Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Marions-les !

Marions-les !

Marions-les, marions-les
Je crois qu'ils se ressemblent
Marions-les, marions-les
Ils seront très heureux ensemble

Cette ritournelle chantée par Gréco au début des années 2000 annonçait elle comme les hirondelles le printemps ? Était-elle de manière assez subliminale un manifeste pour le mariage gay ?

En tout cas, lorsque par masochisme ou désœuvrement, ou les deux à la fois, je me mis en tête d’écouter le discours de politique générale, tout ce qu’il y a de plus normal, du premier ministre, j’aurais du être enthousiasmé par l’annonce de la confirmation de la mise en place en 2013 du mariage gay et du droit à l’adoption pour les heureux mariés.

Pourquoi ne le fus je pas ? Les raisons en sont multiples, par égoïsme sans doute, pas concerné en tant qu’hétérosexuel marié depuis des décennies, manque d’empathie, ou pire encore une phobie insidieuse venant s’ajouter aux nombreuses dont je souffrais depuis mon enfance : en vrac la gérontophobie et son corollaire, la gérascophobie, la nyctalophobie ,et la pire d’entre elles parce difficile à prononcer mais aussi à admettre : l’ ithyphallophobie qui est la peur panique de voir des pénis en érection.

Cette dernière phobie induit-elle automatiquement l’homophobie docteur ? C’est aller vite en besogne. Par exemple j’aime beaucoup de nombreux sports et les sportifs qui vont avec et pourtant je ne les pratique pas, ni les uns, ni les autres. Non, ce qui motive cette réserve à l’annonce de cette avancée sociétale  majeure saluée par l’ensemble de la population Française selon les sondages, c’est cette sorte de soumission à l’air du temps, sans doute de crainte de s’enrhumer, qui semble envahir  toute la société, interdire tout débat sous peine d’excommunication.

Se revendiquer différent, l’exprimer bruyamment le jour de la « Gay Pride » se réclamer en même temps anti conformiste et formaliste, subversif et normatif est révélateur d’une certaine pensée schizophrénique.

 Ce n’est d’ailleurs pas le moindre paradoxe  que de voir cette réforme portée par la gauche et l’extrême gauche quand le mariage a longtemps été considéré par les intellectuels de cette mouvance comme une institution bourgeoise. Simone de Beauvoir n’hésitait pas à la juger comme aussi répugnante que la prostitution. Notons par souci d’objectivité qu’une bonne partie de la droite approuve cette réforme.

 Tandis que les nouvelles générations d’hétéros boudent le mariage et optent pour le Pacs, produit jetable au même titre que la vaisselle ou le briquet, les partisans du néo mariage (entre autres Clémentine Autain) nous expliquent sans rire que son ouverture aux gays et au lesbiennes sera un pied de nez à la conception traditionnelle du mariage et donc de nature à modifier profondément son sens.  Plus de petit bonhomme en mousse, on ne tournera plus les mouchoirs, exit la danse des canards, encore une tradition qui disparait.

Quelle sera la nouvelle exigence des associations homosexuelles face à la contrainte biologique sinon la procréation par autrui au nom du droit à l’enfant et non du droit de l’enfant ?

 Mais je ne veux pas conclure sur une note pessimiste et souhaite apporter ma pierre à l’édifice de la société en mouvement. Comme il n’est pas question d’être taxé de biphobie je suggère à nos élus de réfléchir  au mariage bi afin de ne pas contraindre les bisexuels à renoncer à l’une de leurs inclinations sexuelles. On pourra alors emprunter au langage musical : trio, quatuor etc..pour nommer ces unions.

Même si en la matière je n’ai pas de religion affirmée, je suis obligé de constater la victoire du communautarisme dont je ne suis pas sur qu’il soit compatible avec notre pacte républicain.      


Moyenne des avis sur cet article :  2.43/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • alain_àààé 6 juillet 2012 15:32

    quand on arrétera de nous prendre pour des cons la majorité est par le sondage devait etre truqué et que l on nous laisse tranquille j étais un pupille de l état élevé par un oncle et mes soeurs et fréres on nous appelait les batards lorsque j étais jeune.alors comment les enfants des homos et lesbiennes seront t ils appeller lorsque les enfants a cet age sont cruels comment s appelle t on papa Maurice et ta maman Jules mais comment tu as été concus.désolé messieurs et mesdames mais la nature nous a fait que l on s emboite l un dans l autre et que nous avons des enfants.

    PS je me demande et ais demandé aux homos comment ils faisaient l amour grand silence de leur part


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 8 juillet 2012 12:24

      alors comment les enfants des homos et lesbiennes seront t ils appeller lorsque les enfants a cet age sont cruels  : cruels, mais moins cons. Tous les parents gays sont formels, leurs gosses n’ont aucun problème dans la cour de récréation, que ce soit en primaire, au collège ou au lycée.

      comment s appelle t on papa Maurice et ta maman Jules 
       : non, papa et papa ou maman et maman

      désolé messieurs et mesdames mais la nature nous a fait que l on s emboite l un dans l autre et que nous avons des enfants.
       : ah bah non, nous sommes la preuve vivant que l’on s’emboite très bien sans forcément se reproduire (^^)


    • morice morice 6 juillet 2012 16:06

      Plus de petit bonhomme en mousse, on ne tournera plus les mouchoirs, exit la danse des canards, encore une tradition qui disparait.

      on sent l’intellectuel là...



      • morice morice 6 juillet 2012 16:16

        «  victoire du communautarisme » 


        ça vient foutre quoi là ?

        encore un article-prétexte pour fourguer une propagande de réac, c’est un principe chez lui !


        au milieu du texte 

        « Ces zélotes du métissage, ces chantres du multiculturalisme »

        pas dénué de racisme, le bougre en prime :
        « Au contraire des invasions barbares du temps jadis c’était une invasion humaniste qui débarqua sur la côte ouest de notre pays. Les indigènes les reçurent à bras ouverts comme les moines gallois venus les évangéliser au VI ème siècle. Ces hommes honnêtes décidèrent à leur tour de changer le nom de ce pays et ils pensèrent à l’appeler tout naturellement « Le pays des hommes intègres ». lls s’aperçurent alors que le nom était déjà pris en Afrique de l’Ouest dans sa version mi Mossi-mi Dioula sous le vocable Burkina Faso. »

        plus loin

        Si le vote, somme toute communautariste, prôné par Terra Nova a été une véritable réussite sur le plan national pour le Parti Socialiste, il s’en est fallu de 118 voix pour que Hénin Beaumont terre historique de gauche ne se donne à l’extrême droite. 

        un même racisme évident :

        sur les bancs du parlement européen qui, si l’on en croit le correspondant de Libé Jean Quatremer, accueillent rarement l’auguste postérieur du susdit n’ont semble t-il pas partagé son enthousiasme pour les flux migratoires qu’ils appréhendent négativement y voyant une concurrence économique et sociale.



        y’en a marre ici de donner une tribune à ce genre de propagandiste, qui dans n’importe lequel de des billets va nous asséner sa prose prônant les vertus de l’extrême droite !

         


        • siatom siatom 6 juillet 2012 20:22

          @ morice dit momo le narvalo
          Le psychopathe d’Agoravox est toujours fidèle au poste, il ne part jamais en vacances.Les statistiques sont parlantes, à ce jour : 41 861 commentaires postés en 6 ans soit 7000 par an. En même temps il en a reçu 158423 quelle popularité ! Je ne parle pas du millier d’articles Cela inspire le respect , mais si tu pouvais me lâcher la grappe, aller traquer le facho ailleurs que sur Internet, cela ferait à beaucoup d’entre nous des vacances bien méritées. Fais comme moi, je zappe tes articles indigestes car même tout petit j’ai jamais digéré la bouillie. C’est pour ta santé que je te dis cela, dès que tu me lis tu montes en pression et tu risques l’AVC.D’ailleurs j’ai décidé qu’à partir de ce jour je ne causerai plus jamais aux cons, ça les instruit comme disait Audiard. Cela vaut pour toi et quelques autres épigones de ton acabit qui errent sur le site. Bon c’est pas le tout, mais je me natchave. (depuis que t’es tsigane, cette expression doit t’être familière. 


          • Mmarvinbear Mmarvinbear 8 juillet 2012 12:20

            A lire ses articles et certains de ses commentaires, je suis frappé de voir la différence de ton et de style. Vu aussi la quantité astronomique de posts et d’articles, cela me conforte dans mon opinion : Morice est un collectif. Trois ou quatre personnes, pas plus. Deux pour les articles et au moins un pour les commentaires. C’est évident pour ceux qui lisent les deux.

            A moins que...

            (mode conspi on)

            Morice n’existe pas. Certains murmurent que Morice ne serait qu’un bot, un logiciel d’écriture automatique, renforcé pour les comms par un employé du site afin de créér du trafic et générer des revenus publicitaires.

            ( mode conspi off )


          • siatom siatom 8 juillet 2012 16:07

            J’opterai plutôt pour la seconde option, mais dans ce cas je serais partisan de rebaptiser ce journal en Moricevox ,ce qui aurait au moins le mérite d’ôter toute ambiguïté et d’uniformiser la ligne éditoriale, d’en écarter les mal-pensants,et d’officialiser ainsi l’OPAPU (offre publique d’accaparement de la pensée unique) menée par Momo le narvalo et ses séides énervés. Nul doute qu’ils trouveraient l’astuce informatique pour faire disparaitre spontanément les commentaires malveillants ou même réservés sur les pantagruéliques et bourratives enquêtes qu’il (ils) nous inflige (ent) bihebdomadairement . Cela éviterait au néo-tzigane un travail harassant et éprouvant pour ses nerfs d’avoir à replier sans cesse des commentaires s’écartant de la ligne officielle, ou de remettre d’équerre, voire d’ insulter tous les fachos et nazillons qu’if sait si bien repérer grâce à sa légendaire perspicacité.Terminons avec l’oxymore le plus hilarant d’Agoravox : momo modérateur !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès