savoir reconnaissance formelle des couples homosexuels, la Ministre socialiste de la Justice, Élisabeth Guigou, la main sur le cœur, annonçait qu’au grand jamais, ce PACS n’annoncerait de changement ultérieur dans le droit de la famille et de l’adoption : « Parce que le droit, lorsqu’il crée des filiations artificielles, ne peut ni ignorer, ni abolir la différence entre les sexes (…). Je veux être parfaitement claire : je reconnais totalement le droit de toute personne à avoir la vie sexuelle de son choix. Mais je dis avec la plus grande fermeté que ce droit ne doit pas être confondu avec un hypothétique droit à l’enfant. (…) Je soutiens comme de nombreux psychanalystes et psychiatres qu’un enfant a besoin d’avoir en face de lui, pendant sa croissance, un modèle de l’altérité sexuelle. » (Assemblée Nationale le 3 novembre 1998).

Aujourd’hui, quatorze ans plus tard, les socialistes, toujours la main sur le cœur, annoncent que le "mariage pour tous" (qui est en fait le droit à l’adoption pour tous) est une finalité et pas une étape vers la PMA (qui sera peut-être votée fin 2013 ou en 2014 ?) et encore moins vers la GPA (qui sait dans dix ans ?). Jusqu'où ira-t-on ? On fustige avec raison le mensonge de Jérôme Cahuzac, mais que dire de ces mensonges la main sur le cœur devant la représentation nationale ?

Il y a pourtant un principe simple, fondamental, que pour l’instant, les progrès de la médecine sont incapables d’éviter, c’est qu’un bébé ne peut naître que d’un père et d’une mère. Biologiquement, c’est un fait, têtu, implacable. Refuser ce principe profondément injuste (eh oui, il faut un homme et une femme pour procréer), c’est refuser la réalité biologique.

Cela me fait penser à une fausse conférence de presse de François Mitterrand en automne 1984. Écrit par l’humoriste Bernard Mabille, le célèbre imitateur Thierry Le Luron proposait ainsi à son auditoire, sous les traits présidentiels de l’homme de Latché, pour réduire les déficits publics, de réduire la durée de la grossesse de neuf mois à six mois. C’est un peu cela que la majorité parlementaire veut décider, changer les règles de la nature. Arbitrairement. Artificiellement. Simplement parce qu’elle est majorité parlementaire pendant quelques années.

Il ne faut pas non plus se faire d’illusion sur les possibles retours sur cette loi : une fois promulguée et surtout, appliquée, cette nouvelle loi ne pourra jamais être remise en cause, même par une autre majorité dans une autre législature. Ceux qui auront bénéficié de cette loi devront bien être respectés par la République. Impossible donc de revenir en arrière.

yartiMPTB03


Cette adoption d’enfant par des couples homosexuels n’est d’ailleurs pas une lubie de progressistes en mal de créativité. Elle répondrait aussi à un besoin réel, celui d’enfants qui vivent déjà au sein d’un foyer composé d’un couple homosexuel et qui ont besoin d’être sécurisés dans leur avenir et dans leur éducation (notamment en cas de décès ou de séparation).

Mais cet enjeu n’est pas valable seulement pour les couples homosexuels : tous les couples ont ce problème, et pas seulement les couples mariés. La complexification des relations affectives, les recompositions familiales, font qu’il existe maintenant beaucoup de demi-frères ou demi-sœurs et qu’il existe aussi beaucoup de "beaux-parents", pas dans le sens "parent du conjoint" mais "conjoint du parent".

Si le gouvernement voulait réellement répondre à un sujet essentiel dans la société actuelle, c’est-à-dire, adapter le corpus législatif à l’évolution actuelle des mœurs (qui est ce qu’elle est, sans la juger mais en cherchant à bien l’analyser), il ne proposerait pas ce "mariage pour tous" avec ces droits à l’adoption qui ne concernerait que quelques dizaines de milliers de cas tout en révolution tout le droit de la famille. Il proposerait une nouvelle sorte d’adoption, une troisième sorte (il en existe actuellement déjà deux).

Cette adoption serait ainsi spécifique. Elle pourrait s’appliquer au beau-parent pour l’enfant du conjoint qui vit chez lui et qu’il éduque par la force des circonstances (quelle que soit la sexualité des adultes du foyer, l’État devrait se moquer de ce qui se passe dans les chambres à coucher ; et quelle que soit leur situation matrimoniale). Cette adoption ne remettrait pas en cause les droits de l’autre parent (biologique ou même adoptif d’une précédente union) qui ne vit plus avec l’enfant.

À une situation spécifique (sans rapport avec la sexualité), celle des familles recomposées, une adoption spécifique, celle adapté à un beau-parent qui doit être capable d’assumer la responsabilité éducative quotidienne et qui, en cas de séparation, pourra demander, autant que les deux autres parents déjà séparés, la garde de l’enfant, selon le principe de l’intérêt de l’enfant (intérêt et, en fonction de l’âge, choix de l’enfant).

Bref, ce sujet, très complexe et que je ne souhaite évidemment pas réduire à quelques phrases, aurait mérité un véritable débat, qui concernerait toute la société (plus d’un enfant sur deux est né hors du cadre conjugal) et n’aurait pas été l’otage de groupuscules minoritaires et identitaires qui n’ont jamais cherché l’intérêt général mais seulement catégoriel.


Aussi sur le blog.


Sylvain Rakotoarison (18 avril 2013)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Deux papas ?
L’embryon humain comme matériau d’expérimentation ?
François Hollande.
Affaire Cahuzac.

Texte du projet de loi (site de l’Assemblée Nationale).
En route vers le trouple pluriparental (21 mai 2012).
Projet de loi inutile : la réponse est dans le Code civil (18 novembre 2012).
Réflexion avisée de Hervé Torchet.
La délégation partage de l’autorité parentale existe déjà pour les couples homosexuels (7 janvier 2012).
Le premier mariage lesbien (à Nancy en juin 2011).
L’homosexualité malmenée en Afrique.
Mariage gris.
Mariage nécrophile.
Mariage annulé pour musulman.
Le coming out d’une grande star du journalisme.

(Les deux tableaux sont de Pablo Picasso).


 


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Pierre Régnier Pierre Régnier 18 avril 2013 10:30

    Merci, Sylvain Rakotoarison, de rappeler ici le véritable objectif de la dénaturation / destruction / redéfinition du mariage par le Gouvernement de la pseudo-Gauche (je suis de gauche d’où l’adjectif), qui s’est laissé embobiner lamentablement par une petite partie particulièrement égoïste et totalitaire des homosexuels. 

    • Lieutenant X 18 avril 2013 10:42

      D’où les logiques protestations de la population française contre le projet de loi Taubira qui va créer un déni/mensonge d’Etat sur la biologie et sur les questions de filiation. Ce qui choque aussi c’est l’absence totale de légitimité de ce gouvernement pour entreprendre un « changement de civilisation ». Oui, le président a été élu, mais dans les conditions que l’on sait.

      Oui, l’AN et le Sénat votent les lois mais quelle est la légitimité de ce petit nombre d’élu pour décider un « changement de civilisation ».
      A la limite, si le gouvernement de monsieur Hollande avait montré sa compétence et son efficacité pour régler les problèmes des français (chômage, insécurité, magouille politique, gaspillage de fonds publiques,...), il aurait pu dire : « Regardez, grâce à nous la France va bien, elle est plus solide et plus forte. Vous pouvez nous faire confiance quand nous disons que le projet Taubira est un bien pour la France et pour tous ». Mais ce n’est pas le cas et très, très loin de l’être.

      L’opposition à ce texte est aujourd’hui logique mais je commence à croire qu’elle est nécessaire (70% de la population est convaincu que les hommes/femmes politiques sont corrompus).

      • appoline appoline 18 avril 2013 13:53

        Le parti socialiste sous prétexte de plaire à son électorat passe en force, sans concertation auprès du peuple en cela, c’est inadmissible. Nous allons nous retrouver confronter au mécontentement et la rue va peut-être parler.


        Le but de ce gouvernement est de diviser, cela est clair maintenant. 

      • petrol 18 avril 2013 10:50

        On choisit nos députés mais on ne choisit pas leur idées.

        Parfois ces gens là devraient consulter ceux qui les paye, puisqu’ils sont élus par nous pour nous, ils sont payés par nos impôts.
        Nous avons droit de les influencer, sinon on revient a la monarchie avec son roi (président et 1er ministre) et ses seigneurs (députés et sénateur).

        Ils sont élus par le peuple, pour le peuple, et lorsqu’un sujet est trop « hot », qu’ils nous consultent.

        C’était bien la peine de faire la révolution en 1789 ...


        • Le péripate Le péripate 18 avril 2013 10:58

          Comment peut-on être contre les OGM et pour la PMA ? Comme on peut être pour l’extraction du charbon et contre le fait de le brûler. Par inconséquence.


          • Cocasse Cocasse 18 avril 2013 11:47

            Déjà « mariage pour tous », c’est juste une expression préfabriquée de propagande mensongère.

            En vrai c’est « mariage pour une micro-minorité ».
            Tout ce bazar nous a donné l’occasion de constater l’ampleur du fascisme de gauche, avec notamment des pancartes contenant des appels au meurtre lors de manifestation pour ce « mariage pour une micro-minorité ».

            • Daniel D. Daniel D. 18 avril 2013 11:53

              L’idée n’est évidemment pas de faire le chantage de la rue (nous sommes en démocratie et les parlementaires ont la légitimité de voter les lois que la majorité souhaite)

              Et qui décide de ce que la majorité a envie, sans même le lui demander ? On n’est pas en démocratie, on est dans une Ripoublique bananière corrompue complétement déconnectée de ceux qu’elle est censé représentée et totalement inféodé aux intérêts particuliers des lobbys divers et varié !

              Le gouvernement ne souhaite ni vrai débat ni savoir ce qu’en pense les Français, il souhaite uniquement contenter le lobby LGBT FEMEN et consorts, issu de la pensé déstructurante de Soros et sa clique de psychopathes mondialistes.

              Cela finiras mal car quand la Loi seras voté, les événements prendront une autre forme. Cette Loi, ses objectifs, et la façon de la faire passer sont une déclaration de guerre au peuple Français !

              Hollande signe la fin de la Ripoublique maçonne, et finalement, c’est plutôt une bonne chose. Finiras t il son mandat ? rien n’est moins sur, car ce ne sont pas quelques étudiants bobo comme en 68 qui sont en rage, mais bien une masse de gens de tout milieu et de toutes catégories qui ont comprit grâce a cette fumisterie, celle du traité sur l’Europe, celle des retraites, celle de l’ANI, du MES, et de beaucoup d’autres choses, que le gouvernement est traitre a ses missions et ses décisions et Lois illégitimes sont contre les intérêts des peuples au profit des possédants mondialistes.

              La Révolution gronde, et elle ne se feras pas en fanfare et cotillons...

              Daniel D.


              • sam turlupine sam turlupine 18 avril 2013 11:58

                Pour le concours d’amalgames, Daniel D se place d’emblée dans le peloton de tête.
                Pédale, Daniel D, pédale !
                 smiley


              • Aldous Aldous 18 avril 2013 12:12

                Pédale, Daniel D, pédale !

                Homophobe !


              • Daniel D. Daniel D. 18 avril 2013 12:24

                Ne pas comprendre que les choses sont liées et qu’en politique il n’y as pas de place pour le hasard n’est pas forcement tres futé non plus...


              • sam turlupine sam turlupine 18 avril 2013 12:04

                Sinon, petit rappel :

                Par Mmarvinbear 

                Après l’ UruGAY (^^) lundi, la Nouvelle-Zélande vient de voter définitivement l’accès universel au mariage, devenant le 17è pays à chier sur Frigide et Christine.


                Afrique du Sud
                Argentine
                Belgique
                Brésil ( 10 Etats sur 27 )
                Canada
                Danemark
                Espagne
                Etats-Unis ( 9 Etats sur 50 )
                Islande
                Mexique ( 2 Etats sur 32 )
                Norvège
                Nouvelle-Zélande
                Pays-Bas
                Portugal 
                Suède
                Uruguay

                A l’exception du Portugal et de quatre provinces canadiennes, le droit à l’adoption est inclus.


                En cours : 

                France
                Royaume-Uni
                Slovénie

                Des pays de tarlouzes ! smiley


                • Aldous Aldous 18 avril 2013 12:44

                  Merci d’illustrer mon propos d’hier :

                  Le mariage homo n’est pas du tout spécifique à la France.


                  Il fait partie du package d’uniformisation législatif préalable à établissement d’un ’’gouvernement mondial unique’’ (terminologie de l’élite) qu’on nous présente en novlang sous le terme de ’’gouvernance mondiale’’

                  C’est la raison pour laquelle il est implémentée de façon simultanée sur presque tous les continents.

                  Contrairement à ce que raconte la fable médiatique l’initiative ne vient pas du tout de couples homosexuels ici ou là, mais bien du sommet.

                  Cette modification radicale du modèle reproductif et familial humain fait partie d’une vaste mutation qui passe aussi par la promotion du Gender, l’asexualisation des personnes et des comportement, la dislocation de la famille cellulaire naturelle.

                  Il y a deux motivations à cette mutation sans précédant dans l’histoire de l’humanité :

                  Une motivation politique et une motivation spirituelle.

                  La motivation politique est lié au rôle politique essentiel de la cellule familiale dans la transmission des valeurs et de la culture d’une communauté.

                  La mise en place d’un gouvernement mondial se heurte aux fait que les individus adhèrent à une communauté de valeurs et d’histoire. 

                  Il est donc indispensable de faire table rase de ces groupes culturels nationaux pour permettre la constitution d’une nouvelle identification, mondiale.

                  Cependant, un tel empire global sera sujet à des tentions internes inouïes. 

                  D’abord a cause des volontés de partition des divers groupes culturels (le fameux choc de civilisation) mais aussi parce que le gouvernement mondial ne peut être une démocratie et donc devra annihiler la conscience de ce qu’est réellement la démocratie au sein des foules.

                  Pour en maintenir la cohésion il faut donc réduire au minimum la conscience politique des individus.

                  L’intoxication médiatique fournie une bonne partie de cet effort de réduction mentale, mais il est contré par l’éducation familiale.

                  Il lui faut donc affaiblir aussi la capacité des familles à transmettre des valeurs et des cultures.

                  On obtient cela soit en détruisant la cohésion des familles comme depuis les années 70 (éclatement, recomposition) soit en mettant en place des modèles nouveaux permettant de produire des ’’Hommes Nouveaux’’ vierges d’influences familiales.

                  Ce rêve de tous les dictateurs est désormais possible grâce à la biotechnologie mais reste illégal.

                  Pour pouvoir le mettre en place, il faut légaliser la location d’utérus, l’invention de filiations artificielles permettant de légaliser l’achat de paillettes de sperme et d’ovules sur catalogue.

                  Et c’est la le vrai enjeu de la loi Taubira.

                  Les lesbiennes qui achètent du sperme sur catalogue sont l’avant garde qui permet de donner un débouché légal au trafic de sperme .

                  Par la suite, contrairement aux promesses du PS, les actions des Gays auprès du Tribunal Européen des Droits de Homme rendront aussi légal la location des utérus (la jurisprudence existe déjà).

                  Dès lors, gamètes et utérus seront des marchandises disponible dans un ’’marché libre et non faussé’’.

                  Rien n’interdira à des milliardaires, ou a des multinationales de se lancer dans l’élevage en batterie de l’humain dans des pays à bas coût.

                  Traduction : Entre un couple hétéro qui en moyenne à 2 enfants et Pierre Bergé qui pourra louer en toute légalité 5000 utérus à inséminer, le modèle traditionnel sera dépassé. Gamins disponibles pour être éduqués à la sauce mondialiste.

                  Sans parler du fait que la fertilité naturelle du couple hétéro diminue à coup de perturbateurs endocriniens et que les chercheurs prédisent qu’elle atteindra zéro dans moins de 50 ans.

                  L’autre aspect est de nature spirituelle, comme le montre la multiplication des activistes stipendiés procédant à des actes de désacralisation ciblant les lieux de culte chrétiens.

                  En effet le mariage fait partie des 7 sacrements chrétiens. Son attaque revêt un caractère mystique qui transparait dans le mode d’action choisi par les élites.

                  On aborde là le modèle de croyances des élites mondialistes, qui n’est pas l’athéisme, contrairement à ce que peuvent imaginer les laïcards français, lesquels n’ont pas lu la convention européenne des droits de l’homme et tombent des nues quand ils apprennent qu’elle garantie l’expression publique des convictions religieuses, notamment des rites. 

                  De tous les rites.
                  Les rites de ces élites transparaissent dans ses production culturelles, notamment par la généralisation des symboliques cabalistes et sataniques dans l’industrie musicale, la généralisation du gothique dans le cinéma et même la littérature jeunesse (zombies, vampires) et maintenant le culte de la mort dans la mode (têtes de morts sur les pyjamas pour enfants !) et la culture bourgeoise (multiplication des expos sur les Vanités)

                  Mais ne dites pas que cette culture est sataniste, vous passeriez illico pour un complotiste.

                  En plus cette élite réfute le terme. Elle préfère nettement se qualifier de luciférienne, persuadés qu’elle est de détenir la lumière.


                • sam turlupine sam turlupine 18 avril 2013 13:13

                  Par Aldous (---.---.---.209) 18 avril 12:44

                  Merci d’illustrer mon propos d’hier :

                  Le mariage homo n’est pas du tout spécifique à la France.


                  Il fait partie du package d’uniformisation législatif préalable à établissement d’un ’’gouvernement mondial unique’’ (terminologie de l’élite) qu’on nous présente en novlang sous le terme de ’’gouvernance mondiale’’

                  La vengeance de la revanche du retour du fils du (brrrr... tremblez !! smiley) N.O.M. 
                  Ca commence par les homos, mais c’est pour mieux nous enc..... à sec, of course !

                  JÉSUS, REVIENS !!! VITE !!


                • sam turlupine sam turlupine 18 avril 2013 13:20
                  Les rites de ces élites transparaissent dans ses production culturelles, notamment par la généralisation des symboliques cabalistes et sataniques dans l’industrie musicale, la généralisation du gothique dans le cinéma et même la littérature jeunesse (zombies, vampires) et maintenant le culte de la mort dans la mode (têtes de morts sur les pyjamas pour enfants !) et la culture bourgeoise (multiplication des expos sur les Vanités)

                  Mais ne dites pas que cette culture est sataniste, vous passeriez illico pour un complotiste.

                  Ça fout la trouille ! Et vous oubliez Halloween, les films d’horreur, les frères Bogdanov, Michael Jackson, les néo-punks ; tous membres du complot sataniste !

                  JÉSUS, REVIENS : VIIIIIITE !!! smiley


                • Aldous Aldous 18 avril 2013 13:29

                  Vite ! Un complotiste ! Que fait Fourest ? Par ici, y’a d’quoi faire un nouveau reportage déontoligique !

                  Mon cher, croire en Jésus, c’est pas plus naïf que de croire que la tour n°7 s’est effondrée toute seule, que la mondialisation n’existe pas ou que c’est fait pour notre bien, que la location d’uterus ne viendra jamais ou que l’UE est démocratique...

                  Mais au moins, croire en Jésus n’a pas d’impact négatif sur la vie quotidienne.


                • Lieutenant X 18 avril 2013 14:45

                  Ce Jésus était un fin philosophe et un homme sage qui ne se laissait pas marcher sur les pieds par les sophistes. Un peu comme Socrate/Platon. 


                  • Taverne Taverne 18 avril 2013 12:33

                    Le mariage homo imposé à tous est la réponse de Hollande au lobbying puissant exercé de son directeur de campagne.

                    Quant au temps de la réforme, il y avait plusieurs choix : une pause, une accélération, un référendum. Le gouvernement choisit l’accélération et le passage en force.

                    L’argument de Hollande qui est de dire que les électeurs ont voté pour ce projet en l’élisant est mauvais. En effet, l’enquête d’opinion posant uniquement la question « êtes-vous pour ou contre le mariage gay » donne un résultat assez favorable (mais de très peu) au gouvernement. Mais, si on pointe les conséquences du mariage (filiation, adoption, procréation assistée, etc), là la réponse serait franchement défavorable. C’est pourquoi, il faut un référendum.


                    • Pie 3,14 18 avril 2013 12:43

                      « Puissant lobbying exercé par son directeur de campagne »...

                      Qu’en savez-vous ? Quelle sont vos preuves ?

                      Si votre preuve consiste à dire que Augier est gay, ce qu’il n’a jamais caché, c’est bien léger.

                       

                      En réalité, je suppose que comme d’habitude, vous affirmez de manière péremptoire sans rien savoir uniquement parce que cela vous arrange de présenter Hollande manipulé et faible.

                      Vous vous comportez comme une commère aigrie.


                    • Aldous Aldous 18 avril 2013 12:47

                      Les preuves sont dans la liste de sam turlupine.

                      Il faut une sacré puissance pour faire adopter de telles lois simultanément à travers toute la planète en dépit du fait que culturellement TOUTES les cultures considèrent que le mariage c’est un homme et une femme.


                    • Taverne Taverne 18 avril 2013 13:48

                      Il est presque impossible de prouver matériellement le lobbying. Par exemple, le lobbying des riches sur le président Sarkozy. Mais les Français ont des yeux pour voir...


                    • Pie 3,14 18 avril 2013 14:04

                      A Taverne,

                      C’est bien ce que je disais. Vos preuves se résument à avoir « des yeux pour voir ». Cela en dit long sur le sérieux de vos affirmations.

                      A Aldous,

                      Etes-vous devenu parano au point de voir dans le mariage gay un complot mondial ?

                      Lorsqu’un phénomène se généralise, c’est qu’il est dans l’air du temps, qu’il correspond à une évolution, une rupture historique. Il en est ainsi de la décolonisation ( après 45), du droit de vote des femmes ( après 1918 sauf en france), du droit à l’avortement ( années 70) etc....

                      Les sociétés de culture occidentale sont aujourd’hui prêtes à accorder l’égalité complète aux homosexuels. Que cela vous plaise ou non, c’est un fait mondial qui ne relève ni de Hollande ni de Augier et encore moins d’un complot gay fantasmatique.


                    • Lieutenant X 18 avril 2013 14:49

                      @ Pie 3,14
                      De quel parent un enfant n’a pas besoin : un père ou une mère ?

                      Et sachez qu’une innovation n’est pas nécessairement un progrès.

                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 18 avril 2013 15:02

                      Oui, Pie 3,14, le mépris des enfants du futur est « dans l’air du temps ». Mais les adultes d’aujourd’hui ne sont nullement obligés d’adhérer à cette bassesse sous prétexte qu’on la voit avancer un peu partout dans le monde. Ils peuvent encore réagir et préférer garder des bases solides pour un avenir humaniste.

                       

                      Les moins hypocrites partisans de l’opération en cours conviennent qu’il ne s’agit pas seulement d’améliorer les conditions de l’adoption des enfants existant, y compris dans les couples homosexuels, et donc d’améliorer dans ce cas la vie de l’enfant.

                       

                      Ils conviennent qu’il s’agit d’une première étape vers la légalisation de la PMA pour les homosexuels et de la GPA, c’est-à-dire vers une forme de programmation d’un futur enfant dont l’un des véritables parents sera délibérément éliminé de sa vie postérieure lors de ce qui va devenir sa « fabrication ». 


                      Il s’agit donc d’un premier pas vers un prétendu »droit à l’enfant" qui méprise profondément le droit de l’enfant à avoir ses deux parents quand ce qui peut l’en priver n’est pas une maladie de couple naturellement procréateur, ou un accident, dans ce dernier cas après sa naissance.


                    • Aldous Aldous 18 avril 2013 15:22

                      Je remet dans le bon fil :

                      @ Pi3.14

                      La décolonisation n’aurais jamais eu lieu sans le soutien massif et actif de l’URSS.

                      L’air du temps, c’est un parfum de Nina Ricci. Rien de plus

                      En politique rien n’est fortuit.

                      On n’appelle coïncidence que ce qu’on ne révèle pas.


                    • Taverne Taverne 18 avril 2013 17:16

                      Je persiste à dire qu’il y a conflit d’intérêt : un président élu grâce à un directeur de campagne qui est aussi leader du lobby gay...Or, ce président fait de cette loi une affaire personnelle et très pressante, alors qu’il y a tant à faire sur le plan socio-économique. On voit bien pourquoi il est si pressé et où est son intérêt...

                      Je n’aime pas que l’on déforme ma pensée : je ne crois pas à un complot mondial.

                      Je ne suis pas contre le mariage homo en soi mais refuser un référendum et passer en force ne peut que consolider les opposants à la réforme et accentuer les réflexes homophobes, ce qui n’est pas digne d’un chef d’état. Or, un référendum aurait pu très bien dire oui au mariage pour tous mais poser des conditions spécifiques à l’adoption, par exemple. Et surtout donner du temps aux gens pour réfléchir et débattre.

                      Ici, c’est un tout qui est imposé au seul bénéfice de la communauté gay. C’est, comme je le disais d’entrée, un mariage homo imposé à tous !


                    • petrol 18 avril 2013 12:48

                      En 2008, l’ Assemblée Générale de l’ ONU énonce une  » déclaration relative aux orientations sexuelles et « identité de genre « et les normes juridiques auxquelles doivent se conformer les états ( droit de décider librement de la propre sexualité et santé reproductive ( PMA ), y compris de modifications d’ apparence ou de fonctions corporelles par des moyens médicaux ou chirurgicaux, y compris dans l’ habillement, les discours ou la manière de se conduire …

                      En 2011, le Conseil de l’ Europe prend en compte ce DIKTAT de l’ONU et demande à tous ses membres l’ application de ces principes ( y compris le droit de changer de nom ou de sexe par hormonothérapie ou chirurgie remboursées par la Sécurité Sociale


                      • Aldous Aldous 18 avril 2013 13:08

                        L’assemblée générale de l’ONU n’est, au demeurant, pas un organe législatif.

                        Qui a conçu ce texte ?

                        That is the question !


                      • petrol 18 avril 2013 12:53

                        apocalypse 18 : 11 à 13
                        Et les marchands de la terre pleureront et se lamenteront à son sujet, parce que personne n’achètera plus leurs marchandises :

                         ( .... )

                        Du cinnamome, des parfums, des essences, de l’encens, du vin, de l’huile, de la fleur de farine, du blé, des bêtes de charge, des brebis, des chevaux, des chariots, des corps, et des âmes d’hommes.

                        • Aldous Aldous 18 avril 2013 13:05

                          Citation ô combien pertinente.


                        • Aldous Aldous 18 avril 2013 15:20

                          @ Pi3.14

                          La décolonisation n’aurais jamais eu lieu sans le soutien massif et actif de l’URSS.

                          L’air du temps, c’est un parfum de Nina Ricci. Rien de plus

                          En politique rien n’est fortuit.

                          On n’appelle coïncidence que ce qu’on ne révèle pas.


                        • Taverne Taverne 18 avril 2013 12:55

                          Pour ce qui est de créer une nouvelle catégorie d’adoption, idée de l’auteur, je suis défavorable pour la raison que c’est l’intérêt de l’enfant qui détermine la forme de l’adoption (simple ou plénière) et non les catégories d’adoptants potentiels.


                          • Aldous Aldous 18 avril 2013 13:48

                            Vous avez parfaitement raison, ce qui d’ailleurs rend illégitime la façon de procéder des lesbiennes qui se font inséminer en achetant des paillettes de sperme sur catalogue :

                            En procédant de la sorte elles fabriquent volontairement des enfants orphelins de père, et réclament de pouvoir ensuite les faire adopter par leur partenaire sexuelle.

                            C’est un changement radical de la démarche d’adoption, qui a pur finalité normale de palier à la perte accidentelle d’un parent en lui fournissant un père ou une mère de substitution.

                            Ici il s’agit de créer délibérément des enfant orphelins de père afin de pouvoir substituer une femme à ce père manquant.

                             Cela créera deux violences à l’enfant :

                            1) La violence d’être orphelin, qui est toujours une situation douloureuse tout au long de la vie, même pour les orphelins adoptés, aimés et choyés.

                            2) La violence de devoir accepter une femme comme substitut du père manquant.

                            Et, j’insiste, ces deux violences ne sont pas dues aux circonstances malheureuses de la vie mais à l’action délibérée de la mère.

                            Le dernier aspect abjecte est que cela légalise le trafic mercantile du sperme, en offrant une couverture légale à ces pratiques barbares.


                          • esox1 18 avril 2013 14:12

                            On noie le poisson avec le mariage gay, pendant ce temps les plus fragiles continuent d’être réprimés :
                            www.petitionpublique.fr/ ?pi=P2012N30440


                            • non667 18 avril 2013 22:36

                              à actias
                              si le couple est sérieux il vaut mieux ca qu’un orphelinat.

                              il n’y à pas d’orphelinat pour les enfants adoptables on est en manque d’enfants en france pour les couples éthéro ! et les homo exigeront la parité ! 1 pour les éthéro ,1 pour les homos ce qui revient compte tenu de leur % a une discrimination positive en leur faveur !


                                • non667 18 avril 2013 15:53

                                  adoption = approvisionnement en chair fraiche .


                                  • Mowgli 19 avril 2013 05:27

                                    Z’êtes tous des nuls et des sourdingues. C’est pas de mariage POUR TOUS qu’on cause ici, c’est de mariage PAR TOUZE. Alors débouchez-vous les oreilles et tenez-vous-en au sujet.

                                    D’ailleurs, moi, ce que je réclame, c’est pas le mariage pour tous, par touze ou autre, c’est le D.A.L.P.O. qu’il me faut. Le Droit A La Pipe Opposable.

                                    Alors, Mame Teub de Rat, ça vient, mon DALPO ?


                                    • petrol 19 avril 2013 08:25

                                      Le 17 février 2009, le plus important journal gay du Canada, Xtra !, publiait un article sur un groupe de militants homosexuels qui réclament que le système de santé canadien accorde plus d’attention à la « communauté gay ».
                                      Gens Hellquist, l’un des plaignants, a été le directeur exécutif de la «  Coalition canadienne arc-en-ciel pour la santé », un groupe activiste homosexuel. Il a expliqué en détail ses préoccupations au sujet de l’état de santé des hommes et des femmes homosexuels au Canada :
                                      « Notre condition sanitaire est une des plus pauvres situations de ce pays … Les problèmes de santé qui touchent les Canadiens homosexuels comprennent une espérance de vie inférieure à la moyenne canadienne, le suicide, un taux plus élevé de toxicomanie, la dépression, un accès inadéquat aux soins et le SIDA. » « Il y a toutes sortes de problèmes de santé qui sont endémiques dans notre communauté. Nous avons des taux plus élevés de cancer anal chez les hommes gay, les lesbiennes ont des taux plus élevés de cancer du sein

                                      Maintenant que nous pouvons nous marier, tout le monde suppose que nous n’avons plus aucun de ces problèmes. Un grand nombre des décès qui surviennent dans notre communauté sont cachés, nous ne les voyons pas. Ceux d’entre nous qui travaillent sur les lignes de front les voient et je suis fatigué de regarder ma communauté mourir. »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès