Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Marianne victime d’un abus de faiblesse

Marianne victime d’un abus de faiblesse

Un abus de faiblesse consiste à exploiter l'état d'ignorance ou de vulnérabilité psychique ou psychologique d'une personne pour l'amener à prendre des engagements dont elle est incapable de voir l'importance.

  Marianne victime d'un abus de faiblesse, la définition parle d'elle même. Non pas qu'elle ai été démarchée par un vendeur de chez Huis-clos mais elle est une victime directe de nos vendeurs de L'Elysée. Son image a été ternie par des hommes indignes de la grandeur des idées humanistes de la France ainsi que de son histoire, et si elle n'était pas qu'un buste elle se serait déjà sauvée en courant. Etre obligée de faire face au portrait de Sarkozy pendant cinq ans lui a déjà donné de sacrées troubles mentaux, mais enchainer avec Hollande, elle ne l'a pas supporté. Il est vrai que le second est cavaleur tout autant que le premier, et pour ce qui est des escroqueries et des pots de vin le divorce prévu en 2017 nous dira ce qu'il en est. Pauvre d'elle, dans la guerre de parité homme-femme, elle à reçue un échec cuisant. Liberté, égalité, fraternité...ce sont les trois valeurs que la France doit conquérie aujourd'hui, mais comme l'histoire nous l'a appris un 14 Juillet, cela commence par une révolution.

  Passons d'un escroc à un autre, Louis De Funès dans son personnage de Don Salluste dans La Folie des grandeurs a dit quelquechose que je trouve éloquent : "Les riches c'est fait pour être très riches et les pauvres pour être très pauvres". Force est de constater qu'il avait complètement raison, et il est triste d'avouer que ca se trouve rien ne changera, ce sera toujours pareil, seul le vecteur de pouvoir changera, il y a deux cent mille ans c'était sûrement celui qui ramenait le plus de gibier qui avait les faveurs des siens, aujourd'hui c'est celui qui a le plus de pognon. La seule chose que nous pourrions espérer aujourd'hui ce serait d'avoir la verité, aussi laide soit elle, mais la verité. Au lieu de demander des comptes à nos tortionnaires spécialistes de l'escroquerie en tout genre ( il n'y a plus rien à prouver sur le sujet grâce à Sarkozy le nouveau Rocancourt ) le peuple a préféré s'attaquer aux pauvres gus qui vivent avec 570€ par mois plutôt que de s'en prendre aux traders, footballeurs, et patrons du CAC 40 qui gagnent des millions voir des milliards, plus les avantages en nature ( pendant ce temps là 60% des sympathisants UMP souhaite voir revenir Sarkozy ). Du haut de leur pyramide ils doivent jubiler de nous voir nous disputer les miettes qu'ils nous laissent, tel Tic et Tac se faisant la guerre pour une noisette. pendant ce temps là, ces messieurs se distribuent les cartes du Monopoly. J'éspère que contrairement à Fidel Castro, l'histoire ne les absoudra pas...

   Si je me fie à mon bon sens, si tant soit peu que j'en ai, il me semble que le changement que notre société opère aujourd'hui s'est opéré en catiminie, en douce, comme si le capitalisme était un ami secrètement amoureux de la France qui patiemment, a attendu un soir de faiblesse trop arrosé pour la mettre dans son lit. Il lui aura fallu plusieurs décennies mais aujourd'hui l'amoureux s'est dévoilé, il a laché sa semance, et la France se réveille effarouchée, se sentant presque violée, abusée. Les Français regardent en arrière aujourd'hui et comprennent le fin stratagème qui a été mis en place pour qu'ils puissent lentement accepter ce changement sociétal, un exemple concret de l'allégorie de la grenouille, un comble pour les "frogs" (surnom que les anglais nous donnent ) que leur système adepte un modèle anglo-saxon. Peut-être que si les choses avaient été plus franches, plus directes, et non pas dans un style "demi-molle" et bien nous aurions pu accepter ce virage. En France on aime les leaders charismatiques, les choses claires et tranchées, les directions, le sens et les objectifs, et ce qui finalement gêne aujourd'hui c'est ce sentiment d'avoir été floué, mili-manipulés, sur le long terme. Un sentiment de trahison qui doit trouver ses origines quelquepart, il faut démasquer les coupables. Comme a dit Voltaire " Pour savoir qui vous dirige vraiment il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer" , et pour le coup, il n'y a pas cinquant catégories de personnes en France que l'on ne peut pas vilipender. Dans La Psychologie des Foules Gustave Lebon explique que le peuple est comme un pudding sur une plaque tremblante, les polticiens n'ont qu'a faire en sorte qu'il garde à peu près sa forme initiale.

   Inutile de faire le listing de toutes les preuves ammassées par les théoriciens du complot, selon moi, ils ont forcément à un moment donné touché ou ça fait mal. Les Nations sont des entraves au capitalisme, le système social et solidaire Français est un grain de sable dans leur mécanisme qui les empêche(ra) de faire un maximum de profit. Les régions Françaises prennent la forme des régions européennes (non, je ne mettrai pas de majusule à europe), jusqu'a prendre des décisions aberrantes, comme vouloir fusionner la Picardie et Le Nord Pas de Calais, alors que même Martine Aubry à compris que du point de vue des échanges commerciaux il serait beaucoup plus judicieux de s'allier à la Normandie "Deux régions pauvres n'ont jamais fait une région riche". Leurs décisions n'ont pas de sens pour nous puisqu'ils vont dans une direction que nous ne connaissons pas, et ils le savent certainement...prêts à braver vents et marées pour assouvir leurs plans, Churchill le disait "La politique d'aujourd'hui a été prévue il y a cinquante ans".


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • chantecler chantecler 22 juillet 2014 18:33

    Les humains étant ce qu’ils sont c’est à dire pour beaucoup pas bien matures , frustrés , agressifs et cupides , ont inventé les lois pour indiquer les limites à ne pas dépasser et pour vivre en société.
    Les néolibéraux n’ont eu de cesse de déréglementer , au nom de la liberté justement , celle du renard dans le poulailler , et d’abattre les états , ce qui fait que la catastrophe est inévitable .
    C’est la rubrique peace and love , avant qu’il ne soit trop tard .


    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 juillet 2014 19:36

      Bien vu, l’auteur !

      «  »Un abus de faiblesse consiste à exploiter l’état d’ignorance ou de vulnérabilité psychique ou psychologique d’une personne pour l’amener à prendre des engagements dont elle est incapable de voir l’importance.«  »

      Avec juste un petit réarrangement et en remplaçant le mot « personne »par le mot « pays » ou "peuple’, on peut comprendre facilement comment la république de Marianne joue le jeu du cobra devant une grenouille !


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 23 juillet 2014 15:04

        Bonjour Ak,
        n’ai rien trouvé à ajouter à ce boulet, juste qu’il fasse plus de vent !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Amnezik


Voir ses articles







Palmarès