Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Société > Marius, le girafon inutile

Marius, le girafon inutile

A Copenhague, un girafon a été assassiné dans un zoo. Ses parents se sont reproduit dans le zoo, il est né et a été élevé dans ce même zoo. Marius était un girafon de 18 mois, en parfaite santé, qui aurait pu vivre 25 ans dans la nature s’il avait eu cette chance. Mais Marius était captif dans un zoo, il ne verra jamais la savane ou il aurait dû vivre une vie libre. Et Marius était soumis à la logique de l’homme, et l’homme n’a pas jugé Marius digne de vivre.

Actualités terriennes a enquété sur les pratiques du Zoo de Copenhague et sur les coulisses de l'affaire.

JPEG - 49.9 ko
Girafe
Taken at Cotswold Wildlife Park, May 2012 http://commons.wikimedia.org

A Copenhague, un girafon a été assassiné dans un zoo. Ses parents se sont reproduit dans le zoo, il est né et a été élevé dans ce même zoo. Marius était un girafon de 18 mois, en parfaite santé, qui aurait pu vivre 25 ans dans la nature s’il avait eu cette chance. Mais Marius était captif dans un zoo, il ne verra jamais la savane ou il aurait dû vivre une vie libre. Et Marius était soumis à la logique de l’homme, et l’homme n’a pas jugé Marius digne de vivre.

Assassinat

Marius a vécu tout sa vie dans le même enclos, en compagnie de sa famille. Il était familier de l’homme et ne le craignait pas. Il ne pouvait pas s’enfuir en cas de danger. Les journaux ont communiqué sur le mot « euthanasie », voilà ce que le nom euthanasie signifie :

On appelle euthanasie animale la mise à mort volontaire d'un animal afin de mettre fin à ses souffrances ou à une agonie prolongée. Le terme est aussi couramment employé pour désigner l'abattage d'animaux ayant participé à une étude en laboratoire. - Wikipedia

L’euthanasie désigne l’acte de faire mourir quelqu’un intentionnellement afin de lui éviter l’agonie, dans le cas où les souffrances des patients atteints de maladies incurables sont difficiles, voire impossibles à apaiser à l'aide des soins palliatifs. - Futura-Sciences

Or, Marius n’était pas souffrant ou agonisant. Il ne participait pas non plus à une étude de laboratoire. Il n’avait pas non plus une grande valeur commerciale, le commerce d’animaux sauvages est encadré et contrôlé en union européenne. On pourrait penser que sa fourrure aurait eu une grande valeur, ou sa tête pourrait être mise à prix dans le cadre d’un safari organisé.

Un assassinat est un meurtre commis avec préméditation. - Wikipedia

L'abattage ou le sacrifice désigne la mise à mort des animaux d'élevage dévolus à la production de viande ou de fourrure. - Wikipedia

Marius est mort comme un tue le bétail alimentaire, d’un coup de pistolet d’abattage, ou pistolet à projectile captif. Ce pistolet étourdit la victime, permettant de l’égorger pour la vider de son sang. Marius est mort dans son box, il a été vidé de son sang à l’abri des regards, puis a été transporté à l’extérieur des bâtiments pour être dépecé devant le public.

Marius n’a pas été abattu en public et vidé de son sang devant le regard des enfants, non cela aurait été trop réaliste, trop choquant, trop vrai. Il était plus présentable de montrer un animal propre, rigide, prêt à la découpe. Comme dans une boucherie. Pas de sang qui gicle partout. Pas de mare de sang qui se répandrait, mare de fluide rouge, chaud, vital, plein d’hémoglobine.

Nous avons invité le public à observé le travail très important des vétérinaires [faire une autopsie]. Les vétos communiquent très bien et ont expliqué pendant l'autopsie ce qu'il se passait, comment tout l'organisme fonctionne, d'une facon éducative pour nos visiteurs. – Bengt Holst, Scientific Director, Copenhaguen Zoo

Ils n’ont pas invité le public à assister à l’assassinat, non, car ce n’est pas un acte éducatif. C’est un acte cruel et gratuit. C’est un acte barbare. Il y avait des alternatives pour laisser vivre Marius.

Les alternatives

Trois zoos européens ont proposé de recueillir Marius : un zoo Anglais, un Néerlandais et un zoo Suédois. Les trois demandes ont été rejetées.

Un particulier, milliardaire, a proposé d’acheter le girafon pour 680 000 euros pour qu’il vive sur un très grand terrain de sa propriété. Rejeté.

Un système pourri

L’EAZA (European Association of Zoos and Aquari) organise les collections d’animaux sauvages par des campagnes de reproduction collaboratives, et ce pour 340 zoos européens. C’est l’EAZA qui a conseillé d’éliminer Marius, car il ne présente pas de gênes originaux et n’apporterai pas de diversité génétique s’il se reproduisait.

  • L’offre du particulier a été rejetée car les statuts de l’EAZA ne permettent pas la vente d’un animal. Et le particulier n’est pas membre de l’EAZA et donc n’est pas certifié des différentes normes requises par l’association. Marius est mort pour des questions de normes.
  • L’offre du zoo anglais a été rejetée car le grand frère de Marius est déjà dans ce zoo, et leurs gênes sont trop similaires. L’EAZA estime que la place disponible dans le zoo anglais serait plus intéressante pour une girafe au patrimoine génétique différent. Le zoo anglais proposait de faire construire un second enclos pour Marius et d’autres girafes. Marius est mort pour des questions eugénistes.
  • L’offre du zoo suédois a été rejetée car il n’est pas membre du réseau EAZA. Marius est mort pour des questions politiques.

Je sais que la girafe est un animal très joli, mais je ne pense pas que cela aurait été un tel outrage s'il avait s'agit d'une antilope, et je pense que personne n'aurait levé l'oeil s'il avait s'agit d'un porc. – Bengt Holst, Scientific Director, Copenhaguen Zoo

Criminels

M. Holst, si Marius avait été un porc, cela aurait été aussi scandaleux. Les zoos élèvent des animaux pour le loisir, la découverte et la préservation des animaux, et les indésirables sont froidement abattus et dépecés. De plus, avec cette hypocrite volonté éducative, en masquant le vrai acte barbare de l’exécution, présentant cela comme une proprette dissection scientifique.

Les archives du New York Times (voir lien) nous indiquent que M. Holst a une vision très personnelle du zoo : les animaux devraient avoir « le comportement le plus naturel possible. Nous leur avons déjà retiré leurs instincts de prédateurs et de proies. Si nous leur retirons leur comportement maternel/paternel, il ne leur reste plus grand-chose. ». Cet article du New York Times s’intéressait à la tendance du zoo de Copenhague à euthanasier à tout va.

Pourquoi ont-ils fait se reproduire les parents de Marius alors que leur consanguinité était avérée ? En effet, le frère de Marius avait déjà un patrimoine génétique peu frétillant. Alors ce M. Holst a une position très confortable, du mec qui cautionne la reproduction consanguine pour le bien-être des animaux.

C’est une attraction très profitable d’avoir de jolis bébés animaux dans un zoo. On attire les touristes, les naissances sont annoncées dans la presse et on vend plein de peluches et marchandises à son effigie. Mais voilà, le bébé grandi, l’animal un peu plus vieux devient encombrant et moins populaire. Donc on le zigouille et le donne à bouffer aux lions, qui profitent du massacre.

Le zoo de Copenhague est aussi connu pour avoir éliminé 2 léopards, des chimpanzés, des hippopotames, des gazelles une fois en âge de se reproduire. Annuellement, ce zoo tue 20 à 30 animaux : Quelle hypocrisie scandaleuse !

Ce n'est pas un secret que les animaux sont abattus quand il n'y a plus assez de place, ou si l'animal n'a pas des gènes suffisament interessants. [...] La seule façon d'arreter cela est de ne plus visiter les zoos.- Animal Rights Sweden

La vie d’un animal sauvage dans un zoo n’est pas une vie. Ils n’ont aucun instinct naturel. Ils vivent dans des cages, ne peut circuler, sont coincés dans des groupes consanguins et peuvent être maltraités par des congénères. Ils vivent au contact du métal, du béton, du bois traité, des carreaux de faïence, du verre et du plastique. Ils sont complètement névrosés (visitez un zoo vous verrez).

Les girafes vivent rarement une longue vie en captivité, et si Marius n'avait pas été euthanasié aujourd'hui, he aurait vécu une courte vie de bête de foire, dans un climat glacial, a des miliers de kilomètres de son véritable habitat.- Elisa Allen, porteparole de People for the Ethical Treatment of Animals U.K

Bengt Holst, tu es un monstre spéciste. Tu n’as aucun respect pour la vie animale. Marius est né pour faire de la publicité et du chiffre. Marius est mort car il était encombrant. Assume ton idéologie.

Marius est un symbole, des dizaines d’animaux sont assassinés au zoo de Copenhague chaque année. Combien sont tués dans les 340 zoos sur réseau de l’EAZA ? Ne participez pas à ce système pourri qui fait naitre des êtres vivants pour le business, pour mieux s’en débarrasser plus tard. Expliquez aux enfants ce qu’il se passe réellement dans un zoo, montrez leur des documentaires animaliers ou on voit les animaux libres et heureux dans un environnement naturel. Tant pis s’ils ne les voient jamais en chair et en os (et en sang, en tendons, en organes…).

Nom de l'espèce

Giraffa camelopardalis

Statut UICN

2010 LC Préoccupation mineure

Evolution de la population : en déclin

Sources et informations

Photos

 



Sur le même thème

Entretien avec Matthieu Ricard : plaidoyer pour les animaux
Un Centenaire de 96 ans, aurions-nous inversé la courbe du temps ?
Comprendre Nicolas Machiavel (1/2)
La bêtise du Canada est de devenir un frère-d’armes des États-Unis
Un terrorisme en terre canadienne?


Les réactions les plus appréciées

  • Par cosmic (---.---.---.71) 15 février 17:31

    Et quand les animaux ne sont pas emprisonnés dans des zoos, ils se font canardés dans la nature par des cons de chasseurs qui veulent des trophées ! Rhinocéros, lions, léopards, buffles, girafes, éléphants, pumas, ours....c’est absolument ahurissant et révoltant ( cf l’histoire de Juan Carlos..)

     www.dailymail.co.uk/news/art...

  • Par vodkov (---.---.---.223) 15 février 20:21

    Bien sûr que les animaux peuvent être tristes. Par exemple j’ai vu le chat de mon grand père ne plus s’alimenter à la mort de celui ci. Il tournait en rond dans sa chambre, il le cherchait, il sentait encore son odeur. Il a faillit mourir de faim.

    Quand à s’occuper d’êtres humains, ok, mais si on n’est même pas capable de s’occuper des animaux qui nous nourrissent ou qui nous tiennent compagnie ou qui nous divertissent, alors quels bels être humains nous faisons !

  • Par Alinea (---.---.---.31) 15 février 15:31
    alinea

     À quand l’arrêt définitif des zoos ? à quand la mise en taule des assassins ? à quand le boycott de ces sinistres prisons ?

  • Par Actualités Terriennes (---.---.---.157) 15 février 23:03
    Actualités Terriennes

    La position de l’article est résolument anti-spéciste.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Sp%C3%...
    On appelle spécisme (du mot speciesism, en anglais) la discrimination fondée sur le critère d’espèce. Le spécisme conduit à accorder moins d’importance aux intérêts des animaux non humains par rapport à ceux des humains. On peut aussi ranger sous ce terme la préférence pour certains animaux (les animaux de compagnie) par rapport à d’autres (les animaux d’élevage) qui conduit par exemple à manger du cochon mais pas du chien.

    Voila pourquoi j’ai volontairement appelé cela un assassinat, car d’un point de vue anti-spéciste, appliquer ce terme uniquement aux homicides n’est pas cohérent.

    Il est hypocrite de prétendre montrer la vérité sur l’abattage d’un animal en montrant un corps sans vie, vidé de son sang.

    Il est cruel et gratuit de faire se reproduire des animaux consanguins en captivité dans le but de faire vendre des entrées pour voir le bébé, puis de se débarrasser du petit plus tard. Je vous invite a lire l’article du NYT cité en sources.

    Il existe des intelligences animales, qui sont chacune differentes entre elles et differentes de la notre, rien ne prouve qu’elles sont inférieures, elles sont dues a des facons de percevoir le monde differentes. De nombreuses etudes sur le sujet corroborrent des formes intelligences à de très nombreuses especes, cela pourrait être le sujet de futurs articles.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires